AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez



Anonymous

Invité


Invité



FT SEUNG SWEETIE ; he can't be this good-looking, uh, i mean this terrible Empty
MessageSujet: FT SEUNG SWEETIE ; he can't be this good-looking, uh, i mean this terrible   FT SEUNG SWEETIE ; he can't be this good-looking, uh, i mean this terrible EmptySam 13 Avr - 15:14

TITRE :

 FT SEUNG SWEETIE ; he can't be this good-looking, uh, i mean this terrible




 

as if he was that handsome... i mean terrible, woh jeez


    La pose du jour : ma main glissée sur le côté de ma tête, la paume appliquée soigneusement sur ma tempe et mes doigts se fondant dans mes cheveux. Les yeux fermés autant que mes lèvres roses pincées, j'inspire calmement en tapotant de l'autre main sur le plat de mon pupitre. Enfoncé dans ma chaise, un tantinet avachi... bon, d'accord, avachi à fond... j'ai l'air de n'avoir rien à faire du monde qui m'entoure. Pourtant c'est faux. Ce monde me rend triste à cet instant-là. Il est trop calme. Il est trop ennuyeux. En outre, il est en classe. Et bien évidemment, je ne suis pas un seul mot de ce que notre professeur agrégé nous raconte. En même temps, la civilisation n'a jamais vraiment été ma tasse de thé. D'ailleurs en parlant de thé, dans un effort surhumain, je venais de hisser mon bras jusqu'à mon gobelet en plastique contenant quelques goûtes de ce breuvage. J'espérais qu'avec un peu de chance, on avait drogué le thé et que je dormirais alors pendant quelques bonnes minutes ! Quoi ? Je m'ennuyais, il était tout à fait normal au stade des 1h20 que je commence à divaguer ! On est TOUS passés par le Je commençai lentement à comater, remerciant bêtement la personne qui avait potentiellement drogué mon thé (omo, essayait-on de me kidnapper ? -pan-) quand toute la salle s'agita d'un coup me faisant me lever aussi sec de la tablette.

    « Hum ? Que, quoi ? » je fronçai les sourcils, embrumé un peu mais surtout complètement perdu. Je m'allongeai alors un peu sur ma tablette pour poquer le dos d'un camarade. « Hey, tu veux bien me dire ce qu'il se passe ? » Marmonnai-je en me frottant un œil pour souligner l'ennui que j'avais subi. « On doit faire un projet en binôme... » J'élevai un sourcil en le voyant se retourner aussi sec pour demander à son ami à côté de lui. Je regardai les miens à mes côtés, déjà en train de former les paires. Et rien qu'en un coup d’œil, je devinais que j'allais me retrouver avec le boulet de notre bande. Sauf que non, Goo Jung Wan ne traînerai pas le boulet cette fois !
    Moi ? Mauvais ? Absolument pas ! C'était bien mes amis les coupables : ils me punissaient de « mes disparitions à long terme », allant même jusqu'à me qualifier de clone extra-terrestre de Goo Jung Wan-goon. Un clone ? Non mais il avait bien vu la perfection de mon visage ? C'était inimitable ! Enfin, là n'était pas le problème : hors de question de me laisser troller. Je regardai à nouveau devant moi et souris immédiatement : à côté de mon informateur précédent, se trouvait une fille et elle ne semblait pas avoir encore de plan... C'était quoi déjà son nom ? Moon... Jung Ah ? Geum Ah ? Ou Ah Reum en fait ? Roh... je me promettais de m'informer en étendant à nouveau mon bras avec flegme, allant loger mon long doigt gracile dans le milieu de son dos. « Hey, sweetie ! Que dirais-tu d'avoir l'honneur ultime d'aider la pauvre âme que je suis ? On peut faire équipe non ? Je préfère cent fois me retrouver avec une adorable fille plutôt qu'avec un des animaux là à côté de moi ! » avais-je lancé assorti d'un sourire Colgate un peu idiot. Si ça peut vous rassurer, c'était l'effet recherché. Le rire était toujours un bon moyen de faire passer les choses car, mine de rien, je ne lui laissais aucun choix à ma victime. Cible bloquée !
    Je savais pour sûr que travailler avec elle allait être facile : je ne connaissais peut-être pas aussi bien son nom mais je savais très bien que c'était une travailleuse. A nous deux, on allait se donner assez de mal pour bien avancer, j'en étais convaincu.

