AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-48%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour homme
68 € 130 €
Voir le deal

Partagez



Nongettingmadperson(╯°□°)╯︵ ┻━┻
Yung Calliope

Yung Calliope


Nongettingmadperson
(╯°□°)╯︵ ┻━┻


•• Mes notes : 1653
•• J'habite : Chez les Jung, oui toute la clique. -pousse Caleb qui prends trop de place-
•• Métier : Maquilleuse

Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  Empty
MessageSujet: Liliana ; Un simple échange de bon procédés.    Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  EmptyLun 6 Jan - 22:05

TITRE :

 Liliana ; Un simple échange de bon procédés.




 


    Aujourd'hui, c'était le grand jour. Celui que j'attendais depuis deux semaines maintenant. Je m'étais levée tôt ce matin, pour arriver tôt au travail, et pour pouvoir partir... tôt aussi. J'étais vraiment très impatiente, car j'avais économisé pendant longtemps dans l'attente de ce moment. J'étais une fan après tout, et je considérais ça comme étant normal de se donner autant de mal pour pouvoir enfin être avec mes idoles.
    Aujourd'hui, la nouvelle collection de cartes « Disney Princesses » allait sortir dans les kiosques, et je ne pouvais décemment, pas rater une telle aubaine.

    Vous vous attentiez à autre chose peut-être ?

    La journée m'avait paru relativement lente, car j'étais impatiente, et je ne tenais pas en place. Bien sûr, je ne pouvais expliquer la raison de mon excitation à personne, car j'étais prête à parier qu'aucun ne comprendraient. Pire, qu'ils se moqueraient de moi pour avoir une passion si puérile. Des clous ! J'attendais la carte brillante Raiponce depuis des mois, il était hors de question que je la rate car je n'avais pas acheté le bon paquet.
    Oui, vous avez très bien compris ce que j'ai en tête. Je comptais acheter tout le stock du kiosque.

    « Et puis, ça ne devrait pas avoir trop de mal à rentrer dans mon sac, j'en ai pris un gros, exprès.  » pensais-je à voix haute, en évaluant la capacité du sac à main que j'avais emporté avec moi.

    Il fallait aussi que j'évite de tomber face à un membre de ma nouvelle famille, car je n'avais pas envie d'avoir à répondre à des questions stupides. J'étais certaine que Caleb ne me raterait pas s'il en avait l'occasion. Je ne parlais même pas de Nathanaël. Maman avait plutôt intérêt à ne pas ébruiter ce secret, où sinon j'étais finie. Et elle aussi, car je ne tomberai pas seule si elle l'ouvre. Je connais des secrets sur elle, moi aussi.
    Sur ces pensées déterminées, je terminais ma journée, et quittais l'agence pour me rendre dans le kiosque que je connaissais. Il n'y avait que deux personnes devant moi, un homme qui était en train de commander, et une jeune femme, qui semblait avoir mon âge. Quand ce fut à son tour, elle demanda un paquet de cartes... Disney. Génial, mon plan tombait à l'eau. Mais loin de me dépiter, je demandais à mon tour :

    « Quinze paquets de la même chose s'il vous plaît. » Le gérant me regarda étrangement, mais je ne me décontenançais pas, et c'était sûrement ça qui le perturbait le plus. « Merci beaucoup.  » Toute contente, je me retournais, et remarquais que la jeune femme d'un peu plus tôt ouvrait son paquet.

    Et là ce fut le drame.
    . . .

    Nous interrompons votre programme pour une annonce spéciale. Calliope a officiellement grillé son cerveau. Bonne nouvelle pour certain, mauvaise pour d'autre, toujours est-il que nous offrons nos plus sincères condoléances à sa famille.

    Non mais sérieusement ? L'inconnue pas si inconnue que ça tenait entre ses mains LA carte ultime. Raiponce, brillante. L'unique. La seule éditée dans ce pays. Et j'étais quasiment certaine que Liliana n'en ferait pas bon usage -oui, j'avais réussis à mettre un nom sur son visage, je ne la maquillais que très peu souvent pour ma défense-.
    Il était hors de question que j'abandonne alors que mon but était si proche. Alors doucement, je m'avançais vers elle, souriant avec bienveillance.

    « Salut Liliana ! Tu te souviens de moi ? Je … t'ai maquillé pour ton dernier clip ! Dis-moi... Tu accepterais de faire un échange ? Je te donne de mes paquets et tu me donnes ta brillante... » J'avais l'impression de jouer aux Pokémons d'un coup. Dingue. Qu'est-ce qu'on ne ferait pas hein ?


Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Baek Liliana

Baek Liliana


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 415
•• J'habite : Jongno-Gu
•• Métier : Idole

Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  Empty
MessageSujet: Re: Liliana ; Un simple échange de bon procédés.    Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  EmptyJeu 23 Jan - 15:00

TITRE :

 Liliana ; Un simple échange de bon procédés.




 

Une journée plutôt banale s'annonçait en perspective et, ô joie, plutôt légère aussi. Je n'avais qu'un photoshoot pour un magazine de mode, dont le nom ne me revenait plus. Enfin bref, je partais de mon appartement avec bonne humeur en me disant que j'aurais presque toute la journée pour moi. Quelques heures à se changer et à prendre des photos, ce n'était pas bien grand-chose après tout. En ce moment, j'avais pas mal d'activités personnelles et je faisais davantage office de mannequin que d'idole. Inutile de dire que j'attendais de pouvoir enfin avoir des activités de ce genre, faire des performances en groupe notamment. Néanmoins, j'étais tellement de bonne humeur que je ressortis la chanson de Gwen Stefany de son placard, « What You Waiting For ? », histoire de bien avoir la pêche. Si j'avais bien compris le concept de la séance photo d'aujourd'hui, je devais au moins avoir l'air joyeuse, si ce n'était être folle de joie. « Une expression naturelle de la joie même » étaient les mots exacts de mon manager. Démêler mes cheveux était à vrai dire mon seul souci de la matinée : les cheveux longs, c'est très joli certes, mais à la longueur où je les avais, ce n'était pas de tout repos. Cette fois-là, ils étaient d'une couleur qui hésitait entre le roux et le blond, un peu orange clair en fait à la longue. Couleur plutôt originale en effet mais il me semblait qu'à force, les membres du staff de l'agence ne devait même plus y prêter attention. Au moins, on n'aurait pas besoin de me créer un style propre, j'avais déjà le mien, même si je doutais que mon image publique demeurerait mon unique choix. Être ou paraître, telle était la question.

Je sirotais encore mon cappuccino tout chaud lorsque j'arrivai sur le lieux du fameux photoshoot. Incroyable, la majorité du personnel était déjà, ce qui était peu étonnant vu que c'était censé commencer dans précisément... Dix minutes. La ponctualité ne faisait pas partie de mes vertus, pour peur que j'en aie bien entendu. Je pouvais arriver en avance quand je voulais mais honnêtement, j'avais moyennement envie de tourner en rond pendant plusieurs dizaines de minutes juste par convention. Du moment que je n'étais pas en retard, tout allait bien. Je ne manquai pas de saluer les gens présents et de filer aussitôt dans la pièce qui allait me servir de vestiaire pour la séance photo. Je n'étais pas stressée, je pouvais être très rapide quand je le voulais. Le destin devait être contre moi ; mon frère, Lorenzo, était mon styliste pour le coup. J'étouffai un cri de surprise à sa vue mais il eut à peine le temps de se moquer de ma réaction que je filai m'enfermer dans ma « loge ». S'il y avait bien une chose dont je n'avais guère envie, c'était travailler avec lui. Non que nous étions en froid ou que j'avais quelque chose contre lui, mais mélanger les liens personnels et professionnels n'était pas vraiment de mon goût. Mais j'étais consciente qu'il était bien trop tard pour donner mon opinion là-dessus au photographe ou aux autres membres du staff et je me résignai tristement à devoir faire avec. J'adressai néanmoins une petite prière à Dieu – un reste de ma vie en Italie – espérant que cela pourrait peut-être éviter que mon frère ne me taquine. Pourquoi n'était-il pas allé travailler en Italie comme Léo, je vous le demande.

