AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .



je suis la star des backstages ; staff
avatar



je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 85
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Manager de Dan Il

MessageSujet: Eun Hee ; Laissez un message après le bip...   Ven 12 Sep - 23:28

TITRE :

 Eun Hee ; Laissez un message après le bip...




 


    Aujourd'hui, ça n'allait pas fort.
    Pas fort du tout non.

    Je me sentais comme si une barre de métal avait élu domicile pile au milieu de mon front sans mon consentement. Ce qui faisait que je ne supportais même pas la lumière du jour, ni l'électrique, ni tout ce qui brillait un peu trop. Tous les rideaux de mon appartement étaient tirés, mon pc était en quarantaine dans le salon, seul mon portable avait survécu à cette isolation que je m'imposais temporairement. Pour ne rien arranger, ce matin, j'avais eu un mal fou à me lever, comme si ma cage thoracique ne tenait pas à suivre le restant de mon corps et restait scotchée sur n'importe quelle surface plane où j'avais la mauvaise idée de me poser depuis que j'avais réussi à quitter mon lit.

    J'avais froid, chaud, froid, chaud... Ou peut-être était-ce l'inverse ?

    Peu importe. . .

    Flashback

    J'étais très en colère contre moi-même pour tout dire. Comment avais-je pu tomber malade à un moment aussi critique ? Je n'étais pas indispensable au bon déroulement de la vie professionnelle de Dan Il, je le savais. Mais cela ne m'empêchait pas d'appréhender et d'imaginer tout de suite qu'à mon retour, un nouveau scandale éclaterait. Il ne manquait pas d'imagination ce garçon, alors ce serait quoi cette fois-ci ? Distribution de clichés de Min Huan en caleçon ?
    En pensant à cela, je me levais avec grande peine de mon lit, et attrapais mon téléphone. Sa journée était bientôt finie, alors j'allais juste lui rappeler que les bêtises qu'il avait en tête, étaient à oublier.

    Répondeur . . . Il avait de la chance, à croire qu'il avait senti le coup venir. « Dan Il ? C'est Nam Sun, bon tu as dû le voir, aujourd'hui, je n'ai pas pu me déplacer. Malade. Juste un petit rappel, les bêtises que tu as en tête... Oublie. J'espère que tu n'as pas appelé la police à cause de mon absence, hm. Et donc je disais, sécher tes cours privés, c'est une bêtise, te disputer dans la salle de repos pour le programme de télé, c'est une bêtise... Tu vois le topo ? A demain.  » fut le message que je laissais sur son répondeur, avant de raccrocher aussi sec, et de me laisser tomber sur mon matelas, las.

    Je détestais être inoccupé et avoir à rester à la maison. J'avais le sentiment que ma journée était perdue, et ce n'était pas un luxe que je voulais ou pouvais me permettre. Allez chez le médecin ? Non, j'étais plus coriace que ça, demain ce ne serait qu'un mauvais souvenir, dis-je en remontant ma seconde couverture jusqu'au dessus de mon nez, dans un long frisson. « Flûte...  » maugréais-je, agacé.

    Après dix minutes, pile au moment où je pensais piquer du nez, mon téléphone sonna : Eun Hee. Mince, je ne lui avais rien dis sur mon état...Et je n'en avais pas la moindre envie en plus, elle risquait de s'inquiéter. Je répondais tout de même, tentant de contrôler ma voix pour qu'elle n'ait pas l'air trop pâteuse. «  Hm ? Après cela, je réussissais sans grande peine à éloigner la discussion de ma personne, car Eun Hee semblait toute retournée... Hyun Su avait quitté le groupe lui aussi : Hyun... Su ? Oui, ne vous moquez pas, il m'avait fallu un court instant pour situer la personne dont elle parlait. De ce que je comprenais, elle se sentait coupable,car elle l'avait plus ou moins encouragé à partir. Je sais pas quoi te dire...  » dis-je en soupirant, et tout en enlevant ma couverture et mon pull, commençant à être en sueur.

    Pourquoi fallait-elle qu'elle parle autant le jour où je n'avais pas la moindre patience hein ? A croire que tout le monde était de mèche aujourd'hui... « Eun Hee s'il te plaît... Je suis occupé là, on en reparle, d'accord ?  » Je sentais que son ton commençait à monter un peu, et qu'elle souhaitait que je sois un peu plus à l'écoute.

    Sauf que là, pas possible, faudrait qu'elle repasse plus tard.

    Fin du flashback

    Je n'avais plus touché à quoi que ce soit depuis ce dernier appel, le seul moment où j'avais bougé, fut pour aller me chercher un verre d'eau. Mais j'avais changé au moins trois fois de plus entre : chaud, froid, chaud... Je devais avoir un peu de fièvre.

    Je somnolais à moitié et entendais d'une oreille distraite la porte d'entrée s'ouvrir et se refermer à la hâte. Je fronçais les sourcils, et balbutiais un : « Qui est-ce ? Yaaah... » Agacé, je me levais et tout en restant enroulé dans ma couette, je sortais dans le salon pour tomber face à Eun Hee... Ce fut donc avec mon teint blafard et ma patience toute relative, que je l'accueillais : «  Qu'est-ce que tu fiches ici ?  »

    Oui Eun Hee, il allait falloir que tu fasses avec.




we're afire love
Hold me in your arms the way you did last night. And we'll lie inside for a little while, here oh. I could look into your eyes until the sun comes up and we're wrapped in light, in life, in love ------------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



je suis la star des backstages ; staff
avatar



je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 162
•• Métier : Manager des S.O.W

MessageSujet: Re: Eun Hee ; Laissez un message après le bip...   Sam 13 Sep - 20:49

TITRE :

 Eun Hee ; Laissez un message après le bip...




 

C'est étrange, j'ai moins de protégés mais plus de boulot. J'ai rien fait de ma journée, si ce n'est lire et écrire des rapports. Hyun Su a annoncé son départ, et c'est pas moi que la nouvelle a surpris puisque j'étais plutôt d'accord avec son point de vue. Cerise sur le gâteau : j'ai pour ainsi dire rien fait pour le retenir. Et ça commence à me poser dilemme sur dilemme. Je sais même pas quoi écrire dans mon rapport, d'une part Hyun Su s'est confié à moi et je me vois mal trahir sa confiance et divulguer toutes les raisons personnelles qui l'ont poussé à quitter la ville et le monde de la célébrité. D'autre part, je suis payée pour rapporter à mes supérieurs ce qu'il se passe au sein du groupe, sans faire de détours.

J'ai besoin d'un conseil, mais ce problème n'est pas quelque chose que je crie sur tous les toits. Ainsi, je me décide à appeler la seule personne à qui je fais suffisamment confiance, et que j'ai pas croisé au boulot d'ailleurs. Manque de bol, c'est ce moment que choisit Nam Sun pour être... bizarre. Et désagréable. Ma fierté mal placée m'oblige à ne pas rappeler quand il raccroche. Je m'allonge sur le lit en fixant le plafond, les jambes croisées. Depuis quand il a pas du temps à m'accorder, alors qu'il sait très bien que ça va pas ? Si je ne le connaissais pas mieux, j'aurais cru qu'il était occupé avec une autre. Heureusement qu'il me trompe qu'avec son boulot...

