AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥
avatar



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥


•• Mes notes : 154
•• J'habite : A l'hosto -pan-
•• Métier : Folle °°

MessageSujet: SONG MIN AH || i picked up the last piece of this broken mirror   Sam 12 Jan - 2:59

TITRE :

 SONG MIN AH || i picked up the last piece of this broken mirror




 

Song Min Ah - Rin Ah ou Hunter
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Annyeong ! Tu sais déjà comment je m'appelle, mais tu ignores que j'ai 21 ans. Je suis née en Corée du Sud, de nationalité Coréenne et Canadienne. Dans la vie je suis une Citoyenne. Je travaille en tant qu'organisatrice de soirées, évènements officiellement. Officieusement je suis officier de police. Côté cœur, je suis désespéré en couple mais célibataire e_e. Ma sexualité? Eh bien, pour tout te dire je suis hétéro, j'espère ! Mon rêve a toujours été de mener une vie simple mais Rin Ah n'était pas d'accord. Devenir inspecteur émérite et écrivain.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Hey Chingu! J'ai encore des trucs a te dire!
Ma sœur jumelle a disparu et dans le cadre d'une enquête personnelle, je prends sa place incognito. Ceux qui l'ont fait tomber vont le regretter...
Rin Ah et moi avons toujours été très différentes. Son mode de vie me rend dingue...
Mon père est une ancienne Rock Star. Et il soutenait le mode de vie de ma sœur, c'était tellement plus "rock'n'roll".
Je suis plutôt croyante. Disons que même si je dis être fâchée ou déçue par la religion, bien j'ai des conversations entières avec les cieux... Sans réponses, je vous rassure, je n'entends pas de voix.
Je n'ai pas de réelles phobies, quelques craintes comme tout le monde, mais rien de précis.
J'aimais ma vie tranquille, sans problèmes ni excitation.
J'étais fan de sailor moon, pokémon, gundam, fullmetal alchemist et de bleach. Cela ressort souvent...
Je ne sais absolument rien de la vie de ma sœur, encore moins de son travail, je suis cuite...
Je me drogue au sucre, chacun son truc ! Et j'ai des crises de folie à cause du sucre.
Je n'aime pas trop les boys bands coréen... A de rares exceptions près...
Je crois que j'ai peur du petit-copain de Rin Ah...
J'ai "peur" des contacts physiques. Faut toujours me prévenir quand on va me toucher. Sinon je fais un bond de cinq mètres de haut.
Je n'aime pas qu'on me regarde avec insistance. Je me pose trop de questions et je me sens comme un bout de viande pas encore passé (pourtant) par la case "abattoir" et à qui on dirait "t'en fais pas, ça va venir"
J'aime écrire et apprendre des choses aux enfants.
Je suis superstitieuse à ma manière. Dans le genre "Non, ce n'est pas grave de passer sous une échelle. Mais par contre, en toucher une en plein milieu de la rue, c'est la clé de plusieurs problèmes !" "Tu dis ça parce que tu as fait tomber quelqu'un comme ça, pas vrai ?"
Je me dis allergique au lait, mais c'est juste que je n'aime pas. Ça "troll" les médecins lors des visites médicales ou d'une convalescence, donc elle adore.
Je mens comme je respire mais je crois que la vérité n'est jamais loin quand le mensonge commence.
Je n'aime pas dire d'insultes ou parler de manière argotique.
Moi et ma sœur, bien que vraies jumelles, ne sommes pas nées le même jour. Je suis née un 20 Juin à 23:50 alors que Rin Ah est née un 21 Juin à 00:15.
Il m'arrive encore de vouloir faire comme un garçon bien que je me féminise un peu mais dur...
Je fais les rapprochements les plus étranges de la planète. Défaut professionnel, j'imagine.
Parce qu'une vie doit être connue!
« Rin Ah a disparu » relisais-je sur un bout de papier. Cela aurait pu être un télégramme, un article de journal, un des nombreux dossiers que nous traitions au commissariat ou l'extrait d'un livre à frissons... Mais cette fois, la finesse du papier me ramenait loin en arrière. Comme cette encre et calligraphie soignée. Comme cette langue et écriture aussi. Cette lettre... elle me ramenait en Corée du Sud, mon pays d'origine. Elle me ramenait dans mon foyer, auprès de ma famille. Elle me ramenait bien des années en arrière, à une époque où je connaissais Song Rin Ah encore. A laquelle nous étions encore de parfaites jumelles.
Quand cela a-t-il tant changé ? A tel point qu'il m'ait fallu tant de recul pour comprendre ce qu'il se passe, quand ?
Je ne sais plus. Il me semble pourtant qu'oublier tout ça m'a toujours été difficile, j'étais certaine d'avoir ce passé collé aux chaussures. C'est avec honte que je me rends compte que j'avais bel et bien tourné la page.

Disparue.
Je n'avais jamais pensé, en entrant dans la police, qu'elle allait un jour être un de ces dossiers. Remarque, j'aurais dû m'en douter... Peut-être qu'en fait, je m'en doutais. Encore une fois, j'avais juste oublié. Mais en regardant ces photos, ces vidéos de quand on était petites... qui l'aurait cru ? Hein ? Je glisse un CD que notre père m'avait envoyé pour Noël il y a deux ans, souriant immédiatement aux premières images.

