AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-84%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
23.95 € 149.99 €
Voir le deal

Partagez



Je suis une idole, aimez-moi ♥
Suh Kwang Ho

Suh Kwang Ho


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 90
•• J'habite : A l'écart des fans !
•• Métier : Chanteur/Rappeur, il faut croire ...

Let's talk about love |FT. Liliana  Empty
MessageSujet: Let's talk about love |FT. Liliana    Let's talk about love |FT. Liliana  EmptyDim 30 Mar - 21:42

TITRE :

 Let's talk about love |FT. Liliana




 


Let's Talk About Love
Liliana Ҩ


" Why So Serious ... Get Your Crayon, Get Your Crayon, Get Your crayon ! " chantait l'Idole tout en effectuant sa chorégraphie. La musique s'arrêta, elle s'arrêta au moment où son pied droit toucha le sol de la salle de danse. Son souffle haletant, essayant de reprendre une respiration régulière, il restait sans bouger dans cette position quelques instants. Les backdancers imitait Kwang Ho, reprenant aussi le souffle qu'ils avaient mis rudement à l'épreuve. Au bout d'un moment, le jeune homme essayait la sueur qui perlait son front, avant de se retourner vers son staff. Il était heureux de pouvoir l'affirmer, c'était exactement ce qu'il voulait, et c'était rare tous les autres pouvaient en témoigner. Avec lui il y avait toujours quelque chose qu'il n'allait pas, ce petit détail qui le dérangeait au point qu'il veille recommencer depuis le début. Quelque soit son niveau de fatigue, il ne sortirait pas de la salle tant qu'il n'aura pas parfaitement réussit son exercice. C'est obsessionnel, il n'y peut rien. En tout cas, ses danseurs avaient la chance de le voir sourire, ce qui était très bon signe, ils allaient sûrement pouvoir s'en aller à l'heure cette fois !

L'idole éteignit la station avant de se tourner vers les autres qui attendait cette phrase avec impatience, et pour la première fois c'est ce qu'ils eurent. " Bon vous pouvez y aller, dépêchez vous avant que je change d'avis ! Moi je vais rester ! " déclara le jeune homme tout en enlevant son T-shirt. Il cuisait littéralement dans son jus, et il a prit la fâcheuse manie de se déshabiller sans aucune gênes, la moitié de ses concerts finissait avec son haut du corps à la vue de tout le monde, ce qui ne semblait pas déplaire les fans du sexe opposé. Rallumant la stéréo, le jeune homme se remettait en position de dance, lui devait être parfait de A à Z. Il était dans cette salle depuis 6 heures du matin, il n'avait pris que 2 pauses d'à peine quinze minutes, et encore il avait écourter la seconde pause. Les pas s'enchaînaient en adéquation presque totale avec la musique, la fatigue en était la cause. Aussi déterminé et perfectionniste qu'il était, Kwang Ho restait un homme, et son corps semblait ne pas vouloir endurer des efforts supplémentaires. Il s'écroula sur le sol ciré de la salle de danse, la musique était encore audible.

Kwang Ho resta allongé, son regard fixait le plafond, il avait envie d'une bonne bouteille. Penser le faisait se rappeler, se rappeler que sa grande tournée arrivait à grand pas, qu'il allait devoir faire son travail à la perfection partout dans le globe, sans interruption. Oui, une bonne bouteille de Vodka aurait été parfait pour le calmer, ça l'avait bien calmer la dernière fois, enfin ça l'avait fait halluciné aussi. Il avait revu en cette jeune femme son amour perdu, et il l'avait embrassé. Mais quel était son nom ? Il était beaucoup trop alcoolisé pour se permettre d'essayer de se souvenir. Kwang Ho s’asseyait sur le sol, s'emparant de la gourde remplie d'eau qu'il avait pris soin de mettre près de lui.

Le jeune homme s'avançait vers le banc pour y prendre sa serviette, il réfléchissait beaucoup trop, tout ce qu'il avait à faire c'était la retrouver pour s'excuser, elle comprendrait sûrement. A moins qu'elle prenne ça pour du harcèlement sexuel. Rah mais n'importe quoi, réfléchit calmement Kwang Ho. L'Idole épongeait son visage, lorsqu'il entendit la porte de la salle qui s'ouvrait. Se retournant instantanément, il aperçu une jeune femme, son visage lui revenait car il l'avait très souvent croisé ces temps-ci dans l'agence, elle était un petit peu étrange selon Kwang Ho. Néanmoins, il lui sourit.

" Salut, tu veux la salle peut être ? Je comptais pas partir tout de suite, mais je veux bien te la laisser !" s'exclama le jeune homme qui était en quête de son t-shirt. Où est-ce qu'il l'avait foutu encore ?







My Family ~
Maybe I'm going crazy, maybe I'm losing my mind but ... You have to live it to understand it. I guess like everyone I can smile.  - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Baek Liliana

Baek Liliana


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 415
•• J'habite : Jongno-Gu
•• Métier : Idole

Let's talk about love |FT. Liliana  Empty
MessageSujet: Re: Let's talk about love |FT. Liliana    Let's talk about love |FT. Liliana  EmptyLun 31 Mar - 10:47

TITRE :

 Let's talk about love |FT. Liliana




 

Stress. Tension. Les mains qui tremblaient. Symptômes classiques de la Liliana angoissée qui s’était décidée à tenter enfin quelque chose après plusieurs mois. J’avais presque l’impression que des gouttes de sueur perlaient sur mon front et c’était pourquoi je me passais systématiquement la main sur celui-ci afin de m’assurer du contraire. J’avais peine à croire que je pouvais me trouver dans un tel état, c’était loin d’être habituel chez moi. A la limite, quand on me pistait, on pouvait parfois voir que j’avais des crises de larmes dues au stress, puisque malgré les apparences j’étais plutôt sensible. Mais une telle angoisse, non, cela ne me ressemblait pas. Je le voyais bien à l’expression des gens que je croisais dans l’agence, tous haussaient les sourcils sur mon passage. J’aurais pu avoir une pancarte sur le visage que ça n’aurait pas été différent. Je secouai la tête, essayant de reprendre le contrôle de mon corps et de mes émotions. Ce n’était pas grand-chose après tout, c’était même plutôt banal comme chose. Enfin, si on pouvait considérer qu’avoir le coup de foudre pour le garçon bourré qu’on avait ramené chez soi était quelque chose de banal bien entendu. Je n’en pouvais plus et courus me réfugier dans les toilettes des filles, histoire de faire le point sur mon projet et de me passer un peu d’eau sur le visage.

