AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
eBay : Remise de 5 euros dès 15 euros ...
Voir le deal

Partagez



Je suis une idole, aimez-moi ♥
Cho Min Huan

Cho Min Huan


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 277
•• J'habite : Jung-gu
•• Métier : Chanteur

Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Empty
MessageSujet: Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.    Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  EmptyMer 8 Jan - 22:08

TITRE :

 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.




 


    Le soleil de ce samedi matin d'hiver entra dans la chambre, alors que j'émergeais à peine du sommeil du juste. Soleil qui se faufila à l'intérieur et me...

    ...brûla la tronche. Pourquoi est-ce qu'il me paraissait particulièrement chaud ce matin, hein ? De plus, il venait de réveiller un mal de tête monumental, et il m'avait réveillé moi aussi. J'ouvrais un œil, puis deux, avant de pousser un grognement rauque à cause du trop plein de lumière, et du trop gros manque d'aspirine. Je me redressais alors, mais sursautais en sentant de la peau sous mes doigts, peau qui appartenait à un corps.

    Peau qui appartenait, après vérification, à un corps d'homme.
    Sans la moindre compassion, j'attrapais l'inconnu par l'épaule et le faisais se tourner vers moi. Je ne dormais plus, alors Dan Il n'avait plus aucune raison de dormir. Il n'allait pas piquer son roupillon tranquille, alors que je me coltinais une migr...

    CHOI DAN IL.

    Comment avais-je pu en arriver là ? Ce n'était même pas mon lit en plus. Attendez, est-ce que j'avais mes vêtements  ?!

    . . .

    Flashback

    Mon père me tapait sur les nerfs, sérieusement. Même après que je sois passé à la maison pour lui expliquer ma façon de voir les choses, il avait tout de même tenté de me faire radier complètement de l'émission, alors qu'il savait que ce n'était pas ce que je voulais. Je ne m'entendais pas le moins du monde avec Hyo Lin, certes, mais ça ne changeait rien au fait que je devais continuer pour récupérer ma place. Tout bien réfléchit, c'était sûrement parce qu'il ne voulait pas que je récupère ma place qu'il agissait comme un père indigne. Je soupirai bruyamment, alors que j'entrai dans le premier pub à portée. Je ne me mettrai pas minable ce soir, non, mais j'avais envie d'oublier un peu tout ces problèmes qui s'amoncelaient sur le paillasson devant ma porte.

    Je m'installais au bar, et demandais une bouteille de Soju. Après tout, je tenais bien l'alcool, donc je pouvais me le permettre. Le barman me regarda avec un air étrange :

    « Oui, je suis célèbre, mais je ne veux pas de traitement de faveur.  » Ce à quoi il me répondit que j'avais plutôt intérêt à payer, et que j'étais en fait assis sur le siège d'un des habitués.

    Bougon, je me levais et m'installer ailleurs, non loin d'un inconnu. « Pauvre tâche.  » Quoi ? Il pourrait au moins reconnaître le prestige de ma venue dans son petit pub, non ? Un petit 'tss' fila entre mes lèvres, tandis que ma bouteille arrivait. Je m'enfilais le premier verre sans attendre, et distrait, regardais un peu autour de moi, pour reconnaître Dan Il, à tout juste, deux tabourets.

    « Tu es venu fêter un nouveau contrat avec tes amis ?  » demandais-je, ironique à souhait. Tout le monde à l'agence savait que Dan Il était plus ou moins en 'pause' et qu'il ne faisait que de simples apparitions ci et là. Et vu les sièges vide autour de lui, il était seul. « Tu as eu de la chance de t'en être sorti indemne, la dernière fois.  » Si tout le monde connaissait la situation de Dan Il, tout le monde connaissait la mienne aussi.

    Et le fait que je ne frappais personne n'était un secret pour personne.
    Mais laissez-le y croire, peut-être que Dan Il ne le savait pas lui. En plus, je l'avais encore mauvaise depuis l'incident de l'autre jour, alors s'il pouvait me trouver menaçant, ce serait parfait. Au pire, j'irai demander de l'aide au père de Hyo Lin. Lui, il touchait sa bille dans le domaine « menaçant ».








« Superstar»


I know you think that you've got it all, and by making other people feel small, makes you think you're unable to fall. And when you do, who you gonna call? See, what you give is just what you get, I know it hasn't hit you yet.
Lauryn Hill ; Superstar
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Choi Dan Il

Choi Dan Il


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 305
•• Métier : Acteur, chanteur solo & présentateur TV

Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.    Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  EmptySam 11 Jan - 18:09

TITRE :

 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.




 

De la fenêtre me parviennent des bruits et je sens quelque chose bouger à mes côtés. Je suis à moitié conscient de ce qui se passe autour de moi. Ainsi, lorsqu'une main me fait tourner je me dis que les femmes deviennent de plus en plus fortes, physiquement parlant. Quelle mouche m'avait piqué pour que je finisse dans le lit d'une femme d'ailleurs. Mon mal de tête me laisse pas réfléchir et je sais que j'arriverai plus à me rendormir alors j'ouvre les yeux lentement, les referme pour qu'ils se ré-ouvrent brusquement. Ce n'est pas une femme ! C'est cet... attendez, attendez, j'ai quand même pas osé...

Je retiens prisonnier un cri de fillette et me redresse. Cachant sans tarder mon torse à l'aide de mes bras. Si ma mère était là, elle aurait chanté son habituel "Choi Dan Il, les hommes n'ont pas de poitrine !" Je me retiens de dire quoi que ce soit, c'est horrible comme situation ! Ma fierté est en miettes... je m'en remettrai plus jamais, je le sens.

Flashback

Les rumeurs colportées sur ma disparition avaient de sérieuses conséquences. Entre le directeur de l'agence qui devrait avoir des envies meurtrières et ma mère qui m'a "déshérité" - quoique ça me tue toujours, je vois pas de quelle succession elle pourrait bien me priver - j'ai l'impression d'être fini. Dire que j'avais un bon boulot et une bonne situation financière... maintenant j'ai besoin de l'accord de mon manager pour avoir accès à MON argent. Le monde à l'envers. Bref, je sais pas trop quoi faire. D'habitude, Reina me fait oublier ces problèmes mais aujourd'hui elle n'est pas là, je me suis donc décidé à me rendre dans un pub. J'y ai jamais mis les pieds auparavant, je pense. Je suis bien décidé à tourner les talons après un ou deux verres, une demi-heure donc.

-----

Je dois être ici depuis plus de trois heures sans rien faire. Ah si, j'ai bu. Enfin je m'en souviens plus mais je sais que j'ai consommé de l'alcool parce que ma vue est devenue légèrement floue et je commence à avoir mal à la tête. Je m'amuse pas, je m'ennuie terriblement. Et pourtant, j'ai aucune envie de partir parce que je veux oublier mes problèmes pour l'instant. Et surtout parce que je suis persuadé que personne ne veut/peut m'aider. Ça me gêne pas plus que ça finalement, je suis un homme quand même ! Je vais me démerder tout seul !

Une belle voix attire mon attention et j'ai le réflexe de tourner la tête pour examiner du regard l'inconnu qui m'adresse la parole. Ce n'est pas un inconnu en fait, c'est Min Huan. Son apparition n'éveille en moi aucune impression sur le coup, je lui souris juste. « Tu es venu fêter un nouveau contrat avec tes amis ?  » Je secoue la tête, même pas vexé mais m'autorise de lui retourner la question, aussi sadiquement : « Et toi ? » Il y a dans le regard de ce Min Huan quelque chose que j'ai jamais remarqué auparavant. Il est beau et charmant. Il a de la chance que je m'intéresse qu'aux filles, faut dire. Je reste silencieux deux secondes puis reprends, pris d'une soudaine panique, le doigt sur la bouche : « Chuuut ! J'ai menti sur mon âge pour entrer dans le pub ! » Ce à quoi le barman secoua la tête à son tour, moqueur, connaissant déjà mon vrai âge. Oui, j'ai souvent le don de me compliquer la vie et de voir les problèmes là où il y'en a pas.

« Tu as eu de la chance de t'en être sorti indemne, la dernière fois.  » Dernière fois ? Quelle dernière fois ? Je l'avais pas vu depuis... je sais plus du tout. Mais je comprends le sous-entendu. « Me cherche pas. Sinon je vais, je vais... je sais ce que je vais faire mais sois sûr que je le ferai ! » Je me mets ensuite à rire et reporte mon attention sur mon verre que je vide rapidement. Sans m'en rendre compte, j'abandonne mon siège et fixe mon "rival" d'un air plus content. « Je vais faire la cour à la demoiselle au fond de la pièce, moi. Amuse-toi bien avec ton verre ! » Je ris sadiquement et fais quelques pas en direction de la fille. « J'espère que j'ai pas oublié de m'habiller ce matin... ça a pas la cote chez les filles. » murmure-je pour moi mais d'une voix suffisamment audible pour que monsieur le barman se foute de ma gueule ouvertement, et une énième fois ce soir.

J'abandonne mon siège seulement pour constater qu'il n'y a pas de fille au fond de la pièce. Et celles présentes sont super moches. Tant pis. Faute de mieux, je décide de blablater avec Min Huan. Je m'assieds à ses côtés. « Alors, t'es venu tout seul ? »

Non, je ne suis pas ivre.





Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon012 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon211 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon111
▬ CHILDHOOD CAN ALWAYS FLARE UP WITHIN US ▬
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Cho Min Huan

Cho Min Huan


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 277
•• J'habite : Jung-gu
•• Métier : Chanteur

Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.    Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  EmptySam 11 Jan - 20:17

TITRE :

 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.




 


    L'alcool allait me faire oublier mes problèmes, n'est-ce pas ? Une fois que ma tête serait vide, je rentrerais chez Hyo Lin et son père. D'ailleurs, ce dernier avait fait plus pour moi en ces quelques semaines que mon propre père, ce qui donnait à réfléchir.
    Non, ça n'allait pas du tout. J'avais la tête encore bien trop pleine, il fallait que je boive encore, et j'allais commencer par vider le verre que je venais de me remplir. Ce qui me réchauffa, et me fit frisonner, ma tête devenait de plus en plus lourde, et mes gestes brouillons, mais il en faudrait plus pour me mettre dans un sale état. J'étais encore tout à fait lucide. Même peut-être extralucide, c'est pour dire. Tellement, que la présence de Dan Il ne m'échappa guère, bien que j'aurai préféré. Notre rivalité de toujours me paraissait presque futile pour le coup, mais j'avais pour principe de toujours être désagréable avec lui. Si je commençais à changer les habitudes, j'allais m'y perdre, lui aussi. D'ailleurs, il avait déjà l'air perdu le petit.

    J'avais donc dis : lucide. Voyons cela en pratique maintenant.

    J'en riais d'une manière que je voulais discrète, mais à ma plus grande surprise, j'avais mal calculé, et manquais de tomber à la renverse de mon tabouret. « C'est quoi ce tabouret cassé, rooh... Il n'a pas de dossier, c'est dangereux, quand même. » dis-je en adressant un sourire compatissant au barman et il me précisa justement que c'était un tabouret. Je faisais le signe V avec mon index et mon majeur, les plaçant devant mes yeux, et lui décochant un clin d’œil, souriant : « Je sais voyons ! » Étrangement, il me paraissait beaucoup moins désagréable que lorsque j'étais entré ici.

