AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -46%
Promo rare sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
Voir le deal
206 €

Partagez



Anonymous

Invité


Invité



Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Empty
MessageSujet: Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.    Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  EmptyVen 10 Jan - 18:55

TITRE :

 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.




 


    « Mademoiselle Chang ? Bonjour oui, je suis le manager de Choi Dan Il, nous voudrions vous proposer un contrat, nous avons besoin de vos services, en tant que professeur. Bien sûr, vous serez rémunérée comme il se doit. »
    « Je... Je ne demanderai pas comment vous m'avez trouvé, mais je suis prise toute la journée, vous savez, l'université se termine en général à 18 heures. Et je ne suis pas du genre à faire des heures supp' »
    « Est-ce qu'il vous serez possible de passer après dans ce cas ? »
    « Vous entendez ce que je vous raconte ou pas ? »
    « Vous pourriez essayer une fois non ? Ce soir, et si ça ne vous convient pas, libre à vous de refuser mon offre. »

    Je soupirai de manière bien audible face à la ténacité de mon interlocuteur, mais finissais tout de même par donner mon accord. C'est après qu'il m'envoya l'adresse par texto, ainsi que l'heure à laquelle je devais me présenter. J'avais un cours magistral dans une heure, j'allais être crevée, une fois arrivée chez ce Dan Il. J'espérais qu'il était intéressé par la matière, car je ne comptais pas rester jusqu'à l'aube. S'il le fallait pour mon sommeil en retard, je lui ferai apprendre Oui-oui par cœur, et basta.
    Deux heures plus tard, je pliais bagages et faisais sortir mes étudiants en avance pour être à l'heure. L'appartement était loin de là où j'exerçais, je devais donc prendre les transports en commun.
    Et tout le monde sait que les transports en commun à 18 heures : ça pue, c'est bondé, et il y a trop de monde. C'était donc là les nombreuses raisons qui me firent descendre une arrêt plus tôt. Sinon, quelqu'un aurait fini le voyage en civière. Et ce n'était pas moi la grande gagnante. En attendant, j'allais finir par être en retard si je continuais ainsi.

    Je remontais un peu plus haut mon sac à main, et pressais le pas en direction du lieu de rendez-vous. J'apercevais au loin deux hommes et me dirigeais en leurs direction, m'efforçant de ne pas laisser voir que je venais de parcourir l'équivalent de trois fois l'allée-retour université/chez moi en moins d'une demie heure. J'avais quatre heures de TD et deux de CM dans les genoux aussi, autrement dit, la starlette n'avait pas intérêt à faire la difficile, ou je lui faisais manger un dictionnaire. Il en aurait bien un chez lui, non ?

    Une fois à leurs hauteur, je m'inclinais légèrement en avant pour les saluer. « Annyeong, je suis Chang Lee Envy, votre professeur? » Le manager me salua lui aussi en quatrième vitesse, et ensuite briefa son poulain, paroles dont je n'entendais que le tiers. Ce qui n'était pas plus mal au demeurant. J'avais déjà vu Dan Il à la télévision, maintenant ça me revenait. Pour y être, il devait forcément être un minimum cultivé, n'est-ce pas ? New Generation n'engageait pas des brêles, hein ?

    Je fis la moue, perplexe alors que le manager me laissait seul avec son protégé. Un fin sourire étira les commissures, tandis que je décidais de commencer :

    « Pas d'inquiétudes, c'est pas une question piège. Réponds honnêtement demandais-je en haussant un sourcil. Entre Titeuf et le Rouge et le Noir, tu choisis quoi pour la leçon d'aujourd'hui ? Hm ?  » Je croisais les bras sous ma poitrine et attendais une réponse. J'étais curieuse de voir ce qu'il me dirait. J'allais voir s'il avait le sens de l'humour, s'il avait un minimum d'intérêt en la matière, ou s'il faisait cela parce qu'il y était obligé.

    Vu la tête qu'il tirait. J'optais plutôt pour la dernière solution. C'était bien ma veine ça tient.


Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Choi Dan Il

Choi Dan Il


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 305
•• Métier : Acteur, chanteur solo & présentateur TV

Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.    Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  EmptySam 11 Jan - 18:33

TITRE :

 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.




 

Mon empoté de manager s'est lui-même élu "manager de l'année" depuis ma pseudo disparition. Tout le gratin de la presse s'est jeté sur moi comme des ours dérangés pendant leur hivernage, et lui avait l'intelligence de me faire reprendre doucement le travail, il a même arrangé les choses entre moi et le directeur de NG - ce qui relève vraiment du miracle. Je lui dois beaucoup, me direz-vous ? Eh bien, non ! Il a droit à un certain pourcentage de ma paie et il devrait s'en contenter, sans me demander constamment de lui être reconnaissant. Et je me serais pas emporté si cet idiot ne m'avait pas obligé à revenir dans mon ancien appartement pour assister à un cours. J'avais quelque chose de prévu pour ce soir, de plus je suis crevé.

Reina me rend la vie dure mais mon manager lui fait de la concurrence. Je n'écoutais même pas sa conversation téléphonique, espérant que l'enseignant à l'autre bout du fil l'enverrait bouler. Mais non, monsieur avait donné son accord et ça signifiait que j'étais foutu. La littérature ? LA BONNE BLAGUE ! Huh, ai-je la gueule de quelqu'un qui s'y connait ? Ou qui s'y intéresse, au moins ? S'il n'y avait pas cette émission où je devais recevoir quelqu'un de calé dans le domaine, j'aurais carrément refusé.

Quoi qu'il en soit, j'ai pas le choix, je vais faire avec. J'ai quand même forcé mon manager à promettre de ne pas me laisser seul avec notre invité parce que les profs et moi... disons qu'on s'entend généralement aussi bien que les deux familles rivales de Roméo & Juliette. Oui oui, je connais Shakespeare ! Je suis stressé parce que je sais que je vais me manger des remarques pas très gentilles. Ça fait longtemps que j'avais pas vu un prof... enfin, une. Et elle n'est pas moche. J'allais ouvrir la bouche pour la saluer à ma manière mais je reçus un coup de coude de la part de mon supérieur. Une fois son speech terminé, il m'adresse un regard amusé et me lance un "te mets pas de pression inutile" avant de tourner les talons. Je le regarde filer, impuissant. Il me laisse seul avec un prof, n'avait-il pas dit qu'il resterait là pour me protéger ?

« Entre nous, c'est fini ! » dis-je comme si je m'adressais à ma petite amie. Mon attention est ensuite attirée par la nouvelle venue. Je lui souris d'abord, comme il se doit avant de froncer les sourcils, choqué. Elle est là depuis deux minutes et déjà on m'assaille de questions ? Je rigole intérieurement : c'est une question piège, j'en mettrais ma main à couper. Règle numéro un pour survivre une séance d'apprentissage : ne jamais faire confiance à un prof. Je fais mine de réfléchir deux secondes puis réponds nonchalamment en haussant les épaules : « Euh, Titeuf. Mais pourquoi vous parlez de couleurs alors que c'est censé être une leçon de littérature ? » C'est pas logique, ça. Et après on vient dire que c'est mon cerveau qui fonctionne pas.

Je suis un peu grognon mais je m'efforce de sourire, ce n'est pas de sa faute si elle est coincée avec moi après tout. « Mon manager a dit que vous feriez peut-être ce qu'on appelle "analyse des besoins" ou je sais pas quoi, histoire de déterminer mon niveau et tout ça. Mais ce n'est pas la peine, mes profs, au lycée, ont dit que j'ai le QI d'un ancien sachet plastique. » Je me fiche de ce qu'elle pourrait penser de moi, je suis honnête. « D'ailleurs, j'ai aucune envie d'être là. Avec un pote, on avait prévu de passer la soirée à échanger nos théories quant aux invasions extraterrestres... mais bon.  »





Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Icon012 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Icon211 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Icon111
▬ CHILDHOOD CAN ALWAYS FLARE UP WITHIN US ▬
Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.    Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  EmptySam 11 Jan - 21:31

TITRE :

 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.




