AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -39%
Huawei P30 Smartphone
Voir le deal
395 €

Partagez



Anonymous

Invité


Invité



The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran Empty
MessageSujet: The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran   The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran EmptyMar 17 Sep - 19:51

TITRE :

 The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran




 


The most honorable intentions ;


Yong Jae tourne en rond et angoisse. Il vérifie son reflet dans le miroir du couloir. S'assure qu'il n'a rien oublié en tapotant les poches de sa veste et de son pantalon. Il enlève sa veste, convaincu qu'il ne fait pas si froid... Avant de la remettre, sûr qu'il risque de prendre froid. Il ébouriffe ses cheveux avant de les recoiffer, incertain. Soudainement, il vérifie l'heure. Dix-neuf heures trente. Il a encore le temps. De ce fait, il remonte dans sa chambre d'un pas pressé, mais qui se veut lent à la fois. Il y récupère une bouteille de parfum, dont il s'asperge les poignets pour ensuite les passer derrière ses oreilles, à la naissance de ses cheveux. Il regarde à nouveau son reflet pour s'assurer de sa mise. Simple et classique, mais pas dénué de classe. Il ajuste un peu sa chemise avant d'arranger sa veste, pour ensuite redescendre dans le hall d'entrée. Une fois encore, il vérifie qu'il a son portable et son porte-feuille dans les poches. Inspirant longuement, il lui semble qu'il est temps de se mettre en route tranquille. Il aura certainement de l'avance, mais peu importe ; au pire, il tournera en rond au pied de l'immeuble pour éviter d'être impoli.

Lui et Su Ran avaient convenu de se retrouver pour passer un peu de temps ensemble. Une idée qui met du baume au cœur de l'artiste, malgré son indéniable appréhension. Au moins est il heureux de pouvoir discuter avec son amie d'enfance en toute tranquillité, maintenant qu'ils sont réconciliés. Mais il a beau apprécier, voire même réclamer la présence de cette amie de longue date, et arriver à être relativement détendu en sa présence, étant donné qu'elle le connaît bien, il ne peut nier un vague malaise. Sûrement dû au fait qu'il n'a pas toujours été correct à son égard, ou pour une autre obscur raison... Bref, il préfère ne pas trop y penser pour l'instant. Ils avaient décidé de se faire une soirée films, et le jeune homme est fermement décidé à ce que tout se passe bien. Car après tout, il n'y a pas de raison pour que ça ne soit pas le cas.

En une vingtaine de minutes, il atteint finalement le pied de l'immeuble de Su Ran. Finalement, il n'aura pas tant que ça à piétiner en bas de l'immeuble – si le retard est une impolitesse, l'avance en est une aussi, n'est ce pas ? Il inspire longuement, frissonnant un peu à cause du froid mais attend que l'heure convenue sonne. Une fois ceci-fait, il compose le code digital que la jeune femme lui avait fourni en l'invitant, et grimpe rapidement l'escalier. Il atteint rapidement le seuil de l'appartement de son amie. Il inspire longuement, se redresse et vient presser le bouton de sonnette. Pourtant, il est étonné d'entendre non pas la voix de la demoiselle en premier, mais... Des aboiements ? Il hausse les sourcils, surpris. Et quand on vient lui ouvrir la porte, c'est effectivement une petite boule de poils qui vient se faufiler dans ses pieds. Un rire s'échappe alors qu'il observe le chien, avant de relever les yeux vers la jeune femme ; « Bonsoir Su Ran. » dit-il. Il s'essaye à avancer vers la présentatrice sans écraser l'animal. « Comment vas-tu ? » questionne-t-il avec un sourire, avant de se baisser un peu vers la petite boule de poils sur pattes, sur lequel il fait une caresse du bout des doigts. « Je ne savais pas que t'avais un animal . Ça fait longtemps ? »


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran Empty
MessageSujet: Re: The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran   The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran EmptyVen 20 Sep - 1:29

TITRE :

 The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran




 

Su Ran était à la fois contente et stressée. Contente de pouvoir passer du temps avec Yong Jae comme avant et justement stressée à cette idée. Depuis qu’ils s’étaient retrouvés dans cette agence après une relation quasi-inexistante depuis le collège, ils avaient réussi à renouer petit à petit leur amitié d’antan. Et forcément de vieux sentiments qu’elle pensait oublier étaient remontés à la surface parce qu’au final ce qui l’avait le plus attristé de son comportement d’avant c’était qu’elle avait l’impression qu’elle ne pouvait rien faire pour lui. Et puis il s’était éloignée et il n’avait plus l’air de tenir à elle comme elle, elle tenait à lui. Et à l’époque, elle l’aimait beaucoup, peut-être même un peu plus comme des amis, alors ça lui avait fait autant mal au cœur de partir sans rien lui dire, mais au final elle avait pensé qu’il s’en fichait totalement de ce qu’elle pourrait devenir. Pourtant ça ne l’avait pas empêché de penser à lui de temps en temps et de prendre de ses nouvelles auprès de ses parents après être revenue de Chine. Après tout ça, elle avait donc vraiment été heureuse de pouvoir le retrouver et de l’avoir de nouveau comme ami après s’être expliqués sur les raisons de leur éloignement quelques années auparavant.

Stressée donc. Elle n’avait pas préparé grand-chose pour le repas, de toute façon elle n’avait pas vraiment le temps de cuisiner, la plupart du temps elle commandait. Et puis là, c’était une soirée films, alors ils décideront ensemble de ce qu’ils voudront manger, elle ne voulait pas imposer quoi que ce soit. De plus, elle avait une collection impressionnante de films, grâce à je-ne-sais-plus-quel-abonnement. La jeune femme jeta un coup d’œil à la petite boule de poil sur pattes qui jappait à ses pieds, elle s’accroupit et lui caressa le haut de la tête. « Tu seras gentil avec notre invité hein Haru ? » Celui-ci jappa de nouveau, content, quémandant encore des caresses. La jeune femme sourit. Elle avait hésité un long moment avant de prendre un chiot, elle n’était pas souvent à la maison, mais si elle le dressait bien, peut-être qu’il pourrait venir, au moins, sur les shooting photo avec elle. Elle préparait ses interviews chez elle, donc au final il ne sera pas tout le temps tout seul. Elle tapota sa petite tête doucement avant de se relever. « Bon je vais aller m’habiller, reste sage hein ? » Elle avait pris la fâcheuse habitude de parler toute seule ou du moins à Haru depuis qu’elle l’avait. La jeune femme passa un jean slim brut et un pull léger fin blanc cassé. Une tenue simple, mais qui avait son charme et qui restait confortable pour passer une soirée devant la télé avec son ami d’enfance.

Retournant dans le salon, elle s’accroupit face à Haru et posa ses bras sur ses genoux en soupirant. « J’espère que tout va bien se passer, je suis un peu stressée. Je l’apprécie autant qu’avant, mais avant c’était déjà un peu compliqué … Alors qu’est-ce qu’il en est maintenant mh ? » Elle regarda Haru qui se contenta de japper avant de se faufiler contre elle, réclamant un câlin. La jeune femme sourit avant d’entendre sonner et de voir détaler Haru qui se précipita vers la porte d’entrée en aboyant. Des aboiements pour le moins peu menaçant. « Il va falloir s’entraîner un peu pour faire peur aux cambrioleurs Haru. » Elle ouvrit la porte et ne put même pas retenir le chiot qui se précipita dans les jambes du jeune homme. « Bonsoir Yong Jae. Ah désolée, j’ai pas pu le retenir avant d’ouvrir la porte. » Elle réussit à le rattraper par le collier, laissant l’idole rentrer dans l’appartement et lui sourit avant de se redresser. « Je vais bien et toi ? Je suis contente de te voir. Tu n’as pas eu une journée trop épuisante ? » Elle laissa Yong Jae faire connaissance avec son jeune chiot et hocha la tête négativement, se baissant un peu également. « Non, je l’ai depuis deux semaines. Il s’appelle Haru, c’est un border collie. J’avais envie d’un peu de compagnie quand je rentre à la maison. » Elle lui caressa doucement la tête d’Haru avant de se redresser. « Normalement il ne devrait pas trop aboyer, mais il réclame beaucoup de câlins donc s’il vient te sauter dessus, je préfère te prévenir. Ça ne te dérange pas ? Je peux le mettre dans ma chambre sinon ? » Elle avança dans l’appartement, l’invitant à la rejoindre. « Bon j’ai dans ma télé une bonne centaine de film si on ne trouve pas notre bonheur c’est qu’on est vraiment difficile. Et je t’attendais pour savoir ce qu’on allait commander à manger, une préférence ? » Elle lui sourit avant d’aller fouiller dans un tiroir pour voir s’il y avait des papiers intéressants de livraisons à domiciles.


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran Empty
MessageSujet: Re: The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran   The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran EmptyLun 23 Sep - 21:30

TITRE :

 The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran




 

Yong Jae pénètre dans l'appartement de la jeune journaliste. Cette dernière maintient le chien par le collier pour le laisser passer, avant de présenter quelques excuses. « Pas de problèmes. » assure l'artiste avec un sourire en gardant le regard posé sur la boule de poils noire et blanche qui remue un peu. Bientôt, Su Ran se redresse en souriant, tout en répondant à la question qui lui a été posée. Elle assure bien aller, avant de dire être contente qu'ils puissent se voir. Le sourire de Yong Jae s'élargit un peu. C'est chose réciproque. Il est heureux de pouvoir passer un peu de temps en sa compagnie, et puis... Maintenant qu'il y pense, ça faisait un moment qu'il n'avaient pas eut l'occasion de se voir seuls. Ils se croisaient régulièrement au détour d'un couloir à l'agence. Ils prenaient le temps de discuter quelques minutes avant de retourner travailler, ayant tous deux leurs obligations. A chaque fois, ça avait un peu laissé Yong Jae sur sa faim, à dire vrai. Du coup, cette soirée avec Su Ran semblait l'opportunité de discuter plus longuement... Même si pour tout dire, le rappeur se sent quelques peu mal à l'aise à cette idée. Il ne s'en plaint pas, loin de là. Seulement, disons les choses clairement ; ça fait un moment qu'il n'avait pas eut un rancard avec une fille, emploi du temps rempli à ras bord oblige. Pas qu'il pense que cette soirée soit un tête à tête, hein, mais disons que se retrouver seul avec son amie d'enfance... Ça le secoue un petit peu, quoi ! « Longue journée assez fatigante, mais ça va. Je suis aussi content qu'on ait un peu l'occasion de se voir sans avoir à courir à droit à gauche. Merci pour l'invitation, d'ailleurs. » répond-il avec un sourire.

Su Ran fait donc les présentations avec la boule de poils ambulante. Haru. Yong Jae acquiesce en silence, écoutant ce que son amie ajoute. « Il est mignon en tout cas. » Et quant à cette question de compagnie quand le moment est venu de rentrer... « Je comprends ça. Pour ma part, j'ai deux frères, c'est pas mal aussi. » plaisante t-il au sujet de Gabriel et Jun Hee. Leur situation semble s'arranger au fur et à mesure... Et c'est clair que ne plus les avoir lui ferait sûrement bizarre, mine de rien, et ce malgré ses quelques plaintes au sujet du cadet. Au moins, ces deux énergumènes mettent-ils l'ambiance au domicile familial, de quoi mettre un peu de baume au cœur.

Yong Jae avance doucement dans l'appartement. Il observe avec attention la décoration choisie avec goût par Su Ran. Mais bien rapidement, son regard revient en direction de la jeune femme, qui ajoute quelques mots au sujet de Haru. Il secoue la tête à la négative en reprenant ; « Non, ça ne me dérange pas. » Et à ce propos, alors que le chien se dirige en sa direction, il se penche à nouveau pour caresser une fois encore la petite tête poilue. Un sourire amusé arque les lèvres du rappeur, avant qu'il ne se redresse alors que la journaliste reprend la parole. Elle annonce avoir une bonne collection de films, ce qui devrait convenir. Elle poursuit en lui demandant ce qu'il souhaite commander. Yong Jae hausse un peu les épaules, un peu prit au dépourvu par cette question. « Non pas vraiment, je te laisse choisir. » dit-il plus par égard pour Su Ran, même s'il n'a pas vraiment de préférence à ce sujet.

Il observe encore un peu la décoration. Le tout est d'un goût judicieux, dégageant une ambiance plutôt chaleureuse. Ce détail n'étonne d'ailleurs en rien le jeune homme. « Tu as une petite idée de ce que tu voudrais regarder comme film ? » demande-t-il après avoir reposé son regard sur la mannequin, curieux.


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran Empty
MessageSujet: Re: The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran   The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran EmptySam 28 Sep - 0:50

TITRE :

 The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran




 

Su Ran était vraiment d’accueillir Yong Jae chez elle, c’était d’ailleurs la première fois qu’il venait chez elle. Elle invitait peu de monde chez elle, la personne qui passe le plus souvent, et souvent sans être invité, est son petit frère. Elle avait bien hébergé un jeune garçon il y a peu, qu’elle avait ramassé dans la rue le connaissant seulement de vue, mais elle ne pouvait tout simplement pas le laisser dans l’état dans lequel il était. Bref, s’ils n’avaient pas précisé que c’était simplement une soirée où ils allaient manger devant un film, comme avant, on pourrait presque penser à un rencard, et rien que d’y penser ça la troublait un peu, mais la jeune femme ne savait même pas si elle aurait assez de cran pour lui proposer. De plus, elle savait bien qu’il avait un emploi du temps bien plus chargé que le sien, d’ailleurs il lui confirma que sa journée avait été longue et épuisante. Et il est vrai qu’habituellement ils ne faisaient que se croiser rapidement dans les couloirs. Alors elle était vraiment contente qu’il soit là et qu’ils puissent rester posés pendant quelques heures, sans avoir à écourter la conversation. Elle fut ravie de savoir qu’il était content d’être ici. « De rien, ça me fait plaisir et puis je me suis dit que ça serait sympa de se revoir plus de 2 minutes, comme avant. Tu as eu quoi aujourd’hui ? Tournage, enregistrement, meeting, composition ? » Elle lui sourit avant d’avancer, laissant Haru vagabonder près du jeune homme vu qu’il lui avait assuré qu’il n’y avait pas de problèmes. Elle lui jeta un coup d’œil, présentant d’ailleurs le jeune chiot au jeune homme. « Je crois qu’il t’aime bien, si ça continue il ne va pas te lâcher de la soirée, je vais être jalouse. » La jeune femme s’accroupit et attrapa le jeune chiot. « Bah alors, on préfère quelqu’un d’autre à sa maman ? Ingrat. Tu vas voir je vais te donner, voyou. » dit-elle en souriant avant de le reposer par terre.

