AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
eBay : Remise de 5 euros dès 15 euros d’achat
Voir le deal

Partagez



je suis la star des backstages ; staff
Seo Eun Hee

Seo Eun Hee


je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 162
•• Métier : Manager des S.O.W

I actually miss him...  Empty
MessageSujet: I actually miss him...    I actually miss him...  EmptyVen 21 Fév - 1:08

TITRE :

 I actually miss him...




 

 
I actually miss him...  Tumblr_n1bem6Qt151snsg9go1_r1_250

Ce que je fous dans ce long couloir est encore un mystère pour moi. Pourquoi je n'arrive pas à frapper à la porte l'est tout autant. Je sais pourtant que je veux être à l'intérieur de cet appartement que j'ai volontairement quitté. Il y a quelques mois, je m'étais simplement servie de mes propres clés pour y pénétrer, sauf qu'un jour, j'éprouvais la nécessité de me séparer de Nam Sun. Aujourd'hui, mon cœur réagit comme s'il appartenait à un veuf éploré. Je suis même pas venue discuter business. Pire encore, je ressemble à ces idoles qui ont besoin qu'un manager les veille, de peur qu'ils commettent un acte insensé. Je sais pas ce que je vais dire, ce qu'il va répondre, s'il va me mettre à la porte illico presto quoi. C'est tout de même mon ex. Mais je suis sûre de vouloir le voir. Il a fallu mettre ma fierté de côté et admettre que je parviens pas à faire une croix définitive sur sa personne, pour que je me décide à lui rendre visite. Je frappe à la porte en baissant la tête. J'ai même pris la peine de me maquiller. C'est bête étant donné que Nam Sun s'en fiche pas mal de la couleur de mon rouge-à-lèvres que je change quotidiennement mais... mais... il y avait beaucoup de "mais" dernièrement dès que je me mettais à penser à lui.

Au bout des quelques coups, je l'entends détacher le verrou et je me fais pas prier pour entrer. Ma première réaction est de chercher des yeux un indice d'une présence féminine. Il reste fidèle aux habitudes, visiblement : je suis la seule femme ici. « Bien le bonsoir. » Je dis en souriant. Je m'assieds sur le canapé, la tête orientée vers la table basse. Un fin sourire éclaire mon visage et je secoue la tête quand je vois la photo de Choi Dan Il sur la une d'un journal. « Il sait faire parler de lui, hein. Ça fait quoi d'être le manager de ce type ? » C'est sûr que ce n'est pas facile mais je sais également que Nam Sun a des solutions extrêmes auxquelles il peut toujours recourir. J'ajuste ma jupe avant de le regarder. On se connait depuis longtemps et je me justifie rarement en venant ici mais notre divorce a rendu impensable le fait de faire comme si de rien n'était.

A présent, il devait se demander ce que je fous ici, à une heure pareille. Bonne question. Mes sentiments hésitent un bref instant entre découragement et joie. « Au fait, je suis venue récupérer mes affaires. J'ai oublié... des trucs ici. » Je prie pour qu'il me demande pas ce que j'ai pu oublier exactement parce que là, tout de suite maintenant, j'ai pas de réponse. S'il insiste, j'improviserai. Combien de chances y a-t-il qu'il me croie si je lui dis la vérité ? « Je suis venue parce que c'est le bordel dans ma tête et que je sais pas ce que je pense de toi. Ah et j'ai rompu avec mon petit ami parce que ton visage est omniprésent à mon esprit. » Non, finalement, je préfère l'excuse des trucs-indéfinis oubliés ici.





I actually miss him...  Icon210 I actually miss him...  Icon010 I actually miss him...  Icon310
▬ IF IT WAS MEANT TO BE THEN IT WILL HAPPEN ▬
Revenir en haut Aller en bas




je suis la star des backstages ; staff
Oh Nam Sun

Oh Nam Sun


je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 85
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Manager de Dan Il

I actually miss him...  Empty
MessageSujet: Re: I actually miss him...    I actually miss him...  EmptyVen 21 Fév - 10:15

TITRE :

 I actually miss him...




 




    I actually miss him...  Tumblr_m3v269jbD41qf5dvao1_500
    Les soirées étaient devenues terriblement ennuyantes, ces dernières semaines. A tel point, que je ne savais même plus comment occuper mon temps. Dan Il avait encore fugué je ne sais où, et j'avais décidé de procrastiner ce problème à demain matin, n'ayant pas la moindre envie de jouer à cache-cache ce soir. Puis il avait beau se donner du mal pour filer entre mes doigts, il laissait toujours des indices ici et là, il ne serait donc pas difficile à trouver. Lui laisser croire le contraire pour ce soir, vous n'avez qu'à appeler ça 'une trêve'. Mais qu'il n'y prenne pas goût, pensais-je en laissant tomber le journal des nouvelles d'aujourd'hui sur ma table basse, tout en soupirant longuement. Sa tête y était encore placardée, à se demander s'il n'avait pas payé les éditeurs pour être en première page tous les deux jours.

    Qui étais-je pour parler de lui ainsi ?
    Son manager, les enfants.

    Lentement, je m'installai sur mon sofa, et me massais les tempes, yeux fermés. Il n'était pas beaucoup plus jeune que moi, mais il se comportait comme un enfant, et il allait me faire vieillir avant l'âge.
    Malgré le fait que je sois distrait, j'entendis sans peine qu'on sonnait à la porte, et c'était donc, intrigué que je m'étais dirigé vers l'entrée, ne m'attendant pas à avoir des visiteurs à cette heure-ci, et encore moins à la voir, elle. Eun Hee, mon ex-femme. Je reculais d'un pas, alors qu'elle s'invitait à l'intérieur, sans que j'ai dis le moindre mot, et fronçais les sourcils en la voyant regarder autour d'elle, à la recherche de, je le savais, quelqu'un.

    Je l'observais silencieusement dans un premier temps, sachant qu'elle m'expliquerait tôt ou tard la raison de sa présence chez-moi. Le nœud habituelle commença à se former au creux de mon ventre. Je croisai alors les bras contre mon torse, comme si ça allait cacher mon mal, ou que j'en avais honte. Voilà pour quoi je n'aimais pas les surprises, je ne savais jamais comment est-ce que mon corps allait réagir. Je devais sûrement être un peu fatigué après tout.

    Admettons que cela soit vrai, je devais l'être depuis longtemps, car dès que je croisais son chemin, mon mal revenait à la charge.

    « Bien le bonsoir. » Je ne répondais rien à cela, et me contentais de hocher la tête, la suivant dans le salon, et m'arrêtant à un bon mètre du canapé, attendant toujours patiemment qu'elle me dise pourquoi elle était là. « Il sait faire parler de lui, hein. Ça fait quoi d'être le manager de ce type ? » Je penchais la tête sur le côté, perplexe et pas certain de comprendre de quoi elle parlait :

    «  Pardon ? Puis je finissais par poser les yeux sur le journal que j'avais laissé sur la table un peu plus tôt, et un fin soupir fila entre mes lèvres : Ca fait rien du tout, ça donne beaucoup. Et que du travail en grande partie. Je n'ai que lui à charge, et j'ai l'impression de bosser pour tout un régiment d'enfants stars parfois.  » Et je pesais chacun de mes mots.

    Cela dit, ça ne m'expliquait toujours pas pourquoi elle était chez moi. Vous trouveriez peut-être que j'accordai beaucoup d'importance aux détails, mais... Ce n'était pas un détail en l'occurrence, si ? Puis, cela me faisait bizarre de la voir ici, sachant qu'il y a quelques mois, nous étions liés tous les deux à ce divan par un contrat de mariage. « Au fait, je suis venue récupérer mes affaires. J'ai oublié... des trucs ici. » J'arquais un sourcils, répétant à voix haute ces mots : «  Des trucs ?  » Je n'avais pas le souvenir d'avoir vu des affaires à elle traîner ici depuis qu'elle était partie, puis quand bien même.

    Elle ne s'en rendrait compte que maintenant ? Et après les avoir oublié pendant si longtemps chez-moi, ne pourrait pas attendre une heure plus décente pour venir les chercher ?

    Ca ne tenait pas debout, mais tant pis. Je n'avais pas la tête à réfléchir, car mon mal de ventre ne désemplissait pas, et un mal de tête commençait à pointer le bout de son nez. Sûrement car je cogitais trop d'ailleurs. «  Vraiment ? Et, quel genre de 'trucs', que j'aille te les chercher ?  » Lentement, et sans ajouter un mot de plus dans un premier temps, je m'installai sur le fauteuil, non loin du divan, grimaçant légèrement à cause des crampes dans mon estomac.

    « Ca doit être important, non ? Pour que tu viennes à cette heure-ci ?  » la questionnais-je, curieux de savoir si elle se fichait de moi, où si elle avait un sens des valeurs complètement détraqué.


Revenir en haut Aller en bas




je suis la star des backstages ; staff
Seo Eun Hee

Seo Eun Hee


je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 162
•• Métier : Manager des S.O.W

I actually miss him...  Empty
MessageSujet: Re: I actually miss him...    I actually miss him...  EmptyVen 21 Fév - 12:13

TITRE :

 I actually miss him...




 

Etre responsable des choix d'un enfant comme Dan Il est loin d'être une joie. Je manifeste ma surprise suite à ses propos. « En même temps, y a que toi pour gérer sa carrière, j'imagine qu'il fera fuir les autres managers. Moi la première. » Les situations comiques doivent être nombreuses à n'en pas douter, vu la réputation de Dan Il, mais je ne peux m'empêcher de plaindre Nam Sun un peu. « Et moi, je bosse vraiment pour tout un régiment d'enfants. » Mes lèvres s'étirent à nouveau, me donnant un air content et satisfait malgré les difficultés qui, Dieu le sait, sont nombreuses. Mais les membres de SOW sont sympas à mon avis et c'est moi qui avais opté pour ce boulot après tout. D'ailleurs, il y avait également un régiment de papillons voletant dans mon ventre.

