AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥
avatar



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥


•• Mes notes : 154
•• J'habite : A l'hosto -pan-
•• Métier : Folle °°

MessageSujet: What's wrong with you? Should I take you to the mental department?   Sam 15 Mar - 17:41

TITRE :

 What's wrong with you? Should I take you to the mental department?




 

What is the matter with you?
are you mentally deficient?
▬ Misfits, 2nd probation worker to Nathan Young

« Oui... Promis... Oui chef, je me reposerai. Oui... Merci... » ma voix était toute petite alors que je répondais aux recommandations de mon boss. Je pensais que, après cet énième incident arrivé par ma faute encore, mon patron m'en voudrait bien plus que ça. Mais il n'était pas vraiment énervé. Il était surtout inquiet et commençait probablement à regretter de m'avoir mêlée à tout ça. J'étais trop proche d'une des victimes et trop instable depuis sa mort. Cependant je savais bien que d'une façon ou d'une autre, j'aurais fini par être mêlée à tout ça : il n'aurait fallu qu'une visite de ma part à ma famille lors d'une cérémonie... Les choses auraient probablement été pires, ou au moins aussi catastrophiques.
Je voyais néanmoins où il voulait en venir : j'étais affectée psychologiquement et il ignorait à quel point. Matthew ne lui était pas encore tombé dessus mais il aurait lui-même pu appuyer ses dires.

Je rangeai mon portable et m'avançai vers l'accueil de l'hôpital. L'infirmière me reconnut sans grand mal, surtout avec mon bandage au bras... J'écartai ses questions avec un sourire un peu penaud, peu fière qu'on relève ma blessure. Ce n'était pas grand-chose. Surtout comparé à lui. Je me pinçai les lèvres en y pensant, me sentant coupable et bête. J'étais l'agent. Xia Min, voyou ou pas, était comme tout civil à ce moment : il n'était pas impliqué, il ne devait pas l'être, même s'il l'était d'une façon ou d'une autre. Il n'était plus dans le cadre de mon enquête. Il n'aurait pas dû prendre à ma place...
Il n'était plus dans le cadre de mon enquête...? Un rire ressemblant fortement à celui que me servait Rin Ah quand elle m'embêtait résonna. Ça, c'était ma décision, pas celle de mes supérieurs. Eux, ils n'avaient guère apprécié l'idée de sa présence sur une scène de crime mêlant un agent de police.

Je sortis ma plaque que j'avais miraculeusement conservé : ma déposition étant prise, ils ne considèrent qu'en rien la situation était ma faute exclusivement. Je soupçonnai que Matthew y soit aussi pour beaucoup : il n'avait pas arrêté de répéter qu'il n'était pas normal que personne de notre équipe n'ait pu me retrouver ou même constater ma disparition. Ce genre de couac la mettait mal pour le commissariat. De plus, je dépendais encore du Canada, ce serait bien trop compliqué d'expliquer à mon vrai boss comment j'ai risqué de me faire tuer...
« Je suis là pour voir Wu Xia Min... » son sourire tomba un peu et elle pencha la tête en regardant ma plaque. Un "oh" filtra et elle me demanda de la suivre. Peut-être n'aurai-je pas dû montrer ma plaque ? Mais je n'étais pas de la famille... rien ne garantissait que je puisse lui rendre visite.

J'entrai dans la chambre, lui fis une courbette avant qu'elle ne parte et pris place non loin du lit du "malade".
Une grimace tordit mes traits alors que je regardais les méfaits de cette nuit. Je devinais les bandages... devinais l'extraction... imaginais la prise de médicaments à venir ou la morphine. Je n'avais pas l'habitude d'imaginer Wu Xia Min comme ça. Ceci dit, je l'avais tellement imaginé de la mauvaise façon...
Mais le voir alité ainsi pour des raisons que je ne comprenais pas. Pourquoi s'était-il mêlé de tout ça ? Pourquoi était-il là-bas déjà ? La mort de ma sœur n'était pas une raison suffisante pour arrêter ce genre de choses ? Ou était-ce la mort qu'il cherchait réellement ? Et quand bien même, n'avions-nous pas fait nos adieux ? Et pas de la meilleure des manières si je me souvenais encore bien...

Qu'est-ce qui n'allait pas chez lui ?
« Qu'est-ce qui cloche chez toi ? Tu te la joues à la Scar maintenant ? » Je pouffais sans conviction à ma remarque digne des plus grands geeks et fans de Fullmetal Alchemist. « Si tu veux mourir ou te faire arrêter, va falloir trouver autre chose. Parce qu'il est hors de question que j'en sois la cause, j'ai encore ce respect pour Rin Ah... Bordel... » je plongeai mon visage dans ma main libre et restai ainsi quelques longues secondes.
Il fallait que j'arrête. Que j'arrête de parler d'elle, que j'arrête de vivre pour son honneur, que j'arrête de vivre à travers les évènements de sa vie.. Le type qui lui avait fait ça était mort. Si ma famille et moi devions faire un jour notre deuil, et ce de gré ou de force, il était arrivé.

Et si j'en étais incapable ? L'histoire n'était pas finie bien-sûr, je restais tant qu'on avait pas retrouvé ses deux acolytes. Mais j'avais aucune bonne raison d'être là. Je me sentais certes redevable envers cet homme... j'en faisais pourtant trop.
J'aurais dû sauter sur l'occasion de passer à autre chose, mais cette idée me faisait plus peur que toutes les autres. « Je devrais me sentir mieux, pourtant ça n'a rien changé. Maintenant, je me sens même coupable. Bon sang, les chinois sont tous aussi bêtes ou c'est juste toi ? » rageai-je finalement en le regardant à nouveau.

Mince. Mais ce n'était pas ça mon excuse : j'étais là pour lui parler de l'enquête. Rien d'autre devait me motiver. Si je commençais à le défendre et d'en faire une cause... ha, je suis bête : c'était déjà le cas. L'informer de l'enquête ? Pourquoi étais-je obligée de faire ça ? Parce que je ne voulais pas qu'il soit pris au dépourvu. Parce que j'avais déjà fait des pieds et des mains.
J'avais... de la considération pour Wu Xia Min. Et ça aussi, ça m'effrayait. Mais toujours pas autant que l'idée de lâcher prise.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Just give me a reason
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

to keep my heart beating. as the world falls apart around us all we can do is hold on. Just tell me why baby they might call us crazy for saying we'll fight until there's no more. So where do i begin?
One Ok Rock - The Beginning


Dernière édition par Song Min Ah le Dim 16 Mar - 0:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://newgeneration.forumactif.org/t385-song-min-ah-i-picked-up-the-last-piece-of-this-broken-mirror#8220 http://newgeneration.forumactif.org/t406-song-min-ah-she-s-a-hunter#8620



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥
avatar



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥


•• Mes notes : 394
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Gérant de discothèque-officiel // Bigboss d'un réseau trafiquant-officieux

MessageSujet: Re: What's wrong with you? Should I take you to the mental department?   Sam 15 Mar - 20:39

TITRE :

 What's wrong with you? Should I take you to the mental department?




 


    Je me voyais encore appuyer sur la gâchette de mon arme. C'était très clair dans mon esprit. Pendant deux ans, j'avais pensé me sentir terriblement mieux, en voyant ce chien tomber mort, au sol. Il m'avait enlevé Rin Ah, il méritait ce châtiment, j'en été certain. Personne ne comprendrait, mais j'avais besoin de ça. Besoin qu'il meurs. Pas pour réussir à reprendre une vie normale après, non. Pour Rin Ah, et pour Min Ah. L'une comme l'autre ne comprendrait probablement pas non plus, mais ça m'importait guère. Ma décision, je l'avais prise depuis longtemps. Seulement, la suite arriva et je me rendis compte que je n'avais jamais envisagé que quelqu'un soit avec moi. Tout changeait. Absolument tout. Et je perdis le contrôle des événements. L'adrénaline du moment avait vite disparu pour faire place à une chose effrayante. D'encore plus effrayant que tout. La peur de perdre quelqu'un à nouveau. Min Ah. Je ne voulais pas qu'elle parte comme Rin Ah l'avait fait.
    Le temps, il fallait faire vite. Il fallait que l'on sorte de là. Plus vite. Nous n'étions pas assez rapide, c'était dangereux. Accélère Min Ah... Chaque seconde était précieuse. Pardon Hyung. Le piège se refermait sur nous. Se dépêcher encore plus, s'il vous plaît. Je me rappelais très bien de la panique, de mon cœur qui s'était emballé et de la fin. Ma fin.

    Trop tard.

    Après ça, je m'étais senti étrangement léger. Le sang sur ma chemise ne m'affola pas, je ne me souvenais pas si Min Ah m'avait parlé, il me semblait que oui. Mais cela n'avait plus aucune importance. Je partais

    xxx

    Xia Min s'avançait peut-être un peu trop vite, car l'ambulance arriva rapidement et le mena à l'hôpital le plus proche. Une opération était nécessaire pour extraire la balle qu'il avait reçu dans le torse. C'était même urgent, car il saignait beaucoup trop, de plus, il avait perdu connaissance et ça n'était pas bon. Les ambulanciers fourmillaient autour de son corps inerte, tentant le tout pour le tout. Ils devaient à tout pris le garder « de ce côté ».
    L'ambulance traversa la ville à très grande vitesse, et une fois arrivée, Xia Min fut pris en charge. Placé sur un lit, l'équipe de soin l'emmena au bloc opératoire. Pour le jeune chinois, les prochaines heures allaient être décisives.

    Heureusement, l'extraction de la balle se déroula sans problèmes, et l'hémorragie fut stoppé par de long bandages bien serrés autour de son torse. Les muscles du cœur n'avaient pas été touché, et la balle n'avait pas voyagé dans un vaisseau sanguin. Wu Xia Min était sauf. Il allait vivre oui, il fallait maintenant qu'il se réveille. Les docteurs préconisaient le repos le plus total, et le placèrent dans une chambre, le laissant se reposer, au calme.

    Il avait été alité très peu de fois, depuis qu'il était dans ce milieu, et jamais il n'avait frôlé la mort à ce point. Il ne le savait pas encore, mais aujourd'hui, il l'avait échappé belle.
    Les yeux clos, il était allongé dans son lit, le seul bruit qui brisé le silence était le bip de l'électrocardiogramme qui prouvait qu'il était encore en vie.
    Xia Min avait le teint blême, et il était encore plus pâle que d'habitude. Ses cheveux noirs faisaient désordres sur son visage. Et son visage où habitaient tellement d'émotions, ne reflétait plus qu'un calme profond.

    Wu Xia Min retrouvait enfin la paix qui lui avait fait défaut depuis si longtemps. Mais ça ne pouvait durer, n'est-ce pas ?






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Tell them all I know now .Shout it from the roof tops. Write it on the sky line. All we had is gone now. Tell them I was happy and my heart is broken. All my scars are open. Tell them what I hoped would be... Impossible, impossible  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]I remember years ago, someone told me I should take, caution when It comes to love... I did.


Hyung...éé:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥
avatar



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥


•• Mes notes : 84
•• Métier : Cadre

MessageSujet: Re: What's wrong with you? Should I take you to the mental department?   Sam 5 Avr - 17:27

TITRE :

 What's wrong with you? Should I take you to the mental department?




 

« Je suis désolé, j'aimerai pouvoir te dire que tout ira bien, mais comme toi, je ne vais pas te mentir. J'aimerai aussi que tu ne sois pas du tout impliqué là-dedans... Mais tu dois te rendre compte que c'est un risque aussi hein... »

Les propos de Xia Min s’étaient ancrés dans ma mémoire. J’en faisais même des cauchemars, imaginant le pire. Je savais que c’était risqué et j’avais beau essayé de ne pas y penser, la nuit, tout revenait me hanter. J’avais peur qu’il arrive quelque chose de mal à mon petit frère. J’avais beaucoup trop perdu, je ne voulais pas le perdre. Surtout pas lui... J’avais voulu le raisonner, le faire changer d’avis… en vain. Je comprenais sa haine et je savais également dans quel milieu il se trouvait. C’était bien ça le problème, les affaires dans lesquelles il baignait ! Notre père l’avait entraîné la dedans, j’étais partit et je voyais finalement les effets négatifs. Y avait-il un seul avantage à ce milieu au fond ? Comment pouvait-il supporter cette vie, alors qu’on en voulait à sa vie ? J’étais triste de le savoir mêlé à de telles affaires mais surtout j’étais énervé contre moi-même ne rien pouvoir faire contre ça. J’étais incapable de l’aider. Ma seule alternative était d’être là pour lui s’il en avait besoin. Je voulais être sa famille, je voulais tout simplement retrouver mon petit frère, même si je devais être patient. Il avait beaucoup traversé pendant mon absence et on ne comble pas un vide simplement avec de nouvelles promesses. J’en avais bien trop brisé dans ma jeunesse….