J’avais presque envie de me cacher sous ma frange mais au lieu de cela, je réarrangeai mes cheveux et pris une profonde inspiration. Cela faisait quatre mois ce jour-là, très précisément, j’avais presque passé mon temps à compter pour tout dire. Le fait était qu’un beau soir, j’avais récupéré un certain Suh Kwang Ho, artiste de renom à la New Generation, complètement saoul et de fait, incapable de rentrer chez lui tout seul. C’était donc moi qui m’étais occupée de le ramener, chez moi vu que je ne savais où il habitait, et là était arrivé le drame. Je ne savais pas pourquoi, après l’avoir couché sur mon canapé, j’avais ressenti une drôle de sensation, mais, comme il était tarde et que je travaillais le lendemain, je n’y avais pas prêté attention. Or, le truc, c’était que cette sensation ne m’avait plus quittée dès lors que je pensais à lui et j’en étais venue à la triste conclusion que je m’étais éprise du jeune homme. Le problème était en fait que je ne le connaissais pas plus que cela et que l’on ne s’était pas adressés la parole depuis cet incident. Et ce n’était pas faute de le croiser dans le couloir ! Mais il ne semblait pas percuter que c’était moi qui l’avais récupéré ce soir-là. A ma grande tristesse d’ailleurs.

Eh bien, ce jour-là, je m’étais enfin décidée d’aborder Kwang Ho, quoiqu’il m’en coûte, même s’il me prenait pour une folle finie. De toute façon, je pouvais bien utiliser le prétexte de notre « aventure » pour lui parler, cela me paraissait assez simple. Oui, mais depuis que j’étais sortie de mon lit ce matin-là, j’avais une boule au ventre monstrueuse et mes jambes avaient peine à me porter tant je tremblais. Je n’avais même pas pu manger tant je me sentais mal. J’avais presque l’impression d’être une collégienne qui découvrait son premier amour et cela me désespérait encore plus. Pourtant, il fallait bien que je sois en mesure de lui adresser la parole sans bégayer, sinon… Oh, je n’osais même pas songé à ce qu’il pourrait penser de moi ! Rien que de l’imaginer me fixer avec son regard consterné me retournait le cœur. Difficile à croire pour l’idole que j’étais et on ne m’imaginait sûrement pas comme cela de l’extérieur.

Après un « Fighting ! » adressé à moi-même, je sortis des toilettes et me dirigeai vers la salle de danse. J’avais ouï dire qu’il répétait une chorégraphie là-bas et donc, par un merveilleux hasard, j’étais justement en tenue pour danser soit un sarouel noir et un débardeur blanc assez ample. Et je ne l’avais même pas fait exprès. Je m’étais simplement dit que répéter une chorégraphie pour me défouler après avoir parlé à Kwang Ho serait un bon moyen d’évacuer tout mon stress et je pensais sincèrement en avoir besoin. J’allais me glisser donc, discrète, comme une petite souris, près de l’entrée de la salle. Justement, le blond était occupé avec d’autres danseurs sur une chorégraphie. Croyez-le ou non, la malchance voulut que j’arrive juste au moment où il enleva son t-shirt. Si j’avais été l’héroïne d’un manga, j’aurais de suite saigné du nez. Au lieu de cela, je me mis à rougir comme une pivoine et détournai les yeux, me mis à côté de l’entrée de la salle. J’avais le cœur qui battait à tout rompre et je me devais de le calmer avant qu’il ne quitte la salle. Quelques minutes plus tard, je vis passer les backdancers, qui ne manquèrent pas de me lancer un sourire amusé et de murmure quelque chose qui ressemblait à un « Eh bien, il a une fan ! ». Je regrettai de ne pas avoir pris une casquette pour cacher mon visage, tant j’avais honte.

Je pris une profonde inspiration et me décidai à ouvrir la porte : il était seul, je pouvais y aller, ça allait le faire, je n’allais pas passer pour une idiote devant d’autres personnes que lui. C’était toujours cela de gagné ! Toutefois, je ne pus m’empêcher de rougir à nouveau quand il se retourna, face à moi, toujours torse nu. Je déglutis nerveusement, ne sachant pas vraiment où me mettre. Je ne sus même pas quoi lui dire sur le coup et, fort heureusement, il entama la conversation d’emblée, tout en semblant chercher quelque chose. Je pris alors mon courage à deux mains, poings serrés pour m’encourager.

« Heu… Eh bien, en quelque sorte. En fait… Je suis plutôt venue parce que je te cherchais… »

Me rendant compte de l’absurdité de mes mots et de l’inquiétude qu’ils pouvaient susciter chez le jeune homme, je m’empressai alors de reprendre la parole, avant qu’il n’ait pu dire quoi que ce soit.

« C’est pas que je suis une groupie ou quoi hein ! En fait… Je voulais juste parler de la dernière fois… Quand tu es venu chez moi parce que tu avais trop bu… Tu te souviens ? »

Pitié, faites qu’il ne s’imagine rien d’ambigu. N’importe quelle personne sensée qui serait entrée aurait aussitôt penser à une discussion sérieuse de couple en pleine crise. Le problème était tout autre, ah ça oui. Voyant qu’il ne semblait toujours pas trouver ce qu’il cherchait, j’aperçus alors son t-shirt près du miroir où je me tenais. Avec une main tremblante, je le saisis et interpellai de nouveau l’idole.

« Si c’est ton t-shirt que tu cherches, il est juste ici… »

Moi-même j’avais peine à croire que j’étais aussi déstabilisée par la situation. Honnêtement, je m’étais retrouvée dans des postures plus dérangeantes que cela, mais ça personne à part mon frère ne le saurait.



Like A Wind
« I searched for a hand to hold that would be with me in the future. No matter how many times, if I’m with you, I can overcome anything. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas

https://newgeneration.forumactif.org/t1245-baek-liliana-i-will-survive https://newgeneration.forumactif.org/t1257-baek-liliana-i-m-addict-i-m-in-the-dark-i-m-dancing-in-the-dark#28123



Je suis une idole, aimez-moi ♥
Suh Kwang Ho

Suh Kwang Ho


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 90
•• J'habite : A l'écart des fans !
•• Métier : Chanteur/Rappeur, il faut croire ...

Let's talk about love |FT. Liliana  Empty
MessageSujet: Re: Let's talk about love |FT. Liliana    Let's talk about love |FT. Liliana  EmptyLun 31 Mar - 20:57

TITRE :

 Let's talk about love |FT. Liliana




 


Let's Talk About Love
Liliana Ҩ


Elle était assez étrange cette jeune femme, n'arrêtait pas de se dire l'idole tout en ne la lâchant pas du regard, il la déshabillait de ses yeux perçants. Elle était son portrait craché ... Pourquoi il fallait qu'il repense à elle ? C'était pourtant il y a si longtemps, et pourquoi faut-il qu'elle lui ressemble autant ? Tout aussi belle. Le jeune homme balayait ses idées noires, la nostalgie était en train de le submerger tout entier, il devait faire bonne figure comme à chaque fois. Son sourire qui s'était effacé l'espace d'un instant refaisait surface, pourquoi semblait-elle aussi nerveuse ? Est-ce que c'était lui qui l'intimidait ? Il n'était pas si impressionnant pourtant. Tout en recherchant, en pestant intérieurement, son T-shirt le blondinet écoutait la jeune invité qui avait fais irruption dans la salle sans qu'il ne la voit venir. Alors qu'il fouillait avec attention les recoins de la salle, il se stoppait net en entendant cette phrase: « Heu… Eh bien, en quelque sorte. En fait… Je suis plutôt venue parce que je te cherchais… ». Hein ? Qu'est ce qu'elle lui voulait au juste ? Un problème avec l'un de ses danseurs ? Ou bien avec la finalisation de son album ? Cela commençait un petit peu à le stresser, surtout qu'avec tout ce qu'il avait encore prévu de faire pour s'améliorer, il avait pas de temps à perdre avec des problèmes de ce style ce serait vrai horrible. La première réaction de l'idole fut de s'arrêter et de se tourner vers la jeune femme.