Se relevant elle rit légèrement à la remarque de Yong Jae qui compare la présence d’Haru chez elle à la présence de ses frères chez lui. « Ils font autant de bruit que lui ? Je les imagine bien te sauter dessus dès que tu rentres chez toi. » dit-elle en souriant. « Au fait, comment se passe la cohabitation maintenant ? » La jeune femme cherche en effet à savoir si ça commence à aller mieux entre les trois frères et surtout avec Gabriel qu’elle apprécie beaucoup. Tout en toute discrétion of course ! Elle lui précisa d’autres informations sur Haru, qu’il ne soit pas surpris si celui-ci lui saute dessus par exemple alors qu’il serait tranquillement assis dans le canapé et sourit en entendant sa réponse. Il y avait toujours des personnes qui n’aimaient pas ça, mais il n’en faisait pas partie et tant mieux, elle ne savait pas si elle aurait eu le cœur à l’enfermer dans sa chambre, sachant très bien qu’il pleurerait en grattant la porte comme il fait tous les matins avant qu’elle ne parte travailler. Elle n’était jamais autant arrivée aussi peu avance depuis ses débuts.

Su Ran indiqua par la suite, au jeune homme qu’ils auraient un choix assez large de film avant de lui demander ce qu’il aimerait manger, se dirigeant vers une commode regorgeant de papiers pour des services de livraisons alimentaires. La jeune femme le regarda alors qu’elle revenait avec une petite pile de prospectus, s’asseyant sur le canapé et les posant sur la petite table basse. Elle lui jeta un coup d’œil. « Tu peux t’asseoir tu sais, surtout fais comme chez toi. » Elle hésita à rajouter qu’il pouvait d’ailleurs venir quand il voulait chez elle et qu’il augmentait ses visites ça ne la dérangerait absolument pas, au contraire, mais bon timidité oblige, elle tut ce commentaire dans l’œuf et porta son attention sur les papiers. Laissant un silence s’installer un moment, pas du tout pesant, elle releva la tête vers lui quand il reprit la parole. La jeune femme réfléchit un moment avant de sourire. « Mh je regarderais bien … un film d’horreur ! J’en ai plein et j’aimerais bien en voir certains, mais je ne peux pas les regarder toute seule malheureusement, je vais profiter de ta présence » répondit-elle en riant doucement. Séparant un prospectus de la pile, elle lui montra. « Indien ? Ils font pas mal de spécialité, on pourrait choisir plusieurs plats et goûter un peu à tout ? J’ai déjà essayé une fois et de mes souvenirs c’était plutôt bon. » Elle lui sourit avant de reprendre. « Tu veux boire quoi au fait ? J’ai de tout, soda, jus, bière, alcools, je peux même faire des cocktails, mon petit frère m’a acheté un shaker, je ne sais pas comment je dois le prendre. Je suis sûr qu’il espère que je lui en fasse quand il vient ici de temps en temps. »

Se relevant elle déposa les autres prospectus sur une autre table avant d’attraper la télécommande, retournant s’asseoir sur le canapé en allumant la télévision. « Au fait, tu as vu ? L’émission où je t’ai interviewé est passé la semaine dernière je crois, le montage a pris du temps. Et je suis déjà en train de voir quelle autre personnalité va passer dans l’émission. Et toi ça avance tes projets ? » Elle était curieuse, surtout au niveau de sa carrière cinématographique en fait.


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran Empty
MessageSujet: Re: The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran   The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran EmptySam 28 Sep - 22:31

TITRE :

 The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran




 

Su Ran semble lire dans les pensées de Yong Jae. Passer plus de deux minutes ensemble, c'est exactement ça. Forcément, quelques impressions naissent du côté de l'artiste ; heureusement s'étaient-ils entendus sur un programme bien précis. N'étant pas un grand bavard dans l'âme, il se serait certainement vite trouvé à court de sujets de conversations. Et l'idée de devoir faire face à un blanc avec son amie d'enfance ne l'enchante absolument pas. Enfin, n'ayant pas trop eut l'occasion de discuter longuement jusqu'à là, ce problème n'aurait certainement pas été très difficile à résoudre ; sûrement auraient-ils trouver quelque chose à se dire. En tout cas, à y penser, Yong Jae trouve la situation actuelle particulièrement étonnante. Non pas le moment présent, non, mais le contexte général. Il y a encore quelques mois, leur relation n'était pas encore au beau fixe. Rancœur d'un côté, et conduite non-assumée de l'autre... Et si Yong Jae n'y croyait pas trop à l'époque où il avait revu Su Ran, il avait néanmoins envie de lui présenter des excuses et repartir d'un bon pied avec elle. Même si elle avait été absente pendant une partie de sa vie, elle demeure pourtant aujourd'hui la seule personne qui le connaît depuis ses plus jeunes années, et qui soit encore de ses proches. Personne à l'agence ou dans sa famille ne pourrait avoir cette même prétention. Et en toute honnêteté, il ne tient pas à ce que la jeune femme sorte une fois encore de sa vie. Bref. Le fait qu'ils aient pu se rapprocher à nouveau au fil de courtes conversations lui apparaît encore comme incroyable... Mais qui a le mérite de le rendre ravi, et quelques peu fier, aussi.

Su Ran lui demande alors comment s'est déroulée sa journée. Yong Jae inspire longuement, fatigué à la simple idée de repenser à ses occupations quotidiennes. « On a répété des chorégraphies durant toute la matinée, c'était... Horrible. » confie t-il en secouant la tête.  La danse ne serait sûrement jamais son domaine de prédilection... Ou même un domaine dans lequel il se débrouille, tout bonnement. « Pour l'après-midi, on a enchaîné un brainstorming et une réunion pour proposer nos nouvelles idées. Et toi ? » reprend-il, curieux au sujet de l'emploi du temps de la demoiselle. En tout cas, Yong Jae a un sourire amusé à la réaction de la journaliste envers Haru, la boule de poils ambulante. « Je ne te pensais pas aussi jalouse et rancunière ! » taquine-t-il gentiment avec ce même sourire, avant que son regard ne se pose à nouveau sur le chiot, dans les bras de sa maîtresse.

Il plaisante également au sujet de la présence de Jun Hee et Gabriel. D'ailleurs, il laisse un rire franc s'élever quand Su Ran fait l'hypothèse que ses cadets puissent lui sauter dessus, une fois rentré à la maison familiale. Elle le questionne aussi à propos de la cohabitation, visiblement soucieuse de savoir si l'état s'en est amélioré. Toujours souriant, le jeune homme opine. « Je m'entends toujours aussi bien avec Jun Hee, et le courant passe un peu mieux avec Gabriel... Disons que ça vient doucement, mais sûrement, et je vais vraiment essayer de continuer à faire des efforts. Par contre, je n'arrive pas à savoir si ces deux-là s'entendent bien... Mais globalement, l'ambiance n'est pas mauvaise, ça se passe plutôt bien. » Certes, le résultat est encore bien loin d'être parfait... Mais au moins, les engueulades matinales ne sont plus aussi fréquentes, comparés aux mois précédents.

Tous deux s'avancent finalement vers le séjour, où la journaliste l'invite à s'asseoir. Sans se faire prier davantage, Yong Jae prend place dans le canapé, à côté de son hôte. Il l’observe faire un tri dans un petit tas de prospectus, accoudé sur ses cuisses. Su Ran dit alors qu'elle serait bien tentée par un film d'horreur. Il hausse un peu les sourcils, étonné par ce choix. « D'accord, vas pour un film d'horreur, alors. » acquiesce-t-il avant de chuchoter, plus espiègle ; « Froussarde. » De son côté, la demoiselle extirpe un prospectus du tas, le lui montrant. Il hausse mollement les épaules, tout en reconnaissant ; « Je n'ai jamais mangé indien, mais ça m'intrigue, alors je te fais confiance pour le choix des plats. » Un silence n'a pas le temps de s'instaurer que son amie d'enfance lui demande s'il souhaite boire quelque chose. Elle laisse entendre que son cadet lui a offert un shaker il y a peu de temps. « Si tu as un peu de whisky, j'en veux bien un avec quelques glaçons, s'il te plaît. » dit-il après quelques secondes de réflexion. « A parler de lui, ton frère va bien ? »

La conversation en vient alors à l'interview qu'ils avaient eut, il y a de cela une bonne semaine. Yong Jae acquiesce vivement à sa question, souriant. « Oui, je l'ai regardé avec les autres membres du groupe. Ils étaient ravis du résultat et du contenu, malgré les quelques plaisanteries auxquelles j'ai eut droit. En tout cas, le travail de post-enregistrement est admirable. » admet-il, vraiment satisfait du rendu final. « Tu sais qui tu vas accueillir pour tes prochaines émissions, alors ? » questionne t-il, curieux à ce sujet, avant de répondre en hochant la tête ; « Oui ! J'ai fini de lire le script d'un prochain film et ait signé le contrat de production. Normalement, on doit me faire passer quelques papiers demain pour finaliser tout ça et... Si tout se passe bien, le tournage commencera dans moins d'un mois. »


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran Empty
MessageSujet: Re: The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran   The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran EmptyDim 6 Oct - 2:09

TITRE :

 The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran




 

Immédiatement après l’arrivée de Yong Jae dans son appartement, la discussion est déjà lancée entre les deux amis d’enfance. La jeune femme s’intéressant à l’emploi du temps du jour du jeune homme, elle le regarde, intriguée en l’entendant soupirer. C’est vrai qu’il avait l’air fatigué. Ah la danse n’avait pas l’air d’être son truc, pourtant elle était sûre qu’il ne se débrouillait pas si mal que ça. Elle hocha la tête en entendant son planning de l’après-midi, elle y avait eu le droit durant toute la matinée. Elle ne tarda d’ailleurs pas à le lui dire vu qu’il venait de lui retourner la question. « Le matin, j’ai eu une grosse réunion à propos de l’émission, on a sélectionné des idoles et groupes de l’agence qui pourrait participer. La pile de dossier fait peur à voir. Et dans l’après-midi j’ai eu un shooting pour une marque de vêtement, la première marque pour laquelle j’avais défilé d’ailleurs. Le photographe et le styliste se souvenait de moi. » Elle lui sourit avant de lui faire une proposition. « Si tu veux je peux t’aider en danse, je ne suis pas spécialisée dedans, mais je me débrouille plutôt bien. Enfin c’est comme tu veux, mais je suis sûre que tu te débrouille pas si mal que ça. » La danse lui manquait un peu, elle en faisait depuis qu’elle était toute petite et depuis qu’elle avait commencé le mannequinat et qu’ensuite tout s’était enchainé, elle n’avait plus vraiment le temps. Elle allait quand même essayer de se prendre du temps, après tout, l’agence était remplie de salles de danse et de coach. Reste plus qu’à trouver une place dans son agenda. Hum … pas tout de suite donc.

Remarquant qu’Haru semblait déjà s’attacher à Yong Jae, la jeune femme l’attrapa dans ses bras pour récupérer son affection. Elle jeta un coup d’œil au jeune homme qui semblait amusé, elle lui sourit avant de gonfler les joues, boudant un peu. « Je ne suis pas jalouse, ni rancunière, enfin jalouse un peu quand même, mais faut qu’il se souvienne qui est la personne qui lui donne à manger. » Elle rit légèrement avant de poser le chiot au sol, ébouriffant sa petite tête avant de se redresser. En vient le sujet autrefois fâcheux, ses deux frères. Enfin elle savait que l’entente était excellente entre Jun Hee et Yong Jae, mais c’était la relation avec leur plus jeune frère qui pêchait un peu. Su Ran essayait toujours de se tenir un peu au courant de ce qui se passe, elle aimait beaucoup Gabriel et elle savait qu’avec le temps, Yong Jae s’entendrait bien avec lui. Elle hocha doucement la tête avant de sourire et de répliquer, taquine. « Vous n’avez plus besoin d’être surveillés alors ? Moi qui me faisais une joie de venir vous voir pour voir si vous ne vous battez pas au petit-déjeuner. » Quoi que malgré la mauvaise entente au départ entre les trois frères, ils n’en seraient jamais venu aux mains … enfin c’est ce qu’elle pensait. Elle avait connu Yong Jae bagarreur à l’école, elle ne savait pas s’il avait gardé ce côté-là en grandissant.

