AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez



Anonymous

Invité


Invité



Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé] Empty
MessageSujet: Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé]   Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé] EmptyDim 6 Oct - 3:48

TITRE :

 Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé]




 

Il était tard, la nuit était tombée depuis longtemps déjà, mais Jung Su était toujours là, incapable de se décoller du piano depuis des heures déjà. Il voguait avec habileté sur  la valse n°7 de Chopin en ce moment même, ses doigts voletant au gré du rythme de la mélodie. Hélas ce moment de grâce fut interrompu par une coupure de courant impromptue. Un bien fâcheux événement qui fit faire une faute au jeune coach qui soupira longuement, serait-ce le signal qu’il devrait penser à rentrer chez lui? Peut être…

Il rassembla ses affaires et mit son sac en bandoulière sur son épaule, le voilà prêt à décoller, la lune éclairant le bâtiment de ses pâles halos il put se repérer assez facilement, néanmoins, au détour d’un couloir près des toilettes il entendit du bruit… étrange…une autre personne que lui aurait-t-elle décidée de faire les nocturnes? L’esprit fantaisiste de Jung Su lui dicta autre chose, et si c’était Hanako San!?Il ne pouvait décidément pas rater ça ! Il accouru dans les toilettes et ….s’écroula lamentablement sur le sol. Il se releva non sans une grimace et demanda

« Il y a quelqu’un? ». Pas de réponses claire, le jeune homme fut néanmoins intrigué par ce souffle et il s’approcha de la source de ce dernier. Un homme qu’il connaissait vaguement de vue était accroupi dans le noir , ah maintenant il semblait le reconnaître Katase Kenta un des idol de l’agence. Une autre chose revint en tête de Jung Su, la peur bleue qu’avait l’homme pour le noir, comment le savait-il ? Ils étaient sensés travailler ensemble d’ici quelques jours et Jung Su épluchait toujours avec soin les dossiers des personnes avec qui il allait collaborer. Une aubaine pour lui  aujourd’hui . Il fallait à tout prix calmer l’homme et sortir de là. Il posa une main rassurante sur l’épaule de Kenta« Kenta, calmez vous, je suis avec vous maintenant, tentez de reprendre votre respiration calmement avec des grandes inspirations et expirations » avant de se relever il plaça son téléphone en mode lampe torche dans les mains du Chocovore.

Le coach s’approcha d’un pas décidé de la porte des toilettes et….RIEN?! Oui, rien… les toilettes étaient à présent condamnées. Le goût trop prononcé pour les films d’horreur de Jung Su lui suggérèrent qu’il s’agissait juste de fantôme. Il  pouffa discrètement, amusé de sa propre bêtise, puis il retourna aux côtés de l’homme accroupi au sol . « Je suis au regret de vous annoncer que nous sommes coincés ici pour un temps indéterminé mais, prenons le bien »

Il offrit un grand sourire et sortit une boîte de chocolats offerts plutôt dans la journée par une de ses élèves .  « Ce serait dommage de les gâcher non? » devant l’air sceptique de lIdol il continua de parler sans interruption afin de le faire se concentrer sur sa voix et non la peur qui l’engourdissait « Ah , comment je sais que vous aimez le chocolat? Et bien ..» il lui tendit la main  « Park Jung Su, enchanté ! Je devais vous rencontrer d’ici quelques jours mais, il me semble que le destin nous aie joué un tour et avancé notre rencontre »

Il reprit son souffle un instant et ouvrit délicatement la boîte « Servez-vous, je suis sûre qu’ils sont délicieux . Mais sinon… dites moi, comment cela se fait t-il que vous soyez ici aussi tard? Ne me dites pas que vous chassiez Hanako San? » Oui…ce fut sur cette fracassante déclaration que Jung Su englouti son premier chocolat de la soirée, le premier d’une très longue série…




Dernière édition par Park Jung-Su le Dim 20 Oct - 19:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé]   Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé] EmptyDim 13 Oct - 16:25

TITRE :

 Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé]




 