    Je me souvenais d'un coup alors que Dan Il m'avait répondu, mais quoi ? Très bonne question. « Tu as dis quoi en fait ?  » C'était parfait, je n'avais certes pas entendu, mais ça allait passer pour du désintérêt total, ce qui restait dans le thème. La boisson me rendait joyeux, je ne pouvait pas le nier, mais je n'étais pas encore assez éméché pour être agréable avec lui. Plutôt mourir.

    Ce qui serait peut-être un peu plus négociable après ce nouveau verre que je venais de boire cul sec. La tête m'en tourna, mais je restais immobile, faisant juste tourner mon dois sur le bois moite du bar. « Chuuut ! J'ai menti sur mon âge pour entrer dans le pub ! » Je sursautais devant cette réponse pour le moins inattendue. Je lui avais parlé il y a de ça une bonne minute. Il avait des réactions légèrement... en retard pour le coup. « Aigoo, tu es vilain toi !  » je tirais la langue et riais par la suite. Bizarre, j'avais envie d'être méchant, mais tout ce que je disais c'était de la soupe à la guimauve. Quelqu'un avait mis quelque chose dans mon verre, hein ? Ou peut-être que c'était le nombre de verre qui commençait à influer ?

    Impossible.
    Je n'étais pas saoul aussi facilement.

    « Me cherche pas. Sinon je vais, je vais... je sais ce que je vais faire mais sois sûr que je le ferai ! » Je fronçais les sourcils, et gonflais les joues, vexé. « Ce ne sont pas des choses à dire voyons. Un peu de tenue.  » On aurait pu croire que j'avais retrouvé ma lucidité, mais le sourire Colgate d'ensuite prouva que non. « Mais je ne suis pas vexé va, c'est gentil de demander.  » Je hochais la tête, compréhensif à son égard. « Je vais faire la cour à la demoiselle au fond de la pièce, moi. Amuse-toi bien avec ton verre ! J'espère que j'ai pas oublié de m'habiller ce matin... ça a pas la cote chez les filles. » Je fais la moue lorsqu'il s'en va, m'enfilant un autre verre. Je toussai d'ailleurs en entendant les derniers mots. Ah ah ! Il était bourré comme un coing lui ! D'ailleurs, j'explosai de rire à l'unisson avec le barman qui assistait au spectacle.

    Quand il revint, je penchais la tête, perplexe, et jetais un œil aux femmes dans la salle. « Ouuh, dur. Un beau banc de thon ce soir, on en a de la chance !  » disais-je en faisant le signe OK avec mon index et mon pouce aux filles que je visais par cette remarque. Elles ne semblèrent pas apprécier. « Alors, t'es venu tout seul ? » « Jusqu'à preuve du contraire, je crois bien que oui. Mais ne sois pas méchant hein, car toi aussi t'es tout seul ! Dis-je en gonflant les joues, un peu mauvais : Dis... Je peux boire ton verre, ça a l'air vachement bon ? Hm ?  » Je demandais cela, en louchant sur son bien.

    Je vous le promets oui, sur le moment, ça me paraissait vraiment être une bonne idée.









« Superstar»


I know you think that you've got it all, and by making other people feel small, makes you think you're unable to fall. And when you do, who you gonna call? See, what you give is just what you get, I know it hasn't hit you yet.
Lauryn Hill ; Superstar
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Choi Dan Il

Choi Dan Il


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 305
•• Métier : Acteur, chanteur solo & présentateur TV

Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.    Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  EmptyMar 4 Fév - 21:50

TITRE :

 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.




 

« Tu as dis quoi en fait ?  » Si seulement je savais... bon, je sais au moins que je suis vilain, si bien que je me mets à rire avec lui, alors que ma fausse fierté me l'interdit. J'espère au moins que je suis pas en train de m'amuser avec cet imbécile, parce que sinon tout cet alcool risque de me laisser un goût amer dans la bouche : celui des remords. « Ce ne sont pas des choses à dire voyons. Un peu de tenue.  » Ça me laisse perplexe. Je sais même pas ce que j'ai dit, tiens. Mais apparemment, je lui dois une excuse. « Mais je ne suis pas vexé va, c'est gentil de demander.  » Oh bah, je garde mon excuse pour moi alors. Tant pis. Je lui souris à mon tour, reconnaissant, avant de tremper mes lèvres dans mon verre. « Tu aimes les kangourou, toi ? Parce que je vais me faire tatouer l'animal sur toute la jambe. Tu sais pourquoi ? Non, je suis sur que tu le sais pas alors je t'explique : les kangourous sont seks.  » Je murmure, enfin je crois que je suis en train de le faire mais vu la tête que tire le barman et le regard amusé au possible d'un jeune homme qui passe par là, ma voix doit être élevée. Mais c'est pas grave, je tiens pas à cacher le fait que les kangourous m'attirent physiquement. Je les aime aussi pour leur personnalité. « Toi tu me comprends, Min Huan, non ? Tu vas te faire tatouer quel animal sur la jambe, d'ailleurs ? Ah et je connais un tattoo shop où t'as pas besoin de payer ! Si si, t'as qu'à leur laisser le numéro de ta carte bancaire. J'ai déjà essayé, ça marche comme sur des roulettes ! »

Mon manager a sûrement dit le contraire mais sur le coup je suis incapable de me souvenir du pourquoi du comment. « Ouuh, dur. Un beau banc de thon ce soir, on en a de la chance !  » Je soupire. « Effectivement... tu m'as porté malheur ! » J'apprends par la suite qu'il est venu tout seul et c'est par simple automatisme que j'ouvre la bouche, signe qu'une phrase pseudo-philosophique fortement stupide se fera entendre dans trois secondes, mais il me stoppe. Bouh, on dirait qu'il me connait si bien, le boulet. « Dis... Je peux boire ton verre, ça a l'air vachement bon ? Hm ?  » Je le regarde, menaçant. Je n'en ai pas du tout envie mais la galère quand on déteste quelqu'un, c'est qu'on ne peut pas lui dire "non" - ou est-ce le contraire ? « Vas y. J'ai aussi quelques Chocapics dans ma poche si tu veux, je sais plus quand et comment je les ai volés, mais c'est comestible. » Je pose la nourriture sur le comptoir et lui souris. Presque aussitôt, une jeune femme qui doit avoir mon âge s'invite chez moi et Min Huan. Elle réussit à amoindrir mon bonheur en un temps record, j'aime pas quand les filles peinturlurées de la sorte me draguent. Je la regarde : « Que les choses soient claires : j'ai une petite amie ! Allez savoir pourquoi je pointe Min Huan du doigt pour appuyer mes paroles. Nous sommes les plus heureux des humains, n'est-ce pas mon sucre d'orge ? » Je me tourne vers lui, seulement pour constater qu'il a l'air sacrément beau ce soir. Quant à la fille, elle tourne les talons et les mots "gay" et "perturbé" ainsi que quelques ricanements parviennent à mes oreilles. Je ris avant de me figer, viens-je de déclarer que je suis en couple avec... avec Min Huan ?





Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon012 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon211 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon111
▬ CHILDHOOD CAN ALWAYS FLARE UP WITHIN US ▬
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Cho Min Huan

Cho Min Huan


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 277
•• J'habite : Jung-gu
•• Métier : Chanteur

Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.    Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  EmptyMar 4 Fév - 22:46

TITRE :

 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.




 


    Ma tête était dans un état assez brumeux, les mots se bousculaient contre mes lèvres, mais il semblerait que le tri soit fait de manière assez bizarre. Mais le pire était sûrement que cela ne me posait pas le moindre problème. Si j'étais gentil avec Dan Il, il y avait forcément une raison scientifique. Il ne pouvait en être autrement, nous étions des ennemis naturels après tout. Même si je n'étais plus sobre depuis une bonne vingtaine de minute, je le savais. Du moins, je n'avais pas oublié.
    Je fronçais les sourcils, tentant de réfléchir à la raison qui faisait que je restais ici à discuter avec lui, au lieu d'aller... autre part. En temps normal, tout serait préférable à être en sa compagnie. Seulement, là on pouvait dire que nous n'étions pas « en temps normal ». Je crois. En parlant de « temps », quel jour étions nous ?

    « Tu aimes les kangourou, toi ? Parce que je vais me faire tatouer l'animal sur toute la jambe. Tu sais pourquoi ? Non, je suis sur que tu le sais pas alors je t'explique : les kangourous sont seks.  » J'ouvrais des yeux ronds à cette réplique plutôt farfelue. C'était complètement insensé ! Sincèrement, quel idiot se ferait tatouer un animal sur la jambe ? Un large sourire étira mes lèvres, tandis que je penchais la tête sur le côté. Un clin d’œil plus loin, je lui disais :

    « Tout le monde sait que c'est sur le pied gauche que ça se fait les tatouages. Tu as ton pantalon sur ta jambe, ça n'a aucun intérêt ! » Les chaussures ? Jamais entendu parlé. « Toi tu me comprends, Min Huan, non ? Tu vas te faire tatouer quel animal sur la jambe, d'ailleurs ? Ah et je connais un tattoo shop où t'as pas besoin de payer ! Si si, t'as qu'à leur laisser le numéro de ta carte bancaire. J'ai déjà essayé, ça marche comme sur des roulettes ! » Je hochais la tête en descendant cul sec un nouveau verre. Les murs tournaient un peu, mais rien de bien dérangeant. Ils tournaient depuis que je m'étais assis de toute manière. Un peu plus, un peu moins.

    « Moi, je veux un hippopotame. Sur le pied droit. Et j'aime pas l'Australie. Trop de kangourous. Alors j'aime pas les kangourous tu vois. Le seul truc que l'Australie a fait de bien, c'est Nathanaël, et encore. Il est vilain avec moi parfois. » En parlant, mon débit s'était acceléré petit à petit et au final : « Pouah, j'ai soif ! » Le barman m'observait, et il semblait médusé. Il avait peut-être soif, lui aussi.

    D'ailleurs, pour quelle raison je parlais de méduse moi, hein ?

    Je fronçais les sourcils, doucement, un peu perturbé, puis j'avais chaud un peu. La boisson me faisait tourner la tête, mais bon sang, ça faisait longtemps, et c'était agréable !
    Non, je ne suis pas ivre.

    Mais son verre me semblait meilleur que le mien, alors je voulais le goûter. Logique non ? « Vas y. J'ai aussi quelques Chocapics dans ma poche si tu veux, je sais plus quand et comment je les ai volés, mais c'est comestible. » Je buvais une gorgée de sa boisson et grimaçais aussi sec : « C'est délicieux ! Ca a un goût d'alcool ! Et je veux bien tes Nesquiks alors, c'est gentil de me le proposer ! » dis-je en joignant les mains devant moi, et en souriant satisfait, puis j'attendais, patiemment. Mes céréales.