Passant au salon, la jeune femme invite le jeune homme à s’asseoir alors qu’elle passe en revue tous les prospectus de nourriture livrée à domicile qu’elle a, parlant en même tant du film qu’ils pourraient regarder, lui confiant qu’elle aimerait bien regarder un film d’horreur. Remarquant le ton taquin du jeune homme, elle le regarda et lui fila un petit coup de coude dans les côtés, pas bien fort en râlant. « Hééééé, pas du tout. C’est toi qui va avoir peur, non mais. T’auras le droit de me tenir la main si t’as trop peur d’ailleurs. » Dit-elle en riant. Tombant enfin sur un prospectus intéressant, elle lui proposa alors de manger indien, ce qu’il accepta même s’il n’avait jamais mangé ce type de plat. « Oh tu me fais confiance ? Je vais en profiter pour prendre le plat le plus épicé alors. » Commença-t-elle, amusée, avant de reprendre. « Y a pour tous les goûts en tout cas, épice doux ou forte. Oh là y a quatre piments … on va éviter hein ? » Elle sourit en lisant rapidement le papier avant de proposer à boire à son invité. La jeune femme hoche la tête alors qu’il lui demanda si elle a du whisky. « Oui j’en ai, je te fais ça tout de suite. » Elle posa le papier sur la table avant d’aller vers la cuisine, ouverte sur le salon. Cherchant les bouteilles, elle l’entendit lui demander des nouvelles de son petit frère. « Il va bien, il vient d’entamer sa dernière année de lycée et cherche ce qu’il veut faire plus tard. Sa dernière lubie est de devenir barmaid. Voilà pourquoi il m’a offert ça. » Dit-elle en lui montra le shaker qu’elle venait de trouver. Attrapant la bouteille de whisky, elle sortie deux verre avant d’aller chercher des glaçons. « Donc mes parents sont un peu dans l’attente de voir s’il trouve autre chose. Ils ne vont pas le forcer à changer de voie, s’il veut faire ça, ils vont le laisser faire. Il verra par lui-même ce qui se passera. » Elle attrapa les deux verres, s’étant préparée la même chose et posa le verre de Yong Jae devant lui. « Et voilà. »

Se rasseyant sur le canapé, la conversation tourna ensuite sur l’émission qu’ils avaient faite et qui était passée récemment à la télévision. Elle but une gorgée de son verre avant de sourire. « Merci, l’équipe de production sera ravie de l’entendre. Des plaisanteries ? Sur quoi ? » demanda-t-elle, intriguée et curieuse. Elle réfléchit quelques secondes avant de répondre à sa question. « Pas encore, je réfléchis encore. Comme je t’ai dit, j’ai une bonne pile de dossier, mais je pensais soit interroger Wonderland, le groupe dans lequel Gabriel est, puisqu’il vient d’être lancé. Ou alors S.O.W… » Cela voudrait dire revoir Young Ho … nom de dieu. Professionnalisme. Elle soupira doucement. « Ou alors un groupe de filles, ça me changerait un peu je pense et ça fait longtemps que je n’en ai pas eu sur le plateau. » Elle se tut un moment avant de reprendre. « Comme tu vois, je ne suis pas du tout fixée. » Buvant une nouvelle gorgée, elle écouta attentivement les informations qu’il lui donnait sur son prochain contrat cinématographique, elle dû se retenir pour ne pas sautiller de joie. « Oh c’est vrai ? Oh je suis trop contente ! Contente pour toi et puis j’ai hâte de voir ça alors ! Je vais attendre impatiemment la sortie du film ! Tu as le droit de me faire un petit résumé ? Promis ça sortira pas d’ici ? » Elle le regarda avec un regard qui pourrait rivaliser celui d’Haru quand celui-ci réclame un câlin. « Tu dois être content et pressé que ça commence en tout cas ! Oh j’aimerais bien venir te voir un jour de tournage. » Elle resta un moment, pensive avant d’attraper le téléphone sur la table et le prospectus. « Bon je vais commander, sinon on ne mangera jamais. » Composant le numéro, elle aperçut Haru qui vient s’installer tranquillement aux pieds de Yong Jae avant de le regarder, l’air suppliant et qui voulait dire : un câlin s’il te plait ; c’est qu’elle le connaissait maintenant. Laissant Yong Jae s’en occuper, elle prit soin de commander plusieurs plats, donnant ensuite l’adresse de livraison et remerciant la personne au bout du fil avant de raccrocher. « Et voilà, ça sera là dans une vingt minutes. » Elle reposa le téléphone avant d’attraper la télécommande pour passer sur le disque dur de la télé qui abritait les nombreux films. « Bon on peut regarder ce qu’il y a comme films d’horreur en attendant si tu veux ? Je te laisse dire stop. » Elle sourit avant de faire passer de nombreux titres.


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran Empty
MessageSujet: Re: The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran   The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran EmptyMar 8 Oct - 23:19

TITRE :

 The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran




 

Aux dires de Su Ran, elle aussi avait eut une longue journée. A vrai dire, ça n'étonne pas vraiment Yong Jae, qui se contente d’opiner, compréhensif et compatissant. Après tout, la jeune femme cumule elle aussi plusieurs emplois du temps, entre sa carrière de journaliste et son emploi de mannequin. De fait, il ne peut qu'imaginer des journées bien remplies pour elle... Et Dieu que ça devait être fatiguant ! Surtout la préparation des interviews. Il avait souvent jeté un œil à son émission, et il admirait toujours ses questions précises et intéressantes à la fois. Sûrement devait-elle se livrer à de nombreuses heures d'investigation pour être inspirée à chaque fois. Et même si elle était en première ligne pour avoir accès à des informations sur les célébrités et autres rookies qu'elle accueillait, tout ceci devait être bien fatiguant. Aussi, après avoir eut une longue réunion pour organiser son émission, elle avait eut droit à un shooting. En connaissance de cause, Yong Jae avait conscience que c'était tout aussi fatiguant, en dépit des apparences... Et il imagine que ça devait être pire pour elle, étant une mannequin renommée. Les demandes et autres propositions devaient faire foule. Et même s'il ne l'avait jamais avoué, il lui arrivait d'être sujet à certaines inquiétudes à ce sujet, sachant que les mannequins n'étaient pas toujours sollicitées de la meilleure façon qui soit...

Il vient à son tour annoncer que la séance de danse d'aujourd'hui l'avait épuisé, et quelques part, un peu désespéré. Décidément, il ne serait sûrement jamais fait pour ça. Il faisait peine à voir sur le plateau, en comparaison aux autres membres de son groupe qui se mouvaient gracieusement et agilement. Lui, il se serait plus assimilé à un coton-tige, s'il avait la faculté de se voir danser. Son amie lui propose alors de l'aider. Cette suggestion le fait doucement sourire, avant qu'il ne réponde ; « Tant que tu ne m'apprends pas de chorégraphie exclusivement féminine, pourquoi pas ! » Ceci étant dit, ils avancent tous deux vers le séjour, Haru lui suivant en jappant doucement. Ils discutent un peu de l'animal en question, avant que la conversation ne dérive aux deux frères cadets de Yong Jae. Il assure que la situation entre eux s'est améliorée, ce dont Su Ran semble se réjouir. Pourtant, elle plaisante un peu à l'idée de vouloir les voir se taper sitôt à table, au petit matin. Le rappeur laisse un soupir amusé s'échapper... Ca serait beau tiens ! En tout cas, il mettrait sa main à couper que la situation serait différente si elle se mettait en arbitre au milieu d'eux deux. Et pourtant, il y a quelques mois, la réalité familiale n'était pas loin de ce que Su Ran avait annoncé. Ils n'en étaient jamais venu aux poings, fort heureusement, mais les cris et insultes avaient fait bon train pendant quelques longues semaines durant lesquelles la tension était palpable. Néanmoins, il n'ajoute aucun commentaire à ce sujet.

Installés sur le canapé, Yong Jae taquine son amie d'enfance sur son éventuel côté peureuse. A son tour, elle lui renvoie la vanne. Il sourit doucement avant de répondre ; « Au pire, je prétexterai une envie pressante, et je te laisserai seule. » Et à ce sujet de confiance culinaire, elle reprend, toujours avec un sourire taquin, qu'elle se fera un plaisir de commander le plat le plus épicé. « Tu veux me faire passer une mauvaise soirée en vrai, c'est ça ? » questionne Yong Jae, taquin à son tour. Après avoir rapidement parcouru le menu des yeux, Su Ran s'absente le temps de leur servir un verre. Ce faisant, elle explique que son cadet envisage de devenir barman, ce qui justifie le choix de cadeau qu'il lui a fait. Elle a quelques mots au sujet de ses parents, qui le laisseront sûrement faire ce qui lui plaît, tout en tendant un des verres d'alcool à Yong Jae. « Merci. » dit-il dans un premier temps, mais reprend aussitôt ; « J'espère que ça marchera pour lui, alors. Tu passeras mes salutations à ta famille en tout cas. » Ceci étant dit, il lève son verre pour boire une gorgée de whisky avant de le poser sur le guéridon.

Ils en viennent à discuter de NG Diary. Su Ran le remercie pour les compliments qui sont adressés à l'équipe de production, avant de le questionner au sujet des plaisanteries. Heureusement, Yong Jae n'avait pas mal prit les petites plaisanteries des membres de son groupe, sachant que c'était de la pure plaisanterie. « Au sujet des questions personnelles, notamment. Et aussi de la façon dont j'aurais plus ou moins évité la question quand tu m'as demandé si quelqu'un m'inspirait en particulier. » explique t-il, non sans détourner un peu le regard à ce sujet. « Mais je m'y attendais, je commence à les connaître. » reprend-il pour essayer de couper court cette conversation un peu gênante pour lui. Il ne perd pas plus de temps et questionne son amie sur les artistes qu'elle envisage d'inviter. Elle cite notamment Wonderland et SOW, entre autres. Et, instinct familial oblige, Yong Jae opine ; « Ça pourrait être intéressant d'inviter les Wonderlands. Ils viennent de débuter, ça leur ferait une bonne publicité. Et je serais curieux de voir comment Jun Hee et Gabriel s'en sortent devant une caméra. » Il vient à son tour boire une nouvelle gorgée, gardant cette fois son verre en main, confortablement installé dans le canapé. La curiosité et l'enjouement de Su Ran sont soudainement suscités quand il vient à parler de son prochain tournage, aussi lui pose t-elle plusieurs questions. Cet état des faits le fait sourire, aussi taquine t-il à nouveau ; « Curieuse en toutes circonstances, hein ? » Le propre du journaliste, en somme. Elle lui demande alors s'il peut lui donner un petit résumé. Il lève les yeux au ciel, semblant pensif quelques instants, avant de reprendre, la fixant. « Non. » dit-il sur un ton trop sérieux pour être... Sérieux, oui. Il peut bien faire une dérogation pour une amie d'enfance, non ? « Je plaisante. Ça sera un film d'espionnage, dans lequel j'incarnerai un tueur à gages, coéquipier du personnage principal. Je te laisse la surprise pour le reste ! » explique t-il, rêveur à cette idée. « Oui, j'ai vraiment hâte d'y être. Pour ce qui est du tournage... Je ne pense pas que ce soit autorisé au public d'y avoir accès, mais il y aura sûrement un jour où les journalistes y auront accès pour faire la promotion du film. Je te tiendrai au courant, si tu veux. »

Su Ran va ensuite s'emparer du téléphone pour passer commande. Yong Jae, après avoir bu une nouvelle petite gorgée, vient reposer son verre sur la table basse. Il remarque alors le chiot à ses pieds, le regardant d'un air suppliant. Il hésite un peu, avant de le saisir et le mettre sur le dos, posé sur ses genoux. Il se penche un peu pour gratter doucement le ventre et le cou de l'animal, qui remue un peu. Il le laisse alors bouger à sa guise quand Su Ran revient, annonçant que la commande sera là d'ici une vingtaine de minutes. La jeune femme allume alors la télé, proposant à Yong Jae de dire stop quand il le souhaite. Il détourne la tête de l'écran pour avoir la surprise, et après quelques quinze secondes écoulées, il dit clairement ; « Stop ! » Son regard revient à l'écran. « The Descent ? » dit-il en écarquillant les yeux. « Qu'est ce que c'est? »


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran Empty
MessageSujet: Re: The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran   The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran EmptyLun 21 Oct - 21:35

TITRE :

 The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran




 

Alors que Yong Jae s’intéressait à sa journée, la jeune femme lui fit part de sa réunion de ce matin et du shooting qui avait suivi dans l’après-midi. C’était une journée assez fatigante, mais cela ne la dérangeait pas plus que ça, elle aimait ce qu’elle faisait, autant à la télévision que dans le mannequinat. Et c’était évidemment pareil du côté de son ami d’enfance, mais elle se doutait bien qu’il devait jongler avec plus d’activités qu’elle rien qu’en comptant la carrière musicale et cinématographique. D’ailleurs le jeune homme aborde son entrainement de danse de ce matin avec le groupe, rappelant à la jeune femme des souvenirs de son enfance et de son adolescence, à l’époque où elle pratiquait encore la danse. Su Ran lui proposa gentiment de l’aider, bien qu’elle n’ait pas la prétention d’être une pro en danse, elle se débrouillait plutôt bien et serait ravie de l’aider. Sa réponse la fit rire légèrement et elle décida de l’embêter un peu. « Oh ! Moi qui avais dans l’idée de t’apprendre la danse du ventre et des petites chorégraphies sexy digne d’un cours de pole-dance, je suis déçue. » Elle sourit allégrement avant que la discussion n’en vient au petit animal qui partageait désormais son appartement pour en venir aux deux frères du jeune homme. La coréenne se réjouit d’apprendre qu’il y a désormais une meilleure entente entre le plus âgé et le plus jeune, il faut dire qu’elle apprécie beaucoup le petit dernier et qu’elle ne veut pas se fâcher sur ce sujet avec le plus grand qu’elle apprécie encore plus. Bien plus même, mais ça, elle n’y avait pas encore réfléchit, un jour il faudrait qu’elle se pose les bonnes questions.