 


    Sincèrement, je n'avais pas la moindre idée quant à la raison qui m'avait poussée à accepter cette proposition de travail. Ce n'était pas comme si je ne gagnais pas assez bien ma vie en plus. Mon travail payait bien, et j'en étais plutôt contente au demeurant. Ce n'était pas non plus la simple envie d'apprendre ce que je savais et ce que j'aimais à quelqu'un, non. Vu les circonstances, j'appréhendais plutôt le niveau de la personne qui allait me faire face. Ce gentil manager n'avait pas oublié que j'étais professeur à l'université hein ? Un niveau de lycéen passerait encore, mais j'espérais vraiment ne pas avoir à descendre plus bas. Je n'étais pas imbu de moi-même au point de vanter et d'exiger des connaissances pour assister à mes cours. Non, je n'avais juste pas la moindre envie de perdre mon temps, voilà tout. C'était aussi simple que cela.
    « Entre nous, c'est fini ! » Un fin sourire trouva sa place sur mon visage suite à cette remarque, vu la tête qu'il tirait, je comprenais qu'il n'avait aucune envie d'être seul en ma compagnie, et ça m'amusait légèrement parce que...

    . . .
    Moi non plus.
    Tiens, vous ne riez pas.
    Mais le manager ne revint pas sur ses pas, et nous laissa bel et bien tout les deux. Alors je décidais de me lancer, je lui posais une petite question, une petite question qui se voulait simple. Mais le voir froncer les sourcils ne m'annonça rien de bon et m'affola un peu. Je fermais les yeux, et grimaçais, attendant qu'il balance l'énormité qu'il préparait. « Euh, Titeuf. Mais pourquoi vous parlez de couleurs alors que c'est censé être une leçon de littérature ? » J'ouvrais un œil, puis le second, et me mordis l'ongle du pouce, pour me retenir de rire. Je ne tenais pas à le vexer, mais il dépassait toutes mes espérances, celle-ci, on ne me l'avait jamais faite.

    « C'est vrai ça ? Pourquoi est-ce que je parle de couleur, c'est idiot. Alors que Titeuf, c'est un classique, n'est-ce pas ? demandais-je en penchant la tête sur le côté, curieuse de ce qu'il trouverait à me répondre. Cela dit, je n'étais pas méchante au point de le laisser dans l'ignorance. Stendhal, le Rouge et le Noir. Un autre classique on va dire. Tu devrais éviter de ressortir le coup des couleurs en public, ou soit un peu plus fin et fais le passer pour une blague. Sinon, ton ex petit copain là-bas, il ne va pas apprécier. Il n'a pas l'air d'être très calé, niveau humour. » dis-je en pointant mon doigt dans le sens où son manager avait filé.

    Je souriais en coin et hochais la tête. Il était plutôt drôle comme garçon. Et puis il était assez brut de décoffrage, niveau honnêteté et franchise. Mais ce n'était pas déplaisant, au contraire, au moins, je savais à qui j'avais à faire. J'allais tenter de l'aider, ou du moins, de limiter les dégâts. « Mon manager a dit que vous feriez peut-être ce qu'on appelle "analyse des besoins" ou je sais pas quoi, histoire de déterminer mon niveau et tout ça. Mais ce n'est pas la peine, mes profs, au lycée, ont dit que j'ai le QI d'un ancien sachet plastique. » Je me mordais l'intérieur de la joue, manquant de rire à nouveau. « Je viens de la faire « l'analyse des besoins », ça a au moins le mérite d'avoir été rapide hein ? Tu as trop de besoin pour le temps qui m'ait donné, on va parer au plus urgent.  » terminais-je en passant une main derrière ma nuque, et en réfléchissant justement à ce qui allait être le plus urgent. J'avais l'impression qu'il allait me donner du fil à retordre lui. Cela dit, je ne voulais pas être méchante ou vraiment piquante. Alors je passais outre la comparaison au sac plastique. « D'ailleurs, j'ai aucune envie d'être là. Avec un pote, on avait prévu de passer la soirée à échanger nos théories quant aux invasions extraterrestres... mais bon. » Je le regardais un court moment, restant silencieuse, et je soupirai un bon coup.

    « Je n'ai pas spécialement envie d'être là si ça peut te rassurer. Alors vu qu'on est coincés ensemble, essayons que ça soit productif, hein ? Fais des efforts aujourd'hui, et je te paie le repas. Tu pourras m'expliquer tes théories, si tu veux, hm ? Marché conclu ? J'étais on-ne-peut-plus sérieuse. Ce n'était certes pas très déontologique. Mais je n'avais jamais aimé les règlements. On fait cours dans la rue ?  » Je fis la moue, regardant un peu autour de nous.

    Je commençais moi-même à avoir faim qui plus est, alors il avait plutôt intérêt à être coopératif.



Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Choi Dan Il

Choi Dan Il


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 305
•• Métier : Acteur, chanteur solo & présentateur TV

Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.    Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  EmptyMar 4 Fév - 23:22

TITRE :

 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.




 

Elle est là depuis quoi, deux minutes ? Et déjà mon cerveau commence à surchauffer. Elle utilise des mots que je saurais pas prononcer - inutile de préciser que j'en connais pas le sens non plus. « C'est vrai ça ? Pourquoi est-ce que je parle de couleur, c'est idiot. Alors que Titeuf, c'est un classique, n'est-ce pas ? » Je réponds sans détours : « Franchement, j'ai peur de dire "oui" mais oui. C'est de la bande dessinée, non ? Donc un support pédagogique. Ah et cette dernière expression, c'est mon manager qui me l'a apprise ce matin et je suis tout fier de pouvoir la placer dans la conversation. » Je souris, content. « Stendhal, le Rouge et le Noir. Un autre classique on va dire. Tu devrais éviter de ressortir le coup des couleurs en public, ou soit un peu plus fin et fais le passer pour une blague. Sinon, ton ex petit copain là-bas, il ne va pas apprécier. Il n'a pas l'air d'être très calé, niveau humour. » Sten-dhal... ok, je vais essayer de retenir ce mot. Je passe une main dans mes cheveux en riant faiblement. Ce n'est pas mon ex petit copain d'ailleurs, mais je sais qu'elle n'est pas sérieuse. Je viens de découvrir que les profs ont un sens de l'humour.

« Je viens de la faire « l'analyse des besoins », ça a au moins le mérite d'avoir été rapide hein ? Tu as trop de besoin pour le temps qui m'ait donné, on va parer au plus urgent. » Je crois bien que c'est une mauvaise nouvelle. « Avouez-le, je suis un cas désespéré. » Je soupire. Elle m'annonce qu'elle n'a pas envie d'être là non plus et j'ai le réflexe de lui faire un infime sourire. « Parler de couleurs et me faire rappeler mon manque de cerveau toutes les deux minutes n'est pas ma notion du fun non plus. » Je suis choqué, glacé de l'intérieur à l'extérieur quand soudainement elle se dit prête à me payer un repas et à écouter mes théories. « Sérieux ? » demande-je un peu suspect. Elle est trop bizarre, cette enseignante. Mais ce n'est pas pour me déplaire. Mademoiselle - ou madame - fait un bon contraste avec tous les profs que j'ai été amené à rencontrer. J'hoche enfin la tête, signalant mon approbation. « On fait cours dans la rue ? » Je m'approche d'elle en souriant. « Désolé, je peux pas aider : la galère quand t'es SDF c'est que tu sais même pas où tu vas passer la nuit, alors pour faire un cours... »

La boite de conserve qui me sert de logement en ce moment n'est pas indiquée, non en fait c'est ma colocataire qui n'est que peu supportable et j'ai pas envie qu'elle rencontre cette enseignante. Mais y a mon appartement, c'est trop chic cependant et les voisins sont indiscrets. «  Bon, on peut faire ça dans mon petit chez moi, c'est un grand appartement, plusieurs chambres et tout ça mais mes voisins aiment fourguer leurs nez partout, ne vous étonnez pas si on passe pour un couple, ok ? » Ce serait pas la première fois qu'ils m'inventent une vie en tout cas. Je suis curieux de savoir si elle est d'accord.





Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Icon012 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Icon211 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Icon111
▬ CHILDHOOD CAN ALWAYS FLARE UP WITHIN US ▬
Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.    Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  EmptyJeu 6 Fév - 16:26

TITRE :

 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.




 


    « Franchement, j'ai peur de dire "oui" mais oui. C'est de la bande dessinée, non ? Donc un support pédagogique. Ah et cette dernière expression, c'est mon manager qui me l'a apprise ce matin et je suis tout fier de pouvoir la placer dans la conversation. » Lentement, je penchais la tête sur la droite, incrédule pendant un court instant, silencieuse également. Mais sans que je ne m'en rende compte un fin sourire éclaira mon visage. Il avait l'air d'être un peu paumé à mes yeux, mais il ne semblait pas méchant. Pas le moins du monde. La preuve, il sortait des âneries plus grandes que lui, et je n'avais pas encore envie de me pendre ou de lui faire manger une encyclopédie. Ce qui était plutôt un bon signe. Je crois.

