AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .



Je suis une idole, aimez-moi ♥
avatar



Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 305
•• Métier : Acteur, chanteur solo & présentateur TV

MessageSujet: Jungie ; Je le vois, je le sens, je le sais   Dim 25 Mai - 18:01

TITRE :

 Jungie ; Je le vois, je le sens, je le sais




 

Depuis mon retour, j'ai été un peu trop plongé dans la musique. Je travaille sur une nouvelle chanson qui n'a pas encore réussi à me satisfaire. Bien que je note les idées de paroles des musiciens, je n'arrive pas à terminer la mélodie seul. En fait, il me manque l'avis de quelqu'un d'important pour peaufiner le tout. Le quelqu'un qui m'avait conseillé de puiser dans mon vécu justement, Jung Su. A cette réflexion, je délaisse les feuilles gribouillées de notes de musique afin d'aller enregistrer une autre chanson. Pour m'entraîner, j'ai pas dormi depuis trois jours. Mon manager me fait vraiment bosser, entre les répétitions, la création des chansons, le photoshoot précédant mon nouveau drama, j'ai plus une minute pour moi-même. C'est d'ailleurs pour l'OST de ce nouveau drama que je vais chanter. D'habitude, si Jung Su n'est pas occupé, je lui demande d'évaluer ma performance. Sans exagérer, c'était définitivement inscrit dans mes habitudes. Mais faut dire que je suis mal à l'aise en sa présence depuis un moment.

La raison en est que, bien que je savais que mon ami est un homme au grand cœur et que j'avais une confiance absolue en lui, je ne supportais pas de le voir avec Kyong Hee. Ma consolation avait été l'homosexualité de l'un et la vraie nature de mon lien avec l'autre, mais ce n'est pas pour autant que ça me fasse pas un petit quelque chose. Ridicule oui, c'est bien pour ça que je garde cette réflexion pour moi et essaie de ne rien laisser paraître. Mission impossible : avec lui, je suis dépourvu de toute gaieté. C'est limite si je coupe pas les ponts avec lui. Et je m'en veux terriblement. Je finis donc par ne rien leur dire mais en me posant la plupart du temps la double question que se poserait tout faux petit ami : est-ce qu'il y a quelque chose entre les deux ? Et si oui, pourquoi ça me gêne, moi ?

Je mets le casque, histoire d'enfin enregistrer l'OST et d'oublier mon malheur. Si je peux pas m'en départir, je me contenterai de l'amoindrir. D'une pierre deux coups en quelque sorte. La musique démarre, je chante, tout va bien. J'étais un peu inquiet parce que ça faisait un bail que j'avais pas chanté et que Jung Su, avait noté il y a quelques années que j'avais du mal avec des notes hautes et que, par conséquent, je devrais m'entraîner doublement pour ne pas gaffer. Mais, grosso modo, je m'en tire vraiment bien et le staff semble beaucoup apprécier. Quand la chanson touche à sa fin, je souris et lève mon regard vers les spectateurs. Jung Su est là. Conséquence directe : une fausse note puis deux. En professionnel, je me ressaisis tout de suite mais cela n'empêche qu'on recommence l'enregistrement. Je soupire, évitant de croiser le regard de Jung Su, et chante. La voix du chat violé, le retour. Dans les regards du staff, je vois clairement qu'ils entendent toutes les fausses notes. Je suis nerveux.

La musique redémarre une deuxième fois et c'est seulement là que je me comporte en pro, fermant les yeux et oubliant tout le monde autour de moi. Tiens, c'est même mieux que la première fois. Et c'est fait ! Ma voix se perd dans le silence au fur et à mesure que la musique s'éteint. Je lève les yeux, Jung Su est absent. Sur le coup, j'ai l'esprit coupable. Le staff me félicite, on a terminé l'enregistrement bien plus tôt que prévu. «  Un baigner ou du gâteau avant de continuer le travail ? » Je souris. « Comment ça "ou" ? » N'empêche, j'ai pas envie d'attaquer une nouvelle chanson aujourd'hui. Je sors du studio après avoir salué tout le monde, m'éloignant dans les couloirs vers le bureau de mon manager. Les mains dans les poches, chantant un extrait de ce que j'ai composé et pensant parallèlement à Jung Su. Puisque je voulais bien lui dédier la chanson. Quand on parle du loup... mon sourire meurt sur mes lèvres, je m'arrête. Expression horrifiée.