« Ici Min Ah ! Aujourd'hui, j'ai six ans. Haha ! Vous avez vu ? Je deviens grande, grande, GRAAANDE ! Je dépasse même Rin Ah de quelques centimètres... même si maman assure que ça ne doit être qu'un petit centimètre. Hmpf ! » « C'est normal, tu es la plus vieille ! J'ai encore cinq ans moi... » « Oui mais demain, à minuit quinze, bah tu auras six ans, c'est pareil ! Donc je suis plus grande en taille ! VOILA ! » « Hmpf ! C'est moi la plus mignonne, je suis la plus jeune ! » Je me voyais alors bouder, prête à répliquer une bêtise mais papa nous interrompit très vite avec un énorme câlin. On se retrouvait alors écrasées contre ses joues de bien heureux. « Mais vous vous ressemblez comme deux gouttes d'eau mes amours ! » « ON EST PAS DES AMOURS ! »

Je souris davantage en entendant le rire de maman suite à cette réplique en chœur. Cette époque était fantastique. Nous étions tous très chanceux. Maman, qui avait vécu une fausse couche avant nous, avait réussi à donner six ans avant cette vidéo des jumelles. Ce qui atténuait cette peine et redonnait espoir. Papa, encore rockeur en activité à cette époque, était ravi de rentrer voir les trois femmes de sa vie et s'en occuper. Mes parents étaient heureux ensemble, s'aimant sincèrement. Quant à nous, nous avions une mère rayonnante, pleine de surprises et un père cool et aimant. Qu'avions-nous à demander de plus ? Rin Ah et moi étions jumelles, nous nous suffisions en tant que sœurs. J'avoue pourtant avoir par la suite rêvé d'avoir un petit-frère ou une petite-sœur.
Je mets la vidéo sur pause, pile au moment où Rin Ah étale le chocolat qu'il y a sur ses doigts sur mon visage. Je le regarde, crispé par l'appui de sa main sur le côté de ma face. Mais je sais bien que si je remets la vidéo en marche, je m'entendrai rire aux éclats avant d'exécuter ma vengeance.
La vengeance... Cette motivation a toujours été la mienne.
Que justice soit rendue était mon slogan déjà.

J'ai toujours eu ce petit côté Tsukushi de HYD. Sauf que j'étais en Corée et l'héroïne coréenne est bien plus fade que la japonaise... donc ça ne marche pas. Je disais quoi ? Oui ! Tsukushi. J'avance un peu la vidéo. L'anniversaire sur deux jours finit par passer jusqu'à ma première séance de boxe. J'éclate alors de rire en voyant Rin Ah bouder avec sa poupée rock dans les bras. Tandis que moi, gants couvrant mes poings, j'envoie un petit au tapis... Avec une frappe déloyale dans l'entre-jambe. Le seul moment qui a fait se lever Rinnie.

"HAHAHAHARK" rit-elle sans retenue alors que tous les parents me regardaient choqués. Ha... à cette époque, j'étais la petite racaille. Trop garçonne, trop violente, trop franche, trop autoritaire, trop timide, trop silencieuse. C'est vrai qu'avec un papa bling-bling et une sœur extravertie, je faisais un peu mouton noir et surtout contradictoire. Ma mère avait le droit d'être discrète, c'était la mère... Mais moi... J'étais la fille d'une rock-star, on attendait une attitude rock n roll, mais de princesse quand même. Heureusement, Rin Ah était plus douée que moi pour ça.
J'en prends conscience maintenant, mais c'est en fait depuis notre plus jeune âge que nous sommes différentes.
Je me rassure en me disant que j'ai très bien vécu mon enfance. Si je trainais avec les garçons, les mauvaises langues avaient fini par comprendre que j'étais juste ainsi. Et si je ne leur plaisais pas, Rin Ah entrait en scène pour me faire oublier. Je n'ai jamais été jalouse. Je regardais plutôt d'un œil bienveillant et admiratif ses numéros de charme. Puis ça m'arrangeait bien qu'on ne me voit pas.

"Elle ira loin" dit soudain mon père en filmant son entrée de princesse dans la pièce de théâtre de l'école pour notre dernière année. Je sors de ma rêverie immédiatement et me dit que le rôle lui allait à la perfection. Avec ses longs cheveux noirs et ses yeux marrons qui brillaient. Moi ? Oh, moi je suis le pirate. Une femme pirate, bien garçonne... Mes cheveux sont d'ailleurs courts... "Comment ça se fait ?" demanda alors la femme à côté de mon père. "Oh... elle a pensé que ce serait drôle et a coupé ses cheveux de devant "c'est tout"... Ça a été un tel massacre qu'on a dû couper le reste aussi..." Je pince mes lèvres pour ne pas rire même si je sais que même aujourd'hui, ça n'amuse que moi. Et mon collègue qui est à côté de moi et me soutient moralement depuis l'annonce... Ça n'a pas l'air de l'étonner d'ailleurs.

J'avance plus vite et me rend compte qu'on arrive à la fin. Mon enfance a été banale et heureuse, c'est ce que je décide finalement satisfaite lorsque Matthew pioche une autre pochette de CD. "Min Ah et Rin Ah - De 11 à ... Il n'y a pas l'autre âge ? Ce n'est pas fini ?" m'interroge-t-il. Je soupire soudain et hésite. "Non... on a jamais pu finir. J'ai dû partir avant la fin..." "Mais tu es arrivée ici à tes 16 ans, non ? De 11 à 16, doit il y avoir plein de choses. Les conneries d'ados, les relevés de notes, le passage au lycée, les différents styles... petit-copains" finit-il, un sourire crétin sur les lèvres. "Ne rêve pas, Matthew ! A partir de mes 13 ans... j'ai juste évité les caméras..." "Tu mens ! Tu ne veux pas que je regarde, c'est tout !"
Non, Matthew, je ne mens pas... Je le laisse pourtant mettre le DVD et appréhende.