    Oui, il ne m'en fallait pas beaucoup.
    Non, je n'étais toujours pas ivre.

    Quand une jeune femme tenta d'approcher Dan Il je fronçais les sourcils, en l'observant de manière très peu discrète. Ensuite, je secouais doucement la tête de gauche à droite. « Pas belle.  » Puis je reportais mon attention sur mon verre qui s'était rempli comme par magie. Content, j'en oubliais que je n'étais pas seul, et la buvais en faisant beaucoup de bruit. « Eh ! C'est des chocapics ça !  » Mais je m'arrêtais presque aussitôt quand il rembarra la jeune femme : « Que les choses soient claires : j'ai une petite amie ! Nous sommes les plus heureux des humains, n'est-ce pas mon sucre d'orge ? » Perplexe, je hochais la tête doucement, et finissais par sourire gentiment, et ajouter :

    « Je suis la plus heureuse, grâce à mon doudou, héhé! » dis-je en tapant la paume de ma main sur ma bouche entrouverte, content.

    Si UN JOUR, je venais à m'en souvenir.
    Ce serait la fin des haricots.








« Superstar»


I know you think that you've got it all, and by making other people feel small, makes you think you're unable to fall. And when you do, who you gonna call? See, what you give is just what you get, I know it hasn't hit you yet.
Lauryn Hill ; Superstar
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Choi Dan Il

Choi Dan Il


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 305
•• Métier : Acteur, chanteur solo & présentateur TV

Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.    Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  EmptyVen 7 Fév - 21:10

TITRE :

 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.




 

Je suis guidé par une puissante envie de faire une bêtise. La dernière remonte à... à ce matin normalement, si bien que je songe à me faire tatouer un kangourou sur la jambe. « Tout le monde sait que c'est sur le pied gauche que ça se fait les tatouages. Tu as ton pantalon sur ta jambe, ça n'a aucun intérêt ! » Ahaha, c'est vrai ! « J'avais peur de ne pas être habillé, merci pour l'info ! » Dire qu'il y a quelques minutes, je pensais être totalement à poil. « Moi, je veux un hippopotame. Sur le pied droit. Et j'aime pas l'Australie. Trop de kangourous. Alors j'aime pas les kangourous tu vois. Le seul truc que l'Australie a fait de bien, c'est Nathanaël, et encore. Il est vilain avec moi parfois. » Il est sérieux ? J'hausse un sourcil. « Hippopotame ? C'est moche, ça pue, et ça peut même pas porter des jeans tellement c'est gros ! J'ai envie de dire que, techniquement, vous avez pas mal de points en commun. Et c'est qui ce Na-tha-na-ël... ? Pour lui avoir donné un prénom aussi compliqué, ses parents doivent le détester, le pauvre. » Le pire c'est que je suis sérieux.  « Pouah, j'ai soif ! » C'est pas mon problème ! Je détourne mon regard. C'est pitoyable. Il est pire qu'un étudiant en médecine en manque de sommeil. « C'est délicieux ! Ca a un goût d'alcool ! Et je veux bien tes Nesquiks alors, c'est gentil de me le proposer ! » Ce soir, il a le don de me faire rire. Je lui tire la langue : « Une boisson alcoolisée qui a un goût d'alcool, je suis choqué ! »

Il doit avoir un esprit sacrément tordu, le Min Huan. Mais ce soir, je trouve le moyen d'apprécier sa personnalité, bien que je sois pas totalement sûr que monsieur en ait une. Je me fais pas prier pour lui offrir mes Chocapics cependant, même si j'y tiens. Je les partage pas avec tout le monde, mes petits trésors. « Pas belle. » Je souris : « Et moi ? Sur dix, tu me donnes combien de points de beauté ? » Les points de beauté n'existent que dans ma tête, entendons-nous. Alors que monsieur No-life est occupé avec mes chocapics, j'envoie bouler notre invitée surprise. Qu'elle aille pourrir la vie d'un autre. Un peu naivement, j'ose espérer que le problème est réglé. « Je suis la plus heureuse, grâce à mon doudou, héhé! » Je recule de quelques centimètres. Ce n'est pas le sens de la phrase qui me choque, mais plutôt le ton et l'expression qu'il affiche. Zéro fierté, zéro logique et très peu de charme. Je secoue la tête dramatiquement avant de reprendre la parole, et mon verre par la même occasion. « Pourquoi t'as l'air d'avoir participé à "qui est la plus mignonne" au fait ? » Je vide le verre, laisse le barman le remplir et ne reporte mon attention sur Min Huan que quelques gorgées plus tard. A cet instant précis, mes souvenirs sont en vrac, plus aucune logique ne guide mes gestes et je ressens plus que jamais un manque de présence féminine dans ma vie. Non, en fait, il n'y a qu'une seule fille qui me manque : celle qui m'avait poussé à prendre "des vacances", à boire, à me remettre en question tout le temps. Celle que j'aurais aimé embrasser, prendre dans mes bras et ne jamais laisser partir. En aurais-je l'occasion ?

« C'est toi, Na Rae ? » je demande en regardant Min Huan. Non, non, faut pas déconner. Na Rae n'est plus là... l'avion, la mer, son décès, la douleur qui en résultait et la blessure qui n'a jamais cicatrisé. Je suis sûr que Na Rae n'est plus mais peux-je résister à l'envie de la prendre dans mes bras quand elle est juste devant moi, souriante, et qu'en plus de ça elle m'appelle "mon doudou" ? Brusquement alors, je me redresse pour pouvoir prendre Min Huan dans mes bras et caresser ses cheveux. « Même si t'es qu'une illusion, je suis content de te revoir. Si tu savais... » murmure-je d'une voix douce. « T'as coupé tes cheveux ? Ça te va pas du tout... et il me semble que t'as pris des joues. Fais gaffe hein, si tu continues comme ça, tu resteras célibataire à vie... » Meanwhile, le barman est plié de rire.





Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon012 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon211 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon111
▬ CHILDHOOD CAN ALWAYS FLARE UP WITHIN US ▬
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Cho Min Huan

Cho Min Huan


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 277
•• J'habite : Jung-gu
•• Métier : Chanteur

Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.    Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  EmptyVen 7 Fév - 23:47

TITRE :

 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.




 


    « J'avais peur de ne pas être habillé, merci pour l'info ! » Je hochais lentement la tête, les yeux clos, comme si je venais de faire preuve d'une bonté sans nom. C'était un peu le cas au fond, car vu comme je détestais cet homme, le rassurer quant au fait qu'il n'était effectivement pas en caleçon, était un acte de gentillesse innommable. « C'est de bon cœur. » je tournais la tête dans le sens opposé, appuyant sur mon arcade sourcilière gauche, un fin sourire sur les lèvres.

    J'étais vraiment génial, j'avais le don de m'étonner moi-même. Un long soupir fila entre mes lèvres, tandis que j'enfilais un nouveau verre, fier de moi.

    « Hippopotame ? C'est moche, ça pue, et ça peut même pas porter des jeans tellement c'est gros ! J'ai envie de dire que, techniquement, vous avez pas mal de points en commun. Et c'est qui ce Na-tha-na-ël... ? Pour lui avoir donné un prénom aussi compliqué, ses parents doivent le détester, le pauvre. » Je fronçais les sourcils suite aux paroles désagréables de Dan Il. Cela dit, contrairement à d'habitude, je n'avais pas l'envie dérangeante de lui encastrer le crâne dans le mur le plus proche, alors... c'était une bonne chose ?

    Je n'en étais pas certain, mais je n'étais pas assez lucide pour réfléchir. Quand bien même je le serai, j'en avais pas la moindre envie.
    Trop occupé à me trouver génial et irrésistible.

    Cela dit, je lui répondais en haussant les épaules : «  Soit pas méchant avec lui, ce n'est pas sa faute. Pi' j'aime bien les hippopotames. Tu devrais bien les aimer toi aussi, car tu vas sûrement finir ta vie avec l'un d'eux, tu sais ?  » Tiens, je redevenais normal d'un seul coup, ça me faisait tout drôle. Je faisais la moue, et gonflais les joues, faisant courir mes doigts sur le bois du bar. Je soupirai doucement, me pinçant les lèvres, assoiffé de nouveau. Je préférais d'ailleurs me concentrer sur autre chose que le flirt juste à côté de moi n'avait rien d'intéressant, jusqu'à ce que Dan Il m'adresse la parole : « Et moi ? Sur dix, tu me donnes combien de points de beauté ? » Je fronçais les sourcils, approchant mon visage un peu pour le 'jauger', et ensuite vindicatif, je répondais :

    « Onze ! Sans hésitations ! J'achète !  » Un énorme sourire Colgate tira les traits de mon visage dans une 'grimace' mignonne, d'ailleurs le rouge m'était monté jusqu'au oreilles. « Pourquoi t'as l'air d'avoir participé à "qui est la plus mignonne" au fait ? » Je pouffais de rire à cette question, tentant de ne pas trop prendre la grosse tête.

    Autrement dit, impossible.

    « Parce que je suis la plus mignonne, voyons quelle question.  » répondis-je en lui décochant un clin d'oeil.

    « C'est toi, Na Rae ? » « Moi ?  » demandais-je en me pointant du doigt, incrédule pendant un instant. Il y avait alors quelque chose chez Dan Il qui me perturba assez. Pour quelle raison obscure était-il en train de me faire les yeux doux ?

    Non mieux.
    Pourquoi je marchais ?

    Quand il me prit dans ses bras, je fis la moue, perdu un peu. Mais je ne le repoussais pas. Si je pouvais donner un peu de ma personne pour qu'il se sente mieux après tout, ce n'était pas plus mal, qui pouvait me résister de toute façon ?

    Je levais la tête vers lui, les joues gonflées et lui offrant mon plus jolie regard de cocker. Un vrai roi de l'aegyo.

    « Même si t'es qu'une illusion, je suis content de te revoir. Si tu savais... T'as coupé tes cheveux ? Ça te va pas du tout... et il me semble que t'as pris des joues. Fais gaffe hein, si tu continues comme ça, tu resteras célibataire à vie... » Vexé, je touchais mes cheveux, en reculant hors de son étreinte :

    « Tu n'aimes pas ma nouvelle coupe ? Tu n'es pas le premier à me le dire en plus... dis-je en songeant à Hyo Lin qui m'avait dis que ça faisait ressortir mes oreilles d'Elf. Cela dit, c'est pas très gentil ce que tu dis là. Je ne suis plus la plus mignonne ?  » Je tournais la tête vers le barman, en le regardant droit dans les yeux pour le prendre à partie : «  Hein que je suis la plus mignonne ?  » Question à laquelle il me rit au nez, ce qui me vexa d'autant plus. Je vidais mon verre deux fois plus vite.

    J'en étais à combien d'ailleurs ?









« Superstar»


I know you think that you've got it all, and by making other people feel small, makes you think you're unable to fall. And when you do, who you gonna call? See, what you give is just what you get, I know it hasn't hit you yet.
Lauryn Hill ; Superstar
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Choi Dan Il

Choi Dan Il


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 305
•• Métier : Acteur, chanteur solo & présentateur TV

Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.    Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  EmptySam 22 Fév - 11:50

TITRE :

 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.