Ma vie avait continué après notre discussion et certains événements se produisirent également, me changeant les idées. Mon travail me prenait du temps même si intéressant mais surtout, j’avais fait une rencontre plus ou moins étonnante et aujourd’hui je vivais même avec quelqu’un…une fille ! Il fallait vraiment que je partage cette nouvelle avec Xia Min. Il me connaissait très bien, il ne pouvait qu’être étonné d’une telle nouvelle, pas vrai ? Ainsi, tout semblait bien se dérouler dans ma vie et rien ne semblait pouvoir obscurcir mon quotidien. Mais c’est quand on s’y attend le moins que le pire arrive… j’allais m’en rendre compte, à mes dépends.

Comment une journée qui avait aussi bien commencé pouvait-elle prendre une tournure comme celle-ci ? C’était incroyable ! Je m’étais levé de bonne humeur, impatient de me rendre à mon bureau. Ce jour-là j’avais un rendez-vous important et j’avais vraiment ben travaillé pour qu’il se passe au mieux. J’étais optimiste quant au résultat. Il semblait évident que j’allais décrocher ce contrat et que les directeurs allaient être fier de moi. Les efforts finissent toujours par payer, j’allais le prouver avec un contrat en or dans les mains. Par conséquent, ce fut avec le sourire que j’arrivais au bureau. Bien évidemment, quelques minutes avant le rendez-vous tant attendu, j’avais l’estomac noué malgré la confiance que j’avais eu un peu plus tôt. On n’est jamais à l’abri d’un accident… Mais fort heureusement je ne laissais pas ma nervosité paraitre sur mon visage. Je réajustais ma cravate et je me rendais finalement à l’endroit convenu. « Bonjour Monsieur Park, ravi de vous rencontrer. » avec un sourire convaincant, je lui serrai la main avant de m’asseoir en face de lui. Nous commandèrent un café et après quelques minutes de banale conversation, les affaires prirent enfin place. Je lui tendis un dossier bien rempli concernant notre futur –probable- projet et je lui expliquais le principal en détail. Le dossier était bien travaillé et mes employés avaient fait du bon boulot. Il ne me restait plus qu’à bien vendre ce contrat, en mettant tous les arguments pertinents en avant. Et au bout de quelques minutes de questions et de réponses, j’obtenu une réponse positive, comme espéré. Il me proposa de signer le contrat dès le lendemain ; je partis avec un sourire de vainqueur. La journée semblait parfaite !

« Fêtons ça ! » J’avais proposé à mes collègues de sortir dans la soirée afin de fêter dignement ce contrat. Tout le monde semblait ravi et excité par mon idée. J’étais impatient de finir la journée. Une fois de temps en temps, il était plaisant de se réunir entre collègues et amis. « Félicitation Hyung. Tu as vraiment fait un boulot incroyable » Je souriais timidement aux compliments de mon assistant. Je ne méritais pas autant de louanges, je n’étais pas le seul à avoir travaillé sur ce projet. Je n’avais pas été le seul à faire des nuits blanches seulement pour obtenir une signature sur un bout de papier. Ce simple bout de papier qui nous avait demandé tellement de temps et d’efforts. Je n’en revenais pas… Je m’apprêtais à répondre lorsque tout à coup mon téléphone sonna. Mon téléphone personnel. Je ne pris pas le temps de vérifier le numéro et je dérochais avec bonne humeur. Cependant la nouvelle qui me fut annoncée effaça bien vite le sourire qui habitait mon visage. A en voir l’expression inquiète de mon assistant, je devais être devenu très pale et très éteint. Mais au même instant où j’avais entendu une réponse au bout du fil, mon cœur s’était stoppé quelques secondes. J’avais arrêté de respirer laissant la femme m’expliquait la situation. Je sentais mon cœur s’accélérer et tout à coup je manquais de souffle. Je ne répondis même pas, mon portable s’échappa de ma main et tomba sur le sol. Le bruit ne parvint même pas à mes oreilles, plus rien n’existait. J’étais sur le point de fondre en larmes ou de faire une crise de panique, qui pouvait le savoir ? Je n’étais pas dans mon état normal, je ne savais même pas ce qu’il était en train de se passer. Je voulais tout simplement me réveiller de cet affreux cauchemar. Car c’était un énième cauchemar n’est-ce pas ? Xia Min ne pouvait pas se trouver à l’hôpital... « Hyung ? » La gravité de la situation me frappa tout à coup en plein visage et je paniquais enfin, complètement. Par où était la sortie déjà, non, où étaient mes satanées clés ? Je devais me dépêcher… « Xia… Mon frère…hôpital. » Je ne pouvais même pas formuler une phrase complète, tout ce que je voulais c’était me trouver à ses côtés le plus vite possible. Est-ce qu’il allait bien ? Je ne savais même pas ce que cette femme m’avait dit ! « Attends hyung, tu ne peux pas prendre le volant. Je t’amène calme-toi. » Toujours en panique je fis quand même preuve de bon sens et je suivais mon assistant qui m’accompagna jusqu’à ce fameux hôpital. J’avais une autre raison de détester les hôpitaux. J’avais tellement peur…

---

J’avais couru dans les couloirs, ne sachant même pas où je me rendais. J’avais finis par trouver le bon endroit, visiblement, toujours excessivement inquiet. « Wu Xia Min ! » Hurlais-je presque. J’avais besoin de le voir au plus vite. La femme de l’accueil me regarda perplexe et semblait être tellement lente. Elle regarda sur une feuille mais me répondit que les visites n’étaient pas autorisées actuellement. N’ayant aucune envie de me faire recaler alors que mon frère souffrait, je lui arrachais le carnet des mains, avec certainement un peu trop de violence. Elle fut surprise mais je n’y fis pas attention. Mes yeux repérèrent rapidement le nom de mon frère et son numéro de chambre. Pourquoi son nom était-il souligné ? Peu importe, je courais vers cette chambre, sans prendre en compte les cris de cette femme. On pouvait me poursuivre, m’arrêter ou quoique ce soit mais une chose était certaine : j’allais voir Xia Min !!

Et c’est que je fis. Les couloirs m’avaient paru bien longs mais finalement je me retrouvais devant la porte. Je l’ouvrais précipitamment et me précipitais vers le lit … un lit où se trouvait mon frère. Mon frère qui était dans un sale état et qui était si blanc, si blanc… Beaucoup trop blanc. Il y avait bien trop d’appareils autour de lui et je ne comprenais rien. Qu’est-ce que ça voulait dire. « Xia Min ! » Mon cœur se sera à nouveau et je retenais mes larmes. Je devais être fort et me contrôler. Mais j’avais si peur, je ne voulais pas le perdre… Je n’avais même pas remarqué la présence d’une jeune femme. Mais lorsque la porte s’ouvrit de nouveau précipitamment et que je me retournais, effrayé, je remarquais cette personne. Une personne que je connaissais un peu. « Song Min Ah ? » C’était la seule chose qui me venait à l’esprit pour le moment. Pourquoi était-elle ici ? Je me posais beaucoup de questions mais avant d’avoir des réponses, je devais me débarrasser de cette satanée femme qui m’avait suivi. « C’est mon frère, j’ai quand même le droit de le voir non ?! » J’étais quelqu’un de calme normalement mais là, c’était un sujet très sensible et je ne comptais pas bouger de là avant un bon moment !


Spoiler:
 




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
My Bro [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥
avatar



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥


•• Mes notes : 154
•• J'habite : A l'hosto -pan-
•• Métier : Folle °°

MessageSujet: Re: What's wrong with you? Should I take you to the mental department?   Mar 29 Avr - 21:14

TITRE :

 What's wrong with you? Should I take you to the mental department?




 

    Franchement, qu'est-ce que je faisais là ? Parce que je me sentais coupable de l'état de Wu Xia Min, ça oui, c'était certain. Mince, j'étais officier de police, je comptais très prochainement acquérir le titre d'enquêtrice et voilà que je laissais un "civil", ainsi était-il considéré dans le cas présent, se faire tirer dessus à ma place. Il n'y avait vraiment pas de quoi la ramener. Au commissariat, je sentais bien quelques regards sur moi. Et je savais aussi les choses qu'ils devaient penser à mon sujet.
    Donc oui, je n'étais pas fière et néanmoins en partie redevable - en partie seulement, pas de ma faute si ce chinois était complètement débile. Mais ça ne s'en tenait pas à ça. Je n'aurais pas montré ma plaque sinon. Certes, j'essayais de mettre le plus de distances possibles entre moi et le voyou mais j'avais l'intention de faire bien plus. De lui rendre entre autre l'ascenseur, de lui faire un sermon aussi et ça, ça n'avait rien à voir avec ma culpabilité. J'étais frustrée : si jamais on ne trouvait pas une parade, Wu Xia Min allait tout prendre à la place de celui qui était désormais envoyé en enfer.

    Ça ne me convenait pas.
    J'essayais de me convaincre alors que c'était une nouvelle page de l'affaire, voire carrément une autre affaire. Peut-être que j'aurais dû accepter d'enquêter sur ces voleurs dont on parle tant... mais c'était plus fort que moi.

    J'inspirai profondément, mon visage plongé dans mes mains. J'étais nerveusement instable, je le savais. Et le fait de questionner ma santé mentale n'allait rien y faire, évidemment. J'en étais à un stade de réflexion et de concentration tel que j'en oubliais les bips de la machine, l'odeur des locaux ou d'éventuels passages de personnel. Alors quand un « Xia Min ! » coupa net le silence dans lequel je m'étais terrée, j'en étais complètement déroutée. Il me fallut quelques secondes pour émerger et saisir qui venait de faire irruption dans la chambre...
    Mes sourcils se froncèrent presque aussitôt que mes yeux eurent dessiner les traits du visage du visiteur. Ma main resta alors bloquée sur ma plaque que je comptais sortir pour demander de faire vite ou ne pas entraver l'enquête. Seulement ce visage étrangement familier m'arrêta net. La bouche un peu ouverte, je le dévisageai alors qu'il se rendait enfin compte de ma présence. Me trompai-je ou...? « Song Min Ah ? » C'était certain maintenant, ce n'était pas une erreur. Il s'agissait bien de lui, Yi Xing - que j'aimais surnommer de tout un tas de qualificatifs adorables (comme le 'tenshi bear'). Ce même homme qui m'avait aider.
    Je n'avais toujours rien formulé, trop surprise et confuse : que pouvait-il bien faire là ? La réponse ne se fit tarder alors qu'une infirmière tentait de le faire sortir de la chambre. « C’est mon frère, j’ai quand même le droit de le voir non ?! »

    ... ce n'était quand même pas sérieux ? C'était vraiment un très mauvais timing pour faire des blagues. Et pourtant... Non, non, non, non. Ce n'était pas possible. Je m'en serais aperçue quand même. Rien que l'idée que Xia Min ait un frère me semblait bizarre, alors un frère pareil. Yi Xing, celui-là même que j'avais rencontré, me semblait si loin de tout ça et tout d'un coup, il s'y retrouvait. J'avais horreur de ça. Cependant, je n'osais mettre sa parole en doute et, me levant alors de mon siège, fascinée par ce lien improbable entre les deux hommes, je m'adressai à la femme. « Laissez-le ! Vous entendez bien, il s'agit de... son frère. De toutes les manières, sa présence me sera probablement nécessaire, autant qu'il reste maintenant qu'il est là. Ce sera un gain de temps » avais-je brodé autour de cette information nouvelle. Elle me dévisagea quelques secondes et je soupirai avant de montrer à nouveau ma plaque, devinant qu'elle ne devait pas savoir. Immédiatement, la femme hocha la tête et alla disparaitre peu sûre derrière la porte.

    Je tournai mon attention vers le nouveau visiteur. « Si je m'étais attendue à te rencontrer ici à nouveau... » je baissai la tête, mal à l'aise. « Tu-tu es vraiment le frère de Wu Xia Min ? J'ai du mal à y croire, ce n'est pas possible... » marmonnai-je en retombant sur mon siège, le regard dans le vide. Combien de surprises du même genre ce voyou me réservait-il encore ? Le monde devait vraiment être si petit ? Rah... Le regard de nouveau sur Yi Xing, je me demandais s'il avait la moindre idée de ce qu'il se passait, de ce que son frère faisait ou pire... j'en arrivais moi-même à me demander, si lui aussi en était.
    Plein de questions m'assommaient de nouveau. Et j'imaginais bien qu'il en allait de même pour lui : s'il savait quelle vie menait son frère, savoir que j'étais de la police ne devait pas le laisser imaginer de belles choses. Je ne voulais pas le secouer avec des questions sans attendre mais si je n'obtenais aucune réponse, j'allais probablement la faire ma petite crise nerveuse.

    « Elles m'ont dit que son état était stable... ceci dit, il se serait mieux porté s'il n'- Désolée... Tu n'as probablement pas la tête à écouter ce que je dis mais... il va le falloir. J'ose juste espérer que tu n'as rien à voir avec tout ça... » je me donnais l'air de parler en tant que représentante de la loi parce que j'étais trop perdue pour en faire autrement. Je me voulais froide et distante mais c'était avec un très faible effort que je m'y appliquais.
    Damn those chinese men running into your life as if you were the US Route 66...