La jeune femme est ravie de voir que leur amitié est presque redevenue semblable à ce qu’elle était auparavant alors qu’ils étaient installés sur le canapé. Yong Jae venait de lui faire une petite remarque taquine sans être méchante, mais elle avait vite répliquée, comme avant, eh oui, elle ne se laissait toujours pas faire. En l’entendant trouver d’avance un prétexte, elle leva les yeux aux ciels en souriant. « Tssh, les hommes. Quel courage.» Elle rit doucement avant de reporter son attention sur son prospectus, proposant de commander le plat le plus épicé proposé. Elle lui jeta un coup d’œil et soupira faussement. « Je suis démasquée, j’avais aussi prévu de dire à Haru de te mordre les mollets. » Elle se pencha d’ailleurs sur le chiot. « Ce que tu ne fera pas bien entendu, hein ? » Alors qu’il tenta de lui lécher le visage, elle se redressa en souriant avant d’acquiescer à la demande de Yong Jae a propos d’un verre de whisky. Quittant le canapé quelques minutes, elle entreprend de leur servir à chaque un verre de whisky tout en donnant des nouvelles de son petit frère à son ami. Retournant au salon, elle lui tend le verre, se rasseyant avant de hocher la tête en souriant. « Je leur transmettrais le message, ils seront ravis d’avoir de tes nouvelles. Je suis même sûre que ma mère voudra que tu passe un jour à la maison, comme avant. » Elle soupira intérieurement, connaissant déjà les plans de sa mère. « Et la tienne ? Comment elle va ? Tu l’as vu récemment ? » Elle ne savait plus rien de la famille du jeune homme, enfin elle connaissait un peu l’histoire avec son beau-père, vu qu’il était célèbre, mais concernant la mère de Yong Jae, elle ne savait plus rien et ses parents non plus d’ailleurs.

Finalement les deux jeunes gens parlèrent de l’émission qu’ils avaient tournée ensemble et qui était passée récemment à la télévision. La jeune femme fut ravie d’entendre ses compliments et n’oublia pas de penser à les transmettre à l’équipe qui aimait toujours entendre les retours des idoles qui venaient sur le plateau. Intriguée par rapport aux plaisanteries qu’il a eut, elle voulut en savoir plus. Elle hocha doucement la tête en souriant avant de répliquer alors qu’il tentait vainement d’éloigner la conversation. « Aaah oui. Tu as vu comme j’ai été gentille ? Je n’ai même pas insisté. Mais alors … ça veut dire que tu m’as menti ? » Elle s’offusqua faussement avant de rire. « J’ai le droit de savoir en dehors des caméras alors hein ? Promis je dirais rien ! » Elle hocha la tête pour confirmer ses dires avant de sourire. Su Ran vient alors à citer les noms des groupes qui pourraient apparaître prochainement dans l’émission, citant S.O.W et Wonderland. Le jeune homme l’incite d’ailleurs à faire venir ces derniers, voulant voir comment Jun Hee et Gabriel se débrouillent devant une caméra. « Oui et puis il y aurait plein de questions à poser, celles que l’on posent en début de carrière, quand les fans veulent apprendre à connaître les artistes. Je ne vais pas chômer en somme. Je retiens en tout cas, je me demande si Gabriel sera aussi enjoué devant une caméra ou s’il sera timide… Quoi que Gabriel, timide, tout un concept. » dit-elle en souriant.

Alors qu’ils abordent la carrière cinématographique de Yong Jae, Su Ran se sent comme une fan devant son idole, en lui demandant plus amples informations sur le prochain film qu’il tournera. « Toujours, tu me connais. » Elle faillit bouder quand il lui répondit non, mais son excitation reprit de plus belle quand finalement il lui raconta en quelques mots le synopsis du film. Elle hocha la tête avant de boire une gorgée, pensive. Une légère moue vient étirer ses lèvres quand il lui apprend qu’elle ne pourra sans doute pas accéder aux plateaux. « Roh, je me déguise sinon haha. J’attendrais donc la présentation officielle. C’est gentil en tout cas ! Mais j’aurais au moins le droit d’aller à l’avant-première ? » dit-elle, l’implorant un peu. Les journalistes étaient toujours dans le fond, contrairement aux invités et à l’équipe du film bien entendu.

La jeune femme s’attela ensuite à passer commande au restaurant indien afin de ne pas être livrée trop tard, laissant Haru et Yong Jae face à face. En cinq minutes, la commande est passée et elle revient dans le salon, tombant sur une scène qui est à la limite de la faire fondre, mais elle se retient non sans laisser s’échapper un : « Oh c’est trop mignon. » Elle retourna s’asseoir près du jeune homme. « Tu t’es laissé avoir toi aussi hein ? » Elle passa doucement sa main sur le ventre d’Haru qui appréciait qu’on s’occupe attentivement de lui et sourit avant d’attraper la télécommande pour allumer la télé, proposant à Yong Jae de choisir le film à l’aveugle. Elle fit défiler les noms des films, le laissant dire stop et s’arrêta à ce moment. Elle l’observa alors qu’il lisait l’intitulé et le regarda. « Si c’est ton premier film d’horreur, sache que tu commence avec du lourd. Je ne sais pas si c’est une bonne idée de manger en même tant. » dit-elle en souriant, amusée. « Je vais pas te dire la fin, mais c’est un groupe de jeunes femmes qui vont faire de la spéléologie dans une grotte encore inexplorée et elles vont rencontrer …. Des trucs pas cools. » Oui son résumé laissait à désirer, mais elle n’allait pas tout lui dire, et puis elle n’avait regardé que le début, le trouvant trop effrayant pour continuer à le regarder toute seule. « On a qu’à commencer à le regarder en attendant que la commande arrive, ça va te mettre dans l’ambiance. » La jeune femme se releva et baissa la lumière des spots du salon, tamisant un peu. Elle retourna sur le canapé et attendit qu’Haru se roule en boule sur un côté du canapé. Elle jeta un coup d’œil à Yong Jae. « Je plaide non coupable d’avance si jamais je me colle contre toi à des moments particulièrement effrayants. » Elle lui sourit avant de lancer le film, se callant dans le canapé, à quelques centimètres de son ami d’enfance. Au moins elle connaissait un peu le début, mais ça n’allait pas l’empêcher d’avoir peur, loin de là.


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran Empty
MessageSujet: Re: The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran   The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran EmptyMer 30 Oct - 3:09

TITRE :

 The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran




 

Yong Jae a un sourire franc suivi d'un rire quand son amie d'enfance s'enjoue à l'idée de lui apprendre quelques danses. Hah... Il avait sûrement tendu le bâton pour se faire battre, non ? Il était sûr que s'il n'avait pas abordé l'idée, elle ne serait même pas venue à l'esprit de la jeune femme. Heureusement que c'était de la pure taquinerie, sinon sa virilité en aurait prit un coup, assurément... Mais si se faire gentiment vanner à ce sujet était le prix pour détendre encore un peu plus l'atmosphère, alors pourquoi pas ? Quoi qu'il en soit, le jeune homme n'ajoute rien à ce sujet, se contentant d'un petit mouvement de tête.

L'humour est encore au goût du jour quand Yong Jae assure qu'il prétexterait une envie pressante si le film venait à être trop effrayant... Et cette fois-ci encore, Su Ran plaisante un peu, remettant en cause le courage de son ami. Mais cette fois-ci, Yong Jae répond ; « Soit. Je prendrai mon courage à deux mains, si ça peut me permettre de défendre mon honneur. » De toutes façons, ce n'était pas comme s'il était sérieux en disant qu'il voulait fuir. Ce n'était pas son genre après tout, même s'il devait faire des cauchemars pendant des semaines. Quel homme ! La journaliste s'avoue ensuite démasquée quand il la taquine à son tour. Elle annonce même qu'elle avait pour projet de pousser Haru à lui mordre les mollets... Ce qui n'est pas très convainquant quand on voit la dite boule de poils donner un petit coup de langue sur le nez de Su Ran. « C'est vrai qu'il est très menaçant. » reprend le rappeur en déposant une petite caresse sur la tête du chiot.

La jeune femme ramène ensuite des verres, alors qu'ils en viennent à discuter famille. Yong Jae demande quelques nouvelles du cadet de la famille, qu'il connaissait de loin, avant de prier son amie de passer ses salutations à ses parents. Elle lui répond avec un sourire, leur disant qu'ils seraient ravis d'avoir de ses nouvelles. Il hausse un peu les sourcils, étonné... Certes, il connaissait assez bien les parents de Su Ran, mais il craignait toujours que ces derniers gardent une image très négative à son sujet. Après tout, il en avait fait voir des vertes et des pas mûres à leur fille, dans sa jeunesse... Néanmoins, il acquiesce ; « J'essayerai d'aller la voir en ce cas. » Il marque une petite pause, le temps d'une gorgée. « Elle ne m'en veut pas trop ? » demande t-il d'une voix plus plate. Su Ran, de son côté, touche une corde sensible. Yong Jae reste silencieux quelques secondes, le temps de poser son verre sur la table basse. « Je ne l'ai pas revue depuis mes treize ans, Su Ran. » annonce t-il, grave.

Ils en viennent à discuter de l'émission, rapidement et... Soudainement, Yong Jae se mord un peu les doigts d'avoir parlé des taquineries de ses collègues. Bon sang. Maintenant, il allait devoir s'expliquer ? Il n'avait pas envie. Tout du moins, il n'osait pas. Il n'avait pas menti, mais n'avait pas été tout à fait honnête. Et comme il pouvait s'y attendre, la curiosité de Su Ran revient au galop. Gêné, il boit une nouvelle gorgée, avant de déglutir. « Non, je n'ai pas menti. Il y a vraiment plusieurs personnes qui m'inspirent. Ma mère, mon père, mes demi-frères, mon beau-père... » Évidemment, il n'y avait pas que ça. Il détourne un peu le regard, avant d'oser reconnaître ; « Même toi, tu m'as inspirée. » Il inspire longuement, un peu embarrassé, le temps d'un battement. « Tu sais, Farewell ? Je t'avais dit que c'était une chanson d'adieu qui comptait beaucoup pour moi. Tu fais partie des personnes qui m'ont inspirées pour le texte. » admet-il, avant de reprendre aussitôt ; « Il faut dire que je m'en veux beaucoup pour ma conduite quand j'étais plus jeune, et que mine de rien, ça me faisait plus de mal qu'autre chose de nous voir nous éloigner. » Voilà, ça, c'était dit. Et c'était quelque chose qui le travaillait depuis un moment, qu'il voulait absolument lui dire à un moment ou à un autre.

Yong Jae rit doucement quand Su Ran évoque une émission avec les Wonderland, et le concept d'un Gabriel timide... Ah ça. Le rappeur avait beaucoup de mal à se faire à l'idée, et il ne pouvait pas même l'imaginer. Néanmoins, la conversation tourne rapidement au cinéma, et évidemment, la mannequin se fait curieuse au sujet du film en préparation. Elle lui demande alors si elle pourra assister à l'avant première, ce à quoi il acquiesce vivement ; « Bien sûr. Je donnerai des places à mes proches, et vu que tu en fait partie... » Il lui adresse un sourire, avant de profiter d'un moment d'absence pour gagatiser sur le chiot. Il est malheureusement prit en flagrant délit par son amie. Yong Jae regarde autour de lui, adoptant une expression d'incompréhension. « Je ne vois pas de quoi tu veux parler ! » dit-il, après avoir déposé Haru au sol.

The Descent. Yong Jae interroge Su Ran sur ce film. Elle lui fait un rapide synopsis, disant que ça n'avait rien de joyeux. Le rappeur grimace un peu, avant de hausser un peu les épaules. Il verrai bien ! « Ça ne te dérange pas de le revoir, si tu l'as déjà vu ? » questionne t-il. Il acquiesce ensuite à la proposition de son hôte, qui lui propose de commencer le film en attendant que le livreur n'arrive. La journaliste s'occupe de baisser un peu les lumières, avant de lancer le film et s'installer à son tour sur le canapé. Le jeune homme a un sourire amusé à la remarque qu'elle ajoute, reprenant à son tour avec un sourire ; « Ça marche. » Ce disant, il passe son bras sur le dossier du sofa, derrière son amie. Jusqu'à là, tout allait bien... Jusqu'à là, tout... Ha non. Une scène familiale en voiture quand soudainement, le crâne d'un des personnages se trouve transpercé par une longue tige de fer. Le jeune homme a un mouvement en arrière, surpris. Ça s'annonçait joyeux... Et dire qu'ils n'en étaient qu'à cinq minutes de film.


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran Empty
MessageSujet: Re: The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran   The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran EmptyDim 10 Nov - 3:32

TITRE :

 The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran




 

Alors qu’elle venait de l’embêter un peu en parlant danse, elle continua quand il lui tendit de nouveau une perche en expliquant qu’il prétexterait d’aller aux toilettes si le film venait à être trop effrayant. Il tenta de rattraper son honneur, la faisant sourire. « Qui sait, c’est peut-être moi qui vais fuir avant la fin du film. »  Restant sur le ton de la plaisanterie, elle lui annonça qu’elle avait prévu qu’Haru devienne un chien de garde très menaçant devant lui, mais c’était peine perdue devant l’adorable petite boule de poils qui trainait entre leurs jambes, réclamant des caresses et un peu d’attention. La jeune femme hoche la tête, moue sur les lèvres avant de sourire. « Il m’a fait ses yeux suppliants quand je suis allée dans la boutique. Il y en avait tellement et dans le tas, il était là à me regarder, il m’a amadoué le vil. Je n’étais même pas venu pour acheter un chiot au départ. » La journaliste se lève finalement pour aller préparer deux verres de whisky et revient, lui tendant son verre avant de s’asseoir de nouveau. La discussion s’amène ensuite sur leurs familles, Su Ran donne des nouvelles de la sienne et l’informe que sa mère serait ravie que Yong Jae leur rende visite. Il faut dire qu’étant enfant, ils passaient presque tout leur temps ensemble alors ses parents avaient l’habitude de l’avoir à la maison.