"Annyeong ! Joneun Song Rin Ah imnidaaaaa~ !" hurle soudain une pré-adolescente à la caméra. "Et voici mon nouveau collège ! La rentrée, c'était hier et j'ai déjà plein d'amis ! Comme Min Ah, hein ?" elle tourne la caméra dans ma direction et je me contente de hocher la tête.
Matthew décrète alors que cette scène est d'un ennui à le tuer... façon de parler qui le fit se mordre les lèvres. J'accélère pourtant sans commenter.
"WOW STOP STOP STOP !" J'arrête soudain d'avancer et met sur pause pour le regarder. "Quoi ? Quoi ?" Je me tourne alors vers l'écran et voit alors une brune aux lèvres roses brillantes, des lentilles grises, les cheveux longs et ondulés. Une peau mate, bronzée. Un premier tatouage exhibé. Mini-haut, mini-fourrure qui va avec. Du mascara à outrance. Un air canaille qui me pince le cœur. Un air canaille... C'est ma sœur. Cet air, c'est tout ce qui restait de la princesse de la pièce de théâtre. "Changement choquant hein ?" je souffle alors. "Je me dis surtout que tu pourrais ressembler à ça, puta-" Je le frappe alors aussitôt, mécontente. "De UN, on ne jure pas. De DEUX... oublie. C'est ma SŒUR, ok ?" Je me rends presque aussitôt compte que je devrais dire "c'était" mais... je mords ma lèvre à mon tour et regarde à nouveau l'écran, les yeux brillants.

"Il s'est passé quoi depuis l'innocente présentation du collège ?" me demande-t-il enfin, après deux minutes. "Simple. Il y a eu le collège." Ma réponse claire et nette ne le satisfait pas, je le sais. Je soupire alors. "Si je suis devenue un rat de bibliothèque, croyante de surcroît, ma sœur elle... Elle a reprit le flambeau de popularité de mon père. Il était si fier... Je l'ai toujours compris remarque, elle avait l'âme d'une starlette. Si seulement c'était des producteurs de musique et des cinéastes qu'elle avait rencontré... Non. Elle, elle préférait les petits voyous. Et on sait comment ça se passe ensuite... Doucement... Elle a glissé du mauvais côté de la scène." Matt hocha la tête, la bouche coupée dans un "o". On connaissait par cœur ces scénarios. Les casiers judiciaires cachaient plein de jeunes du même genre. Ça me rend malade...
Ma sœur avait tourné mauvais genre à mon goût. Un jugement dur oui. Mais j'avais manqué de passer par-là. Les livres m'ont sauvée mais elle, elle qui rêvait de la grande vie... Si je m'identifiais à mes héroïnes souvent comme moi, réservées qui arrivaient à avoir une belle vie... Rin Ah regardait les vidéos de papa, d'autres stars actuelles...

"Elle avait quel âge à ce moment ?" me questionne mon collègue. "14 ans. Elle rayonne, n'est-ce pas ?" mon sourire s'étire. Il hoche la tête. "C'est ma Rin Ah, toujours radieuse. Malgré... ce genre... loin de la petite princesse. C'est elle. Rayonnante, drôle, sociable, entêtée et... jolie. Je ne comprends pas pourquoi elle a choisi cette vie..." "Si ta sœur te ressemble, c'est sûrement pour aider qu'elle a choisi ça..." "Aider ? Aider quoi ? Qui ? Son délinquant de petit-copain ?!" "Hum ?" "Tout a commencé à cause de lui ! Elle a commencé à sortir avec ce Kim Jung Seung à 13 ans, elle était bien trop jeune. Et surtout pour lui. Il en avait 17. Mais elle était amoureuse et le seul bien avec lui, était qu'il la respectait, elle et son âge. Mais... en-dehors de ça, c'était la catastrophe. Il se droguait, se battait et surtout il la respectait parce que les filles de son âge à lui défilaient chez lui. Surtout dans son lit. Ça n'arrivera plus désormais remarque..." Un sourire satisfait trône sur mes lèvres soudain. Je sens alors Matthew se pencher, un air suspect. "Qu'as-tu fait ?" demande-t-il enfin, semblant craindre le pire. "Le frapper n'a servi à rien donc j'ai contacté un ami gay. Je résumerai la suite en disant que j'ai aidé Jung Seung à faire son coming out" "... Tu es effrayante..." "Merci" du tac-au-tac, je lui réponds, satisfaite et espiègle. "Pas très catholique tout ça, miss religion" me taquine-t-il à mon grand déplaisir. "Oh ça va !" je bougonne donc, les sourcils froncés. Je pense avoir classé l'affaire mais il rouvre la bouche sombrement. "Et ensuite ?"
J'arrête de rire et regarde dans le vide. La suite m'agace encore plus. "Rin Ah m'en a voulu. On ne se parlait déjà plus des masses à cause de lui, alors imagine... Puis, elle s'est vengée par elle-même et depuis, elle avait décidé, à 15 ans, de ne plus se laisser guider par qui que ce soit. Un gars, les parents ou moi. Elle mènerait sa barque elle-même... Étrangement, ça n'a fait qu'empirer les choses..."