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Just give me a reason
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

to keep my heart beating. as the world falls apart around us all we can do is hold on. Just tell me why baby they might call us crazy for saying we'll fight until there's no more. So where do i begin?
One Ok Rock - The Beginning
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://newgeneration.forumactif.org/t385-song-min-ah-i-picked-up-the-last-piece-of-this-broken-mirror#8220 http://newgeneration.forumactif.org/t406-song-min-ah-she-s-a-hunter#8620



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥
avatar



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥


•• Mes notes : 394
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Gérant de discothèque-officiel // Bigboss d'un réseau trafiquant-officieux

MessageSujet: Re: What's wrong with you? Should I take you to the mental department?   Jeu 1 Mai - 14:14

TITRE :

 What's wrong with you? Should I take you to the mental department?




 


    Wu Xia Min avait vécu dans la peur pendant trop longtemps. Depuis le jour où Rin Ah avait perdu la vie par sa faute, il s'était promis de la venger comme il le fallait et avait fait son possible pour «rester tranquille dans son coin». Il ne s'était que très rarement montré, préférant envoyer des subalternes de confiance. Il s'était enfermé dans sa solitude, et avait appris à ne plus compter sur personne d'autre que sur lui. Il avait attendu deux ans, avant d'enfin pouvoir se décharger de ce poids qu'il portait seul, sur ses épaules. Seulement, il n'avait jamais pensé qu'il trouverait de nouvelles raisons de continuer à se battre. A commencer par son frère qui était revenu dans sa vie, et même si Xia Min ne l'avouerait probablement jamais, il était heureux de le retrouver, de savoir qu''il pourrait compter sur lui. Puis il y avait Min Ah aussi...
    Son teint était toujours aussi blême, et les tubes qui le reliaient aux machines n'aidaient en rien à rassurer sur son état. Pourtant, il était stable. Il allait finir par se réveiller... D'ailleurs, quand on parle du loup.

    xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

    J'ouvrais un œil, puis deux, respirant avec grande peine, mais à grandes goulées. Mon torse me faisait souffrir, et en glissant ma main dessus, je grimaçais, d'une, parce que le bandage semblait énorme, et de deux, la perfusion me piquait tout le long de mes doigts. Même si ma tête était lourde, tout me revint rapidement et la scène était très claire. Je soupirais doucement, commençant à me demander ce qui allait se passer une fois que la police saurait que j'étais réveillé. Est-ce qu'on allait me jeter en prison ? C'était l'option qui me paraissait la plus logique. Je tournais ma tête sur la droite, surpris par la présence de voix connues dans ma chambre d'hôpital. « C’est mon frère, j’ai quand même le droit de le voir non ?! » Je fronçais les sourcils. Yi Xing ? Bien sûr, qui d'autre... Mais ce ton me paraissait si peu naturel dans sa bouche, que j'avais eu un doute. Un sentiment de culpabilité m'assaillit soudain. Je me souvins de cette nuit, où je lui avais téléphoné pour tout lui expliquer. Que devait-il penser de moi maintenant ? Il avait promis qu'il ne partirait pas, quoiqu'il arrive, mais il fallait voir les choses en face, je n'étais qu'une source de problème pour mon hyung. « Si je m'étais attendue à te rencontrer ici à nouveau...Tu-tu es vraiment le frère de Wu Xia Min ? J'ai du mal à y croire, ce n'est pas possible... » Min Ah était ici elle-aussi, mais ça ne m'étonna pas autant que le fait qu'elle semblait connaître mon frère. Je ne leurs faisais toujours pas remarquer que j'étais réveillé, m'attendant à une soufflante de la part de l'une, comme de l'autre.

    « Elles m'ont dit que son état était stable... ceci dit, il se serait mieux porté s'il n'- Désolée... Tu n'as probablement pas la tête à écouter ce que je dis mais... il va le falloir. J'ose juste espérer que tu n'as rien à voir avec tout ça... » Je fronçais les sourcils, et me relevais aussitôt, grimaçant à nouveau tout en me tenant le torse. « Franchement, est-ce qu'il a une tête à avoir quelque chose à voir avec cette histoire ? Je pensais que tu avais un meilleur flair que ça... » Je n'avais probablement pas raison de lui parler sur ce ton, car la connaissant, elle devait vraiment être en colère contre moi. Mais je refusais que Yi Xing ait des problèmes à cause de moi. « Je.. je ne savais pas que vous vous connaissiez. » dis-je, d'une voix toujours à moitié éteinte.

    La situation était embarrassante, et je ne savais pas trop quoi dire. «  Hyung, qu'est-ce que tu fais ici... Je... Enfin... je t'avais dis au téléphone.. qu'il fallait pas... » Je ne savais pas vraiment si je pouvais parler librement, car je me fichais de ce qui allait m'arriver maintenant. Mais sérieusement, il était hors de question que Yi Xing pâtisse à cause de mes affaires.

    Je me rallongeais, dans mon lit, évitant de les regarder, et inspirant profondément. Je crois que le pire de tout n'était pas la douleur, mais plutôt que j'étais honteux. Très honteux.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Tell them all I know now .Shout it from the roof tops. Write it on the sky line. All we had is gone now. Tell them I was happy and my heart is broken. All my scars are open. Tell them what I hoped would be... Impossible, impossible  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]I remember years ago, someone told me I should take, caution when It comes to love... I did.


Hyung...éé:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥
avatar



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥


•• Mes notes : 84
•• Métier : Cadre

MessageSujet: Re: What's wrong with you? Should I take you to the mental department?   Sam 14 Juin - 17:29

TITRE :

 What's wrong with you? Should I take you to the mental department?




 

Mon pouls s’était accéléré lorsque la nouvelle était parvenue à mes oreilles. Sans prendre le temps de souffler, j’avais attrapé mes clés de voiture et je m’étais rendu à l’hôpital où mon frère avait été admis. Heureusement que mon secrétaire et ami avait pris le volant sinon, je n’aurai jamais pu me rendre à l’hôpital. J’étais inquiet, nerveux, frustré… Je n’avais plus qu’un seul besoin, voir mon frère. Seulement de cette façon, j’allais pouvoir me rendre compte de sa condition.

*---*

J’aurai aimé être en plein cauchemar. L'image qui s'offrit à moi lorsque j’entrais dans sa chambre me choqua : il était si pâle...Il semblait si fragile et j’avais du mal à voir mon frère sur ce lit. Il n’était pas comme ça d’habitude, pas du tout. Quelqu’un avait certainement dû prendre sa place, ce n’était pas lui qui était dans cette chambre hideuse. La vie avait vraiment un gout amer et j’avais du mal à calmer mes pulsassions même maintenant que j’étais avec lui. J’avais besoin d’une bonne nouvelle, j’avais besoin de le voir conscient. Cette situation était détestable.

Je voulais qu’il se réveille au plus vite.

Mais Xia Min n’était pas seul et à priori, un autre problème se posait. Lorsque la porte s’ouvrit soudainement, je remarquais la présence d’une autre personne. Song Min Ah… Une seule question me vint : Pourquoi était-elle ici ? Je n’eus pas le temps de me poser plus de questions puisqu’elle m’aida à me débarrasser de cette autre femme. « Laissez-le ! Vous entendez bien, il s'agit de... son frère. De toutes les manières, sa présence me sera probablement nécessaire, autant qu'il reste maintenant qu'il est là. Ce sera un gain de temps » Lorsqu’elle montra sa plaque, un frisson me parcourut le dos. Elle n’était pas là par hasard, c’était évident, et je commençais à m’inquiéter pour le futur de mon frère. Et bien évidemment, je ne voulais pas le mettre dans une mauvaise situation. Je devais le protéger et faire attention à mes propos. « Si je m'étais attendue à te rencontrer ici à nouveau... » Cette rencontre inattendue me m’était dans l’embarras. Je ne savais pas trop comment me comporter. Quelque chose avait dû arriver et la police semblait au courant! « Tu-tu es vraiment le frère de Wu Xia Min ? J'ai du mal à y croire, ce n'est pas possible... » J’avais beau être troublé par tout ça, un léger sourire prit place sur mes lèvres. Ce n’était pas la première personne à être surprise par le lien de parenté nous unissant Xia Min et moi. On était plutôt différent… Et Min Ah devait encore mieux le savoir que les autres… J’en avais bien peur… « Oui c’est mon frère. Je suis son grand-frère. » J’étais un peu froid mais je n’avais rien contre elle. Mais j'étais perturbé par sa présence : qu’est-ce qu’elle savait sur Xia Min ?

Je me retournais de nouveau vers le lit de mon frère, encore très inquiet. Je n’osais pas lui prendre la main, de peur qu’elle soit froide. Je ne voulais pas le perdre mais je ne pouvais pas m’empêcher de penser à cette éventualité. J’avais perdu ma mère et cette perte me rendait plus facilement inquiet pour mon jeune frère. « Elles m'ont dit que son état était stable... ceci dit, il se serait mieux porté s'il n'- Désolée... Tu n'as probablement pas la tête à écouter ce que je dis mais... il va le falloir. J'ose juste espérer que tu n'as rien à voir avec tout ça... » Je me tournais vers Min Ah, curieux. Qu’est-ce qu’elle avait voulu dire ? Qu’est-ce qu’elle savait exactement ? Etait-elle au courant de la présence de Xia Min dans cette horrible chambre ?

Je ne posais pas de question. Elle était assez froide, je faisais face à un agent des forces de l’ordre à présent. « Franchement, est-ce qu'il a une tête à avoir quelque chose à voir avec cette histoire ? Je pensais que tu avis un meilleur flair que ça... » A peine eut il ouvert la bouche que je me tournais vers mon frère, choqué. Il était réveillé, et je reconnaissais bien l’attitude –si adorable et polie- de mon petit-frère. Je ne faisais pas vraiment attention à ce qu’il disait, étonné de le voir réveillé. J’étais rassuré de le voir ainsi. Je m’approchais de lui et lui sourit. « Je… je ne savais pas que vous vous connaissiez. » Sa voix était faible, ce qui me rappelait l’état dans lequel il se trouvait. Et j’ignorais toujours ce qu’il avait bien pu se passer, ce qu’il avait pu faire pour se retrouver ici. Et pourquoi Min Ah était là, également. Mais apparemment ils se connaissaient bien, peut-être un peu trop bien… Min Ah avait des doutes sur les activités de Xia Min ou bien pire, était-elle au courant de tout ? J’avais énormément de questions à poser à mon frère mais je devais faire attention, ce qui était dur. Et lorsque je croisais son regard, mes sourcils se froncèrent. « Hyung, qu'est-ce que tu fais ici... Je... Enfin... je t'avais dis au téléphone.. qu'il fallait pas... » Tout à coup, je comprenais… Et bien évidemment ce fut comme si j’avais reçu un grand coup derrière la tête. Mon cœur se serra… Le fossé entre nous était bel et bien là et Xia Min avait certainement agit… S’il avait réussis, je l’ignorais encore… Mais ça ne présageait rien de bon et dans une telle situation, je savais que j’allais avoir du mal à trouver ma place. Mais j’allais être là pour mon frère, quoi qu’il arrive. « Xia’, tu demandes vraiment pourquoi je suis là ? Ce n’est pas un peu stupide comme question ? Je suis ton frère, tu as oublié ? En apprenant que tu étais à l’hôpital, tu penses que j’aurai pu rester au bureau à me rouler les pouces comme si de rien n’était ? J’étais mort d’inquiétude Xia Min ! Et crois-moi, je ne compte pas te laisser tranquille avant un bon moment ! » Je m’arrêtais un instant pour regarder furtivement en direction de Min Ah. Nerveusement, je me penchais ensuite vers Xia Min pour lui chuchoter à l’oreille : « Pourquoi est-elle ici ? Est-elle au courant de quelque chose… de louche ? » Je me relevais rapidement pour ne pas trop éveiller les soupçons même si je n’étais pas quelqu’un de discret en règle générale. Je me tournais vers la jeune femme. « Dis… Hum Dîtes-moi, de quoi vous parliez tout à l’heure ? De quelle histoire est-il question ? »

Spoiler:
 




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
My Bro [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥
avatar



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥


•• Mes notes : 154
•• J'habite : A l'hosto -pan-
•• Métier : Folle °°

MessageSujet: Re: What's wrong with you? Should I take you to the mental department?   Sam 28 Juin - 22:15

TITRE :

 What's wrong with you? Should I take you to the mental department?




 

Ça avait toujours été comme ça avec Rin Ah : plus j'en apprenais sur sa vie, plus j'avais envie de me frapper la tête contre un mur. Et Wu Xia Min poursuivait très bien son œuvre. Sauf qu'à cette heure-ci, le mur que je m'imaginais cogner de mon front fiévreux avait déjà explosé depuis longtemps sous mes coups.