Il lui promit qu’il essayerait d’aller la voir avant de lui poser une question qui ne manqua pas de surprendre la jeune femme. Lui en vouloir ? Pourquoi est-ce que sa mère en voudrait au chanteur ? La jeune femme le regarde, intriguée. « Elle ne t’en veut pas du tout … enfin elle n’a pas de raisons de t’en vouloir à ma connaissance. » Buvant une gorgée, elle lui demande des nouvelles de sa mère, qu’elle n’a pas vue depuis … très longtemps, même en étant enfant, elle ne se souvenait pas l’avoir vu beaucoup de fois. C’était le jeune homme qui venait le plus souvent chez elle. Rien qu’en le regardant après avoir posé sa question, elle put constater que ce n’était finalement pas une question à poser. Sa réponse confirma sa supposition et elle se sentie légèrement mal à l’aise. Quelle idiote. « Oh … Oh je suis désolée Yong Jae. Je suis désolée, je n’aurais pas dû poser cette question. Je ne savais pas, enfin mes parents ne m’ont pas vraiment tenu au courant de ce qui s’est passé après que je sois partie et vu qu’on avait rompu tout contact… ça veut dire qu’elle t’a laissé seul avec ton beau-père ? » Elle le regarde un moment, silencieuse avant s’avancer un peu, le prenant dans ses bras, geste assez naturelle et sans être réfléchi. Veillant à ne pas l’arroser de whisky avec son verre, elle reste un moment contre lui avant de se reculer, un peu gênée au final. « Sache que si t’as besoin de parler ou quoi que ce soit, tu peux venir me voir, même à 4h du matin, ma porte sera toujours ouverte. » Elle lui sourit gentiment, espérant que cette discussion sur sa mère ne gâche pas l’ambiance de la soirée, elle voulait quand même qu’il passe une bonne soirée et pourquoi pas, qu’il revienne plus souvent tant sa compagnie était agréable pour Su Ran.

Discutant ensuite de l’émission, la jeune femme se fait curieuses sur les taquineries de ses collègues. Elle remarque que cela le gêne un peu, comme lors du tournage de l’émission et alors qu’elle allait lui dire que ce n’était pas grave s’il ne lui répondait pas, il prit la parole, non sans avoir bu une gorgée. Elle resta silencieuse, l’écoutant, sa réponse ne la surprit pas, s’attendant à ce que les membres de famille biologique, mais aussi d’adoption lui ai inspiré cette chanson. La suite par contre la surprit bien plus et au départ, elle ne comprenait pas bien pourquoi elle avait pu l’inspirer également. Quand il lui expliqua plus en détails, la jeune femme resta silencieuse de nouveau, avant d’hocher légèrement la tête. « Oh … Je suis touchée que tu aies aussi pensé à moi pour ce texte, mais … ne t’en veux pas pour ça, d’accord ? À l’époque, on était des gosses et d’accord, tu étais un peu insupportable avec moi, mais c’était l’âge qui le voulait et puis ta situation familiale je suppose. Ça me rendait juste triste que tu ne me parle plus comme avant, que je ne pouvais pas t’aider pour ça. » La jeune femme hésita un moment avant de finalement avouer. « J’ai beaucoup pensé à toi en Chine, je m’étais jurée de reprendre contact avec toi en rentrant, mais je n’ai pas eu le courage de le faire. » Elle lui sourit un peu dépitée, elle aurait dû avoir un peu plus de courage à cette époque, ça leur aurait évité ses longues années sans se voir, ni parler.

Dérivant sur une possible émission avec d’autres groupes et peut-être avec les frères de Yong Jae, ils finirent finalement à parler du prochain film qu’allait tourner le jeune homme. Impatiente, elle lui demande alors si elle pourra avoir une place pour l’avant-première. Quand elle l’entendit dire qu’elle fait partie de ses proches, la jeune femme fait tout pour ne pas rougir, touchée de nouveau par sa réponse et répliqua tout en se levant pour aller téléphoner. « Oh j’ai vraiment hâte ! T’auras intérêt à me donner des nouvelles pendant le tournage ! » dit-elle en souriant. La commande passée, elle revient au salon, surprenant Yong Jae en train de câliner son chiot. Elle sourit, les trouvant adorable tous les deux. Elle rit légèrement à sa réponse. « Promis je ne dirais rien, mais tu ne repars pas avec hein ? Mais t’as le droit de venir aussi souvent que tu veux pour le voir. » Et comme ça au passage, elle pourra le voir aussi souvent.

Alors que le jeune homme était tombé sur The Descent, elle lui en fit un bref résumé, n’ayant vu que le début. Il s’inquiète de savoir si le revoir ne la dérange pas. Elle secoue la tête négativement. « Non, en fait je t’avoue que … j’ai regardé le début et j’ai tellement eu peur que j’ai arrêté. Alors vu que t’es là, ça me fera une occasion de le voir en entier. » Lançant le film, elle s’installa sur le canapé, proche de lui, prête à se cacher à tous moments effrayants, ne manquant pas de le prévenir. Qu’il ne s’inquiète pas s’il la voit se cacher contre lui. La première scène, familiale aux premiers abords, ne la fait pas bouger d’un pouce, se souvenant parfaitement e ce passage. Le film continua et la jeune femme lança un coup d’œil à l’horloge, sachant que la livraison ne tarderait pas. Et d’ailleurs trente minutes après le début du film, on toqua à la porte. Stoppant le film, elle se tourna vers Yong Jae « Remet toi de tes émotions pendant ce laps de temps, tu n’as pas encore vu à quoi elles vont avoir affaire haha Tu ne feras plus jamais de spéléologie après ça. » Se levant, elle ouvrit au vendeur et le remercia, le payant avant de prendre la nourriture. Elle le salua avant de refermer la porte, vérifiant qu’il y ait tout avant de retourner au salon. Posant le sac sur la table de basse, elle déballa le tour sur la table avant de regarder Haru qui lui faisait les yeux doux. « Non, non, peut-être s’il en reste mais pas tout de suite. » Elle lui tapota la tête avant de prendre les couverts fournis dans le sac et d’en tendre une paire à Yong Jae. « Prend ce que tu veux ! Si tu veux qu’on arrête le film à un moment, n’hésite pas. » dit-elle en souriant. Attrapant une petite barquette qui se trouvait être du poulet tika, elle en prit une autre contenant du riz avant de relancer le film. Haa ils allaient bientôt arriver à un premier moment … qui lui avait fait complètement stopper le film. Elle prit une bouchée de poulet. « Bon appétit, j’espère que tu aimeras. Promis la prochaine fois je fais la cuisine ! » Elle apprendrait quelques recettes entre-temps.


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran Empty
MessageSujet: Re: The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran   The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran EmptyDim 8 Déc - 0:26

TITRE :

 The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran




 

« Soit, Haru sera le seul courageux à rester, alors. » dit-il avec un sourire. Ce disant, Yong Jae se penche vers l'animal, dont il caresse la tête. Il écoute les explications de son amie. Elle n'était pas partie pour acheter un animal, mais voir les yeux suppliants du chiot l'avait convaincue. Le jeune homme a un sourire amusé, mais n'ajoute rien. Les deux verres de whisky apportés, tous deux discutent de leurs familles en sirotant leur alcool. Ils en viennent à parler de la possibilité pour Yong Jae de rendre visite à la mère de son amie. La voir lui ferait plaisir. Néanmoins, si cette visite se ferait de bon cœur, le rappeur ne pouvait s'empêcher d'émettre quelques réserves. Peut-être sa mère gardait-elle une mauvaise image du jeune Summer. Yong Jae se souvenait qu'il allait souvent dans la demeure Hwang pour passer du temps avec Su Ran. Mais au fil du temps, ses visites s'était faîtes de plus en plus rares, avant d'être complètement interrompues. Il savait que c'était sa faute, et ne le niait pas. Mais de fait, il se demandait si la mère de son amie ne lui tenait pas rigueur de sa conduite quand il était adolescent, quand il faisait tourner Su Ran en bourrique. Son hôte lui adresse un regard intrigué, mais ne pose pas de question. Ce qu'il avait demandé pouvait paraître étrange. Mais se faire entendre que sa mère ne lui en voulait pas était suffisant. De ce fait, il se contente d'opiner avant de prendre une nouvelle gorgée d'alcool.

Sa mère à lui était partie. Il gardait quelques souvenirs d'elle. Un fantôme, une ébauche de personne responsable, rongée par le passé et un amour déchu. Tant et si bien qu'elle avait négligé son fils, qui était parti à la dérive en bien des points. La rancœur était encore belle et bien présente, mais peu manifestée. Yong Jae préférait ne pas parler de sa mère. Su Ran avait touché un point faible, mais il ne pouvait pas lui en tenir rigueur ; elle avait connu sa mère, il était normal qu'elle demande de ses nouvelles. Confuse et embarrassée, Su Ran lui présente de plates excuses, demandant s'il était resté avec son beau-père suite au départ de sa mère. N'ayant guère envie de s'attarder à ce sujet, Yong Jae se contente de hocher la tête, muet. Bientôt, les bras de son amie viennent se resserrer sur son dos. Un peu gêné et prit de court, il élève pourtant les bras pour les poser sur les épaules de Su Ran, naturellement. Il ne voulait pas qu'elle se culpabilise de trop par rapport à tout ça. « Tu ne pouvais pas savoir. » dit-il au dessus de l'épaule de son amie, avant de desserrer son étreinte. Avec un sourire, elle lui confie qu'il pouvait compter sur elle. Savoir qu'il pouvait compter sur elle n'avait pas de prix. « Merci Su Ran, vraiment. »

Parler de l'interview n'était peut-être pas tant une bonne idée. Tout du moins, de faire allusion aux plaisanteries de ses collègues. La curiosité toute légitime de Su Ran le met quelques peu mal à l'aise, mais finit par admettre les choses telles qu'elles sont. La journaliste semble touchée, mais elle lui demande ne pas se culpabiliser autant. Le regard un peu fuyant, il écoute. Pour l'heure, il ne voulait pas admettre que ses agissements passés étaient tels quels juste pour que Su Ran se souvienne de lui, et ne l'oublie pas. Ce qui visiblement, avait fonctionné... Mais pas de la meilleure des façons. Elle avoue ensuite qu'elle avait souvent pensé à lui quand elle avait étudié à l'étranger, et qu'elle avait cultivé l'espoir de renouer contact avec lui... Mais qu'elle n'avait pas eut le courage de l'approcher. Au moins, là-dessus, ils en étaient au même point. La dernière gorgée de whisky avalée, Yong Jae hausse les épaules. « On final, on se sera tout de même retrouvés. Et j'en suis vraiment heureux. » dit-il simplement avec un sourire.

Le jeune homme explique qu'il allait bientôt commencé un nouveau tournage, avant de dire à son amie qu'il lui ferait une place pour l'avant première. Enjouée, elle lui demande – lui ordonne ? - de lui donner des nouvelles une fois que le tournage serait commencé. Un sourire aux lèvres, Yong Jae affirme en silence. Tandis que son hôte passe la commande, le jeune homme se laisse aller à câliner le chiot. Prit sur le fait, il nie, ce qui n'empêche pas Su Ran de le taquiner gentiment. Le film est ensuite choisie. Su Ran en fait un raide résumé, mais explique n'avoir regardé que le début du film, incapable de tenir jusqu'au bout. Le long métrage lancé, les premières minutes du film annoncent déjà bien la couleur. Celle de l'horreur, comme annoncée par Su Ran. Une demie heure passée, les protagonistes se préparaient à entrer dans une caverne souterraine, quand l'interphone sonna. La mannequin le laisse se remettre de ses émotions, le temps d'aller chercher les commandes. Les paquets déposés sur la table, la jeune femme l'invite à se servir, avant de lui souhaiter bon appétit. Yong Jae se penche sur les différents mets, inconnus. Il finit par saisir une barquette, d'où s'élevait une agréable odeur d'épices . « Merci, toi aussi. Et non, la prochaine fois tu viendras à la maison, ou alors tu choisiras un restaurant. » propose t-il avec un sourire, jetant un œil distrait au film.


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran Empty
MessageSujet: Re: The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran   The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran EmptySam 4 Jan - 12:35

TITRE :

 The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran




 

Depuis combien de temps n’avaient-ils pas pu discuter comme ça tous les deux ? Le tournage de l’émission ne comptait bien sûr pas vu que cinq caméras enregistraient leur discussion et pour se souvenir de moments comme celui-là, assis sur un canapé à discuter de tout et de rien, il fallait qu’elle remonte à leur enfance. Il venait assez souvent chez elle, passant des après-midi entières à se chamailler et à jouer comme deux gamins. La mère de la jeune fille aimait beaucoup Yong Jae et elle se souvient qu’elle avait été presque aussi triste que Su Ran quand celui-ci espaçait de plus en plus ses visites pour au final ne plus venir du tout. D’accord, à l’époque, elle avait été principalement déçue par son comportement avec elle, surtout à l’école, et c’est sans doute pour ça qu’elle s’était également éloigné de lui, ne le prévenant pas de son départ en Chine. Mais combien de fois avait-elle voulu le recontacter ? Néanmoins, elle n’avait jamais osé de peur qu’il lui en veuille d’être partie comme ça. Il s’était excusé pour son comportement d’antan, mais la jeune femme voulait elle aussi s’excuser d’être partie comme une voleuse, sans même un au revoir, mais à l’époque, elle avait pensé qu’il s’en ficherait complètement de son départ.

Naturellement, après avoir parlé de sa mère, la jeune femme n’avait pas pensé à mal en demandant des nouvelles de la mère du jeune homme. Elle ne l’avait pas réellement bien connu, elle l’avait vu quelques fois seulement. Elle allait rarement chez le jeune homme, c’était le plus souvent lui qui venait. Elle ne s’attendait pas à cette réponse, elle avait eu quelques échos grâce à ses parents, mais eux aussi n’étaient pas mieux informés. Elle s’excusa, regrettant immédiatement sa question, elle avait sans doute touché un point sensible. Reposant son verre sur la table basse, elle s’approcha de son ami et l’enlaça doucement, passant ses bras autour de sa taille. Par cette étreinte, elle s’excusait, mais elle voulait aussi lui faire savoir qu’elle était là pour lui, d’ailleurs elle ne se retient pas pour lui dire. Bien heureusement, il ne lui en veut pas et tout en se reculant, la remercie de sa présence. Elle lui sourit gentiment avant de rajouter. « N’hésite vraiment pas, je serais toujours là pour toi. » Elle faillit bafouiller sur la fin de sa phrase, un peu gênée, mais elle était réellement sincère.