Je finis avec ça et avance le fil du DVD. Je m'arrête à l'intitulé "projets d'avenir".
"Si mon père avait su comment ça allait tourner, je pense qu'il n'aurait pas filmé ça..." je souffle avec un rictus nerveux. "Bah tu sais, nous, on filme toujours nos Noëls alors qu'on se demande toujours, aussi, qui va se prendre la dinde dans la face cette fois..." Je ris. Il essaye de me réconforter, c'est maladroit mais ça marche.
"Je veux devenir une figure dans le monde du divertissement. Je commence par des soirées, puis je fais une boite de nuit branchée, un bar si possible pour la journée ensuite. J'organise mes soirées, j'invite des DJs renommés et hop, un jour, je peux me retrouver à la tête d'un empire du divertissement !" récite fièrement Rin Ah à table entre deux bouchées. "C'est bien ma fille" roucoule mon père en caressant sa tête. Il sait pourtant que comme lui dans sa jeunesse, elle est tombée dans le tabac, l'alcool et bientôt ça allait être la drogue. Du moins, c'est ce que je croyais fermement. Mais son excuse restait "il faut que jeunesse se passe".
"Et toi, Min Ah ?" je me rappelle avoir déglutit à ce moment, peu sûre de mon choix. Peu sûre aussi de vouloir en parler. Surtout... "Je... je suis intéressée par la justice et j'ai envie d'aider les gens. J'aime les mystères aussi, les choses qui sortent de l'ordinaire mais qui sont utiles" et hop une pique lancée à ma sœur. "Je... je veux entrer dans la police et devenir enquêtrice" ..................... Gros blanc. Personne ne dit rien pendant un moment et ma mère regarde successivement tout le monde. "C'est une blague ?!" rugit Rin Ah les yeux gros. "Rin Ah ! Du calme ... Mais, honey, tu es sûre ma Min Ah ? Tu as plein d'autres possibilités... ou même des talents" tempère ma mère, surprise. Je m'entends alors marmonner et je sais que c'est un "tu parles". "Déjà que tu me fliques en permanence, tu veux te trouver une excuse, hein ?" "Rin Ah !" "Quoi ? C'est vrai. Regarde pour Jung Seung ! Non. Hors de question que ma sœur soit une keuf" "Mais tu t'entends parler ?!" je hurle alors à mon tour. "Et toi ? Tu t'entends dire tes bêtises ?! Tu le fais vraiment exprès, hein ?" "Pourquoi ça te gêne tant ? Tu as peur qu'un jour je sois en droit de t'arrêter pour conduite en état d'ivresse ? Ou pour possess-" "STOP"

La vidéo s'arrête là. Mon père, resté silencieux depuis l'annonce, avait éteint.
La suite, elle est simple. C'était soit je pars, soit quelque-chose de grave arrivait à la maison. On m'envoya alors au Canada, chez un oncle qui pourrait apprécier mes initiatives. Sous ma demande (bien que j'espérais trouver une raison qui puisse me retenir). Je m'étais vraiment sentie comme étrangère à ma famille depuis. Je ne comprenais pas : c'était Rin Ah qui avait une conduite dangereuse pour elle. Pas moi. C'était injuste.
Aussi ai-je gardé cette image de Rin Ah les années suivantes, tant que j'en oubliais parfois que je l'aimais beaucoup... Que c'est moi qui, au fond, voulait partir. Que j'étais juste impuissante. Et aujourd'hui, je l'étais encore plus.
Je l'avais abandonnée d'une certaine façon.
J'avais même oublié combien derrière cette façon de vivre qu'elle avait, il restait toujours cette sœur que j'aimais tant. Brillante et toujours joyeuse, malgré ce mode de vie justement. Elle était tellement incroyable ma Rin Ah.

"Elle me manque..."
Matthew me prend alors dans ses bras. Je le hais pour ce geste, les larmes me montent aux yeux et même si je les combats, il saura que je meurs d'envie de m’effondrer. Mais je craque, silencieusement. Si c'est avec lui, mon meilleur ami, ce n'est pas trop grave. Hein ? "Je ne regrette rien pourtant. C'est bien le Canada..." "Tu m'étonnes, j'y suis !" je ricane entre deux silencieux sanglots. Qu'il est bête... "Je me souviens quand tu as débarqué au lycée, hyper décidée avec un anglais bon mais un accent encore étrange" "Te moque pas !" "Je me moque pas ! Tu étais drôle, c'est tout." Avoue-t-il, son rire résonnant dans sa cage thoracique. Lui aussi, il est incroyable. "Puis ta motivation pour devenir policière, c'était incroyable... (-moi ? Vraiment-) Tu as réussit malgré tout, ce n'est pas génial ?" Je hausse les épaules, le cœur pourtant lourd. "Elle me manque quand même... Elle me manquait tout ce temps... et moi, j'étais sûre de lui en vouloir. Je l'ai carrément oubliée, Matt, rayée de ma vie..." Je sais ce qu'il pense alors, il n'en dira rien, mais je le sais.

Des minutes passent alors dans le calme total. A l'exception de quelques reniflements. Je me décale enfin au bout de cinq autres minutes, me sentant drôlement vide soudain. C'est si pénible.
"Tu vas faire quoi maintenant ?" Il sait, il sait que j'ai déjà décidé quelque-chose. Il sait que je ne vais pas rien faire. Il sait que j'y ai déjà réfléchit. "Ce que j'ai toujours fait. Notre don commun : la vengeance. Aujourd'hui, j'ai une excuse : je suis dans la police, je ne peux admettre ça... Mais... surtout... elle ne mérite pas ce qu'il se passe. Ma sœur, c'était une princesse, Matthew. Et ils vont tous payer. Si elle était Blanche-Neige, moi, je serais le chasseur..."

Et moi, je ne me contente pas d'un cœur de biche.
Corée du Sud je suis là, tu me reconnais ? Song Min Ah ; mais je t'en prie, tu devras m'appeler Song Rin Ah.

________________________________________________________

Deux jours plus tard, reposent sur ma commode quatre instruments de ma nouvelle vie. Un dossier à compléter sur Rin Ah. Un billet d'avion. La fameuse lettre de mes parents. Et une lettre de Rin Ah. C'est terrible. Cette lettre, je l'ai reçu en même temps que celle de mes parents, mais fâchée contre elle et par volonté de détachement, je l'ai laissée de côté. Puis le "prioritaire" sur celle de mes paternels attira mon attention. J'avais donc oublié cette autre lettre...