«  Des trucs ?  » Ouais, des trucs. Mais comme cela lui suffit apparemment pas comme réponse, mes yeux parcourent la pièce en silence. En quête d'inspiration sans laquelle je saurais pas m'inventer une excuse. Quel serait donc le "truc" qui puisse passer inaperçu ? Je prends à peine le temps de la réflexion qu'il reprend la parole. «  Vraiment ? Et, quel genre de 'trucs', que j'aille te les chercher ?  » Je souris malgré moi, l'air de dire "Va chercher, mais tu ne trouveras rien". « Ca doit être important, non ? Pour que tu viennes à cette heure-ci ?  » Je hoche la tête - comme si j'avais le choix ! - Mes lèvres s'entrouvrent pour définir le mot "truc".  « Ma crème de nuit ! » Je lâche par automatisme. Je trouve que c'est une bonne excuse, tiens. « Ne fais pas cette tête, c'est important pour moi ! Elle doit être dans la salle de bains, d'ailleurs. Quelque part... » Détail très utile puisque l'objet en question n'existe pas. Outre la crème de nuit imaginaire, sa dernière question m'a laissée perplexe. J'ai l'impression de déranger et mon gros ego me rend pas plus compréhensive. « Si je suis pas la bienvenue, je peux partir, tu sais. » Je lui lance un regard agacé bien que ce soit son droit à lui d'en faire de même. Ce divorce m'a complètement transformée, mentalement parlant. Mon comportement est arbitraire. Depuis quand suis-je du genre à courir derrière les gens ? Car, oui, j'ai l'impression de lui courir après. Chose que je m'étais promis de ne plus faire, suite à la mésaventure avec mon tout premier amour qui, actuellement, file le parfait amour avec son amoureuse pour laquelle il m'avait jetée comme une vieille chaussure. Tandis que les feu des projecteurs sont constamment braqués sur eux, je m'invite chez Nam Sun que je connais depuis je ne sais combien d'années comme si j'étais une étrangère. Je suis pitoyable.





I actually miss him...  Icon210 I actually miss him...  Icon010 I actually miss him...  Icon310
▬ IF IT WAS MEANT TO BE THEN IT WILL HAPPEN ▬
Revenir en haut Aller en bas




je suis la star des backstages ; staff
Oh Nam Sun

Oh Nam Sun


je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 85
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Manager de Dan Il

I actually miss him...  Empty
MessageSujet: Re: I actually miss him...    I actually miss him...  EmptyVen 21 Fév - 13:35

TITRE :

 I actually miss him...




 




    « En même temps, y a que toi pour gérer sa carrière, j'imagine qu'il fera fuir les autres managers. Moi la première. Et moi, je bosse vraiment pour tout un régiment d'enfants. » Un fin sourire étira mes lèvres, tandis que je laissais mon regard courir dans le vague, pensif pendant un court instant. Je me souvins du moment où j'avais appris qu'elle aurait les SOW à charge, et aussi de comment je m'étais senti. C'était à ce moment, je crois, que j'avais commencé à avoir des maux de ventre. Cette femme me faisait plus investir dans les médicaments que n'importe qui, c'était à ne rien y comprendre.

    «  C'est un cas parfois, mais bon, j'essaie de me convaincre que ça aurait pu être pire.  » soufflais-je, en haussant les épaules à cette pensée.

    Il aurait pu être impotent, sourd, aveugle, idiot... Attendez, oubliez le 'idiot'. Dans tous les cas, j'étais en train de me demander si je n'étais pas actuellement en train d'être pris pour un idiot, ce n'était pas parce que je ne disais rien que je ne voyais pas qu'elle était en train d'improviser. Je ne la mettrai pas mal à l'aise en lui faisant remarquer, mais c'était une insulte à mon bon sens.
    Du moins, j'en étais quasiment persuadée. Mais je ne lui montrais aucun signe d'impatience, tout simplement parce que même si la vision me dérangeait un peu, je n'avais pas envie qu'elle reparte aussi sec. Je n'étais pas du genre à chercher la compagnie des gens, mais là c'était différent. Eun Hee ne faisait pas partie « des gens ». N'est-ce pas ? « Ma crème de nuit ! » Je penchais ma tête en avant, la regardant avec un peu plus d'insistance, attendant qu'elle essaie de faire un peu mieux que ça. « Ne fais pas cette tête, c'est important pour moi ! Elle doit être dans la salle de bains, d'ailleurs. Quelque part... » J'inspirai un bonne fois, pouffant sans m'en rendre compte, car distrait.

    «  Je n'ai pas fait de tête particulière, je réfléchis juste, tu es toujours aussi spéciale, c'est fou. Pas d'offense.  » dis-je en m'appuyant contre le dossier du fauteuil.

    « Si je suis pas la bienvenue, je peux partir, tu sais. » J'arquais un sourcil, et me redressais doucement, posant mes deux mains sur mes cuisses, et l'observant silencieusement dans un premier temps : «  Tu me connais, non ? Tu penses que je t'aurai ouvert si j'étais occupé ?  » demandais-je calmement, plantant mon regard dans le sien.

    «  Est-ce que ça te rendrait un peu moins méfiante, si je te laissais aller chercher ta 'crème de nuit' toute seule ? Vas-y, et après, tu pourras me dire la vraie raison de ta présence ici. Je te sers quelque-chose ? Une thé par exemple ?  » Je me levais du fauteuil, et me dirigeais vers la cuisine. Je mettais de l'eau dans la bouilloire, car si elle n'en voulait pas, moi je prévoyais d'en prendre un. Je la regardais se lever, sans rien dire, cherchant les sachet de thé.
    Je me redressais en peu plus, m'appuyant sur la table de travail, soupirant je me dirigeais vers la salle de bain, l'observant:

      «  Arrête de te donner autant de peine, et vient boire ton thé, ça sera bientôt prêt. Il en reste de celui que tu aimais bien.  » Dis-je, calmement. Je m'attendais à me faire envoyer sur les roses, fière comme elle était, elle réussirait bien à trouver quelque-chose pour me donner tort.




we're afire love
Hold me in your arms the way you did last night. And we'll lie inside for a little while, here oh. I could look into your eyes until the sun comes up and we're wrapped in light, in life, in love ------------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas




je suis la star des backstages ; staff
Seo Eun Hee

Seo Eun Hee


je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 162
•• Métier : Manager des S.O.W

I actually miss him...  Empty
MessageSujet: Re: I actually miss him...    I actually miss him...  EmptyVen 21 Fév - 20:47

TITRE :

 I actually miss him...




 

Pendant que je lui fais part de ce que je viens chercher ici, il a l'air de me laisser le temps de me reprendre. Il pouffe, signalant qu'il me croit pas. «  Je n'ai pas fait de tête particulière, je réfléchis juste, tu es toujours aussi spéciale, c'est fou. Pas d'offense.  » J'arrondis légèrement les yeux en entrouvrant les lèvres. Ne sachant pas comment je dois prendre cette remarque. C'est limite s'il me dit pas explicitement que j'ai inventé une excuse bidon juste pour le voir. A la réflexion, il manque cruellement de perspicacité en amour donc je me rassure. Car c'est ce que je suis en train de faire : un geste super romantique à la con. Et la tradition veut que je lui avoue mes sentiments. Pas possible, j'éprouve pas d'amour à son égard. Mais ce que je ressens quand il est là s'y apparente fortement, il faut se l'avouer.

«  Tu me connais, non ? Tu penses que je t'aurai ouvert si j'étais occupé ?  » J'esquisse un mini-sourire à l'entente de son propos. «  C'est vrai...  » Je me colle une baffe mentale, histoire d'ignorer l'effet de son regard que je trouve trop intense.  «  Est-ce que ça te rendrait un peu moins méfiante, si je te laissais aller chercher ta 'crème de nuit' toute seule ? Vas-y, et après, tu pourras me dire la vraie raison de ta présence ici. Je te sers quelque-chose ? Une thé par exemple ?  » C'est dingue, comment veut-il que je lui explique la vraie raison de ma venue si je n'y connais pas grand-chose moi-même ? Je suis tout bonnement incapable de l'en informer sans ambiguïté aucune. « Oui, un thé c'est bien. Ça me calmera. » Il se lève de son siège. Ma fierté m'oblige à faire de même pour prendre la direction de la salle de bains dont je connais l'emplacement par cœur. Je regarde les différents produits, comme si j'étais persuadée de trouver cette fameuse crème de nuit. Je sais que même si je finis par fouiner et tout bousculer, je trouverais rien. Désespérément, avant même d'avoir commencé mes recherches, je m'adosse contre le mur faisant face au miroir. Je m'y regarde, me trouvant juste ridicule. Mais bordel, que suis-je en train de faire ? J'aurais meilleur temps de passer la nuit en compagnie d'une jeune homme ou d'un livre, au pire.

Quand soudainement un bruit de pas parvient à mes oreilles, je m'empare avec panique et par hasard d'un produit pour le montrer aussitôt au nouveau venu. «  Arrête de te donner autant de peine, et vient boire ton thé, ça sera bientôt prêt. Il en reste de celui que tu aimais bien.  » Qu'il se départe de son calme légendaire, ça commence à m'agacer là. « Pas besoin. Regarde, je l'ai trouvée, ma crème... de pré-rasage pour hommes... » lis-je sur la boite volée. Aux dernières nouvelles, je suis pas un homme. C'est fichu. Je planque malgré tout l'objet dans la poche de ma jupe en la tapotant légèrement. Peu fière de moi, je m'éloigne ensuite vers la cuisine. Je m'attable une fois le thé prêt. Passé la gêne, je me mets à sourire, émue. Il se rappelle encore du thé que j'aimais boire... « Tout est passé très vite, j'arrive pas à croire que je suis en face de mon ex-mari. » Une gorgée plus tard, je me masse le front. « Rappelle-moi la raison qui nous a poussés à divorcer ? Et à nous marier aussi, tant qu'on y est ! »





I actually miss him...  Icon210 I actually miss him...  Icon010 I actually miss him...  Icon310
▬ IF IT WAS MEANT TO BE THEN IT WILL HAPPEN ▬
Revenir en haut Aller en bas




je suis la star des backstages ; staff
Oh Nam Sun

Oh Nam Sun


je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 85
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Manager de Dan Il

I actually miss him...  Empty
MessageSujet: Re: I actually miss him...    I actually miss him...  EmptyVen 21 Fév - 22:22

TITRE :

 I actually miss him...