En cinq minutes précises, je fus habillée et il ne me restait qu'à passer par la case maquillage et coiffure, sans compte les ajustements que devrait faire mon frère quant à ma tenue. En fait, j'étais donc loin d'être prête. Le maquillage fut rapide puisque je devais avoir l'air le plus naturel possible, pas d'extravagance particulière donc. Cela dit, les maquilleuses étaient loin d'être toutes les mêmes et celle que j'eus ce matin-là était loin d'être la meilleure. Non, une qui était incroyablement douée c'était... Argh ! Impossible de mettre la main sur son nom, dont je me souvenais simplement qu'il était bizarre, pas coréen donc en somme. Arranger mes cheveux ne fut pas non plus une affaire d'état, je les entretenais avec le plus grand soin. Il fallait simplement y placer une jolie fleur pour rester dans le concept naturel, encore. Je me demandais si à force de vouloir faire naturelle, je n'allais pas paraître excessivement naturelle. Heureusement, je fus quand même heureuse que Lorenzo soit là puisqu'il s'empressa de faire quelques commentaires qui allait dans ce sens et d'ajuster ma robe ainsi que mes divers accessoires. C'était un peu bizarre comme impression, j'avais l'impression qu'il jouait à la poupée avec moi, mais j'appréciais le fait qu'il soit concerné par l'allure que j'allais donner. « Je pense à ma réputation,affirma-t-il, imagine ce que diraient mes potes s'ils voyaient ma sœur dans un tel état ! J'ai un honneur à préserver mademoiselle, alors rends-moi fier. »

Sur ces sympathiques mots d'encouragement, je me pressai sur le plateau et écoutai attentivement les consignes du photographe. Cela n'avait rien de très compliqué mais c'était ambitieux. Je devais vraiment dégager l'impression exacte et mes mains tremblotaient un peu quand on me mit un bouquet de fleurs en mains. Toutefois, je parvins à offrir mon plus beau sourire à l'objectif et, après plusieurs changements de tenue et de décor, je fus enfin délivrée. Non pas que je trouvais cela horrible mais quand le concept me plaisait moyennement, cela devenait tout de suite pénible. Au moins, le photographe était satisfait et mon manager aussi, ce qui voulait dire que je n'avais commis aucune erreur, même si Lorenzo ne s'était pas privé pour se moquer de mes expressions candides et innocentes. Ma prière n'avait donc servi à rien. Après diverses occupations comme manger – très peu comme toujours - et passer mon temps à chercher les nouvelles soldes et occasions du moment, avec ma peluche Evoli sur les genoux, je me rendis compte d'un fait très intéressant : ce jour-là, la nouvelle collection de cartes de princesses Disney venait de sortir. Hallelujah ! Cela allait en contradiction totale avec tout le maquillage, les chaussures et les robes que je venais de commander, mais peu m'importait. Je devais impérativement me rendre au kiosque le plus proche. Je mis mon manteau sans plus attendre et descendis les escaliers quatre à quatre. Avec les talons que j'avais c'était loin d'être évident mais cela en valait la peine.

Deux minutes plus tard et je faisais la queue pour obtenir les fameuses cartes. Je n'en voulais pas une en particulier, même si Raiponce demeurait de loin ma princesse préférée – d'où le fait que je m'étais mise en tête l'idée d'avoir les cheveux aussi longs qu'elle – aussi avais-je décidé de n'acheter qu'un seul paquet. Je reviendrais plus tard si jamais j'en avais une en tête, j'étais bien capable de cambrioler le kiosque pour cela. L'homme devant moi se contenta de commander un journal et j'eus presque peur de me rendre ridicule en commandant le paquet de cartes. J'étais même prête à affirmer que c'était pour ma nièce s'il le fallait, alors que je n'avais, jusqu'à présent, pas de nièce. A moins que Léo ne nous cache quelque chose, j'étais sans aucun doute sur ce point. Mine de rien, il approchait la trentaine et il devrait peut-être songer à trouver son âme sœur... Même si je pouvais très bien comprendre qu'il ne corresponde à l'idéal masculin de beaucoup de femmes. Il avait une attitude proche du Sherlock Holmes de la série « Sherlock », vous savez, ce comportement compulsif à vous montrer qu'il sait toujours mieux que vous, même si mon frère était loin d'avoir le talentueux monstrueux du protagoniste. Ce n'était pas pour rien qu'il était parti en médecine.

Je mis fin à mes médisances psychologiques une fois mon paquet en mains, qui était désormais la seule chose qui comptait au monde pour moi. Cela ne m'empêcha cependant pas de remarquer que quelqu'un d'autre était également chercher les cartes Disney, quinze paquets de cartes pour être précise. Je n'y portai pas plus attention que cela et ouvrit mon paquet, comme une petite fille. Quelle ne fut pas ma surprise quand je m'aperçus que la première carte n'était autre que celle de Raiponce, brillante de surcroît. Je souris, me voyant déjà l'accrocher quelque part dans mon appartement, quand tout à coup, la jeune femme aux quinze paquets qui était derrière moi, m'interpella.

Justement, c'était la maquilleuse à laquelle je pensais ce matin et la voir juste devant moi ne m'aida pas à me souvenir de son nom, même si, elle, visiblement, elle se souvenait du mien. J'esquissai donc un sourire gêné, cherchant dans ma tête quel pouvait bien être son nom, tout du moins son prénom. En tout cas, dans le dernier clip comme elle disait, je me souvenais qu'elle avait fait un travail fantastique. J'aurais presque cru moi-même que mes cils étaient devenus des papillons ! Je fronçai cependant les sourcils quand elle me parla de ma carte en l'échange d'un de ses paquets. Oh ? Elle la voulait ? Je ne comprenais toutefois par pourquoi elle tenait à l'échanger : elle avait plus de chance de tomber dessus avec ses quinze paquets non ? C'était un peu idiot à mon sens.

« Salut... Euh... Excuse-moi, je ne suis pas douée pour me souvenir des noms. Quel est le tien déjà ? »

Comment avoir l'air d'une idiote en moins de trois secondes, merci Liliana ! Je me blasais presque moi-même et j'espérais qu'elle n'allait pas mal le prendre, sinon j'étais presque prête à lui donner la carte de suite sans rien en échange.

« Tu es sérieuse ? Tu as acheté tous ces paquets et tu penses que tu n'y trouveras pas la même carte ? Crois-moi, à mon avis, tu finiras bien par l'avoir aussi. Raiponce est un personnage plutôt populaire tu sais, alors à mon avis ils ont dû en mettre beaucoup. »

Pour être franche, je n'en savais rien. Je ne connaissais rien à la stratégie maketing de Disney et j'espérais juste avoir raison. Je ne tenais pas plus que ça à cette carte – même si elle me plaisait beaucoup – mais je ne comprenais pas l'engouement qu'avait la jeune femme  pour me la réclamer, au point de sacrifier un de ses précieux paquets. Y'aurait-il un épisode que j'aurais manqué ?



Like A Wind
« I searched for a hand to hold that would be with me in the future. No matter how many times, if I’m with you, I can overcome anything. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas

https://newgeneration.forumactif.org/t1245-baek-liliana-i-will-survive https://newgeneration.forumactif.org/t1257-baek-liliana-i-m-addict-i-m-in-the-dark-i-m-dancing-in-the-dark#28123



Nongettingmadperson(╯°□°)╯︵ ┻━┻
Yung Calliope

Yung Calliope


Nongettingmadperson
(╯°□°)╯︵ ┻━┻


•• Mes notes : 1653
•• J'habite : Chez les Jung, oui toute la clique. -pousse Caleb qui prends trop de place-
•• Métier : Maquilleuse

Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  Empty
MessageSujet: Re: Liliana ; Un simple échange de bon procédés.    Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  EmptySam 25 Jan - 21:29

TITRE :

 Liliana ; Un simple échange de bon procédés.




 


    Soyons bien d'accord. Cette collection était une réelle passion pour moi. Je n'avais cure de tous ces gens qui pouvaient dire que c'était pour les petites filles (ça, c'était ce dont j'essayais de me convaincre depuis que j'avais pris 20 ans).

    Et puis d'abord, une petite fille n'avait pas de salaire suffisant pour s'acheter 15 paquets de cartes en une seule fois. Je dépensais beaucoup d'argent là-dedans, et de temps à essayer que personne ne me pique en train de remplir mon album fétiche (quand je vous disais que c'était de l'auto-persuasion un peu plus haut). Aujourd'hui, je devais réaliser l'impossible, l'inimaginable, l'impensable. J'allais rentrer avec mon trésor, et je devrais soigneusement éviter toute la clique des Jung. Caleb en particulier. J'allais y arriver, j'étais sur le pied de guerre depuis ce matin, hors de question que j'échoue. Du moins, fallait-il encore que les éléments soient de mon côté, car visiblement, ils ne l'étaient pas, sinon ils auraient laissé la carte brillante de Raiponce dans mon paquet, et aurait ajouté des zéros à la fin de mon salaire.

    Oubliez l'histoire du salaire tout bien réfléchi. La carte rare me suffirait amplement.

    Voilà pour quoi j'avais tenté une approche tout en douceur de la détentrice de la carte. Avec un peu de chance, elle n'y connaîtrait rien, et céderait son bien sans trop de difficultés. Mais je n'y croyais pas trop. J'étais donc un peu vexée, et jalouse de surcroît. Pourquoi fallait-il que je sois malchanceuse partout hein ?J'inspirai un bon coup, prête à engager des négociations difficiles. « Salut... Euh... Excuse-moi, je ne suis pas douée pour me souvenir des noms. Quel est le tien déjà ? » Encore plus difficiles que je ne l'avais imaginé tout compte fait. Je me retenais de bouder, jugeant qu'il fallait que je prenne sur moi. Mais je n'en menais pas large, il fallait l'avouer. J'avais l'air bête d'un coup.

    « Yung Calliope, mais tu peux m'appeler Callie, désolée de t'aborder comme ça, je ne t'embêterai pas longtemps, c'est promis! » dis-je en passant ma main gauche sur ma nuque, toujours un peu embarrassée. Elle m'avait coupé l'herbe sous le pieds, j'avais perdu le fil à cause de tout ça.