"Min Ah...
Ma chère sœur... Je sais que c'est un peu tard pour recommencer à s'écrire. Je me voyais mal t'appeler, craignant de me prendre tes foudres alors voilà... J'espère sincèrement que tu n'a pas déchiré cette lettre et que tu vas la lire jusqu'au bout.
Min Ah... Tu me manques. Vraiment. Je remarque qu'on ne s'est jamais dit à quel point on tenait à l'autre. Alors voilà, je t'aime. Même si on est différentes. Promis, je ne te demanderai pas de comprendre ma façon de trouver mon bonheur. Mais je voulais quand même que tu saches que je le vis.
J'ai rencontré un garçon génial. Il ne te plairait pas du tout mais il veille toujours sur moi. Et je veille sur lui. Il est drôle et attachant à sa façon. Ça se voit qu'il veut bien faire. Il y a tant à tirer et à attendre de lui. Notre vie est assez compliquée mais c'est ainsi qu'on aime vivre. Avoue-le, être dans la police, c'est pareil : le grand frisson ! Je n'essaye pas de faire de rapprochements ou de dire qu'on est pareilles, mais ce point nous unit. J'en suis convaincue.
Je suis donc heureuse. Presque comblée. J'organise bien des soirées et autres évènements. Quoi demander de plus pour l'instant ? J'ai même du temps libre, pour t'écrire entre autre. Car je me suis rendu compte qu'il ne manque que toi ici. Papa ne le dira jamais mais il s'est senti coupable. Après ton départ, il ne savait plus comment me traiter. Ni comment te traiter. Pardonne-le, l'éducation, depuis petit, ça n'a jamais été son fort. Tu te souviens de comment il nous en parlait ?! Ha... parfois j'aimerais revivre ces moments.
J'aimerais te revoir. Voir à quel point tu as changé. T'entendre parler un parfait anglais. Te voir en uniforme et dégainer ton flingue comme un Funky cops (rires). Je veux que tu me voies. Que tu sois témoin que je vais bien. J'aimerais dire à ce garçon dont je te parle que j'ai une soeur.
Mais pour ça... je voulais savoir si tu voulais qu'on me voit comme ta soeur...
Min Ah, tu me manques. Beaucoup.
Désolée d'avoir mis tant de temps pour m'en rendre compte,
Rin Ah.

PS: Dis-moi, les... policiers... Ils sont aussi canons que dans Rookie Blue ou ...? Parce que sinon, j'espère que tu t'amuses bien ! Vilaine <3
PS2: Non pas playstation 2, garçon manqué. Juste... encore une fois... Je t'aime."

Je suis ce que je suis!
Mon retour en Corée du Sud m'a forcé à ouvrir les yeux sur ce que j'ai été, suis, serais toujours. Il faut admettre que la fille que j'étais est toujours en moi... Juste elle s'est enrichie de plein d'autres exemplaires. Comme un miroir qui aurait été brisé et dont je ramasse les pièces une par une. Entrez cinq minutes dans la peau d'une Alice au Pays des Merveilles. Prenez une première partie de miroir et entrez dans un autre monde.

1ERE PIÈCE : 1991-2000 - Je suis une enfant.
▬ L'enfance a été la plus belle période de ma vie. Malheureusement, elle a pris fin chez moi à mes neuf ans. Dans ma tête, j'ai grandi vite. Heureusement, mon âme n'a pas été touchée par le même syndrome de vieillissement accéléré. Non mon âme elle, elle a plutôt le syndrome de Peter Pan.
Du coup, vraie gamine quand on me met Cartoon Network, Disney Chanel, les Disneys (surtout la Belle et la Bête **). Puis c'est mieux avec une barbe à papa que je ne saurais pas manger - à chaque fois je me dis "ne plus en prendre, ça colle partout" et à chaque fois, j'en reprends... Des popcorns, des sucettes, des schtroumpfs ou Haribo.
J'aime le coloriage... oui oui. Et parfois, je fais des exercices de collégiens car ça m'amuse... Mais surtout, ce que j'aime, ce sont les petites aires de jeux avec les minis toboggans ou les... parc d'attractions ! Oh mon dieu, je veux faire toutes les attractions possibles, les plus effrayantes et drôles surtout. Un jour, j'ai voulu faire un Shaker rien que parce qu'il était trop près d'un arbre et qu'on risquait de se prendre dans la figure. Non... je ne suis pas suicidaire. J'aime les sensations fortes... c'est tout. Et je ne crains pas la mort alors autant repousser les limites. Je veux juste rire.

Sinon, pour en revenir au côté enfant... Je suis entêtée, un peu boudeuse et innocente... Pas dans le sens de la cruche de la petite maison dans la prairie ou l'héroïne bidon de manga shôjo. Dans le sens que je pense jamais de suite à l'aspect "retord" des choses.
Ah oui et tant que j'y pense : j'utilise un vocabulaire étrange et je suis du genre à imager les choses avec des comparaisons étranges...