 


    Eun Hee était une femme avec un fort caractère, un caractère aux antipodes du mien. Elle savait ce qu'elle voulait, et où elle voulait aller. Selon moi, elle donnait et avait toujours donné trop de crédit à ses sentiments, elle était expansive, et parfois bruyante. Nous étions très différents, et pourtant, d'une certaine manière elle mettait du piment dans ma vie. Du sel dans mes pâtes. Du beurre dans mes épinards. Vous avez compris l'idée. Je l'avais compris tard, et maintenant la situation était compliquée. Les maux bizarres qui s'attaquaient à mon corps dès qu'elle était dans le coin, ne m'aidaient en rien à y voir plus clair.

    Ce soir, je ne m'étais pas attendu à ce qu'elle débarque à l'improviste. Mais maintenant qu'elle était là, autant que l'on discute un peu. Après tout, nous étions deux adultes. Et même si les raisons de sa présence étaient encore obscures à mes yeux, et aux siens également apparemment, je n'étais pas mécontent d'avoir une occasion de la voir, seule.

    Je lui préparais donc le thé aux fleurs dont elle raffolait alors qu'elle s'affaire dans la salle de bain à retrouver sa crème, crème qui je sais, ne sera pas là. Oui, j'avais oublié de le dire, Eun Hee était quelqu'un de fier. Et le fait qu'elle s'en tienne à ses explications jusqu'au bout, ne m'étonnait guère. J'étais tout de même curieux de voir ce qu'elle allait trouver à me dire, car je savais que même si je lui offrais une occasion d'éviter l'embarras, elle foncerait tête la première dedans. Elle était comme ça, et je n'avais jamais pu m'y habitué, je trouvais que c'était idiot. Mais au fond, ça la rendait, attachante je crois. « Pas besoin. Regarde, je l'ai trouvée, ma crème... de pré-rasage pour hommes... » Je croisais les bras, lentement contre mon torse, l'observant se dépatouiller avec son histoire.

    « Je suis désolée alors, je crois que j'ai utilisé ta crème de jour ce matin, je ne savais pas que c'était à toi.  » répondis-je, sérieusement, alors qu'elle rangeait ma crème dans sa poche. Un fin sourire étira mes lèvres, alors que je levais les yeux au ciel, sans qu'elle me voit, et la suivais à la cuisine, pour aller boire le thé que j'avais préparé.

    Je n'ajoutais rien de plus que ce que je n'avais déjà dit, jugeant qu'elle s'était déjà enfoncée toute seule. Je n'étais cruel qu'avec Dan Il, Eun Hee n'avait jamais eu le droit à cette facette de moi. Je soufflais doucement, et servais les deux tasses sur la table, laissant le sucre non loin, sachant que Eun Hee avait pour habitude de beaucoup sucrer, gourmande de nature. Je m'installais alors à table, alors qu'un silence s'était installé pendant les préparations. Je l'observais, plantant mon regard dans le sien, et notant son comportement. Peu importe la manière dont je tournais cela, elle semblait embarrassé, et ça ne m'aidait pas vraiment à me conduire à mon aise. Enfin, si on imaginait qu'on ait été vraiment proches l'un de l'autre un jour. Même lorsque nous étions encore mariés, il y avait toujours eu comme un mur entre nous. Cela dit, j'étais peut-être celui qui l'avait construit.

    « Tout est passé très vite, j'arrive pas à croire que je suis en face de mon ex-mari. Rappelle-moi la raison qui nous a poussés à divorcer ? Et à nous marier aussi, tant qu'on y est ! » Je tournais distraitement la cuillère dans le thé, tout en l'écoutant parler :

    «  J'imagine qu'on est peut-être trop différents au final, puis ça a été trop vite comme tu le dis, on était jeunes aussi quand la décision a été prise. Tu ne te vois pas lié à moi pour le restant de ta vie, si ?  » Il y avait tout de même quelque-chose qui me perturbait. J'étais incapable de moi-même répondre à cette question. Mais ça, elle n'était pas obligée de le savoir.

    Je préférais d'ailleurs noyer mon embarras dans le thé brûlant, n'ajoutant rien de plus.




we're afire love
Hold me in your arms the way you did last night. And we'll lie inside for a little while, here oh. I could look into your eyes until the sun comes up and we're wrapped in light, in life, in love ------------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas




je suis la star des backstages ; staff
Seo Eun Hee

Seo Eun Hee


je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 162
•• Métier : Manager des S.O.W

I actually miss him...  Empty
MessageSujet: Re: I actually miss him...    I actually miss him...  EmptySam 22 Fév - 16:22

TITRE :

 I actually miss him...




 

Il y a de l'absurde dans l'air. Une femme qui tient une crème de pré-rasage dans la main, prête à jurer haut et fort que ça lui appartient, pour ne pas se dévoiler et parler d'éventuels sentiments... y a mieux comme situation. « Je suis désolée alors, je crois que j'ai utilisé ta crème de jour ce matin, je ne savais pas que c'était à toi.  » J'étouffe un rire sous ma main avant de m'éloigner vers la cuisine. Je sais que c'est peu crédible, pour ne pas dire ridicule et pas crédible du tout mais... mais j'ai ma fierté. Dans une tentative de lancer la conversation, comme une adulte, je parle de notre divorce. «  J'imagine qu'on est peut-être trop différents au final, puis ça a été trop vite comme tu le dis, on était jeunes aussi quand la décision a été prise. Tu ne te vois pas lié à moi pour le restant de ta vie, si ?  » Je le regarde un brin confuse. « Tu parles comme si on était mariés pour de vrai. Perso, j'ai jamais pris cette affaire au sérieux. Et oui, nos parents ont été tarés aussi, parler des fiançailles alors que j'avais 11 ans...  » Je lui souris avant de tromper mes lèvres dans la boisson chaude.

Il me reste à répondre à sa question. Si seulement j'avais une idée sur la réponse. Il y a un an, je me voyais pas liée à lui à vie mais aujourd'hui, tout est différent. Je veux bien le voir tous les jours. Non non, mais qu'est-ce que je me dis là ? C'est mon ex-mari, merde. «  Je sais pas, mais c'est pas désagréable comme perspective.  » D'une main plus tremblante je saisis ma tasse de thé. Cherchant du courage dans le moment. Ce n'est pas dans ma personnalité de mentir alors je ressors la crème de ma poche et la pose sur son côté de table. La fierté c'est bien, mais je préfère être mature. J'ai 23 piges ! «  Tiens, c'est à toi. Désolée d'avoir essayé de voler ta crème. » Elle m'aurait été totalement inutile surtout. Je n'ai pas l'intention de rester en tout cas, je vais sûrement m'éclipser dans quelques minutes et ne plus revenir, à moins que j'aie un bon prétexte. Je sors mon portable, histoire de trouver où m'occuper cette soirée. Je parcoure quelques annonces des yeux et commente calmement : «  Rhooo, mais quel intérêt a-t-on à mettre des photos à côté des avis de mariage ! Ces mecs sont plus disponibles de toute façon... j'aimerais bien voir des photos dans les avis de divorce par contre.  » Je lève brusquement la tête vers mon ex, un sourire au coin, comme pour m'excuser de ma remarque. J'ai un instant oublié que je suis pas seule. «  Pardon. Je crois que je suis la seule à chercher un conjoint ici, toi t'es toujours marié à ton travail, y a personne qui t'intéresserait ?  » Je pose la question tout en appréhendant.





I actually miss him...  Icon210 I actually miss him...  Icon010 I actually miss him...  Icon310
▬ IF IT WAS MEANT TO BE THEN IT WILL HAPPEN ▬
Revenir en haut Aller en bas




je suis la star des backstages ; staff
Oh Nam Sun

Oh Nam Sun


je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 85
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Manager de Dan Il

I actually miss him...  Empty
MessageSujet: Re: I actually miss him...    I actually miss him...  EmptySam 22 Fév - 17:26

TITRE :

 I actually miss him...




 


    « Tu parles comme si on était mariés pour de vrai. Perso, j'ai jamais pris cette affaire au sérieux. Et oui, nos parents ont été tarés aussi, parler des fiançailles alors que j'avais 11 ans... » J'arrête de tourner la cuillère dans mon thé, et pose mes yeux sur elle. Du temps où nous étions encore mariés, cela avait toujours été l'évidence même qu'elle ne prenait pas cette histoire au sérieux, j'en faisais de même d'ailleurs. Mais jamais cette vérité n'avait été balancée clairement avec des mots. Mon cœur se serra, et pour la première fois ce soir, je ne soutenais pas son regard. Je me trouvais idiot, de me montrer si vulnérable d'un coup. Mais peut-être qu'au fond... J'y avais mis un peu trop de moi, dans ce mariage, sans le savoir.

    « Tu as raison, c'est idiot. On ne peut pas dire que ça compte vraiment.  » dis-je en buvant une longue gorgée de thé, avant de me rappeler qu'il était brûlant, et que je supportais mal le chaud.

    Une quinte de toux violente se fit entendre, la mienne. Je m'empourprai, et me levais aussi sec, ne tenant pas à m'humilier de la sorte. Je feignais l'envie d'aller chercher quelque chose dans le frigo. Du lait ferait l'affaire, ça paraîtrait bien plus crédible que son histoire de crème de toute façon. Je reprenais place à table, seulement après avoir retrouvé mon calme, l'usage de la parole sans brûlure à la langue, et une mine de couleur humaine. Cela ne me ressemblait pas d'agir ainsi, et je ne voulais pas que Eun Hee se questionne à mon sujet, encore moins qu'elle décide de me questionner directement. «  Je sais pas, mais c'est pas désagréable comme perspective.  » Le mal de ventre revint à la charge aussi sec, mais cette fois, je parvenais à donner le change en me concentrant, son regard était fuyant, elle allait me rendre confus, et je n'aimais pas être confus. J'aimais l'ordre, que ça soit dans ma maison, ou dans ma tête. Je poussai ma tasse de la main droite, comme si j'étais repus, et finissais par lui répondre...

    « Je vois...  » Génial Nam Sun, très fin comme réponse.