Sa voix me semblait fatiguée, et il avait l'air d'être pressé de finir la conversation pour passer à autre chose. A cette pensée, je me retrouve debout, m'en voulant d'être égoïste. Si ça se trouve, il a un problème et ne veut pas en parler. Je passe outre les autres hypothèses plus drôles. Ni une ni deux, me voilà au volant et, une demi heure plus tard, devant son appartement.

Je frappe à trois reprises contre la porte sans qu'on m'ouvre. Je fronce les sourcils avant de poser mon oreille contre la porte. Silence. J'introduis la clé que je porte toujours sur moi alors qu’honnêtement, je pensais pas avoir à la réutiliser après le divorce. Les lumières sont éteintes à l'intérieur. Je referme derrière moi un peu violemment, car je suis déçue de ne toujours pas savoir où il est, ou s'il va bien. Pile avant que je me décide à allumer la lumière, je l'entends venir. J'ai quelques secondes d'étonnement. Occupé hein, il était en train de dormir ? Je souris quand même, jusqu'à ce que la marmotte me dise bonjour. «  Qu'est-ce que tu fiches ici ?  » Si j'avais débarqué en pleine nuit complètement torchée, j'aurais compris cette réaction. Mais je suis inquiète et vexée après notre conversation téléphonique, et quand je prends le temps de venir jusque chez lui pour me rassurer, je me fais presque engueuler. Je pose bruyamment les clés sur la table à mes côtés sans le quitter des yeux. « Je t'emmerde. »

Je soupire, prête à repartir d'où je viens, sauf que mon attention est détournée par son allure qui me semble un peu débraillée. J'allume la lumière et écarquille les yeux. Ce que je vois nous épargne une prise de bec, au moins. Je m'approche en laissant tomber mon sac pour prendre son visage entre mes deux mains, mes traits se sont déjà adoucis et je lève les yeux pour détailler son visage. « Bon sang, c'est ça ta définition d'être "occupé" ? Tes joues sont brûlantes ! Pourquoi tu m'as pas dit que t'étais à moitié mourant ? » Le connaissant, il a probablement pas été voir un médecin, mais j'ose espérer qu'il ait pris des médicaments. « Mets-toi au lit, je te ferai une tisane sucrée au miel. » dis-je avec le sourire avant de me diriger en vitesse vers la cuisine, sans même attendre sa réponse.

La tâche s'avère plus difficile que prévu, je reviens donc dans la chambre de Nam Sun. « Y a plus de tisane... je voulais te faire un thé, mais ça t'empêchera de dormir. Et le miel, je le trouve pas... » je fais une petite moue avant de me poser sur le rebord du lit, je m'approche avec une serviette humide pour l'appliquer sur son front. Je me stoppe néanmoins avant de toucher sa peau, détaillant le jeune homme immobile sous deux couettes. « T'as froid ? » Dans ce cas, pas sûre qu'un bout de tissu mouillé d'eau froide lui ferait du bien... je le range du coup, hésitante, préférant chercher le thermomètre. Quand je reviens deux minutes plus tard avec l'objet dans la main, je le lui tends et me rassois en l'observant.





▬ IF IT WAS MEANT TO BE THEN IT WILL HAPPEN ▬
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



je suis la star des backstages ; staff
avatar



je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 85
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Manager de Dan Il

MessageSujet: Re: Eun Hee ; Laissez un message après le bip...   Sam 13 Sep - 22:22

TITRE :

 Eun Hee ; Laissez un message après le bip...




 


    Pour ne rien arranger, j'avais un très mauvais caractère lorsque je tombais malade. Parmi ceux qui m'avaient déjà vu dans cet état, personne ne pouvait le nier, je devenais facilement irritable et vraiment très impatient. Pour éviter des désagréments à mes proches, je recherchais la solitude et le silence, plus qu'à l'accoutumée dans ces moments. Même si je détestais être inoccupé, je me connaissais, et puis souvent, cette petite quarantaine ne durait que peu de temps, alors c'était un mal pour un bien. Rattraper une petite nuit de sommeil durant la journée ne pourrait pas me faire du tord au fond, je le faisais si rarement.
    Voilà quelles furent mes pensées avant de m'endormir comme un bébé.

    Plus vite que je ne l'aurai voulu, on me réveilla. Eun Hee était là, dans l'entrée et étrangement, je ne me sentais ni content, ni soulagé de la voir. Je détestais qu'on me chouchoute ou qu'on me materne, malade ou pas et j'étais prêt à parier que c'était ce qui allait finir par arriver.
    Le tintement des clés et le bruit désagréable de ma table, me firent grimacer et reculer de quelques pas, comme par mesure de sécurité. « Je t'emmerde. »  Je levais les yeux au ciel, en entendant cela, une réponse raffinée comme elle savait si bien le faire.

    « Si aujourd'hui, tu pouvais t'en tenir à m'emmerder par téléphone, ce serait vraiment agréable.  » Je jurais et en plus j'étais désagréable. J'allais m'en mordre les doigts plus tard, c'était une évidence. Mais pour le moment, j'avais juste très envie d'être seul et je ne savais pas comment le lui dire.

    Oui, bien sûr, je pouvais toujours le demander de quitter les lieux, prétextant un imprévu, mais vu ma dégaine, peu de chances pour qu'elle me croit.

    Quand elle allumait la lumière, je grognais à moitié, et plissais les yeux pour ne pas m'exposer à trop de luminosité vu le mal de tête que je me trimbalais depuis le début de la matinée. La tête qu'elle affichait ne m'annonçait rien de bon : elle ne comptait pas partir tout de suite, alors que je ne rêvais que d'une chose, aller me recoucher. Ses mains froides sur mes joues me firent grimacer, et frissonner un peu. « Bon sang, c'est ça ta définition d'être "occupé" ? Tes joues sont brûlantes ! Pourquoi tu m'as pas dit que t'étais à moitié mourant ? Mets-toi au lit, je te ferai une tisane sucrée au miel. » D'un lent mouvement de tête, je faisais en sorte qu'elle enlève ses mains, j'avais déjà assez froid sans qu'elle n'y mette son grain de sel.

    « Eun Hee, c'est pas nécessaire, je n'aime pas les tisanes avec du miel en plus, et tu veux ajouter du sucre... J'en veux pas...  » Pour une raison inconnue, la voir sourire m'irritait profondément. J'avais grand besoin de repos, d'obscurité et de solitude.

    Je finissais par lever les yeux au ciel et par retourner me réfugier dans ma chambre, agacée par son entêtement. Une fois dans mon lit, je m'emmitouflais dans mes couvertures, et soupirais profondément. D'ici, je l'entendais encore s'activer dans la cuisine et balbutiais quelque chose d'incompréhensible. Avant que la porte ne s'ouvre et que je m'enfonce la tête en dessous de mon oreiller. « Y a plus de tisane... je voulais te faire un thé, mais ça t'empêchera de dormir. Et le miel, je le trouve pas... » Péniblement, je me redressais dans mon lit et plantais mon regard dans le sien :

    «  Écoute, j'apprécie, vraiment que tu t'inquiètes pour moi. Mais je ne suis pas à l'article de la mort, et s'il y a bien une chose que je déteste... Je fermais les yeux et frissonnais à nouveau quand elle toucha ma peau « T'as froid ? » C'est qu'on me materne... ne te donne pas tout ce mal. Je n'ai pas mal à la gorge qui plus est.  » J'avais un peu la tête qui tournait, mais je ne souhaitais pas qu'elle me vois dans un état pire que celui-ci, alors après avoir inspiré profondément, j'ajoutais : « Ne le prends pas mal hein, j'ai vraiment envie d'être seul.  » Je me rallongeais alors, la tête me tournait vraiment trop, je remontais la couverture au dessus de mon nez encore et frissonnais, mort de froid.




we're afire love
Hold me in your arms the way you did last night. And we'll lie inside for a little while, here oh. I could look into your eyes until the sun comes up and we're wrapped in light, in life, in love ------------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



je suis la star des backstages ; staff
avatar



je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 162
•• Métier : Manager des S.O.W

MessageSujet: Re: Eun Hee ; Laissez un message après le bip...   Dim 14 Sep - 12:06

TITRE :

 Eun Hee ; Laissez un message après le bip...