    Le chemin serait long, mais amusant. « Tu es amusant, et honnête... Je dirai peut-être que tu es même trop honnête pour le coup. ajoutais-je en riant doucement, mais j'ajoutais : Aussi étrange ta logique puisse être, ton raisonnement se tient, chapeau. » Je terminais en hochant la tête, et en me pinçant les lèvres.

    Il n'y avait pas une once de moquerie dans ce que je venais de dire. Bien au contraire, j'étais soufflée par la manière dont il réussissait à défendre l'intérêt pédagogique de Oui-oui. Mes collègues abandonneraient sûrement après avoir entendu cela. Moi j'avais envie d'essayer de voir un peu plus loin. Si je n'arrivais à rien au niveau de la littérature, au moins j'aurai rencontré un OVNI. « Avouez-le, je suis un cas désespéré. » Je croisais les bras en dessous de ma poitrine, ne le quittant pas des yeux. Je n'arrivais pas encore à cerner ce qu'il essayait de faire. Il n'avait pas l'air de tenir le corps enseignant dans son cœur, et je ne pouvais lui en vouloir. C'était souvent l'effet que je faisais, mais les remarques gratuites du style, ce n'était pas mon genre. Je pouvais être cassante, mais pas méchante. Du moins, il me fallait des raisons solides pour pouvoir affirmer cela.

    Et en l’occurrence, j'en avais. Je pouvais être brute de franchise moi aussi.

    « Oui, pour l'instant, tu en es un. Mais j'ai des étudiants bien plus terribles que toi ! Alors, on en reparle dans deux heures, j'espère que je vais changer d'avis hm ? » Un sourire apparut de nouveau, tandis que je jetai un rapide coup d’œil au voisinage. Ce quartier semblait plutôt calme, et c'était agréable. Je me demandais où pouvait habiter Dan Il. Après tout, il était célèbre, non ? Il devait sûrement vivre dans un super loft où je ne sais quoi, certainement comme Kil Han. Je soupirai discrètement en me rendant compte que je pensais à lui à nouveau. Pas le moment. « Parler de couleurs et me faire rappeler mon manque de cerveau toutes les deux minutes n'est pas ma notion du fun non plus. » J'entrouvrais la bouche légèrement, et prenais un air compatissant en hochant la tête.

    « Je n'ai pas encore été méchante pourtant, puis qui t'as dis que ça allait être fun ? Je souriais à nouveau, rieuse : Oh, je t'ai appris quelque-chose que tu ne savais pas peut-être ? Cela dit, on peux sûrement faire quelque chose pour ce manque de cerveau. » J'espérais tout de même qu'il ne prendrait pas ça méchamment. Je n'avais pour aucune intention de le vexer ou quoi que ce soit. Après tout, il prenait lui-même son cas en dérision, et m'invitait à le faire.

    Une invitation, ça ne se refuse pas.

    « Sérieux ? » « Des pizzas, ça te convient ? Et je suis tout ce qu'il y a de plus sérieuse. » terminais-je en hochant la tête doucement pour appuyer mes dires.

    « Désolé, je peux pas aider : la galère quand t'es SDF c'est que tu sais même pas où tu vas passer la nuit, alors pour faire un cours... » J'arquais un sourcil, perplexe à la suite de cette réponse. Je ne savais pas s'il fallait que je le prenne au sérieux ou non, ce qui était assez perturbant en soit. « Tu te fiches de moi ?  » demandais-je calmement, les sourcils froncés. «  Bon, on peut faire ça dans mon petit chez moi, c'est un grand appartement, plusieurs chambres et tout ça mais mes voisins aiment fourguer leurs nez partout, ne vous étonnez pas si on passe pour un couple, ok ? » J'écarquillais les yeux pendant un court instant, avant de rire tout simplement :

    « Tu fais un drôle de SDF hein, j'espère que tu le sais. Et je suis prête à prendre le risque, tu crois qu'il faudra demander leurs avis pour la pizza ?  » demandais-je en penchant la tête, amusée. Je finissais par : « On y va ?  » Après tout, il était peut-être temps de commencer. Et qu'il ne se fasse pas d'illusions, s'il fallait faire cours dans la rue, je le ferai. Après tout, je ne souhaitais pas être payé à rien faire.

    J'étais peut-être un peu trop honnête moi aussi, tout compte fait.


Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Choi Dan Il

Choi Dan Il


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 305
•• Métier : Acteur, chanteur solo & présentateur TV

Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.    Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  EmptyJeu 6 Fév - 21:08

TITRE :

 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.




 

J'acquiesce de la tête en souriant, c'est pas la première fois qu'on me dise que je suis trop honnête. Je suis d'ailleurs le genre de mec à avoir les chevilles enflées pour un rien et si elle continue à me faire des compliments, ça risque pas de s'arranger. « Oui, pour l'instant, tu en es un. Mais j'ai des étudiants bien plus terribles que toi ! Alors, on en reparle dans deux heures, j'espère que je vais changer d'avis hm ? » Dire maintenant que je suis persuadé qu'elle ne changera pas d'avis serait déplacé, non ? Je m'abstient donc tout commentaire. On verra, de toute façon. Cette jeune femme, je la devine gentille et motivée et ça me donne envie de faire des efforts. Je sais pourtant qu'elle est payée pour être "gentille et motivée". « Je n'ai pas encore été méchante pourtant, puis qui t'as dis que ça allait être fun ? » Euh... « Mon ex-petit copain. » dis-je franchement. Cette saleté, ma vengeance sera terrible !

Voilà qu'on parle plus explicitement de mon manque de cerveau. Je soupire. « Si j'avais reçu un won chaque fois qu'on m'avait dit cela, j'aurais été riche. » Techniquement, je le suis déjà mais cette blague pourrie n'est là que pour témoigner de mon agacement. Bon, je lui en veux pas à elle puisque c'est moi qui avais commencé, mais je trouve triste qu'on me le répète tout le temps. « Des pizzas, ça te convient ? Et je suis tout ce qu'il y a de plus sérieuse. » Mon expression change du tout au tout, j'affiche un grand sourire joyeux. « Quelle question ! Mais oui, je vais appeler Kwan. C'est le livreur de pizza, on se connait bien, moi et lui. » C'est un type sympa à l'humour facile, je sors mon portable pour le contacter. Inutile de préciser que je connais son numéro par cœur. Mon regard croise celui de la jeune femme quelques instants plus tard, elle doit être en train de chercher un possible indice d'intelligence dans mon comportement. J'ai envie de dire qu'elle sera déçue. Je me mets à rire pour faire la blague du jour : « Tu sais que ta vie est tombée bien bas quand la personne que tu vois le plus est le livreur de pizza. »

Perso, je trouve pas que je fais un drôle de SDF : j'ai pas un toit sous la tête - mis à part mon appartement luxueux mais c'est l'endroit préféré des paparazzis, je sais jamais si je vais manger le soir - à moins que Reina soit de bonne humeur, c'est-à-dire jamais, et je suis pauvre - on oublie mon compte en banque qui grossit régulièrement hein, j'y ai pas accès en ce moment. « Et je suis prête à prendre le risque, tu crois qu'il faudra demander leurs avis pour la pizza ?  » Dis donc, je crois qu'elle est légèrement suicidaire. Ou alors prend ce risque pour pouvoir manger une pizza. « Comment ça demander leur avis ? Quand je vois leurs tailles, je me dis qu'ils ont mangé assez de pizzas pour une vie. » Je dis pas qu'ils sont tous obèses mais certains portent plus de jeans depuis belle lurette. Je suis assez observateur pour le remarquer. « On y va ?  » Je planque mes mains dans mes poches, mets ma casquette et prends la direction de l'immeuble. L'avantage c'est que c'est 5 minutes plus loin, vu que j'y étais avec mon manager il y a peu. Une fois devant l'appartement, je cherche mes clés, les regards inquisiteurs des gens m'échappent pas mais je m'en fous. Ce serait pas la première fois qu'on colporte des rumeurs sur ma vie sentimentale mais j'aimerais pas apprendre qu'on raconte des trucs sur l'enseignante. Si bien que je m'approche d'elle, protecteur, que personne n'ose lui faire une réflexion. J'ouvre enfin la porte et la laisse entrer avant de refermer cette dernière derrière nous.« Pfiou, je me suis pas trompé, la voisine d'en face a quelque chose contre moi. » Je souris. « Mon appartement, c'est votre appartement, comme dirait quelqu'un. Mettez-vous à l'aise. »





Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Icon012 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Icon211 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Icon111
▬ CHILDHOOD CAN ALWAYS FLARE UP WITHIN US ▬
Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.    Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  EmptyJeu 6 Fév - 22:37

TITRE :

 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.