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles une personne peut décider de rester plus tard à son travail, mais la fierté personnelle est sans doute la plus mauvaise de toutes. À cause de cette fierté que certains pouvaient lui reprocher, le nippon avait décidé de rester à l’agence après le travail, pour parfaire son entraînement et ses capacités qu’il estimait déjà très bonnes. Il avait envie d’être encore mieux préparé pour ses shows et ses apparitions, car il n’avait pas d’autre chose à faire si jamais il manquait à ses devoirs et était renvoyé de l’agence. Aussi, alors que la nuit était tombée depuis un bon moment désormais, Kenta se promenait encore dans l’agence, entre la salle de danse et le vestiaire où il allait régulièrement boire pour se calmer et reprendre un peu son souffle. Il travaillait sur une chorégraphie assez intéressante, bien qu’elle soit parfois un peu compliquée, et il voulait la maîtriser au mieux, histoire de ne pas risquer un faux pas en public, ou du moins pour en risquer le moins possible.

Au bout de quelques heures de travail, l’idole avait décidé de rentrer chez elle, se changeant et se dirigeant ensuite vers les toilettes, histoire de gagner du temps, car il n’appréciait réellement pas l’idée de quitter l’agence maintenant qu’il faisait noir. Malheureusement, quand il s’apprêtait à rentrer dans l’une des cabines, le courant s’éteignit soudainement. Il se figea également, la main posée sur la poignée de la porte, les yeux grands ouverts, comme bloqué dans son élan par une force inconnue ; il avait oublié de frapper à la porte… Peut-être avait-il ainsi perturbé l’esprit qui logeait habituellement dans les toilettes ?

Bien évidemment, dans un grand moment de peur, il est facilement d’oublier les bases de certaines légendes, à savoir que Hanako-chan se cachait dans les écoles, voire plus précisément dans les toilettes des filles… Kenta était tellement paniqué à la simple idée de croiser cet esprit qu’il en oubliait totalement ces détails, se focalisant sur une seule chose : l’obscurité qui l’entourait et l’oppressait réellement. Il aurait du se calmer, reprendre contact avec la réalité, mais en tant que phobique, il lui était très difficile de réagir autrement, le stress provoqué était bien trop grand et il ne pouvait pas bouger, restant là, accroché à la poignée de la porte.

Kenta ferma les yeux au bout d’un moment, tenta d’imaginer le soleil, une belle journée d’été, n’importe quelle chose qui aurait pu lui faire oublier, l’espace d’un instant, le point auquel la situation était désespérée, mais il n’y parvenait pas. Il avait peur, réellement, tellement que, lorsqu’un bruit se fit entendre du couloir et que la porte s’ouvrit, il fut incapable d’émettre le moindre son, tout tétanisé qu’il était. Si l’esprit était là, il ne devait pas se faire remarquer ; il devait attendre qu’Hanako parte, sans quoi il allait réellement être en situation délicate. Une voix se fit entendre, masculine certes, mais Kenta entendait-il clairement ce qu’il se passait ou ce qu’il vivait était-il déformé par ce qu’il craignait ?

Comme pour se protéger de la personne – ou de la chose- qui venait d’entrer dans la pièce, Kenta recula de quelques pas et s’accroupi, les mains placées sur sa tête comme un enfant effrayé. Il était dans un état pitoyable, et il avait commencé à pleurer de peur, tant il craignait d’avoir à faire à une créature démoniaque ou une personne pleine de mauvaises intentions. Les yeux fermés, il priait presque pour que la chose s’en aille et le laisse tranquille, pour que la lumière revienne, mais cela semblait inutile. L’idole n’avait pas remarqué la faible lumière qui provenait du couloir parce qu’il avait les yeux fermés, mais même celle-ci n’aurait pas suffi.

Une main – si ce n’était une patte ou autre chose qu’il préférait ne pas imaginer- vint se poser sur l’épaule de Kenta, le faisant sursauter en un petit couinement plaintif, comme s’il avait voulu crier sans y parvenir, et il entendit la voix qui, désormais, lui paraissait bien plus claire. Cette personne lui donnait des conseils, mais peut-être était-ce dangereux ? Il préféra retenir son souffle –ce qu’il fit très difficilement- durant quelques secondes, se retenant de pleurer de peur jusqu’à ce qu’un téléphone, dont émanait une lumière rassurante, se trouve dans ses mains. À ce moment là, ses pupilles se braquèrent sur l’appareil qu’il n’osa plus lâcher du regard. Aussi ne vit-il pas l’inconnu se redresser et partir vers la porte des toilettes. Il ne comprit la gravité de la situation –comme si celle-ci n’était pas assez dramatique à ses yeux- que lorsque celui-ci revint vers lui et lui adressa la parole.