    « Tu es sérieuse ? Tu as acheté tous ces paquets et tu penses que tu n'y trouveras pas la même carte ? Crois-moi, à mon avis, tu finiras bien par l'avoir aussi. Raiponce est un personnage plutôt populaire tu sais, alors à mon avis ils ont dû en mettre beaucoup. » J'inspirai un bon coup, tentant de ne pas lui balancer un truc à la figure pour ce qu'elle venait de dire. Elle était adorable, je le savais. Elle n'y connaissait juste rien, je ne pouvais pas lui en vouloir. Ou peut-être qu'elle s'y connaissait un peu, mais pas assez. Elle ne méritait pas de détenir cette carte légendaire !

    « Ils n'en éditent que très peu, tu es vraiment très chanceuse, alors je me disais que si tu n'y tiens pas trop, tu pourrais accepter, non ? J'en prendrai le plus grand soin, c'est promis ! Je te l'achète même si tu veux ? Combien tu veux ? Allez... Promis, après je te laisse tranquille !  » demandais-je en joignant les mains devant mon nez, et les frottant l'une contre l'autre, avec un petit sourire, tentant je crois d'être... mignonne ?

    Bon sang, heureusement que je n'étais qu'une maquilleuse, sinon cela aurait été vraiment la honte.


Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Baek Liliana

Baek Liliana


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 415
•• J'habite : Jongno-Gu
•• Métier : Idole

Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  Empty
MessageSujet: Re: Liliana ; Un simple échange de bon procédés.    Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  EmptyJeu 30 Jan - 9:00

TITRE :

 Liliana ; Un simple échange de bon procédés.




 

J'avais peine à croire la scène qui se jouait sous mes yeux. Honnêtement, on me l'aurait prédite que je n'y aurais pas cru une seule seconde. Étais-je sujette à des hallucinations chroniques ? Ou est-ce que la jeune femme me faisait une mauvaise blague ? Le fait était que j'avais du mal à associer l'image de la maquilleuse professionnelle et irréprochable à la fille qui m'avait presque agressée pour obtenir absolument la carte Raiponce que je tenais entre les mains.  Il y avait un gouffre monstrueux et jamais je n'aurais pensé la retrouver dans de telles circonstances. En même temps, je me disais que si je lui annonçais brusquement que j'avais une collection énorme de peluches Pokémon, elle aussi trouverait que c'était plutôt surprenant. Les gens avaient souvent une image de moi assez différente de ce que j'étais réellement. Personne en Corée du Sud qui ne me connaissait uniquement via la télé ne pourrait songer une seule seconde que je puisse passer des heures à regarder des Disney ou des épisodes de Pokémon. Non, personne n'y songerait un seul instant et je ne savais pas moi-même si c'était quelque chose que j'annoncerais spontanément au milieu d'une conversation. Tomber sur une de mes maquilleuses ainsi me rassurait en quelque sorte : je n'étais visiblement pas la seule à avoir garder mon âme d'enfant.

Calliope, bon dieu, c'était ça son nom et, comme je l'avais pensé, c'était un nom hors du commun. Grec si je me souvenais bien. Oui, oui, c'était même le nom d'une Muse, je les avais appris à l'école en Italie. C'était même la Muse de l'Éloquence si je me souvenais bien. Eh bien, visiblement, Calliope souhaitait faire honneur à son nom en essayant de me convaincre pour je ne savais quelle raison de lui donner ma carte Raiponce. Il était vrai que Callie était bien plus court mais ça me faisait penser à Calypso, et j'avais eu le malheur d'en avoir une dans ma classe qui ne m'avait pas laissé un bon souvenir. Ce serait donc Calliope, un point c'est tout, et puis c'était un trop joli nom pour qu'il soit coupé.

« Calliope ! C'est très joli comme nom, j'essaierai de le retenir maintenant. En plus, il te va bien ! »

Oui j'étais d'humeur à faire des compliments et à être sympathique. Après tout, je n'avais rien contre elle, au contraire, j'avais juste du mal à comprendre pourquoi elle tenait tant à cette carte. Je veux dire, c'était une carte non ? Et puis il y en avait dans plusieurs paquets certainement, donc vu qu'elle en avait acheté quinze, ses chances d'en obtenir au moins une était plutôt élevées. Je n'avais rien concrètement contre le fait de lui filer la carte mais je ne saisissais pas vraiment la situation en vérité. Si elle pouvait éclairer ma pauvre lanterne, je lui en serais gré. J'étais fan de Disney mais honnêtement, je ne suivais pas l'actualité des différents goodies qui sortaient, à tort sûrement puisque cela m'aurait peut-être épargné cette situation étrange. Calliope m'expliqua alors qu'en vérité cette carte était rare, voire introuvable. Ah. Tout s'expliquait. C'était sûrement la seule carte Raiponce qui se trouvait dans les paquets de ce kiosque. Peut-être même la seule de Séoul. Je comprenais bien qu'elle ne devait pas vraiment avoir envie de faire toute la Corée du Sud pour trouver les quelques autres qui devaient s'y trouver. Même si en vérité, je me disais qu'elle en était bien capable. Elle joignit ses mains devant son nez avec une moue de petite fille pour me supplier de lui donner la carte, qu'importe le prix à payer. Je pourrais presque me faire des sous avec ça! Mais l'argent n'était pas vraiment une préoccupation pour moi, j'en gagnais bien assez pour en avoir de côté. Non, je n'allais pas lui vendre la carte. En revanche, je sais que Mamie avait une amie dont l'anniversaire de la petite-fille approchait bientôt, et qui adorait assurément les princesses Disney. Je ne dirais pas non donc à un des paquets de Calliope pour le lui offrir – même si j'aurais pu lui offrir le mien ou en acheter un autre, je n'y avais pour ainsi dire pas pensé du tout.

« Ok ok, pas la peine d'en faire autant tu sais ! Tu veux vraiment cette carte ? Laisse-moi le temps de la prendre en photo pour que j'en garde un souvenir et elle est à toi. Ce serait cool aussi si tu pouvais m'en faire une photocopie – en couleur hein – pour que je l'accroche dans ma chambre. C'est tout ce que je te demande. Enfin, non, en fait je connais une petite fille à qui l'un de tes paquets ferait vraiment plaisir. Tu n'es pas obligée hein!, m'empressai-je de préciser, même  si tu ne veux pas, le paquet est à toi. »

C'était vraiment mon jour de bonté et je me sentais l'âme généreuse. En fait, Calliope semblait vraiment tenir à cette carte alors que personnellement, je pouvais m'en passer, cela n'allait pas hanter mes nuits. Je préférais les poupées vendues par Disney pour tout avouer, les cartes n'étaient pas ce que je préférais. Je pensais même pouvoir affirmer que c'était les objets dérivés que j'appréciais le moins, même si ça ne m'empêchait pas de courir après parfois. Combien de fois étais-je allée manger au Mac Do pour obtenir les cartes des évolutions d'Evoli au grand complet ? Je n'osais pas y penser. Je me souvenais même avoir dû faire un régime sévère après coup pour retrouver ma ligne irréprochable. Il fallait souffrir pour obtenir ce qu'on voulait !



Like A Wind
« I searched for a hand to hold that would be with me in the future. No matter how many times, if I’m with you, I can overcome anything. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas

https://newgeneration.forumactif.org/t1245-baek-liliana-i-will-survive https://newgeneration.forumactif.org/t1257-baek-liliana-i-m-addict-i-m-in-the-dark-i-m-dancing-in-the-dark#28123



Nongettingmadperson(╯°□°)╯︵ ┻━┻
Yung Calliope

Yung Calliope


Nongettingmadperson
(╯°□°)╯︵ ┻━┻


•• Mes notes : 1653
•• J'habite : Chez les Jung, oui toute la clique. -pousse Caleb qui prends trop de place-
•• Métier : Maquilleuse

Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  Empty
MessageSujet: Re: Liliana ; Un simple échange de bon procédés.    Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  EmptyJeu 13 Fév - 16:43

TITRE :

 Liliana ; Un simple échange de bon procédés.




 


    « Calliope ! C'est très joli comme nom, j'essaierai de le retenir maintenant. En plus, il te va bien ! » Pour sûr qu'elle se souviendrait de moi, vu l'histoire que je venais de faire. Elle me prendrait sûrement pour une folle, parlerait de moi à ses connaissances, au directeur de NG peut-être, et je me ferai virer. Simplement parce que j'étais un peu trop passionnée. Je ne trouvais pas que c'était un problème en soit, mais j'étais sûrement la seule à penser ainsi. Ils me donneraient comme raison pour renvoi que j'étais une psychopathe. Alors que je voulais seulement avoir cette carte que je recherchais depuis si longtemps. C'était carrément une légende ! Et j'étais fan depuis toute petite ! J'avais des circonstances atténuantes, n'est-ce pas ?

    « C'est gentil ce que tu dis... Tu ne me prends pas pour une folle ? Enfin je veux dire... Non en fait, ne réponds pas, je suis pas certaine d'être prête à faire face à trop de franchise. » terminais-je en lui offrant un sourire un peu embarrassé. J'avais l'impression que ma tombe était creusée, et que plus je parlais, plus je creusais un peu plus profondément.