 

La boisson alcoolisée à droite, les chocapics à gauche, je me laisse aller. Tout est parfait, bien que la voix de Min Huan m'embête un peu. Ses mauvais coups un peu moins, étrangement. Je sais qu'il ne blague pas en disant que je finirais ma vie avec un hippopotame. « Pas moyen, les groupies seront jalouses. » Si elles m'entendaient, je perdais environ 90% de mes fans. Je me souviens encore que Nam Sun m'avait interdit de faire ce genre de réflexion, étant donné les conséquences, et parce qu'en tant qu'idole je suis constamment surveillé. Et la liberté d'opinion et d'expression alors ? Puis là, y a que l'imbécile de Min Huan et en raison de la quantité d'alcool que son corps absorbe en ce moment, il oublierait cette soirée demain. Y a aussi le barman mais celui-là sait pas qui je suis et il n'a pas l'air très perspicace anyway.

« Onze ! Sans hésitations ! J'achète !  » C'est sûrement avec ahurissement que je le regarde. Comment ça ? Il remet pas en cause ma beauté ? Mon ego et mon narcissisme sont flattés mais mon cerveau fonctionne un minimum pour l'instant, ce qui me force à répliquer en rigolant : « Oh non, maintenant nous sommes obligés de nous enfuir à Vegas pour nous marier ! » J'ai mal au ventre tellement je rigole. J'avais une réaction légèrement excessive mais le fait que Min Huan, mon Min Huan, avoue que je suis beau est perturbant. C'est comme si nous avions couché ensemble d'ailleurs. A cette pensée, je refoule une envie de vomir...

« Parce que je suis la plus mignonne, voyons quelle question.  » Inutile de dire que suite à sa réponse, je me mets vraiment à vomir sous les yeux dégoûtés du barman. J'ai trop imaginé Min Huan en femme. Non que je le trouve viril, mais c'est tout sauf plaisant à entendre. Néanmoins, plus tard, je suis complètement bourré. C'est vrai qu'en raison de mon caractère il est difficile de dire si je suis ivre ou sobre parfois, mais en l'occurrence je suis on ne peut plus... confus. Une certaine nostalgie se substitue à ma tristesse. Je crois apercevoir Na Rae. « Moi ? » Mais oui ! Cela explique pourquoi t'es dans mes bras, idiote. Elle se détache de moi. « Tu n'aimes pas ma nouvelle coupe ? Tu n'es pas le premier à me le dire en plus... Cela dit, c'est pas très gentil ce que tu dis là. Je ne suis plus la plus mignonne ? » Je souris, je ne suis plus de l'avis du barman. « Ignore le vieux, je te trouve mignonne moi ! J'ai des choses à te dire d'ailleurs ! Allons chez moi. » Je me lève maladroitement, manquant de m'écraser contre le sol en cherchant ma veste. J'hausse les épaules quand je la trouve pas, ce n'est pas la première fois qu'on me vole mes habits. La dernière fois remonte à une semaine, dans les sanitaires du McDo. Qu'est-ce que les groupies peuvent être inventives !

Il faut absolument que je dise à Na Rae que je l'aime. Je n'en avais pas l'occasion la dernière fois mais une deuxième chance m'est donnée et je compte bien en profiter. Il faut absolument ! Il faut ! Pour que je me débarrasse une fois pour toutes de mes remords. Mais avant ça... « Euh, Na Rae, tu peux payer nos verres ? Je te rembourserai après. » Je tâte mon corps à la recherche de mon porte-monnaie vide. Saleté de manager qui avait eu la bonne idée de me priver de mon argent... « Si tu pouvais nettoyer ça, ce serait pas un mal. » je demande en désignant la substance dont s'était débarrassé mon estomac il y a quelques minutes.





Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon012 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon211 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon111
▬ CHILDHOOD CAN ALWAYS FLARE UP WITHIN US ▬
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Cho Min Huan

Cho Min Huan


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 277
•• J'habite : Jung-gu
•• Métier : Chanteur

Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.    Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  EmptySam 22 Fév - 22:08

TITRE :

 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.




 


    Pour l'amour de dieu, la prochaine fois que je décide de me mettre minable, pensez à me rappeler qu'il faut que je m'isole complètement de la société.

    Je n'en avais pas encore conscience, mais j'étais en train d'enchaîner ânerie sur ânerie depuis que j'avais mis les pieds dans cet établissement. Répondre à Dan Il avait été la pire de toute. Ou c'était peut-être moi qui avait engagé la conversation, je n'étais plus certain. Oh, bon sang, j'étais en train de perdre la tête. Qui sait où est-ce que j'allais finir ce soir ? On ne laisserait sûrement pas un canon comme moi tranquille, n'est-ce pas ? Puis Eun Seok refuserait sûrement de bouger le petit doigt. Hyo Lin se ficherait de moi, et son père me faisait peur. J'étais fichu.

    Mais là, j'étais trop beurré pour le comprendre. Un vrai petit lu.

    Ce n'était pas un si gros problème hein ? Tant que je finissais dans mon propre lit tout à l'heure, avec mes habits, et tout seul surtout, ça irait. Il fallait que je prenne les choses avec parcimonie.

    « Parcimonie... » Je bloquais un court instant, avant d'éclater de rire, de taper dans mes mains, de taper sur le bar, de faire tourner le tabouret, moi assis, et de vider mon verre cul sec. C'était trop énorme. Il fallait que j'en parle à Eun Seok, mais une carrière de comique était à portée avec une telle capacité.

    Venais-je vraiment de penser à voix haute ?
    Houston, nous avons un problème.

    Pas qu'un seul d'ailleurs, car après avoir avoué à Dan Il comment je me sentais belle, il vida son dîner sur le bar. Charmant, très distingué. A tel point que j'en avais un haut le cœur, et m'écartais un peu, dégoûté. Et je m'arrêtais en regardant la tireuse à bière, mon reflet était dessus, et j'étais terriblement jolie. « Ignore le vieux, je te trouve mignonne moi ! J'ai des choses à te dire d'ailleurs ! Allons chez moi. » Après avoir fini de m'admirer dans la tireuse à bière, je tournais la tête vers Dan Il avec un large sourire, et replaçais une mèche de cheveux inexistante derrière mon oreille.

    « Des choses gentilles hein ? Sinon, moi je viens pas. J'en ai marre des méchancetés, ça fait tourner la couleur de mon teint, et après je suis soupe au lait... » dis-je en gonflant les joues, vexé sans qu'il ait dit quoi que ce soit qui expliquerait mon état. « Puis, tu peux me les dire ici hein, les choses. Il n'y a rien que je cache à mon ami.  » dis-je en pointant le barman du doigt, alors que ce dernier fait son possible pour m'ignorer.

    Remarque Dan Il n'a pas tort, ça commence à sentir mauvais. Je n'ai plus trop envie de rester ici.

    « Euh, Na Rae, tu peux payer nos verres ? Je te rembourserai après. Si tu pouvais nettoyer ça, ce serait pas un mal. » Je fis la grimace, sorti un billet de ma poche, le mis dans la poche de chemise du barman, attrapais la main de Dan Il et, sortais de là. « Pas moyen que je nettoie ça, c'est trop dégoûtant pour moi. Donc, tu voulais qu'on discute c'est ça ? Mais tu sais, Na Rae... AWWW ! Des photographes ! Souris !  » dis-je en offrant mon plus large sourire à la jeune fille qui nous filmait avec son téléphone portable.








« Superstar»


I know you think that you've got it all, and by making other people feel small, makes you think you're unable to fall. And when you do, who you gonna call? See, what you give is just what you get, I know it hasn't hit you yet.
Lauryn Hill ; Superstar
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Choi Dan Il

Choi Dan Il


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 305
•• Métier : Acteur, chanteur solo & présentateur TV

Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.    Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  EmptyJeu 6 Mar - 21:13

TITRE :

 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.




 

Parcimonie est un mot qui m'est totalement inconnu. Cependant, quelque chose me dit que c'est une insulte à mon égard puisque le Min Huan ne me supporte que moyennement, ça ne m'étonnerait même pas. C'est plutôt réciproque de toute façon, sa personnalité me botte pas.... ça et ses acrobaties en réaction auxquelles je secoue simplement la tête, me trouvant bien plus mature que lui, pour changer. « Des choses gentilles hein ? Sinon, moi je viens pas. J'en ai marre des méchancetés, ça fait tourner la couleur de mon teint, et après je suis soupe au lait... » Un sourire amusé étire mes lèvres, elle est la seule personne avec qui je saurais pas être méchant. Elle et ma mère, mais à l'égard de cette dernière je n'épreuve pas de sentiments. « Promis ! Ta peau restera... laiteuse. » Du coup, je tiens à ce que son "ami" ne soit pas dans la pièce quand je me décide à déverser le trop-plein de mon cœur. Je me souviens que Na Rae était très sélective niveau amis, comment le barman a réussi à entretenir une relation aussi bonne avec elle restera un mystère pour moi.

Tout comme moi, mon argent passe beaucoup de temps à dormir. Je laisse Na Rae payer et attraper ma main pour quitter les lieux. « Pas moyen que je nettoie ça, c'est trop dégoûtant pour moi. Donc, tu voulais qu'on discute c'est ça ? Mais tu sais, Na Rae... AWWW ! Des photographes ! Souris !  » Sérieux, ces photographes, ils feraient mieux de se suicider collectivement. Je serais le premier à ne pas m'en plaindre. Je baisse la tête, essayant de faire en sorte que les photos soient un minimum non reconnaissables. Quand je relève la tête, c'est pour apercevoir un taxi à proximité, je lui fais signe d'arrêter et tire Na Rae par la main. Une fois dans le véhicule, je claque la portière derrière nous. « Franchement, vous être trop curieux ! crie-je en tirant la langue aux "photographes" avant de m'adresser au chauffeur : L'hôtel le plus proche, s'il vous plait !  » Il est impensable que je retourne chez Reina avec une fille, elle penserait sûrement que j'avais, encore une fois, confondu boisson alcoolisée et jus de fruits. Et mon appartement... allez savoir où j'ai encore fourré ses clés. On s'arrête au bout de quelques minutes devant un hôtel qui est vraiment loin d'être pourrave. Je ris en sortant de la voiture. « Tiens, je crois que mon salaire d'acteur nous servira pour une fois !  » Je fais un clin d’œil à ma copine que je laisse s'arranger avec le chauffeur. Pas de sous, remember ?