 

Sa réplique ne tarde pas à arriver sur un ton agressif, j'essaie quand même d'inhiber ma mauvaise humeur et de ne rien laisser entendre, de toutes les réponses que m'inspire ce "m'emmerder par téléphone". Je fume intérieurement et reste bien décidée à ne pas oublier ce qu'il vient de dire. Qu'est-ce qu'il peut être chiant quand il est malade, la dernière fois il a fini par envoyer royalement chier les gens qui voulaient l'aider. Autant je m'en fichais à l'époque, autant je m'inquiète sérieusement cette fois. Comment prendre soin de lui qui vient de se reculer alors que j'ai juste touché ses joues ? Je note dans un coin de ma tête qu'un Nam Sun malade est peu fan du contact physique, probablement des manifestations d'affection également.

J'ignore ses protestations et me dirige vers la cuisine, de toute façon ses paroles m'amusaient plus qu'elles ne me décourageaient. Il avait l'air d'un gamin qui veut pas prendre son sirop parce qu'il "aime pas". «  Écoute, j'apprécie, vraiment que tu t'inquiètes pour moi. Mais je ne suis pas à l'article de la mort, et s'il y a bien une chose que je déteste... C'est qu'on me materne... ne te donne pas tout ce mal. Je n'ai pas mal à la gorge qui plus est.  » J'ai littéralement mal au cœur quand je l'entends parler de la mort. Cette phrase sent tellement la mauvaise humeur que je me demande s'il le dit pas parce qu'il sait que ce genre de propos me fait flipper. Mais bon, d'accord, pas de tisane.

« Ne le prends pas mal hein, j'ai vraiment envie d'être seul.  » J'ai aucune réaction sur le coup, si ce n'est continuer à l'observer. Je me fais beaucoup de soucis pour lui : qu'il ait mal à la gorge ou pas, il a pas l'air bien du tout. Il frissonne, ce qui me donne l'impression que son sang est glacé, on dirait que le froid dans cette chambre bat les records. De ce que j'ai vu dans la cuisine, il s'est peut-être rien fait à manger. Ainsi, je regarde autour de moi à la recherche d'un quelque médicament. Rien. Comment veut-il que je tourne les talons alors qu'il prend pas soin de lui ? « Qu'est-ce que je pourrais bien faire de toi ? » je dis dans un long soupir, à voix basse. Je peux faire la sourde oreille et m'occuper de lui. Or, j'avoue que j'ai pas envie de rester avec quelqu'un à qui on ne peut rien dire sans qu'il se braque.

Je garde le silence quelque temps avant de sourire et de dire tout calmement : « C'est entendu. Oh Nam Sun n'a besoin de personne pour lui tenir la main. » Je me lève. « Je vais t'aider à prendre un bain bien chaud. Si tu réussis ensuite à te mettre quelque chose sous la dent, je te promets de te laisser seul comme tu le désires. » Après il pourra certainement passer une nuit plus confortable. Je me dirige vers la salle de bains, fais couler l'eau dans la baignoire avant de revenir vers lui. « Tu... veux que je t'aide à te déshabiller ? » Je plante mon regard dans le sien, ajoutant une menace sur un ton ironique : « C'est soit ça, soit on recourt à la la méthode traditionnelle pour te réchauffer. » Je garde une certaine distance, sait-on jamais comment il va réagir à ça.





▬ IF IT WAS MEANT TO BE THEN IT WILL HAPPEN ▬
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



je suis la star des backstages ; staff
avatar



je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 85
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Manager de Dan Il

MessageSujet: Re: Eun Hee ; Laissez un message après le bip...   Dim 14 Sep - 16:07

TITRE :

 Eun Hee ; Laissez un message après le bip...




 


    J'avais tellement froid, c'était incroyable. Mes jambes tremblotaient, j'avais la chair de poule et je n'arrivais pas à me réchauffer, même avec toutes les couches de vêtements que j'avais sur moi, et mes deux couvertures. Au moins, je n'avais plus vraiment à me plaindre pour une chose car ma température n'oscillait plus entre le trop chaud et le trop froid. Maintenant, j'étais fixé et ça n'était pas plus mal.

    Je m'en voulais un peu d'être si peu avenant avec Eun Hee, mais c'était plus fort que moi. J'étais assez grand pour juger seul de la gravité de mon état, et un état grippale n'avait jamais tué personne, je ne serais certainement par le premier. Voilà pourquoi j'essayais de faire comprendre plus ou moins gentiment car j'avais envie d'être tout seul. Je me sentais agacé et très peu patient en plus, ne pouvait-elle pas le comprendre ? J'essayais juste de lui éviter ma mauvaise humeur, je n'avais rien contre elle. « Qu'est-ce que je pourrais bien faire de toi ? » Je réussissais à l'entendre marmonner cette plainte et retenais un : je t'ai rien demandé, fermant les yeux, comme pour lui faire comprendre que la conversation était terminée.

    « C'est entendu. Oh Nam Sun n'a besoin de personne pour lui tenir la main. »  Je soupirais profondément en entendant cela, et rouvrais les yeux, résigné à l'idée qu'elle se décide par me laisser. J'étais à court d'idées : « Ah, tu as compris. Tu m'en vois ravi.  » Je répondais cela le plus sérieusement du monde, même si j'avais conscience qu'elle me le ferait payer d'une manière ou d'une autre dans les jours à venir.

    Je serrais les dents pour qu'elles arrêtent de claquer, et grimaçais quand un nouveau coup de gong retentit du fin fond de ma boîte crânienne. Installé dans mon lit, je n'osais pas bouger un muscle de peur d'attraper une crampe à cause des spasmes. Je détestais être malade, vraiment. « Je vais t'aider à prendre un bain bien chaud. Si tu réussis ensuite à te mettre quelque chose sous la dent, je te promets de te laisser seul comme tu le désires. » Bon sang, elle ne comprenait vraiment pas. Que ça soit un thé, une tisane ou un bain, je n'en avais pas la moindre envie. Mais, ça... Autant parler à un mur de béton, ce serait plus efficace.

    « Mais mince... Eun Hee, je suis pas un assisté. J'ai juste la crève, c'est tout. Du repos et ça va passer tout seul.  » Je tentais de rester calme, et conciliant mais ce n'était pas une tâche aisée. Nous étions probablement aussi têtus l'un que l'autre, un de nos rares points communs qui pourrait créer un paquet d'ennuis.