    Je n'essayais pas de jouer le mystérieux ni rien, j'étais juste un imbécile fini. Je n'arrivais pas à lui dire la même chose, même si le cœur y était. J'avais vraiment un problème, un blocage, appelez ça comme vous voulez. Parler de sentiments, c'était juste impossible pour moi. Ce n'était pas un problème d'embarras, juste une incapacité totale. Je soupirai, me pinçant les lèvres. Je ne savais même pas si je devais m'excuser d'être aussi insensible ou bien passer à autre chose.
    Oh bon sang ça y est je venais de le dire.
    Nam Sun tu es un insensible.

    «  Tiens, c'est à toi. Désolée d'avoir essayé de voler ta crème. » Je laissais la crème sur la table, mais sans le vouloir un fin sourire étira les commissures de mes lèvres. Eun Hee avait peut-être changé un petit peu au final. «  Rhooo, mais quel intérêt a-t-on à mettre des photos à côté des avis de mariage ! Ces mecs sont plus disponibles de toute façon... j'aimerais bien voir des photos dans les avis de divorce par contre.  » J'ouvre des yeux ronds et penche la tête sur le côté, est-ce qu'elle compte vraiment faire ça devant moi ? «  Pardon. Je crois que je suis la seule à chercher un conjoint ici, toi t'es toujours marié à ton travail, y a personne qui t'intéresserait ?  » Décidément, elle passait son temps à m'étonner. Elle faisait feu de tout bois, comme toujours, mais elle avait le don de me perdre en chemin parfois.

    «  Je ne pensais pas que tu faisais ce genre de chose, tu ne dois pas avoir de mal à te trouver quelqu'un non ? Je veux dire, tu es une femme vers qui il est facile d'aller, puis tu es plu... tôt jolie. La quinte de toux, le retour. Seulement, cette fois, pile au bon moment, avant que je ne devienne tout ce que j'abhorrais. Je décidais de porter attention à sa question : Il y aurait bien quelqu'un oui, mais elle me donne mal au ventre, je ne sais pas si je serai capable de le supporter à la longue.  » Pour moi, la frustration, c'était pour les faibles, Eun Hee ne pouvait pas me frustrer parce qu'elle n'avait plus aucun effet sur moi. Enfin si mais après deux aspirines et sa disparition de mon champs de vision, j'allais mieux.

    « Et toi, tu as quelqu'un en ce moment ? s'en suivit un silence qui me gêna : Oublie, je ne suis pas certain d'avoir envie de savoir, dis moi juste si ça va à l'agence, les collègues parlent de toi parfois... » Mais ce que je lui dirai pas c'est que les retour que j'avais, concerné souvent la taille de sa jupe, les courbes de ses hanches et la longueur de ses jambes. Trop gênant pour ça.

    Puis pourquoi est-ce qu'on me disait ça à moi déjà ?


Revenir en haut Aller en bas




je suis la star des backstages ; staff
Seo Eun Hee

Seo Eun Hee


je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 162
•• Métier : Manager des S.O.W

I actually miss him...  Empty
MessageSujet: Re: I actually miss him...    I actually miss him...  EmptySam 22 Fév - 21:37

TITRE :

 I actually miss him...




 

Je peux pas dire que je suis contente du fait qu'il me donne raison. Ça comptait pas vraiment, ce que nous avons vécu... triste vérité. Moi, je trouve pas le temps d'être triste puisque l'autre boulet trouve le moyen de s'étouffer avec... son thé. J'ai la réaction de me lever de mon siège mais me contente de l'observer d'un oeil inquiet aller vers le frigo. Lorsqu'il se rassied, je fais de même en le regardant suspicieusement. Si le problème semble réglé, je garderai mes questions pour moi. En fait, la conversation dévie sur une vie à deux. Paie la nostalgie quoi, c'est à une vie de couple - aussi fausse soit elle - que nous avons décidé de mettre un terme il y a quelques mois.

« Je vois...  » Sur le coup, je suis déçue qu'il ne s'étale pas sur le sujet. «  Je ne pensais pas que tu faisais ce genre de chose, tu ne dois pas avoir de mal à te trouver quelqu'un non ? Je veux dire, tu es une femme vers qui il est facile d'aller, puis tu es plu... » Plu-quoi ? Non pas le temps de me poser cette question en fait, je me redresse en le regardant avec panique. Quand enfin sa toux se calme, je soupire. « Putain, Nam Sun ! Tu fais ça exprès ? » J'arque un sourcil quand l'info monte enfin au cerveau. "Ce genre de chose" ? Il me prend pour qui ? « Tu crois tout de même pas que j'essaye de me caser avec tous les ploucs qui passent sous mes yeux, si ? » Mais c'est gentil de me faire un compliment. C'est l'une des rares fois qu'il s'exprime aussi clairement. Et où je peux me faire une idée sur ce qu'il pense de moi. « Il y aurait bien quelqu'un oui, mais elle me donne mal au ventre, je ne sais pas si je serai capable de le supporter à la longue.  » Cela rencontre chez moi un pincement au cœur, c'est la première fois qu'il m'avoue un truc pareil et je pense tout de suite que j'ai des choses à envier à l'inconnue. Et pourtant, je le connais depuis une dizaine d'années, je suis contente pour lui. Je m'approche de lui, les lèvres étirées vers le haut. « En langage clair : "t'as des papillons dans le ventre" ? Oh mon Dieu, Nam Sun serais-tu amoureux ? »

Ma bonne humeur s'envole quand il me retourne la question. « Oublie, je ne suis pas certain d'avoir envie de savoir, dis moi juste si ça va à l'agence, les collègues parlent de toi parfois... » Je réponds machinalement : « Ah ouais ? Je sais que j'ai la réputation d'avoir tourné quelques têtes mais j'aimerais bien savoir ce qu'on raconte. Sinon ça va à l'agence, oui. Pour tout te dire, j'ai bien sympathisé avec le groupe. » Un sourire joyeux se dessine sur mon visage puis s'efface brutalement. Je reviens à sa question.« J'avais quelqu'un jusqu'à ce matin, il a rompu avec moi. Mes liaisons se terminent en désastre, tu l'auras constaté. » Sur ce je reporte mon attention sur mon portable, toujours à lire les annonces.  « Dis, on avait pas des biscuits à la vanille quelque part ? » Si, dans le placard, il y a cinq mois. Je me demande s'il en achète toujours, sachant que j'en prenais à chaque fois que je faisais les courses.





I actually miss him...  Icon210 I actually miss him...  Icon010 I actually miss him...  Icon310
▬ IF IT WAS MEANT TO BE THEN IT WILL HAPPEN ▬
Revenir en haut Aller en bas




je suis la star des backstages ; staff
Oh Nam Sun

Oh Nam Sun


je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 85
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Manager de Dan Il

I actually miss him...  Empty
MessageSujet: Re: I actually miss him...    I actually miss him...  EmptyDim 23 Fév - 12:28

TITRE :

 I actually miss him...




 


    « Putain, Nam Sun ! Tu fais ça exprès ? » Je posais mes yeux sur elle, ahuri. Comment est-ce que même sur le coup de l'inquiétude, elle pouvait dire une chose pareille ? « Oui, j'adore m'étouffer, et c'est encore mieux, si j'ai du public. » Je répondais en la regardant fixement dans les yeux, pour qu'elle comprenne ô combien sa question était idiote. Ensuite, je levais les yeux au ciel, et préférais passer à autre chose. D'un œil extérieur, cette scène aurait sûrement des allures irréelles. Quel couple fraîchement divorcé pouvait se vanter de prendre un thé ensemble autour d'une même table à bavasser sur le passé ?

    A cette pensée, un fin sourire trouva le chemin de mon visage. Mais il n'y resta pas très longtemps : « Tu crois tout de même pas que j'essaye de me caser avec tous les ploucs qui passent sous mes yeux, si ? » je la regardais un instant, silencieux, avant de finir la totalité de ma tasse, sans lui répondre dans un premier temps. Je poussais ensuite ma tasse un peu plus loin, et posais de nouveau mon regard sur elle : « En quoi est-ce que mon avis est important, tu fais ce que tu veux non ? Du moins, si ça peut te rassurer, non je ne crois pas. » je fis courir mes doigts sur le bois de la table, pensif un peu. Il y avait une chose qui me chiffonnait. Pour une raison obscure, je sentais un espèce de mal aise ambiant, sûrement plus marqué de mon côté, mais je n'étais pas le seul. Peut-être que le thé avait été de trop ?

    Ou peut-être que je me faisais des films et que Eun Hee allait très bien.

    « En langage clair : "t'as des papillons dans le ventre" ? Oh mon Dieu, Nam Sun serais-tu amoureux ? » Ma doigts arrêtaient leurs courses aussi sec, et je plantais mon regard dans le sien, surpris. Dans un réflexe insoupçonné, je venais tenir mon ventre comme s'il était en faute, ouvrais la bouche, puis la refermais, avant de réinstaurer une limite de sécurité entre son visage et le mien, par automatisme. J'étais amoureux ? Impossible. Affirmation sans fondement, balivernes.

    Je déglutis avec peine, gêné. « C'est ridicule, tu as aussi une explication aux migraines ? Je ne suis pas amoureux.  » affirmais-je avec conviction. Et puis quand bien même je le serai. Je deviendrai alors le plus idiot de tous. Qui tombe amoureux de sa femme après le divorce, hein ? Un frisson me parcouru l'échine, et je secouais la tête, résignais. C'était tout bonnement impossible. Et juste histoire d'en être certain, j'allais soutenir son regard, quoi qu'elle trouve encore à balancer. Du moins, j'allais essayer.

    « Ah ouais ? Je sais que j'ai la réputation d'avoir tourné quelques têtes mais j'aimerais bien savoir ce qu'on raconte. Sinon ça va à l'agence, oui. Pour tout te dire, j'ai bien sympathisé avec le groupe. » Je soupire de manière presque inaudible à cette réponse. Elle n'a vraiment aucune idée du pouvoir que peuvent avoir ses mots, n'est-ce pas ? Elle avait toujours été ainsi, assez brute de décoffrage. Je n'y pouvais rien, mais cela ne pouvait pas dire que je m'y étais accoutumé.