Quand ils en vinrent à l’interview, la coréenne fut amusée par son air gêné, mais aussi intriguée par les plaisanteries qu’il aurait pu avoir sur les sujets évoqués pendant l’émission. Quand il lui admet les raisons, la jeune femme est surprise et touchée, elle n’aurait jamais pensé qu’elle aurait pu avoir une incidence particulière lors de l’écriture d’une de ses chansons. Elle ne pensait pas non plus qu’après tout ce temps, il se souviendrait d’elle également, vu qu’il avait commencé sa carrière dans la musique avant qu’elle ne commence à faire du mannequinat ou de la télévision. Il ne l’avait pas oublié et elle en profita pour lui avouer qu’elle non plus, ayant pensé à lui assez souvent en Chine. Elle lui sourit gentiment et approuva ses dires en hochant la tête avant de finalement, rajouter quelque chose. « Tu sais … tu t’es excusé pour ton comportement quand nous étions enfants, enfin adolescents correspond mieux, mais … je veux aussi m’excuser de ne pas t’avoir prévenu que je partais. Même si on s’était éloigné à l’époque, on a été proches et je m’en veux d’être partie sans rien te dire. » Bon, au moins c’était dit, ils s’étaient tous les deux excusés. Quelle discussion à cœur ouvert. « Je suis vraiment contente qu’on se soient retrouvés aussi, moi qui pensait ne jamais te revoir. » Elle lui sourit, un peu timidement avant de finir son verre, tout en satisfaisant sa curiosité par rapport à son prochain tournage.

Finalement la jeune femme s’isole pour passer commande et prend sur le fait Yong Jae en train de câliner le jeune chiot. Ah comment résister à cette bouille suppliante ? Elle le taquine légèrement dessus avant d’allumer la télé pour choisir le film. Un film d’horreur, quelle joie. Elle n’avait regardé que les cinq minutes avant de l’arrêter. Le voir en compagnie lui donnait une bonne excuse pour se coller contre son invité si jamais certains passages l’effrayaient trop, non pas qu’elle soit froussarde, mais quand même. Le film lancé, la jeune femme resta assise en boule dans le canapé, non loin de Yong Jae et sourit légèrement en se remémorant les moments passés devant la télé quand ils étaient enfants. Une bonne demi-heure venait de s’écouler et la jeune femme stoppa le film en entendant l’interphone. Se levant, elle alla ouvrir au livreur, le remercia tout en le payant et le salua. Ramenant les plats sur la table, ils y avaient du choix, mais le but était de découvrir d’autres saveurs, ils étaient servis. Se rasseyant, elle l’invite à se servir tout en faisant de même, prenant une barquette refermant de la viande avec une sauce aux multiples épices. Relançant le film, elle tourne le regard vers lui. « Oh, je choisirais un restaurant hyper cher alors. » dit-elle en plaisantant, ce n’était pas vraiment son genre.  Après quelques bouchées, elle reprend, tentant de ne pas sursauter avec sa barquette dans les mains. « Alors, comment est-ce que tu trouves la nourriture indienne ? Pas trop épicé ? » demande-t-elle en souriant.

Se reconcentrant pendant le film, elle se cache les yeux en levant la barquette à leurs hauteur à un moment en grimaçant. « On aurait dû regarder un dessin animé. »  Moue sur les lèvres, elle continue de manger, piochant dans quelques barquettes renfermant des beignets de courgette, des samossas, des morceaux de poulet tikka et autres mets. « Au fait, tu es déjà retournée dans notre ville pour revoir des personnes que tu connaissais avant ? Je suis déjà retournée dans notre collège, je suis intervenue dans une classe pour un cours de chinois je crois. C’était assez étrange. Et j’ai revu aussi des personnes que l’on connaissait à l’époque. Et j’ai revu des personnes auxquels je ne parlais même pas, comme si on était les meilleures amies au monde. » Elle soupira. « Si avec moi qui ne suis que mannequin et présentatrice, je n’ose même pas imaginer leurs réactions si jamais ils te revoient. Je ne supporte vraiment pas l’hypocrisie. » Attrapant un samossa au goût pour l’instant inconnu, elle croqua dedans avant de se tourner vers Yong Jae. « Oh my god, c’est trop bon, tiens goûte. » Elle lui tend la partie non entamée du samossa au niveau de ses lèvres en souriant.


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran Empty
MessageSujet: Re: The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran   The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran EmptyVen 24 Jan - 22:35

TITRE :

 The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran




 

Elle serait toujours là pour lui. Cette phrase met du baume au cœur de Yong Jae. Connaissant Su Ran, il savait qu'elle était on ne peut plus sincère. Certes, quand elle avait quitté la Corée pour ses études, le temps d'une année, elle ne lui avait rien dit. Mais à cette époque, les choses étaient ce qu'elles étaient. Leur relation n'était plus vraiment amicale. Néanmoins, Yong Jae savait qu'il était le seul responsable dans cette soudaine prise de distance, et d'absence totale de nouvelles de la jeune femme. Même s'il s'était montré peu correct avec son amie, ce qui aurait put découler d'une quelconque animosité, il n'en était rien. Il avait mal pris qu'elle soit partie sans mot dire... Et il avait compris qu'il tenait à elle. Elle restait une amie d'enfance qui lui avait permis de prendre de la distance sur une situation familiale difficile. Et ça, il ne pouvait que lui en être reconnaissant. La jeune femme ajoute bientôt qu'elle était justement désolée de ne pas l'avoir prévenu lors de son départ pour la Chine. Yong Jae secoue la tête doucement, sans dire mot, signifiant qu'elle n'avait pas à lui présenter des excuses pour ça. Un sourire arque ensuite ses lèvres ; la joie des retrouvailles était réciproque.

La commande passée, tous deux s'installent dans le canapé en finissant de siroter leurs verres, les yeux rivés sur l'écran. Yong Jae était un amateur de cinéma – carrière oblige. Mais il n'avait jamais été très porté sur les films d'horreur. Mais n'est pas curieux qui veut, aussi avait-il laissé à Su Ran le loisir de choisir le long métrage qu'ils allaient regarder. Le film est lancé, annonçant bien la couleur. S'en suivit quelques dizaines de minutes au cours desquels tous deux restèrent silencieux, suivant le cours du film.

L'interphone sonne, Su Ran met le film en pause le temps d'aller chercher la commande. Elle ne tarde pas à revenir, étalant les plats emballés sur la table basse. Un peu hésitant, Yong Jae finit par saisir une barquette sans trop savoir ce qu'elle contenait. Il propose alors à son amie de payer un repas au restaurant, au cours d'une prochaine soirée. Su Ran plaisante à ce sujet, annonçant qu'elle se ferait un plaisir de choisir un établissement à note salée. Un sourire arque à nouveau les lèvres du jeune homme ; à n'en point douter, elle plaisantait. La présentatrice lui demande alors si les plats qu'elle avait commandé n'étaient pas trop épicés. Prenant le temps d'avaler sa bouchée, Yong Jae répond ; « Non, pas du tout, c'est délicieux ! »

Le film se poursuit en de joyeux notes. Yong Jae continue à manger, grimaçant et fronçant les sourcils à quelques instants. Su Ran elle même semblait regretter ce choix de film, en témoigne ce qu'elle dit. Un petit rire est lâché à cette remarque, avant que la jeune femme ne poursuive. Elle était retournée dans leur quartier natal, et avait même eut l'occasion de retourner à l'école qu'ils fréquentaient en étant plus jeune. Elle y avait même recroisé plusieurs vieilles connaissances, ce qu'elle déplorait. Tout du moins, elle était déçue de voir l'hypocrisie dont ces personnes pouvaient faire preuve, vu son statut de célébrité. « J'y suis allé il y a quelques années déjà, par pure nostalgie... Par chance, je n'ai pas retrouvé nos anciens camarades de classe, je crois que j'aurais eut le même ressenti que toi. » admet-il en pinçant les lèvres. Sans qu'il ne s'y attende, un morceau de samossa lui est tendu. Jurant qu'il vire pivoine jusqu'aux oreilles, il finit par attraper le met, après une courte hésitation. Il mâche longuement, avant d'acquiescer ; c'était vraiment bon.

Tous deux restent silencieux le reste du film. Les plats sont bientôt terminés. Ils s'enfoncent dans le canapé, sûrement pour s'éloigner le plus possible des horreurs qui défilent sous leurs yeux. Du sang, des êtres étranges et... Moches, disons les choses telles qu'elles sont, des corps réduits en charpie. Tout autant de choses qui laissent le visage de Yong Jae crispé en une grimace écœurée. Quelques sursauts, tantôt de lui, tantôt d'elle. Finissant par se lasser de ce cirque macabre, le rappeur s'efforce de rester le plus stoïque possible ; au bout d'un moment, les apparitions soudaines de ces créatures ne l'étonnaient même plus. Su Ran elle même semblait finir par se lasser ; la preuve en est que le jeune homme sent bientôt la tête de son amie rencontrer son épaule, et qu'elle n'avait plus la moindre réaction au film, malgré le bruit et les cris.

Ce n'est qu'à la fin du film qu'il s’aperçoit que la journaliste s'était endormie. Alors qu'il s'apprête à lui demander son avis, il découvre son visage serein et endormi. Amusé, Yong Jae sourit. Doucement, il se penche pour récupérer la télécommande et éteindre la télévision. Ceci étant fait, il reste immobile quelques instants. Est ce qu'il devait réveiller Su Ran ? Elle était endormie, et ne se sentait pas de la réveiller. La maintenant, il se relève, et finit par la soulever et l'emmener dans sa chambre. La jeune femme déposée sur son lit, il l'observe quelques instants, attendri, avant de se retirer. Il retourne au séjour, jette les emballages vides sur le guéridon, lave les verres. Tout ceci étant fait, il s'apprête à récupérer sa veste quand... Son regard est attiré par la fenêtre. Des gouttes de pluie y martelaient violemment. Le souffle du vent battaient le verre. Il s'approche et observe. Les branches des arbres voisins étaient secouées en tout sens, menaçant de rompre sous la force d'une bourrasque. Les rues étaient totalement désertes, et de larges flaques d'eau commençaient déjà à inonder le bord des chaussées... Il avait beau n'habiter qu'à une vingtaine de minutes de marche de là, sortir avec ce temps n'était peut-être pas la meilleure des idées... Mais en un sens, il se voyait mal se réveiller chez Su Ran, sans l'en avoir avisé. Réfléchissant quelques instants, il finit par reposer sa veste, avant de se diriger vers la chambre de la jeune femme. Elle est toujours paisiblement endormi. Gêné d'être aussi intrusif, Yong Jae continue à hésiter... Avant de finalement s'approcher. Il s'accroupit à côté du lit, avant de tendre la main secouer tout doucement l'épaule de son amie. « Su Ran ? » murmure t-il. « Su Ran, excuses moi de te réveiller, mais... Il y a une vraie tempête dehors. Est-ce que ça te dérange si je reste sur le canapé, cette nuit ? »


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran Empty
MessageSujet: Re: The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran   The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran EmptyMer 29 Jan - 15:56

TITRE :

 The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran




 

Elle qui avait toujours tenu à s’excuser de ne pas l’avoir prévenu qu’elle partait un an en Chine, il semblerait que cela n’était pas nécessaire. En un signe de tête le jeune homme lui montrait qu’elle n’avait pas besoin de s’excuser à propos de ça. Elle lui sourit avant qu’ils ne retournent sur des sujets plus joyeux, leurs retrouvailles par exemple. Une fois que la commande de nourriture fut passée et qu’après quelques minutes de film, elle arriva, ils purent se caler définitivement dans le canapé. Su Ran n’avait pas pris la peine de tout défaire des barquettes, que chacun prenne ce qu’il voulait et puis ça permettait de goûter un peu à tout. Et vu que c’était la première fois que Yong Jae mangeait indien, elle lui demanda si ce n’était pas trop épicé pour lui. Elle fut contente d’apprendre que cela était délicieux, bon ce n’était pas elle qui avait cuisiné, mais au moins, elle n’avait pas fais de mauvais choix dans la commande. Se concentrant de nouveau sur le film, elle eut quelques grimaces écœurées, mais qui ne l’empêchèrent pas de manger pour autant. Ah un film romantique ou une comédie, ou même un dessin animé aurait été une meilleure idée, à coup sûre qu’elle ferait des cauchemars cette nuit et pourtant elle n’était pas si froussarde. Elle utiliserait Haru comme peluche/garde du corps.

Finalement la jeune femme se fait curieuse, pour se détourner un peu de ce film bien sanglant et demande à son ami s’il était retourné dans leur quartier natal, avant de lui faire part de son expérience, un peu décevante vu qu’elle n’avait croisé que de l’hypocrisie ou de l’intérêt malsain. Il semblerait qu’il ait eu plus de chance qu’elle en tout cas, vu que lorsqu’il y est retourné, il n’a recroisé personne de sa connaissance, donc le ressentiment n’a pas été le même. Su Ran avait cru halluciné la dernière fois, en recroisant ses anciens camarades : ce n’est pas parce qu’ils se connaissaient à cette époque que tout allait redevenir comme avant alors qu’ils n’ont jamais donné de nouvelles pendant des années. Mais elle avait fait comme si elle ne voyait rien, c’est qu’elle se ferait remonter les bretelles si elle commençait à être désagréable, ce qui n’est pas du tout dans son attitude habituelle. Mais de mauvaises paroles et cela pouvait se diffuser très rapidement. Alors elle avait fait attention à ne blesser personne, même si au fond ils ne méritaient pas plus d’attention que ça. « La prochaine fois qu’on ira, on se déguisera, au moins on ne se fera pas accoster toutes les cinq minutes au centre commercial du coin. Tu n’imagine pas le nombre de nos anciens camarades qui y travaillent, j’ai eu l’impression de les voir dans toutes les boutiques. » Elle se tourna vers lui avant de pointer son index vers lui. « Car oui, tu n’y échappera pas, dès que je dirais à ma mère qu’on se reparle de nouveau, comme avant, elle va vouloir te voir. » Un léger rire s’échappa de ses lèvres. Sa mère pouvait être très persuasive quand elle le voulait.