 


    « Mon ex-petit copain. » Je fronçais les sourcils, regardant dans la direction où son manager avait filé. Je secouais lentement la tête de gauche à droite, fermant les yeux, l'air compatissant une nouvelle fois. « Quel beau parleur, tu as eu raison de rompre avec lui. Une bonne relation ne se construit pas sur le mensonge.  » Je me redressais, et haussais les épaules, défaitiste.
    Je me demandais tout de même si ce cours allait être productif. Il n'avait pas l'air très enclin à s'y mettre, et malgré toute ma bonne volonté, je n'avais encore jamais réussi à faire de miracles. C'était d'ailleurs pour cette raison que j'avais des méthodes peu orthodoxes. Mes collègues me disaient souvent que j'allais finir par avoir des soucis. Je n'en avais cure, le résultat était souvent satisfaisant, et j'apprenais un peu mieux à connaître la personne en face de moi, donc selon moi, c'était tout bénéf'.

    « Si j'avais reçu un won chaque fois qu'on m'avait dit cela, j'aurais été riche. » Je fis la moue après ces quelques mots, soufflant doucement, tandis qu'un petit sourire en coin trouva le moyen de se faire une place sur mon visage. « Eh bien on va faire en sorte que cette fois, ça ne soit pas des mots en l'air, et productif. Tu deviendras encore plus riche que tu ne l'es déjà.  » Oui, j'étais sûre de moi. Il s'en mordrait les doigts, et plus tard, je lui dirai 'je te l'avais dis'. J'adorais dire 'je te l'avais dis' aux gens qui ne m'écoutaient pas. C'était drôle.

    Un petit plaisir de professeur, j'imagine.

    Au moins, il semblerait que je venais de marquer des points avec ma proposition de pizza en guise de repas. Je ne m'attendais pas à une telle réaction, mais il était amusant. De ce que je commençais à voir de lui, il semblait être assez aisément satisfait par des choses simples comme la nourriture ou les jeux vidéos. Ce n'était peut-être pas un OVNI tout compte fait, mais sûrement juste un homme normal. Qui sait. Cela dit, je réservais encore mon jugement. Il me laissait perplexe.

    « Quelle question ! Mais oui, je vais appeler Kwan. C'est le livreur de pizza, on se connait bien, moi et lui. » « Qui dit pizza, dit travail hein, c'est donnant-donnant, n'essaye pas de me gruger.  » dis-je en lui offrant un sourire, amusée. « Enfin oui, appelle le dans ce cas.  » terminais-je en hochant la tête.

    Je commençais vraiment à avoir faim qui plus est, alors même si je n’expédierai pas la leçon, j'avais hâte d'en voir la fin. La loi du ventre est toujours la meilleur, nous allons le montrer tout à l'heure. -pan-
    Je sortais de mes pensées bizarres pour écouter ce que racontait Dan Il « Tu sais que ta vie est tombée bien bas quand la personne que tu vois le plus est le livreur de pizza. », je bloquais un court instant avant de pouffer de rire, amusée par l'inattendu de cette blague.

    « Un SDF sans cerveau avec pour meilleur ami le livreu de pizza. Je devrai peut-être demander à être payé un peu plus non ? Ton ex est prêt à négocier tu penses ?  » demandais-je gardant toujours le calme qui me définissait si bien. Bon, là, je me moquais un petit peu. Mais il n'y avait rien de méchant là-dedans, encore une fois.

    Un fin rictus éclaira mon visage, tandis qu'à nouveau je haussais les épaules.

    « Comment ça demander leur avis ? Quand je vois leurs tailles, je me dis qu'ils ont mangé assez de pizzas pour une vie. » J'ouvrais des yeux ronds à cette réponse, surprise de son franc-parler. J'allais sûrement finir par m'y faire, n'est-ce pas ? « Fais attention, ils t'écoutent peut-être, qui sait ce qui va te tomber dessus ? Pas envie d'être coincés entre deux feux !  » dis-je en me retenant de rire, ne voulant pas me moquer de personnes qui n'étaient même pas ici.

    Je le suivais alors ensuite, lorsqu'il me guidait à son 'petit appartement.' J'étais un peu curieuse quant à ce que j'allais voir mais ce n'était pas déplaisant, au contraire. J'observais silencieusement le comportement de Dan Il qui semblait se fiche des regards qui se posaient sur nous. Ils devaient avoir l'habitude, mais tout de même... Être observé tout le temps, ça devait vraiment être fatiguant pour les nerfs. Une des raisons pour laquelle je ne tenterai jamais ma chance.

    Nous arrivions rapidement devant une porte, et je m'arrêtais, observant aux alentours, ne faisant pas de remarque, car n'ayant pas envie d'attiser la curiosités des autres. J'entrais alors : « Pfiou, je me suis pas trompé, la voisine d'en face a quelque chose contre moi. Mon appartement, c'est votre appartement, comme dirait quelqu'un. Mettez-vous à l'aise. » J'enlevais mes chaussures et pénétrais un peu plus dans son «chez-lui ». Un fin sourire éclaira mon visage. « Rien d'étonnant si elle a vu ton appartement. Enfin, on va commencer dans ce cas ?  » Je sortais un polycopié d'un texte que j'avais utilisé dans la journée, un extrait de Dracula, la version de Stoker. Je posais la feuille sur la table, et observais Dan Il :

    « Tu peux lire ça ? Dis moi si tu trouves des choses à dire dessus, hm ? L'extrait n'est pas trop long, donc ça devrait aller, non ?  » disais-je en m'installant sur le petit coussin sur le sol en face de Dan Il, m'y mettant sur les genoux.

    Dracula, non ? On commençait tout de même avec quelque chose d'intéressant... J'aurai peu être vilaine et lui proposer un bon classique.


Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Choi Dan Il

Choi Dan Il


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 305
•• Métier : Acteur, chanteur solo & présentateur TV

Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.    Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  EmptyMer 19 Fév - 19:11

TITRE :

 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.




 

Je ris à sa blague. Une bonne relation ne se construit pas sur le mensonge, tu parles ! « J'ai qu'à prendre une photo et jouer au jeu des sept erreurs avec les deux côtés de son visage hideux pour me venger.  » confie-je, sérieux. Mon manager a la conviction que cette enseignante saura me former, ce en quoi il se trompe. Je ne peux que rigoler à cette perspective. Je dis rien sur si mademoiselle est compétente ou pas, mais le plus bête pour elle dans ce qui arrive est sans aucun doute ma démotivation. Et si mon étrange profession m'y avais pas contraint, j'aurais carrément envoyé mon manager bouler, lui et son idée de ramener un professeur ici. « Eh bien on va faire en sorte que cette fois, ça ne soit pas des mots en l'air, et productif. Tu deviendras encore plus riche que tu ne l'es déjà.  » Si elle savait... j'haussai les épaules, approbateur. C'est sûr que j'ai pas pour projet de faire tomber ses plans dans le lac mais je pense pas pareil. Enfin bref, on peut toujours tester, hein. J'ai le temps. L'avantage de ne pas avoir une vie.