Je n'avais pas aimé la surprise du coup de feu prit à ma place et je n'aimais pas plus l'arrivée soudaine de Yi Xing... Pas que je n'appréciais pas ce dernier, bien au contraire, mais j'avais déjà eu mon lot de surprise et je n'étais pas prête pour celle-ci. Je ne pouvais pas vraiment me faire à cette idée... qu'ils soient tous deux liés par le sang. Ils étaient aux antipodes de l'autre, c'était absolument absurde... « Oui c’est mon frère. Je suis son grand-frère. »
Heureusement que j'étais déjà à nouveau assise. Le grand-frère en plus... mais qu'est-ce qui avait cloché dans leur enfance et croissance pour que Xia Min devienne... un Xia Min et pas un Yi Xing ? ... J'arrivais à peine à croire que c'était ça qui me préoccupait... Mais je notais qu'il fallait qu'on parle de leurs parents, que je sache où était le problème.

Mes yeux remontaient discrètement sur le visage du jeune homme qui venait d'entrer et je fus, fallait bien l'admettre, touchée par l'expression grave qui figeait ses traits que j'avais connu bien plus légers et souples. Il avait l'air sincèrement inquiet pour son jeune frère et je me demandais ce qu'il se passait dans sa tête, s'il savait ce qui avait amené Xia Min à se retrouver dans ce lit... s'il savait tout. Je l'informais donc de son état. Mais je n'étais pas là pour faire du sentiment : cela ne m'avait rien apporté de bon jusqu'à ce jour et Yi Xing était aussi dans cette position. Il n'y avait qu'à voir son comportement... cela dit, ce n'est pas comme si la situation aurait été bien moins gênante si je n'avais pas été de la police. Je restais une étrangère à leur famille et leur vie.
Je n'avais pas manqué de demander justement s'il était impliqué d'une façon ou d'une autre : il fallait que je le sache et l'entende. Le boss avait été clair, il me fallait des faits. De plus, j'aurais préféré ne pas avoir l'aîné des Wu trop impliqué dans ces histoires s'il n'y avait guère mis un pied.

Mon cœur cogna un coup lourd dans ma poitrine et sentant des mouvements venant du lit. « Franchement, est-ce qu'il a une tête à avoir quelque chose à voir avec cette histoire ? Je pensais que tu avais un meilleur flair que ça... » Ma tête se tourna doucement vers le convalescent, les yeux ronds. Je tiltais à peine sur ce qu'il me disait, me concentrant sur le fait qu'il s'était enfin réveillé. Je le regardais sans rien dire un long moment, ne sachant plus ce que je devais faire maintenant. Je ne savais même pas comment le prendre. Étais-je rassurée ? De quel droit ? Pourquoi ? La seule raison acceptable était que la survie et la santé de Wu Xia Min étaient essentielles à la suite de mes plans.
Je fronçai les sourcils : c'est vrai ça, il fallait que je me concentre. Cet idiot, il aurait tout pu faire tomber à l'eau. Pire, il avait assumé un de mes faux pas... J'aurais pu m'en sortir sans ça : après tout, j'avais déjà un bras abîmé, une balle ou pas, ça n'aurait que rallongé ma visite à l'hôpital. Je n'aimais pas ça. « Je.. je ne savais pas que vous vous connaissiez. » Je levai les yeux vers Yi Xing un moment avant de regarder mes mains. Visiblement, on ne se connaissait pas si bien tous mais de quoi j'étais surprise, hein ? J'avais envie de me lever et partir, les laisser et revenir que quand je ne sentirai pas affaiblie par son état pour lui hurler au visage qu'il était un crétin.

« Hyung, qu'est-ce que tu fais ici... Je... Enfin... je t'avais dis au téléphone.. qu'il fallait pas... » Un soupir discret m'échappa alors que je regardais finalement ailleurs. Je n'avais pas envie de me retrouver dans un règlement familial qui embarrasserait tout le monde. « Xia’, tu demandes vraiment pourquoi je suis là ? Ce n’est pas un peu stupide comme question ? Je suis ton frère, tu as oublié ? » En entendant le début de réponse de l'aîné des frères, je hochai la tête pour moi-même en roulant des yeux. C'est vrai que dans le genre "question à la noix", il tapait fort. Il pensait qu'il allait être envoyé à l'hosto en toute discrétion ? Ce n'est pas comme s'ils appelaient la famille, n'est-ce pas ? Ou que les journaux parlaient encore de "cette mystérieuse histoire"... Chance qu'on ait réussi à limiter les fuites, en y pensant... Sa photo aurait déjà été affichée sans ça. Ou son nom.
Mon portable vibra à plusieurs reprises et je regardai l'écran : Matthew appelait pour avoir des nouvelles... Je me mordis nerveusement la lèvre, levant les yeux vers les deux frères avant de répondre quand même. Je me levai et allai vers la porte pour ne pas déranger la leçon que l'autre malade méritait de recevoir.

« Oui... non... je suis à l'hôpital- non ça va. Je dois juste régler un truc au niveau des dépositions. Je t'en parle quand je rentre... Hm ? ... Non, il ne s'est pas réveillé encore... » dis-je en jetant un œil sur les garçons à un mètre et demi de moi. Je dis à Matty qu'on reparlerait de tout plus tard avant de ranger mon portable dans ma poche arrière et revenir. Je restai debout cette fois, observant successivement les visages de Yi Xing et Xia Min. « Dis… Hum Dîtes-moi, de quoi vous parliez tout à l’heure ? De quelle histoire est-il question ? » J'élevai un sourcil en regardant Xia Min. Si c'était moi qui devait répondre, ça allait lui plaire.
J'inspirai, croisant les bras... j'avais essayé du moins avant d'être bloquée par le bandage. Je pinçai mes lèvres avant d'ouvrir de nouveau la bouche. « Excellente question. Je dois commencer par où ? » donnai-je l'air de réfléchir avant de hocher la tête. « Tu l'as compris, je travaille pour la police, la police canadienne. Exceptionnellement, je collabore avec les autorités coréennes... pour éclaircir l'histoire derrière la mort de ma sœur. Je n'ai pas le droit, ni l'intérêt de m'étendre sur le sujet. Le fait est que Wu Xia Min... » je reposai encore un regard furtif sur le nommé avant de reporter mon attention sur le seul individu que j'estimais comme responsable dans cette pièce. Bien plus que moi, oui, en effet. A ce que je sache, on ne pouvait rien lui reprocher. « ... était notre principal suspect. L'enquête actuelle, la raison pour laquelle je suis là d'ailleurs, l'innocente totalement du meurtre de... Song Rin Ah. Pas de charges donc à ce sujet. » essayai-je de dire sans que ça me soit trop pénible. Un échec total. Décidément, les murs dans ma tête avaient sérieusement besoin d'être reconstruits.
J'avais insisté sur le "à ce sujet" en les regardant successivement pour qu'ils sachent tous deux qu'ils n'étaient donc à l'abri de rien quant au reste. Mais je ne voulais pas aborder vraiment cet aspect, n'ayant pas encore fini de discuter.

« Maintenant, pour ce qui risque de t'intéresser : ton frère est apparu de nulle part et s'est pris une balle lors d'une mission... Une de mes missions. Autant dire que je n'apprécie pas qu'un civil soit blessé par... ma faute. » Ma tête tomba et je regardai le sol, peu fière. Et comme il était déjà dans un lit d'hôpital, je n'allais pas encore le rendre sourd en beuglant... Je levai les yeux sur Xia Min « J'ai d'autres questions mais je ne pense pas que vous soyez en l'état pour tout ça. Je repasserai probablement. Je veux juste que vous vous teniez tranquilles, tous les deux, dans votre intérêt. Vous comprenez ? » J'avais en effet plein de questions sur son geste, sur les conditions, son état... Je restai là, les bras ballants... Mais j'étais aussi inquiète qu'un d'entre eux aille trouver un moyen de se mettre dans le pétrin. Puis surtout, on n'avait pas encore parlé du coupable et de son sort... Il fallait également que Yi Xing reste discret s'il ne voulait pas qu'on apprenne que le frère d'un mafieux se baladait en ville, aussi innocent était-il.

Enfin, j'avais un "merci" à cracher d'une façon ou d'une autre.

Spoiler:
 




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Just give me a reason
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

to keep my heart beating. as the world falls apart around us all we can do is hold on. Just tell me why baby they might call us crazy for saying we'll fight until there's no more. So where do i begin?
One Ok Rock - The Beginning
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://newgeneration.forumactif.org/t385-song-min-ah-i-picked-up-the-last-piece-of-this-broken-mirror#8220 http://newgeneration.forumactif.org/t406-song-min-ah-she-s-a-hunter#8620



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥
avatar



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥


•• Mes notes : 394
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Gérant de discothèque-officiel // Bigboss d'un réseau trafiquant-officieux

MessageSujet: Re: What's wrong with you? Should I take you to the mental department?   Dim 29 Juin - 16:28

TITRE :

 What's wrong with you? Should I take you to the mental department?




 


    La culpabilité : je détestais ce sentiment, et pourtant je le ressentais à nouveau aujourd'hui. Je ne regrettais pas d'avoir descendu cet homme dans l'entrepôt, si c'était à refaire, je n'hésiterai pas. Mais Yi Xing ne méritait pas ce que je lui infligeais. Le coup de téléphone de ce soir là, jamais je n'aurai dû le passer. Il avait de la chance de n'être impliqué en rien dans les affaires de notre père, et en lui expliquant mes histoires, c'était comme si je le tirais vers le fond, comme si je l'obligeais à plonger la tête sous l'eau, avec moi. J'avais honte d'être dans cet état, je voulais me lever de ce lit inconfortable et lui dire que ça allait, qu'il n'avait pas à s'inquiéter. J'avais de la chance de l'avoir, mais parfois je me disais que l'inverse n'était pas vrai.

    Doucement, je soupirai et baissai la tête, ne supportant pas le regard de mon frère et celui de Min Ah. Ils devaient m'en vouloir tous les deux, sûrement pour des raisons différentes, mais cela ne changeait pas grand chose au fond : . « Xia’, tu demandes vraiment pourquoi je suis là ? Ce n’est pas un peu stupide comme question ? Je suis ton frère, tu as oublié ? En apprenant que tu étais à l’hôpital, tu penses que j’aurai pu rester au bureau à me rouler les pouces comme si de rien n’était ? J’étais mort d’inquiétude Xia Min ! Et crois-moi, je ne compte pas te laisser tranquille avant un bon moment ! » Je me pinçais les lèvres nerveusement, et mes mains se crispaient autour du drap blanc, tellement fort que j'en ressentais une douleur dans le thorax.

    « Tu vas t'attirer des ennuis, idiot. » Voilà les seuls paroles qui me vinrent en tête.

    J'avais l'impression d'être un petit garçon qui se faisait gronder. Seulement, j'allais bientôt avoir 24 ans, et l'ampleur de mes bêtises avait grandi lui aussi. Il était loin le temps où je me cantonnais à casser de la vaisselle lorsque je devais mettre la table.

    Un fin sourire étira mes lèvres, il était discret mais bien ici. Je savais que ma vie risquait encore de se compliquer à l'avenir, mais savoir que cet idiot était prêt à risquer pour moi, me rassurait. La voix de Min Ah retentit, et une autre vague de culpabilité m'assaillit. Qu'est-ce que j'allais pouvoir lui dire hein ? Comment pourrais-je expliquer mon geste ? Nos regards se croisaient l'espace de quelques secondes, et je finissais par moi même détourner la tête, honteux. « Pourquoi est-elle ici ? Est-elle au courant de quelque chose… de louche ? » Surpris par cette question, je tournais la tête vers lui. Je profitais que Min Ah soit sortie quelques minutes pour expliquer rapidement à Yi Xing :

    « Tu te souviens de la femme qui est morte par ma faute, celle dont je t'ai parlé au téléphone, l'autre fois : Song Rin Ah, elle s'appelait. » Je n'avais pas le temps d'en dire plus, et quelque part, c'était peut-être mieux, il connaissait Min Ah, son nom de famille : il ferait le rapprochement. Dans sa tête, ça devait carburer en plus, et je n'osais même pas imaginer l'état de Min Ah en ce moment. Quand mon frère lui demande directement la raison de sa présence ici, je lève la tête, et à nouveau croise le regard de la jeune femme.

    Mais rien, je ne su rien dire.

    « Excellente question. Je dois commencer par où ? Tu l'as compris, je travaille pour la police, la police canadienne. Exceptionnellement, je collabore avec les autorités coréennes... pour éclaircir l'histoire derrière la mort de ma sœur. Je n'ai pas le droit, ni l'intérêt de m'étendre sur le sujet. Le fait est que Wu Xia Min..... était notre principal suspect. L'enquête actuelle, la raison pour laquelle je suis là d'ailleurs, l'innocente totalement du meurtre de... Song Rin Ah. Pas de charges donc à ce sujet. » En temps normal, l'énoncé de mon curriculum vitae ne m'aurait fait ni chaud ni froid. Surtout qu'elle précisait bien qu'il n'y avait que sur ce point que j'étais blanchi. Pour tout le reste, cela risquait d'être une autre histoire. Yi Xing ne tarderait pas à comprendre ce que tout cela signifiait. Je l'avais mis en garde, mais cela ne changerait rien au fait que ça allait le blesser.