Su Ran attrapa un samossa et une fois qu’elle y eu goutée et l’ayant trouvé délicieux, elle tend l’autre moitié vers Yong Jae. Malgré le peu d’éclairage dans la pièce, elle put le voir rougir ce qui la fit sourire, le trouvant adorable. Reportant son attention sur le film, la jeune femme continua de manger pendant un moment avant de reposer baguettes et barquettes sur la table, se recroquevillant dans le canapé, rassasiée. Si elle sursautait plusieurs au début, elle commençait ensuite à s’ennuyer, c’était toujours la même chose et hormis les apparitions horrifiques de ces êtres immondes et dégoutants, le reste était basique. Elle bailla plusieurs fois, tentant de rester éveillée. Il ne fallait pas qu’elle s’endorme quand même. Pourtant la longue journée qu’elle avait eue et puis il fallait l’avouer, le stress de cette invitation qu’elle avait lancé à Yong Jae l’avait épuisé. Et c’est quelques minutes après qu’elle s’endormit, penchant inévitablement du côté du jeune homme, sa tête rencontrant son épaule. Et le début de son sommeil fut de plomb, les cris et les bruits ne la réveillaient même pas.

C’est quand elle sentie qu’on l’appelait tout en la secouant légèrement que la jeune femme émergea. Hum, elle n’était plus sur son canapé, mais allongée sur son lit. Elle bailla et tourna la tête, croisant le regard de Yong Jae. Elle sursauta légèrement, un peu surprise avant de se souvenir de la soirée. Elle se redressa, un peu dans les vapes. « Oh je me suis endormie ? Excuse-moi, je devais vraiment être crevée. » Puis, elle prend conscience de ce qu’il venait de lui dire. « Une tempête ? » Elle tourna la tête vers sa fenêtre, en effet, les arbres semblaient maltraités, la pluie s’écrasait contre les carreaux. Se redressant un peu plus, elle passe sa main dans ses cheveux avant d’hocher la tête. « Bien sûr, je ne vais pas te laisser aller dehors avec ce temps. Mais j’ai une chambre d’ami, donc pas besoin de te résoudre à dormir sur le canapé. » Elle bailla de nouveau avant de se relever. « Je vais te sortir ce qu’il faut. » Elle sortie de sa chambre, passant devant le salon et remarqua que tout était rangé. La jeune femme se tourna vers Yong Jae. « Tu as tout rangé et tout nettoyé ? Tu n’aurais pas dû, c’est toi l’invité … mais merci. » Su Ran passa devant la cuisine avant de rentrer dans une pièce, la chambre d’ami. Elle s’arrêta devant un placard et fouilla dedans. Elle tourna la tête vers Haru qui venait d’arriver en gémissant et qui se réfugia d’abord entre ses jambes avant de se coller contre les jambes de Yong Jae. « Haha je crois que tu vas avoir de la compagnie cette nuit, si tu veux je peux le prendre avec moi pour qu’il ne te dérange pas. » Sortant un oreiller, une paire de drap et une couverture, elle referma le placard et posa le tout sur le lit. « Tu veux que je t’aide à le faire ou c’est bon ? » S’étirant de nouveau, elle se retient de bailler de nouveau. « La salle de bain est juste à côté de ma chambre si tu veux y aller et demain matin, je ne sais pas à quelle heure tu dois être debout, mais j’ai une réunion à 9h, on pourra déjeuner ensemble si tu veux. » Elle lui sourit gentiment avant de reprendre. « Alors le film était comment au fait ? Tu n’as pas eu trop peur ? Finalement je crois que je ne verrais jamais ce film en entier. » dit-elle en souriant.



Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran Empty
MessageSujet: Re: The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran   The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran EmptyDim 2 Fév - 21:59

TITRE :

 The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran




 

Un sourire attendri étire les lèvres de Yong Jae, tandis que la jeune femme émerge. Elle semblait exténuée, aussi le rappeur était-il un peu gêné de la réveiller alors qu'elle avait besoin de se reposer... Mais en un sens, dormir chez elle sans lui demander son accord aurait été encore plus impoli. De même, sortir avec les intempéries aurait été plus dangereux qu'autre chose... Et Yong Jae n'était pas obséquieux pour préférer la politesse à sa propre sécurité. Bref. Su Ran se tourne vers la fenêtre. L'ombre menaçante des branches tremblait à la lumière d'un réverbère, la pluie battait les carreaux. Constatant, la jeune femme accepte qu'il passe la nuit ici. Elle lui propose de prendre place dans la chambre d'amis, annonçant qu'elle allait lui chercher le nécessaire. « Oh... Merci. » répond-il, toujours un peu embarrassé.

La suivant jusqu'à la dite pièce, Su Ran constate que son invité avait rangé la table, et l'en remercie. Le sourire doux, il dit ; « Non, c'est normal. » Ils poursuivent leur chemin jusqu'à la chambre d'ami, où Su Ran fouille dans un placard pour sortir un nécessaire pour dormir. Elle dépose le tout sur le matelas, et lui demande s'il avait besoin d'aide. Tout en secouant la tête, il répond ; « Non, ça ira, merci. Tu as l'air fatiguée, tu devrais aller dormir. » Fait confirmé quand elle baille longuement, avant de lui fournir quelques explications. Elle devait être au travail à neuf heures le lendemain matin. « C'est parfait. Je commence à dix heures, donc ça me laissera du temps pour repasser chez moi demain. » acquiesce t-il. Et quant au film, il poursuit ; « Ho... Tu n'as pas raté grand chose. Trop sanglant pour être réellement intéressant, même si j'ai eut quelques sursauts, je l'admets. »

Sur ces mots, il sourit doucement. « Bon... Bonne nuit. » Il s'approche doucement, et dépose furtivement ses lèvres sur la joue de son amie. Une fois la jeune femme sortie, il déplie les draps fournis, les installe sur le drap. Une fois ceci fait, il régla son portable pour qu'il sonne le lendemain matin, et ne tarda pas plus pour se mettre au lit.

La sonnerie de son téléphone le tire d'un lourd sommeil... Il ne se souvenait absolument pas s'être endormi la veille au soir. Il devait lui aussi être fatigué. Et malgré le film qu'ils avaient vu, il avait eut une nuit paisible et sans rêve ni cauchemar. Il dés-actionne l'alarme, appuyé sur un bras, et prend le temps d'émerger en se frottant les yeux. Sept heures trente... Vu le silence, Su Ran ne devait pas encore être levée. Il enfile ses vêtements, récupère la serviette qu'elle lui avait donné, et d'un pas de loup, se faufile jusqu'à la salle de bain. Passant devant la chambre de Su Ran, il hésite à y taper, mais se ravise. Elle ne tarderait sûrement pas à se réveiller.

Douche prise, et maintenant parfaitement réveillé, le rappeur sort de la salle de bains. Personne à l'horizon. Un petit coup d’œil à son téléphone lui indique qu'il était huit heures moins le quart. Il se dirige vers la cuisine, observe les plans de travail. Trouvant une bouilloire et une cafetière, et n'ayant aucune traître idée de ce que Su Ran prenait au déjeuner, Yong Jae ne prend pas la peine de réfléchir. Il récupère la bouilloire, qu'il remplit, et fait chauffer de l'eau. De même, il rempli la cafetière d'eau, et son filtre de café, avant de l'allumer. Il récupère une théière, remplit son filtre de thé qu'il trouve juste à côté quand... Il voit Su Ran apparaître. « Ho... Salut. » dit-il avec un sourire. « Bien dormi ? »

Versant l'eau chaude sur le filtre à thé, il referme la théière. « Je savais pas trop ce que tu prenais le matin... Je me suis permis de faire du café et du thé. » explique t-il en œuvrant, avant de relever le regard vers la jeune femme ; « Et ne t'avises pas de me dire que tu prends ni l'un ni l'autre. » plaisante t-il.


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran Empty
MessageSujet: Re: The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran   The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran EmptyMer 12 Fév - 0:47

TITRE :

 The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran




 

Dire qu’elle ne s’était même pas sentie sombrer, à croire que le film d’horreur ne l’avait pas plus traumatisé que ça. Elle sait au moins que désormais, il lui en faudra plus pour qu’elle ne ferme pas l’œil de la nuit. Elle n’avait sans doute pas dormi énormément, en tout cas, elle mit du temps à émerger, comprenant déjà qu’elle avait changé de pièce. Il avait du la porter, à cette pensée, la jeune femme se sentie rougir légèrement et elle bénit la lumière tamisée de la chambre. En tout cas, en remarquant le temps qu’il faisait à l’extérieur, il était hors de question qu’il rentre chez lui. Elle avait une chambre d’amis et était ravie de l’héberger pour la nuit. Un peu moins comateuse, la jeune femme se leva pour le conduire à la chambre d’amis, remarquant au passage qu’il avait tout débarrassé et rangé. Elle le remercie, un peu gênée, mais il se contente de lui dire que c’est normal. Lui souriant, elle rentre dans la chambre et entreprend de sortir le nécessaire pour faire le lit avant de lui proposer son aide, qu’il refuse poliment en voyant qu’elle manque de retomber dans les bras de Morphée d’un moment à l’autre. « Tu dois être fatigué aussi avec la journée que tu as eu, on va sans doute bien dormir cette nuit. » Elle jeta un coup d’œil à la fenêtre, ce n’était pas ça qui allait la déranger en tout cas.

Tournant le regard vers Yong Jae, elle hocha la tête quand il lui explique son emploi du temps pour demain matin. « Très bien, si tu te réveille avant moi, hésite pas et fais pas comme chez toi surtout. » Et donc à propos du film, elle n’avait rien loupé. Su Ran laissa ses lèvres s’étirer en un sourire. « Et j’ai loupé ça ? J’aurais d’autres occasions pour te voir sursauter. » Alors qu’elle allait sortir de la chambre et lui souhaiter bonne nuit, le jeune homme la devança avant de poser ses lèvres contre sa joue. Elle retient sa surprise le temps de lui répondre. « Bonne nuit .. » Elle ferma la porte et resta un petit moment devant tout en posant sa main sur sa joue. Elle secoua la tête, on dirait une gamine de quatorze ans à agir de cette façon. Pourtant elle ne pouvait s’empêcher de sourire comme une petite fille. Retournant dans sa chambre, elle attrapa Haru qui râlait du manque d’attention de sa maîtresse et le déposa sur son lit. « Sois pas jaloux hein, toi tu es mon bébé, lui c’est … différent. » ça l’avait toujours été d’ailleurs et petit à petit, elle recommençait à se l’admettre. Elle se changea rapidement, quittant ses vêtements de la journée pour un short et un débardeur et se glissa dans les draps, tout en n’oubliant pas de mettre son réveil. Elle sombra de nouveau très rapidement dans le sommeil sans même s’en rendre compte.

C’est Haru qui la réveilla, juste quelques minutes avant son réveil et elle le maudit pendant ces minutes où elle aurait pu encore dormir. Se redressant, la jeune femme l’attrapa alors qu’il tournait en rond sur le lit. « Tu n’as aucune pitié avoue, vilain. » S’étirant, les événements de la veille se remirent en place et elle songea à Yong Jae, se demandant s’il s’était réveillé ou non. Il était huit heures moins le quart et elle devait encore se doucher et petit-déjeuner. Baillant, elle se leva et sortie de la chambre, suivit par le chiot. Elle s’arrêta sur le pas de la cuisine et se souvient qu’elle ne s’était même pas changé, elle était toujours en pyjama, elle faillit reculer, mais il l’aperçut avant qu’elle n’ait puisse faire un seul pas. « Hey. » dit-elle en souriant, s’avançant dans la cuisine, elle s’assit sur l’une des chaises hautes devant la table. Après tout, il lui arrivait bien de poser en sous-vêtement devant des inconnus, ce n’était pas un pyjama qui allait la mettre mal à l’aise. « Très bien oui, mais j’ai été réveillé par ce petit démon. » dit-elle en désignant du bout du pied le chiot qui avait trouvé sa gamelle. « Et toi ? Les intempéries ne t’ont pas empêché de trouver le sommeil ? »

La jeune femme l’observa, remarquant qu’il avait préparé une théière et une cafetière. Un grand sourire élargit ses lèvres. « Moi qui allait justement te dire que je ne mange rien le matin. » Un léger rire franchit ses lèvres avant qu’elle ne reprenne. « Je prend du thé. Tu as trouvé ton bonheur dans les placards ? » Elle remarqua qu’il n’avait rien sortie d’autre et se releva pour aller fouiller les placards. « J’ai des pancakes, des muffins, des gâteaux et je peux même te faire des œufs. » dit-elle en souriant. Elle sortie ses trouvailles sur la table et sortie du frigo d’autres aliments, comme beurre, confiture et autres avant d’aller se rasseoir. Passant sa main dans son cou, s’étirant un peu, elle rajouta. « Il y a des jours où j’aimerais restée au lit toute la journée, ou devant la télé. Tu as quoi de prévu aujourd’hui ? » Elle attrapa son téléphone qu’elle avait ramené avec elle et en profita pour regarder rapidement ses mails et son planning. Chargé comme d’habitude. On ne change pas une équipe qui gagne n’est-ce pas ?