    « Ne compte pas sur moi pour te faire un compte rendu, tu n'auras qu'à leurs en parler directement. Seulement ce jour-là, pense à... Je bloquais un instant. « Pense à t'habiller comme un sac, qu'ils te regardent dans les yeux et pas dans le décolleté. » Si ce genre de chose ne me faisait ni chaud ni froid, j'étais bien le seul. Cela dit, je ne pouvais pas le dire de but en blanc. J'étais honnête oui, mais j'avais ma fierté. Et je ne tenais pas à ce qu'elle questionne l'endroit ou moi-même je posais mon regard. Oublie, fais juste attention à toi.  » terminais-je en soupirant.

    J'étais légèrement agacé par mon propre comportement ce soir, je crois.

    « J'avais quelqu'un jusqu'à ce matin, il a rompu avec moi. Mes liaisons se terminent en désastre, tu l'auras constaté. Dis, on avait pas des biscuits à la vanille quelque part ? » Qu'est-ce qu'elle n'avait pas bien compris dans « je ne suis pas certain de vouloir savoir. » ? L'euphémisme avait été trop bien dissimulé pour elle ? Je me massais doucement les tempes, et me levais pour me diriger vers le placard, sortant les biscuits à la vanille dont elle parlait, les lui apportant, avant de m'arrêter en chemin, paquet en main.

    C'était elle qui les aimait, pas moi. Pourquoi est-ce que je continuais à en acheter alors ? Oh la la, j'avais vraiment quelque-chose qui débloquait moi.

    «  Tiens. dis-je en posant le paquet sur la table et en reprenant place, feignant le calme parfait. Et sinon, oui je constate. Mais il ne faut pas en faire une généralité... Au fait, rassure-moi, tu n'es pas venu en voiture, n'est-ce pas ?  » Je connaissais son don particulier pour la conduite, alors j'avais des raisons de m'inquiéter, croyez moi.



Revenir en haut Aller en bas




je suis la star des backstages ; staff
Seo Eun Hee

Seo Eun Hee


je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 162
•• Métier : Manager des S.O.W

I actually miss him...  Empty
MessageSujet: Re: I actually miss him...    I actually miss him...  EmptyDim 23 Fév - 18:42

TITRE :

 I actually miss him...




 

« Oui, j'adore m'étouffer, et c'est encore mieux, si j'ai du public. » Du sarcasme, c'était du sarcasme, je n'étais pas sérieuse, juste inquiète. Cela ne m'empêche pas de sourire néanmoins, de rire même alors que je me répète le "j'adore m'étouffer" intérieurement. « En quoi est-ce que mon avis est important, tu fais ce que tu veux non ? Du moins, si ça peut te rassurer, non je ne crois pas. » Je sursaute légèrement, n'appréciant pas du tout cette réaction. Je baisse la tête, parce que si je daigne lui répondre, il aura un magnifique exemple de mon impolitesse. Voilà qu'un sujet plus joyeux débarque dans la conversation. Après avoir qualifié mon hypothèse de ridicule, il secoue la tête. Mon sourire ne m'a pas quittée. Il n'y a pas que lui qui est convaincu de son point de vue. « Moi je dis que Cupidon t'a décoché sa flèche. Tu en présentes les symptômes qui plus est : papillons dans le ventre, les maux de tête...  as-tu aussi le cœur qui palpite étrangement quand tu la vois, la miss Papillons ? » Oui, désormais, appelons-la miss Papillons. Je suis pas tout à fait à l'aise mais j'adore aborder ces sujets.

« Ne compte pas sur moi pour te faire un compte rendu, tu n'auras qu'à leurs en parler directement. Seulement ce jour-là, pense à...  Oublie, fais juste attention à toi.  » Je roule les yeux, croyant comprendre de quoi il est question. « On parle de mes mensurations, mon style vestimentaire et tout ça ? Je vois pas ce qu'il y a de mal à ce qu'une femme utilise les ressources que le seigneur lui a donné. » Je souris en passant ma main sur ma poitrine, vérifiant que celle-ci soit correctement placée dans le bonnet de mon soutien-gorge. Nam Sun ? Eh bien, j'avais toujours l'impression d'être face à un homme gay donc j'estime que cela ne doit pas trop le déranger. Enfin, j'en suis plus trop sûre vu comment il réagit quand je parle de mes amourettes. C'est lui qui avait posé la question. J'ignore sa suivante remarque et m'attaque aux biscuits après l'avoir remercié. « Au fait, rassure-moi, tu n'es pas venu en voiture, n'est-ce pas ?  » Le biscuit encore dans la main, je lui souris. « Si. Sois pas étonné si les flics viennent me cueillir misérablement. » J'ai un peu la tête qui tourne en plus, la prochaine fois je ferais plus attention.

Je vide la tasse de thé et reporte mon attention définitivement sur l'écran de mon portable. Annonces, annonces, blogs puis... mais mais. Je me lève, les yeux braqués sur l'appareil. « Espèce d'enculé de fils de pute de connard de mes deux ! » Heureusement qu'il y a pas d'enfants dans la pièce. Je montre le portable à Nam Sun, il y a le blog du mec qui a rompu avec moi ce matin et qui avait fait une publication intéressante "Je l'ai larguée parce qu'elle sait pas embrasser". Pourquoi est-ce qu'il en fait étalage sur un putain de blog. Y a même ma photo. « C'est le mec qui m'a plaqué. Tu y crois ? Il dit que je sais pas embrasser. Moi ! MOI !» Il y a des limites à tout, il peut raconter ce qu'il veut mais qu'il ose pas me comparer à une adolescente qui a des boutons. Ce n'est pas non plus gentil d'épingler les défauts de ses ex de cette façon. Je regarde Nam Sun comme pour récolter son avis.





I actually miss him...  Icon210 I actually miss him...  Icon010 I actually miss him...  Icon310
▬ IF IT WAS MEANT TO BE THEN IT WILL HAPPEN ▬
Revenir en haut Aller en bas




je suis la star des backstages ; staff
Oh Nam Sun

Oh Nam Sun


je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 85
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Manager de Dan Il

I actually miss him...  Empty
MessageSujet: Re: I actually miss him...    I actually miss him...  EmptyDim 23 Fév - 20:09

TITRE :

 I actually miss him...




 


    Je n'appréciais pas le moins du monde le fait qu'elle me sonde de la sorte. Surtout qu'elle n'avait sûrement aucune idée de ce qu'elle allait pouvoir trouver si je lui expliquais clairement de quoi il en retournait. Certes, je n'étais pas certain moi même de ce qui se passait, mais si elle apprenait qu'elle était celle qui faisait voler les « papillons » dans mon ventre, ne me prendrait-elle pas pour un psychopathe ? Et puis de toute manière, rien ne me prouvait qu'elle avait raison. Elle me rendait peut-être juste malade, et mon explication tenait même bien mieux la route à mes yeux.

    Tiens, voilà que je devenais bougon. « Moi je dis que Cupidon t'a décoché sa flèche. Tu en présentes les symptômes qui plus est : papillons dans le ventre, les maux de tête...  as-tu aussi le cœur qui palpite étrangement quand tu la vois, la miss Papillons ? » De nouveau, j'ouvrais des yeux ronds, sentant l'embarras pointer le bout de son nez à nouveau. Je la pointe du doigt, balbutiant au départ un «  Y-yaah.. » Elle n'avait pas l'impression de m'en demander trop ? C'était inconfortable pour moi, certes, mais ça ne lui faisait rien de m'entendre parler de ça devant elle ?

    « Je ne suis pas amoureux je te dis, mon cœur va très bien. Elle me file des migraine et des maux de ventre, comment est-ce que tu en arrives à la conclusion que je l'aime, hein ? C'est idiot.  » Oui, complètement.

    Ou pas tant que ça ?

    Impossible. Jamais.
    Un nouveau frisson parcouru le long de mon corps, tandis que je me persuadais du bien fondé de mes affirmation. Eun Hee lisait trop de livres narrant des histoires d'amour, et de drama relatant des histoires abracadabrantes. Faire glisser ses fantasmes télévisuels sur ma personne, c'était juste... fou. Je lui jetai un coup d’œil en biais, tandis qu'un petit 'tss' fila entre mes lèvres. Le sujet change, et le nouveau ne me plaît pas moins. Bien au contraire : « On parle de mes mensurations, mon style vestimentaire et tout ça ? Je vois pas ce qu'il y a de mal à ce qu'une femme utilise les ressources que le seigneur lui a donné. » J'hallucinais bel et bien. Elle était inconsciente ou juste terriblement arrogante ? Comment est-ce qu'elle pouvait être d'accord avec le fait qu'on la reluque, hein ? N'avait-elle pas de fierté ?

    Je relevais la tête d'un coup, me rendant compte que mes pensées s'apparentaient à de la jalousie. Ca ne me concernait plus après tout. N'est-ce pas ? «  C'est certain que vu comme ça, il n'y a plus au... Tu fais quoi là ?  » demandais-je perturbé. Elle venait de remettre sa poitrine en place devant mes yeux ? Elle avait oublié qu'elle n'était pas en compagnie de sa meilleure copine ? Je déglutis avec peine, mais n'ajouta rien de plus, feignant l'indifférence la plus totale. Bien qu'après ma première réaction, je doutais qu'elle me croit.

    Ce n'était peut-être pas chez moi qu'il y avait quelque-chose qui débloquait, mais chez elle ? « Si. Sois pas étonné si les flics viennent me cueillir misérablement. » «  Voilà, ça y est, tu as perdu l'esprit, c'est officiel.  » Je la connaissais assez pour savoir quel danger public elle pouvait être derrière un volant, du coup je me demandais si je ne serai pas accusé de complicité pour homicide involontaire, dans le cas-où je la laisserai reprendre sa voiture. Je pose mes yeux sur elle, médusé. Elle semble vraiment obnubilé par son téléphone, ça en devient vexant. « Espèce d'enculé de fils de pute de connard de mes deux ! » J'arquais alors un sourcil à tout ces noms d'oiseaux, pensant que c'était de moi dont elle parlait :

    «  Tu as besoin d'être si vulgaire ?  » demandais-je, calmement.