    La fin du cours fut annoncée et je me levai en la regardant toujours, jusqu'à ce que je doive ranger mes affaires. Ce pour mieux lui sauter dessus et lui dire qu'on devra parler mieux de tout ça une prochaine fois, comme le lendemain. « Oh et moi, c'est Jung Wan, Goo Jung Wan ! Je dois filer, la sorcière m'attend... » et avec un clin d’œil, je passai ma veste en cuir, traînai mon sac et fonçai vers la voiture noire qui m'attendait. En fait, si j'avais dit que ma mère m'attendait, c'est surtout que dans quelques minutes, je devais être à New Generation pour m'entraîner. Et en plus de ça, il me fallait quelques minutes pour me changer, minutes que je prenais généralement dans la voiture même alors que mon chauffeur me sermonnait.
    Résultat, arrivé à NG, j'étais affublé d'un pull à carreaux marrons et beige couvrant une chemise froissée. Mon pantalon consistait en un jogging et était trop court, bouffant et noir, au plus simple. Mon beau visage était brouillé par d'énormes lunettes et des cheveux décoiffés. Je me mettais un peu de poudre sombre sous les yeux quand même, histoire de me donner un air fatigué et sortais discrètement de la belle voiture.
    Voilà, tadam, j'étais désormais le boulet de Feisty.

    J'avais troqué mon sac pour un de sport que je posai sur un banc. Sans attendre je commençai à m'entrainer et travailler la danse, sur laquelle j'avais encore quelques ajustements à faire. J'ignorai tant bien que mal, d'ailleurs, mon style déplorable mais oh ! Même comme ça, j'avais un certain magnétisme. Les gens étaient juste des aveugles...
    En parlant de vue, mes yeux capturaient immédiatement la figure qui venait d'entrer, un air complètement ailleurs mais soignée au maximum : Jewel. Je ricanai intérieurement, devinant une énième aventure de ma blablateuse favorite. Je courus m'asseoir sur le banc pour souffler avant de la regarder avec un air suspect, remontant mes grosses lunettes.

    « Laisse-moi deviner Jewel : il t'arrive encore un truc, hein ? » la devançai-je dans son récit.


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



FT SEUNG SWEETIE ; he can't be this good-looking, uh, i mean this terrible Empty
MessageSujet: Re: FT SEUNG SWEETIE ; he can't be this good-looking, uh, i mean this terrible   FT SEUNG SWEETIE ; he can't be this good-looking, uh, i mean this terrible EmptySam 13 Avr - 16:36

TITRE :

 FT SEUNG SWEETIE ; he can't be this good-looking, uh, i mean this terrible




 

    Cela allait bientôt faire une heure et demie, que nous étions tous dans l'amphithéâtre. Les cours magistraux en fin de journée étaient souvent ceux durant lesquels j'avais le plus de mal à suivre, mais heureusement aujourd'hui c'était la civilisation. Il n'y avait pas moyen que mon cours ne soit pas propre et soigné, après tout je misais beaucoup sur cette matière, je ne pouvais pas me permettre de bailler aux corneilles. Comme le faisait sûrement tout le reste de la promotion cela-dit.
    Mon poignet me faisait mal à force de prendre des notes, et j'allais finir par avoir un torticolis, à rester dans cette position. Mais me redresser serait prendre le risque de rater des informations. J'avais tenu pendant une heure vingt : dix minutes, ce n'était rien du tout à ce stade-là.