    Péniblement, je me levais, quittant avec regret le petit nid douillet que je m'étais fait. « Tu... veux que je t'aide à te déshabiller ? C'est soit ça, soit on recourt à la la méthode traditionnelle pour te réchauffer. » Je levais les yeux au ciel, pas amusé pour deux sous par cette ironie assez triviale. Et je lui répondais :

    « Je n'ai envie de rien, pas même de toi, sans vouloir te vexer alors je peux me déshabiller tout seul. Si je comptais prendre un bain cela dit. Ce que je n'ai aucune intention de faire.  » Je me pinçais l'arrête du nez et frissonnais encore un bon coup.

    Je l'attrapais alors par les épaules et la faisais se tourner vers la sortie de ma chambre, calmement, je la dirigeais vers la porte d'entrée : « Je veux vraiment, vraiment être seul. Tu me passeras un savon demain à la première heure, je n'essaierai même pas de t'éviter d'accord ?  » Je la laissais dans l'entrée et allais chercher son sac qu'elle avait posé sur la table. C'était préoccupant tout de même, les hypothermies ne pouvaient pas survenir de n'importe où sans raison. C'était complètement farfelu. Avoir trop chaud aurait été plus logique, je regardais un peu autour de moi... D'accord, je n'avais pas encore mis le chauffage, mais ça ne pouvait pas être si terrible, n'est-ce pas ? Ou bien était-ce l'autre fois ? Quand j'étais sorti sous la pluie ?

    Quel idiot je faisais.
    Je revenais vers elle avec son sac entre les mains et le lui rendais. Mes jambes étaient réellement en train de se changer en coton, au point où je devais m'appuyer sur le mur pour continuer à marcher. Je me sentais vraiment ridicule, voilà pourquoi je préférais qu'elle parte maintenant. [color=red] « A demain.  » Puis sans continuer plus longtemps, je faisais marche arrière. Il était hors de question que je fasse un malaise ou quoi que ce soit qui y ressemble.

    Une fois arrivé dans ma chambre, mes genoux me lâchaient et je tombais par terre, me mordant la langue. Hm... Quel bon goût de sang dans ma bouche. Ne me démontant pas, je me mettais en boule par terre, et tirais une couette de mon lit à moi : « Pas grave, par terre, c'est aussi bien.  » Je serrais les dents et couvrais jusqu'à ma tête, me donnant des airs de cocons.

    Une bonne journée et ça serait fini oui, bien sûr.




we're afire love
Hold me in your arms the way you did last night. And we'll lie inside for a little while, here oh. I could look into your eyes until the sun comes up and we're wrapped in light, in life, in love ------------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



je suis la star des backstages ; staff
avatar



je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 162
•• Métier : Manager des S.O.W

MessageSujet: Re: Eun Hee ; Laissez un message après le bip...   Dim 14 Sep - 22:13

TITRE :

 Eun Hee ; Laissez un message après le bip...




 

Encore une fois, j'encaisse sans rien dire. Je lève simplement les yeux au ciel, mais il a pas fini de se plaindre. « Mais mince... Eun Hee, je suis pas un assisté. J'ai juste la crève, c'est tout. Du repos et ça va passer tout seul.  » Un petit sourire se dessine à la commissure de mes lèvres alors que je secoue la tête de gauche à droite, il s'est reposé toute la journée, est-ce que ça a amélioré quelque chose ? Je suis même prête à parier que son état a empiré. « Oui oui, juste une crève. Mais ça va empirer si tu prends pas soin de toi comme les gens pleins de bon sens. » Juste une crève il dit... « Je n'ai envie de rien, pas même de toi, sans vouloir te vexer alors je peux me déshabiller tout seul. Si je comptais prendre un bain cela dit. Ce que je n'ai aucune intention de faire.  » Han quoi. J'arque un sourcil, me redresse, la bouche entre-ouverte. Outre le fait qu'il compte pas prendre un bain bienfaiteur, il me lâche le plus normalement du monde qu'il a pas envie de moi. Dire que je faisais de l'humour... Je retiens Nam Sun, je retiens.

Je suis encore surprise, prise au dépourvu, alors qu'il... me met à la porte. « Je veux vraiment, vraiment être seul. Tu me passeras un savon demain à la première heure, je n'essaierai même pas de t'éviter d'accord ? » Je soupire puis me mords les lèvres jusqu'à ce qu'un goût métallique se fasse sentir sur ma langue, me faisant vraiment violence pour ne pas lui faire part de mon avis sur lui et son air d'handicapé. Il peut même plus marcher correctement. A l'entendre parler, on dirait que lui passer un savon était ma priorité. J'attrape mon sac, indécise et dépitée. « A demain.  » Je soupire bruyamment, je crois qu'en 15 minutes je suis passée maître dans l'art du self-control.

Je jette un coup d'oeil vers la porte avant de lui emboîter le pas, comme si j'étais certaine qu'il allait s'écrouler par terre. Je grimace, partageant presque sa douleur, mais me contente de le suivre des yeux. Enfin il m'offre la vue sur la couette. Il me fait littéralement de la peine. « Pas grave, par terre, c'est aussi bien.  » Je secoue la tête avec lassitude, les bras croisés. « Tu l'auras voulu... » dis-je avec détermination en me détournant de lui, claquant la porte une fois sortie de l'appartement. Je reviens qu'une demi heure plus tard, et pas seule. Avec la bonne humeur que j'ai retrouvée, je lui annonce à moitié sérieuse : « Je suis revenuuue. Y a de la bouffe, des médocs et même un médecin. J'espère que ça te dérange pas qu'il ait déjà été poursuivi pour erreur de diagnostic. » Ce dernier a l'air étonné de le voir par terre. « Qu'est-ce qu'il a ? » J'hausse les épaules. « Il a chopé la crève, mais en fait on dirait qu'il a ses règles. »

Je sais pourtant que ça l'agace sincèrement, mais ce n'est pas ça qui allait m'arrêter dans mes desseins. Je m'installe sur le fauteuil en observant le pauvre homme se débrouiller pour que Nam Sun reprenne sa place sur le lit, après quoi il s'assoit à ses côtés et commence à l'examiner. « Vous savez, vous êtes mon premier client. » Je me redresse un peu en entendant ça. « Le premier client de la soirée vous voulez dire ? » Il secoue la tête. « Non, mon tout premier client. J'ai commencé le boulot aujourd'hui. » Oula. Je me disais bien qu'il avait l'air jeune. Mais pour ma défense, plus aucun autre médecin n'était dispo à une heure pareille. Puis bon, il a un diplôme en poche... quoiqu'il risque d'être réellement poursuivi pour erreur de dignostic, tiens.





▬ IF IT WAS MEANT TO BE THEN IT WILL HAPPEN ▬
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



je suis la star des backstages ; staff
avatar



je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 85
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Manager de Dan Il

MessageSujet: Re: Eun Hee ; Laissez un message après le bip...   Lun 15 Sep - 20:07

TITRE :

 Eun Hee ; Laissez un message après le bip...




 


    Installé « confortablement » sur le sol de ma chambre, je me calais dans ma couverture, ne comptant pas en sortir avant quatre bonnes heures. De cette façon, je parvenais à arrêter de claquer des dents et les spasmes musculaires diminuaient de moitié. Ma tête me faisait souffrir, et la laisser à même le sol n'était probablement pas la meilleure façon de faire passer la douleur... Au diable les convenances, je n'avais vraiment pas le courage de déplacer mon cocon. Après un long soupir, j'ouvris un œil, puis deux, las et agacé. Je m'en voulais un peu du comportement que j'avais eu à l'égard de Eun Hee, mais j'irai m'excuser auprès d'elle demain, pour le moment tout ce que je voulais, c'était dormir.