« C’est de ma faute, j’ai pas frappé à la porte ! Je suis désolé !» Dit-il plaintivement, comme s’il cherchait à se faire pardonner d’une chose grave.

Il tenta de reprendre son souffle, mais cela lui semblait impossible. Au bout d’un moment, Kenta se recroquevilla sur lui-même, tremblant et respirant de manière chaotique.  En fait, le chanteur ne s’adressait pas à son interlocuteur, mais bien à l’esprit qu’il pensait avoir dérangé. Hanako-chan. C’était stupide, car il n’était pas au Japon, ni même dans les toilettes des filles, alors il n’aurait normalement pas du paniquer autant… malheureusement l’obscurité était une assez bonne excuse à la panique, pour lui.

Une odeur parvint soudainement à ses narines, une odeur qu’il connaissait bien : du chocolat. Alors qu’il regardait la lumière du téléphone avec un regard presque figé, il l’avait senti, et il fallait bien comprendre que, de toutes les choses au monde, la seule capable de faire faire des miracles à Kenta, même dans les  pires circonstances, était le chocolat. Il en reconnaissait l’odeur, sans doute parce qu’il en sentait souvent, de la même manière qu’un adepte de curry pouvait reconnaître l’odeur de son épice préférée à deux pièces de distance.

Pendant quelques secondes, l’idole observa la boite qui se trouvait sous ses yeux, se demandant s’il ne s’agissait pas d’un vil piège destiné à le faire sombrer dans l’oubli, mais il ne pouvait définitivement pas renoncer à l’idée de manger un morceau de chocolat, et celui-ci le rassurerait sans doute. Il entendit alors la voix de l’inconnu qui lui posait une question avant d’y répondre. Il sourit très faiblement, reprenant sa respiration difficilement maintenant qu’il pensait un peu à autre chose, et il s’adressa à lui d’une voix faible.

« J’ai cru que vous étiez un fantôme… » Dit-il en riant un peu avant de prendre un chocolat dans la boîte.

S’il s’en voulait ? Pas du tout ; pas pour l’instant du moins. En fait, il avait toujours aussi peur, mais avait l’impression que cette personne n’était pas mauvaise. Il tenta d’ailleurs de réfléchir au nom que celle-ci s’était donnée, et finit par se souvenir de cet homme.

« C’est gentil. Dit-il en portant le chocolat à ses lèvres du bout des doigts. Je comptais rentrer chez moi, mais je suis passé par les toilettes avant, et j’ai oublié de frapper à la porte. »

Il posa alors le chocolat dans sa bouche, profitant de son arôme en fermant les yeux, comme pour s’aider à décompresser un peu. Il ignorait pour quelle raison la porte s’était bloquée, mais il avait peur que cela soit de sa faute. En plus, Jung su venait de le conforter dans sa théorie, car il avait lui-même évoqué Hanako… Alors peut-être qu’il était réellement victime de cet esprit ? Aussi, il se mit à genou et joignit ses mains avant de prononcer quelques mots.

« S’il vous plait Hanako-san, laissez-nous sortir. Je promets que je n’oublierai plus d’attendre… S’il vous plait. »

Kenta parlait à mi-voix, mais celle-ci était sensiblement tremblante. Il pensait réellement avoir affaire à un esprit, et quoi de pire pour une personne comme lui que d’imaginer des choses horribles dans le noir qui l’effrayait tant ?


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé]   Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé] EmptyLun 14 Oct - 16:13

TITRE :

 Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé]




 

Enfin l’homme qui était aux côtés de Jung Su avait reprit quelque peu son calme et cessé de le prendre pour une créature obscure qu’elle quelle soit. Une aubaine car le coach, malgré son calme légendaire et la fatigue d’une longue journée, aurait put très bien céder  à un énervement passager. Et pourtant il y avait eu de quoi faire céder n’importe quel Bouddha en devenir…Kenta était au bord de ce que l’on peut appeler une véritable crise d’angoisse étant en proie à un stress intense. L’homme avait même commencé à pleurer d’effroi et poussé un couinement plaintif lorsque l’ex chanteur avait posé une main qui se voulait rassurante sur lui. « C’est de ma faute, j’ai pas frappé à la porte! Je suis désolé! ». Frappé à la porte? Que voulait-il dire? Jung Su avait comprit néanmoins rapidement ce dont l’Idol faisait allusion et il bénit alors son amour pour l’horreur en général.