    Je prends le portable qu'elle me donne et lis ce qui la offensé. Eh bien, elle était tombée sur un sacré numéro. Rendre ce genre de travers public, c'était déplacé. Je soupirai doucement. « C'est le mec qui m'a plaqué. Tu y crois ? Il dit que je sais pas embrasser. Moi ! MOI !» Je lui rendis le téléphone, sans faire de commentaire, avant de remarquer que justement, elle attendait que j'en fasse.

    « Qu'est-ce que tu veux que je te dise, hein ? Ne m'inclus pas dans cette histoire, considère que je ne sais plus comment tu embrasses. Et que j'ai pas envie de savoir. Bon sang, Eun Hee, il n'y a que moi que ça embarrasse ?  » demandais-je en regardant sciemment vers le sol.




we're afire love
Hold me in your arms the way you did last night. And we'll lie inside for a little while, here oh. I could look into your eyes until the sun comes up and we're wrapped in light, in life, in love ------------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas




je suis la star des backstages ; staff
Seo Eun Hee

Seo Eun Hee


je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 162
•• Métier : Manager des S.O.W

I actually miss him...  Empty
MessageSujet: Re: I actually miss him...    I actually miss him...  EmptyJeu 27 Fév - 0:51

TITRE :

 I actually miss him...




 

Je pense que j'arriverais facilement à me passionner de la bizarrerie de son cas. Comment dire que c'est idiot et laisser ainsi la miss Papillons filer entre ses doigts ? Je croise les bras en le contemplant en silence. Bien convaincue qu'il me prend pour une de ces femmes abreuvées des histoires d'amour parfaites. Ce n'est pas totalement faux mais je suis tout de même réaliste, plus ou moins. «  C'est certain que vu comme ça, il n'y a plus au... Tu fais quoi là ?  » Je soupire, amusée. Ce n'est pas la première fois que je le fais, et malgré son petit air indifférent je ne peux m'empêcher d'être satisfaite. Cela ne prouve-t-il pas qu'il n'est pas gay ? 'Fin, on sait jamais. Les hommes cesseront jamais de me surprendre... «  Ah bah je... non tu veux pas savoir, tu veux juste que j'arrête, c'est ça ? » Petit sourire taquin au coin.

«  Voilà, ça y est, tu as perdu l'esprit, c'est officiel.  »  Cela me parait d'une extrême bizarrerie, encore une fois. J'hausse les sourcils dans un geste d'étonnement involontaire et mes lèvres s'entrouvrent : «  Eh ? » Je secoue ensuite la tête. «  C'est plutôt toi qui n'es pas dans ton assiette. Pour avoir l'esprit aussi embrouillé, tu dois vivement t'intéresser à cette miss Papillons. » Le ton se veut objectif mais, intérieurement, y a quelque chose qui m'empêche d'en vouloir savoir plus.

Voilà que je deviens nettement moins calme.  «  Tu as besoin d'être si vulgaire ?  » Oui ! Et j'ai mille fois raison quoi ! Il m'insulte, le crétin, en disant que je sais pas embrasser. Laissez-moi rire. Dans une situation pareille, la moins mauvaise solution pour mon ex-mari serait de me donner raison. Je saisis mon portable alors que je fais face à Nam Sun, debout. « Qu'est-ce que tu veux que je te dise, hein ? Ne m'inclus pas dans cette histoire, considère que je ne sais plus comment tu embrasses. Et que j'ai pas envie de savoir. Bon sang, Eun Hee, il n'y a que moi que ça embarrasse ?  » Étrangement, mon esprit saute tous les mots et ne retient que le "j'ai pas envie de savoir". En langage plus clair, ça veut dire qu'il accorde de la crédibilité à ce qu'on raconte ou est-ce de l'insouciance ? Dans les deux cas, je me sens vexée. Car même si on s'est pas passionnément embrassés comme tout autre couple, j'avais fait un réel effort lors de la cérémonie de notre mariage. Pour que ça reste inoubliable justement et là, il me sort "je sais plus comment tu embrasses". Du coup, je suis en droit de m'énerver et c'est limite si j'ai pas la peau rouge. Alors que moi-même je m'y attendais pas, je m'approche de lui après avoir reposé le portable sur la table et le pousse avec force contre le dossier de sa chaise.  «  Eh ben, tu l'aurais voulu, mon vieux ! » dis-je en prenant violemment le col du jeune homme pour rétrécir la distance entre nos deux visages, et saisir sa bouche tout entière. Puis je l'embrasse, avec rage et tendresse jusqu'à ce que j'aie le souffle coupé. A ce moment-là, mes lèvres se désintéressent aux siennes et je recule. Je le regarde dans les yeux : «  Ose pas l'oublier celui-là ! » J'ajuste ma jupe et ma chemise comme si de rien n'était.

D'ailleurs, si je croyais me décharger d'un poids en l'embrassant, je me suis tout au contraire alourdie. De plus, je suis en train de me demander à quoi ça rime. La question qui me traverse l'esprit en ce moment est tout simple, mais je me la suis jamais posée avant ce soir : viens-je de l'embrasser parce que j'avais quelque chose à prouver ou parce que j'en avais réellement envie ?





I actually miss him...  Icon210 I actually miss him...  Icon010 I actually miss him...  Icon310
▬ IF IT WAS MEANT TO BE THEN IT WILL HAPPEN ▬
Revenir en haut Aller en bas




je suis la star des backstages ; staff
Oh Nam Sun

Oh Nam Sun


je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 85
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Manager de Dan Il

I actually miss him...  Empty
MessageSujet: Re: I actually miss him...    I actually miss him...  EmptyJeu 27 Fév - 17:59

TITRE :

 I actually miss him...




 


    Je fis courir mes doigts sur la table, à nouveau, me concentrant plutôt sur le battement régulier du bois que sur la vision que Eun Hee venait de m'offrir. Deux minutes auparavant, j'avais assuré le bon fonctionnement de mon cœur, là j'en étais plus si certain.
    Je déglutis avec peine, mal à l'aise, tirant un peu sur le col de ma chemise pour me faire un peu d'air. J'avais beau ne pas être porté sur la chose, je restais un homme, cela ne voulait rien dire du tout : « Ah bah je... non tu veux pas savoir, tu veux juste que j'arrête, c'est ça ? » Je plissais les yeux, légèrement exaspéré :

    « Dans l'idéal, ce serait pas mal oui » répondis-je, tout en conservant ce masque de sérénité. Cela dit, les fissures commençaient à être plus profondes. Je n'aimais pas du tout ça, Miss Papillons n'avait aucune raison d'être. Ni même aucune raison de savoir qu'elle portait ce titre. Il fallait donc que je calme mes ardeurs. Je n'étais pas un idiot, et avoir ce comportement revenait à l'être à mes yeux, alors...

    On respire un bon coup Nam Sun, et on repart du bon pied.
    Du moins, on essaye.

    Mais il était impossible que je reste 'calme' en sachant que ce danger public était venu jusqu'ici en voiture. Peu importe le statut et l'importance qu'elle pouvait avoir pour moi, ce serait être totalement inconscient. Le pire dans tout ça ? Elle n'avait pas abandonné l'idée de se déplacer en automobile. S'il le fallait, je lui offrirai une trottinette moi-même. «  C'est plutôt toi qui n'es pas dans ton assiette. Pour avoir l'esprit aussi embrouillé, tu dois vivement t'intéresser à cette miss Papillons. » Un fin rictus étira mes lèvres, tandis que je détournais le regard pendant une bonne minute. Elle ne lâcherait pas l'affaire aussi facilement, n'est-ce pas ? Je soupirai doucement, grinçant des dents.

    « Je vais très bien, ne t'en fais pas, et je t'ai dis que cette Miss Papillons me rendait malade, ne t'entête pas. » lui demandai-je d'un ton ferme et sans appel. Je n'avais pas la moindre envie de discuter de ce sujet avec elle. Pas maintenant du moins.

    Surtout qu'elle était vite passée à autre chose. Son ex l'avait humilié publiquement, et je pouvais le comprendre. Ca s'arrêtait là, c'était gênant, certes, mais je n'avais rien à voir là-dedans moi. Mais je sentais que ça allait finir par me retomber dessus, et que mon avertissement ne servirait à rien du tout. Quand je la vis s'approcher avec détermination, j'ouvrais des yeux ronds, et hoquetais de surprise lorsqu'elle m'attrapa par le col : «  Eh ben, tu l'aurais voulu, mon vieux ! » «  Calme to... » Bon sang, cette tête de mules ! Je n'avais pas le temps de lui répondre quoi que ce soit, ou de l'arrêter, qu'elle m'embrassait déjà à pleine bouche. L'image de notre mariage me revint en tête, très clairement. Ce qui ne m'aida pas à prendre ce geste avec recul.

    Mon cœur s'emballa, et grisé, je serrais les poings, tenant des pans de mon jean entre mes doigts. J'utilisais le peu de volonté qui me restait pour ne pas me laisser aller, et gardais les yeux ouverts. Miss Papillon hein... Je la laissais terminer, et une fois qu'elle se recula, je la regardais dans les yeux, moi aussi. «  Ose pas l'oublier celui-là ! » Je me levais à mon tour, serrant les poings pour m'arrêter de trembler.

    «  Tu as terminé, c'est bon ? Si tu as encore des choses à te prouver, n'hésite surtout pas hein. Tu veux l'entendre ? Tu embrasses très bien Eun Hee. Alors, la prochaine fois, que tu as des doutes ou qu'on te fait du tort, essaie de prendre sur toi. J'inspirai profondément, et posais ma tasse dans l'évier : Bien que ça ne soit pas désagréable, ce qu'on a vécu ne te donne pas tous les droits.  » Dis-je après m'être tourné vers elle, les bras croisés contre mon torse.