Je passe une main dans mes cheveux. « Toutes les fausses notes... c'est difficile le chant hein. J'aurais jamais dû sécher les cours... » J'ose pas le regarder dans les yeux. Avec un rire nerveux, je continue : « Ce n'est pas tout, ma danse se sent improvisée et pendant un photoshoot, on voulait que j'aie le regard sexy, à la place je donnais l'impression de baiser pour un paquet de haribos... » Je lui ai toujours parlé de mes soucis mais là, ma voix est dépouillée de tout entrain. On dirait presque que plus rien ne va entre nous. Il devrait sentir le changement. Je remets les mains dans mes poches et baisse la tête en reprenant la direction du bureau de Nam Sun. « Excuse-moi, j'ai une pizza au four, je veux pas que ma cuisine reprenne feu. A plus ! »

HRP : Tout en écrivant, je me disais "pas de sous-entendus, pas de sous-entendus" aha.





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
▬ CHILDHOOD CAN ALWAYS FLARE UP WITHIN US ▬
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



avatar

Invité


Invité



MessageSujet: Re: Jungie ; Je le vois, je le sens, je le sais   Jeu 12 Juin - 2:39

TITRE :

 Jungie ; Je le vois, je le sens, je le sais




 

Ces temps-ci le coach...ah non plus coach, il devait vraiment s'y faire à ne plus se considérer ainsi.. Ces derniers temps il n'avait même plus rien du coach vocal son dernier cours remontant maintenant à près de deux semaines. Bien évidement, ce changement n'avait pas manqué d’interloquer certains de ses protégés qui commençaient à se questionner sur les absences de plus en plus fréquentes de leur coach ah si il savait. Le voici maintenant qu'à quelques semaines du lancement de son MV, de son album qui avait été bouclé en des temps records..c'est qu'en deux ans il avait eu le temps d'en composer des titres et puis, chasser le naturel, il revient au galop ! Le désormais blond avait bien vite retrouvé ses marques dans un studio d'enregistrement ou sur le plateau d'un tournage de MV, comme le dirait ses parents «  c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas ! ». D'ailleurs c'est lors de ce dit MV qu'il s'était légèrement blessé au poignet, ne pas vouloir de doublure pour une cascade où il devait sauter d'un mur était tout à son honneur, mais la réception ne se fit pas sans mal et se fut son articulation qui fut mise à mal. Heureusement rien de bien grave, mais cette dernière l'éloignerai encore pour une semaine des salles de répétitions, ce qui n'aidait pas à déstresser ce perfectionniste dans l'âme. Une chance qu'il retenait toujours très vite les pas...

Aujourd'hui, fait étonnant, il n'avait plus rien de prévu dans son planning, surchargé depuis ces derniers mois, pour cette après-midi. Il en connaît une qui sera ravie de le voir revenir aussi tôt, c'est que ça doit être long pour une petite boule de poils d'attendre dans ce vaste appartement seule, peut-être qu'il devrait songer à lui prendre un compagnon de jeu ? Ah et aussi soudoyer son manager afin qu'il puisse l'emmener avec lui lors de ses déplacements, ah les premiers caprices de diva étaient déjà prêts alors que sa carrière n'était même pas encore lancée. Cette pensée lui tira un sourire avant que ce dernier ne vienne se tarir en apercevant au loin Dan-Il pénétrer dans le studio d'enregistrement. Ce qui l’amena à penser aux dernières semaines où le jeune homme s'était montré distant avec lui, ses paroles sonnant faussement. La gêne engendrée par la présence du coach, ah décidément il n'y s'y ferai pas avant longtemps à ce nouveau statut, de son aîné se ressentant à des kilomètres à la ronde. Et oui l'idol était peut-être bonne pour jouer un rôle dans un drama, mais dans la vraie vie, il s'avérait être un mauvais comédien.