Ainsi il parlait d’Hanako San, une légende urbaine prétendant qu’une jeune fille de blanc vêtue hantait les troisièmes toilettes des filles au troisième étage d’un établissement. Toujours selon la légende, il fallait signifier sa présence à Hanako San de trois coup sur la porte des toilettes en demandant « Est-ce que tu y es Hanako San? », si la jeune fille ne s’y trouve pas vous pourrez alors faire votre petite affaire en toute quiétude, si l’esprit s’y trouve il vous répondra alors d’une voix faible « Oui,j’y suis. ». Un conseil avisé? Ne pas rentrer si cette dernière se trouve dans les toilettes, vous risqueriez alors de vous faire aspirer dans ces derniers….

Un miracle se produit alors lorsque Jung Su sortit une boîte de chocolats, l’homme se détendit instantanément devant sa drogue préférée et retrouva correctement l’usage de la parole. « J’ai cru que vous étiez un fantôme… ». Les deux hommes pouffèrent alors en cœur en réaction à cette déclaration pour le moins amusante, décidément la peur nous fait toujours avoir de rocambolesques pensées…Kenta reprit alors d’une voix quelque peu tremblante, trahissant encore son angoisse, au sujet des douceurs proposées « C’est gentil. Je comptais rentrer chez moi mais, je suis passé par les toilettes avant, et j’ai oublié de frapper à la porte. ». Le coach s’attendit alors à un nouvel égarement de la part de Kenta d’ici 3, 2, 1...  « S’il vous plait Hanako San, laissez nous sortir. Je promets que je n’oublierai plus d’attendre…S’il vous plait. »

L’ex chanteur haussa les yeux au ciel, voilà que l’Idol recommençait à parler aux esprits, il réprima un petit rire et prit la parole. « Kenta, vous savez je n’irai pas remettre en cause des légendes issues de votre culture et votre peur mais….nous ne nous trouvons pas dans des toilettes pour femmes, et encore moins au troisième étage. Donc même si Hanako San se trouvait être parmi nous elle le serait 6 étages plus bas et dans les toilettes de nos collègues féminines. Il poussa un soupir et continua. Alors autant oublier ceci et tuer le temps en vidant cette boîte de chocolat tout en parlant boulot non? J’ai même des partitions qui vous sont destinées dans mon sac, nous pourrions également parler d’un éventuel nouveau titre si vous le voulez? Ainsi, nous gagnerions du temps sur notre séance future et rentabiliserons ce temps de perdu, cela me semble une idée plutôt bonne non? Je vous aurais bien proposé de nous raconter mutuellement des histoires effrayantes mais, il eu un petit rire, je pense que dans votre cas ce n’est pas très indiqué… » Il acheva sa phrase en piochant une autre douceur chocolatée, priant pour que la poule mouillée face à lui veuille bien se calmer et enfin daigner lui parler plus de cinq minutes. L‘ex chanteur comprenait bien que la peur pouvait endormir la raison mais, tout de même! On l‘avait presque ignoré alors qu‘il proposait son aide…ah la nuit promettait d’être longue…très longue…


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé]   Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé] EmptyMar 15 Oct - 19:16

TITRE :

 Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé]




 

Il était facile de savoir ce qui, entre le chocolat et le rire partagé des deux hommes, avait réellement calmé Kenta. Il était évident que le premier était le plus logique, étant donné qu'il avait eu peur de son interlocuteur, mais il devait bien avouer qu'il était heureux de découvrir que celui-ci n'était pas le monstre qu'il avait cru. Néanmoins, cela n'avait pas empêché l'idole de parler aux esprits, bien que cela lui ait donné l'air bien plus bête qu'il aurait bien voulu le croire.