« Qui dit pizza, dit travail hein, c'est donnant-donnant, n'essaye pas de me gruger.  » Etant donné sa façon de parler, la situation risque d'être comique, y aura de quoi follement s'amuser. « Un SDF sans cerveau avec pour meilleur ami le livreu de pizza. Je devrai peut-être demander à être payé un peu plus non ? Ton ex est prêt à négocier tu penses ?  » Vu l'expression qu'elle affiche, elle doit être sérieuse. Tant pis pour moi qui peine à répondre. « Hum, je pense pas, il est radin mon ex. Imaginez, il m'a pas fait un seul cadeau en trois ans de relation. »

La conversation dérive sur mes voisins. « Fais attention, ils t'écoutent peut-être, qui sait ce qui va te tomber dessus ? Pas envie d'être coincés entre deux feux !  » Bon ça, ça me fait rigoler. Je suis d'ailleurs content que le semblant de relation que j'entretiens avec elle reste tout en légèreté et gaieté. Nous ne tardons pas à pénétrer chez moi ensuite. « Rien d'étonnant si elle a vu ton appartement. Enfin, on va commencer dans ce cas ?  » Cette femme est une génie, ça fait des mois que je cherche une excuse au comportement enfantin de la voisine. Ce qui me chiffonne pourtant est la suite de sa phrase. Je déglutis dès que mon regard se pose sur le polycopié. Je m'assieds à sa demande en essayant de déchiffrer ce qui est écrit. « Vous voulez que je lise ça à haute voix ou... ?  » demande-je sans attendre une réponse pour m'y mettre. Au fur et à mesure que les mots défilent sous mes yeux, mon sourire s'agrandit. Il m'est pas tout à fait inconnu, ce texte. Ai-je donc des choses à dire dessus ? « Bah bah, je crois qu'il serait intéressant de vivre dans une crypte et de dormir dans un cercueil. D'ailleurs, je me suis toujours demandé ce que ça fait de boire un truc qui a un goût de sang frais. » Puis son regard me fait comprendre que ce n'est pas du tout ce qu'elle veut entendre. Ah oui, les profs aiment les textes, les lettres et tout ça. Le côté "littéraire", beurk. « Euh, et sinon, c'est pas du tout comme les scripts ou les lyrics, c'est un peu plus travaillé je suppose ? » Bien sûr que c'est mieux écrit que mes chansons. « Quoi d'autre... ? Ah oui, je sais pas si vous avez vu le film, mais ce Dracula a sûrement besoin d'un nouveau coiffeur. Et vu la description que je viens de lire, je parie que la voisine de tout à l'heure n'est pas humaine. Avez-vous vu ses yeux ? Oh si elle n'est pas un vampire, alors je sais pas.» Je secoue la tête.





Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Icon012 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Icon211 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Icon111
▬ CHILDHOOD CAN ALWAYS FLARE UP WITHIN US ▬
Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.    Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  EmptyJeu 27 Fév - 20:46

TITRE :

 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.




 


    « J'ai qu'à prendre une photo et jouer au jeu des sept erreurs avec les deux côtés de son visage hideux pour me venger. » Je l'observais un instant, silencieuse dans un premier temps, avant de pouffer de rire. Il n'avait vraiment pas l'air de le porter dans son cœur. Je ne comprendrai sûrement jamais ce qui pouvait se passer entre un protégé et son manager, mais de l'extérieur, ça avait l'air d'être drôle. Dan Il se donnait beaucoup de mal pour me faire comprendre à quel point il le détestait, s'il pouvait transférer toute cette énergie dans le travail qui nous attendait, les deux heures passeraient à la vitesse de l'éclair, et c'était tout ce que je demandais. Dan Il se rangerait sûrement de mon côté sur ce point.

    « Chacun sa façon d'aller mieux après une rupture hein.  » Ajoutais-je, en pouffant de rire, à nouveau. Je commençais doucement à comprendre que j'étais loin d'être sortie de l'auberge, mais que cette histoire risquait d'être amusante. Dan Il n'avait pas l'air d'être le genre de personne avec lequel on s'ennuie. Et c'était pile ce dont j'avais besoin, car vu la pile de travail qui nous attendait, toute sa réserve de café ne serait sûrement pas suffisante (dieu merci, je ne parlais pas uniquement de la séance d'aujourd'hui), pas que j'étais défaitiste hein. Je pensais plutôt être réaliste en fait.

    « Hum, je pense pas, il est radin mon ex. Imaginez, il m'a pas fait un seul cadeau en trois ans de relation. » Je vins me taper la joue avec le bout de mon index, faisant mine de réfléchir : «  Eh bien, ça n'a pas du être une partie de plaisir d'être avec lui hein ? Tu as de la chance d'en sortir ainsi, les relations destructrices comme ça, en général... On a toujours besoin d'aide.  » dis-je en secouant la tête doucement, de gauche à droite, prouvant à quel point notre conversation tombait dans le n'importe quoi.

    Mais inutile de s'attarder sur quelque-chose que nous savions tous les deux. Alors, je le suivais à son appartement, pensive. Et j'essayais également de ne pas trop faire attention à d'éventuels regards, car c'était le genre de chose qui me mettrait très rapidement mal à l'aise. Je ne brillais pas sur les tabloïds, ou sur Internet, mon anonymat me convenait très bien. Je côtoyais juste les 'mauvaises' personnes. Kil Han le premier.

    Une fois à l'intérieur, je n'attendais pas longtemps pour commencer, en lui présentant le texte que j'avais avec moi. Dracula. Je posais tous mes espoirs en ce classique qui, selon moi, était connu par tous. « Vous voulez que je lise ça à haute voix ou... ?  » Je hoquetais à cette question, surprise dans un premier temps, mais rassurée qu'il n'attende pas de réponse pour s'y mettre, je me contentais de patienter, calmement, curieuse de ce qu'il trouverait à me raconter sur le sujet. J'étais certaine qu'il ne me décevrait pas, dans un sens comme dans l'autre.

    « Bah bah, je crois qu'il serait intéressant de vivre dans une crypte et de dormir dans un cercueil. D'ailleurs, je me suis toujours demandé ce que ça fait de boire un truc qui a un goût de sang frais. » Je plissais les yeux dans sa direction au même moment, cherchant une note qui me ferait comprendre qu'il se payait ma tête.

    Je l'ai pas trouvé.

    « Euh, et sinon, c'est pas du tout comme les scripts ou les lyrics, c'est un peu plus travaillé je suppose ? Quoi d'autre... ? Ah oui, je sais pas si vous avez vu le film, mais ce Dracula a sûrement besoin d'un nouveau coiffeur. Et vu la description que je viens de lire, je parie que la voisine de tout à l'heure n'est pas humaine. Avez-vous vu ses yeux ? Oh si elle n'est pas un vampire, alors je sais pas.» Je me mets accroupi, en face de lui, laissant la table basse nous séparer. J'appuyais ma tête contre la paume de ma main, observant ce phénomène qui se faisait appeler Choi Dan Il.

    « Effectivement, tu supposes bien, Stocker s'est donné un peu de mal pour composer tout ça. répondis-je, alors qu'un fin sourire trouva le chemin de mes lèvres : Mais sinon, outre le fait que ta voisine n'est pas humaine, il n'y a rien qui te frappe ? Si tu me sors une ânerie, du style 'pourquoi j'y ai pas pensé plus tôt, l'ail est la réponse à mes problèmes', c'est moi qui te frappe. Je lui lançais un regard moqueur, l'espace d'un instant, avant de reprendre, plus sérieuse : Johnattan Harker écrit dans son journal, il débarque là-bas, et tout déraille... Tu ne peux pas me parler du temps ? De la différence entre est et ouest ? Connu et inconnu ? … Je te parle en chinois, c'est ça, hein ?  » finis-je par demander, en voyant sa tête décontenancé, limite ennuyée.


Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Choi Dan Il

Choi Dan Il


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 305
•• Métier : Acteur, chanteur solo & présentateur TV

Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.    Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  EmptyDim 23 Mar - 20:43

TITRE :

 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.




 

A ce que je vois, elle s'est probablement déjà fait sa petite opinion sur ma relation avec mon manager, mais je parie que ce dont elle se rappellera demain serait mon manque d'intelligence. «  Eh bien, ça n'a pas du être une partie de plaisir d'être avec lui hein ? Tu as de la chance d'en sortir ainsi, les relations destructrices comme ça, en général... On a toujours besoin d'aide.  » Je ris franchement à sa blague mais c'est sérieux que je lui réponds : «  Je vais probablement consulter un psy pour surmonter mon incapacité de le virer. » Compétent comme il est, il trouvera sans problème un autre protégé, de toute façon. Mais je peux toujours rêver...