    J'avais du mal à comprendre les gens qui venaient ici pour parler. Il y avait une très bonne cafétéria, juste deux étages en dessous. Alors à quoi bon ? Il y avait en plus, ce groupe de pimbêche pas très loin derrière moi. Elles ne faisaient que piailler depuis que le professeur avait ouvert la bouche, à croire qu'elle prenait ça comme un top-départ pour la course aux « qui racontera son week-end le plus rapidement. »

    Agacée, je tournais la tête rapidement vers elles, et leur lançais un regard qui voulait en dire long sur ce que je pensais d'elle. Ni une ni deux, les remarques fusèrent, la moins équivoque ? « La moche » n'avait rien à leur dire. Dire que si ça se trouve, j'allais devoir faire un binôme avec l'une d'entre elles. Mais étrangement, le silence régna derrière moi, assez rapidement et au même moment, quelqu'un tenta d'attirer mon attention. Je me tournais, et me figeais aussi sec : «Hey, sweetie ! Que dirais-tu d'avoir l'honneur ultime d'aider la pauvre âme que je suis ? On peut faire équipe non ? Je préfère cent fois me retrouver avec une adorable fille plutôt qu'avec un des animaux là à côté de moi ! » Je ris, en me couvrant les lèvres, alors que mes joues me brûlaient, car devenues rouges écarlates et qu'au fond, je ne savais pas vraiment ce que j'avais trouvé d'amusant là-dedans. Mais je comprenais un peu mieux pourquoi les trois cruches avaient arrêté de parler aussi vite. Quand Jung Wan parlait, en général, tout le monde se taisait. Les mecs le maudissaient tous plus ou moins, et les filles buvaient ses paroles, la bouche en cœur. J'aurai aimé ne pas faire partie de sa bande d'admiratrices. Mais rendons-nous à l'évidence, il était né avec la classé collée aux baskets, il était vraiment trop craquant, et en plus il m'avait appelé Sweetie. Que dire de plus à part... Épouse moi ?

    « Bon eh bien... D'accord alors ? Mais je-je suis certaine qu'ils ne sont pas si terribles ! » Je jetais un coup d'oeil aux animaux en question, et doutais aussitôt de ce que je venais de dire, mais bon, je préférais le garder pour moi. Pourquoi ? Un petit rire intempestif venait de sortir de je ne sais où.

    Quand je me rendis compte que c'était moi, je me retournais aussi sec, embarrassée au possible, faisant de grands cercles avec la pointe de mes pieds sur le sol, n'osant plus me retourner. Malheureusement (ou heureusement), c'était la fin du cours. Je prenais le temps de ranger mes affaires, et de vérifier que j'avais bien mes vêtements de change pour New Generation. Il était évident que je ne pouvais pas y aller comme j'étais habillée actuellement. Un chignon où était fourré deux crayons à papier, et qui ne tenait par ailleurs qu'un tiers de mes cheveux. Une jupe à plis plat, qui me tombait en dessous des genoux, et qui était d'une couleur gris clair. Des chaussettes à carreaux écossaises qui me remontaient elles, au-dessus du genoux, des tennis blanches, et un gilet à grosse côtes rose pâle.

    Je remuais doucement du nez, pour remonter mes lunettes à fine monture, et jetais un coup d’œil à la grosse horloge, distraite. Mais je finissais par me lever de ma chaise, avant qu'un second miracle n'ait lieu. Jung Wan devant moi encore. Je sursautais et serrais mon sac contre ma poitrine, mon sang allait retrouver mes joues aussi rapidement que lors de la première fois où il m'avait adressé la parole : « Oh et moi, c'est Jung Wan, Goo Jung Wan ! Je dois filer, la sorcière m'attend... » … Ah, oui... Il ne savait peut-être pas que je le connaissais, car lui, eh bien... il ne me connaissait pas.

    Je passais une main dans mes cheveux, toujours aussi embarrassée, je m'inclinais un coup avant de lui dire : « M-moon Seung Ah ! Et la... sorcière ?  » Pas le temps de comprendre qu'il avait déjà filé.