Le chanteur, malgré sa concentration, entendit clairement les paroles de son interlocuteur qui lui faisait une remarque qui, après réflexion, n'était pas mauvaise... Il porta une main à hauteur de son menton d'un air pensif, se concentrant sur le reste du discours de son interlocuteur et, au bout d'un moment, s'adressa à lui d'une voix plutôt amusée.

« C’est vrai que c’est un peu stupide… »

Il le savait, ce n'était pas très intelligent de sa part de réagir aussi fortement à une chose aussi courante que l'obscurité, mais il ne pouvait pas s'en empêcher. Encore tremblant, il tenta de se calmer définitivement, essayant de se faire à l'idée que lui avait énoncée son interlocuteur, à savoir qu'Hanako ne pouvait pas être en ces lieux.

Kenta fit quelques pas en direction de la porte, après avoir entendu les paroles de Jung-Su qui lui... proposait de parler travail? Il soupira un peu, observant la porte qui, dans l'obscurité où ils étaient plongés, n'était éclairée que par la lueur du téléphone du nouvel arrivant.

« Il ne vaudrait pas mieux savoir pourquoi nous sommes bloqués ici? » Questionna-t-il avant de se retourner vers son interlocuteur, dans le noir total, dans l'espoir sans doute de voir son visage. « Ce n'est pas que je sois contre l'idée de travailler, mais je pense que cela serait plus sûr... »

Kenta apeuré reste Kenta malgré tout, et le nippon était en partie connu pour son égocentrisme. Certes, il ne le faisait pas exprès, et ne s'en rendait même pas compte quand on ne lui signalait pas, mais cela ne faisait pas de lui un autre homme. Aussi, alors que Jung-Su lui proposait de travailler, sans doute dans l'attente d'une amélioration, il préférait essayer de trouver un moyen de s'enfuir de cette pièce et osait même demander son assistance à un homme qui avait précédemment souhaité l'aider... mais qu'il avait ignoré.

« Ou alors on peut travailler oui... c'est une idée. » Dit-il soudainement, la voix à nouveau plus tremblante.

L'idée d'être enfermé là, dans le noir, de ne pas pouvoir sortir... cela l'obsédait réellement. Il avait vraiment peur. Aussi, il s'approcha de l'homme qui lui tenait compagnie et, un sourire presque forcé sur le visage, il lui adressa la parole.

« Je suis vraiment désolé. » S'excusa-t-il alors. « Je perds facilement mes moyens dans ce genre de situation.[/color] »

Après ces quelques mots, son regard se reposa sur la boîte de chocolat et, après un regard en direction de Jung-Su, il en saisit un et le porta à ses lèvres pour ensuite le laisser fondre sur sa langue. Il devait penser à autre chose, aussi compliqué cela puisse-t-il lui paraître.


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé]   Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé] EmptyJeu 17 Oct - 21:48

TITRE :

 Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé]




 

Finalement Kenta s’était fendu d’un petit rire, il n’était pas trop tôt, et avait même consentit à reconnaitre la bêtise des ses divagations surnaturelles d’un « C’est vrai que c’est un peu stupide… ». Alleluïa, enfin des paroles censées pensa Jung Su , néanmoins sans le laisser transparaître sur son visage de peur de froisser l’Idol. Ce dernier avait d’ailleurs fait quelques pas en direction de la sortie salvatrice hélas bloquée avant de reprendre la parole « Il ne vaudrait pas mieux savoir pourquoi nous sommes bloqués ici ? ». Des pas se firent alors entendre, vaine tentative pour percevoir le visage du coach? Sûrement. « Ce n’est pas que je sois contre l’idée de travailler, mais je pense que cela serait plus sûr… »

Kenta sembla un instant plongé dans ses pensées et sortit soudainement de sa torpeur «Ou alors on peut travailler oui …c’est une idée. ». Le calme semblait à nouveau de plus en plus manquer à l’homme, ses tremblement étant à nouveau de plus en plus intenses…Un sourire crispé naquit alors sur ses lèvres « Je suis vraiment désolé …Je perds facilement mes moyens dans ce genre de situation. » et comme ponctuation Kenta reprit alors une autre douceur chocolaté dans la boîte afin de s’en délecter. Au moins il avait le mérite de ne pas raconter d’âneries lorsqu’il mangeait.