Je pénètre dans l'hôtel et me dirige directement vers le réceptionniste qui semble me reconnaître. Il dit qu'il n'y a aucun problème à ce que je paye plus tard, c'est déjà ça. Je fais "OK" de la main à Na Rae, signalant que je viens de tout régler. En fait non, il nous manque deux chambres. Enfin, après avoir zieuté les tarifs, je préfère partager une seule pièce avec elle. Je suis pas radin mais ça m'évitera surtout des remarques de Nam Sun sur mon irresponsabilité. « Une suite avec lit et canapé, ça nous va.  » Je me tourne vers Na Rae, estimant qu'elle sera peut-être pas très emballée par l"idée. Avant qu'elle n'ouvre la bouche, je me mets en colère, le temps de clarifier les choses : « Ah non, ne fais pas cette tête. On va partager la suite, tu m'entends ? Tu veux pas me ruiner, si ?» Ensuite, je fouine dans ma poche, sortant un porte-clés Bob l'Eponge et le posant sur le comptoir. « Voici mon bagage, assurez-vous qu'il soit transporté dans notre suite rapidement !  » A sa tête, je devine qu'il ne doit rien y comprendre, le pauvre réceptionniste. Heureusement que j'avais Na Rae. Je lui souris. « Tu n'as pas de bagage, toi ?  »





Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon012 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon211 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon111
▬ CHILDHOOD CAN ALWAYS FLARE UP WITHIN US ▬
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Cho Min Huan

Cho Min Huan


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 277
•• J'habite : Jung-gu
•• Métier : Chanteur

Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.    Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  EmptyVen 14 Mar - 13:36

TITRE :

 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.




 


    Oh et puis mince. C'était amusant de se prendre pour une fille après tout. On me disait souvent que je n'étais pas quelqu'un de viril, c'était peut-être pour ça, non ? En fait j'aurai passé toute ma vie à me prendre pour un garçon, alors qu'en fait j'étais une femme ? La seule ombre au tableau, c'était Dan Il, je ne l'avais pas aimé, en étant un homme-femme, je ne l'aimerai certainement pas plus en femme-homme. Quoique ce soir, il avait un truc carrément irrésistible. C'était probablement les 3 grammes d'alcool que j'avais dans le sang qui me faisaient penser ainsi, mais j'y penserai plus tard. Je devais vivre ma vie de femme ce soir, laisser Min Huan derrière et devenir une bonne Na Rae. Je pouvais le faire. Ca ne devait pas être si sorcier après tout, non ?

    La base c'était de savoir que quand on était une fille, on faisait pas pipi debout.

    Voilà, je pense que je savais tout ce qu'il y avait à savoir d'important. « Promis ! Ta peau restera... laiteuse. » Je lui offrais alors mon plus beau sourire de soirée. Le freedent. Puis je levais mon index et mon majeur, continuant de sourire au point d'en avoir mal au zygomatiques. Je quittais ensuite le bar, laissant le gérant... gérer. Il n'y avait pas idée d'ouvrir un truc aussi sale ! Demain, quand je me souviendrai du numéro, de l'emplacement de mon portable, de l'emplacement de ma maison et de l'usage précis de l'organisation que je voulais appeler, je joindrais le service sanitaire.

    « Merci, toi seul me comprends, mon sucre.  » dis-je en lui tapotant l'épaule, satisfait.

    Les journalistes semblaient être de sorti ce soir. Est-ce qu'il n'y avait pas un d'eux qui savait où est-ce que j'habitais ? Comme ça, hop, on l'emmenait. Dan Il m'expliquait ce qu'il avait à me dire, et après je repartais avec le journaliste-gps. « Franchement, vous être trop curieux ! L'hôtel le plus proche, s'il vous plait !  » Je penchais légèrement la tête sur le côté. L'hôtel ? J'étais allergique aux portiers, et aux canapés qui sentaient le plastiques... Ca devait vraiment être urgent ce qu'il avait à me dire pour qu'il oublie ça. Parce que tout le monde le savait, n'est-ce pas ? Ca relevait du bon sens après tout. Qui aimait les canapés senteur plastique, hein ? Puis je suspectais la moitié des hôtels de remplirent leurs oreillers de plumes de pigeons. Ces traître de pauvres.

    « Je te préviens mon lapin au caramel salé, je ne dormirai pas là-bas. Tu sais que je n'aime pas les endroits comme ça... J'y vais parce que ça a l'air vraiment important pour toi, c'est tout ! dis-je en enfonçant vulgairement et sans la moindre retenue mon index dans sa joue. C'était mignon de faire ça, non ?

    Non ?

    « Tiens, je crois que mon salaire d'acteur nous servira pour une fois !  » Je le vois s'éloigner et comprends que c'est à moi de payer, je lève les yeux au ciel, et sors un chewing-gum de ma poche : « Gardez la monnaie, brave homme !  » J'entrais ensuite dans le hall, en prenant soin d'éviter les portiers. « Une suite avec lit et canapé, ça nous va. Ah non, ne fais pas cette tête. On va partager la suite, tu m'entends ? Tu veux pas me ruiner, si ?» Je gonflais alors les joues, regardant dans la direction opposée sciemment : « Si je dis que je veux te ruiner, tu vas me faire une scène, alors va pour le canapé qui sent mauvais et le lit.  » dis-je en haussant les épaules, de mauvaise foi. « Voici mon bagage, assurez-vous qu'il soit transporté dans notre suite rapidement ! Tu n'as pas de bagage, toi ?  » Je hochais la tête et sortais le reste de mes chewing-gum. Je le posais sur le comptoir. « C'est fragile, prenez l'ascenseur, je ne tolérerais pas une pliure.  » Et après ces quelques recommandations, on nous guida à notre chambre, j'entrai une fois que l'homme d'hôtel s'était poussé de mon chemin et allait directement voir le canapé. Qu'est-ce que je disais.

    « Voilà. Voilà ! Qu'est-ce que je te disais ! Il pue ! dis-je en me tapant les bras contre les flancs, agacé. Tu comptes faire quoi contre ça, hein ?  » demandais-je en le regardant dans les yeux et en croisant les bras.








« Superstar»


I know you think that you've got it all, and by making other people feel small, makes you think you're unable to fall. And when you do, who you gonna call? See, what you give is just what you get, I know it hasn't hit you yet.
Lauryn Hill ; Superstar
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Choi Dan Il

Choi Dan Il


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 305
•• Métier : Acteur, chanteur solo & présentateur TV

Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.    Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  EmptyDim 23 Mar - 21:13

TITRE :

 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.




 

Je traverse une mauvaise passe et, avant ce soir, je n'avais aucune raison de croire que cela va s'éterniser. Heureusement que j'ai pas le temps de penser que Min Huan à lui seul est un problème, trop occupé à me trouver une ressemblance avec un lapin et du caramel salé. Ça aurait presque été mignon, ou appétissant, si ça sortait pas de la bouche de celui qui m'avait fait vomir il y a quelques minutes. Le plus beau dans tout ce qui m'arrive c'est que, plus tard, j'en préserverai pas le moindre souvenir. Et, en ce moment, que je sais même pas à qui je m'adresse. « Si je dis que je veux te ruiner, tu vas me faire une scène, alors va pour le canapé qui sent mauvais et le lit.  »  Parfait. « Je dormirai sur le canapé alors, mais je ferais tout pour ne pas y dormir. » Mon regard se porte ensuite sur son fameux bagage, je réalise même pas qu'en pensant à haute voix, je risque de me prendre une claque monumentale.

Nous sommes à peine arrivés dans la chambre que Na Rae se plaint. Pff, typiquement féminin. « Voilà. Voilà ! Qu'est-ce que je te disais ! Il pue ! Tu comptes faire quoi contre ça, hein ?  » Je roule les yeux, elle est devenue trop exigeante. Je me tourne vers le pauvre bagagiste qui s'apprête à partir et commente nonchalamment, sans même avoir examiné le canapé en question : « Monsieur, votre canapé est à chier. » L'employé sourit d'amusement et s'éclipse. Enfin seuls. Le frigo d'en face me fait de l’œil, alors je tarde pas à découvrir son contenu. Bien sûr, c'est d'une boisson alcoolisée que je me sers. Comme si je cherchais à faire rester Na Rae plus longtemps. Pourquoi était-elle partie l'autre fois d'ailleurs ? Ah oui, l'avion qui a atterri dans l'océan. Elle ne doit avoir aucune idée de ma souffrance, même ma mère en était stupéfaite. C'est sûrement la raison principale qui l'incite à vouloir me caser.

Énervé et désolé, je m'empare des paquets de chewing gum de Na Rae, ouvre en grand la porte du balcon et tends le bras vers l'extérieur. Ses précieuses sucreries en main. « Promets-moi de ne jamais prendre l'avion pour voyager ou je vais... Ooops...  » Même pas le temps de la menacer que déjà la menace est mise à exécution. Involontairement je précise. Les paquets tombent sur la tête d'un passager qui lève la tête pour m'insulter. Je ferme la porte aussitôt en grimaçant. « Vaut mieux pas ré-ouvrir cette porte avant deux heures au moins, histoire qu'il oublie que je suis un "pauvre con qui a un problème avec du chewing gum". » Je lance un regard désolé à me belle avant de me diriger vers le lit. « Bon étant donné que t'aimes pas les canapés, tu vas pas y dormir. Je veux bien me comporter en gentleman. » Je prends les draps du lit et les étale sur le sol, y jetant sans aucune grace deux coussins. Voilà, elle pourrait bien y passer la nuit pendant que je profite de mon lit tout seul. «  Quoi ? T'avais pensé que je te céderais mon lit ? » Faut pas rêver. Je m'assieds sur le draps et tape le sol de ma main pour l'inviter à me rejoindre. Lorsque c'est le cas, je m'approche d'elle. Sérieux et  concentré. Vas-y, dis-lui que tu l'aimes. «  Na Rae, je... je... j'ai jamais remarqué mais t'as des narines anormalement proportionnées. » Et je suis à nouveau totalement hors-sujet.





Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon012 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon211 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon111
▬ CHILDHOOD CAN ALWAYS FLARE UP WITHIN US ▬
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Cho Min Huan

Cho Min Huan


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 277
•• J'habite : Jung-gu
•• Métier : Chanteur

Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.    Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  EmptyJeu 17 Avr - 13:03

TITRE :

 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.




 


    « Je dormirai sur le canapé alors, mais je ferais tout pour ne pas y dormir. » Un de mes sourcils s'arqua doucement à cette remarque. Il devait pourtant être fatigué, non ? Il avait des lubies étranges qu'on se le dise. Je penchais légèrement la tête sur le côté, et finissais par hausser les épaules, calmement. « Il faut dormir la nuit ! Après tu vas être fatigué ! » m'écriais-je en l'observant, surpris, n'ayant surtout pas compris le sous-entendu.
    De toute manière, j'avais d'autre sujets de préoccupation : ce sofa immonde qui me faisait de l’œil depuis que nous étions entrés dans cette chambre. Dan Il ne comprendrait sûrement pas mes exigences. Mais je m'en fichais, je savais ce qui était bon pour moi, et ce plastique bon marché ne l'était définitivement pas. Il n'y avait aucune chance que je fasse une concession. Déterminé, je croisais les bras et tapais du pied sur le sol, attendant «patiemment» que Dan Il fasse quelque chose pour arranger la situation. C'était un homme, oui ou non ?