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran Empty
MessageSujet: Re: The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran   The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran EmptyVen 7 Mar - 22:44

TITRE :

 The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran




 

Un petit sourire arque les lèvres de Yong Jae, toujours prit dans les préparations du petit-déjeuner. Son amie d'enfance lui explique qu'un petit démon de poils était venue la tirer du lit. S'apprêtant à verser de l'eau chaude dans une théière dans laquelle il avait déjà verser quelques feuilles de thé, l'hôte relève les yeux vers Su Ran. « Non ! J'ai trouvé le sommeil rapidement, j'étais complètement crevé avec la journée de la veille. » dit-il en secouant la tête. A parler d'intempéries. A ce propos... Il délaisse le plan de travail, le temps de laisser le thé infuser, s'approchant de la fenêtre pour regarder à l'extérieur. Le ciel était dégagé, parsemé de quelques nuages. De larges flaques faisaient luire le goudron des chaussées et le béton des trottoirs. Quelques feuilles petites branches jonchaient le sol, malmenées par le vent de la veille, parsemées de feuilles détrempées par l'averse. Mais hormis ces saletés naturelles, la ville ne semblait pas avoir trop sévi la météo difficile de cette nuit. « Ça s'est bien calmé en tout cas. Il me semble qu'on va avoir du beau temps pour la journée ! » commente t-il en regardant le ciel encore un peu pâle.

Récupérant la théière et la cafetière qu'il vient déposer sur la table à manger, une petite expression mi-surprise, mi-déçue esquisse ses traits quand son amie annonce qu'elle ne mangeait rien le matin... Avant d'avoir un sourire amusé quand il comprend que Su Ran plaisantait. Récupérant une tasse, il y verse un peu de thé, avant de verser du café dans une autre. « Oui ! Enfin, du moment que j'ai un café le matin, c'est bon. » dit-il avec un petit sourire.

Revenue de la cuisine, la jeune femme lui offre différentes possibilités. « Hm... Je veux bien des œufs. Mais ne t'embêtes pas, je peux les faire ! » dit-il en se relevant un peu brusquement de la chaise sur laquelle il s'était installé. « Est ce que tu aurais de quoi faire des toasts ? » demande t-il, parcourant la petite cuisine du regard. Récupérant deux œufs dans le frigidaire, il s'installe devant la plaque de cuisson, récupérant une poêle au passage. « Tu en veux aussi ? »

Installée à la table, la présentatrice s'étire longuement, se plaignant un peu de leur vie trépidante... Hah ça, Yong Jae ne pouvait qu'être d'accord ! Il a un sourire amusé, avant de réciter son emploi du temps du jour ; « J'ai une réunion pour mon futur tournage ce matin. Et cet après-midi, une répétition... Pour une chorégraphie. » soupire t-il en prononçant ce dernier mot. Hah, la danse... C'était bien un aspect qu'il maudissait dans sa carrière ! Heureusement qu'on ne le poussait pas trop en ce sens. Le blanc des œufs commençant à crépiter dans la poêle, Yong Jae coupe la cuisson, revenant vers la table. « Et toi, grosse journée en prévision ? » demande t-il tout en renversant les œufs dans une assiette, avant de s'installer.


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran Empty
MessageSujet: Re: The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran   The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran EmptySam 24 Mai - 19:42

TITRE :

 The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran




 

Quelle bien mauvaise hôtesse elle faisait tout de même. Malgré le fait qu'elle lui avait dit de faire comme chez lui s'il se réveillait en premier, il avait même commencé à préparer le petit déjeuner. L'homme parfait quoi ! Heureusement qu'il n'entendait pas ce qu'elle pouvait penser, sinon elle irait se cacher sous son lit. En tout cas, elle était contente de savoir qu'il avait bien dormi. Elle le suivit du regard avant d'être interrompu par Haru qui réclamait encore et toujours un peu d'attention. Elle lui gratta le haut de la tête avant de se tourner vers Yong Jae, jetant un rapide coup d'oeil au ciel tout en restant assise. « Tant mieux ! Enfin je ne suis même pas sûre de voir le soleil de la journée, je ne suis qu'en intérieur aujourd'hui. » Un petit shooting photo en extérieur ne serait pas de refus pourtant, mais ce n'était pas elle qui décidait, c'était la marque ou le styliste, et occasionnellement le photographe. Su Ran n'était là que pour porter les vêtements et bijoux ou convaincre d'acheter tel produit cosmétiques. Mais elle n'allait pas s'en plaindre, elle avait le droit de repartir avec pas mal de vêtements ou produits essayés après les shootings, elle n'avait presque même plus la peine de faire du shooping.

La jeune femme tâcha de vider un peu ses placards sur la table, pour qu'il y ait assez de choix, il aura forcément quelque chose qu'il aime dans le tas. Elle n 'eut même pas le temps de répondre qu'il était déjà derrière les fourneaux pour faire des œufs. Elle resta muette avant de sourire. « Wouh, mais c'est que tu es bon à marier mon cher. » dit-elle en riant. « Oui je te sors de quoi en faire. » rajouta-t-elle à propos des toasts. Elle posa le pain de mie à côté de lui avant d'aller s'installer devant sa tasse de thé. « Et j'en veux bien si ça ne te dérange pas de m'en faire. » Buvant quelques gorgées de son thé, elle s'intéresse ensuite à l'emploi du temps du jour de l'idole. Oh le futur tournage. « Pas moyen de me glisser dans ton sac j'imagine ? » Elle remarqua un léger désespoir dans son intonation lorsqu'il lui parla d'une chorégraphie à apprendre. Souriant, elle commente : « Oh je suis sûre que tu vas assurer. Ne regarde pas tes pieds où tu t'emmêlera les pinceaux. » Elle le suivit du regard alors qu'il revenait avec les œufs, lui retournant sa question sur son planning.

Su Ran réfléchit quelques secondes avant de répondre. « Alors, ce matin j'ai une réunion avec le staff d'une idole pour mon émission, les formalités et tout ça, ils veulent des renseignements à propos des questions et ils doivent me fournir des extraits vidéos de MV, concerts, enregistrements pour le futur montage. » Le pire c'était que le staff était souvent bien plus pointilleux que l'idole qui était bien plus relax. « Et l'après-midi, j'enchaîne deux shooting, un pour une marque de lingerie et l'autre c'est des cosmétiques je crois. Je ne repartirais pas les mains vides ce soir en tout cas. » dit-elle en souriant. Donc en résumé, oui, grosse journée. Elle grignota un toast en silence, avant d'en donner généreusement un bout à Haru qui commençait à pleurer d'indignation. « Je t'emmène au fait ? Ou tu passe par chez toi avant d'aller à l'agence ? » Elle rajouta. « Je précise que ça ne me dérange pas. Je peux même te déposer chez toi et t'attendre si ça ne te prend que quelques minutes. » C'était même très loin de la déranger.


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran Empty
MessageSujet: Re: The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran   The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran EmptyJeu 5 Juin - 8:01

TITRE :

 The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran




 

Un petit sourire compatissant est adressé à Su Ran quand elle annonce ne pas être sûre de pouvoir le nez dehors de toute la journée... Hah ça, Yong Jae voulait bien la croire. A combiner ses deux carrières, c'est clair qu'elle devait avoir pas mal de choses à faire.

Il ne tarde pas davantage à se mettre au fourneau. Su Ran lui passe de quoi faire des œufs, avant de retourner à sa place. Une petite plaisanterie lui est adressée au sujet de mariage, à laquelle il laisse un petit sourire amusé s'échapper, sans tergiverser davantage sur le sujet. Œuvrant à faire fonctionner le toaster, il opine quand la journaliste lui demande des œufs. Tous ces mets prêts, il revient vers la table, assiettes en mains, non sans râler un peu au sujet de la longue journée qui l'attendait. Su Ran se montre toute curieuse à propos de la réunion sur le futur tournage auquel le rappeur allait participer. "Je pense que ça va être beaucoup de paperasses pour l'instant, malheureusement." dit-il avec un sourire navré. Rien de passionnant en somme... Enfin, pour l'instant ! Elle lui adresse quelques encouragements au sujet de la chorégraphie que lui et le groupe allaient devoir répétés dans la journée. Yong Jae lui adresse un sourire. "Merci ! Ça va que je suis pas en main, on courrait à notre perte." plaisante t-il.

Su Ran annonce à son tour son planning de la journée. Pour le matin, une rencontre avec une idole pour l'organisation d'une nouvelle émission. "Tu vas interviewer qui ?" se fait-il curieux, tout en continuant à déjeuner. Il n'osait même pas imaginer la montagne de travail que réclamait une simple interview... Et s'estimait bien heureux d'être seulement interrogé, et de ne pas avoir à le faire ! La jeune femme poursuit en expliquant qu'elle avait deux shootings consécutifs pour cette après-midi. L'acteur hausse les sourcils. "Journée chargée, en effet." commente t-il. "Bon courage !"

Su Ran propose alors de le déposer à l'agence. Il réfléchit quelques instants et... Hah, ben il n'a pas le temps de dire quoi que ce soit, que la journaliste met exactement le doigt sur ce qu'il allait lui demander. Elle lui propose de le déposer chez lui et de l'attendre quelques instants, si ça ne lui prenait pas trop de temps. Yong Jae opine. "Je veux bien, si ça ne te dérange pas. Ca ne me prendra que quelques minutes, juste le temps de récupérer quelques affaires dont j'aurai besoin pour aujourd'hui." explique-t-il, avant de poursuivre avec un sourire : "Merci en tout cas." Ils continuent à déjeuner en silence. Quand il s'avère que tous deux ont terminé, Yong Jae propose : "Vas te préparer, je m'occupe de débarasser." Ce disant, il commence à récupérer quelques affaires sur la table.


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran Empty
MessageSujet: Re: The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran   The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran EmptySam 21 Juin - 2:23

TITRE :

 The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran




 

C'était finalement assez plaisant d'avoir quelqu'un pour faire le petit-déjeuner. Elle se laissa aller dans ses pensées et remarqua qu'elle n'avait fait que privilégier sa carrière depuis qu'elle avait débuté, laissant de côté les amours. Bon elle n'était pas encore ridée et elle avait toutes ses dents, mais quand même, il fallait peut-être qu'elle revoie aussi ses priorités, bien que son travail, ou plutôt ses deux jobs, étaient tout pour elle pour l'instant. Revoir Yong Jae de cette façon lui rappelait à quel point la présence d'autrui en dehors du cadre du travail était toujours appréciable. Particulièrement avec lui d'ailleurs.

En tout cas, il avait l'air d'avoir suivi le même chemin qu'elle, se concentrant principalement sur sa carrière que sur sa vie privée. D'où leurs vies chargées à tous les deux. Elle le remercia quand il posa l'assiette devant elle et commença à manger tranquillement. Su Ran aborda le sujet du futur tournage du jeune homme, peut-être arriverait-elle à gratter quelques informations supplémentaires. Non Su Ran, c'est mal, très mal, c'est une conversation qui ressort de l'ordre privée, range donc la journaliste qui sommeille en toi. Une vague de compassion monta en elle. Ah la paperasse. Cauchemar de toute une vie. « Je compatis à ta future douleur, je n'ai jamais autant eu de paperasse à remplir depuis que j'ai débuté, que ce soit en tant que mannequin ou présentatrice. » Elle lui adressa un petit sourire avant d'avaler quelques bouchées, abordant rapidement le sujet des chorégraphies. Il faudrait vraiment qu'elle pense à reprendre des cours de danse.

La jeune femme lui annonça son planning du jour, elle combinait ses deux jobs aujourd'hui, rien de bien reposant en somme. Il se montra curieux quant à l'idole qu'elle allait interroger et elle lui adressa un sourire. « Ah je suis désolée, mais je n'ai le droit de rien dire, c'est top secret tu vois. Même moi ça m'a surprise quand on m'en a parlé. Mais tu sauras ça rapidement je pense. » Elle lui fit un clin d’œil avant de retourner à son assiette pour éviter de trop en dire. Il l'encouragea pour sa journée et elle le remercia avec un sourire avant de boire une gorgée de son thé. La journaliste, voyant l'heure avancer, lui proposa de l'emmener à l'agence, après tout ça ne la dérangeait absolument pas et vu qu'ils travaillaient au même endroit, pourquoi ne pas en profiter hein ? Elle était même prête à passer par chez lui et à l'attendre quelques minutes. Il accepta, reconnaissant. « Ne t'inquiète pas, on aura qu'à partir un tout petit peu en avance et ça sera parfait. Autant en profiter vu qu'on travaille au même endroit. » Elle finit son thé et son assiette assez rapidement, l'habitude avant de s'étirer et de se lever de son siège. La proposition du jeune homme ne tombe pas dans l'oreille d'une sourde et elle lui adresse un sourire reconnaissant avant d'aller lui embrasser la joue. « Tu es trop serviable, merci beaucoup. » Elle quitta la cuisine tout en rajoutant assez fort. « Fais attention, à être trop gentil je vais vouloir en profiter ! » Elle laissa échapper un rire avant de filer dans la salle de bain.

Enfin prête après une bonne douche, la jeune femme avait enfilé une robe noir, très pratique pour les shooting, il n'y avait pas plus rapide à enlever pour pouvoir se changer. Attrapant son sac dans sa chambre, elle prit également un dossier et enfila des talons. Alors qu'elle sortait de sa chambre, elle lança. « Je suis prête, on y va dès que tu as finis. » Elle n'eut pas à attendre trop longtemps pour qu'il la rejoigne et elle lui adressa un sourire. « Quelle rapidité. Allez on y va ! » Elle se baissa et gratta doucement la petite tête d'Haru avant d'ouvrir la porte, le laissant passer en premier. Décidément, elle était bien contente de l'avoir invité, c'était vraiment à refaire plus souvent. Beaucoup plus souvent. Sa présence lui avait définitivement manqué.


Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé





The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran Empty
MessageSujet: Re: The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran   The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran Empty

TITRE :

 The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran




 



Revenir en haut Aller en bas

 

The most honorable intentions ▲ feat. Su Ran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Generation :: C'est la fête à la New Génération :: The endBut nothing really disappears :: Finished stories-