Jung Su hésita à le suivre dans le studio, après tout, en temps normal il ne se serait même pas posé la question et aurait assisté à l'enregistrement. Mais aujourd'hui, avec tous ces non-dits, il se retrouvait à se poser cette question qui n'avait point de sens dans la relation qu'ils étaient censés entretenir. Encore une fois un « Pourquoi ? » martela ses tempes. Pourquoi cet idiot s'était retrouvé à le fuir du jour au lendemain ? Il n'avait pourtant pas changé et semblait ne pas lui avoir fait de crasse. On peut dire que les femmes sont difficiles à comprendre, mais les Dan-Il sont aussi pas mal dans leur genre ! Même si l'ex coach vocal devait avouer battre tous les records avec ses pensées confuses, ses demis mots et autres maux à l’âme. Néanmoins, excédé par cette situation, il se décide enfin à pénétrer dans cet entre musicale où rène cette ambiance propre aux enregistrements...Un soupçon d'excitation, beaucoup de concentration et de l'émotion à l'excès. Enfin c'est surtout une première fausse note qui passa les lèvres de son cadet, une vile deuxième vient même rapidement se joindre à elle. Conscient du stress qu'engendre sa présence il préfère quitter les lieux afin de laisser l'artiste se concentrer sur son interprétation.

La porte fermée, il part se chercher un café qu'il vide d'une traite. Non, il n'avait pas abandonné l'idée de parler avec Dan-Il, il attendait tout simplement l'occasion de pouvoir le coincer. Et il ne croyait pas si bien penser... Voilà qu'il aperçoit l'objet de ses pensées face à lui faisant la grimace tout en se passant la main dans les cheveux, affreusement gêné. « Toutes les fausses notes...c'est difficile le chant hein. J'aurais jamais dû sécher les cours... » Son regard fuit le sien. Bien évidement qu'il n'aurait pas du sécher cet imbécile heureux, mais le problème était tout autre, ils le savaient bien tous les deux . « Ce n'est pas tout, ma danse se sent improvisée et pendant un photoshoot, on voulait que j'aie le regard sexy, à la place je donnais l'impression de baiser pour un paquet de haribos... ». Que de paroles rassurantes dit-donc... l'aîné était presque peiné d'entendre tout ça, surtout sur ce ton là...C'est alors que Dan-Il tenta de prendre la fuite. « Excuse-moi, j'ai une pizza au four, je veux pas que ma cuisine reprenne feu. À plus ! ».

En temps normal le blond aurait rit à l'entente de ces paroles, mais aujourd'hui elles ne faisaient qu'encore plus l’exaspérer. Il poussa un long soupir et attrapa l’échalas qui se préparait à s'enfuir lâchement. «  Tu as toujours été nul en cuisine Dan-Il... donc ta pizza imaginaire tu la laisses brûler en paix et tu me suis. » Le ton était autoritaire, et si on osait lui désobéir, il serait capable de traîner par le fond du pantalon ce jeune idiot si il le fallait. Et c'est ce qu'il fit, enfin il se contenta du bras et le fit s'asseoir d'office dans une salle de repos.  Sans un mot, il se dirige vers les machines et tira un autre café brûlant sans sucre pour lui, pour changer, et divers friandises en tout genre pour son vis-à-vis. La nourriture était le point faible de ce grand enfant qui avait oublié de grandir.

Après une dernière longue et profonde inspiration voilà qu'il se lance après avoir posé ses achats sur la table. «  Dan-Il ça ne peut plus durer comme ça.... Et ne va pas me dire que tout va bien, ne me la fait pas à moi veux-tu ? Il s'est passé quoi pour que tu mes fuis comme un pestiféré du jour au lendemain ? Il me semble pourtant ne t'avoir jamais manqué de respect ou fait de crasses ? Enfin c'est qu'il me semble... » La voix de Jung Su se fit moins assurée et moins forte, trahissant sa lassitude et la tristesse engendrée par cette situation.  « Je suis même déçu que ce soit moi qui doive en arriver à te coincer entre quatre murs pour pouvoir te tirer les vers du nez... Bref parle... »


Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
avatar



Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 305
•• Métier : Acteur, chanteur solo & présentateur TV

MessageSujet: Re: Jungie ; Je le vois, je le sens, je le sais   Dim 29 Juin - 1:35

TITRE :

 Jungie ; Je le vois, je le sens, je le sais




 