    J'espérais au moins que je n'allais pas faire ça pour rien, car quitte à me donner du mal, je voulais que ça paye. Au pire, j'allais finir par lui faire pitié ?
    … Je secouais la tête presque aussitôt. Il était hors de question que je m'abaisse à cela, je la paierai. Je me pinçai les lèvres, gênée. Je me donnai peut-être un peu trop de mal finalement. « Ok ok, pas la peine d'en faire autant tu sais ! Tu veux vraiment cette carte ? Laisse-moi le temps de la prendre en photo pour que j'en garde un souvenir et elle est à toi. Ce serait cool aussi si tu pouvais m'en faire une photocopie – en couleur hein – pour que je l'accroche dans ma chambre. C'est tout ce que je te demande. Enfin, non, en fait je connais une petite fille à qui l'un de tes paquets ferait vraiment plaisir. Tu n'es pas obligée hein , même  si tu ne veux pas, le paquet est à toi. » Je bloquais pendant dix bonnes secondes après ces quelques mots.

    J'étais heureuse.
    Mais je n'avais pas envisagée qu'elle accepte en fait.
    D'où le bug.

    « C'est vrai ? Tu veux vraiment bien ? Une fois que tu me la donnes, il n'y a plus aucun retour autorisé hein ? Tu crois qu'on devrait noter ça à l'écrit ? Je fis la grimace, riant, gênée ensuite : C'est peut-être pas nécessaire en fait, hein ? Et si c'est juste ce que tu veux en échange, pour moi ça me va ! Une photocopie, et ces deux paquets !  » dis-je en lui tendant deux paquets de ce que je venais d'acheter, un large sourire sur la figure. Elle ne s'en rendait sûrement pas encore compte, mais elle n'aurait pas pu me faire plus plaisir.

    « Tu es vraiment trop gentille, tu le sais ça ? Je ne pensais pas qu'on avait des points en commun... C'est sympa !  » Je lui souris, rayonnante.

    « Tu voudrais bien... Par contre, enfin... Tu vois, garder ça secret à l'agence ? Je n'ai pas envie que ce secret n'en soit plus vraiment un... Il y a des gens... Enfin, qui se ferait un plaisir de s'en amuser.  »

    Non, je ne visais pas du tout les Jungs. (même Aaron s'en donnerait à cœur joie s'il l'apprenait, et Liam ne m'appellerait plus Noona, mais il me prendrait pour sa petite sœur. J'avais envie d'éviter ça. A tout prix)


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Baek Liliana

Baek Liliana


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 415
•• J'habite : Jongno-Gu
•• Métier : Idole

Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  Empty
MessageSujet: Re: Liliana ; Un simple échange de bon procédés.    Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  EmptyJeu 27 Mar - 9:20

TITRE :

 Liliana ; Un simple échange de bon procédés.




 

On me disait souvent que j’étais une fille plutôt gentille. Je ne comprenais pas spécialement pourquoi on s’évertuait à me faire la remarque. Je n’avais pas vraiment l’impression que mon comportement relevait d’une bonté épatante. Je voulais dire, bien sûr, je me rendais quand même compte que je n’étais pas franchement méchante, que j’aimais bien aider les autres, tout ça tout ça. Mais de là à dire que j’étais une personne incroyablement gentille et adorable, j’avais parfois du mal à réaliser dans quelle mesure c’était vrai. J’étais beaucoup moins sûre d’être gentille que d’être naïve. On me le prouvait et on me le répétait suffisamment pour que j’en aie conscience. Mais malgré cela, je continuais de faire preuve d’une naïveté qui pouvait laisser les gens sans voix. Après, j’osais au moins espérer ne pas être idiote à cause de ça. Enfin bref, je ne pensais pas être plus gentille que la norme, pour la simple et bonne raison que je pouvais être méchante quand on l’avait été avec moi, et je n’avais pas peur de me battre ou de hausser la voix. Je pensais que la moitié de mes connaissances serait surprise de me voir frapper quelqu’un et pourtant, cela m’était déjà arrivé, et pas qu’une fois.

Toute cette petite réflexion sur moi-même – un retour sur soi n’est jamais une perte de temps à mon sens – pour dire que je n’étais pas prête à donner ma carte à Calliope en ayant pleinement conscience que j’avais l’âme généreuse. Enfin, je me rendais compte que c’était une bonne action, que cela allait lui faire plaisir et que peu de gens seraient sans doute prêts à faire la même chose que moi. Mais je ne me sentais pas entourée d’une aura illuminée pleine de bonté parce que je le faisais. Je le faisais parce que je n’avais aucune raison de ne pas le faire. J’aimais beaucoup Raiponce, c’était vrai mais pas au point de faire un caprice pour garder la carte inédite. Calliope avait l’air d’y tenir beaucoup plus que moi, peut-être faisait-elle la collection. Moi-même, je serais sûrement dans cet état si jamais ils sortaient une collection inédite de cartes Pokémon avec les évolutions d’Evoli. Je pensais même que je me serais déjà jetée à terre, aux pieds de la personne pour la supplier de me donner la carte. Donc, en quelque sorte, non, je ne prenais pas la jeune maquilleuse pour une folle : je comprenais tout à fait sa passion.

« Pas de souci, ne t’en fais pas, je suis sûre de ce que je fais !, lui lançais-je joyeusement, tiens, elle est à toi si ça peut te faire plaisir. Tu en profiteras sûrement plus que moi je pense. »

Je n’avais aucun doute là-dessus. Maintenant que notre accord était passé, je sortis mon portable et pris une rapide photo de la carte. Hum, ce n’était pas de la superbe photographie mais c’était un joli petit souvenir en attendant la photocopie de Calliope. Nous procédâmes ensuite à l’échange, Calliope me tendant radieusement ses deux paquets. Je lui donnai la fameuse carte en échange et récupérai les cartes de la jeune femme, que je rangeai soigneusement dans mon sac. J’en connaissais une qui allait m’adorer quand je les lui donnerais. Inconsciemment, Calliope venait de me rendre un grand service. J’espérais qu’elle n’allait pas le regretter. Je rougis quand elle me dit comme tant d’autres que j’étais gentille. Aaaargh…

« Arrête ! C’est gênant. Ca me fait plaisir ! Puis ce n’est pas comme si je repartais bredouille, dis-je, un peu gênée, oui moi non plus je ne savais pas qu’à part moi on pouvait être aussi fan de Disney, voire plus, à la New Generation. »

C’était vrai quoi. Je n’imaginais aucune célébrité ou aucun membre du staff se passer des Disney en boucle ou aller acheter des cartes comme moi et Calliope. Pour tout dire, j’étais plutôt contente d’avoir trouvé quelqu’un qui avait cela en commun avec moi. Nous pourrions parler de cela la prochaine fois qu’elle me maquillerait. Ou pas. Elle me demanda de garder cela secret, ce qu’au fond, je comprenais tout à fait. Je n’étais moi-même pas sûre de voilà révéler au public mes passions secrètes. Mon image en prendrait un sacré coup.

« Aucun souci, je comprends tout à fait ! Il y a des gens qui peuvent être très méchants avec ça. Tiens, si tu veux, je t’offre un secret pour que tu puisses faire pression au cas où, lançai-je en riant, je suis ultra fan de Pokémon, j’ai même une collection de peluches des évolutions d’Evoli ! »

Je sentais que je pouvais parler librement de cela à Calliope. Elle ne me jugerait pas pour cela et puis, qui savait, peut-être qu’en plus de Disney, c’était une fan de Pokémon aussi ?



Like A Wind
« I searched for a hand to hold that would be with me in the future. No matter how many times, if I’m with you, I can overcome anything. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas

https://newgeneration.forumactif.org/t1245-baek-liliana-i-will-survive https://newgeneration.forumactif.org/t1257-baek-liliana-i-m-addict-i-m-in-the-dark-i-m-dancing-in-the-dark#28123



Nongettingmadperson(╯°□°)╯︵ ┻━┻
Yung Calliope

Yung Calliope


Nongettingmadperson
(╯°□°)╯︵ ┻━┻


•• Mes notes : 1653
•• J'habite : Chez les Jung, oui toute la clique. -pousse Caleb qui prends trop de place-
•• Métier : Maquilleuse

Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  Empty
MessageSujet: Re: Liliana ; Un simple échange de bon procédés.    Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  EmptySam 26 Avr - 13:14

TITRE :

 Liliana ; Un simple échange de bon procédés.




 


    « Pas de souci, ne t’en fais pas, je suis sûre de ce que je fais ! Tiens, elle est à toi si ça peut te faire plaisir. Tu en profiteras sûrement plus que moi je pense.» Un énorme sourire étira les commissures de mes lèvres, toujours aussi enthousiaste. J'avais vraiment du mal à croire que j'étais si chanceuse pour le coup, c'était vraiment impensable. J'étais sur un petit nuage, à la limite de l'euphorie. Je n'avais pas eu besoin de faire beaucoup pour obtenir ce que je voulais. J'aurai même été prête à lui donner de l'argent si elle s'était montrée difficile en affaire. Déterminée, rien ne m'arrêtait. Une carte autocollante pouvait paraître sans intérêt, mais pour moi c'était très important. Même si je devais garder cette passion immature pour moi, je ne ratais pas une seule sortie. D'ailleurs, je gardais un œil sur les sorties des cartes de Frozen.