    « Je suis revenuuue. Y a de la bouffe, des médocs et même un médecin. J'espère que ça te dérange pas qu'il ait déjà été poursuivi pour erreur de diagnostic. » Profondément exténué, je me couvrais les oreilles, comme pour me protéger de cette nouvelle intrusion. J'aurai dû m'en douter, Eun Hee n'abandonnait pas aussi facilement, ce serait la sous-estimer. Mais qu'est-ce qu'elle racontait ? Un méde...« Qu'est-ce qu'il a ? »  J'écarquillais les yeux et sortais la tête de la couverture, soufflé.« Il a chopé la crève, mais en fait on dirait qu'il a ses règles. »  Je déglutissais avec peine, embarrassé alors que mes joues se teintaient d'un rose pâle. « J'espère que tu te fiches de moi Eun Hee.  » Ma bienséance avait fichu le camp, et je me contentais de fusiller la concernée du regard. Je me sentais énervé et vexé. Je lui avais dis pouvoir me débrouiller seul, de quoi est-ce qu'elle se mêlait bon sang ?!

    Je serrais les dents pour m'empêcher de déblatérer toutes les remarques agréables qui se bousculaient au portillon de mes lèvres. Résigné, je me relevais et me plaçais sur mon lit, et même si je sentais la colère bouillir en moi, j'avais toujours terriblement froid. J'ouvrais quelques boutons de ma chemise, attendant qu'il m’ausculte, mais je fronçais les sourcils en remarquant qu'il n'avait pas de stéthoscope...  |b] « Vous savez, vous êtes mon premier client. » [/b] Mon air s'assombrit encore un peu entendant cela. Quel charlatan m'avait-elle amené encore ? « Le premier client de la soirée vous voulez dire ? » Non Eun Hee, j'étais prêt à parier qu'il était très clair sur le message. Il n'avait aucune expérience. « Non, mon tout premier client. J'ai commencé le boulot aujourd'hui. » J'ouvrais grand les yeux et fermais aussitôt les boutons de ma chemise.

    « Je vais gentiment vous inviter à sortir de chez moi, maintenant.  » Je tirais sur mon col pour le remettre en place, et faisais fi de mes jambes tremblantes.

    J'attrapais le jeune homme par le bras et le menais vers la porte d'entrée, lançant un regard noir à Eun Hee qui lui intimait de ne pas en rajouter. « Vous êtes certain ? Monsieur vous êtes gelé. » Je lui tapotais l'épaule dans un geste que je voulais amical, mais qui s'avéra plus violent qu'autre chose : «  J'ai froid et mal à la tête, c'est tout, pas de quoi vous faire vous déplacer.  » Je le regardais d'un air entendu, mais il ne sembla pas comprendre le message que je pensais pourtant clair : « Je peux vous prescrire quelque chose... » Du tac au tac, je terminais : « Au revoir.  » Je fermais la porte derrière lui sans attendre, et retournais dans ma chambre où Eun Hee était toujours.

    « Je vais le prendre ton bain, puisque t'y tiens. Mais la prochaine fois, évitons toute cette mascarade, quand je dis que j'aime pas qu'on me materne, ce n'est pas une attaque personnelle, ni une déclaration comme quoi je vais me foutre en l'air. Je levais les yeux au ciel et terminais : Non, en fait ça veut juste dire que je déteste ça.  » Je comprenais qu'elle soit inquiétée, bien sûr.

    Mais qu'elle se mette à ma place. Si elle me demandait de ne pas m'occuper d'elle et que je le faisais, elle serait déjà en train de m'insulter en ce moment même. « Je viendrai manger un bout après.  » J'allais ensuite et sans attendre, me réfugier dans la salle de bain, fatigué et excédé.

    Je frissonnais lorsque je mettais un doigt dans l'eau pour mesurer la température de l'eau. Le trop chaud et le trop froid... forcément. Mais je ne perdais pas de temps, me déshabillais et rentrais dans l'eau. Ce n'était pas si désagréable, et je sentais mes muscles arrêter de se contracter, sensation que j'accueillais volontiers.
    Quelques longues minutes s'écoulèrent, et finalement j'entendais un toc à la porte. Je fermais les yeux et soufflais. « Qu'est-ce qu'il se passe ? [/b][/color] » demandais-je, déjà plus calme.

    De toute façon, j'avais fermé la porte.
    Pas vrai ?




we're afire love
Hold me in your arms the way you did last night. And we'll lie inside for a little while, here oh. I could look into your eyes until the sun comes up and we're wrapped in light, in life, in love ------------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



je suis la star des backstages ; staff
avatar



je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 162
•• Métier : Manager des S.O.W

MessageSujet: Re: Eun Hee ; Laissez un message après le bip...   Mar 16 Sep - 18:54

TITRE :

 Eun Hee ; Laissez un message après le bip...




 

Je lâche un soupir accompagné d'une petite tape sur le front quand il fait sortir le médecin. J'avais cru avoir trouvé une solution, et finalement pouf. Le regard de Nam Sun me met dans l'impossibilité de placer un mot de protestation, encore moins une remarque dans le style "il faut commencer quelque part" pour défendre le médecin. Je suis d'une oreille attentive leur semblant de conversation sans oser m'en mêler, et sursaute quand il ferme la porte, m'attendant à des représailles. « Je vais le prendre ton bain, puisque t'y tiens. Mais la prochaine fois, évitons toute cette mascarade, quand je dis que j'aime pas qu'on me materne, ce n'est pas une attaque personnelle, ni une déclaration comme quoi je vais me foutre en l'air. Non, en fait ça veut juste dire que je déteste ça. Je viendrai manger un bout après. » Constatant que sa patience s’essouffle, je le regarde même pas et reste à quia. J'en ressens une once de satisfaction, le bain lui sera bénéfique, la nourriture tout autant... mais j'ai l'impression qu'il le fait parce qu'ensuite je devrais partir, comme promis. Je secoue la tête un peu, "se foutre en l'air"... il appelle ça comme ça ?

Je pourrais expliciter ma pensée, mais je suis trop vexée pour faire l'effort. En plus, j'ai peur de sa réaction, et il doit avoir assez mal au crâne comme ça, autant éviter que ça empire à cause d'une dispute. Je gonfle juste les joues en regardant la porte de la salle de bains sans me risquer à y pénétrer. Puis je m'avance dans la direction où le médecin a disparu. Si je suis rapide, je pourrai le rattraper et m'excuser. Mais finalement "disparu" était vraiment de mise, je le retrouve plus à l'extérieur. Des rires éveillent mon attention, je lève le regard vers quelques enfants qui jettent je-ne-sais-quoi du balcon, visant un chaton qui se trouve en bas de l'immeuble. Un simple et méchant "Hey !" bien audible les fait déguerpir, et je me retrouve seule avec le chaton. Les yeux dans les yeux. Devinez la suite.