    Je n'arrivais pas à regretter mon geste non.
    Mais avant même que les conséquences ne soient à ma porte, je me rendais compte d'au combien il allait être difficile de vivre avec.

    «  Ça va aller Hyung, d'accord ? Assieds toi cinq minutes, vu que tu as décidé de ne pas me laisser tranquille.  » demandais-je, sincèrement soucieux de son état.

    Je n'arrivais pas à en vouloir à Min Ah, elle n'avait aucune raison de faire preuve de tact. Le cas de la mort de sa sœur n'était toujours pas résolu, et j'avais saboté une mission. Lui dire qu'elle y serait passée sans moi, ne jouerait sûrement pas en ma faveur. Mais j'aurai préféré qu'elle ménage mon frère, où qu'elle me laisse lui expliquer peut-être...

    Je prenais tellement peu soin de mes proches, que j'avais décidé de ne plus en avoir aucun. Yi Xing allait le comprendre, de son gré ou pas. Rien qu'à cette idée, je soupirai. Je me sentais désemparé, vraiment. « Maintenant, pour ce qui risque de t'intéresser : ton frère est apparu de nulle part et s'est pris une balle lors d'une mission... Une de mes missions. Autant dire que je n'apprécie pas qu'un civil soit blessé par... ma faute. » « Si ce civil n'était pas intervenu, tu ne serais plus ici pour en parler.  » ajoutais-je directement, puis je me mordais la langue, regrettant mes paroles. « J'ai d'autres questions mais je ne pense pas que vous soyez en l'état pour tout ça. Je repasserai probablement. Je veux juste que vous vous teniez tranquilles, tous les deux, dans votre intérêt. Vous comprenez ? » Je levais la tête vers elle, l'air impassible :

    « Je ne suis pas autorisé à sortir avant la fin de la semaine, alors tu n'as pas d'inquiétudes à avoir, je ne vais pas bouger. Yi Xing n'a rien à voir là dedans, vraiment. Je te dirai tout ce que tu as à savoir, j'espère que tu me comprends moi aussi...  » Je la regardais droit dans les yeux, sérieux cette fois moi aussi. J'étais prêt à payer le prix fort, mais je refusais que Yi Xing ait des problèmes.


Spoiler:
 




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Tell them all I know now .Shout it from the roof tops. Write it on the sky line. All we had is gone now. Tell them I was happy and my heart is broken. All my scars are open. Tell them what I hoped would be... Impossible, impossible  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]I remember years ago, someone told me I should take, caution when It comes to love... I did.


Hyung...éé:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥
avatar



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥


•• Mes notes : 84
•• Métier : Cadre

MessageSujet: Re: What's wrong with you? Should I take you to the mental department?   Ven 11 Juil - 10:45

TITRE :

 What's wrong with you? Should I take you to the mental department?




 

« Tu vas t'attirer des ennuis, idiot. » Ce n’était pas ce qui m’inquiétait à cet instant précis. L’état de mon frère n’était pas assez stable pour me rassurer. Tant qu’il serait dans cet hôpital, je savais que j’allais passer des nuits affreuses. J’avais une belle preuve des risques qu’il prenait dans sa vie quotidienne et autant le dire, ça ne me rassurait guère. De plus, il se trouvait face à un nouveau problème, en plus de se retrouver ici : la police était liée à l’affaire qui l’avait amenée ici, si je comprenais rien. Alors ennuis ou non, peu importait. Je voulais être présent pour mon frère, même si ça devenait difficile, même si c’était dur à supporter et même si j’étais un peu effrayé. Je sautais dans un monde inconnu mais pour lui, j’étais prêt à tout. Après l’avoir abandonné autant d’années, je me devais d’agir comme un grand-frère. Enfin, j’avais mis du temps mais maintenant que j’étais là, je n’allais pas laisser ma place de frère vide à la première difficulté. Je soupirais, discrètement, bouleversé par tous ces événements et ne sachant pas où donner de la tête. J’avais tellement de questions à poser et je devais faire attention à mes propres paroles, de peur de révéler quelque chose pouvant nuire à Xia Min. «  Peu importe… » Je répondis finalement, dans un souffle.

Lorsque Song Min Ah s’éloigna pour répondre à son téléphone, j’en profitais pour demander une rapide explication à mon frère. Ce qu’il ne tarda pas à me donner. « Tu te souviens de la femme qui est morte par ma faute, celle dont je t'ai parlé au téléphone, l'autre fois : Song Rin Ah, elle s'appelait. » Ce nétait pas bien difficile à comprendre. Je fis rapidement le lien, comprenant que Min Ah était certainement la sœur de cette personne décédée. Cette situation était encore plus délicate à gérer que je ne le pensais. Je ne savais pas quoi faire, j’étais complètement dans le brouillard après cette information. Surtout que j’ignorais encore toute l’histoire et ce qu’il s’était passé. Ce fut pour cette raison que je demandais des explications, à Min Ha comme à Xia Min. Cependant, Min Ah fut celle qui prit la parole. « Excellente question. Je dois commencer par où ? Tu l'as compris, je travaille pour la police, la police canadienne. Exceptionnellement, je collabore avec les autorités coréennes... pour éclaircir l'histoire derrière la mort de ma sœur. Je n'ai pas le droit, ni l'intérêt de m'étendre sur le sujet. Le fait est que Wu Xia Min..... était notre principal suspect. L'enquête actuelle, la raison pour laquelle je suis là d'ailleurs, l'innocente totalement du meurtre de... Song Rin Ah. Pas de charges donc à ce sujet. » J’avais arrêté de respirer pendant une secondes, lorsqu’elle expliqua qu’elle venait de la police canadienne. Je me demandais dans quelle histoire Xia Min avait été mêlée pour que la police canadienne s’occupe de cette affaire. De plus, j’étais mal à aise… Sa sœur avait perdu la vie mais elle s’occupait de cette affaire. Elle avait même considéré Xia Min comme un suspect et à présent, elle se trouvait dans la même pièce que lui. Comment se sentait-elle, que pensait-elle à ce sujet ? Avait-elle encore des doutes, malgré tout ? Devais-je m’inquiéter ? Finalement, l’enquête semblait innocenter Xia Min ce qui me rassura dans un premier temps. Car oui, il était quand même à l’hôpital et je ne savais toujours pas pourquoi. « Ça va aller Hyung, d'accord ? Assieds-toi cinq minutes, vu que tu as décidé de ne pas me laisser tranquille. » Mon frère me coupa dans mes pensées et j’écoutais son conseil, m’asseyant sur la chaise prêt de son lit d’hôpital. Je me calmais et  j’hochais la tête, prêt à attendre la suite.

« Maintenant, pour ce qui risque de t'intéresser : ton frère est apparu de nulle part et s'est pris une balle lors d'une mission... Une de mes missions. Autant dire que je n'apprécie pas qu'un civil soit blessé par... ma faute. » Une balle…. J’aurai du m’y attendre mais l’entendre me faisait mal. Mon frère avait vraiment faillis perdre la vie, ça n’avait tenu qu’à un fil, j’en étais sûr et cette idée me peinait profondément. Min Ah semblait également s’en vouloir, elle venait de baisser la tête. Mon frère en rajouta une couche … Dans une autre situation, je lui aurais fait la morale mais ce n’était pas vraiment le moment pour. « Si ce civil n'était pas intervenu, tu ne serais plus ici pour en parler.  » Je le regardais un instant, sans rien dire. Je n’avais pas vraiment mon mot à dire, ou plutôt, je ne savais pas quoi dire, tout simplement. « J'ai d'autres questions mais je ne pense pas que vous soyez en l'état pour tout ça. Je repasserai probablement. Je veux juste que vous vous teniez tranquilles, tous les deux, dans votre intérêt. Vous comprenez ? » Je n’étais pas en état du tout, en effet. Et Xia Min encore moins. Je devais au plus vite me renseigner sur son état de santé. « Je comprends oui. Xia Min doit se reposer avant de répondre à d’éventuelles questions… » Répondis-je simplement, perdu.  « Je ne suis pas autorisé à sortir avant la fin de la semaine, alors tu n'as pas d'inquiétudes à avoir, je ne vais pas bouger. Yi Xing n'a rien à voir là-dedans, vraiment. Je te dirai tout ce que tu as à savoir, j'espère que tu me comprends moi aussi...  » Je me sentais à l’écart dans cette histoire. Même si on m’avait expliqué la situation, j’avais manqué de nombreux détails et je ne savais pas à quoi m’attendre. Qu’est-ce que la suite prévoyait ? Qu’est-ce qu’il allait se passer pour Xia Min ? Les questions me brûlaient la gorge. « Vous avez des questions à lui poser mais à quel propos… ? Il vous faut simplement son témoignage ou… il y a autre chose ? » Je redoutais la réponse parce que je savais très bien qu’il y avait quelque chose d’autre. Xia Min s’était vengé, n’est-ce pas ?  Je me tournais vers Xia Min, le regard sérieux. J’avais peur mais je savais à quoi m’attendre, et je voulais tout savoir. Je ne voulais pas être mis à distance et me prendre un mur ensuite. « J’ai besoin de tout savoir… » Je murmurais à l’égard de Xia Min. Je n’étais plus en enfant, je pouvais l’endurer.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
My Bro [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥
avatar



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥


•• Mes notes : 154
•• J'habite : A l'hosto -pan-
•• Métier : Folle °°

MessageSujet: Re: What's wrong with you? Should I take you to the mental department?   Jeu 17 Juil - 10:34

TITRE :

 What's wrong with you? Should I take you to the mental department?




 


Je n’avais plus qu’une seule crainte : qu’un des deux frères rendent les choses plus compliquées. Je ne pouvais une seule seconde imaginer que Yi Xing avait l’idée de faire les mêmes erreurs que son frère, bien-sûr que non. Mais je n’avais plus le droit d’agir selon mon instinct ou mes sentiments – ma colère m’avait après tout amenée à vouloir à tous prix que Wu Xia Min soit le coupable… Dire que maintenant, il se retrouvait dans un lit d’hôpital pour m’avoir sauvé la peau. J’essayai d’occulter certaines pensées me murmurant que si je n’avais pas été si enragée à l’accuser, j’aurais pu lui éviter ça à lui aussi. Et épargner des peines à une personne aussi gentille que Wu Yi Xing. Mais c’était faux. Ce n’était pas comme si le commissariat n’aurait pas décidé d’enquêter sur lui de toutes les manières et ça ferait un moment qu’il serait derrière les barreaux. Je retins un soupire. Je n’aimais pas ce que je devais faire, ni comment je décidai de le faire : en cachette et assez brutalement. Mais j’avais assez confiance en Xia Min pour croire qu’il retomberait sur ses pattes. Le problème était la culpabilité que je ressentais en le voyant dans ce lit d’hôpital et devant son grand-frère. Vous savez, c’est comme quand vous vous amusiez avec votre meilleur/e ami/e et que soudain, vous décidiez qu’il serait drôle de monter dans cet arbre pour récupérer votre balle au lieu de demander à un adulte et que votre ami/e le faisait pour vous, finissant par se briser le bras car c’était une mauvaise idée. Imaginez-vous expliquer ça à ses parents… Sauf que là, c’était bien pire : je n’étais pas en face de mon meilleur ami – non et d’une certaine manière, c’était rassurant car Matthew m’aurait tué cette fois. Mais cela n’en était pas moins dramatique tel que ça l’était. Et Matthew allait quand même me tuer.
Je me sentais vraiment comme une enfant qui avait fait une énorme bêtise.