    Je me laissais tomber accroupi, en plein milieu du couleur, couvrant mes joues qui chauffaient toujours autant, et restais là pendant au moins une bonne minute, à reprendre mes esprits, avant de foncer vers l'agence, car j'avais entraînement. Et il fallait que je vois Fiesty. J'allais avoir besoin de conseils, de beaucoup de conseils.

    J'appelais mon père pour qu'il passe par l'université avant d'aller au travail, et qu'il me dépose à l'agence, de cette manière, j'y étais en à peine vingt minutes. Dans la voiture, j'avais trouvé le temps de me changer. Un short en jean, je laissais mes cheveux tomber le long de mes épaules, et les disciplinais avec une brosse que j'avais toujours avec moi. Un blazer cintré bleu et marinière pour terminer. Mon mode ON comme j'aimais l'appeler.

    Une fois à l'intérieur, je fonçais vers la salle de danse, essayant toujours d'oublier que LE garçon de mes rêves m'avait adressé la parole, et que... j'allais travailler avec lui sur un projet. Ni une ni deux, je me tapotais les joues, tout en entrant dans la salle, où comme je m'y attendais Fiesty se trouvait, avec une dégaine qui était toujours... fidèle à... Fiesty. Je restais bloquer à l'observer, mais une remarque me sortit de ma torpeur : « Laisse-moi deviner Jewel : il t'arrive encore un truc, hein ? » Mes yeux s'ouvraient ronds d'un coup, tandis que je posais mon sac sur le banc moi aussi.

    « Tu n'as pas idée. Le jour est enfin arrivé, je vais enfin exister à ses yeux! Disais-je en m'asseyant à côté de lui, les mains jointes, et des étoiles plein les yeux, j'étais certaine qu'il comprendrait de qui je parlais : Vise un peu ça, mon futur mari m'a enfin parlé, et...et je vais avoir besoin de tes conseils. Je dois travailler avec lui, mais j'aimerais... J'aimerais enfin.. Enfin tu vois quoi ! Qu'il me remarque ! » Je tournais avec ces derniers mots, la tête vers lui. Prête à boire ses mots comme la sainte parole.

    J'étais un peu désespérée oui. Rien qu'un peu.


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



FT SEUNG SWEETIE ; he can't be this good-looking, uh, i mean this terrible Empty
MessageSujet: Re: FT SEUNG SWEETIE ; he can't be this good-looking, uh, i mean this terrible   FT SEUNG SWEETIE ; he can't be this good-looking, uh, i mean this terrible EmptyVen 24 Mai - 12:22

TITRE :

 FT SEUNG SWEETIE ; he can't be this good-looking, uh, i mean this terrible




 

    En voyant mon reflet dans le miroir de la salle, je me disais que quand même et mine de rien, je faisais preuve d'un grand courage. Vous en connaissez beaucoup des hommes qui mettraient leur fierté et grande beauté de côté pour se donner corps et âme à leur passion ? Aujourd'hui, c'était une chose rare. Bon, je ne pouvais pas non plus faire de miracles et mon déguisement manquait parfois de réalisme dans la mocheté. Ou même dans la logique : mes lunettes étaient tachées et on pouvait être négligé mais à ce point...
    Je faisais de l'urticaire dans ce pantalon de seconde-main. Mais quand je pensais à la crise que me ferait la sorcière si je ne montrais pas du sérieux, je me disais que ce n'était pas si mal. Puis rien qu'en pensant à la tête des gens en voyant un jour la mienne, la vraie... je riais intérieurement. Pas autant qu'en devinant ce qui occupait la tête de Jewel.

    Je sentais venir un récit sur son idole de niveau anonyme pourtant. Je ne comprenais ce qui pouvait bien le rendre si intéressant ce gars. Il était peut-être beau - j'en doutais, mais allons ! Elle était à la New Generation, agence peuplée par des gars à tomber et plein d'avenir. Et qui partageaient sa passion. C'était bizarre qu'elle s'attache tant et ressente tant d'admiration pour un type extérieur...
    Mais bon, ça me regardait peut-être ? Elle n'avait qu'à la perdre pour de bon sa tête et la lui offrir ! Peut-être qu'elle parlerait moins de lui de la sorte.