Maintenant qu'elle s'est fait une idée indirecte sur mon compte, elle ne doit pas être trop surprise par mes réponses. Je crois tout de même lire de l’ahurissement dans son regard. « Effectivement, tu supposes bien, Stocker s'est donné un peu de mal pour composer tout ça.  » Sarcasme... « Il s'est donné tant de mal pour que l'histoire de Dracula devienne si ennuyeuse à lire ?  » C'est exactement à quoi j'ai pensé au cours de ma lecture, ça et l'envie de me suicider avec son polycopié. Si seulement c'était possible. Elle a de la chance d'être aussi belle et gentille, c'est tout ce qui m'oblige à l'écouter en fait. «  Mais sinon, outre le fait que ta voisine n'est pas humaine, il n'y a rien qui te frappe ? Si tu me sors une ânerie, du style 'pourquoi j'y ai pas pensé plus tôt, l'ail est la réponse à mes problèmes', c'est moi qui te frappe. » Mais mais, elle n'a pas le droit de prévoir mes réponses. Je fronce les sourcils, tout de même enclin à faire un effort mais je ne trouve pas de réponse. Rien, niet, nada. Pas même une connerie en guise de commentaire. Ça craint. Pour cause, je commence à stresser et deviens de plus en plus anxieux. Ce qui est marrant, c'est que je fais rien pour le cacher. Heureusement qu'elle reprend d'elle-même. Son air sérieux m'aide pas à décompresser cela dit. « Johnattan Harker écrit dans son journal, il débarque là-bas, et tout déraille... Tu ne peux pas me parler du temps ? De la différence entre est et ouest ? Connu et inconnu ? … Je te parle en chinois, c'est ça, hein ?  »

J'ai l'impression de respirer bruyamment, je cherche même un mouchoir pour essuyer frénétiquement ma transpiration, comme un fou. Comme la dernière fois où j'avais raconté à ma mère que j'allais m'absenter afin de promener le chien, et qu'elle s'est rendue compte qu'on avait pas de chien justement. Bref, j'ai jamais été fan des relations entre profs et apprenants, c'est plus synonyme de "tu me ponds une réponse juste à ma question ou t'es foutu". « Rien contre vous ou John, mais je trouve les bruits de mon frigo plus intéressants que ce texte en fait. » Pourvu qu'elle ne râle pas parce que j'ai retenu que le prénom de l'écrivain. Ou plutôt la moitié de son prénom.

On frappe à la porte et je me lève d'un coup rapide pour aller ouvrir. C'est limite si un "Sauvé !!" n'est pas inscrit sur mon front. Je découvre la voisine de tout à l'heure derrière la porte qui jette indiscrètement un regard appréciateur vers Envy, je suis pas long à remarquer mais me demande tout de même ce qu'elle avait inventé comme excuse pour venir ici. « Dan Il, je voulais te dire... quelque chose... » Elle me regarde même pas, trop occupée à considérer mon enseignante et, sûrement, à vouloir identifier notre relation. C'est le comble. Je lui offre mon sourire hypocrite le plus beau et réponds, tout en lui fermant la porte au nez : « Vous avez enfin trouvé un message sur votre répondeur ? Félicitations ! » Nam Sun va me tuer pour cette gentillesse avec mes voisins. J'entends le "T'es méchant" de derrière la porte et rejoins Envy en riant, désignant la porte de mon pouce. « "Méchant", quelle insulte sanglante ! » J'en peux plus, heureusement que la simple vision du polycopié efface mon sourire. « Ah oui, j'ai oublié de vous le dire Envy mais, dorénavant et dans cet immeuble, nous sommes en couple. » Quelle autre rumeur va la vampire colporter sinon, elle et son QI de huitre ?





Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Icon012 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Icon211 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Icon111
▬ CHILDHOOD CAN ALWAYS FLARE UP WITHIN US ▬
Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.    Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  EmptyJeu 17 Avr - 15:51

TITRE :

 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.




 


    Sincèrement, je n'espérais plus aucun miracle. J'avais été fixée dès le départ au moins. Mais Dan Il m'était sympathique, alors j'allais essayer de lui apprendre un truc ou deux pour qu'il s'en sorte sans trop de casse. Son manager n'avait pas l'air d'être un marrant, alors autant éviter les réprimandes à l'un et les cheveux blancs avant l'heure, à l'autre. « Je vais probablement consulter un psy pour surmonter mon incapacité de le virer. » Un fin sourire étira mes lèvres sur le côté, me donnant un air narquois, tandis que je hochais la tête, compatissante. Cela étant fait, je n'ajoutais rien, considérant que le sujet était clos.

    Nous avions mieux à faire. Dan Il ne serait probablement pas de cet avis, mais je ne voulais pas être payée sans avoir rempli ma part de l'accord, j'étais quelqu'un d'honnête après tout. Même si plus personne ne le croirait, en apprenant que je marchandais un peu de bonne volonté contre une pizza. Dan Il n'en parlerait à personne, n'est-ce pas ? Oh, puis quand bien même il le ferait. Quelques foudres de professeurs conservateurs, et une réputation toute faite au sein de mes étudiants, ça ne serait pas si mal. Ils s'intéresseraient peut-être un peu plus à la littérature s'ils savaient que le célèbre Choi Dan Il était mon élève. Je secouais la tête de gauche à droite, ne pouvant m'empêcher de rire à cette idée plutôt idiote. Cela dit, elle ne devait pas être beaucoup plus idiote que ce que la fameuse «célébrité» tentait de m'expliquer. « Il s'est donné tant de mal pour que l'histoire de Dracula devienne si ennuyeuse à lire ? » Je fis la moue, penchant la tête sur le côté.

    « Tu es en train de descendre mon roman préféré là, mais soit je laisse passer. » dis-je un peu vexée au fond. Mais je finissais par secouer la tête, me disant qu'il ne devait sûrement pas savoir ce qu'il disait. Puis quand bien même il le saurait, ce n'était pas si terrible, si ?

    Bof, la moue sur mon visage ne semblait pas être en accord avec mon auto-persuasion.

    Je tentais quand même de le mettre sur la voie, espérant secrètement qu'il allait avoir une illumination sortie de je ne sais où. « Compte là-dessus et bois de l'eau. » cette expression prenait tout son sens. Cruellement tout son sens. J'en soupirai, pas prête à abandonner. « Rien contre vous ou John, mais je trouve les bruits de mon frigo plus intéressants que ce texte en fait. » Je croisais les bras, avant de rire. Nerveux ou pas, au moins il m'amusait. « Tu essaies de me faire fuir, n'est-ce pas ? Tu sais que si j'abandonne, ton ex lui ne le fera pas, et qu'un nouveau prof' beaucoup moins cool que moi viendra s'occuper de toi ?  » Avec ça, j'étais presque certaine de toucher un point sensible. Tant qu'un sourire amusé prit place sur mon visage.

    Mais je n'ai pas le temps de récolter ce que je venais de semer que le petit chanceux fila à la porte où quelqu'un venait de sonner. Je soupirais doucement. Et ne me préoccupai pas de la femme à la porte d'entrée qui me regardait étrangement. Je n'entendais qu'un bout de leurs conversation, quelque chose comme « t'es méchant » où je ne sais quoi. Quand la porte se fermait à nouveau, je relevais la tête vers lui, calme. Mais lui, il semblait de nouveau avoir perdu tout espoir et joie de vivre. Il n'avait pas l'impression d'en faire des tonnes quand même ? « "Méchant", quelle insulte sanglante ! » Je souriais, amusée : « Tellement ! Quel manque de savoir vivre !  » répondis-je, outrée.

    « Ah oui, j'ai oublié de vous le dire Envy mais, dorénavant et dans cet immeuble, nous sommes en couple. » Je haussais les épaules, me levant de la place où j'étais installée. « Tant que ça ne sort pas de cet immeuble, je m'en contrefiche.  » Oui, je tenais à ma vie tranquille, mais je n'étais pas coincée au point de faire la tronche pour une rumeur de rien du tout dans un quartier où je n'habitais même pas.

    « Tu commences à avoir faim ? N'est-ce pas ? Alors on s'y remets, je te demande pas la Lune, une piste d'étude me suffit. Une seule. J'ai toute la nuit. Toi aussi, tu es célibataire maintenant.  » dis-je en souriant, satisfaite, avant de m'asseoir à nouveau sur le fauteuil. Prête à patienter.


Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Choi Dan Il

Choi Dan Il


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 305
•• Métier : Acteur, chanteur solo & présentateur TV

Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.    Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  EmptyVen 9 Mai - 18:04

TITRE :

 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.