" Tu me cherchais ?" demanda le jeune homme en levant un sourcil. Maintenant, il fallait prier pour que ce ne soit pas quelque chose de grave qui pourrait l'énerver, ou bien simplement le contrarier. Mais l'attitude de la jeune femme ne le rassurait pas, elle était trop nerveuse, elle tremblait presque. Y avait-il quelqu'un de mort ? Dans sa famille peut-être ? N'importe quoi. Dans un tel cas, il aurait été le premier averti. Quoiqu'il en soit tout ça le rendait lui aussi nerveux, il fallait vraiment qu'elle parle avant qu'il devienne complètement fou (bon je vous l'accorde j'exagère un peu), il s'approchait de la jeune femme dont il ignorait totalement le nom. Pourtant son visage lui rappelait quelque chose, malheureusement impossible de mettre un nom dessus. Il posa ses mains sur les épaules de cette inconnue, perdant un peu son sourire. " C'est pas grave j'espère ?! "

Bien sûr sa réponse il ne serait jamais douter, alors ... C'était elle. C'était elle qu'il avait embrasser sous l'influence de son taux d'alcoolémie bien trop important. C'était tellement gênant de se retrouver devant elle, sans même pouvoir s'excuser avec son nom en tête. Il aurait voulu se cacher et mourir dans un coin tellement il se sentait mal. Surtout qu'il ne s'en souvenait pas des masses de cette soirée, hormis le baiser et le fait de s'être rêvé dans un endroit qui n'était pas sa maison, il n'en avait pas grand souvenir. Toute son incompréhension dans ses yeux, il la tenait par les épaules de manière encore plus ferme, jusqu'à ce qu'il se rappelle qu'il était encore torse nu. Il reprit alors sa recherche afin de retrouver son vêtement.

« Si c’est ton t-shirt que tu cherches, il est juste ici… » disait une voix, enfin la voix de cette jeune femme. Kwang Ho sauta sur l'endroit désigné par celle-ci avant de l'enfiler lorsqu'il l'eut ramassé. Il retourna toute son attention sur cette jeune femme. Il ne disait rien. Pensif. Il resta de longues secondes à la manger du regard comme si ça allait l'aider à se souvenir. Et puis, pourquoi faut-il qu'elle lui ressemble tant que ça ? Kwang Ho voyait en elle son double, sa jumelle, son portrait craché. Peut être il s'agissait de la même personne. C'était naïf dans un sens d'espérer cela, l'idole ne l'ignorait pas mais il avait quand même envie d'y croire, même si ça ne durerait pas longtemps. Il fini par s'asseoir sur le banc, reprenant une nouvelle gorgée d'eau.

" Désolé mais tu peux me rappeler ton nom ? Je ne m'en souviens pas. Pour répondre à ta question, je m'en souviens vaguement ... déclara t-il tout en s'inclinant en prononçant une partie de sa seconde phrase, " Je m'excuse pour tout ce que j'ai pu faire, et je m'excuse aussi pour ... Le baiser. D'ailleurs pour me faire pardonner ... " continuait-il tout en se redressant, il se mettait à réfléchir, se grattant la tête avec une drôle d'expression sur le visage. Expression qui laissait place à un sourire lorsqu'il trouva ce qu'il comptait faire. " Je t'invite au restaurant ! Bon par contre, c'est moi qui choisit l'endroit, j'en connais un pas mal et qui est à l'abri des médias ! Oh si tu veux pas, ou si tu trouves que c'est assez louche ou évocateur comme invitation, je trouverais sûrement autre chose ! "

Un sourire. Non pas qu'il était heureux, mais c'est que ça le libérait d'un éventuel poids assez lourd. Kwang Ho se rasseyait sur le banc, commençant à regretter ses paroles. Non, elle l'avait déjà eu une fois, elle ne l'aurait pas une deuxième ! Pas question qu'il tente de se rapprocher d'elle, il avait déjà souffert une fois, il ne veut pas tenter le diable une seconde.







My Family ~
Maybe I'm going crazy, maybe I'm losing my mind but ... You have to live it to understand it. I guess like everyone I can smile.  - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Baek Liliana

Baek Liliana


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 415
•• J'habite : Jongno-Gu
•• Métier : Idole

Let's talk about love |FT. Liliana  Empty
MessageSujet: Re: Let's talk about love |FT. Liliana    Let's talk about love |FT. Liliana  EmptyMer 9 Avr - 12:25

TITRE :

 Let's talk about love |FT. Liliana




 

Franchement, j’avais trop honte. Je savais que je n’aurais pas dû aller chez le coiffeur cette semaine, j’aurais dû attendre le lendemain, comme ça j’aurais pu me cacher derrière ma frange trop longue. Rien que la vue de l’idole me tétanisait, alors je ne savais même pas comment j’avais eu le courage de lui adresser la parole. Sans trop manger mes mots en plus et je n’avais pas bégayé. Un exploit inédit en quelque sorte. Peu de gens le savaient mais quand il s’agissait de se retrouver dans des situations délicates comme celle-ci – parler à un type que vous aimez mais qui ne se souvient pas de vous – je perdais tous mes moyens. En somme, ce ne serait pas une surprise si j’attrapais une vilaine fièvre le lendemain ou que je m’évanouissais devant Kwang Ho. Ce que j’allais quand même essayer d’éviter, histoire de ne pas me couvrir de honte pour l’éternité. La situation était déjà assez gênante comme cela, inutile d’ajouter un effet dramatique qui n’était pas le bienvenu.