    Je hochais la tête à sa réponse, tout en souriant gentiment. « Si je te dis que j'ai déjà un cadre de prévu pour cette petite merveille chez moi, tu vas t'en aller ?  » demandais-je en me tapotant le top de la tête, un peu gênée par mon enthousiasme insatiable. C'était vraiment ma passion, et cela expliquait que je me donnai tant de mal. Liliana avait l'air vraiment très gentille, elle semblait comprendre ce que je ressentais, et c'est très agréable, de ne pas être regardé comme une femme immature parce que j'aimais des choses de petites filles. « Arrête ! C’est gênant. Ca me fait plaisir ! Puis ce n’est pas comme si je repartais bredouille, oui moi non plus je ne savais pas qu’à part moi on pouvait être aussi fan de Disney, voire plus, à la New Generation. » Je fis la moue, perturbée, je n'aurai pas pensé que mon compliment l’embêterait. Mais je me contentais de sourire dans un premier temps, avant de lui répondre.

    « Pardon, je ne voulais pas te gêner ! Et oui, dingue hein ? J'adore, et encore les mots sont faibles ! Mais je préfère garder tout ça... Pour moi, tu vois ?  » dis-je en riant doucement.

    « Aucun souci, je comprends tout à fait ! Il y a des gens qui peuvent être très méchants avec ça. Tiens, si tu veux, je t’offre un secret pour que tu puisses faire pression au cas où, je suis ultra fan de Pokémon, j’ai même une collection de peluches des évolutions d’Evoli ! » Je rangeais la carte dans mon sac, et ce, avec précaution, invitant silencieusement Liliana à me suivre dehors. Si elle n'était pas occupée, nous pourrions marcher un peu ensemble après tout. « C'est exactement ça, je préfère rester discrète, et oh ? Tu aimes bien ça ? Il est si mignon ! Je comprends tout à fait ! Et ne t'en fais pas, assurais-je, confiante Je ne compte pas utiliser ce petit secret contre toi ! Si jamais quelqu'un d'autre que toi venait à l'apprendre, je ferai avec !  » répliquais-je en conservant un fin sourire sur les lèvres.

    « Tu as le temps de marcher un peu avec moi ? Ou on pourrait remettre ça à un autre jour, il me semble que c'est moi qui m'occupe de ton maquillage de ton shooting, la semaine prochaine !  » Dis-je, excitée à l'idée.

    Elle avait un si beau visage que c'était toujours très agréable de la maquiller. J'avais hate !

    Spoiler:
     







+A bird in the hand is
worth two in the bush
(c) dusty scarecrow
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Baek Liliana

Baek Liliana


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 415
•• J'habite : Jongno-Gu
•• Métier : Idole

Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  Empty
MessageSujet: Re: Liliana ; Un simple échange de bon procédés.    Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  EmptyVen 16 Mai - 15:24

TITRE :

 Liliana ; Un simple échange de bon procédés.




 

Ce n’était pas courant de partager mes passions de petite fille avec quelqu’un qui avait à peu près mon âge. Encore moins à l’agence à vrai dire. C’était plutôt quelque chose d’assez rare en fait et c’était sans doute pour cela que je préférais ne pas en parler, tout comme Calliope. Même si en soi, je considérais que cela n’avait rien de honteux, bien au contraire, je n’étais cependant pas forcément à l’aise quand j’en parlais – quand j’en parlais, parce que souvent je faisais silence sur mes centres d’intérêt qui paraissaient un peu « enfantins ». Je me voyais mal dire dans une interview par exemple que j’avais des peluches Evoli… c’était complètement impossible, il me semblait que je ne le ferais qu’en cas de chantage. Et encore… Ce n’était en fait pas du tout le genre de révélations que je pouvais faire, même si c’était effectivement toujours mieux que de parler de mon passé. Officiellement, mes parents avaient été assassinés lors d’un cambriolage pour le public, c’était bien plus correct que la vérité. Je n’osais pas imaginer une seule seconde quel genre de réaction les gens pourraient avoir s’ils apprenaient la vérité. Ils me haïraient sans aucun doute. Enfin bref, se soucier de secrets comme mes goûts pour les dessins animés et autres était bien moins stressant et plus amusant, maintenant que j’avais quelqu’un avec qui parler de ces choses-là.

Je laissai échapper un rire franc suite à ce qui semblait être une révélation confidentielle de la part de Calliope. Un cadre ? Vraiment ?

« Non ne t’en fais pas, je comprends ! Moi, il m’arrive parfois d’acheter des paniers pour chiens pour y poser mes peluches alors… »

Et je ne disais pas cela pour rire, c’était vrai ! Cela me faisait trop mal au cœur de simplement les disposer sur une étagère et je ne pouvais dormir avec elles toutes. Du coup, le panier à chiens m’avait paru être un bon compromis en fin de compte. En fait, avec Calliope, j’avais l’impression d’avoir trouvé une fille aussi folle et enfantine que moi. C’était une bonne chose évidemment, je me voyais déjà lui passer des coups de fil pour discuter de tout cela, organiser des soirées chips & pots de glace devant le dernier Disney sorti… En fait, je réalisais que ma vie allait devenir vraiment très très cool grâce à elle ! D’ailleurs, je n’hésitai pas à lui faire part du fait que j’étais contente d’avoir trouvé quelqu’un à l’agence avec qui j’allais pouvoir parler de tout cela. Peut-être devrions-nous même songer à inventer un code pour ne pas être grillées… Hum… A voir.

« Ne t’en fais pas, affirmai-je avec confiance, si jamais quelqu’un le découvre, je volerai à ton secours ! Je dirai… hum… que c’est parce que tu m’aides pour faire du baby-sitting avec ma nièce ! Même si pour être franche, je n’ai pas de nièce… »

J’esquissai un petit sourire gêné. Eh oui, mes frères n’étaient pas décidés apparemment à faire de moi une tatie complètement gaga. Pas encore du moins. Ou alors je n’étais pas au courant. Léo n’allait plus tarder à venir en Corée du Sud vu que ses études étaient finies et si ça se trouvait il rapporterait ma belle-sœur et mon neveu/ma nièce… Oui, bon, j’espérais que non tout de même, ce serait méchant de nous avoir caché tout cela. Quant à Lorenzo… C’était Lorenzo quoi. Disons le jour où il arrêterait de courir à droite à gauche dans les boîtes de nuit, j’aurais peut-être la chance de devenir tatie… Mais bon, l’heure n’était pas à mes convictions de future tante modèle mais à ma nouvelle connaissance avec laquelle je me projetais déjà dans une amitié merveilleuse. Laquelle amie me proposa de marcher un peu avec elle. Si j’avais le temps ? Quand bien même je ne l’aurais pas eu, je l’aurais tiens le temps. Discuter, se balader un peu, cela me ferait le plus grand bien. Je fus d’ailleurs ravie en apprenant que c’était elle qui s’occupait de mon prochain shooting !

« Bien sûr ! On peut se balader autant que tu veux ! Et je suis contente que ce soit toi qui me maquille la semaine prochaine. La maquilleuse de ce matin ne t’arrivait même pas au petit orteil. »

Je n’aimais pas critiquer les gens ou les rabaisser mais il fallait quand même avouer que je m’étais demandée si la maquilleuse de ce matin avait réellement obtenu son diplôme. Bon, cela dit, c’était peut-être son premier jour ou quelque chose comme cela. Il n’empêchait que le premier jour où j’avais eu affaire à Calliope, elle m’avait époustouflée ! Comment pouvais-je en attendre moins après ? Elle avait peut-être placé la barre trop haut ou j’étais devenue trop exigeante avec le temps ? Ou bien ma tête était-elle si abominable ce matin qu’on n’avait rien pu en tirer de mieux ? A voir.

« Enfin, je ne suis pas une grande connaisseuse, mais on voyait qu’elle était moins à l’aise que toi quoi. D’ailleurs, d’où t’es venue l’envie de devenir maquilleuse professionnelle ? »

Ce n’était pas un métier anodin après tout. Peu de gens avaient cette ambition et encore moins parvenaient à la concrétiser. Cela me fascinait tellement quand Calliope se mettait au travail, on avait l’impression qu’elle allait créer la chose la plus fabuleuse qui puisse exister. Et souvent c’était le cas. C’était à peine si je me reconnaissais par moments tant la transformation était impressionnante et réussie. Une autre question, capitale et existentielle me vint à l’esprit.

« Au fait… Qui est ta princesse Disney préférée ? »

Ben oui, c’était important tout de même ! Même si je pensais connaître la réponse, je voulais savoir.




Like A Wind
« I searched for a hand to hold that would be with me in the future. No matter how many times, if I’m with you, I can overcome anything. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas

https://newgeneration.forumactif.org/t1245-baek-liliana-i-will-survive https://newgeneration.forumactif.org/t1257-baek-liliana-i-m-addict-i-m-in-the-dark-i-m-dancing-in-the-dark#28123



Nongettingmadperson(╯°□°)╯︵ ┻━┻
Yung Calliope

Yung Calliope


Nongettingmadperson
(╯°□°)╯︵ ┻━┻


•• Mes notes : 1653
•• J'habite : Chez les Jung, oui toute la clique. -pousse Caleb qui prends trop de place-
•• Métier : Maquilleuse

Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  Empty
MessageSujet: Re: Liliana ; Un simple échange de bon procédés.    Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  EmptyJeu 22 Mai - 19:17

TITRE :

 Liliana ; Un simple échange de bon procédés.