2EME PIÈCE : 2001-2007 - Je suis une ado rebelle.
▬ Ne vous moquez pas, on a tous connu cette période totalement débile de l'enfance. On l'a oublié mais durant une période de ma vie, j'ai aussi été une de ces filles populaires. Forcément, fille de rock star, sœur de Song Rin Ah... puis je trainais avec la bande de filles cool et redoutées du collège. J'étais le cerveau du groupe, la petite protégée aussi. Mais j'étais provocatrice. Si j'avais de bonnes notes, parfois, je me rebellais contre l'autorité pour être "cool" et "redoutée". J'ai passé rapidement ce stade, je vous rassure, je m'en sentais juste obligée par comment on me voyait en société mais j'ai des restes de cette époque. Car pour me sortir de là, j'ai dû être très intelligente, critique, fine et ... dure.
J'ai l'air dur. Je suis parfois très critique, tant que cela peut être blessant. Je ne pense pas à mal, je me défends juste. Heureusement pour vous, j'ai une conscience. Je culpabilise ou réfléchis. Désormais, je sais faire des critiques plus finement. Cela peut toujours être des blessants mais je me débrouille pour que personne ne puisse m'en vouloir. Terrifiante, je sais. Mwahahaha. Comment croyez-vous que j'ai pu sortir de ce groupe de Yankee's sans que rien ne m'arrive pour les trahir ?

De la même période, je tiens un certain savoir du système des bandes mais aussi des combats. J'ai appris la boxe et mes coups sont connus pour être "after effect". Sur le coup, on encaisse mais après... la douleur s'installe. J'en suis très fière.
Ah oui et puisqu'on est sur ce thème : j'adore le catch ! Voilà et j'adore surtout Sheamus et John Cena de la WWE. J'aime tant, qu'un jour, j'ai fait un croche-patte à un voleur, à ma surprise, ça a marché et il a fait un vol plané. Je n'ai su retenir un rugissant "PAR-DESSUS LA TROISIÈME CORDE !!"

3EME PIÈCE : 2005-2007 - Je rêve d'un monde meilleur.
▬ Comme Don Quichotte, je combats des Moulins à vent, ceux que les pessimistes inventent. Je déteste les gens qui vont vous dire "le monde est ainsi". C'est faux ! Faux ! Archi faux. Le monde est comme on veut qu'il soit, il suffit qu'on soit plus à y croire et aller dans le même sens et ça ira. J'en suis convaincue. Sur ce point, je suis terriblement optimiste. Et rêveuse. Ça vient un peu de la petite fille que j'étais mais rêver apporte de grandes choses. Et ça ne fait de mal à personne jusque-là. Ceux qui ne rêvent pas, brisent les rêves des autres et leur font extrêmement mal. Ce n'est pas un tord de rêver un peu alors les "pour que tu ne souffres pas plus tard" ne tiennent pas ! Tant qu'on rêve, on est bien. Donc ce sont des foutaises. Sur ce plan, ma sœur et moi étions très opposées. Même aujourd'hui, ça m'énerve en y repensant.

C'est peut-être pourquoi je parle tant au ciel... J'imagine que quelque-chose de bien va arriver. Puis de cette façon, je garde Rin Ah en vie aussi.
Donc oui, un monde meilleur. Je veux le construire. Avec des croyances et des actes. Je deviens très agressive quand on s'y attaque du coup. Pas immédiatement. Parfois, ça va prendre une journée entière pour que je me mette en colère. Dans le genre, vous avez attaqué mon sujet, sur le coup, je reste calme ou sans voix. Puis j'y pense toute la nuit et le lendemain, alors que vous avez oublié, je vous attaque sur tous les fronts possibles. De façon très mauvaise parfois, je l'avoue. Je suis rancunière et agressive. Je ne m'en cache pas. Mais c'est toujours pour des causes qui me tiennent à cœur et qui donc, selon moi, en valent la peine.

4EME PIÈCE : 1995-20xx - Je devais être un garçon.
▬ Parfois je me fais croire à moi-même que je suis un gars. Puis c'est plus facile dans mon métier. J'aime me battre, me chamailler, flemmarder, boire comme un trou, apprendre à jouer au billard... Bref, tout pour qu'on ne me voit pas trop comme une femme. Pour moi, ça a été une question de survie. Ma façon de me démarquer.
Puis il y a eu cet incident au collège qui m'a définitivement coupé l'envie d'être vue comme une fille. C'est passé juste et je ne veux plus qu'on me traite avec si peu de respect.
Autrement, j'aime montrer de quoi je suis capable et qu'on m'écoute. Sinon je frappe du point sur la table... Non, je rigole, on se moquerait de moi. Je suis une mouche comparée à mes potes. Je l'admets, je suis assez réaliste. Mais mon côté féminin me donne une certaine autorité sur eux, je pense que c'est un peu un truc de mère. Ça, j'avoue en être plutôt fière. J'adore leur beugler dessus en leur disant que ce sont que des gosses immatures et que même moi je les mettrais à la porte... avant de faire la même chose qu'eux parfois... Oui bah quoi ?! Faut pas trop pousser non plus, je veux bien avoir un côté féminin, je ne vais pas trop le cultiver, vous vous en doutez.

5EME PIÈCE : 1992-20xx - Je suis mère par procuration.
▬ Comme je le disais plus haut, j'ai une autorité de mère sur les bleus, maintenant que je n'en suis plus une. Je materne les moins vieux, même si ce n'est que d'un an... Pourtant, la plupart du temps, je fais presque plus jeune que certains... mais c'est plus fort que moi. Je protège, je souris attendrie, je ris amusée, je couve, je préviens cent fois, je demande encore et encore... La moitié des gens du poste sont mes enfants, il y en a même qui m'appellent « maman ». On a brisé certains de mes espoirs et en tant que personne qui veut un monde meilleur, je suis obligée de les protéger des mêmes déceptions. Des mêmes souffrances.
D'une certaine façon, ça explique pourquoi "I'm a real sucker for cute behaviours". J'adore ce qui est mignon. Mais pas dans le genre niais ou sinon, vous risquez votre vie. Dans le genre "adorable". Dans le genre "sweet". Dans le genre "pur" et "honnête". Fiable même. Mes artistes préférés étaient souvent soit classes, soit mignons. Je n'aime pas les gros durs, les trucs de machos, les trucs "d'hommes". Je trouve ça aussi vulgaire que les filles qui se baladent avec la jupe au ras des fesses, avec la culotte qui dit "Hello". Sérieusement, personne ne rit...