    Je n'étais pas en colère non. Juste perplexe, et confus. Frustré aussi.
    De toute évidence, Miss Papillons ne me donnaient pas uniquement des migraines et des maux de ventre.
    La poisse, pensais-je, en déboutonnant le premier bouton de ma chemise. Mal à l'aise.




we're afire love
Hold me in your arms the way you did last night. And we'll lie inside for a little while, here oh. I could look into your eyes until the sun comes up and we're wrapped in light, in life, in love ------------------------------- ♘ .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas




je suis la star des backstages ; staff
Seo Eun Hee

Seo Eun Hee


je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 162
•• Métier : Manager des S.O.W

I actually miss him...  Empty
MessageSujet: Re: I actually miss him...    I actually miss him...  EmptyMer 5 Mar - 23:58

TITRE :

 I actually miss him...




 

J'ai très bien noté sa réaction même s'il faisait des efforts pour la masquer, celle-ci étant naturelle car née d'un instinct masculin qui me prouvait qu'il n'était pas gay. Je souris, toujours taquine. « A mon avis t'es assez mal parti pour emporter un Oscar. » Quant aux "maux de tête", ils sont décidément plus significatifs à mes yeux qu'aux siens. « Je suis à peu près certaine de ce que j'avance. T'as intérêt à ne pas passer à côté de cette relation. » Sur ce, je me tais, ne voulant pas "m'entêter". Déjà, ma vie amoureuse chaotique ne fait pas un bon exemple, quelle mauvaise idée ce serait de parler d'amour et de bonheur. La preuve en est mon ex et son étrange publication mensongère. J'insiste bien sur ce dernier mot. Une émotion, dont j'étais incapable d'expliquer la provenance, m'a portée à l'embrasser. Et ce n'était pas un simple bisou. J'avais fait plus d'efforts que lors du dernier concours de baisers que j'avais gagné. Ceci pour une simple raison : un instinct secret me faisait croire que c'était nécessaire.

Lorsque je me détache de lui, il se lève et je le suis du regard. «  Tu as terminé, c'est bon ? Si tu as encore des choses à te prouver, n'hésite surtout pas hein. Tu veux l'entendre ? Tu embrasses très bien Eun Hee. Alors, la prochaine fois, que tu as des doutes ou qu'on te fait du tort, essaie de prendre sur toi.  » Un "yay" échappe involontairement à mes lèvres, je cherche mon rouge-à-lèvres pour me re-maquiller. Jetant un regard amusé à Nam Sun qui, lui, a des lèvres légèrement plus rouges. Le maquillage, ça lui va à ravir. D'ailleurs, je peux pas prendre sur moi, je l'ai assez fait par le passé et je veux pas que ça continue. «  Bien que ça ne soit pas désagréable, ce qu'on a vécu ne te donne pas tous les droits.  » Ses paroles me ramènent à la réalité, mon petit sourire de victoire s'efface légèrement et j'incline la tête. « T'as raison, désolée. » Pour éviter son regard, je prends ma tasse pour la poser dans l'évier. Je me rassieds en réfléchissant à ce qu'il vient de dire. Un long soupir plus tard je lève les yeux vers lui, c'est limite si j'ai pas les larmes aux yeux : « Qu'est-ce qui cloche chez moi ? Pourquoi est-ce que je me retrouve toujours dans une situation anormale avec les mecs ? Celui qu'avait une haleine de fennec et à qui faut pas dire bonjour sinon on risque l'évanouissement, celui qui collectionnait des poupées bizarres, ensuite y avait ce con qui dit que je sais pas embrasser alors que je l'ai rencontré lors d'un concours de baisers, et c'est même pas le pire ! Y avait un type qui me... non t'es pas censé être au courant de cette dernière histoire. » ça nuira à ma réputation sinon, je finis donc sur un ton plus calme.

« Mais qu'est-ce qui ne va pas chez moi ? » Ma main se perd dans le paquet des biscuits à la vanille. Une fois la bouche pleine, ma voix - légèrement plus joyeuse - continue : « Heureusement que j'ai réussi à ne plus résoudre mes problèmes émotionnels avec la nourriture. » A peine ces derniers mots prononcés que le goût de la vanille dans ma bouche me signale que ce n'est pas le cas.





I actually miss him...  Icon210 I actually miss him...  Icon010 I actually miss him...  Icon310
▬ IF IT WAS MEANT TO BE THEN IT WILL HAPPEN ▬
Revenir en haut Aller en bas




je suis la star des backstages ; staff
Oh Nam Sun

Oh Nam Sun


je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 85
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Manager de Dan Il

I actually miss him...  Empty
MessageSujet: Re: I actually miss him...    I actually miss him...  EmptyJeu 6 Mar - 0:31

TITRE :

 I actually miss him...




 

    Elle était têtue, et ça m'agaçait un petit peu. J'avais l'impression d'avoir à me défendre, et je n'appréciais pas ça non plus. Dans ma tête, c'était le bazar, mais je n'avais aucune envie d'y mettre de l'ordre. Qui sait à quelle conclusion je pourrai arriver si je venais à mettre mes idées au clair, un de ces quatre ? Je n'étais pas prêt. Eun Hee était trop différente de moi, le passé me l'avait prouvé. Tenter quoique ce soit, serait idiot de ma part, et vain qui plus est. Je ne voulais pas mettre de nom sur mes sentiments, car ça les inviterait à rester, et à prendre plus d'ampleur. Il était inconcevable que je me lance à nouveau dans une histoire pareille. Je n'étais pas fait pour l'amour, alors que Eun Hee semblait être née pour ça. Elle méritait d'être aimée, et je n'avais pas la prétention de croire que j'étais celui dont elle avait besoin. « A mon avis t'es assez mal parti pour emporter un Oscar.  Je suis à peu près certaine de ce que j'avance. T'as intérêt à ne pas passer à côté de cette relation. » Je levais alors les yeux au ciel, las. Franchement, des fois je me demandais pour quelle raison je me donnais la peine de parler.

    «  Je trouvais ça plutôt clair pourtant mon 'ne t'entête pas'. [/color=red] » affirmais-je en la regardant avec un regard réprobateur.  Sérieusement, je ne savais pas vraiment si elle se rendait compte que cela me gênait, ou bien si elle décidait juste de passer outre, par trop grande curiosité. Je ne lui en voulais pas, ce serait idiot. Je n'aimais juste pas me sentir si mal à l'aise, au sujet d'un fait que je m'efforçais de nier depuis des semaines. Je ne suis pas amoureux.Quand bien même elle essayerait de mettre sa langue de ma bouche que ça n'y changerait rien. C'était bien ce qu'elle avait essayé de faire durant ce baiser, n'est-ce pas ? En plus d'être têtue, cette femme était bien trop fière. D'une manière ou d'une autre, ça finirait par lui retomber dessus. Attendez... Si elle avait appris cette nouvelle en compagnie d'un autre homme, est-ce qu'elle aurait l'aurait embrassé avec tant de rage aussi ?!

    Je fis la moue en la regardant : ça se pouvait. Je secouai la tête d'un coup, me rendant compte de ce à quoi j'étais en train de penser. Encore une fois, cela pourrait s'apparenter à de la jalousie, et c'était complètement idiot. Elle faisait ce qu'elle voulait avec qui elle voulait après tout ! Je n'étais pas en droit de lui demander des comptes, et puis de toute manière, je ne tenais pas à le faire. Voila... Je desserrai les poings tout de même, en remarquant que le sang ne passait plus dans mes doigts, tellement j'étais crispé. « T'as raison, désolée. » Je me tournai vers elle, soupirant doucement, car je remarquais sans peine que je l'avais vexée. Si je n'avais pas répondu à son enthousiasme d'un peu plus tôt, ça ne signifiait pas que je n'avais pas vu que je venais de le réduire en miette.D'ailleurs, quand elle posa ses yeux sur moi, son regard brillant me rendit perplexe, est-ce que j'avais été vraiment vexant ?  

    « Qu'est-ce qui cloche chez moi ? Pourquoi est-ce que je me retrouve toujours dans une situation anormale avec les mecs ? Celui qu'avait une haleine de fennec et à qui faut pas dire bonjour sinon on risque l'évanouissement, celui qui collectionnait des poupées bizarres, ensuite y avait ce con qui dit que je sais pas embrasser alors que je l'ai rencontré lors d'un concours de baisers, et c'est même pas le pire ! Y avait un type qui me... non t'es pas censé être au courant de cette dernière histoire. » Je croisais les bras sur mon torse, et lui répondit, ayant recouvré mon calme : «Tu cogites trop, ça ne te ressemble pas. Et il y a autre chose qui ne te ressemble pas, douter. Ta force, c'est ta façon de fonctionner, même si je ne la comprends pas. Tu tires pas les bons numéros, rien ne dit que tu ne seras jamais gagnante...  » Je m'arrêtai, surpris par la sécheresse de ma gorge.Essayer de lui redonner confiance en elle pour qu'elle trouve l'amour était bien plus compliqué que ce que je pensais.

    D'ailleurs, je n'avais pas pensé. C'était juste sorti comme ça. C'était là tout l'effet qu'elle me faisait. J'étais quelqu'un de réfléchi en temps normal, toujours à peser le pour et le contre, sans jamais parler inutilement. Elle me rendait impulsif. « Mais qu'est-ce qui ne va pas chez moi ?  Heureusement que j'ai réussi à ne plus résoudre mes problèmes émotionnels avec la nourriture. » Je pouffai de rire légèrement, en m'asseyant en face d'elle, à table à nouveau, lui piquant les biscuits pour en prendre un moi-même avant de faire glisser le paquet à nouveau. Un fin sourire étira mes lèvres : «[b] Tout va bien chez toi, c'est chez ces mecs que ça ne va pas fort. Même celui dont je ne suis pas censé connaître l'existence. Je ne suis sûrement pas le meilleur à qui demander avis sur ce genre de chose, mais je t'ai dis ce qu'il en était, non ? Alors n'en fais pas une montagne, et souris va.  » Oh et il y avait ça aussi, qui n'arrivait qu'en sa présence, j'avais des piques de causettes assez énormes.