 

Comment elle fait pour être vexée, je sais pas. C'est presque comme les groupies qui se disputent la photo d'un acteur alors qu'elles savent les unes comme les autres qu'elles ont zéro chance de finir leurs vies avec lui. Mais bon, je pèserai mes mots. Je contemple son visage, où je peux presque lire un "j'ai du pain sur la planche". Je la désespère et j'en culpabilise un peu. Je suis pas là pour la faire souffrir après tout, nous sommes tous les deux victimes de mon manager. Quand on parle du loup... « Tu essaies de me faire fuir, n'est-ce pas ? Tu sais que si j'abandonne, ton ex lui ne le fera pas, et qu'un nouveau prof' beaucoup moins cool que moi viendra s'occuper de toi ?  »
Le seul réconfort dans cette histoire est sa personnalité, un autre prof m'aurait - ou se serait - déjà jeté par la fenêtre pour mes raisonnements bizarres. Etant donné la persévérance de Nam Sun, je ferais mieux de lui prouver que la méthode d'enseignement de la demoiselle est efficace sinon il cherchera sans doute à la remplacer - non à me lâcher la grappe, comme elle vient de le signaler. « C'est pas faux, en plus je suis pas mentalement prêt à ce changement. »

Je me laisse brièvement distraire par la voisine sans pour autant perdre mon objectif, nouvellement fixé, des yeux : garder cette enseignante. A ce stade, je ferais mieux de cesser de maudire l'autre voisine. Si sa vie tournait autour de la mienne, ça resterait son problème à elle. On aurait pu s'entendre, genre je pourrais lui demander de me prêter du sucre ou une pizza surgelée de temps en temps, si elle n'était pas si curieuse. Puis son savoir-vivre laisse effectivement à désirer, bien que Envy parlait sur un ton sarcastique. J'en rigole, d'autant plus qu'elle dit qu'elle se fiche des rumeurs. « Tu commences à avoir faim ? N'est-ce pas ? Alors on s'y remets, je te demande pas la Lune, une piste d'étude me suffit. Une seule. J'ai toute la nuit. Toi aussi, tu es célibataire maintenant.  » Je souris, me demandant même pas comment elle savait que j'avais faim.

«  Vous semblez savoir que les mouches s'attrapent avec du sucre, non avec du vinaigre. » dis-je amusé, en me levant, j'ai rien contre sa façon d'éveil d'intérêt. Je vais chercher dans les tiroirs d'anciens documents qui datent du lycée, tout en parlant : « Quoique je me suis toujours demandé à quoi ça servirait d'attraper des mouches... à moins qu'on ait une grosse grenouille à nourrir bien sûr.  » Après trois tentatives foireuses dans les tiroirs, je trouve les anciens polycopiés sur les textes littéraires. Plus un mot de prof que j'ai jamais montré à ma mère, avec écrit "votre fils se désintéresse à toute forme de connaissance. Je suis pas sûr qu'il puisse remplir sa fonction sociale plus tard." On se demande ce qu'il pense maintenant quand il voit ma tronche à la télé. En plus, j'étais seulement désintéressé parce qu'il jouait merveilleusement le marchand de sable et parce que je débutais en tant qu'acteur à l'époque. Bref.

Je pose les polycopiés qui peuvent m'être d'un grand secours sur la table, étrangement motivé. Je lis avec attention, j’emmagasine dans ce qui me sert de mémoire les infos les plus pertinentes et je prends des notes. Je finis par relire le texte et à écrire mes remarques. Je suis concentré mais cela ne m'empêche pas de parler tout au long de mon travail. Nam Sun avait dit qu'en tant que présentateur, il faudra toujours avoir quelque chose d'intéressant à dire. Tout en écrivant, je raconte ma vie, histoire que Envy s'ennuie pas. « Je suis désolé si c'est tout calme ici, j'avais une petite souris qui trottinait bruyamment à travers le living room. Je vous jure, elle avait ce don de mettre les gens de bonne humeur. » Je reste silencieux quelques instants avant d'ajouter sur un ton triste : « Puis un jour, j'ai oublié de nourrir le chat. » Tout ça parce que maman était en vacances et me confiait son chat. Ma concentration part en volée au bout d'une heure et demi de boulot, je me suis donné tant de mal. Je délaisse ma feuille et étouffe un bâillement. Quel exploit,  rien que pour pouvoir manger une pizza. « Voilà j'ai fini, c'est pas impeccable mais je crois au moins savoir de quoi vous avez parlé plus tôt. » Je me lève en m'étirant puis me rassieds en lui tendant la feuille. Elle aura des choses à redire je pense, mais au moins elle saura que mon cerveau travaille une fois sur trois.





Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Icon012 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Icon211 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Icon111
▬ CHILDHOOD CAN ALWAYS FLARE UP WITHIN US ▬
Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.    Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  EmptyLun 26 Mai - 10:52

TITRE :

 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.




 


    « C'est pas faux, en plus je suis pas mentalement prêt à ce changement. » Je le regarde, tandis qu'un de mes sourcils se courbe, mais finis tout de même par sourire. On se connaissait depuis même pas 4 heures et il m'avait déjà adoptée ? Bon, très bien dans ce cas faudrait qu'il me prouve qu'il était à la hauteur, car je ne comptais pas faire toute la route pour venir chez lui, et me tourner les pouces devant la télévision. Peut-être plus tard, s'il ne venait pas à me détester, et qu'il se débrouillait correctement lors de l'émission en question. J'en venais tout de même à lui répondre : « Tu sais ce qu'il te reste à faire alors, tu n'as plutôt pas intérêt à me décevoir. » je croisais les bras, et plantais mon regard dans le sien, d'un air entendu. Il était gentil et drôle, mais je n'avais pas envie de perdre mon temps, ce serait être malhonnête avec son manager qui devait probablement attendre un résultat probant. Dingue tout de même, il devait le connaître mieux que moi, non ? Il devait savoir qu'on allait avoir besoin de plus de temps, alors pourquoi avoir prévu l'émission si tôt ?

    Des rouages que je ne saisirai probablement jamais, alors autant ne pas me creuser la tête inutilement.

    Je savais comment marchait les gars comme Dan Il, il n'y avait pas grand chose à faire pour se les mettre en poche, il suffisait d'être habile et de semer quelques graines là où une belle plante pousserait au moment venu. D'ailleurs, je savais qu'il ne tarderait pas à comprendre lui-même que je ne manquais pas de ressources, car contrairement à ce qu'il laissait comme première impression, Dan Il était loin de n'être que ce clown. «  Vous semblez savoir que les mouches s'attrapent avec du sucre, non avec du vinaigre. Quoique je me suis toujours demandé à quoi ça servirait d'attraper des mouches... à moins qu'on ait une grosse grenouille à nourrir bien sûr.  » Je penchais la tête, et fronçais les sourcils. Sa façon de voir les choses était si... étrange, que parfois il parvenait à me perdre en cours de route. « Tu sais que tu es très perturbant parfois ? J'imagine ne pas être la première à te le dire, mais au cas-où je pense qu'il est utile que tu le saches. lui confiais-je, tout en souriant : Mais au moins tu le sais, inutile de tergiverser à ce niveau alors, lance-toi petit génie.  » terminais-je en faisant un petit signe de tête en direction du polycopié qui ne demandé qu'à être gribouillé d'axes d'études.

    Je l'observais alors silencieusement, contente qu'il se donne enfin la peine d'essayer. Il parlait beaucoup par contre, ce qui m'arrachait de temps à autre un petit rire, amusée ; curieuse de savoir surtout s'il allait réussir à se concentrer un tant soit peu sur sa tâche première. « Je suis désolé si c'est tout calme ici, j'avais une petite souris qui trottinait bruyamment à travers le living room. Je vous jure, elle avait ce don de mettre les gens de bonne humeur. Puis un jour, j'ai oublié de nourrir le chat. » « Eh? » répondais-je d'abord, surprise. Je regardais autour de moi, intriguée, avant de rire discrètement.

    « Rassure-toi, tu remplis le job de ta petite souris à merveille, si ça peut te rassurer. Mais tu devrais te concentrer un peu non ?  » dis-je en regardant ce qu'il était en train d'écrire, un peu inquiète de ce que ça allait donner.

     « Voilà j'ai fini, c'est pas impeccable mais je crois au moins savoir de quoi vous avez parlé plus tôt. » J'ouvrais des yeux ronds, médusée, et surtout impatiente de voir ce qu'il avait bien pu écrire. Je le regardais se lever, surprise. «Vraiment ?  » Puis quand il me rendit la feuille, je m'empressais de lire.