Donc oui, je trouve ça débile de vouloir faire les gros durs. Ça ne me donne qu'une envie, c'est de faire un bras de fer, de chatouiller sous les bras et gagner ainsi.
Je suppose que mon petit côté expéditif, regard tueur et autoritaire vient de là également. Mais si je joue les mères, je n'irai pas te courir après longtemps non plus. Ça va, je ne traite pas les causes perdues, je ne suis pas aussi folle que Rin Ah. Même si je risque de fouiner un peu dans votre vie quand même...

6EME PIÈCE : 2010-20xx - Je suis officier de police.
▬ « Même si je risque de fouiner un peu dans votre vie quand même... » Déformation professionnelle. Purement et durement. Quand on est officier de police, on fouine, on enquête, on rassemble plusieurs éléments entre eux. Pas de place pour les sentiments, ce qui m'arrange fortement. Je n'ai plus de temps pour le sentimentalisme de salon de thé où l'on raconte des histoires de bonnes femmes. Cela n'a jamais été mon truc, ça ne le sera jamais.
Les policiers n'ont confiance qu'en une personne : leur coéquipier. Je me méfie de presque tout le monde sinon. Je suis par nature, un loup solitaire. Je comprends alors pourquoi la séparation de ma jumelle était en fait quelque-chose d'inévitable. J'ai besoin d'être tranquille pour réfléchir, être dans mon monde et y changer les volontés à ma guise. Oui, très cérébrale. Voire trop. Cela a été un problème en terrain mais lors des négociations ou interrogatoires, je suis de loin la meilleure. Mais revenons sur le besoin d'être tranquille qui m'est ca.pi.tal. J'ai besoin d'espace personnel. Qu'on me lâche un peu... Cela vaut aussi physiquement. Je déteste les câlins, les bisous, les "je t'aime" etc... Je sursaute dès qu'on me touche. Un jour, moi et mon cousin avons couru pendant une heure parce qu'il tenait absolument à me faire un câlin... ... ... Faut quand même être motivé pour courir pendant une heure pour un câlin... non ?

7EME PIÈCE : Depuis toujours et à jamais - Je suis la sœur de Rin Ah
▬ J'avais oublié cette dernière pièce du miroir... Celle qui me dit que ce que reflète le miroir ne ressemble pas du tout à ce qui est devant... Comme Rin Ah et moi en sommes. Mais maintenant, Rin Ah ou moi, c'est la même chose. La plupart du temps, désormais, je me fais passer pour elle et vit comme elle. C'est si pénible et difficile, ça me rend très nerveuse... J'ai peur de prendre goût à certaines choses qu'elle aimait... comme les talons. J'aime déjà ça, gagner 5 à 10 centimètres, c'est merveilleux... Arf, on verra bien où cela me mène. Je n'ai plus le choix, c'est fait.
En savoir plus sur l'auteur?
Derrière mon écran, je suis Kiriss again & again & again & again ~ ♫, j'ai malheureusement pas rajeuni depuis i__i mais je n'ai pas vieilli 8), j'ai choisis Joo Eunyoung, comme star. Si je dois noté ma présence sur le forum ça serait: {5/7}. Et pour finir, ce que je pense du forum est qu'il ressemble vachement à un hôpital : il y a l'étage des naissances, surtout de jumeaux, triplés, quadruplés (DC, TC, QC). L'étage psychiatrique... Bizarrement, cet étage est toujours bondé o_o Les chambres etc... KHR KHR KHR.




Dernière édition par Song Min Ah le Jeu 7 Mar - 13:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://newgeneration.forumactif.org/t385-song-min-ah-i-picked-up-the-last-piece-of-this-broken-mirror#8220 http://newgeneration.forumactif.org/t406-song-min-ah-she-s-a-hunter#8620



Je suis une idole, aimez-moi ♥
avatar



Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 713
•• J'habite : Avec Go Jae Hyun
•• Métier : Leader des UBKI {lead dancer, vocalist}

MessageSujet: Re: SONG MIN AH || i picked up the last piece of this broken mirror   Sam 12 Jan - 11:12

TITRE :

 SONG MIN AH || i picked up the last piece of this broken mirror




 

DAMN *o*

J'ai attendue, mais je suis pas déçue XD L'histoire est vraiment géniale. TOP ♥️
Hâte d'avoir fini ce que j'ai à faire pour ramener Chul, mwahahaha.


Et sinon: original ton avis du forum mdr. L'étage des naissances voit souvent de nouveaux nés aussi (trop souvent? XD)
Bref, bon courage pour la suite ! (et peu importe l'avance que tu prends èé, je vais te rattraper vite hehe 8D)



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

....Quand Jae Hyun lit des disputes chez les fans des Dazzlin'B:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



avatar

Invité


Invité



MessageSujet: Re: SONG MIN AH || i picked up the last piece of this broken mirror   Dim 13 Jan - 8:55

TITRE :

 SONG MIN AH || i picked up the last piece of this broken mirror




 

Re-bienvenue !! Superbe histoire *o*
Amuse toi bien !!!