    Eh bien quoi ?
    Les vapeurs d'alcool me donnaient chaud, et j'avais la tête qui tournait. Les murs tanguaient et j'avais un peu la nausée. Mais vomir manquerait totalement de classe, j'étais quelqu'un de la haute moi. « Monsieur, votre canapé est à chier. » Je hochais la tête, convaincu qu'il avait raison, et m'attendais à le voir déverser tout un tas de noms d'oiseaux, et de menaces. Mais le bagagiste s'excuse platement et quitte la chambre sans traîner, ne manquant pas de nous regarder avec confusion. Je ne savais pas ce qu'ils avaient tous ce soir, avaient-ils un problème ? Dan Il n'était pas si mal élevé pourtant. « C'est tout ? Tu es bien trop tolérant mon Lapin. » dis-je en secouant la tête de gauche à droite, dépité.

    Je fronçais les sourcils quand il me prenait mes chewing-gum. Je sentais l'embrouille à des kilomètres, et j'y tenais moi ! Je les avais piqué à Hyo Lin alors qu'elle était à l'université. Elle allait probablement me détester quand je reviendrai. On se disputerait un bon coup, et ce silence embarrassant en sa présence ne serait plus qu'un mauvais souvenir ! Satisfait de mon idée, je m'avançais vers Dan Il, persuadé que j'allais récupérer mes sucreries, que je dormirai sur le lit et que lui il ne dormirait pas, et que demain les murs arrêteraient de me donner le tournis.
    Ce fut donc avec un sourire béat, que je tendais le bras pour récupérer mon bien : « Promets-moi de ne jamais prendre l'avion pour voyager ou je vais... Ooops... » J'écarquillais les yeux, en sursautant d'un coup. Il l'avait fait tomber ! Le mécréant ! « Yaaah... C'est malin ça... » Commentais-je sérieusement abattu. « L'avion me fait flipper en plus, pauvre idiot ! » Ajoutais-je en tapant du pied, vexé.

    Il avait déjà refermé la porte, et mes chewing-gum étaient perdus à jamais. « Vaut mieux pas ré-ouvrir cette porte avant deux heures au moins, histoire qu'il oublie que je suis un "pauvre con qui a un problème avec du chewing gum". Bon étant donné que t'aimes pas les canapés, tu vas pas y dormir. Je veux bien me comporter en gentleman. » Je croise les bras, toujours aussi vexé. « Eh ! Tu fais quoi là ? Qu'est-ce que tu imagines hein ? Je ne dors pas par terre moi. Non mais ! Et puis quoi encore !  » me plaignais-je, en réfléchissant à comment est-ce que j'allais finir la nuit dans ce lit. J'avais le dos très fragile moi, hors de question que je dorme par terre ! «  Quoi ? T'avais pensé que je te céderais mon lit ? » « Ton lit ? Non mais tu plaisantes quand même, Monsieur-j'ai-aucune-classe.  » Je répondais du tac au tac, avant de m'asseoir à côté de lui, comme il me le demandait, toujours en train de bouder. Je n'avais pas la moindre intention de lui accorder quoi que ce soit. Et d'ailleurs, qu'il ne compte pas sur moi pour dormir ici. Ce serait le lit, ou rien du tout. «  Na Rae, je... je... j'ai jamais remarqué mais t'as des narines anormalement proportionnées. » Je fronçais les sourcils, ne remarquant que maintenant à quel point il s'était approché de moi, et aussi sec je cachais mon nez de ma main gauche.

    « Tu manques de romantisme, c'est incroyable. Mais je m'en fiche, bouge de là. dis-je en me mettant sur mes genoux et en tirant sur les draps très fort, avant de tomber en arrière d'un seul coup. « Je ne dors pas par terre moi, tu me perds mes chewing-gum et ensuite ça ? Tu abuses ! C'est le lit, ou rien !  » dis-je en me redressant doucement, me massant le derrière. Je penchais la tête sur le côté et recommençais à faire de l'aegyo : « S'il te plaiiiit. ♥ »

    Eh non, je ne reculais devant rien pour atteindre mon objectif.








« Superstar»


I know you think that you've got it all, and by making other people feel small, makes you think you're unable to fall. And when you do, who you gonna call? See, what you give is just what you get, I know it hasn't hit you yet.
Lauryn Hill ; Superstar
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Choi Dan Il

Choi Dan Il


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 305
•• Métier : Acteur, chanteur solo & présentateur TV

Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.    Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  EmptyVen 9 Mai - 22:17

TITRE :

 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.




 

En douceur, je tourne la tête vers Na Rae. Je dois dormir la nuit quand je suis fatigué, elle dit. Elle est encore sur le cul de mon annonce. Je sais qu'elle avait souvent été poussée à l'exigence par ses parents, mais là c'était juste un peu trop. « C'est tout ? Tu es bien trop tolérant mon Lapin. » Je jette un coup d'oeil derrière moi, histoire de vérifier que c'est bien moi le lapin. « Non c'est toi qui es bien trop... pas tolérante. » Au secours, mon vocab est encore plus restreint que d'habitude. « Si c'est histoire de me parler de toutes les idées déco que t'as vues dans une émission, essaie même pas, je suis pas d'humeur ! » Je continue à cumuler les embrouilles et la laisse me blâmer pour ses chewing gum perdus. « L'avion me fait flipper en plus, pauvre idiot ! » Elle aurait pas pu le dire deux secondes plus tôt ? Je m'empare de mon verre de scotch avant de le lui proposer, faut qu'on se calme un peu. « Tiens, prends une gorgée. Ce serait irrespectueux de ne pas finir un scotch à 2500$ la bouteille. » Irrespectueux vis-à-vis de mon porte-monnaie. Si cette suite me coûte un bras, autant en profiter un max.

Je regarde le hammam puis Na Rae, Na Rae puis le hammam. Non. Non... NON. Mon corps va pas très bien là et je veux pas l'entendre dire que je suis un mauvais coup, demain. Puis il y a quasiment aucune attraction physique. Quelque chose la rend moins sexy à mes yeux. « Eh ! Tu fais quoi là ? Qu'est-ce que tu imagines hein ? Je ne dors pas par terre moi. Non mais ! Et puis quoi encore ! Ton lit ? Non mais tu plaisantes quand même, Monsieur-j'ai-aucune-classe.  » Je roule les yeux, feignant le dégoût. Qu'est-ce qu'elle est égoïste ! Mais elle me fait aucun mal, à part m'emmerder bien sûr alors je tais mes pensées. Les femmes trouvent constamment le moyen d'en demander davantage à l'autre sexe de toute façon.

« Tu manques de romantisme, c'est incroyable. Mais je m'en fiche, bouge de là. Je ne dors pas par terre moi, tu me perds mes chewing-gum et ensuite ça ? Tu abuses ! C'est le lit, ou rien ! » Non mais, elle me prend pour son esclave ou quoi ? Pas le temps d'expliciter ma pensée que je me retrouve la tête contre le sol. Ce n'est qu'après m'être redressé que je comprends comment elle a fait. « S'il te plaiiiit. ♥ » Quand je dis que masculinisme est en voie de supplanter le féminisme... « Toi... tu.. tu.. je... RAAAAH !! » je crie en ébouriffant mes cheveux, ma tête me fait encore plus mal. Fait chier ! On frappe soudainement à la porte, je me lève pour découvrir le bagagiste qui s'excuse d'avoir oublié mon porte-clés, affirmant qu'il pensait que je rigolais. Il embrasse notre chambre - qui ne ressemble plus à une chambre d'hôtel 5 minutes après notre arrivée - du regard puis ajoute : « Je trouve ça beau, l'amour entre deux hommes. Si j'avais pas ma femme, je serais sans doute dans les bras d'un homme à l'heure qu'il est. Qui aurait cru que Cho Min Huan et Choi Dan Il étaient gays ha. » Et il s'en va en ricanant. Je zappe totalement la partie où il mentionne mon nom et regarde Na Rae, perplexe. « Min Huan, gay... ça explique tout le temps qu'il passe dans le bureau de son manager. »

Bon, passons aux choses sérieuses. Je cherche le panneau "ne pas déranger" mais en raison de flemme intense, je l'accroche à mon torse, non à la porte. Je me dirige ensuite vers ma belle, prends son visage entre mes mains et colle mes lèvres contre les siennes avec force. Elle a perdu toute sa sexinness, je confirme. Je trouve même le temps de nous prendre en photo pour ensuite la poster sans trop m'en rendre compte sur mon Twitter et sans aucun commentaire. « Na Rae, je... je vais pas bien. » Après, mon corps me lâche et c'est comme un black-out. Je tombe en avant, mon visage heurtant violemment le carrelage. Oh ça fera sûrement mal demain. Il est à elle le lit.





Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon012 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon211 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon111
▬ CHILDHOOD CAN ALWAYS FLARE UP WITHIN US ▬
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Cho Min Huan

Cho Min Huan


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 277
•• J'habite : Jung-gu
•• Métier : Chanteur

Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.    Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  EmptyVen 23 Mai - 15:30

TITRE :

 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.




 


    Franchement, je ne comprenais pas comment un hôtel supposé « de luxe » pouvait proposer des services de bas étages, et le fait que je sois beurré comme un petit lu, ne changeait pas mon point de vue du tout. Un canapé recouvert de plastique n'avait pas sa place dans ma chambre à coucher. Et si Dan Il n'était pas assez futé pour le comprendre, nous n'avions rien à faire ensemble. « Non c'est toi qui es bien trop... pas tolérante. Si c'est histoire de me parler de toutes les idées déco que t'as vues dans une émission, essaie même pas, je suis pas d'humeur ! » Moi ? Intolérante ? J'étais celui qui faisais tout les compromis dans cette relation, alors il ferait mieux de ne pas monter sur ses grands chevaux trop vite le Lapinou, où je retournais vivre chez ma mère ! Parfaitement ! Il ne comprendrait même pas ce qui se passerait.

    « Si c'est comme ça que tu le prends, je te dirai rien, c'est d'accord. Mais ne dis pas de bêtise, je suis la réincarnation de la tolérance, tu le sais !  » balançais-je, tout bougon. Je penchais la tête de gauche à droite, en gonflant les joues et quand il me proposa un verre d'alcool, j'eus un sacré haut le cœur, je m'en couvrais la bouche pour éviter tout... débordement. « Tiens, prends une gorgée. Ce serait irrespectueux de ne pas finir un scotch à 2500$ la bouteille. » Je secouais la tête vivement, en croisant mes mains devant ma figure pour leurs faire former une croix.

    « C'est vraiment une très mauvaise idée, crois-moi. Sois respectueux tout seul, moi je te soutiens moralement, ou je risque de devenir très peu raffiné, si tu veux tout savoir.  » avouais-je, en haussant les épaules. Je n'aurai sûrement pas de problèmes pour avoir été trop honnête, n'est-ce pas ?
    C'était lui qui risquait d'en avoir, des problèmes, s'il ne me laissait pas dormir dans le lit. Je n'allais pas le frapper, mais j'allais lui faire avaler l'oreiller à coup de marteau pilon. D'ailleurs, je ne lésinais pas sur les moyens pour qu'il me laisse dormir où je le voulais. « Toi... tu.. tu.. je... RAAAAH !! » Je ris, satisfait, en me tapotant la bouche plusieurs fois, de manière hautaine. « Je suis irrésistible, c'est pas ta faute mon chou.  » répliquais-je, très fier.