    Heureusement, il y avait toujours quelque chose qui me faisait reprendre conscience du fait que j'étais en train de me ridiculiser. Pour le coup, ce fut la sonnerie de mon téléphone, et donc quelqu'un : Dan Il, et son appel impromptu. Qu'est-ce qu'il pouvait me vouloir à cette heure-ci hein ? Je me levais, en soupirant, lassé d'avance :
    « [b] Il faut que je réponde, tu sais ce que c'est hein ? Il n'a sûrement pas dû voir l'heure... Allo ? [/b » terminais-je en prenant l'appel et en me dirigeant vers ma chambre, pour ne pas importuner mon invitée.
[/list]

Revenir en haut Aller en bas




je suis la star des backstages ; staff
Seo Eun Hee

Seo Eun Hee


je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 162
•• Métier : Manager des S.O.W

I actually miss him...  Empty
MessageSujet: Re: I actually miss him...    I actually miss him...  EmptyVen 7 Mar - 17:11

TITRE :

 I actually miss him...




 

Sa réaction est naturelle, car due à l'évocation du mot "amour". C'est pas que des maux de tête, y a tout un flot d'émotions derrière dont il ne veut pas prendre conscience. Je suis un peu désolée pour la miss Papillons du coup, mais je suppose que Nam Sun est fermement décidé à rester célibataire. Je me retiens donc de dire que pour le coup, il est plus têtu que moi et qu'il devrait fournir des efforts pour lui et la fille mystérieuse. Je me demande d'ailleurs quelle femme avait pu le mettre dans un tel état, sérieux. Moi, en une dizaine d'années de relation, n'y suis jamais arrivée. Rien qu'en pensant à cela, une partie de moi est triste et déçue.

«Tu cogites trop, ça ne te ressemble pas. Et il y a autre chose qui ne te ressemble pas, douter. Ta force, c'est ta façon de fonctionner, même si je ne la comprends pas. Tu tires pas les bons numéros, rien ne dit que tu ne seras jamais gagnante...  » Tiens, j'ai l'impression qu'il me connait très bien. Ses propos m'apportent un certain réconfort, ce qui m'incite à esquisser un faible sourire sans m'en rendre compte. Et pourtant, je sais pas y répondre. Drôle de situation, j'ai failli pleurnicher en présence de mon ex-mari. Je me suis pas spécialement imaginé que le divorce pèserait lourd sur notre relation, mais il me semble qu'on s'entende mieux et qu'on ait trouvé une certaine complicité. Avant, il ne donnait pas l'impression de me comprendre, ou tout du moins de vouloir le faire. Avant, il était juste un type sympathique, bon et sérieux avec une pointe d'humour. Mais là, c'est pas du tout pareil, je lui découvre de nouvelles qualités.  « Tout va bien chez toi, c'est chez ces mecs que ça ne va pas fort. Même celui dont je ne suis pas censé connaître l'existence. Je ne suis sûrement pas le meilleur à qui demander avis sur ce genre de chose, mais je t'ai dis ce qu'il en était, non ? Alors n'en fais pas une montagne, et souris va.  » Je baisse la tête, non sans afficher un grand sourire. Si je lève les yeux, il y surprendra sans doute un signe de timidité, chose qui m'arrive que rarement. Et oui, quand on me complimente en temps normal, j'ai la grosse tête.

« Nam Sun, je... »
Mon cœur ne fait qu'un bond avant de retomber lourdement dans ma poitrine à l'entente de la sonnerie de son portable. Qui que ce soit au bout du fil, je lui suis reconnaissante car je crois que j'allais dire une bêtise. « Il faut que je réponde, tu sais ce que c'est hein ? Il n'a sûrement pas dû voir l'heure... » J'en ris faiblement. «  Il vient encore de sortir de la douche et prétend que le miroir est déformant, ou quoi ? » J'allais demander à Nam Su s'il était possible d'avoir un autographe mais il s'éclipsa un peu trop vite. Tout à coup seule, je saisis mon téléphone et passe je ne sais combien de temps à consulter les nouveautés. Je m'en lasse assez rapidement et me lève pour faire les cents pas dans la cuisine, jetant de temps en temps un coup d'oeil dans le salon. C'est un geste que je sais inutile, étant donné le caractère de Dan Il, Nam Sun sera longtemps occupé. Finalement, je me rassieds, pose ma tête sur mes bras croisés, eux-même posés sur la table. Mon regard erre sur la pièce puis s'immobilise sur le paquet de biscuits et c'est seulement là que je me rends compte que Nam Sun n'appréciait pas trop ces derniers. J'ai pas le temps d'y réfléchir plus que ça puisque mon cerveau décide de s'éteindre, mes yeux suivent le mouvement et je suis assoupie en moins d'une poignée de minutes. Quelques minutes s'écoulent et je murmure d'une voix qui se veut innocente : « Faut pas trop espérer qu'il se rappelle de ton prénom demain... j'ai passé des années dans son lit et il se rappelle même pas du mien... »





I actually miss him...  Icon210 I actually miss him...  Icon010 I actually miss him...  Icon310
▬ IF IT WAS MEANT TO BE THEN IT WILL HAPPEN ▬
Revenir en haut Aller en bas




je suis la star des backstages ; staff
Oh Nam Sun

Oh Nam Sun


je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 85
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Manager de Dan Il

I actually miss him...  Empty
MessageSujet: Re: I actually miss him...    I actually miss him...  EmptyVen 7 Mar - 18:20

TITRE :

 I actually miss him...




 


    Aussi loin que je me souvienne, Eun Hee avait toujours fait partie de ma vie. Je ne l'appréciais guère d'ailleurs, je lui avais été totalement indifférent ensuite, et maintenant je regrettais de ne pas avoir su m'y prendre. « On se rends compte que les personnes nous sont chères, seulement une fois qu'elles partent ». Elle n'était jamais partie, et c'était peut-être ça le plus douloureux au fond. Chaque jour, je voyais de loin, ce que j'aurai pu vivre de près. Eun Hee n'était que...
    Attendez une petite minute.
    On rembobine et on efface tout. Prise deux.

    Pourquoi est-ce que je me mettais à penser ainsi hein ? Eun Hee n'était rien du tout. Peut-être ma Miss Papillons, mais ça ne voulait rien dire, rien du tout, pensais-je en m'ébouriffant les cheveux, gêné. Il y avait vraiment quelque chose qui fonctionnait mal dans ma tête. Elle ne m'avait pas mis le couteau sous la gorge pour que je divorce, n'est-ce pas ? On avait apposé nos deux signatures sur le contrat. Un accord commun. Alors pourquoi, hein ? Et puis d'ailleurs, même si c'était bizarre de le faire, j'arrivais tout de même à la réconforter pour lui redonner confiance en elle, quant à son futur homme idéal. Il faudrait être masochiste pour faire une chose pareille tout en étant amoureux d'elle. Voilà pourquoi son raisonnement ne se tenait pas, et qu'il fallait que j'arrête d'autant cogiter.

    Voyez notre 'amour' qui aurait dû naître durant notre vie commune, comme un bouton de fleur, et notre divorce comme un sécateur. Il n'y avait aucun moyen pour que ce dit bouton de fleur éclose maintenant.

    « Nam Sun je... » Je fronçai les sourcils, surpris. Pour une raison qui m'était encore inconnue (ou bien une raison sur laquelle je décidais sciemment de fermer les yeux), je m'étais senti bizarre, comme 'en attente'. Autant vous dire que l'appel de Dan Il me douchait sec. Seulement quelque part, j'étais soulagé... Voilà, c'était décidé, demain je me prendrai par la main, et j'irai voir un psy.
    Je m'étais donc levé, prêt à prendre l'appel de mon boulet de protégé qui arrivait à point nommé. «  Il vient encore de sortir de la douche et prétend que le miroir est déformant, ou quoi ? » Un fin sourire étira mes lèvres, tandis que je couvrais l'entrée où Dan il pourrait entendre (si j'avais décroché) par habitude. « Ne plaisante pas là-dessus, ton idée se tient.  » soufflais-je, avant de pouffer de rire doucement. Je filais ensuite dans la chambre, espérant régler le 'problème' au plus vite.

    Je ne sais pas pourquoi j'ai espéré.

    C'est seulement après 25 minutes que je sortais de la chambre, ayant laissé mon téléphone à l'intérieur, pour éviter que ce genre de désagrément se reproduise. Arrivé dans le salon, ce fut seulement au dos de Eun Hee que j'eus à faire. Elle s'était endormie sur la table de la cuisine. Une fois à ça hauteur, je soupirai, en croisant les bras contre mon torse. Qu'est-ce que je faisais moi maintenant, hein ? « Faut pas trop espérer qu'il se rappelle de ton prénom demain... j'ai passé des années dans son lit et il se rappelle même pas du mien... » … Hein ? Je plissais les yeux, tentant de comprendre ce qu'elle venait de dire, avant de me résigner. Je me penchai légèrement en avant, et poussais une de ces mèches de cheveux qui lui obstruait le visage, la replaçant précautionneusement derrière son oreille.

    «  Tu ne t'endors pas chez les hommes comme ça hein ? Naïve... Innocente... Frustré d'un coup par les battements sourds de mon cœur, je secouais la tête, et ébouriffais à nouveau mes cheveux. 'sh.. c'est malin maintenant.  » Je n'allais pas la réveiller quand même, ni la laisser dormir sur la table.

    Je soupirai, en me baissant et en passant ma main puis mon bras en dessous de ses genoux, et de glisser mon autre bras derrière son dos. Dans un mouvement que j'espérais, pas trop brusque, je la soulevais, et d'un pas traînant, la portais jusqu'à ma chambre. Je la posais toujours avec douceur sur le lit.
    Je croisai ensuite les bras en la regardant dormir si paisiblement, je la laissais comme ça ? Un long soupir fila entre mes lèvres. Signe que j'étais nerveux. Mais pas le choix, je ne souhaitais pas qu'elle attrape froid. J'attrapais ses chevilles l'une après l'autre, et enlevais les bas qu'elle portait, avant de tirer la couverture et de la couvrir. Une fois que c'était fait, je m'interdisais de l'observer, et filais de la chambre, en fermant la porte doucement.

    Pour cette nuit, ce serait le canapé. Je n'étais même pas certain de dormir de toute façon.


Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé





I actually miss him...  Empty
MessageSujet: Re: I actually miss him...    I actually miss him...  Empty

TITRE :

 I actually miss him...




 



Revenir en haut Aller en bas

 

I actually miss him...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Generation :: C'est la fête à la New Génération :: The endBut nothing really disappears :: Finished stories-