J’eus un sursaut de surprise lorsqu’il posa ses mains sur mes épaules. Comme si mon cœur ne battait pas assez vite. Le rouge me monta de nouveau au visage tandis qu’il me demandait si ce n’était pas quelque chose de grave. Ah ah. Jamais je ne me serais imaginée qu’il pouvait s’inquiéter quand on venait lui dire qu’on devait lui parler de quelque chose. Avait-il quelque chose à cacher ? Enfin, bon, ce n’était pas ma préoccupation première pour le moment, je ne me formaliserais pas de détails alors que c’était à peine notre deuxième rencontre. Enfin notre première techniquement, puisque la première fois, il était saoul. Il resta un moment à me fixer après que je lui ai fait part du motif de ma venue dans la salle de danse. J’avais l’impression de lui avoir apporté l’information de la semaine tiens. Il n’avait pas du tout l’air de se souvenir que c’était moi, je ne savais même pas dire s’il avait eu un éclair de lucidité suite à ma déclaration. La situation commençait à devenir gênante, il restait, là, à me fixer, la distance entre nous étant incroyablement réduite pour deux inconnus. Et mince, il était torse nu bordel !

Je lâchai un soupir de soulagement, le plus discrètement possible, quand il reprit mon t-shirt grâce à mon ingénieuse indication. Je me sentais beaucoup mieux d’un coup tiens, la situation était tout de suite moins gênante. Déjà que ce fameux soir n’avait pas été sans évènement imprévu, je ne me sentais pas particulièrement à l’aise avec un garçon à moitié nu. Oui, un garçon torse nu était l’équivalent d’un garçon à moitié nu pour moi ! J’étais consciente que ma pudeur pouvait même faire rire des lycéennes. Beaucoup de gens auraient du mal à croire qu’il y avait quelques années, j’étais encore une prostituée en Italie. Je ne savais pas si je devais m’inquiéter de ma psychologie douteuse ou considérer que c’était un bon point pour ne pas éveiller les soupçons, les problèmes existentiels n’étant pas vraiment mon fort en général. Je suivis Kwang Ho du regard, alors qu’il allait s’asseoir sur un banc. Je sentais venir d’avance sa prochaine réplique dans moins de cinq minutes.

Gagné. Je pourrais devenir devin à ce compte et m’essayer aux prémonitions. Intérieurement, j’étais abattue et bien dépitée. Il ne se souvenait même pas de mon nom. Qu’il ne se souvienne pas que la fille c’était moi, soit. Mais de là à ne même pas savoir qui j’étais, cela faisait mal à mon ego. Et pourtant, le mien n’était pas incroyablement élevé.

« Je m’appelle Liliana, je répondis avec un petit sourire, Baek Liliana. Je suis une idole moi aussi d’ailleurs. »

J’avais peine à croire qu’il ne me connaisse même pas en tant qu’idole. Tant pis, ce n’était pas une grande perte. Au pire, il était juste privé de l’image surfaite qu’on avait de moi et qui ne correspondait pas tant que cela à mon caractère. Au fond, les choses n’étaient peut-être pas plus mal ainsi. Je fus surprise en revanche qu’il s’excuse pour le baiser. Enfin, non, c’était plutôt logique comme réaction mais je ne pensais pas qu’il s’en serait souvenu. Il avait l’air de garder tellement peu de souvenirs que j’aurais presque pensé qu’il aurait oublié cela aussi. Désormais, la situation était vraiment gênante.

« Non, ne t’en fais pas ! Tu avais bu, ça arrive hein… Même si ça ne m’est jamais arrivé d’embrasser un inconnu quand j’ai trop bu… Enfin, c’est pas grave quoi ! »

J’essayais de le rassurer sans m’emmêler les pinceaux mais la tâche s’avérait difficile. Je me sentais de plus en plus stupide au fur et à mesure que je parlais. Pourquoi je ne pouvais pas lui dire un traître mot sans avoir l’impression de trembler de tous mes membres ? Encore un mystère de la nature. La suite me réjouit bien plus. Il m’invitait au restaurant. Bon sang ! Kwang Ho m’invitait au restaurant ! J’esquissai un grand sourire et me retins de sauter de joie tant cette proposition me réchauffait le cœur. Il ne pouvait pas s’imaginer à quel point cela me faisait plaisir : je ne devais pas tant passer pour une folle et une imbécile au fond. Je n’en espérais pas autant et je n’aurais pas même osé d’en rêver.

« Bien sûr ! Je ne venais pas pour te faire culpabiliser ou pour avoir des excuses. Juste, ça me trottait en tête et j’avais besoin d’en reparler. Et puis, c’est toujours intéressant de découvrir des personnes quand elles sont sobres, ça peut être sympa. Donc, si en effet ça ne te dérange pas, je serais enchantée d’aller au restaurant avec toi ! »

Je pensais déjà à la robe que j’allais m’acheter pour l’occasion. Je ne sortais pas souvent en ce moment, travail oblige, donc cela allait m’offrir un après-midi shopping en prime. Kwang Ho ne réalisait pas à quel point il venait d’illuminer ma journée.

« Au fait, je ne t’empêche pas de travailler au moins ? Je comprendrais que tu veuilles répéter quelques pas  ou quoi que ce soit, donc dis-moi si je dérange. Je ne voudrais pas t’embêter avec mes histoires. »

Oui, je venais quand même de me rendre compte que j’étais entrée sans prévenir dans la salle et que je l’avais peut-être interrompu dans ses répétitions. Je m’en voudrais d’être un boulet pour son travail, je savais ce que c’était quand on avait besoin de maîtriser parfaitement un enchaînement de danse. Je baignais dans la danse depuis toute petite, c’était une passion et je ne savais pas comment je réagirais si on venait m’interrompre en plein milieu de mon entraînement.



Like A Wind
« I searched for a hand to hold that would be with me in the future. No matter how many times, if I’m with you, I can overcome anything. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas

https://newgeneration.forumactif.org/t1245-baek-liliana-i-will-survive https://newgeneration.forumactif.org/t1257-baek-liliana-i-m-addict-i-m-in-the-dark-i-m-dancing-in-the-dark#28123



Je suis une idole, aimez-moi ♥
Suh Kwang Ho

Suh Kwang Ho


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 90
•• J'habite : A l'écart des fans !
•• Métier : Chanteur/Rappeur, il faut croire ...

Let's talk about love |FT. Liliana  Empty
MessageSujet: Re: Let's talk about love |FT. Liliana    Let's talk about love |FT. Liliana  EmptyMer 16 Avr - 15:18

TITRE :

 Let's talk about love |FT. Liliana




 


Let's Talk About Love
Liliana Ҩ


" Liliana ... Liliana ... Ah mais oui je te connais ! Enfin, je t'avais jamais vu avant la dernière fois mais on parle de toi souvent ici ! Je vais me présenter aussi: Je suis Suh Kwang Ho, on dirait bien qu'on est collègues alors !" répondit le jeune homme qui se sentait tout de même un peu idiot, cela faisait très prétentieux de ne pas connaître une autre idole de la même agence que lui, et surtout une idole qui était aussi connue que l'était Baek Liliana. Décidement, il était vraiment une quiche en ce qui concernait les relations amicales et tout ce qui était en rapport avec la politesse, la courtoisie. Bref. Il devait s'exécuter pour ce qu'il avait fais, malgré le fait qu'il n'en avait presque aucun souvenir. Il ne se souvenait plus du goût de ses lèvres, voulait-il se rappeler ? L'idole n'en était pas totalement convaincu, malgré tout ce serait mentir de dire que l'idée de "réitérer l'erreur" sans les désagréments de l'alcoolémie le tentait bien. Il secouait la tête pour chasser ses pensées absurdes et étranges afin de pouvoir s'excuser, il le fit.