Je me montre pas hésitant, ne dégage pas mon bras du poing serré de Jung Su. C'est qu'à un moment ou un autre, on doit se parler. Et c'est d'un mécontentement spontanément exprimé que je le laisse me conduire jusque dans une salle de repos. Mais qu'est-ce qui m'a pris de lui sortir l'excuse bidon de la pizza ? Il est au courant de l'histoire des biscuits oubliés dans le four et de la cuisine qu'a pris feu ensuite. Aussi sait-il très bien que j'ai interdiction de rentrer dans les cuisines pour me faire à manger. Pense-y la prochaine fois Dan Il ! Il me fait m’asseoir, le mutisme devient commun à cause de ma peur et mon respect pour lui. Je jette un coup d'oeil vers ma montre, je vais devoir manquer le début de mon émission de téléréalité du jour. Tant pis, je regarderai en replay. Je ne peux contenir un sourire quand il s'approche avec quelque chose de sucré dans les mains. C'est l'après-midi, j'aurais espérer avoir droit à un déjeuner, pourquoi pas des chicken wings ou un truc salé... mais c'est mieux que le café sans sucre de Jung Su. De toute manière, il a bien trouvé de quoi me retenir une quinzaine de minutes.

«  Dan-Il ça ne peut plus durer comme ça.... Et ne va pas me dire que tout va bien, ne me la fait pas à moi veux-tu ? Il s'est passé quoi pour que tu mes fuis comme un pestiféré du jour au lendemain ? Il me semble pourtant ne t'avoir jamais manqué de respect ou fait de crasses ? Enfin c'est qu'il me semble... » Il passe pas par quatre chemins, et le pire c'est qu'il a pas tort. Inutile de le contredire. «  Je te dois de l'argent, j'ai pas de quoi te rembourser et les intérêts s'accumulent de semaine en semaine. » Il fait pourtant pas le créancier, pour ça que j'ai pas songé à lui rendre ses sous : le connaissant, il aurait pas voulu. « Je suis même déçu que ce soit moi qui doive en arriver à te coincer entre quatre murs pour pouvoir te tirer les vers du nez... Bref parle... » Je soupire, moi aussi je suis lassé et attristé : «  Jung Su, je peux pas juste dire que je suis en manque de Marijuana et m'en aller ? » C'est la première fois depuis longtemps que je le regarde dans les yeux plus de 5 sec. Je sais qu'il répondra catégoriquement par un "non", si bien que je baisse la tête légèrement, réfléchissant à quoi dire. Il faudra choisir mes mots avec grande précaution. J'ai même pas encore touché aux friandises qu'il a apportées, c'est dire la gravité de la situation...

Brusquement, je me lève. De ma voix se dégage tout le sérieux qu'accompagne l'arrivée d'une conversation trop longtemps attendue : «  Merde, Jung Su ! C'est pas plutôt à toi de m'expliquer ? » A mi-voix, je rajoute : « Tu te souviens du bro code, Jung Su ? Le bro code ! Ne pas coucher avec les petites amies de ton pote, ou leurs ex. Ne pas draguer les filles que le dit pote trouve sexy pour le bien de votre amitié... » Je plante mon regard dans le sien pour rajouter après hésitation : « Et ne pas approcher la petite amie de ton pote quand celui-ci n'est pas là... faire des gestes qui pourraient lui déplaire, tout ça. C'est quand même une des règles principales du bro code. » ... que tous les garçons se doivent de tenir. Une petite voix ne cesse néanmoins de me répéter "Faux, faux et archifaux ! Kyong Hee n'est pas ta petite amie".





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
▬ CHILDHOOD CAN ALWAYS FLARE UP WITHIN US ▬
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Jungie ; Je le vois, je le sens, je le sais   

TITRE :

 Jungie ; Je le vois, je le sens, je le sais




 



Revenir en haut Aller en bas

 

Jungie ; Je le vois, je le sens, je le sais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (...) Vois-tu je sais que tu m'attends. [Hazel]
» Le début d'un amour... à sens unique ! [ PV Anna ]
» SOS RPG[à sens unique]
» Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses [Rochers maudits, Rang D, Qu'importe, Mine powa]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Generation :: C'est la fête à la New Génération :: The endBut nothing really disappears-