    Ne vous méprenez pas, j'appréciais Jewel mais... sur la longueur, j'étais toujours obligé de ranger ma sublime personne pour m'occuper de son cœur facile ! Et le pire, c'est bien qu'elle ne m'écoutait pas forcément... Blessé dans mon orgueil ? Moi ? Non, bien évidemment que non mais profondément attristé de voir cette pauvre âme s'enfoncer de plus en plus alors que j'étais là, dans mon infini bonté, pour lui apporter mon aide.

    Enfin bref. Je la regardai poser son sac sur le banc. « Tu n'as pas idée. Le jour est enfin arrivé, je vais enfin exister à ses yeux! » J'ouvrais la bouche en faisant une grimace voulant dire "quoi ?" Mes lunettes glissaient alors automatiquement et je les remontai immédiatement. Ce geste me sauva de l'envie irrépressible de secouer la tête en la voyant les yeux pétillants. Oui, on était bien partis pour qu'elle parle de son Don Juan des écoles. J'hésitais alors à mettre mon cerveau sur off mais ma curiosité eu raison de moi. Puis j'étais Goo Jung Wan : c'était mon devoir d'aider mon prochain, moi, qui avait absolument tout. Puis, elle ne m'aurait sûrement pas laissé le temps de choisir de toutes les manières.
    Je baissais la tête vers elle en essayant de la discerner derrière mes verres.
    « Vise un peu ça, mon futur mari m'a enfin parlé, et...et je vais avoir besoin de tes conseils. Je dois travailler avec lui, mais j'aimerais... J'aimerais enfin.. Enfin tu vois quoi ! Qu'il me remarque ! » Je hochai la tête un petit peu avec la bouche en "O", comprenant enfin de quoi il retournait. J'allai lui sourire bêtement mais j'avais oublié de mettre mes fausses bagues, aussi, décidai-je donc de ne rien montrer de ma trop parfaite dentition.

    Je regardai devant moi en passant une serviette autour de mon cou. « Pendant un instant, j'ai eu peur que tu te sois étalée de tout ton long devant lui ! Comme manière d'exister, il y aurait eu mieux... Mais ça explique ta tête de bulle brillant au soleil... » je ricanai sans classe et je m'offris alors mentalement un oscar pour cette prestation des plus convaincantes.
    Tenant mes bretelles, je reprenais la parole tout fier. « Même moi et mes merveilleux conseils n'aurions rien pu faire contre une telle disgrâce. Enfin ! Tu m'as demandé des conseils hein ? Tu n'aurais pas pu t'adresser à meilleure personne ! »

    Je me levai pour laisser exploser mon énergie avant de me tourner à nouveau vers Jewel et me pointer juste devant elle. Je me baissai en plissant des yeux comme pour sonder son âme (enfin surtout, j'avais toujours du mal à la voir avec ses énormes verres pour aveugles). « Tu peux me faire confiance, j'en ai pas l'air avec mon look innocent mais je suis un expert à ce niveau. » je me redressai en chopant mon menton, listant dès lors dans ma tête une bonne dizaine de choses. Conclusion faite, je lui attrapai soudainement la main et l'emmenai devant le miroir. Sautant au sol (c'est possible oui) pour tomber en position assise, je tirai ensuite énergiquement le bras de mon apprentie pour qu'elle en fasse autant que moi. « Tu vois, ça, c'est un miroir mais surtout, ça va devenir ton meilleur ami. Déjà, tu n'es pas trop mal physiquement : ça nous donne ça en moins. Mais ça ne suffit pas : si ton "futur-mari" n'a pas fais attention à toi avant, c'est sûrement qu'il lui faut plus que ça. On va travailler les trois S : Sophisticated, Skilled and Sexy. D'abord Skilled car Sophisticated, chérie, c'est toi qui doit voir. » lui disais-je en agitant un doigt devant son nez. Aussitôt que ce fut fait, je tournai mon doigt de manière impérative vers le miroir et moi-même, j'y regardai... pas sans me brûler un peu les yeux d'ailleurs.