« Je ne vous sens pas emballé par l’idée de travailler Kenta…vous savez ce n’était qu’une tentative pour tenter de vous détendre…Je n’aime pas perdre du temps inutilement, alors quitte à ne pas dormir nous aurions pu rentabiliser ce temps. Le coach soupira quelque peu. Enfin bon…je vais voir ce que je peux faire pour forcer la porte. En attendant faites des exercices de respiration et gavez-vous de chocolat , il rit brièvement et reprit, je ne tiens pas à ce que vous fassiez une syncope. J’ai beau avoir on brevet de secourisme je ne tiens pas à mettre en application mon savoir ce soir! Je m’excuse d’avance si je ne suis pas très loquace dans les minutes qui vont suivre mais, j’ai un sac qui n’a rien à jalouser aux femmes alors je risque de mettre un bon moment à trouver ce qui m’intéresse. »

Le silence tomba alors, n’étant troublé que par le souffle hiératique de l’Idol et les bruits occasionnés par Jung Su en fouillant dans son sac. Ce qu’il cherchait? Une vielle carte bancaire et des épingles à cheveux, le coach n’avait jamais commit d’effraction et avait un casier vierge, néanmoins il connaissait nombre de moyens de forcer une porte. C’était Dong Chul qui lui avait enseigné cet art …Dong Chul…à l’évocation de ce nom les mains de l’ex chanteur se crispèrent au souvenir d’un temps ancien, relégué aux limbes du « jamais plus »…Son ex lui avait en fait apprit de multiples choses, sans lui Jung Su n’aurait jamais su rapper ni véritablement danser, il n’aurait jamais connu le goût du non correct non plus. Un bref sourire apparu alors sur ses lèvres, en effet se faire tatouer sur la fesse droite dans un bouiboui  sordide en Indonésie saoul à 4 heures du matin n’était pas ce que l’on pouvait appeler un acte politiquement correct …Ah et ces nuits brûlantes où ils s’unissaient jusqu’à plus soif, le souffle court et les membres ankylosés. Il était bon de se trouver dans les bras de Dong Chul… Toutefois le coach se reprit, certes ces souvenirs étaient plaisant mais…

Mais, il avait aussi connu son lot de déceptions, sortir avec un « handicapé du sentiment » n’était pas aisé, le rappeur ne savait pas exprimer ses sentiments en dehors des étreintes passionnés et des baisers langoureux. Le tout couronné par un être d’une jalousie maladive, l’ayant fait souffrir si souvent, combien de fois Min Jae l’avait récupéré en larmes après une violente altercation? Tellement nombreuses qu’il avait arrêté de les compter…Et pourtant quand bien même les blessures étaient à vif, le chanteur revenait toujours vers son amant ténébreux. Jamais Dong Chul ne fut violent avec lui mais, c’était autre histoire lorsqu’il s’agissait d’un membre du staff trop proche de Jung Su, son Jung Su, à son goût. À ce moment là, le rappeur rentrait des fureurs noires et n’hésitait pas « à faire le ménage lui-même » avec ses poings  comme il disait.

Tout à coup le coach secoua la tête, à quoi était-il en train de penser? Ressasser de vieux souvenirs n’allait pas l’aider à trouver cette fichue épingle et cette CB, il soupira et se remit à la recherche frénétique de ces deux objets qui allaient lui assurer une sortie en beauté. Un crainte traversa quelque secondes l’esprit du coach, allait-il avoir des problèmes si il avait le malheur d’endommager le système de la porte? Au pire cela serait retenu sur son salaire …il était prêt à ce sacrifice pour sortir et ne pas passer une minutes de plus avec un geignard qui mettait à rude épreuve ces nerfs, qui étaient déjà fortement mis à vif ces derniers jours.

Enfin! Après un bon moment à galérer Jung Su avait trouvé ce qu’il recherchait. Sans prendre la parole il se rua sur la porte artefacts de libération en main. La libération approchait! La carte bancaire ne fut pas suffisante, décidément on était bien équipés à la NG. L’ex chanteur joua alors avec la serrure et un déclic se fit alors entendre.