En tout cas le moins que l'on puisse dire c'est que la réponse de la jeune femme fut assez floue, elle s'en mêlait dans sa phrase sans que le jeune homme n'ai besoin de dire quelque chose. Il esquissa un sourire en la regardant des les yeux, avant de détourner le regard. Bordel, mais c'est son portrait craché c'est pas possible. Kwang Ho ne pouvait même pas la regarder dans les yeux, rien que ses yeux lui rappelait ceux de son ex-petite amie, rien que ses yeux lui rappelait tous les bons moments qu'il avait passer. Oui, elle lui manquait mais c'était il y a des années de ça, le rappeur était encore un enfant depuis il avait tourné la page. Pourtant il n'arrivait pas à se comporter normalement, il redevenait un enfant timide. De l'amour ? Hors de question qu'il se fasse avoir une nouvelle fois par ce sentiment diabolique, ce sentiment qui attend le moment où le porteur baisse sa garde afin de le blesser encore plus profondément. Encore une fois, il s'était égaré et il secoua la tête. Elle devait sûrement le prendre pour un fou, un moment attentif, l'autre pensif, ailleurs n'écoutant qu'une oreille ou pas du tout.

" Je t'avoue que ça ne m'arrive pas souvent non plus ! Mais bon, on peut dire que j'ai eu de la chance sur ce coup là que ce soit toi, ça aurait pu être avec un homme ou pire encore avec une moche !" répondit Kwang Ho dans un petit rire. Il s'arrêta peu à peu en analysant ce qu'il venait de dire, il l'avait complimenté indirectement là et de manière inconsciente en plus de ça. Bon, dans la mesure où ce n'était pas du tout un mensonge ce n'était pas très grave, mais le problème était que Kwang Ho ne souhaitait pas s'attacher inconsciemment à elle. C'était débile de dire ça étant donné qu'il s'agissait de leur première discussion ... Pourtant elle ressemblait beaucoup trop à cet être cher que Kwang Ho avait perdu, l'idole se connaissait mieux que personne, il pourrait voir en elle une chance d'être à nouveau heureux. Ce qui impliquerait la possibilité de perdre son emploi. Encore une fois il était hors de question, ils seraient amis dans le meilleur des cas mais rien d'autre. Une invitation au restaurant simplement pour s'excuser rien de plus.

Kwang Ho fut assez surpris de la voir arborer un si grand sourire en entendant sa proposition à sortir. Il mit cela sur le compte du choc et la surprise. Il est vrai que ce n'était pas banal comme façon de se faire pardonner d'une simple inconnue mais disons qu'il n'avait pas d'autre idée en réserve, et puis ça l'arrangeait quand même qu'elle accepte, il n'aura pas besoin de se creuser les méninges pour trouver une autre idée. L'idole se leva du banc s'aspergeant le visage avec sa bouteille d'eau tout en s'approchant de la jeune femme.

" Dans ce cas, on n'a plus qu'a déterminer une date ! Je suis totalement overbooké ça va être dur de trouver une heure. J'ai ce soir si ça te convient ?" questionna le jeune homme tout en s'approchant de la stéréo. Finalement il n'avait plus trop envie de s'entraîner, toute cette histoire l'avait un peu remué.

" Non tu me gênes pas du tout ! J'avais fini de toute façon, je reviens je vais prendre une douche !" rétorqua le jeune homme en se séparant une nouvelle fois de son haut. Non c'était pas fait exprès, c'était juste une mauvaise habitude.









My Family ~
Maybe I'm going crazy, maybe I'm losing my mind but ... You have to live it to understand it. I guess like everyone I can smile.  - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Baek Liliana

Baek Liliana


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 415
•• J'habite : Jongno-Gu
•• Métier : Idole

Let's talk about love |FT. Liliana  Empty
MessageSujet: Re: Let's talk about love |FT. Liliana    Let's talk about love |FT. Liliana  EmptyVen 2 Mai - 14:52

TITRE :

 Let's talk about love |FT. Liliana




 

L’entendre dire qu’il me connaissait de nom me rassura. C’était déjà ça, et visiblement les gens parlaient de moi, souvent. Je fronçai les sourcils : qu’est-ce qu’ils pouvaient bien raconter à mon sujet ? Mystère et boule de gomme. Je gardai ma curiosité pour moi. Je ne savais même pas à vrai dire si j’avais envie de savoir ce qu’on racontait à mon sujet. Des choses fausses sans doute, peu de gens savaient réellement comment j’étais en dehors de la scène. Si on n’avait pas passé un après-midi avec moi, on avait bien des chances de ne pas connaître ma vraie personnalité. Ce n’était pas parce que je prenais à la perfection l’air hautain que quémandait la célébrité que j’étais imbue de moi-même. Je savais juste bien jouer, enfin, pour le travail, parce que mentir dans la vraie vie, j’avais du mal quand même malheureusement. Il suffisait de constater combien le rouge sur mes joues me trahissait depuis plusieurs minutes et je me demandais encore pourquoi Kwang Ho ne s’était pas moqué de moi jusqu’à présent. C’était étrange.

Je lâchai un rire nerveux quand il se réjouit d’être tombé sur quelqu’un de compréhensif comme moi lorsqu’il avait été saoul. Oui, peu de personnes seraient venues en aide à quelqu’un qui avait trop bu, j’en étais consciente, cela semblait parfois plus dangereux qu’autre chose. Mais après tout, si je n’avais rien, il aurait pu se retrouver à dormir dehors sur un trottoir. Or, quand on était une célébrité, il valait mieux éviter les incidents de ce genre si on ne voulait pas retrouver un article salé sur soi dans la presse à scandales, hantise de chacun d’entre nous. Son compliment déguisé n’était pas tombé dans l’oreille d’une sourde : il venait de dire que j’étais jolie ! God. Je me sentais fondre à cette simple pensée. Il venait simplement d’admettre que j’étais une femme et que je n’étais pas moche mais cela suffisamment à faire bondir mon cœur. C’était toujours cela de gagné ! D’ailleurs cela me rassurait sur un point, je ne risquais pas d’essuyer une déception amoureuse parce que le garçon était gay. C’était déjà un élément rassurant. Autant avoir un meilleur ami gay faisait partie de mes rêves, autant tomber amoureuse d’un gay était une expérience que je ne souhaitais pas vivre.