« Qu'est-ce qu'il se passe ? » Grand sourire. Je me demande même pas pourquoi la porte est pas fermée, et m'agenouille en appuyant les coudes sur le rebord de la baignoire. Le chaton est à présent sous le nez de Nam Sun. « On peut le garder ? » Je le repose dans mes bras pour lui grattouiller la tête. « Avant que tu commences à poser des questions : non, je prends pas un animal de compagnie juste pour en avoir un. Oui, je suis consciente de l'investissement que c'est. Et non, je suis pas allergique, j'espère que toi non plus. On l'adopte ? » Je glisse mes doigts dans son pelage tout doux. « On te trouvera un nom dès que ton nouveau maître sera devenu moins grognon. » C'est le moment que choisit l'animal pour lui sauter dans les bras, m'arrachant un rire. Il finit dans l'eau, inévitablement, puis se débrouille pour sortir de la baignoire. Je l'attrape pour l'essuyer avec la serviette de Nam Sun. « Oh regarde, t'es trempé comme une serpillère. » Je me tourne vers le jeune homme, ayant à nouveau réussi à retrouver ma bonne humeur. « Ce soir, on va manger à trois. Dommage qu'il y ait que de la soupe... »





▬ IF IT WAS MEANT TO BE THEN IT WILL HAPPEN ▬
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



je suis la star des backstages ; staff
avatar



je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 85
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Manager de Dan Il

MessageSujet: Re: Eun Hee ; Laissez un message après le bip...   Lun 22 Sep - 19:46

TITRE :

 Eun Hee ; Laissez un message après le bip...




 


    J'étais sincèrement vexé en fait, du coup je ne me sentais même plus l'envie d'aller contre le bon vouloir de mademoiselle. Son bain, j'allais le prendre ; et avec un peu de chance il apaiserait les tensions. Je savais comment Eun Hee pouvait être, et si elle n'avait pas encore tenté de m'étrangler, c'était uniquement parce que j'étais souffrant. Seulement, le fait qu'elle soit ma copine et qu'elle s'inquiète pour moi, ne lui donnait pas tous les droits. Mais autant parler à un mur et là, je n'en avais plus la patience.
    Je proférais encore quelques paroles inaudibles avant de m'immerger complètement, ayant pris une longue inspiration. Le calme temporaire me sembla durer longtemps, mais c'était franchement agréable. Les yeux clos, les mains crispés contre les rebords de la baignoire, je finissais par en sortir d'un coup, toussant un peu.

    Je restais complètement recouvert, et ne gardais que la tête de sortie. Quand Eun Hee entra, je ne lui portais pas la moindre attention et me contentais de faire la moue, le regard fuyant. Je me contentais de lui demander ce qui me valait cette intrusion : « On peut le garder ? »  Je baisse la tête, et mes yeux rencontrent ceux d'un petit chaton. Incrédule, j'arquais un sourcil : « Avant que tu commences à poser des questions : non, je prends pas un animal de compagnie juste pour en avoir un. Oui, je suis consciente de l'investissement que c'est. Et non, je suis pas allergique, j'espère que toi non plus. On l'adopte ? »  Je plantais alors mon regard dans celui de Eun Hee, histoire qu'elle voit bien ce que j'avais en tête à ce moment précis, et ça n'avait rien à voir avec ce qu'elle venait d'énoncer, j'avais envie d'être tout seul, il fallait même qu'elle vienne me déranger quand je lui obéissais comme un gentil garçon ?

    « On te trouvera un nom dès que ton nouveau maître sera devenu moins grognon. »  Je levais les yeux au ciel en écoutant ces calomnies, et regrettais presque d'avoir sorti la tête de sous l'eau. « Est-ce que le maître grognon doit te rappeler qu'on habite pas ensemble ? Qui garderait cette...  » L'intéressé me sauta dessus, et agacé, je l'attrapais fermement et le regardais droit dans les yeux : « ...boule de poils ?  » Je prenais soin de choisir mes mots pour que Eun Hee n'aille pas s'imaginer que j'étais d'accord.

    Quand le chat s'échappe, j'en profite pour m'essuyer le visage et gonfle les joues un peu. « Oh regarde, t'es trempé comme une serpillère. Ce soir, on va manger à trois. Dommage qu'il y ait que de la soupe... » Je fronçais les sourcils en entendant cela. «  Yaah ! Est-ce que j'ai dis oui ? Puis c'est ma soupe ! Tu veux que je me rétablisse ou pas ?  » Je récupérais ma serviette, un peu bougon, et m'enroulais le bas du ventre tout en me levant.

    « Bidule n'a qu'à rester ici ce soir, on ne va pas le lâcher dans la nature ce soir.... Ils ont prévus de... la pluie.  » Je sortais de la baignoire et allais m'habiller dans ma chambre, un peu embarrassé.

    Quand je me retournais le chat était sur mon lit. Je m'empressais alors de vérifier si Eun Hee n'était pas là et m'approchais du chaton : « Comment on va t'appeler toi hm ? Si tu restes ici, il va te falloir un petit nom...  » Je me passais une main dans les cheveux, sentant encore les tambours dans ma tête, et grimaçais un peu.

    Le chat choisit ce moment pour venir me lécher le nez, surpris, j'en ris un peu.




we're afire love
Hold me in your arms the way you did last night. And we'll lie inside for a little while, here oh. I could look into your eyes until the sun comes up and we're wrapped in light, in life, in love ------------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



je suis la star des backstages ; staff
avatar



je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 162
•• Métier : Manager des S.O.W

MessageSujet: Re: Eun Hee ; Laissez un message après le bip...   Jeu 25 Sep - 20:13

TITRE :

 Eun Hee ; Laissez un message après le bip...




 

J'essaie d'évaluer sa réaction, il semble plus dérangé par ma présence que par celle du chat. Quand il demande qui va garder ce qu'il appelle une boule de poil, j'hausse les épaules. « On habite pas ensemble, mais c'est tout comme. » De nous deux, il est le plus responsable et de toute façon, je passe plus de temps chez lui que chez moi dernièrement. «  Yaah ! Est-ce que j'ai dis oui ? Puis c'est ma soupe ! Tu veux que je me rétablisse ou pas ?  » Il a pas dit non, non plus. Pourquoi pas le garder ? Il est câlin, tout petit et on est pas allergiques. Personnellement, si je dois pas finir sous la couette avec une crise d'urticaire et un paquet de mouchoirs à essuyer mes yeux rouges, ça me va. « Il y a assez de soupe pour tout le monde, me dis pas que t'es jaloux du chat. » je le regarde suspicieusement, mi-sérieuse mi-amusée, non sans profiter de la vue sur son torse d'ailleurs. L'animal, lui, fait de grands yeux. Et devinant que c'est sa manière de quémander de la nourriture, je me lève. « Bidule n'a qu'à rester ici ce soir, on ne va pas le lâcher dans la nature ce soir.... Ils ont prévus de... la pluie.  » Amusée, j'hoche la tête sans vraiment croire à l'excuse de la pluie. Pour moi, c'est équivalant à un OUI et c'est le plus important. Bienvenue dans la famille petit chat. « Merci ! »

Après ça je m'échappe dans la cuisine, le temps d'attendre qu'il se change. Ensuite je ramène un plateau avec trois bols remplis de soupe, deux cuillères et un verre d'eau et le pose sur la table de nuit. Mes yeux s'écarquillent puis s'adoucissent devant ce semblant de complicité qu'ils ont déjà bâti. Ils sont franchement adorables, tous les deux. Je ris en secouant un peu la tête. « Tu n'as plus froid ? » je demande, en posant un bol par terre. Le chat effleure la surface de la soupe avec la pointe de sa langue avant de l'y plonger et de manger avec appétit. Je souris, prends place, puis porte une cuillère emplie de soupe aux lèvres de Nam Sun. Avant qu'il me dise qu'il sait manger tout seul, j'enfouis la cuillère dans sa bouche. « Il faut que tu en manges au moins la moitié. » Je porte une nouvelle cuillerée à ses lèvres pour m'en assurer, non sans m'attendre à ce qu'il m'explique l'inutilité de mon geste.