    Persuadé que j'allais obtenir ce que je voulais, même ma petite chute n'était plus si douloureuse. Et le bagagiste ne parviendrait même pas à briser ce petit bonheur fraîchement retrouvé. « Je trouve ça beau, l'amour entre deux hommes. Si j'avais pas ma femme, je serais sans doute dans les bras d'un homme à l'heure qu'il est. Qui aurait cru que Cho Min Huan et Choi Dan Il étaient gays ha. » « Eh ?  » demandais-je aussi sec. Je n'étais pas gay voyons ! Je pense que j'aurai été le premier à être mis au courant sinon ! J'étais peut-être alcoolisé, mais j'avais toujours les idées claires : des femmes, c'est tout. Je ne comptais pas commencer un régime végétarien maintenant. Non mais et puis quoi encore, ce n'était pas parce que je n'avais -à proprement dit- jamais rien commencer avec une femme, que j'allais passer du côté obscure de la force.

    « Min Huan, gay... ça explique tout le temps qu'il passe dans le bureau de son manager. » J'ouvrais des yeux ronds comme des billes : « Comment ça Eun Seok est gay ?! Et il m'a rien dit ? Quel cachottier.  » dis-je, en haussant les épaules, pas plus retourné que cela au fond. J'étais trop fatigué et ma tête était trop brumeuse, pour que je parvienne à penser correctement. Je voulais juste dormir. Et quand Dan Il revint dans le coin, je me suis dis la même chose, ne m'attendant pas du tout à ce qu'il m'embrasse.... NON MAIS QUELLE PAUVRE TACHE IL VENAIT DE ME VOLER MON PREMIER BAISER. « Na Rae, je... je vais pas bien. » Je fronçais les sourcils, en fronçant les sourcils et en frissonnant de dégoût, voilà tout l'effet que ça me faisait. « Non tu ne vas pas bien du tout, je te le confirme.  » Mais le traître s'était déjà effondré comme une vieille loque.

    Je m'empressais de lui piquer la couverture, et de m'enrouler dedans, si jamais il recommencer à jouer les folle-dingues. Puis je finissais, moi aussi, par m'endormir.

    Fin du Flashback

    NON je n'avais pas mes vêtements. SACREBLEU. Bon, je n'étais pas complètement nu non plus, j'avais mon boxer, mais tout de même. Comment est-ce qu'on en était arrivés à pioncer dans le même lit. « Rappelle-toi, bon sang, rappelle-toi. Sans attendre, je tirais de nouveau la couette vers moi, et poussais l'autre dingue d'un coup de pied, jusqu'à ce qu'il tombe par terre. Sans aucune compassion, j'ajoutai : On est en situation de crise là. CHOI DAN IL, dès que je me souviens ce qu'on fait.. Je me massais à nouveau les tempes, grimaçant : Oh ma tête, bon sang.  » Quelle bêtise avais-je fait encore, HEIN ?

    Et pourquoi est-ce qu'il était de la partie, lui hein ?








« Superstar»


I know you think that you've got it all, and by making other people feel small, makes you think you're unable to fall. And when you do, who you gonna call? See, what you give is just what you get, I know it hasn't hit you yet.
Lauryn Hill ; Superstar
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Choi Dan Il

Choi Dan Il


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 305
•• Métier : Acteur, chanteur solo & présentateur TV

Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.    Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  EmptyMer 4 Juin - 17:17

TITRE :

 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.




 

« Tout ce que tu veux ma biche. » L'incarnation de la tolérance, laissez-moi rire. J'ai juste pas envie de lui prouver le contraire en cherchant la bagarre. « C'est vraiment une très mauvaise idée, crois-moi. Sois respectueux tout seul, moi je te soutiens moralement, ou je risque de devenir très peu raffiné, si tu veux tout savoir.  » Je prends ça pour une menace, hausse les épaules et... suis respectueux tout seul, comme elle dit si bien. Je bois sans m'inquiéter, mon estomac ayant déjà rejeté le surplus au bar. « Je suis irrésistible, c'est pas ta faute mon chou.  » C'est pas le mot que j'aurais utilisé, si ça tenait qu'à moi je la qualifierais de "chiante". Seulement, je suis pas prêt à essuyer les conséquences, quand les femmes s'énervent c'est moche alors je tente d'éviter. Si elles s'énervent malgré tout, je préfère garder un minimum de trois mètres de distance. « Comment ça Eun Seok est gay ?! Et il m'a rien dit ? Quel cachottier.  » Pourquoi il lui dirait quelque chose, elle n'a rien à voir avec lui ni avec son idiot de protégé. Je me dis que si ce dernier n'est pas au courant non plus, c'est que Eun Seok le trompe. C'est possible... oh mince, même bourré je me rends compte que mes idées sont pas pertinentes.  

Un baiser plus tard et j'en ai la confirmation. Quelles sont les chances que je me réveille pas demain ?

Fin du flashback

Je peux dormir pendant un bombardement, j'ai le sommeil lourd. Mais pas quand Min Huan joue le réveil. « Rappelle-toi, bon sang, rappelle-toi. » C'est sa voix qui fait tout ce boucan ? Il suffit pas qu'il s'approprie la couette, il fallait qu'il me pousse hors du lit également. Souffrance atroce ! C'est ce comportement qui contribue à son manque de popularité. Je sens ma tête tourner comme une toupie mais essaie de me redresser et de comprendre pourquoi je suis torse nu. « On est en situation de crise là. CHOI DAN IL, dès que je me souviens ce qu'on fait..  Oh ma tête, bon sang.  » Tu parles, j'ai fait un cauchemar des plus bizarres. Un type déguisé en lapin avait des intentions pas très honnêtes envers moi...  "Ce qu'on a fait... ?", ce serait quand même pas lui, si ? Histoire d'être sûr : « Tu pourrais dire "mon lapin au caramel salé" ? » Oh.mon.Dieu. Quand Bak Yul m'a embrassé, je me disais que je pourrais pas tomber plus bas, mais là... Non non, même bourré je me permettrais pas de l'approcher, j'en suis certain.

Bar, Min Huan, taxi, hôtel... mes souvenirs sont un peu confus. Je lui lance un regard chargé de haine : « C'est pas parce que j'avais le sang alcoolisé que je t'ai... tou-ché. T'as une mine affreuse d'ailleurs.  » Je me lève avec difficulté, par miracle je tombe pas trois sec plus tard. Je donnerais n'importe quoi pour un verre d'eau. Misérablement, j'avance jusqu'à la table basse en verre. Il n'y a pas que de l'eau, mais aussi des fruits et une crème. De la chantilly peut-être. Le tout accompagné d'une enveloppe "Déversez la crème sur le fruit, introduisez-le dans la fine bouche de votre conjoint, si la crème se retrouve ailleurs que sur sa bouche, récupérez-la avec votre langue." Signé le réceptionniste. Mais qu'est-ce qu'il a, lui ? Pourquoi avoir aménagé cette chambre pour nous ? Quand, plus loin, mes yeux tombent sur des préservatifs et du lubrifiant coloré et aromatisé à la pêche, je me pose plus la question. Je laisse tomber le bout de papier comme si par ce simple contact j'allais avoir la peste. MERDE MERDE MERDE. Hâtivement, je m'enferme dans la salle de bains. Ouais, il n'en fallait pas plus à mon estomac pour rejeter son contenu.

Je ressors quelques minutes plus tard. Cette journée commence si mal. « Double problème, non seulement j'ai encore fini dans le lit de quelqu'un, faut que ce soit... toi. Beurk. C'est comme si ma maison était prise dans une inondation et qu'ensuite, elle prenait feu. » J'arrive à récupérer mon phone. Faut que j'appelle Nam Sun... ou pas. Mon avocat ou un taxi, c'est mieux. Ils oseraient pas me gueuler dessus comme il le fait. Mais dès que mes yeux se posent sur l'écran, sur une photo où moi et l'autre boulet on s'embrasse, le tremblement gagne tout mon corps. Ma voix est paralysée, j'arrive pas détacher mon regard de l'écran tellement c'est dégueulasse et tellement j'y crois pas. Heureusement qu'à présent j'ai l'estomac vide,  la femme de ménage m'en remerciera. « Il... il... il faut que tu viennes voir... cette chose. »





Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon012 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon211 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon111
▬ CHILDHOOD CAN ALWAYS FLARE UP WITHIN US ▬
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Cho Min Huan

Cho Min Huan


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 277
•• J'habite : Jung-gu
•• Métier : Chanteur

Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.    Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  EmptyDim 8 Juin - 0:00

TITRE :

 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.




 



    Horreur, damnation et préservatifs à la pêche. Voilà comment on pourrait résumer le réveil de ce matin. Je ne voulais pas voir à quoi ressemblait Dan Il torse nu, ni savoir que la corbeille que je voyais un peu plus loin n'était probablement pas là pour faire une salade de fruits, et ENCORE MOINS apprendre que les gens étaient assez malades pour aromatiser les préservatifs. Non, vraiment, sans façon, très peu pour moi -en plus, pêche?-
    Pour voir tout cela, il avait donc fallu que je me redresse un peu, mais je n'en restais pas moins emmitouflé dans la couverture, n'ayant cure de l'éventualité qu'il prenne froid. D'ailleurs, s'il pouvait prendre fois, ça m'arrangerait en fait. « Tu pourrais dire "mon lapin au caramel salé" ? » Je faisais le signe V avec l'index et le majeur de ma main droite, plaçais cette dernière devant mon œil, et dans un sourire des plus faux, je lui disais :

    « Je préfère te dire 'crève', mais pas d'offense hein ? » Non mais vraiment Dan Il ? «Mon lapin au caramel salé » ? Il débloquait complètement en fait. Je troquais mon air temporairement mignon pour un autre bien plus austère.

    Un frisson désagréable me parcouru le dos, comme un mauvais pressentiment, une mise en garde. Des images me revenaient, images que je préférais crypter, pas certain d'être prêt à me souvenir de la soirée de la veille.

    Ma vie était en train de tourner en blague. Comme si on m'obligeait à manger du poulet avec de la mayonnaise ratée, ou un soufflé retombé à plat... Bref, vous l'aurez compris, ce n'était pas une très grande réussite. « ...T'as une mine affreuse d'ailleurs.  » Distrait par mes préoccupations existentielles de première importance : moi ; je n'avais qu'entendu la fin de ses mots, pour le regretter aussi sec. L'hôpital se fichait de la charité. Scandaleux.

    « J'imagine qu'il vaut mieux entendre ça que d'être sourd, hein ? Cela dit, lève les pieds quand tu marches, tu vas finir par marcher sur les valises que t'as sous les yeux.  » lançais-je en le regardant de la manière la plus hautaine que j'avais en stock. J'excellais dans ce petit jeu, pas de chance pour lui.