Revenir en haut Aller en bas




avatar

Invité


Invité



MessageSujet: Re: SONG MIN AH || i picked up the last piece of this broken mirror   Dim 13 Jan - 10:12

TITRE :

 SONG MIN AH || i picked up the last piece of this broken mirror




 

Re-bienvenue, courage pour ta fiche ! \o/

Revenir en haut Aller en bas




avatar

Invité


Invité



MessageSujet: Re: SONG MIN AH || i picked up the last piece of this broken mirror   Dim 13 Jan - 11:55

TITRE :

 SONG MIN AH || i picked up the last piece of this broken mirror




 

RE-BIENVENUEUH mon weird

Fightin' pour le reste ta fiche

Revenir en haut Aller en bas




avatar

Invité


Invité



MessageSujet: Re: SONG MIN AH || i picked up the last piece of this broken mirror   Dim 13 Jan - 14:23

TITRE :

 SONG MIN AH || i picked up the last piece of this broken mirror




 

KIRISS !!

Femme qui fera bientôt parti de mon cercle de femme privée **

Courage pour le reste de ta fiche **

Revenir en haut Aller en bas




avatar

Invité


Invité



MessageSujet: Re: SONG MIN AH || i picked up the last piece of this broken mirror   Dim 13 Jan - 14:29

TITRE :

 SONG MIN AH || i picked up the last piece of this broken mirror




 

Je suis une femme jalouse et possessive Jae Won èoooé!
Mais bon si c'est Kiriss, je peux faire un effort! ♥ (xD)

Re'bienvenue en tout cas et pis, fight! èoé

Revenir en haut Aller en bas




avatar

Invité


Invité



MessageSujet: Re: SONG MIN AH || i picked up the last piece of this broken mirror   Dim 13 Jan - 14:33

TITRE :

 SONG MIN AH || i picked up the last piece of this broken mirror




 

Tu vois Kiriss ! Si même Miki accepte ton entée... Il vaut mieux en profiter 0_0

XD

Bref, on arrête de flooder même si c'est génial de flooder :D

Revenir en haut Aller en bas




Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥
avatar



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥


•• Mes notes : 154
•• J'habite : A l'hosto -pan-
•• Métier : Folle °°

MessageSujet: Re: SONG MIN AH || i picked up the last piece of this broken mirror   Dim 13 Jan - 22:35

TITRE :

 SONG MIN AH || i picked up the last piece of this broken mirror




 

Wei Wei > Je te trollerai plus souvent *w* Mais ça, tu t'en doutes khrkhrkhr et merci pour les compliments ♥️

Ming Yue > Fufu Merci toi aussi pour le compliment, ça fait trop plaisir **


Ka Yong > Merci =3 ♥️

Sae Hee > Roooh ma crazy... On pourra peut-être enfin s'entendre XDD Enfin, être d'accord sur notre entente ! Khrkhrkhr, marchi~

So Kaï > Haaaan éwè Mais de toute façon... je-je je t'aimeuh ! Je ne te ferai pas d'affront, je te respecte trop ! Commande, j'exécute... bon en fait, pas trop non plus... mais tu vois le principe T_T [Hello, je suis une bourrique] ♥️

Jae Won > Mais j'ai rien demandé moi ...............
Pardon, je devais faire mon troll XD
♥️ j'entre et en offrandes, j'ai des cookies à donner !

Et je crois que c'est fini mais boulet comme je suis hein...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Just give me a reason
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

to keep my heart beating. as the world falls apart around us all we can do is hold on. Just tell me why baby they might call us crazy for saying we'll fight until there's no more. So where do i begin?
One Ok Rock - The Beginning
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://newgeneration.forumactif.org/t385-song-min-ah-i-picked-up-the-last-piece-of-this-broken-mirror#8220 http://newgeneration.forumactif.org/t406-song-min-ah-she-s-a-hunter#8620



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥
avatar



Je suis un(e) honnête citoyen(ne) ; ou pas ♥


•• Mes notes : 394
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Gérant de discothèque-officiel // Bigboss d'un réseau trafiquant-officieux

MessageSujet: Re: SONG MIN AH || i picked up the last piece of this broken mirror   Dim 13 Jan - 23:01

TITRE :

 SONG MIN AH || i picked up the last piece of this broken mirror




 

Bienvenue cher téléspectateurs pour une soirée devant LA WWE SMAAACK DOWWN #PAN
Je te valide avec Xia Min, la flemme de me connecter sur quelqu'un d'autre.
ça va être épique, CQFD. ♥


Banzaiii! \o/ ta terminé ta fiche! *sort le champagne!* Pour te félicité on va t'offrir quelques liens utiles, fais en bon usage =3

Hey! Premier lien, les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et bah voui, on a tous besoin d'amis ♥
Ensuite, si tu es seul et que tu as envie de former un groupe avec des nouveaux membres, histoire que ça soit plus fun, viens en faire la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], on va te trouvé des camarades t'inquiète!
Les multimédias, important important! *ou pas* enfin bref, c'est par là qu'on [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] o/
Jette un œil par [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] rapide à titre d'information seulement ;)

Voilà, ce n’est pas bien compliqué hein =D alors now, have fun baby! ♥


Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: SONG MIN AH || i picked up the last piece of this broken mirror   

TITRE :

 SONG MIN AH || i picked up the last piece of this broken mirror




 



Revenir en haut Aller en bas

 

SONG MIN AH || i picked up the last piece of this broken mirror

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 04. Love you like a love song, baby...
» Love is a song of hope... [PV Eclair Sournois ]
» This is River Song, back in her cell. Oh, and I'll take breakfast at the usual time. Thank you!
» ISLEY + you're the one song left in my symphony, like you were made for me
» Something good comes with the bad A song's never just sad [Chavace]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Generation :: Il était une fois... :: Please tell me your secret Show me how you are! :: I am approved I am of yours!-