Un dîner, ça peut être long si on discute pas. Le souci c'est que les sujets d'actualité m'énervent plus qu'autre chose, et je suppose que c'est le mauvais timing pour lui dire que je compte quitter l'agence. En fait, c'est bien le genre de chose que je préfère remettre à plus tard, le plus tard possible même. Est-ce que je peux lui demander comment a été sa journée ? Je rigole toute seule en l'imaginant prévenir son protégé de son absence, et celui-ci demander "combien de mois il te reste à vivre ?" pour rester fidèle à ce que je sais de lui. Finalement, j'opte pour le racontage de vie. « Tu connais un trainee prénommé Hyun Joon ? Tu vas encore dire qu'il faut que je repasses mon permis... il m'a demandé de l'emmener à Jung-go mais va savoir comment on a fini dans un coin paumé. L'architecture, les gens, les magasins... on dirait qu'on avait fait un bond dans le temps, tellement tout et tout le monde était bizarre. On s'est même fait agresser par un vieux couple et, tu vas rire, on a dû voler une carte pour retrouver le chemin parce qu'on avait pas d'argent sur nous et que les gens là-bas savaient pas ce qu'était une carte de crédit. » Je parlais calmement, ayant pris depuis longtemps l'habitude de lui faire part des mille évènements quotidiens qui font mes journées. Mon sourire se fait la malle quand un détail me revient en tête. « Tu vas pas me laisser partir après le dîner, hein ? » Un sourire ré-éclaire aussitôt mon visage, alors que je poursuis sur un ton presque suppliant : « Ils ont prévu de la pluie. »





▬ IF IT WAS MEANT TO BE THEN IT WILL HAPPEN ▬
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



je suis la star des backstages ; staff
avatar



je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 85
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Manager de Dan Il

MessageSujet: Re: Eun Hee ; Laissez un message après le bip...   Ven 26 Sep - 10:06

TITRE :

 Eun Hee ; Laissez un message après le bip...




 


    « Il y a assez de soupe pour tout le monde, me dis pas que t'es jaloux du chat. » Un petit 'pfuh' fila entre mes lèvres, alors que je levais les yeux au ciel. Pourquoi est-ce que je serais jaloux d'un chat, c'était complètement farfelue comme explication, non ? « Ridicule. » Je me contentais de dire cela dans l'immédiat, pour qu'elle ne voit pas mon trop-plein de mauvaise foi et que je puisse filer tranquillement dans ma chambre m'habiller.

    Machin me suivit jusque là-bas, histoire de bien me faire culpabiliser. Du moins, ce fut la première pensée qui me traversa l'esprit, avant que je me décide à discuter un peu avec lui, et qu'il me montre qu'il n'était qu'une boule de poils sans défense qui demandait un peu d'amour.
    Je fis la moue, avais-je une tête à devenir gaga devant un petit chat ? Non. Et pour le prouver, je ne comptais même pas réfléchir plus longtemps au nom que nous allions lui donner. De toute manière, vu que je n'avais pas clairement dit 'non' fermement à Eun Hee, il serait impossible de rendre ce chaton. Je le savais.

    D'ailleurs, quand on parle du loup... Je l'entendis rire, et sans attendre, je me relevais, comme si je venais d'être pris en flagrant délit -j'avais une réputation d'insensible à entretenir moi, mince- de cheesyness. « Tu n'as plus froid ? Il faut que tu en manges au moins la moitié. » J'appréciais le fait qu'elle ne s'attarde pas sur ce qu'elle avait sûrement vu, mais je ne pouvais pas non plus lui avouer de but en blanc que sa petite idée de prendre un bain avait fonctionné. Je n'avais peut-être plus froid, mais j'avais toujours autant mal à la tête !

    Ha ! Tu parles d'une gentille petite femme.
    . . . J'étais ridicule, encore une fois.

    « Je n'aime pas la soupe. J'ai pas envie de manger de la soupe, j'ai envie de nouilles.  » Mon dieu, était-ce bien moi qui venait de dire cela ? Même Truc me regardait avec de grands yeux ronds. «  Et j'ai toujours mal à la tête.  » Autrement dit 'non, je n'ai plus froid'. Mais dans mon état, c'était trop me demander que d'être conciliant. J'ouvrais tout de même la bouche et avalais la soupe, non sans me donner la peine de faire une bonne tronche de six pieds de long.

    C'est comme ça que l'on dit, non ?

    « Oh et sinon, je n'aime pas me répéter, la becqué c'est pas trop mon truc.  » Je lui prenais la cuillère des mains et la reposais dans le bol, tout en jetant un regard en biais au chaton. « Tu connais un trainee prénommé Hyun Joon ? Tu vas encore dire qu'il faut que je repasses mon permis... il m'a demandé de l'emmener à Jung-go mais va savoir comment on a fini dans un coin paumé. L'architecture, les gens, les magasins... on dirait qu'on avait fait un bond dans le temps, tellement tout et tout le monde était bizarre. On s'est même fait agresser par un vieux couple et, tu vas rire, on a dû voler une carte pour retrouver le chemin parce qu'on avait pas d'argent sur nous et que les gens là-bas savaient pas ce qu'était une carte de crédit. »  J'arquais un sourcil, et la regardais calmement dans les yeux :

    « Je suis sensé... rire ? Maintenant là tout de suite ?  » Je la regardais d'un air entendu, histoire qu'elle comprenne à quel point je trouvais ça 'drôle'. Elle savait tout le bien que je pensais de son utilisation assez barbare de son permis de conduire, n'est-ce pas ?

    «  Tu vas pas me laisser partir après le dîner, hein ? Ils ont prévu de la pluie. » Je ne pus m'empêcher de sourire un peu en entendant ça. Et je montrais un parapluie accroché au petit porte manteau de ma chambre. Puis, naturellement, je m'allongeais calmement, histoire de voir si elle allait me croire.




we're afire love
Hold me in your arms the way you did last night. And we'll lie inside for a little while, here oh. I could look into your eyes until the sun comes up and we're wrapped in light, in life, in love ------------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



je suis la star des backstages ; staff
avatar



je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 162
•• Métier : Manager des S.O.W

MessageSujet: Re: Eun Hee ; Laissez un message après le bip...   Ven 26 Sep - 18:32

TITRE :

 Eun Hee ; Laissez un message après le bip...