    Dire que je n'avais pas hâte de redevenir Goo Jung Wan aurait été le plus gros mensonge de ce siècle... Non franchement, je pouvais dire ce que je voulais, ces vêtements étaient quand même moches...

    Je toussotai un coup et résistai à l'envie de redresser mes épaules. « Donc Skilled. Par là, j'entends... le talent mais surtout savoir appuyer là où il faut. Il aime quoi ton homme ? Moi je dis qu'il faut penser à la nourriture car ça fait toujours plaisir. » je hochais la tête en me regardant. J'eus du mal à déloger mes yeux pour la regarder dans le miroir et lui faire passer mon message mais ma puissance d'âme m'aida à y parvenir (parfaitement). « Puis mieux vaut faire du bon travail. Il est du genre intello ou quoi ? Tu m'en parles sans cesse mais tu ne dis jamais rien vraiment. Une performance... » je ricanai encore en forçant un rire étrange, satisfait néanmoins de mon jeu de mots. Vous savez, performance, comme sur scène sauf que...
    Mon Dieu, je faisais même des blagues d'idiots : il était où mon Oscar à la fin ?


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



FT SEUNG SWEETIE ; he can't be this good-looking, uh, i mean this terrible Empty
MessageSujet: Re: FT SEUNG SWEETIE ; he can't be this good-looking, uh, i mean this terrible   FT SEUNG SWEETIE ; he can't be this good-looking, uh, i mean this terrible EmptyDim 25 Aoû - 17:27

TITRE :

 FT SEUNG SWEETIE ; he can't be this good-looking, uh, i mean this terrible




 

    J'étais encore sous le choc de ce qui s'était passé un peu plus tôt à l'université, et j'avais du mal à y croire. C'était tout de même plutôt inespéré, il fallait me comprendre. Goo Jung Wan était en quelques sortes, l'idole de l'université. Il était admiré par la moitié des filles de la promotion, moi y compris.
    En cours, je portais des vêtements tellement fades, que j'étais sûrement la fille la plus invisible de toutes. C'était un choix, je ne me plaignais pas. Mais ma surprise était méritée et compréhensible. Surtout que maintenant, qu'est-ce que j'allais faire ? Ma chance arrivait enfin, mais je ne savais pas l'utiliser correctement, j'allais repartir de la case zéro. C'était hors de question.

    Et c'était précisément là que Feisty entrait en jeu. Il allait me donner les cartes que je n'avais pas encore en main. Du moins, je comptais sur lui pour ça, il serait d'ailleurs préférable qu'il accepte, car j'étais déterminée, et je ne le lâcherais pas, tant que je ne considérerai pas qu'il m'ait donnée les informations dont j'avais besoin. Donc s'il voulait rentrer chez lui, il allait se montrer coopératif, ce serait tout à son honneur. D'ailleurs, je me demandais comment Jung Wan s'en sortait avec la... sorcière, c'est bien ça qu'il m'avait dit ? « Pendant un instant, j'ai eu peur que tu te sois étalée de tout ton long devant lui ! Comme manière d'exister, il y aurait eu mieux... Mais ça explique ta tête de bulle au soleil...Même moi et mes merveilleux conseils n'aurions rien pu faire contre une telle disgrâce. Enfin ! Tu m'as demandé des conseils hein ? Tu n'aurais pas pu t'adresser à meilleure personne ! » Je sortais de mes rêveries pour poser mes yeux sur lui, en fronçant les sourcils.

    Imaginez que ma joie est un ballon de baudruche, eh bien Feisty est l'aiguille qui perce tout ça. Mais bon, il venait tout de même d'accepter de m'aider, alors je ne lui en tiendrais pas rigueur. Je me contentais dans un premier temps de sourire, et de m'envoler direct pour mon nuage rose. « Tu me rassures, je compte beaucoup sur cette opportunité, je ne dois pas la rater ! » disais-je en fermant mon poing, tandis que mes yeux étincelaient d'une lueur qui trahissait ma trop grande détermination.