    Je me levais à mon tour, vraiment soufflée. Je passais une main dans mes cheveux et lui souris, posant le texte sur la table. « C'est parfois un peu maladroit, et peut-être pas assez poussé parfois, mais je suis agréablement surprise. On dirait que tout n'est pas perdu pour toi !  » avouais-je en souriant gentiment.

    « Bon eh bien, on dirait que tu as rempli ta part du marché, hein ? Tu veux qu'on aille manger ? Ca ne posera pas problème ? Tes voisins s'en sortiront, sans leurs TV novella préféré ?  » demandais-je en regardant autour de moi, en souriant.


Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Choi Dan Il

Choi Dan Il


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 305
•• Métier : Acteur, chanteur solo & présentateur TV

Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.    Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  EmptyVen 27 Juin - 22:22

TITRE :

 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.




 

Oui, je sais que j'ai pas intérêt à la décevoir, ni à décevoir mon estomac. « Tu sais que tu es très perturbant parfois ? J'imagine ne pas être la première à te le dire, mais au cas-où je pense qu'il est utile que tu le saches. » J'ai la bouche un peu en cul de poule, non elle m'apprend rien mais : « Vous êtes la première à me le dire sans en avoir l'air traumatisée, si vous voulez tout savoir. » Je suis tout de même persuadé de ne pas être si déjanté que ça, j'apprends à être plus... logique. A ne plus torturer mes interlocuteurs en racontant n'importe quoi pendant des heures, alors qu'ils n'y comprennent rien. C'est mon manager qui y est pour beaucoup - genre Nam Sun est une thérapie. « Mais au moins tu le sais, inutile de tergiverser à ce niveau alors, lance-toi petit génie.  » Petit génie ? J'ai la triste impression qu'elle va moins m'admirer à la fin de la séance.

Malgré tout, je demeure maître dans l'art du "parler pour rien". « Rassure-toi, tu remplis le job de ta petite souris à merveille, si ça peut te rassurer. Mais tu devrais te concentrer un peu non ?  » Ha. Si on enlevait son sourire et la poitrine, on dirait que j'ai mon ancien prof de physique en face. Et si les choses se passent exactement comme avec ce fameux enseignant, l'annotation "nul" ne devrait pas tarder à se faire une place sur ma copie. Avec un marqueur rouge bien sadique. Un "nul" décrivant à la fois le travail et l'évalué. Pfft. «Vraiment ? » Ah bah voilà, on est pas loin du "nul". Je hoche pourtant la tête avec un sourire optimiste. J'essaie de deviner à quoi elle pense, si je devrais m'inventer une maladie afin de ne pas animer l'émission pour laquelle je suis formé... « C'est parfois un peu maladroit, et peut-être pas assez poussé parfois, mais je suis agréablement surprise. On dirait que tout n'est pas perdu pour toi !  » Je mime un geste de victoire, additionné à un "yeeees" manifestant toute ma fierté. « J'ai bien fait de garder mes anciens cours, hein ? » Je me demande néanmoins comment ça se fait, je me rappelle pas d'avoir eu un cahier de notes ou autres. Ah oui... Remercions les quelques jours de canicules qui m'ont forcé à rester cloué à l'intérieur, toute autre activité étant proscrite au risque de finir liquéfié. Oui, fallait en arriver là pour que je recopie mes cours. C'est moche.

« Bon eh bien, on dirait que tu as rempli ta part du marché, hein ? Tu veux qu'on aille manger ? Ca ne posera pas problème ? Tes voisins s'en sortiront, sans leurs TV novella préféré ?  » Quelle question ! J'attrape son poignet avec entrain, la tirant vers la sortie, tout sourire. « Enfin ! J'aurais bien voulu vous faire à manger moi-même, mais mes proches disent que me laisser passer derrière les fourneaux c'est "mettre ma vie ainsi que toutes celles des gens à proximité en danger". » A peine exagéré, la cuisine de Reina peut servir de témoin. Quant au fait que mes voisins aiment spéculer sur ma vie :« Bah, quand j'ai vu une étudiante sortir de chez la voisine quand celle-ci n'était pas là, je me disais qu'elle devrait surveiller son mari, pas moi. » Je ris. « Quel porc ce mec, m'enfin vu sa femme je peux comprendre. » J'ouvre la porte, la voisine manque de tomber à l'intérieur. Je secoue la tête : personne ne lui a dit qu'aller écouter aux portes des étrangers était une mission périlleuse ? J'hausse les épaules en regardant Envy, elle a bien raison, mes voisins s'en sortent pas sans leur TV novella préféré. Je ferme la porte à clés avant de jouer avec ces dernières d'un air enjoué. Un bonnet sur la tête et les lunettes de soleil dans la poche, j'avance dans le couloir en souriant. « Qu'est-ce que vous aimez manger au fait ? »





Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Icon012 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Icon211 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Icon111
▬ CHILDHOOD CAN ALWAYS FLARE UP WITHIN US ▬
Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.    Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  EmptyMer 16 Juil - 21:43

TITRE :

 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.




 


    « J'ai bien fait de garder mes anciens cours, hein ? » J'étais soufflée, ce n'était peut-être pas flatteur, mais après lui avoir parlé, j'avais été loin de m'imaginer qu'il était capable de faire ce genre de chose. Je n'avais pas eu de grandes espérances dès le départ, histoire d'être compréhensive s'il n'arrivait à rien, même en se creusant la tête, je tenterais de fonctionner autrement. Éveiller son intérêt serait peut-être une bonne idée ? Du moins, un autre que celui de son ventre. Je hochais la tête gentiment et lui répondais :

    « On dirait bien oui, je suis stupéfaite.  » lui avouais-je, un léger sourire complice sur le visage. Je ne voulais pas qu'il prenne cette remarque comme de la méchanceté gratuite, mais plutôt comme de l'honnêteté mérité.

    Et comme je ne tenais pas à l'ennuyer plus que de raison, je lui annonçais que j'allais tenir ma promesse, et l'emmener manger un morceau avec moi. En tout bien tout honneur, évidemment. Il devait être très occupé, non ? « Enfin ! J'aurais bien voulu vous faire à manger moi-même, mais mes proches disent que me laisser passer derrière les fourneaux c'est "mettre ma vie ainsi que toutes celles des gens à proximité en danger". » Je ne pus réprimer un rire à cet aveu.

    « Dans ce cas, je pense que je ne vais pas prendre de risque et qu'on va aller manger dehors hein ? Mais tu vis seul ? La base de ta nourriture c'est la pizza, c'est ça ?  » demandais-je en riant encore un peu après cela. « Pas d'offenses hein, c'est bon la pizza, je ne juge personne.  » ajoutais-je en levant les mains en l'air comme si je venais d'être prise sur le fait. « Bah, quand j'ai vu une étudiante sortir de chez la voisine quand celle-ci n'était pas là, je me disais qu'elle devrait surveiller son mari, pas moi. »[/i] J'ouvrais de grands yeux, surprise. Mais les gens n'avaient pas de vie privé dans cet appartement ? « [b] Mais en fait, quand je parlais de TV novella, je ne pensais pas que je touchais à ce point dans le mille.  » dis-je encore un peu choquée.

    « Quel porc ce mec, m'enfin vu sa femme je peux comprendre. » Je fronçais les sourcils à cette remarque. « Dit celui qui vient de dénigrer sa femme d'une manière assez terrible.  » répliquais-je en plantant mon regard dans le sien, d'un air entendu. Nous ne nous connaissions par encore bien, mais pour le moment tout se passait bien, je ne tenais pas à ce qu'une future amitié possible prenne l'eau trop vite.

    « Qu'est-ce que vous aimez manger au fait ? » « Tu ne veux pas me tutoyer ? Je ne pense pas être plus vieille que toi, puis ça rends le tout trop formel. Mais si ça ne te plaît pas, c'est comme tu préfères. » ajoutais-je en souriant gentiment.

    « Sinon, le vietnamien me plairait bien pour ce soir, si c'est ok pour toi !  » Je sentais que nous allions passer une soirée amusante. Je me demandais comment Dan Il allait trouver le moyen de me surprendre à nouveau.


Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé





Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Empty
MessageSujet: Re: Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.    Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.  Empty

TITRE :

 Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.




 



Revenir en haut Aller en bas

 

Dan Il ; Oui-oui est-il le fils caché de Potiron ? Tu as deux heures.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Une nouvelle vie [PV Yuko][Hentaï]
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UPTOBOX] 48 heures par jour [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Generation :: C'est la fête à la New Génération :: The endBut nothing really disappears :: Finished stories-