    Après avoir cherché mes vêtements des yeux, je laissais ma tête tomber lourdement en arrière. Avec un peu de chance, c'était juste un cauchemar, ou je me cognerais assez fort pour avoir une commotion cérébrale et tout oublier. Je fermais les yeux, puis les rouvrais : « Oh mon dieu, mais disparais, c'est pas vrai.  » Je réitérais l'expérience une seconde fois avant de me faire à l'idée que cet être nuisible avait dormi à moins d'un mètre de moi, tant que je ne recouvrai pas mes souvenirs, je refusais d'envisager la possibilité qu'il y ait eu plus que ça.

    Quand il décide enfin de disparaître dans la salle de bain, je souffle face à cette demie victoire, hésitant à sortir du lit, car ne sachant pas quand est-ce qu'il allait ressortir, d'ailleurs heureusement que j'avais hésité, car il ressortait seulement quelques minutes plus tard : « Double problème, non seulement j'ai encore fini dans le lit de quelqu'un, faut que ce soit... toi. Beurk. C'est comme si ma maison était prise dans une inondation et qu'ensuite, elle prenait feu. » J'arquais un sourcil plus que l'autre, tout en l'observant avec dédain :

    « Si tu pouvais éviter de raconter ta vie quand tu sais que j'en ai rien à cirer ce serait extra. Il est trop tôt pour ça. Et le feu ne s'attaque pas à du bois pourri, si tu vois ce que je veux dire, sale plouc.  » rétorquais-je, mauvais.

    Après tout, j'étais tout aussi dégoûté que lui par la situation, alors s'il pouvait le montrer un peu moins, ça m'arrangerait. Un petit 'tssh' fila entre mes lèvres, alors que je décidais de juste l'ignorer. « Il... il... il faut que tu viennes voir... cette chose. » Interloqué je tourne la tête vers lui, et la penche sur le côté. Naturellement, je lui répondrais bien non. Mais son visage dégoûté m'alarme, et il ne me demanderait pas de venir si ça ne me concernait pas aussi, alors tirant la couverture avec moi, je me lève -non sans difficultés-, et vais le rejoindre pour voir..........

    « Oh mon dieu, tu me fais quoi là ? demandais-je en lui arrachant le téléphone des mains. Oh, ma question ne servait plus à rien, j'avais ma réponse. J'allais le tuer. Le massacrer, faire don de son corps à la science, et demander à la science qu'elle le tue aussi. Je vais te faire un procès. Choi Dan Il, tu es fini.  » criais-je en balançant le portable dans un coin de la chambre sans aucun état d'âme.

    J'allais ramasser mes affaires, et cette fois, à mon tour de m'enfermer dans la salle de bain.








« Superstar»


I know you think that you've got it all, and by making other people feel small, makes you think you're unable to fall. And when you do, who you gonna call? See, what you give is just what you get, I know it hasn't hit you yet.
Lauryn Hill ; Superstar
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Choi Dan Il

Choi Dan Il


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 305
•• Métier : Acteur, chanteur solo & présentateur TV

Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.    Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  EmptyVen 27 Juin - 23:55

TITRE :

 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.




 

Je me déteste déjà mentalement d'avoir dû lui demander de dire "mon lapin au caramel salé", mais à l'entente du "crève" et à la vue de sa mine "mignonne", j'ai carrément envie de m'enrôler dans l'armée. Loin loin loin de ce fou que je soupçonne d'être gay. « J'imagine qu'il vaut mieux entendre ça que d'être sourd, hein ? Cela dit, lève les pieds quand tu marches, tu vas finir par marcher sur les valises que t'as sous les yeux.  » Ce qu'il lui faut, c'est un miroir et un meilleur sens d'humour. Si seulement j'avais la force de le dire à haute voix. Mais il a pas tort, je sais que je suis en misérable état, pour pas changer. Alors que j'ai le plus grand mal à faire le moindre mouvement, les souffrances de monsieur semblent être psychiques. « Oh mon dieu, mais disparais, c'est pas vrai.  » Il ne manquait plus qu'il se prenne pour un magicien maintenant. Si les problèmes pouvaient être réglés de cette manière, Nam Sun aurait disparu depuis bien longtemps. Je soupire en réfléchissant à comment abréger mes souffrances. C'était pas une bonne idée de me réveiller à la barbare vu la gueule de bois que je me paye. Ses propos résonnent en boucle dans ma tête, je me décide à mettre fin à cette comédie. « C'est facile de savoir qui en est responsable ! On a qu'à demander qui paie la suite. » Bah oui, je suppose que tant de luxe, c'est pas offert. Je prends le téléphone pour appeler le réceptionniste, demande qui va régler la facture. Ses explications me choquent et je raccroche sèchement. Mais c'est vrai qu'avec son salaire miteux, Min Huan ne pourrait pas se charger des finances. Pour faire plaisir à ma fierté déjà totalement en miettes, je lui dis pas la vérité : « La suite est réservée en ton nom, ça veut tout dire. »

« Si tu pouvais éviter de raconter ta vie quand tu sais que j'en ai rien à cirer ce serait extra. Il est trop tôt pour ça. Et le feu ne s'attaque pas à du bois pourri, si tu vois ce que je veux dire, sale plouc.  » J'hausse simplement les épaules, on dirait qu'il est programmé à me détester. Mon attention se centre ensuite sur mon portable. Sans abuser, c'est le drame. « Oh mon dieu, tu me fais quoi là ? Je vais te faire un procès. Choi Dan Il, tu es fini.  » C'est clair que JE l'embrasse, mais s'il s'attend à ce que je l'avoue il va être déçu. Je sais pourtant qu'il est pas bête, ou qu'un peu, et il me faut inventer une bonne excuse. « T'étais en détresse respiratoire et j'étais le seul dans la pièce. » Je vais récupérer mon pauvre téléphone, c'est moi qui vais lui foutre un procès si l'appareil est cassé. « Oh non, je suis fini. Bonne chance pour trouver un avocat qui te rirait pas au nez. » Je ramasse l'objet avant de l'entendre claquer la porte de la salle de bains.

Je me dirige vers le balcon mais à peine la baie vitrée ouverte que je découvre déjà une horde de journalistes devant l'entrée de l'hôtel. Magnifique, on est coincés ici. Je la referme en soupirant avant de m’asseoir et de ne pas bouger d'une oreille. J'entends déjà Nam Sun dire que cette histoire fait partie du top 10 de mes scandales. Cependant, ces inquiétudes restent pas : mon ventre gargouille. Je m'empare du téléphone pour appeler le room service et quelques minutes plus tard, je me retrouve avec un petit déjeuner complet + des aspirines. Après une grosse cuite, j'ai toujours trop faim. Je grogne néanmoins en me rappelant qu'un certain monsieur est dans la salle de bains d'à côté. Quand il en ressort, je lui dis sadique à souhait, la bouche pleine : « A ta place je mangerais bien une crêpe avant de regarder par le balcon. » On sait jamais, ça pourrait lui couper l'appétit.





Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon012 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon211 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Icon111
▬ CHILDHOOD CAN ALWAYS FLARE UP WITHIN US ▬
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Cho Min Huan

Cho Min Huan


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 277
•• J'habite : Jung-gu
•• Métier : Chanteur

Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.    Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  EmptyDim 29 Juin - 16:26

TITRE :

 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.




 


    Je n'arrivais pas à croire qu'une telle chose se soit produite. C'était du grand n'importe quoi sérieusement. Je passais mon temps à chanter ma haine pour Choi Dan Il à mon manager, comment est-ce que j'allais lui expliquer la raison de ma présence à l'hôtel avec lui ? En fait, c'était peut-être lui qui m'avait fait boire. J'étais responsable moi, jamais je n'aurai bu autant de mon propre chef.
    Et en plus, il était homosexuel ? Pas de méprises, je n'avais rien contre les végétariens, mais je ne faisais pas parti de cette secte, et quand bien même j'en serai : ce nuisible n'entrerait jamais dans mes critères. Me mettre avec un raté pareil, ce serait saboter ma descendance à tous les coups. Cela dit, j'avais envie de bousiller la sienne : il m'avait volé mon premier baiser. D'accord, j'étais plutôt mignon, mais est-ce qu'il ne savait pas retenir ses pulsions sexuelles ? C'était donc en le jugeant tout naturellement, que j'écoutais d'une oreille distraite ce qu'il avait à me dire. « T'étais en détresse respiratoire et j'étais le seul dans la pièce. » J'arquais un sourcil et le jaugeais d'un air mauvais :

    « Te fous pas de moi Choi. » Oui, j'avais ôté toute forme de respect dans ma façon de parler. De toute façon, je n'en avais jamais utilisé aucune bien qu'il soit mon sunbae techniquement, mais avec cela, qu'il ne compte pas sur moi pour lui faire des courbettes. « Oh non, je suis fini. Bonne chance pour trouver un avocat qui te rirait pas au nez. » Je croisai les bras, et un petit 'pfft' fila entre mes lèvres « Il pourra me rire au nez tant qu'il veut. Avec un bon chèque, il m’obéira au doigt et à l’œil.  » lui avouais-je en haussant les épaules, comme si le problème allait être vite réglé.

    Car il le serait, pas vrai ?
    S'il pensait une seule seconde que je parlais à la légère, il se fourrait le doigt dans l’œil, et jusqu'au coude.

    Après cela, pour éviter de vomir, je préférais me rendre dans la salle de bain, m'habiller en vitesse, et réfléchir à ce qu'il fallait que je fasse maintenant. Ce que je savais, c'était que je ne pouvais pas sortir sans faire attention aux journalistes. J'inspirai un bon coup, et sortais de la salle de bain. Je prenais bien soin de fusiller Dan Il du regard, répugnant rien que l'idée d'avoir à lui adresser la parole à nouveau. Mais comme je l'avais dis, j'étais responsable et mature, alors j'allais faire le premier pas, et me tirer de ce trou à rat aussi sec.
    Pas étonnant que j'ai été en détresse respiratoire, vu toute la poussière qu'il y avait ici.

    Attendez une minute. Ew.
    Un frisson parcouru mon dos, et je regardai ailleurs, me dirigeant doucement vers la baie vitrée : « A ta place je mangerais bien une crêpe avant de regarder par le balcon. » Je tournais à nouveau vers lui, et me retenais de lui balancer la lampe de chevet en pleine poire :

    « A ta place, j'écrirai mon testament avant de m'adresser la parole à nouveau. Je me casse.  » Si il pensait que j'allais joyeusement manger une crêpe, alors qu'un tas de journalistes étaient en train de réinventer ma vie.

    Il allait me le payer très cher. Très. Très cher.








« Superstar»


I know you think that you've got it all, and by making other people feel small, makes you think you're unable to fall. And when you do, who you gonna call? See, what you give is just what you get, I know it hasn't hit you yet.
Lauryn Hill ; Superstar
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé





Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.    Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.  Empty

TITRE :

 Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.




 



Revenir en haut Aller en bas

 

Dan Il ; Faites pas la guerre, faites l'am... Non, faut pas déconner quand même.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Cheval de Guerre [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Underworld : Nouvelle ère [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Sahara [DVDRiP]Guerre
» [UPTOBOX] Dunkerque [DVDRiP]Guerre
» Croix de fer [DVDRiP]Guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Generation :: C'est la fête à la New Génération :: The endBut nothing really disappears :: Finished stories-