« Ou une groupie, enchéris-je, tu ne sais pas ce qu’elle aurait pu te faire ! »

Ce cas extrême était également un problème potentiel auquel aucune idole ne souhaitait faire face un jour. D’où le fait qu’il ne fallait pas non plus se trouver en mauvais état ou en position de faiblesse. Parfois les fans pouvaient vraiment être extrêmes dans leur comportement, sans même s’en rendre compte, et ils finissaient par nous blesser plus qu’autre chose. Il allait de soi que n’importe quelle fille fan de Kwang Ho aurait pu faire des choses bizarres… Heureusement, il était tombé sur moi et je n’étais pas tordue au point de profiter du premier garçon bourré que je voyais ! Après que j’ai répondu positivement à sa demande, il se leva et… s’aspergea d’eau. Quoooi ? >///<  Ok, c’était le visage mais en s’aspergeant d’eau sur le visage, l’eau tombe plus bas aussi… Il le faisait exprès ou bien ? Je déglutis nerveusement alors qu’il s’approchait de moi : on ne lui avait jamais dit que c’était dangereux de faire ça devant une fille ? Ou alors il s’en fichait ? Ou alors il pensait que j’étais tellement fiable et innocente que ça ne me ferait rien ? Je réfléchis du mieux que je pus quand il me proposa le restaurant le soir-même. Avais-je quelque chose de prévu ? A priori non.

« C’est bon, je suis libre ce soir !, annonçai-je joyeusement, donc on fait comme ça ? »

En plus, Lorenzo devait travailler tard ce soir, haha ! Je n’aurais pas mon frère dans les pattes, c’était parfait ! Je n’avais absolument aucune envie de le voir débouler au restau jouer les grands-frères protecteurs et me faisant la morale parce que je ne l’avais pas prévenu. Ce genre de scénario ne devait jamais arriver, jamais. J’eus un hoquet de surprise lorsqu’il ôta, encore, son t-shirt. A force, cela devrait lui être interdit, vraiment. Bon, il allait prendre une douche, cela me laisserait quelques minutes pour reprendre mon sang-froid.

« Ok, tant mieux !, répondis-je un peu maladroitement, bon eh bien pendant que tu te remets de ton entraînement, je vais commencer le mien ! »

Oui, parce qu’une fille qui vient en salle de danse sans n’avoir rien prévu pour danser, c’était louche. Très louche. Et je m’étais suffisamment grillée auprès de ses danseurs pour en rajouter. Essayant de ne pas prêter attention au jeune homme, que je supposais parti prendre sa douche comme il l’avait dit, je mis mon CD dans la stéréo, trouvai la chanson avant de mettre au centre de la salle avec la télécommande. Oui parce que lancer la musique et courir pour ne pas louper le début de la musique, non merci. Allez, au boulot Lily, il était temps de vider mon esprit et il n’y avait rien de mieux pour cela que la danse. Je lançai la musique et effectuai mon enchaînement, celui que j’avais appris la dernière fois. Après tout, je devais bien entretenir mon niveau en danse, être l’image du groupe ne devait pas me suffire. Je ne vis même pas le temps passer et je me rendis seulement compte que Kwang Ho m’observait à la fin de ma cinquième répétition. Oui ?

Spoiler:
 




Like A Wind
« I searched for a hand to hold that would be with me in the future. No matter how many times, if I’m with you, I can overcome anything. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas

https://newgeneration.forumactif.org/t1245-baek-liliana-i-will-survive https://newgeneration.forumactif.org/t1257-baek-liliana-i-m-addict-i-m-in-the-dark-i-m-dancing-in-the-dark#28123



Je suis une idole, aimez-moi ♥
Suh Kwang Ho

Suh Kwang Ho


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 90
•• J'habite : A l'écart des fans !
•• Métier : Chanteur/Rappeur, il faut croire ...

Let's talk about love |FT. Liliana  Empty
MessageSujet: Re: Let's talk about love |FT. Liliana    Let's talk about love |FT. Liliana  EmptyLun 5 Mai - 18:34

TITRE :

 Let's talk about love |FT. Liliana




 


Let's Talk About Love
Liliana Ҩ


" Je passerais te chercher à l'agence avec ma voiture perso, comme je ne sors jamais avec celle-là, les paparazzis ne l'ont jamais vu ! Ils auront du mal à comprendre que c'est moi, et puis les vitres sont teintés en noir ! " répondit l'idole tout en se dirigeant vers la sortie de la salle de danse, il avait déjà dit à la jeune femme qu'il allait prendre sa douche, il la laissa donc seule.

Kwang Ho avait quitté la salle de danse afin de prendre enfin une douche, il voulait se débarrasser de cette odeur de sueur qui lui recouvrait le corps. En chemin pour la dite pièce réserve aux douches masculines, l'idole tomba sur quelques backdancers qui traînaient dans le coin, profitant de la rare chance qu'ils avaient eu de partir à l'heure et de ne faire aucune heures supplémentaires. Le plus étonnant dans tout ça, c'est que personne ne se plaignait, ils avaient tous la motivation pour continuer les répétitions et voulaient les continue. Et surtout, Kwang Ho était très loin d'être un monstre mais au travail, il n'était ni méprisant, ni hautain dans sa démarche d'artiste, c'était sûrement ce trait de caractère du chanteur qui empêchait "les rébellions". Bref. Sans plus y faire attention que ça, Kwang Ho passa à côté d'eux et, malgré lui, pu entendre un bout de la discussion entre les deux danseurs. « Comment ? Ils sont seuls dans la salle ? Tu crois qu'ils font ... Enfin tu me comprends ? » chuchotait l'un d'entre eux avant de s'arrêter brusquement en voyant passer le coréen. Se pourrait-il qu'ils parlent de Kwang Ho & Liliana ? Mais non, ils se connaissaient à peine et puis ils pouvaient très bien parler de quelqu'un d'autre. Kwang Ho venait de se persuader, en entrant dans la cabine de douche, qu'il n'avait pas besoin de le savoir, il était presque obligé qu'il s'agissait de quelqu'un d'autre. Néanmoins, ce serait mentir de dire qu'il ne trouvait pas cela louche.

Lorsque l'eau se déposait sur la peau nue du jeune homme, il se laissait enivrer par la sensation de bonheur et de plénitude qu'engendrait cette action aux apparences si anodines. Mais après une session d'entraînement aussi longue et difficile, c'était quelque chose qui lui faisait un bien fou. Mais malgré ce sentiment si plaisant, il ne pouvait faire autrement que de réfléchir concernant cette Liliana. Il ne la connaissait pas du tout et dû un taux d'alcoolémie trop élevé, il l'avait fais l'erreur de l'embrasser. Mais était-ce véritablement une erreur ? Ce n'était pas la première fois qu'il se retrouvait autant bourré, et pourtant jamais il n'avait embrasser une inconnue ou un inconnu. Oh bien sûr il y avait eu Kyong Hee mais ce n'était pas comparable, ils étaient tous les deux dans le même état. Raah mais pourquoi fallait-il qu'il réfléchisse autant pour un simple baiser ? Ce ne voulait rien dire non ? C'était simplement sur le coup de l'alcool, alors ça explique beaucoup de choses. Il avait beau se répéter cela, ça n'arrivait pas à le convaincre ... Autant sortir maintenant. Se séchant aussi vite qu'il pu, il finit de s'habiller avec des vêtements propres, avant de rejoindre l'autre idole qui elle était resté dans la salle de danse.