 

    « Non ne t’en fais pas, je comprends ! Moi, il m’arrive parfois d’acheter des paniers pour chiens pour y poser mes peluches alors… » Liliana me paraissait vraiment être quelqu'un de super à première vue. J'étais déjà surexcitée par les événements de la journée je vous l'accorde. Tout me paraissait alors sensationnel, mais pour elle, je savais que je ne me trompais pas. Même si elle semblait ne pas apprécier qu'on lui dise, elle était très gentille, et amusante aussi ! Elle était aussi pétillante et pleine de vie. Tous les ingrédients étaient là pour qu'elle devienne une amie. EN PLUS, mon engouement ne semblait pas la refroidir le moins du monde. Qu'est-ce que je pourrais demander de plus ?
    Heureuse, un fin sourire vint trouver sa place sur mon visage : «  Oh, c'est trop adorable, c'est une superbe idée, ça doit prendre trop de place sinon, pas vrai ?  » affirmais-je, convaincue. Je ne me fichais pas d'elle du tout. Cela devait forcément être trop mignon. D'ailleurs pour prouver ma bonne foi, j'avais vraiment envie de les voir du coup.

    La seule ombre au tableau, restait probablement le regard des autres pour moi. J'avais la fâcheuse tendance d'expliquer mon point de vue à coup d'escarpins dans la figure, certes. Mais il ne fallait pas croire que j'y allais de gaieté de cœur. J'étais colérique, et parfois imprévisible, j'avais même tendance à réagir de manière disproportionnée, mais je n'étais pas violente. Et puis, j'essayais de soigner ce petit travers de moi-même. « Ne t’en fais pas, si jamais quelqu’un le découvre, je volerai à ton secours ! Je dirai… hum… que c’est parce que tu m’aides pour faire du baby-sitting avec ma nièce ! Même si pour être franche, je n’ai pas de nièce… » Je ris, à son plan pour ne pas nous faire piquer, ne l'écartant pas complètement. Après tout, une nièce, ça devait pouvoir se trouver, non ? Si je me souvenais bien, Nate en avait une. Je pouvais toujours m'inventer une amitié soudaine avec celle-ci et lui mettre tout sur le dos, si jamais quelqu'un apprenait.
    Liliana est un petit génie, pensais-je, en me tapotant le menton, satisfaite. « C'est une parade imparable ! En plus, j'en ai une de nièce moi... d'une certaine façon. Alors si jamais ils demandent des preuve... Je n'aurai qu'à chiper une photo d'elle à la maison, et ça passera crème !  » lui avouais-je, persuadée de prêcher la bonne parole, et qu'il n'y avait pas de faille dans notre plan machiavélique.

    En plus, nous aurions tous les loisirs de peaufiner nos idées très bientôt, car j'allais m'occuper de son maquillage pour son prochain shooting. Liliana était une jeune femme magnifique, c'était toujours agréable de travailler sur de si beaux visages. Elle avait la particularité d'avoir de très grands yeux, yeux qui lui donnaient un air de poupée, j'adorais travailler sur elle. Le rendu était toujours magnifique, ses longs cheveux jouaient aussi beaucoup dans l'image finale. En gros, elle était un concept à elle-même, et avec un peu de sucre et de sel, elle devenait une vrai princesse. « Bien sûr ! On peut se balader autant que tu veux ! Et je suis contente que ce soit toi qui me maquille la semaine prochaine. La maquilleuse de ce matin ne t’arrivait même pas au petit orteil. » J'ouvris la bouche et elle formait un petit rond, et je me demandais sur qui elle avait bien pu tomber. « Enfin, je ne suis pas une grande connaisseuse, mais on voyait qu’elle était moins à l’aise que toi quoi. D’ailleurs, d’où t’es venue l’envie de devenir maquilleuse professionnelle ? » Jurassic Park peut-être ? Ce serait étonnant, elle était ma sunbae dans la profession et à NG, alors qui ?

    Il faudrait que je fasse ma petite enquête, demain, au travail : « C'est assez flatteur d'entendre ça, hé hé... Je ne me trouve pas si douée que cela, mais je suis contente si toi tu le penses ! En plus si tu savais, tu es si jolie ! J'adore te maquiller.  » lui révélais-je, tout en hochant la tête pour rendre mes dires plus crédible. Je me considérais encore comme une nouvelle maquilleuse, mais j'étais tout de même satisfaite qu'au boulot, je commençais doucement à me faire une réputation. Elle n'était peut-être pas la seule à penser ainsi ? Je jubilais, rien qu'à l'idée. Je finissais par ajouter tout de même : « C'est à cause de ma mère, elle était souvent triste quand j'étais plus jeune, et je la maquillais, pour qu'elle soit plus jolie, ça lui rendait le sourire. Alors je me suis dit, pourquoi pas ? Et toi ? C'est une passion j'imagine, non ?  » Je penchais la tête, attendant la réponse, vraiment intéressée. C'est vrai que je n'avais jamais demandé à personne : « pourquoi » choisir ce chemin plutôt qu'un autre ? « Au fait… Qui est ta princesse Disney préférée ? » Pensive, je ne répondais que : «  Hein? » mais je me reprenais assez rapidement, et dans un sourire enjouée : « Je les adore toute, c'est une question horrible ! Mais... Je dirai que ça a changé récemment, maintenant c'est Raiponce. Elle se montre sacrément débrouillarde quand même ! Et l'idée de la poêle, c'est... révolutionnaire.  » avouais-je, on ne peut plus sérieuse.

    Violente ?
    Si peu.






+A bird in the hand is
worth two in the bush
(c) dusty scarecrow
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Baek Liliana

Baek Liliana


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 415
•• J'habite : Jongno-Gu
•• Métier : Idole

Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  Empty
MessageSujet: Re: Liliana ; Un simple échange de bon procédés.    Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  EmptyVen 23 Mai - 16:04

TITRE :

 Liliana ; Un simple échange de bon procédés.




 

Le fait que Calliope m’approuvât dans mon entreprise d’acheter des paniers pour chiens pour mes peluches me conforta dans mon idée. Il était vrai que c’était tout de même plus pratique et plus respectueux vis-à-vis de mes achats. J’acquiesçai au fait que, de surcroît, cela prenait moins de place. On ne croirait pas comme ça mais à force d’acheter des peluches, cela devenait difficile de circuler dans ma chambre. Même moi toute seule j’avais du mal alors je n’osais pas imaginer ce que cela donnerait si jamais j’organisais une soirée pyjama ! On baignerait dans mon armée de peluches Pokémon ! Enfin bon, j’étais contente d’avoir l’occasion de parler avec quelqu’un qui me comprenait car ce n’était pas mon frère qui allait se montrer compréhensif sur ce sujet, non, lui était plus du genre à se moquer de moi dès qu’il le pouvait. Autant dire que m’attaquer sur ce terrain ne lui faisait que trop plaisir évidemment. De plus, Calliope était d’accord pour être ma complice et chercher une bonne excuse si jamais on se faisait prendre la main dans le sac. Elle avait une nièce, une vraie ? Enfin, cela n’avait pas l’air vraiment sa nièce mais en tout cas, elle pouvait l’affirmer et le prouver, c’était déjà ça. Nous étions sauvées !

« Tu as une nièce ? Quel âge a-t-elle ? Comment elle s’appelle ? Pardon je suis indiscrète… »

Je ris nerveusement suite à mon excès de curiosité. J’aimais bien en apprendre plus sur les gens alors c’était plus fort que moi, je posais des questions à tout va, sans réfléchir à ce que je disais. Elle n’avait peut-être pas envie d’en parler après tout, je n’avais aucun droit légitime de lui demander ce genre de choses. C’était déplacé en plus. Je ne savais rien de Calliope alors pour éviter de faire une gaffe, je devrais peut-être ne pas m’aventurer sur un terrain glissant, surtout que son « d’une certaine façon » me restait en tête. Sa situation familiale état peut-être un peu particulière et complexe, et elle pourrait ne pas vouloir en parler. Visiblement, le fait que je sois tombée sur une mauvaise maquilleuse interpella ma camarade puisqu’elle ouvrit la bouche comme si c’était impensable. Je n’aimais pas vraiment dire du mal des gens mais là, cela avait été plus fort que moi, j’avais été incroyablement déçue et c’était une façon de complimenter Calliope, incomparable dans son art. Dès que je savais que c’était elle qui me maquillait, j’étais sûre d’être radieuse sur le photoshoot. Peut-être les responsables s’en rendraient-ils compte et la mettraient sur chacune de mes séances photo à l’avenir ? Ouais, je pouvais toujours rêver.

« C’est vrai ? C’est gentil, mais je pense que c’est seulement grâce à toi si j’arrive à être jolie sur les photos, lui confiai-je en toute sincérité, en tout cas, c’est plutôt cool si j’aime que tu me maquilles et que tu aimes me maquiller ! Tu ne pourrais pas être ma maquilleuse attitrée ? »

Au moins, je serais sûre de ne jamais, jamais être déçue, c’était une certitude. Cela me poussa ensuite à lui demander d’où lui était venue l’idée de devenir maquilleuse, car, même si elle était douée, l’idée avait bien dû lui venir à un moment précis non ? Je regrettai presque de lui avoir posé la question en écoutant sa réponse. C’était par amour pour sa maman qu’elle avait décidé de se mettre au maquillage. Pour qu’elle soit jolie et heureuse. J’en aurais presque sorti mon mouchoir et je sentais déjà mes yeux s’humidifier. Non mais calme Liliana, on se calme. En plus, Calliope en parlait avec une facilité qui me décontenançait : était-ce vraiment parce que ça ne la rendait pas triste ou simplement essayait-elle de masquer l’impact que ce souvenir avait sur elle ? Car je me doutais bien que si elle avait fait cela, c’est que sa maman avait dû être malheureuse à une époque de sa vie. Je fis la moue, toute honteuse de ma question stupide. Mais je n’eus pas le temps de m’excuser ou de m’en vouloir puisqu’à son tour, Calliope m’interrogea sur la raison de mon orientation professionnelle. Heu… Comment pouvais-je lui expliquer que j’étais revenue d’un long périple depuis l’Italie et que j’avais pris le premier emploi venu ? Non ce n’était pas la bonne façon d’éluder tout mon passé, au contraire. Je devais rester la plus évasive possible.