J’avais fini par revenir vers les frères pour expliquer d’une manière aussi automatique que possible ce qu’il se passait. « Ça va aller Hyung, d'accord ? Assieds-toi cinq minutes, vu que tu as décidé de ne pas me laisser tranquille. » Je levai un court instant les yeux vers l’aîné des deux frères, essayant de ne pas être trop désolée : il fallait que je poursuive encore un peu. Mais une boule de colère commençait à se former au fond de mon ventre : le comportement de Xia Min. Il avait l’air de s’inquiéter pour lui. Comme il s’inquiétait pour Rin Ah visiblement… Pourquoi il gâchait tout avec le reste ? Il allait tout perdre, il se rendait compte ou pas ? Il faisait un gâchis d’une personne qui tenait visiblement énormément à ses proches et qui avait un minimum de bon jugement.
Cela m’énervait un peu. Moi, que je me mette le feu, c’était une chose : c’était, d’une, mon boulot. Mais surtout je n’avais pas grand-chose à perdre. Matthew à tout casser, et parfois j’étais persuadée qu’il s’en sortirait bien mieux si je n’étais pas là. Seulement, je savais aussi que cette pensée lui ferait énormément de mal et c’est la dernière chose que je souhaitais… Au final, je n’étais pas mieux que le cadet des Wu… Sûrement que ça expliquait à quel point je me sentais coupable envers Yi Xing. Pourquoi j’en voulais un peu à Xia Min. « Si ce civil n'était pas intervenu, tu ne serais plus ici pour en parler.  » Et voilà, prend ça dans la figure, Min Ah. Je fermai les yeux un bref instant en entendant ça. J’avais une réplique en tête mais décidai de la garder pour moi cette fois. J’aurai sans doute l’occasion d’en reparler… Quand je me sentirai moins faible notamment. « Je comprends oui. Xia Min doit se reposer avant de répondre à d’éventuelles questions… » Un fin sourire étira un peu mes lèvres. Je hochai la tête doucement, contente qu’il raisonne de cette manière. J’aurais dû me douter que ce frère serait le plus susceptible de comprendre certains paramètres. L’autre était bien trop borné. Si son frère n’était pas là, il aurait peut-être déjà cherché un moyen à filer de cet hôpital, aussi mal en point qu’il était. « Je ne suis pas autorisé à sortir avant la fin de la semaine, alors tu n'as pas d'inquiétudes à avoir, je ne vais pas bouger. Yi Xing n'a rien à voir là-dedans, vraiment. Je te dirai tout ce que tu as à savoir, j'espère que tu me comprends moi aussi...  » Mon regard tomba de Yi Xing à Xia Min. Je clignai des yeux comme pour lui affirmer que je le savais tout ça. J’étais juste contrainte de faire tout ça, pas pour savoir. Je savais. Mais pour qu’ils sachent, eux. Ils ne savaient pas encore ce par quoi ils allaient devoir passer… Mais je ne pouvais pas tout leur balancer comme ça, si ?
« Vous avez des questions à lui poser mais à quel propos… ? Il vous faut simplement son témoignage ou… il y a autre chose ? » Je relevai la tête vers lui, les yeux témoignant d’une légère inquiétude… J’essayai de prendre le contrôle sur mes sentiments, tentant de retrouver encore et encore ma composition.
S’il y avait autre chose ? S’il savait ! J’étais justement là pour ça mais à force de les voir tous les deux, je ne pensais pas que c’était une bonne idée de précipiter les choses.  Je n’avais pas plus envie que ce soit mon patron ou un coéquipier qui s’en charge avant moi cela dit… Peut-être que j’arriverais à me mettre les médecins dans la poche pour qu’ils demandent de les laisser tranquilles quelques jours pour des raisons médicales ? Je ne faisais pas confiance aux policiers coréens : ils pouvaient très bien passer sur les constatations de l’enquête et se satisfaire d’un coupable comme lui. Qu’il le soit ou pas, c’était un voyou et c’était bien mieux que de ne mettre personne derrière les barreaux. « J’ai besoin de tout savoir… » J’avais envie de lui demander de ne pas faire ça. Je me mordis les lèvres, débattant intérieurement de si je devais le faire ou pas.

Une infirmière entra pour vérifier un peu l’état de son patient et savoir si elle devait ou pas lui administrer une dose de morphine supplémentaire. Je levai les yeux au ciel un peu désemparée par la culpabilité qui remontait un peu plus. J’attendis qu’elle sorte et de nouvelles secondes avant de reprendre la parole. « Vous êtes sûrs de vouloir savoir tout ça ? Vous avez votre lot d’émotions. Profitez un peu de repos tant que vous êtes là, au moins le premier jour. Ne vous faites pas de mal supplémentaire. C’est quoi ? Une tradition dans la famille Wu ? » demandai-je aux deux jeunes hommes, un peu comme une mère faisait la leçon à deux garçons impatients. Je laissai ma main se serrer autour de mon bras bandé en les regardant toujours successivement.
Je pris place sur un tabouret restant, réfléchissant encore un peu à comment avancer un peu plus de manière pas trop brutale. Je jetai un œil à Yi Xing, il fallait vraiment que je lui parle. Mais à lui seul. Je notai ça dans un coin de ma tête. « Bon, écoutez. Il faut juste que vous comprenez la situation. Xia Min, tu es peut-être innocenté pour Rin Ah, mais on sait tous les trois que tu n’es pas blanc comme neige. Tes activités font de toi un coupable idéal. Il y a des gens qui n’en ont rien à faire des résultats de l’enquête et préfèrent avoir quelqu’un derrière les barreaux, peu importe qui, tant qu’on pourra estimer qu’il le mérite. C’est pour ça que j’insiste autant. Ce n’est pas contre vous. » J’envoyai un autre regard tout particulièrement à Yi Xing pour qu’il comprenne bien que je ne l’accusais pas de quoi que ce soit. Mais d’autres pourraient se servir de lui sans qu’il s’en rende compte.

J’inspirai un grand coup estimant que j’en avais assez dit. Je me levai en prenant un sac de ma main libre. Je le posai sur une table pour en sortir le contenu. Je lui posai sous le nez alors une peluche. Pas n’importe laquelle… Rouge, un bec et surtout, des sourcils froncés sur de grands yeux. « Méditez sur ça, les Angry Birds. On parlera des options que vous avez un autre jour. Il faut lui retirer la ride du lion qu’il risque de se choper au milieu du front, Wu Yi Xing, d’accord ? »
Je me dirigeai vers la sortie de la chambre mais m’arrêtai. J’avais une autre chose à dire en fait. « Ah oui… C’est peu en comparaison mais… merci pour ton geste. Ça reste un point à éclaircir mais je suis consciente de ce que ça représente. On aura le temps de revoir tout ça. Mais… C’est mon travail tout ça, tu sais. A l’avenir, reste tranquille… » Je n’avais pas réussi à supprimer le ton soucieux de ma voix mais de toutes les manières, je partais enfin.

Enfin, j’en donnais l’air. J’interpelai au hasard une infirmière et lui demandai un service : il fallait qu’elle rentre dans la chambre et prétende devoir parler dehors avec Wu Yi Xing pour des détails sur les soins. Un blabla du genre. J’attendis non loin de là et au moment où la porte s’ouvrait et se refermait, je me montrai au jeune homme. Un petit sourire sur les lèvres, je lui fis signe de venir avec moi un peu plus loin. « Désolée d’utiliser ce petit stratagème mais j’avais besoin de te parler deux minutes… » Je pris le temps de respirer et de prendre un café à la machine. J’en avais grand besoin. Je croisai le regard réprobateur d’un médecin, sûrement qu’il avait vu mon teint et mon bras. Je ne devais pas avoir l’air très en forme mais je tenais la route quand même, mince ! « Je me permets de te tutoyer, Yi Xing. Je voulais encore te remercier pour la dernière fois… Mais aussi te demander de garder un œil sur ton frère. Cela me rassure en fait qu’il y ait quelqu’un pour lui. » en fait, j’étais réellement préoccupée… « Si vous recevez de la visite, restez fermes : sans décisions du juge, rien ne vous oblige à quoi que ce soit. Je suis inquiète… un peu trop hein ? Donc faites attention à vous deux. D’accord ? Et… j’espère que tu lui expliqueras qu’il ressemble à un Angry Bird. Toi, souris, j’avais déjà pris l’habitude de te voir ainsi ! » je forçai moi-même mes lèvres à remonter. Je finis le petit gobelet, le jetai et tapotai l’épaule du chinois gentiment. « Je repasserai pour arranger les choses, à plus tard donc »
Et comme ça, je m’en allai vers la sortie de l’hôpital en me faisant sermonner par le médecin qui m’avait bandé. C’est qu’ils avaient des comiques par ici en plus. J’aurais peut-être dû rester pour me faire une cure de bonne humeur. J’appelai Matthew : je lui devais bien au moins une sortie, un cinéma et un diner pour tout ce qu’il faisait. Et il serait ma piqûre de joie.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Just give me a reason
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

to keep my heart beating. as the world falls apart around us all we can do is hold on. Just tell me why baby they might call us crazy for saying we'll fight until there's no more. So where do i begin?
One Ok Rock - The Beginning
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://newgeneration.forumactif.org/t385-song-min-ah-i-picked-up-the-last-piece-of-this-broken-mirror#8220 http://newgeneration.forumactif.org/t406-song-min-ah-she-s-a-hunter#8620



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥
avatar



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥


•• Mes notes : 394
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Gérant de discothèque-officiel // Bigboss d'un réseau trafiquant-officieux

MessageSujet: Re: What's wrong with you? Should I take you to the mental department?   Dim 20 Juil - 18:53

TITRE :

 What's wrong with you? Should I take you to the mental department?




 



    En entendant mon frère demander pour en savoir plus, je me sentais un peu honteux de tout ce que l'on pouvait dire à mon sujet. Je ne regrettais pas d'avoir repris la succession de mon père, car si j'avais refusé, jamais je n'aurai rencontré les sœurs Song. Elles avaient apporté avec elle leurs lot de problèmes, j'en étais conscient, mais jamais je ne pourrais oublier Rin Ah, et sans que je ne l'ai vu venir : Min Ah avait de toute évidence pris une place significative dans ma vie. Je voulais croire que je ne m'étais interposé que par égard pour mon défunt premier amour, mais il ne pouvait pas y avoir que cela.

    Il fallait que je discute avec elle, c'était évident. Mais d'abord, il fallait que je trouve un moyen pour parler au calme avec mon frère. Je ne l'avais pas fait avant, mais il fallait que je m'en occupe, mettre à plat ce que j'avais pu faire jusqu'à ce qu'il revienne dans ma vie. « Vous êtes sûrs de vouloir savoir tout ça ? Vous avez votre lot d’émotions. Profitez un peu de repos tant que vous êtes là, au moins le premier jour. Ne vous faites pas de mal supplémentaire. C’est quoi ? Une tradition dans la famille Wu ? » Je plantais mon regard dans celui de la jeune femme, calmement : « Tu n'as pas envie de savoir je pense. » Je répondais peut-être un peu trop sèchement sans le vouloir, mais selon moi ce n'était pas le moment pour jouer dans l'état d'âme.

    « Bon, écoutez. Il faut juste que vous comprenez la situation. Xia Min, tu es peut-être innocenté pour Rin Ah, mais on sait tous les trois que tu n’es pas blanc comme neige. Tes activités font de toi un coupable idéal. Il y a des gens qui n’en ont rien à faire des résultats de l’enquête et préfèrent avoir quelqu’un derrière les barreaux, peu importe qui, tant qu’on pourra estimer qu’il le mérite. C’est pour ça que j’insiste autant. Ce n’est pas contre vous. » En l'écoutant, je me pinçais l'arrête du nez, et réfléchissais un peu. Cela faisait longtemps que je m'étais préparé à ce moment, et je ne comptais plus fuir, mais comment est-ce que j'allais expliquer mon point de vue à Yi Xing.

    « Le message est clair, on ne peut pas faire confiance à la police. C'est pas un scoop ça. Enfin peu m'importe, je ne compte pas fuir, quoi qu'ils me mettent sur le dos.  » D'emblée, je préférais être honnête, Yi Xing ne partirait pas avant que j'ai eu le temps de lui parler, n'est-ce pas ? Soudain curieux, je l'observais sortir quelque chose de son sac. Une peluche ? Une peluche qui tirait la tronche en plus ? J'étais persuadé de connaître le nom de ce machin, mais impossible de me souvenir : « Méditez sur ça, les Angry Birds. On parlera des options que vous avez un autre jour. Il faut lui retirer la ride du lion qu’il risque de se choper au milieu du front, Wu Yi Xing, d’accord ? » Je forçais un rire las et tout sauf amusé avant d'ajouter :

    « Une peluche avec des morceaux de charbons pour sourcils, je dois comprendre un message là-dedans ?  » demandais-je en fronçant les sourcils moi-même, pas loin d'être vexé. « Mais merci....  » murmurais pas plus fort que le bruit des machines de ma chambre.

    «Ah oui… C’est peu en comparaison mais… merci pour ton geste. Ça reste un point à éclaircir mais je suis consciente de ce que ça représente. On aura le temps de revoir tout ça. Mais… C’est mon travail tout ça, tu sais. A l’avenir, reste tranquille… » Je soupirai en la regardant partir : « Je l'ai bien compris, pas d'inquiétudes.  » Et après cela, je tombais sur Yi Xing qui me regardait lui aussi. « Qu-quoi ? Elle est bornée aussi ! Son travail l'aurait tué, clair que bien, hein ?  » Je ne souhaitais pas vraiment le prendre à partie, mais j'étais peut-être un peu trop sur la défensive en fin de compte.