 

« Je n'aime pas la soupe. J'ai pas envie de manger de la soupe, j'ai envie de nouilles.  » Je manque de recracher ma soupe. Je connais les crises de la quarantaine, de la cinquantaine même, mais je suis incapable de qualifier son état. Comment une grippe peut-elle faire tout ça de lui ? Après avoir échangé un regard avec le chat, je fronce les sourcils. « Je vais vraiment finir par croire que j'ai affaire au jumeau maléfique de mon copain... » Mais enfin, il y a rien de mal à être un peu ridicule, tant qu'on peut en rire par la suite. Il dit qu'il a toujours mal à la tête, mais ne se préoccupe plus de la température de la chambre. Un grand sourire se dessine sur mon visage, il ne perdure pas puisqu'en plus de sa moue de dégoût, il me prend la cuillère des mains. « Oh et sinon, je n'aime pas me répéter, la becqué c'est pas trop mon truc.  » Tout en déposant le bol contre mes deux cuisses, je m'affaire à manger, l'air de dire "oui oui, mais ce n'est pas comme si je mâchais la nourriture pour toi..."

« Je suis sensé... rire ? Maintenant là tout de suite ?  » Non, j'essayais juste de faire la conversation. Et bien que je sois au courant de ce qu'il pense de ma manière de conduire, je suis assez déçue que ce soit tout ce qu'il a à dire. Je prends sur moi, espérant que la réponse à mon autre question sera mieux. Mon regard se pose furtivement sur le parapluie qui m'arrache un éclat de rire ironique. On sait tous les deux qu'il va pas pleuvoir ce soir. Est-ce une blague ? Difficile à dire, il y a encore une heure il m'avait plus ou moins gentiment conduite vers la sortie. « Le chat peut rester, mais moi... ? » Comme s'il m'avait entendu, il se fait une place sur le ventre de Nam Sun. J'affiche un magnifique faux sourire, signifiant que je n'ai plus de patience. « Cette soupe est préparée selon la recette maison traditionnelle de ma grand-mère. Tu sais de quoi elle est faite ? Je te donne un indice : quand le boucher du coin vide les poulets, il garde leurs pattes. » je poursuis, hésitant à lui tirer la langue.

Franchement, j'ai des doutes sur l'intérêt médical de la chose mais je crois savoir que c'est un plat populaire en Chine, sûrement pour une bonne raison. Je m'empare du plateau et me lève. « Tu sais quoi ? T'as pas à m'éviter demain, c'est moi qui vais le faire. » Après avoir fait la vaisselle je laisse un bol rempli de lait sur le sol pour le chat puis reviens dans la chambre. C'est pas dit que je le laisserais se reposer, n'étant pas quelqu'un de "calme" alors peut-être que c'est mieux de filer. « Tu vas prendre soin de toi hein ? » Je l'implore presque des yeux, l'inquiétude s'étant substituée à la colère. C'est pas le moment d'être égoïste après tout. Je ne peux résister à l'envie d'embrasser son front en guise d'adieu et de sourire malgré tout. Il a l'air d'aller un petit peu mieux. Au pire il est assez calé pour être son propre médecin, et il y a aussi mon numéro de téléphone - on se rassure comme on peut.





▬ IF IT WAS MEANT TO BE THEN IT WILL HAPPEN ▬


Dernière édition par Seo Eun Hee le Sam 11 Oct - 17:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



je suis la star des backstages ; staff
avatar



je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 85
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Manager de Dan Il

MessageSujet: Re: Eun Hee ; Laissez un message après le bip...   Jeu 9 Oct - 19:50

TITRE :

 Eun Hee ; Laissez un message après le bip...




 


    « Je vais vraiment finir par croire que j'ai affaire au jumeau maléfique de mon copain... » Quand j'entendais cette idiotie, je me contentais de lever les yeux au ciel, laissant ma cuillère remuer la soupe, d'un air peu intéressé et de manière presque automatique. Si Eun Hee pensait encore que j'allais me reprendre et manger des légumes, elle se mettait le doigt dans l’œil. J'étais malade un jour tous les six mois, alors j'estimais avoir le droit d'être imbuvable. Si elle ne me supportait pas dans un état pareil eh bien... qu'elle aille au diable, je ne lui avais pas demandé de faire le déplacement.

    Im-bu-va-ble j'ai dis, veillez à ne pas l'oublier.

    Plus dans son intérêt que dans le mien, je lui faisais donc comprendre qu'il était grand temps qu'elle rentre chez elle (bon d'accord, j'avais toujours autant envie d'être seul). « Le chat peut rester, mais moi... ? » Comme je m'y attendais, elle n'allait pas me faciliter la tâche. Rien que l'idée d'une dispute me fatigue déjà d'avance et n'améliore donc pas mon mal de tête. Las, je plantais mon regard dans la fourrure du chat avant de regarder Eun Hee droit dans les yeux, calmement. « Cette soupe est préparée selon la recette maison traditionnelle de ma grand-mère. Tu sais de quoi elle est faite ? Je te donne un indice : quand le bûcher du coin vide les poulets, il garde leurs pattes. » En entendant cela, je lâchais la cuillère aussitôt, dégoûté, puis je poussais le petit plateau loin de moi.

    « Tu as ramené le chat, je te signale. Alors, pas de ça avec moi. dis-je en soupirant, peinant à trouver un semblant de patience face à cette discussion où nous étions visiblement en train de nous embourber. Après avoir lancé un dernier regard à cette préparation douteuse, j'ajoutais : Donc ça se précise, pas moyen que je mange ce truc. D'ailleurs, j'ai même plus faim en fait.  » Je ne perdais pas la tête non, j'avais parfaitement conscience de ce je racontais, et je savais aussi que Eun Hee allait m'en vouloir pour les prochains jours à venir... Mais je l'avais maintes et maintes fois prévenue, non ?

    « Tu sais quoi ? T'as pas à m'éviter demain, c'est moi qui vais le faire. » Inconsciemment, ma main vient caresser le dos de Bidule. « Je ne vais même pas me fatiguer à t'expliquer pourquoi tu ne devrais pas réagir ainsi, je suis fatigué.  » Peut-être que j'allais trop loin en fin de compte hein ? Mais il était trop tard pour reculer ou ravaler mes paroles de toute manières, alors autant assumer.

    Je la laisse filer, espérant qu'elle comprenne que l'on ne tirerait rien de bon l'un de l'autre aujourd'hui. Quand elle revient, je la regardais, silencieusement :  « Tu vas prendre soin de toi hein ? » Je fermais les yeux et me massais les tempes, tirant sur la couverture .

    « Oui, je vais dormir, à... à quand tu ne me feras plus la tête, du coup.  » Après cela, sans aucune autre forme de procès, je passais la couette au dessus de ma tête et fermais les yeux, priant pour que Morphée ne tarde pas à venir me cueillir.




we're afire love
Hold me in your arms the way you did last night. And we'll lie inside for a little while, here oh. I could look into your eyes until the sun comes up and we're wrapped in light, in life, in love ------------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Eun Hee ; Laissez un message après le bip...   

TITRE :

 Eun Hee ; Laissez un message après le bip...




 



Revenir en haut Aller en bas

 

Eun Hee ; Laissez un message après le bip...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» *Greg est absent laissez un message après le bip..* *BAP* *Wtf ?*
» « Laissez un message après le cri d'agonie. AAAAH ! » | VIPER
» Laissez un message après le bip sonore ... BIP
» » Après une dure journée de travail - PV EVAN
» ♪ Tony Stark n'est pas là pour le moment. Veuillez laisser un message après le BIP sonore ! ♫

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Generation :: C'est la fête à la New Génération :: The endBut nothing really disappears :: Finished stories-