Sans rien dire, il l'observait danser. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle mettait du cœur à l'ouvrage, et que le rendu était presque parfait. Et je dis bien presque parce que Kwang Ho avait une drôle d'impression. Perfectionniste dans l'âme, pour lui il manquait quelque chose à sa chorégraphie. Non c'était pas dans la technique ... C'était plutôt dans l'état d'esprit. Il manquait un petit truc qui pourrait faire la différence. Lorsqu'elle s'immobilisa tout en dévisageant du regard le jeune homme, il ne pu retenir un petit sourire, tout en s'approchant d'elle. Sans prévenir, il posa ses mains sur ses hanches chuchotant un léger: " Je peux ? " Il n'attendit pas la réponse, accompagnant l'ondulement précédent du bassin de la jeune femme. Il s'arrêta quelques secondes et lâchait la jeune femme, la regardant dans les yeux. Puis il se gratta doucement le menton avant de reprendre la parole.

" Ce qu'il manque à ta danse, c'est la volonté de séduire ... Ne sois pas timide, le public ne demande que ça, qu'il se fasse séduire par une jolie idole, tu vois ? J'ai une meilleure idée ... Tiens, on va essayer sur moi ! Sois Sexy, séduis moi rien qu'en dansant. Je suis tout à toi !" déclara le jeune homme sans la moindre gêne. Le boulot était le boulot, il ne voyait en aucun cas ce qu'il avait fais de gênant. Il voulait juste qu'elle se perfectionne autant qu'elle le peut. " Alors ? "










My Family ~
Maybe I'm going crazy, maybe I'm losing my mind but ... You have to live it to understand it. I guess like everyone I can smile.  - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Baek Liliana

Baek Liliana


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 415
•• J'habite : Jongno-Gu
•• Métier : Idole

Let's talk about love |FT. Liliana  Empty
MessageSujet: Re: Let's talk about love |FT. Liliana    Let's talk about love |FT. Liliana  EmptyVen 16 Mai - 14:34

TITRE :

 Let's talk about love |FT. Liliana




 

Danser avait toujours été ma façon préférée de régler mes problèmes. Non pas que je considérais Kwang Ho comme un problème à proprement parler, ce serait un peu idiot en toute honnêteté. J’avais quand même cherché à tout faire pour lui adresser la parole, je n’allais pas me plaindre de sa présence quand même ! J’avais déjà mis des mois à me décider pour l’approcher alors si je commençais déjà à renoncer à lui faire face, ce serait bien maigre comme résultat au final. Je serais à la fois une lâche et une fille qui se mentait à elle-même, deux choses que je n’avais pas la moindre envie de devenir. Bref, il n’empêchait que Kwang Ho faisait jaillir un tas d’émotions incontrôlables chez moi et quelques minutes de danse étaient les bienvenues pour me vider l’esprit. De plus, il était temps que je m’entraîne un peu, cela devait bien faire trois jours que j’avais pu me reposer, sans rien faire, sinon manger des bols de glace devant les derniers épisodes de Pokémon. Un spectacle navrant soit, c’était pourquoi un peu d’exercice s’imposait et était devenu nécessaire. En somme, j’avais fait en sorte que me rendre dans la salle de danse soit une nécessité, et ainsi je n’aurais pu éviter Kwang Ho, même si je m’étais dégonflée en quelque sorte. Peut-être avais-je un double maléfique au fond de moi, qui sait ?

Je n’avais pas entendu Kwang Ho revenir, à vrai dire, j’avais complètement été absorbée par la chorégraphie que je répétais. Le genre de chorégraphie pratique quand on vous demande d’improviser un petit numéro de danse dans une émission de télé-réalité par exemple. Et puis avouons-le, en toute franchise, il n’y avait pas plus dynamique à mon sens qu’une chanson de Britney Spears bien rythmée pour se changer les idées ! Sauf que… eh bien j’étais bien gênée en fait. Je n’avais pas imaginé une seule seconde qu’il reviendrait sans que je ne l’entende et donc qu’il me verrait danser. Ce n’était pas une si grande affaire, j’en convenais, mais dans un sens, j’avais l’impression d’être prise sur le fait alors que je venais de faire une bêtise. Stupide réflexion, certes, mais je ne savais plus où me mettre. Allait-il dire quelque chose ? Une critique peut-être ? Mon morceau et ma danse étaient-ils trop osés ? Il me semblait pourtant que même en Corée du Sud ce type de chorégraphie n’était pas choquant…

Heureusement, Kwang Ho me rassura de suite avec un sourire, chose qui m’indiqua que visiblement non, ma chorégraphie n’était pas digne d’être censurée. J’inventais rarement moi-même les pas que je devais exécuter sur scène et si j’y réfléchissais bien, c’était la toute première que j’avais faite de bout en bout. Certes, elle ne durait que quelques secondes mais c’était important pour moi tout de même. En revanche, le contact de ses mains sur mes hanches me laissa échapper un hoquet de surprise. Honteuse, je mis instinctivement ma main devant ma bouche et rougis –encore-. Sans rire, il n’y avait pas plus ridicule comme réaction. Je devais sérieusement songer à aller me creuser un trou pour me cacher dès que je sortirais de cette pièce. Le nombre de gaffes que j’enchaînais à la minute dépassait le raisonnable. J’acquiesçai donc simplement de la tête à la question de Kwang Ho, brièvement donc j’ignorais s’il l’avait vu. Je ne savais pas vraiment ce qu’il avait en tête mais cela me laisserait sans doute le temps de reprendre le contrôle de moi-même. Ou pas. Je ne savais pas ce qu’il lui prenait de se déhancher soudainement contre moi, sans prévenir, mais c’était très gênant comme situation. Inutile de préciser que cela ne m’aidait pas à effacer le rouge de mes joues.