    Quand une infirmière entra et demanda à Yi Xing de sortir, je me demandai ce qui ne pouvait pas être dit devant moi, après tout, je n'étais plus un enfant. Mais je le laissais sortir, un peu bougon tout de même.
    Le temps commença à se faire long et quand Yi Xing revint enfin, je ne pus m'empêcher de lui demander :

    « Ils t'ont dit quoi ?  » J'étais un peu curieux oui, je ne tenais pas à rester plus que de raisons ici.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Tell them all I know now .Shout it from the roof tops. Write it on the sky line. All we had is gone now. Tell them I was happy and my heart is broken. All my scars are open. Tell them what I hoped would be... Impossible, impossible  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]I remember years ago, someone told me I should take, caution when It comes to love... I did.


Hyung...éé:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥
avatar



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥


•• Mes notes : 84
•• Métier : Cadre

MessageSujet: Re: What's wrong with you? Should I take you to the mental department?   Lun 11 Aoû - 20:24

TITRE :

 What's wrong with you? Should I take you to the mental department?




 

J’essayais de me montrer mature, de rester calme mais face à cette situation, j’avais vraiment beaucoup de mal à relativiser ou à tout simplement respirer un bon coup. J’étais encore sur le qui-vive, inquiet. Et lorsqu’une infirmière entra pour procurer quelques soins à Xia Min, je me sentis encore plus mal. C’était déjà assez dur de le voir dans ce lit d’hôpital alors voir une infirmière prendre soin de lui, ça me fendait le cœur. Lui qui avait sa fierté, il n’était pas fait pour se retrouver dans un hôpital. Et encore moins dans un poste de police. Je me mordillais la lèvre inférieure, nerveux : j’avais cette peur qui ne voulait pas me quitter, ce sentiment que quelque chose de mauvais se tramait. J’avais besoin de savoir, j’avais besoin d’explications supplémentaires. Min Ah reprit la parole après le départ de infirmière et j’espérais en savoir plus. « Vous êtes sûrs de vouloir savoir tout ça ? Vous avez votre lot d’émotions. Profitez un peu de repos tant que vous êtes là, au moins le premier jour. Ne vous faites pas de mal supplémentaire. C’est quoi ? Une tradition dans la famille Wu ? » Un triste sourire apparut sur mon visage. C’était la tradition en quelques sortes, qui avait amené Xia Min dans cet endroit, parce qu’il avait suivi les traces de mon père. Et si je n’avais pas découvert la vérité plus jeune, peut-être aurais-je pris ce même chemin, moi aussi. Mais ce n’était pas le moment idéal pour ruminer le passé.

Min Ah prit finalement place sur un tabouret et je soufflais, rassuré. Peut-être qu’elle allait enfin m’en dire un peu plus. Même si comme elle l’avait dis, j’avais eu mon lot d’émotion, je ne pouvais pas simplement passer à autre chose alors que toute cette histoire me contrariait autant. Elle devait certainement le savoir. Ce n’était pas évident à gérer mais j’avais l’obligation d’être là pour mon frère, et pour cela, je devais être au courant de tous les détails. Xia Min allait devoir me donner sa propre version, bien évidemment. « Bon, écoutez. Il faut juste que vous comprenez la situation. Xia Min, tu es peut-être innocenté pour Rin Ah, mais on sait tous les trois que tu n’es pas blanc comme neige. Tes activités font de toi un coupable idéal. Il y a des gens qui n’en ont rien à faire des résultats de l’enquête et préfèrent avoir quelqu’un derrière les barreaux, peu importe qui, tant qu’on pourra estimer qu’il le mérite. C’est pour ça que j’insiste autant. Ce n’est pas contre vous. » J’hochais la tête, comprenant bien où se situait le problème. Pour la police, ça pouvait constituer une opportunité en or pour l’attraper et le mettre derrière les barreaux. Min Ah avait beau être de notre côté, semblait-il, ce n’était pas le cas de l’ensemble de la police. Autant dire, que cette affaire était loin d’être finie, que Xia Min soit innocent ou non. Le plus dur restait à venir et je ne savais pas du tout ce qu’il allait se passer. C’était effrayant, on ne pouvait rien prévoir et bien évidemment, j’étais à priori inutile… Je me tournais vers Xia Min, l’observant avec douceur. Je ne voulais pas perdre mon frère, je ne voulais pas le voir enfermer… Mais le futur ne me semblait pas rose du tout. Et pourtant, j’essayais souvent de voir les choses du bon côté. Mais on ne parlait pas d’un problème de la vie de tous les jours, malheureusement. « Le message est clair, on ne peut pas faire confiance à la police. C'est pas un scoop ça. Enfin peu m'importe, je ne compte pas fuir, quoi qu'ils me mettent sur le dos.  » Je restais sans un mot. Qu’est-ce que je pouvais dire de plus, de toute façon ? J’étais assez bouleversé même si j’essayais de le montrer le moins possible.

Mon regard se posa sur le sac de Min Ah puis sur la peluche qu’elle en sortit. Cette fois-ci, un véritable sourire pris possession de mes lèvres. Cette peluche ressemblait à Xia Min, c’était évident et cette idée ne pouvait que me faire sourire, connaissant très bien mon petit frère. Min Ah l’avait également bien cerné. Méditez sur ça, les Angry Birds. On parlera des options que vous avez un autre jour. Il faut lui retirer la ride du lion qu’il risque de se choper au milieu du front, Wu Yi Xing, d’accord ? » J’hochais la tête, approuvant. Il fallait vraiment que j’apprenne à mon frère à sourire au lieu de froncer les sourcils. « Une peluche avec des morceaux de charbons pour sourcils, je dois comprendre un message là-dedans ?  Mais merci....  » Je manquais de rire, attendri par l’attitude de mon frère. Mais je n’étais pas assez détendu pour me laisser aller à un rire. J’étais plus calme, mais toujours en panique. Je soupirais discrètement en entendant le remerciement de Xia Min. Malgré sa fierté, il pouvait se montrer poli, il n’était pas perdu ! Et j’avais l’impression qu’il avait une réelle connexion entre eux, malgré le lien qu’ils entretenaient. « Ah oui… C’est peu en comparaison mais… merci pour ton geste. Ça reste un point à éclaircir mais je suis consciente de ce que ça représente. On aura le temps de revoir tout ça. Mais… C’est mon travail tout ça, tu sais. A l’avenir, reste tranquille… » Ses propos étaient destinés à Xia Min donc je restais un mot, m’inclinant seulement lorsqu’elle décida de partir. Elle avait l’air inquiete et ça ne m’avait pas échappé. « Je l'ai bien compris, pas d'inquiétudes.  » Une fois Min Ah partie, je me tournais à nouveau vers Xia Min, prêt à lui faire la morale mais il me coupa. « Qu-quoi ? Elle est bornée aussi ! Son travail l'aurait tué, clair que bien, hein ?  » Je souhaitais lui répondre mais à nouveau, je fus interrompu. Je n’allais pas avoir une seconde pour parler à mon frère, décidément! Mais je ne fis aucun reproche puisqu’il s’agissait d’une infirmière. Encore une ? Je fus inquiet en la voyant rentrer, ça faisait beaucoup de visites en quelques minutes seulement. « Monsieur Wu, j’aimerai m’entretenir avec vous, concernant les soins de votre frère. » Je suivais l'infirmière après avoir fait un signe à mon frère, lui disant de ne pas bouger. Je me sentais bête, lorsque je me rappelais qu’il était coincé dans ce lit. Désolé, petit frère.

Lorsque je quittais la chambre de Xia Min, je retrouvais aussitôt Min Ah. Je comprenais mieux pourquoi j’avais été appelé en dehors de la chambre. Elle me fit signe et je la rejoignais immédiatement. « Désolée d’utiliser ce petit stratagème mais j’avais besoin de te parler deux minutes… » Ca m’arrangeait. J’avais moi aussi envie de lui parler. Je la regardais prendre un café et je me rendais compte qu’elle aussi ne semblait pas du tout en forme, même si elle ne se trouvait pas hospitalisée. « Je me permets de te tutoyer, Yi Xing. Je voulais encore te remercier pour la dernière fois… Mais aussi te demander de garder un œil sur ton frère. Cela me rassure en fait qu’il y ait quelqu’un pour lui. » J’étais moi aussi soulagé. Quelques mois plus tôt, il aurait peut-être été seul… Je ne voulais pas imaginer cette hypothèse. Qui sait s’il n’avait pas fait plusieurs séjours à l’hôpital avant mon retour dans sa vie… « Si vous recevez de la visite, restez fermes : sans décisions du juge, rien ne vous oblige à quoi que ce soit. Je suis inquiète… un peu trop hein ? Donc faites attention à vous deux. D’accord ? Et… j’espère que tu lui expliqueras qu’il ressemble à un Angry Bird. Toi, souris, j’avais déjà pris l’habitude de te voir ainsi ! » J’étais vraiment rassuré de voir que Min Ah était aussi attentive, c’était rassurant de voir qu’elle se faisait du souci pour mon frère et que par conséquent, elle n’était pas contre lui dans cette affaire sordide. J’approuvais ses dires avec un léger sourire. Ses derniers propos me firent plaisir, également.  Je me rappelais de notre première rencontre et j'étais soulagé de ne pas avoir fait erreur sur Min Ah. Cette jeune femme était quelqu’un de bien. Alors, je souris avec sincérité. Bien sûr, ce fut un sourire un peu éteint après une telle journée. « Compte sur moi. » Elle non plus n’était pas en forme mais elle faisait des efforts. « Je repasserai pour arranger les choses, à plus tard donc » Elle me tapota l’épaule et s’éloigna. Cependant, j’accourrais vers elle et l’appela. J’avais une dernière chose à lui demander. « S’il te plait, tiens-moi au courant de l’affaire. Même s’il s’agit de mauvaises nouvelles. Je serai capable de tout endurer, alors, s’il te plait, accorde moi cette faveur. C’est mon frère, je pense que tu peux comprendre. Je veux être là pour lui. Et aussi... prends soin de toi. Tu me sembles pâle. Tu devrais te reposer. » Une personne à l’hôpital, c’était déjà trop à mon gout !

Une fois Min Ah hors de mon champ de vison, je pris à mon tour un gobelet de café et je retournais voir mon frère. « Me revoilà Angry Bird ! » J’essayais à nouveau de me montrer joyeux.  « Ils t'ont dit quoi ?  » Me demanda Xia Min, sans grande surprise. Je n’avais pas parlé à l'infirmière alors j’essayais de mentir sans me faire attraper. « Pas grand-chose d’utile si tu veux mon avis. Juste que tu vas devoir rester à quelques jours, que tu vas avoir un traitement à suivre et tout ça. J’ai eu du mal à suivre. » Je reprenais place à côté de son lit. « J’espère maintenant avoir ta version des faits. Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Et surtout… est-ce que ça va ? Tu as mal là ? » J’étais inquiet et curieux. Même si j’étais fatigué, je ne pouvais pas remettre cet interrogatoire à plus tard.[/color][/b]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
My Bro [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥
avatar



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥


•• Mes notes : 394
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Gérant de discothèque-officiel // Bigboss d'un réseau trafiquant-officieux

MessageSujet: Re: What's wrong with you? Should I take you to the mental department?   Sam 16 Aoû - 17:28

TITRE :

 What's wrong with you? Should I take you to the mental department?




 


    Je détestais cette chambre, et tout ce qu'elle représentait pour mon avenir. Il était fini et bien loin, le temps où j'agissais sans prendre en compte les conséquences. Depuis longtemps, je vivais avec cette épée de Damoclès au dessus de la tête, on pourrait donc croire qu'aujourd'hui qu'elle s'abattait enfin, la pilule passerait mieux. Eh bien non, j'avais encore un peu de mal à me dire que j'allais passer par la case prison. Pour combien d'années ? Il n'était pas certain que je puisse recommencer à lancer les dés bientôt. Je m'étais damé le pion tout seul, comme un grand.

    J'enfonçais ma tête un peu plus profondément dans mon oreiller, et si d'habitude, j'arrivais à me couper du monde en faisant cela, là je n'y parvenais pas. J'avais un peu peur de respirer à plein poumons, car ma blessure bloquait le tout, et la douleur se réveillait dès que je présumais un peu trop de mes forces. « Me revoilà Angry Bird ! » Je tournais la tête vers la porte qui venait très rapidement de s'ouvrir et de se refermer, comme accueil, je lui offrais un magnifique :

    « Oh, tu ne vas pas t'y mettre toi aussi. » Grognon, je croisais les bras à peu près au niveau de mon ventre, et décidais de ne rien ajouter de plus.