« Moi ? Oh, je n’avais pas de projet professionnel concret, je ne savais pas trop ce que je voulais faire. Et puis je me suis présentée à l’audition en me disant « Pourquoi pas ? », j’aimais bien la danse à la base donc bon. Et j’ai été prise. Du coup, je suis arrivée à l’agence et voilà où j’en suis aujourd’hui ! »

C’était fou quand même en y repensant. Qui aurait pensé qu’une « fille comme moi » aurait réussi à devenir une idole nationalement reconnue ? Personne probablement, personne n’aurait pu penser que je parviendrais à me sortir de cet enfer un jour, pas même moi. Enfer qui m’avait permis de survivre tout de même. Je cessai d’y penser, ce n’était pas vraiment le moment approprié. Au lieu de cela, j’écoutai attentivement la réponse de Calliope quant à sa princesse Disney préférée qui, sans grande surprise, se révéla être Raiponce. Je comprenais tout à fait son choix, elle était juste géniale avec sa poêle, même le héros le disait ! Rah, voilà, j’étais partie pour regarde le film le soir même, c’était décidé et irrémédiable.

« C’est vrai qu’elle a la classe avec sa poêle. C’est sans doute la Princesse Disney la plus indépendante je pense. Avec Mulan et Pocahontas. Et Elsa, mon dieu, tu as vu Frozen ? Elle est juste génial cette fille ! »

Oui Elsa était juste fascinante à mes yeux, elle avait tout quoi : le bon sens – je cite « On n’épouse pas un homme qu’on vient de rencontrer » - et c’était une reine. Une reine ! Non seulement elle était intelligente – tout en étant blonde – mais en plus elle avait le pouvoir, c’était elle qui commandait. Rien que d’y penser j’en trépignais sur place. Bon eh bien, je regarderais deux Disney ce soir finalement. Les deux qui à mon sens étaient les meilleurs avec les Princesses Disney.




Like A Wind
« I searched for a hand to hold that would be with me in the future. No matter how many times, if I’m with you, I can overcome anything. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas

https://newgeneration.forumactif.org/t1245-baek-liliana-i-will-survive https://newgeneration.forumactif.org/t1257-baek-liliana-i-m-addict-i-m-in-the-dark-i-m-dancing-in-the-dark#28123



Nongettingmadperson(╯°□°)╯︵ ┻━┻
Yung Calliope

Yung Calliope


Nongettingmadperson
(╯°□°)╯︵ ┻━┻


•• Mes notes : 1653
•• J'habite : Chez les Jung, oui toute la clique. -pousse Caleb qui prends trop de place-
•• Métier : Maquilleuse

Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  Empty
MessageSujet: Re: Liliana ; Un simple échange de bon procédés.    Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  EmptyLun 26 Mai - 14:39

TITRE :

 Liliana ; Un simple échange de bon procédés.




 


    « Tu as une nièce ? Quel âge a-t-elle ? Comment elle s’appelle ? Pardon je suis indiscrète…» Je bloquais en la regardant droit dans les yeux, elle me prenait de court, je ne m'étais pas franchement attendue à ce qu'elle cherche à en savoir plus au sujet de ma nièce. Nerveuse pour je ne sais quelle raison, je riais jaune à toutes ces questions. Pour qui j'allais passer moi ? Bon, tentons au moins de sauver les meubles. « Je n'en sais rien du tout, sache juste que c'est compliqué. Super compliqué, mais peu importe. » lui avouais-je en secouant la tête de gauche à droite rapidement, puis je haussais les épaules, continuant de marcher à ses côtés, plus calmement cette fois. Tant que l'on ne s'attardait pas trop sur ma vie de famille tumultueuse et étrange, tout irait bien.

    Parler de mon travail par exemple, me convenait déjà bien mieux, car je pouvais en discuter plus aisément. Je me remémorais souvent cette période de ma vie, où ma mère en voulait terriblement à mon père pour s'être fait la malle. C'était la seule chose que j'avais trouvé pour lui remonter le morale, je sais qu'elle riait tout le temps quand je m'occupais de lui peindre les lèvres, et que je tapotais ses ci et là, avec du fard. Ce n'était peut-être pas une raison valable pour devenir une maquilleuse professionnel, mais c'était ce qui m'avait motivée, alors pourquoi pas ? « C’est vrai ? C’est gentil, mais je pense que c’est seulement grâce à toi si j’arrive à être jolie sur les photos, en tout cas, c’est plutôt cool si j’aime que tu me maquilles et que tu aimes me maquiller ! Tu ne pourrais pas être ma maquilleuse attitrée ? » Un petit sourire en coin trouva sa place sur mon visage, l'idée n'était pas du tout déplaisante, il fallait être honnête.

    « Arrête, ce serait une bonne idée, mais je ne pense pas que ça soit possible, je le saurai sinon et j'aurai fais l'impasse sur certaines tête de NG, si tu vois ce que je veux dire.  » dis-je en haussant les épaules, en prenant mon plus bel air innocent. Mais à mon avis, elle comprendrait sans mal que j'étais légèrement ironique. N'est-ce pas ?

    A son tour maintenant, de me dire les raisons de son choix. J'étais vraiment curieuse en plus pour le coup. « Moi ? Oh, je n’avais pas de projet professionnel concret, je ne savais pas trop ce que je voulais faire. Et puis je me suis présentée à l’audition en me disant « Pourquoi pas ? », j’aimais bien la danse à la base donc bon. Et j’ai été prise. Du coup, je suis arrivée à l’agence et voilà où j’en suis aujourd’hui ! » J'ouvris les yeux ronds, surprise. Je n'avais pas pensé que cela puisse se passer comme cela, mais au moins, ça prouvait que tout le monde pouvait changer sa vie du tout au tout.

    « Bah tiens, c'est une drôle de façon ! Mais tu as fais ton petit bout de chemin, ça fait plaisir à voir !  » m'empressais-je de dire, vraiment très enjouée à l'idée.

    Je n'aurai pas imaginé pouvoir m'entendre vraiment très bien avec une idole à l'agence, ça n'était jamais arrivé depuis que j'y travaillais. Bon je m'entendais plutôt bien avec Aaron, mais c'était différent, vu que je le voyais tous les soirs, en rentrant à la maison. Je sortais de mes pensées, et posais de nouveau mon regard sur elle : « C’est vrai qu’elle a la classe avec sa poêle. C’est sans doute la Princesse Disney la plus indépendante je pense. Avec Mulan et Pocahontas. Et Elsa, mon dieu, tu as vu Frozen ? Elle est juste génial cette fille ! » Bien sûr que Raiponce elle avait la classe ! Elle faisait de l'ombre aux princesses originales avec son indépendance, sa fierté et sa détermination. Elle voulait une chose, et l'avait obtenu. Un exemple.

    « Bien sûr que j'ai vu Frozen ! Mais seulement une fois par contre, il va falloir que je remédie à ça. Tu voudrais venir le voir avec moi, un de ces quatre ? Si ça te tente ?  » lui demandais-je, plus sérieuse que jamais.

    Ce serait une occasion parfaite pour en savoir un peu plus l'une sur l'autre après tout !






+A bird in the hand is
worth two in the bush
(c) dusty scarecrow
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Baek Liliana

Baek Liliana


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 415
•• J'habite : Jongno-Gu
•• Métier : Idole

Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  Empty
MessageSujet: Re: Liliana ; Un simple échange de bon procédés.    Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  EmptyMar 17 Juin - 16:01

TITRE :

 Liliana ; Un simple échange de bon procédés.




 

J’avais beau ne pas avoir une foule d’amis à l’agence – et en Corée du Sud en général – ce n’était pas en raison d’un manque profond de sociabilité de ma part, Calliope devait bien s’en apercevoir. Il était vrai qu’en y réfléchissant, je n’avais pas vraiment ce qu’on appelait communément une « meilleure amie » ou une « confidente ». Et je mentirais si je disais que cela ne me posait aucun problème. Je ne pouvais quand même pas passer toute ma vie à raconter tous mes problèmes à mon frère. D’autant plus qu’il y avait des sujets délicats que seule une fille était en mesure de comprendre. On pouvait dire ce qu’on voulait, une amie fille était quand même quelque chose d’indispensable, peut-être même encore plus quand on était une idole comme moi. On ne croirait pas comme cela mais la vie d’idole n’était pas toujours rose et un soutien n’était jamais de trop. Alors même si ma famille faisait le maximum pour que je me sente bien, cela ne serait jamais pareil que si j’avais quelqu’un sur qui réellement compter. Tout cela pour dire que puisque le courant avait l’air de bien passer avec Calliope, je me disais que peut-être pourrions-nous discuter davantage.