« Kenta nous sommes libres! Relevez-vous nous allons pouvoir sortir! Jung Su tira alors l’Idol par le bras et le traîna à sa suite. Tenez vous bien à moi, il fait assez sombre dans certains couloirs et je ne tiens pas à avoir votre mort sur la conscience… »

Finalement, la nuit ici n’allait pas être si longue que ça, qui a dit que de savoir forcer une porte ne servait qu’aux voyous?


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé]   Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé] EmptyDim 20 Oct - 18:29

TITRE :

 Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé]




 

Alors qu’il mangeait la douceur qu’il avait saisie, Ren écouta calmement son interlocuteur, essayant de se calmer un peu plus encore tandis que Jung-Su lui envoyait une nouvelle tirade. Il hocha vaguement la tête, comprenant que celui-ci allait sans doute mettre pas mal de temps avant de trouver ce qu’il souhaitait et, alors que celui-ci commençait à chercher dans son sac de quoi faire, il ferma les yeux et se redressa, se munissant d’un nouveau chocolat avant de partir à la recherche d’un moyen de sortir.  Au bout d’un moment, il sentit à nouveau l’angoisse monter et retourna s’installer près de la source de lumière qui, il le savait, ne serait pas éternelle. C’est alors qu’il vit Jung-Su se lever et se diriger vers la porte, ce qu’il fit également, dans un espoir de liberté sans doute. Le déclic de la porte, de même que les paroles de son interlocuteur, lui inspirèrent un incroyablement sentiment de soulagement.

Sortir était la première chose qu’il voulait faire à cet instant, alors il se laissa tirer sans aucun problème à l’extérieur de la pièce dans laquelle ils étaient depuis bien trop longtemps à son goût. Il sourit à son interlocuteur, bien qu’ils soient toujours dans l’obscurité et, doucement, il l’accompagna dans les couloirs de l’agence qu’il n’avait jamais trouvés si inquiétants. Au détour de l’un d’eux, il s’adressa à Jung-Su, d’une voix toujours tremblante.

« C’est bon, il y a un peu de lumière ici, je peux me débrouiller » Dit-il, se défaisant ensuite de la prise de son interlocuteur.

Heureusement, une légère lumière provenait de l’extérieur désormais et, par chance, il pouvait s’en sortir seul dans de telles conditions, bien que cela ne le rassure pas tellement. Aussi, il se redressa un peu, souriant dans l’obscurité bien que Jung-Su ne puisse pas le voir et il reprit la parole une nouvelle fois, décidant de prendre son congé afin de rentrer chez lui maintenant qu’ils étaient libres.

« Bien, merci de nous avoir libéré. Maintenant, je pense que je vais rentrer chez moi et aller me reposer. J’imagine que le faire vous fera autant de bien qu’à moi. Bonne nuit. »

Après ces quelques paroles, le Kenta salua Jung-Su avant de le devancer, pressant le pas pour sortir au plus vite de l’agence et regagner la rue dans laquelle des lampadaires diffusaient une lumière qui lui fit le plus grand bien. Il suffit ensuite de quelques longues minutes pour qu’il rejoigne son appartement, histoire d’être tranquille et de pouvoir se reposer sans craindre de se faire dévorer par un quelconque esprit. Là-bas, il avait sa veilleuse et ce qu’il fallait pour le rassurer en cas d’inquiétude, alors il n’était pas tellement inquiet, pas autant qu’il l’avait été durant ce temps passé enfermé dans les toilettes.  C’est donc apaisé que Kenta s’allongea dans son lit et se laissa tomber dans les bras de Morphée, oubliant volontiers les évènements de la nuit qui avaient été plus qu’éprouvants à ses yeux de pauvre petite idole terrifiée. Il avait du avoir l’air réellement stupide aux yeux de Jung-Su, mais il s’en moquait un peu maintenant… Peut-être que cela ne serait pas le cas lorsqu’il le reverrait la fois suivante.


Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé





Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé]   Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé] Empty

TITRE :

 Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé]




 



Revenir en haut Aller en bas

 

Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé]
» Annabella V. Lerenard feat Bella Thorne (Terminé)
» Mais où a t'il été le chercher?[Hanako]
» Just the same //feat Matt'//
» [Présentation] - Hanako Yamanaka

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Generation :: C'est la fête à la New Génération :: The endBut nothing really disappears :: Finished stories-