    Je me sentais vraiment très mal à l'aise. Nous devions nous parler, mais j'avais peur de me lancer. Et je n'étais pas bête, Yi Xing en savait déjà plus que de raison, c'était évident. Je détestais l'idée qu'il prenne des risques à cause de mes erreurs. Si j'avais pu, je l'aurai enfermé dans une bulle que j'aurai ouverte juste pour venir passer du temps avec lui et être insouciant. Si on acceptait d'effacer mes erreurs passées, j'étais même prêt à tenter à nouveau de pâtisser un gâteau avec lui.
    En pensant ainsi, je soupirais inconsciemment. Voilà pourquoi je me refusais à avoir des proches. J'étais incapable de tenir mes engagements. Vivre avec les gens qu'on aime, implique de savoir en prendre soin. Hyung était bien mieux, loin de moi. Mais je ne pouvais pas le lui dire ainsi, il risquait encore de s'en vouloir d'être parti, alors qu'en tout état de cause, cela avait été le mieux à faire. Si je n'avais pas été aussi bête, je serai parti moi aussi.

    « Pas grand-chose d’utile si tu veux mon avis. Juste que tu vas devoir rester à quelques jours, que tu vas avoir un traitement à suivre et tout ça. J’ai eu du mal à suivre. » Je levais les yeux au ciel, déjà impatient de quitter les lieux. Mais ils ne me laisseraient pas partir aussi facilement, si ce n'était pas les infirmières zélées, ce serait probablement les forces de l'ordre qui ne pourraient se retenir de mettre derrière les barreaux un criminel, et ainsi lui mettre quelques cas irrésolus sur le dos. Min Ah le savait mieux que personne, et Yi Xing devait, en tant que cadre, avoir parfois à faire à la juridiction de ce pays, et savoir que ce n'était pas spécialement les beaux principes qui dirigeaient notre patrie.

    Enfin d'ailleurs... Ils allaient peut-être me renvoyer en Chine ? Quel horreur, si j'y retournais j'étais mort.
    Peut-être qu'ils feraient ça oui, car les autorités devaient le savoir aussi bien que moi. Mon rang ne s'élevait qu'à celui de crapule si on commençait à évoquer la triade Chinoise. Mon père avait toujours eu de grandes aspirations, pas moi. Je n'étais même pas fichue d'être un bon criminel. Ni ma mère, ni mon père ne seraient fiers de moi. Je sortais de mes pensées en entendant Yi Xing parler : « J’espère maintenant avoir ta version des faits. Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Et surtout… est-ce que ça va ? Tu as mal là ? » Je posais mes yeux sur lui, et lui demandais silencieusement de justement, ne pas me demander cela. Mais je ne pouvais pas faire ça... Je ne pouvais pas le préserver tout le temps, il en savait déjà beaucoup, et le connaissant, jamais il pourrait prétendre le contraire. Je devais le protéger, mais aussi lui prouver que j'avais confiance en lui malgré tout.

    « Des fois, ça fait mal, là ça va. Je me pinçais l'arrête du nez, cherchant comment est-ce que je pouvais expliquer le tout, sans m'étendre sur des détails inutiles. J'ai appris que Min Ah était de la police il n'y a pas longtemps. Tu dois t'en douter, ça a changé pas mal de choses. Mais pas toutes, un soir, elle est venue à la boîte, et elle s'est faite embarquée sous le nom de Rin Ah, car elle voulait trouvé les assassins de sa sœur. Doucement, je soupirais. Comment est-ce qu'elle avait pu penser être capable de me doubler alors que depuis deux ans, je ne faisais que ça ? Je l'ai suivie. J'en ai tué un des deux, et me suis pris une balle à la place de Min Ah. Voilà pourquoi elle m'en veut. Je n'étais pas sensé être là, mais la laisser mourir après avoir vu mourir Rin Ah, c'était pas possible.  » Je jouais avec mes pouces en expliquant le tout. Je ne cherchais pas de la compassion, je voulais juste qu'il ait...

    Ma version des faits.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Tell them all I know now .Shout it from the roof tops. Write it on the sky line. All we had is gone now. Tell them I was happy and my heart is broken. All my scars are open. Tell them what I hoped would be... Impossible, impossible  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]I remember years ago, someone told me I should take, caution when It comes to love... I did.


Hyung...éé:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥
avatar



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥


•• Mes notes : 84
•• Métier : Cadre

MessageSujet: Re: What's wrong with you? Should I take you to the mental department?   Sam 6 Sep - 15:25

TITRE :

 What's wrong with you? Should I take you to the mental department?




 

    « Oh, tu ne vas pas t'y mettre toi aussi. » Je restais souriant, essayant de mon mieux de masquer ma détresse. J’étais fatigué par tous les événements qui venaient de se produire et par les informations qui m’avait été donné. J’étais inquiet pour le futur de mon frère et surtout, j’étais énervé. C’était vraiment frustrant d’être incapable de l’aider, je ne savais pas comment venir en aide à mon frère qui se retrouvait dans une mauvaise situation. Et bien évidemment, j’ignorais encore certaines choses. J’avais eu la version de Min Ah mais je devais encore avoir celle de mon frère, qui n’avait pas pu dire un mot jusqu’à présent. Je devais être fort devant lui car j’étais sûr qu’il était conscient de sa situation. Il était le mieux placé pour savoir ce qui risquait de lui arriver.

    Je ne tournais pas longtemps autour du pot, lui demandant ainsi des explications. Je m’inquiétais également de sa santé, toujours très peu à l’aise quant à cette vision qui s’offrait à moi. Mon frère dans un lit d’hôpital… C’était une image très douloureuse et marquante… « Des fois, ça fait mal, là ça va. » Je l’observais sans dire un mot. Sa réponse ne m’étonnait gère après et avec une telle blessure, il allait certainement mettre du temps à se remettre. Je n’étais pas docteur mais il était évident que ce n’était pas un petit bobo… « J'ai appris que Min Ah était de la police il n'y a pas longtemps. Tu dois t'en douter, ça a changé pas mal de choses. Mais pas toutes, un soir, elle est venue à la boîte, et elle s'est faite embarquée sous le nom de Rin Ah, car elle voulait trouvé les assassins de sa sœur. Je l'ai suivie. J'en ai tué un des deux, et me suis pris une balle à la place de Min Ah. Voilà pourquoi elle m'en veut. Je n'étais pas sensé être là, mais la laisser mourir après avoir vu mourir Rin Ah, c'était pas possible.  » J’avais les sourcils froncés malgré moi, et ce pour diverses raisons. Le fait d’imaginer mon frère ôter la vie de quelqu’un n’était pas très agréable, même si j’avais compris pourquoi… Et bien évidemment, j’avais encore de la peine pour l’épreuve qu’il avait dû traverser. L’arrivée de Min Ah dans sa vie et toute cette histoire avait dû être difficile pour lui, qui avait perdu un être cher. Et même s’il avait tué cette personne, j’étais persuadé que sa peine était toujours présente. Mais je n’avais rien à lui reprocher, même si je pensais différemment de lui. Et puis surtout, ce n’était pas le moment idéal pour cela et c’était trop tard. On ne pouvait pas revenir en arrière et changer les choses. Malheureusement… Beaucoup de choses seraient différentes, sinon… « Je comprends…. » Ou plutôt j’essayais de tout comprendre. Ce n’était pas évident, puisque nos mondes étaient opposés. Mais je comprenais pourquoi il avait agi de la sorte, pourquoi il avait voulu aider la jeune femme. « Ne ruminons pas trop le passé, à présent, il faut d’abord que tu te rétablisses et qu’on trouve une solution pour te sortir de tout ça… » Sa santé était ce qui me préoccupait le plus, ensuite venait son avenir, ce qui l’attendait.

    Le chemin sur lequel Xia Min se trouvait n’était pas bien éclairé. Il était trop sombre, j’étais inquiet à cause de cela. J’espérais pouvoir être utile.

    « Je suppose que tu risques d’avoir besoin d’un avocat et je m’occuperai de ça. » Je voulais lui montrer que j’étais présent et qu’il n’était pas seul, que j’allais être là pour lui. Je ne savais pas trop comment l’aider moralement et encore moins physiquement mais, j’allais faire de mon mieux. « Sincèrement, comment tu vois les choses à présent ? Tu… Que va-t-il se passer ? » Les éventualités n’étaient pas belles et je n’avais pas les idées bien claires. Xia Min comprenait mieux le pétrin dans lequel il se trouvait et lui seul pouvait m’aider à y voir plus clair.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
My Bro [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥
avatar



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥


•• Mes notes : 394
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Gérant de discothèque-officiel // Bigboss d'un réseau trafiquant-officieux

MessageSujet: Re: What's wrong with you? Should I take you to the mental department?   Dim 7 Sep - 20:47

TITRE :

 What's wrong with you? Should I take you to the mental department?




 


    Suite à sa demande, je lui avais donc donné ma version des faits. Je lui devais bien cela, même si je détestais l'idée qu'il en sache trop à ce sujet. Moins il en savait, mieux il s'en porterait. Mais je ne pouvais pas lui en vouloir d'être inquiet. Même si j'étais content qu'il soit de retour, je n'étais pas fier qu'il assiste à tout cela. Wu Yi Xing était mon grand frère, j'aurai aimé qu'il puisse être fier de moi, mais il ne le serait probablement pas après cette annonce. Tuer un pourri, même si c'est un pourri, ça ne rapporte pas de bons points. « Je comprends…. » Je plantais mes yeux dans les siens, et soupirais. «Ne ruminons pas trop le passé, à présent, il faut d’abord que tu te rétablisses et qu’on trouve une solution pour te sortir de tout ça… » Je soupirais et laissais tomber ma tête toute contre l'oreiller. nn

    « ça ne va pas être simple Yi Xing, je sais que tu m'as dis que tu serais là, mais je préférerais que tu ne t'impliques pas. Tu es mon frère, et je ne t'apprends rien si je te dis qu'on a probablement mis ma tête à prix à l'heure qu'il est, n'est-ce pas ? Je ne veux pas qu'il t'arrive d'ennuis. Imagine que tu sois obligé de retourner en Chine par ma faute ? Tu y as pensé ?  » Je lui racontais cela, et j'étais peut-être un peu dur, mais j'avais vraiment peur pour lui, je ne tenais pas à ce qu'il trempe dans ses affaires. Yi Xing était un chic type. Moi je n'étais qu'une ombre au tableau.

    « Je suppose que tu risques d’avoir besoin d’un avocat et je m’occuperai de ça. » Je plantais mon regard dans le sien et portais la peluche d'oiseau sur ma figure, soupirant longuement. Il n'en démordrait pas facilement je le savais, peut-être même qu'il ne m'écouterait pas du tout, ce qui était assez frustrant au fond. J'avais failli y passer en voulant protéger Min Ah, est-ce que j'allais devoir passer par le même genre d'épreuve pour mon frère ? Car j'étais tout à fait prêt, mais lui ? « J'apprécie le fait que tu veuilles m'aider... Mais Yi Xing... ça ne va pas aller en s'améliorant.  » Je tentais d'être un peu plus gentil en disant cela, je voulais bien qu'il comprenne dans quoi il était sur le point de se lancer. Il avait un boulot respectable, et si on l'apprenait là où il travaillait hein ?

    «Sincèrement, comment tu vois les choses à présent ? Tu… Que va-t-il se passer ? »  Je penchais la tête sur le côté, surpris par cette question. Il s'inquiétait vraiment tant pour moi ? Je ne savais pas vraiment quoi lui dire car je n'en avais pas la moindre idée moi-même. Je fis la grimace lentement, tout en trifouillant ma peluche, content qu'elle soit là au final.

    « Écoute, j'en sais rien du tout... Souvent, j'y pense, et je me dis que j'aimerai bien... en finir avec tout ça. Mais ça n'est pas aussi facile, on ne me laissera pas quitter le métier facilement... Yi Xing, tu sais j'aimerai vraiment, pouvoir arrêter. Je lui racontais tout cela, pensif, avant d'ajouter : Mon dernier espoir c'est Min Ah, peut-être qu'elle va trouver un moyen pour que je ne prenne pas trop d'années... Peut-être que je vais devoir.. collaborer ? Mais ça complique encore plus les choses dans ce cas.  » Dis-je en secouant la tête, avant de grimacer à nouveau à cause de la douleur.

    « Je ne veux pas que tu t'impliques Yi Xing... Je suis sérieux.  » avouais-je alors que je le regardais droit dans les yeux pour qu'il comprenne.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Tell them all I know now .Shout it from the roof tops. Write it on the sky line. All we had is gone now. Tell them I was happy and my heart is broken. All my scars are open. Tell them what I hoped would be... Impossible, impossible  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]I remember years ago, someone told me I should take, caution when It comes to love... I did.


Hyung...éé:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: What's wrong with you? Should I take you to the mental department?   

TITRE :

 What's wrong with you? Should I take you to the mental department?




 



Revenir en haut Aller en bas

 

What's wrong with you? Should I take you to the mental department?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 03. What's wrong with you ?
» [1616] Right way to do Wrong.
» If nobody hates you, you're doing something wrong. | Kenny
» Keith Graham ~ Love all, Trust a few, do Wrong to none. [FINI]
» lito / i'm weak. and what's wrong, with that?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Generation :: Welcome to Séoul! :: Mapo-gu - Seodaemun-gu You. Me. Fun. Now. :: Centre hospitalier de Seoul-