De plus, j’en apprenais davantage sur la jeune femme, comme le fait qu’apparemment sa situation familiale était plutôt compliquée – au moins nous avions cela en commun – et qu’elle serait ravie de me maquiller en permanence au lieu d’avoir affaire à d’autres célébrités, qui visiblement ne volaient pas haut dans son estime. Personne précisément ne me venait en tête lorsqu’elle en parla mais je supposai que ce devait être un point de vue qui se rapprochait de celui que j’avais quand j’avais affaire à des maquilleuses bien moins talentueuses que Calliope. Peut-être qu’en touchant deux mots à mon manager je pourrais réussir à faire de Calliope ma maquilleuse personnelle ? Mh. Pas sûr. Même si être une idole vous donnait l’impression d’être au sommet, on n’avait pas beaucoup de pouvoir, et rares étaient les décisions que l’on pouvait prendre en fin de compte. Parfois, j’avais plus l’impression de me trouver dans une usine du début du vingtième siècle que dans une agence, Charlie Chaplin incarnant sans problème mon état quand je saturais à cause de la pression. Cela dit, je n’avais jamais eu le privilège de voir le patron de l’agence et dans un sens, cela ne me posait pas trop de problème. Peut-être même que moins je le voyais, plus c’était bon signe pour moi.

Je souris, flattée par la réaction de ma complice de Disney quand je lui relatai mon parcours – la version courte et officielle bien entendu. Qui sait, peut-être qu’un jour je pourrais lui raconter la vérité à elle ? On pourrait dire ce qu’on voulait, je ne l’avais pas volée ma place à la New Generation même si à la base je n’avais eu la vocation artistique. Et maintenant me voilà, membre des Lullaby, en préparation d’un album solo en attendant que le groupe soit au complet. Non, même dans mes rêves, je n’y aurais pas cru. Je sautillai sur place quand Calliope m’apprit qu’elle aussi avait vu le dernier Disney, Frozen. Pour moi, c’était le meilleur Disney depuis Raiponce, il n’y avait pas photo là-dessus. La preuve : il avait réalisé le meilleur nombre d’entrées au cinéma pour un Disney. J’esquissai un sourire radieux lorsque ma comparse me demanda si le regarder avec elle un soir m’intéressait.

« Bien sûr que ça me tente ! Cela me ferait très plaisir de le regarder avec toi. Tu pourrais venir chez moi, comme ça je te présenterais mes peluches ! »

Eh oui, je m’étais toujours promise que, le jour où j’inviterais un ou une ami(e) chez moi, eh bien je le ou la présenterais officiellement aux peluches qui vivaient dans ma chambre. C’était important après tout non ? Je voyais déjà la soirée s’organiser, moi qui pensais justement qu’une soirée pyjama dans ma chambre serait drôle. J’espérais que l’idée plairait tout autant à Calliope, après tout elle avait bien son mot à dire sur le sujet.

« Bon alors voilà ce que je te propose : on va regarder Raiponce chez toi et on regardera Frozen chez moi. Ou vice-versa comme tu veux. Ça te dit ? Une soirée entre filles devant un bon Disney, c’est cool non ? »

Si elle me disait non, j’allais m’effondrer sur place, c’était certain. J’étais déjà à la limite de faire les yeux du chat potté pour la convaincre de m’approuver. Ou de la persuader plus exactement. Bref ! Tout ce qui importait, c’était que Calliope accepte d’être mon amie fan de Disney et de glace en regardant un Disney. Même si la nourriture n’était pas vraiment ma priorité. Bon alors, mon amie fan de manucure en regardant un Disney. Et de blabla de filles. Parce que parler entre filles, il n’y avait rien de mieux !

Spoiler:
 




Like A Wind
« I searched for a hand to hold that would be with me in the future. No matter how many times, if I’m with you, I can overcome anything. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas

https://newgeneration.forumactif.org/t1245-baek-liliana-i-will-survive https://newgeneration.forumactif.org/t1257-baek-liliana-i-m-addict-i-m-in-the-dark-i-m-dancing-in-the-dark#28123



Nongettingmadperson(╯°□°)╯︵ ┻━┻
Yung Calliope

Yung Calliope


Nongettingmadperson
(╯°□°)╯︵ ┻━┻


•• Mes notes : 1653
•• J'habite : Chez les Jung, oui toute la clique. -pousse Caleb qui prends trop de place-
•• Métier : Maquilleuse

Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  Empty
MessageSujet: Re: Liliana ; Un simple échange de bon procédés.    Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  EmptyJeu 19 Juin - 17:18

TITRE :

 Liliana ; Un simple échange de bon procédés.




 


    J'étais très heureuse de cette rencontre finalement. Je devais l'avouer, j'avais au départ eu assez peur qu'elle ne décide d'en parler à l'agence, et je n'étais pas prête à attirer l'attention de cette façon sur mon lieu de travail. Mais Liliana était vraiment adorable, et même si elle n'appréciait pas se l'entendre dire, elle était aussi très gentille. J'espérais que l'on pourrait devenir bonnes amies. Nam Hi était très occupée en ce moment, et il y avait peu de personnes à qui je puisse complètement me confier. Il y avait bien Lysander, mais il était mon frère, je n'avais pas envie qu'il sache tout de moi. Surtout qu'il avait l'air d'adorer embêter Nathanaël, qu'est-ce que je ferais si malencontreusement, il lâchait une information compromettante ?
    Distraite, je la regardais du coin de l’œil, et sans m'en rendre compte, un léger sourire éclaira mon visage. Des coïncidences pareilles, impossible : nous allions devenir amies, peu importe le temps que ça prendrait.

    On pourrait commencer par une petite soirée entres filles, non ?« Bien sûr que ça me tente ! Cela me ferait très plaisir de le regarder avec toi. Tu pourrais venir chez moi, comme ça je te présenterais mes peluches ! » Un rire fila entre mes lèvres, alors que je hochais la tête, totalement emballée par l'idée. J'avais besoin de cela, je le sentais. La possibilité de me couper un peu de la maison familiale, de ne plus voir ma mère dégouliner d'amour fou pour mon beau père, de devoir faire des concessions tout le temps et SURTOUT les histoires interminables de Liam. Je n'étais pas réputée pour ma patience, Liam était chou, ça il n'y avait pas à dire. Mais j'avais besoin d'une petite pause, si ce n'était qu'une soirée de temps en temps Nathanaël ne pourrait pas remettre notre accord en cause.

    « Oh oui, ce serait amusant si on pouvait faire ça un de ces quatre, mais tu vas bientôt reprendre de l'activité à ce que j'ai vu... ça ne va pas être trop difficile de te libérer ?  » demandais-je, vraiment soucieuse de la réponse. Ce genre de soirée, il fallait y aller en pleine forme pour que ça soit profitable, je ne voulais pas que le jour en question, elle se sente obligée de m'inviter uniquement parce qu'on en avait convenu ainsi.

    Je laissais balancer mon petit sac à main de haut en bas, réfléchissant à tout et à rien : « Bon alors voilà ce que je te propose : on va regarder Raiponce chez toi et on regardera Frozen chez moi. Ou vice-versa comme tu veux. Ça te dit ? Une soirée entre filles devant un bon Disney, c’est cool non ? » Je tournais la tête vers elle pour qu'elle voit que je l'écoutais, à nouveau je hochais la tête, et mon sourire s'élargit un peu plus. J'avais vraiment hâte, elle ne devait sûrement pas avoir idée d'à quel point. J'allais me garder de lui dire, sinon elle allait se questionner sur ma vie. Et non, je n'étais pas désespérée au point de ne plus sortir de la maison. J'avais peut-être crashé ma vie sentimentale dans un mur en béton armé, je n'en restais pas moins vivante ; la vie continue comme on dit.

    « Pour moi c'est tout bon ! Je pourrais apporter la glace si tu veux ! Ou même, je pourrais te faire goûter ma recette spéciale ! Oui, on aura qu'à faire ça, je ramène des nouilles et de la glace. Ne juge pas ! Je trouve ça délicieux, il faut que je te fasse essayer! » je finissais avec cela et souriais de toutes mes dents, on voyait même jusqu'à mes molaires.

    Peut-être qu'il était évident que j'étais très heureuse à ce sujet en fin de compte. Mais elle avait l'air contente aussi, pour ma défense ! Je sortais une petite carte de mon sac, ainsi qu'un stylo, je notais mon numéro dessus, et le lui donnais :

    « Comme ça, tu pourras me contacter quand tu seras libre !  » lui annonçais-je, en remontant un peu la bretelle de mon sac, enjouée.

    J'avais de la chance d'être tombée sur elle, vraiment.


Spoiler:
 






+A bird in the hand is
worth two in the bush
(c) dusty scarecrow
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé





Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  Empty
MessageSujet: Re: Liliana ; Un simple échange de bon procédés.    Liliana ; Un simple échange de bon procédés.  Empty

TITRE :

 Liliana ; Un simple échange de bon procédés.




 



Revenir en haut Aller en bas

 

Liliana ; Un simple échange de bon procédés.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Identité Secrète [DVDRiP]
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Generation :: C'est la fête à la New Génération :: The endBut nothing really disappears :: Finished stories-