    « Tu peux me faire confiance, j'en ai pas l'air avec mon look innocent mais je suis un expert à ce niveau. » Je reculais la tête par réflexe, lorsque j'estimais qu'il s'approchait de trop près, mais ne le quittais pas pour autant des yeux : « Je te crois, même si c'est vrai que ça n'est pas évident avec ton look... innocent. » A vrai dire, j'avais tout un tas d'autres qualificatifs en tête, mais je considérais Feisty comme mon ami, alors je gardais tout ça pour moi, et me contentais de le suivre lorsqu'il me tirait vers le miroir. « Tu vois, ça, c'est un miroir mais surtout, ça va devenir ton meilleur ami. Déjà, tu n'es pas trop mal : ça nous donne ça en moins. Mais ça ne suffit pas, si ton "futur-mari" n'a pas fait attention à toi avant, c'est sûrement qu'il lui faut plus que ça. On va travailler les trois S : Sophisticated, Skilled and Sexy. D'abord Skilled car Sophisticated, chérie, c'est toi qui doit voir. » Je m'asseyais en tailleur à côté de lui, et m'observais, penchant la tête sur le côté, car je...

    « Skilled ? Sophisticated ? Ce qui veut dire ? C'est un truc pour plaire aux garçons, c'est ça? Je levais la tête vers le plafond en réfléchissant à ce que cela pouvait bien signifier, mais au final, dépitée, je laissais tomber ma tête en avant, et : Feisty, je comprends rien à l'anglais.  » Je répondais en décidant qu'il était inutile que je continue à me creuser la cervelle, alors qu'il pouvais me l'expliquer. « Donc Skilled. Par là, j'entends... le talent mais surtout savoir appuyer là où il faut. Il aime quoi ton homme ? Moi je dis qu'il faut penser à la nourriture car ça fait toujours plaisir. » Quand il dit « ton homme », je rougis rien qu'à l'idée, mais il fallait que je me reprenne, alors en croisant les bras, je me mettais à réfléchir de nouveau :

    « La nourriture plaît aux garçons ? Du genre un gâteau ? Un repas ? Les deux ? Des chocolats ? Seung Ah, tu parles trop... Pardon, je me calme.  » Disais-je en faisant la moue. « Puis mieux vaut faire du bon travail. Il est du genre intello ou quoi ? Tu m'en parles sans cesse mais tu ne dis jamais rien vraiment. Une performance... » Cette fois, je posais les yeux directement sur lui : « Il n'a pas l'air d'être très branché étude, mais à deux on peut sûrement faire quelque-chose de bien, non ? Je ne préférais pas m'étendre sur mes propres capacités scolaire... Une performance ? Pour l'exposé ? Comment tu veux faire ça ? C'est ça le sophisticated ? »

    Bon d'accord, je l'avoue, j'avais un peu tendance à mélanger toutes les informations qu'il me donnait...


Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé





FT SEUNG SWEETIE ; he can't be this good-looking, uh, i mean this terrible Empty
MessageSujet: Re: FT SEUNG SWEETIE ; he can't be this good-looking, uh, i mean this terrible   FT SEUNG SWEETIE ; he can't be this good-looking, uh, i mean this terrible Empty

TITRE :

 FT SEUNG SWEETIE ; he can't be this good-looking, uh, i mean this terrible




 



Revenir en haut Aller en bas

 

FT SEUNG SWEETIE ; he can't be this good-looking, uh, i mean this terrible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» FT SEUNG SWEETIE ; he can't be this good-looking, uh, i mean this terrible
» Choi Tae Ho feat. Seung Ho [MBLAQ]
» yukine ϟ it's going down for real
» Good morning sweetie } 3Thaï
» Ahem.. Please to meet you ?.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Generation :: C'est la fête à la New Génération :: The endBut nothing really disappears :: Finished stories-