Je n’osais même pas le regarder dans les yeux. Je ne savais pas quoi faire pour tout avouer. Mais je sentais le regard de Kwang Ho peser sur moi, ce qui me donnait davantage envie de le fuir du regard. Un peu le jeu du chat et de la souris. Je retins un soupir de soulagement lorsqu’il me lâcha : non pas que je trouvais cela particulièrement désagréable mais… comment dire, ce n’était pas n’importe quel garçon, alors forcément… J’étais même prête à parier que je serais perturbée s’il se contentait de passer sa main dans mes cheveux alors pour le coup, c’était plutôt perturbant. Et même si j’étais consciente que j’avais une réaction digne d’une lycéenne –voire collégienne- je n’y pouvais pas grand-chose. Je restai interdite quant à son explication, et à sa critique par la même occasion. Je hochai la tête, tenant compte de son conseil. Il était vrai que je m’étais plus concentrée sur la performance que sur la « volonté de séduire » comme il l’avait dit. Je restai bouche bée en entendant la suite : le séduire ? Réellement ? Si je n’avais pas une certaine contenance – et estime pour moi-même (ou ce qu’il en restait) – je crois que je serais tombée par terre sur le champ. Non mais pourquoi, LUI, il me demandait ça ? Pourquoi ?!

Toutefois, mon étonnement fut passager, fort heureusement. Ah, il me mettait au défi, eh bien soit ! S’il y avait une chose à savoir sur moi, c’était que j’étais sûre de répondre à un défi ou à une provocation, c’était dans ma nature. Ah, Monsieur Kwang Ho ne me trouvait pas sexy ! Il allait voir ce qu’il allait voir ! Je remontai mon débardeur et fis un nœud dans mon dos afin d’en faire un genre de brassière : eh oui, moi aussi j’avais des abdos, nah ! Avec un piercing au nombril en plus Monsieur, si si ! Je secouai mes cheveux par-dessus le marché, je ne comptais pas rester sur cet échec auprès de mon collègue et j’avais l’intention de lui faire rectifier ses paroles. Après tous ces ajustements physiques – j’avais presque oublié de réajuster mon décolleté haha ! – je me dirigeai d’un pas décidé vers la stéréo.

« Prêt ? »

Ma question relevait plus de la politesse et n’attendait aucune réponse. D’ailleurs, je venais de lancer de nouveau la musique sans attendre son avis. S’il croyait qu’il était le seul à pouvoir prendre les gens par surprise, il se montrait ! J’avais plus d’un tour dans mon sac, je n’avais pas fait de la danse pendant des années pour m’effondrer devant cet obstacle de moindre envergure. Je m’approchai de mon cobaye – auto désigné rappelons-le – avec une démarche féline, roulant des hanches telle une vraie prédatrice. Avec le recul, je pense que je me serais fait peur à moi-même si je m’étais vue. Il restait à peine un mètre entre Kwang Ho et moi quand je me mis à danser, en n’oubliant de suivre le précieux conseil de mon nouveau professeur et sans le quitter du regard une seule seconde. C’était important dans l’art de la séduction d’après ce que je savais. J’en aurais peut-être la confirmation tout à l’heure. Au fur et à mesure de la chanson, je me rapprochai de ma victime attitrée, avant de me retrouver quasiment collée contre elle. Après tout, Kwang Ho s’était mis à ma disposition n’est-ce pas ? Je le gratifiai d’un sourire diabolique – il n’y avait pas d’autre mot je pense – avant de me mettre dos à lui avec un mouvement du bassin bien affirmé contre lui. Pendant une seconde je m’étais demandée si ça n’allait pas trop loin, mais cela partit bien vite de mon esprit.

Ensuite, je me mis à danser contre lui, entrant par moments en contact avec sa peau. Séduire n’était pas vraiment une nouveauté pour moi, il fut un temps où c’était une routine même. Alors Kwang Ho n’allait certainement me dire que j’étais trop timide pour cela après, s’il savait… Il me semblait que j’avais dansé pendant cinq bonnes minutes mais en fait, je m’arrêtai pile à la fin de la chanson, cela devait donc faire environ trois minutes trente. J’avais saisi la nuque de l’idole pour la fin, nos visages n’étant plus qu’à quelques millimètres. Aussitôt la voix de Britney envolée, je le délivrai de son fardeau et reculai de quelques mètres, essoufflée. On ne croirait pas comme ça, mais c’est fatiguant hein ! Je souris, pas peu fière de ma prestation et fit une espèce de révérence bâclée à Kwang Ho pour lui montrer que j’avais fini.

« Alors ? Toujours persuadé que je suis trop timide ? »

Mon ton était volontairement taquin et provocant. Cela dit, je n’avais pas la moindre idée de ce qu’il pensait, j’espérais simplement qu’il reconnaîtrait que je ne me débrouillais pas si mal que ça en fait.




Like A Wind
« I searched for a hand to hold that would be with me in the future. No matter how many times, if I’m with you, I can overcome anything. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas

https://newgeneration.forumactif.org/t1245-baek-liliana-i-will-survive https://newgeneration.forumactif.org/t1257-baek-liliana-i-m-addict-i-m-in-the-dark-i-m-dancing-in-the-dark#28123



Je suis une idole, aimez-moi ♥
Suh Kwang Ho

Suh Kwang Ho


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 90
•• J'habite : A l'écart des fans !
•• Métier : Chanteur/Rappeur, il faut croire ...

Let's talk about love |FT. Liliana  Empty
MessageSujet: Re: Let's talk about love |FT. Liliana    Let's talk about love |FT. Liliana  EmptyVen 16 Mai - 21:26

TITRE :

 Let's talk about love |FT. Liliana




 


Let's Talk About Love
Liliana Ҩ


" Prêt ? " s'était-elle exclamée en surprenant un petit peu le chanteur. Alors comme ça elle n'avait pas peur des défis, dans un sens il s'agissait bel et bien d'un défi, un défi qui pouvait lui permettre de devenir encore meilleure. Lorsqu'elle souleva son T-shirt afin de "laisser" une partie de son corps complètement à la merci du regard perfectionniste de Kwang Ho. Il aurait voulu toucher un peu le ventre de la jeune femme, afin de confirmer ce que ses yeux lui disaient. Mais finalement ce ne fut pas nécessaire, elle semblait avoir un corps dit "parfait", même si Kwang Ho savait pertinemment qu'il était impossible et complètement idiot de dire d'un corps féminin qu'il est parfait. Malgré tout, il mentirait si il disait le contraire, une silhouette de rêve c'était bien ce qu'elle possédait. Les mauvaises langues diront que l'exigence de l'agence aide beaucoup, et cela n'était pas complètement faux, néanmoins il fallait la motivation pour résister à la pression de la NG, Kwang Ho en savait quelque chose. Bref, passons sur ce détail pour se concentrer sur ce qui nous apporte le plus, la danse séductrice que Liliana allait effectuer.

Le sourire du rappeur refit son apparition devant la démarche "féline" de la jeune femme qui approchait de lui avec une lueur dans le regard qui ne lui connaissait pas. Elle semblait ... Différente ... Et c'était honteusement que Kwang Ho se rendit compte que ça lui faisait un petit quelque chose dans l'estomac de la voir si ... Animale. Lorsque la jeune femme se colla sans prévenir sur le corps du chanteur, celui-ci laissa échapper malgré lui un petit son de surprise. Mon dieu mais qu'est ce qu'il lui arrivait là ? Depuis quand la proximité avec une fille le gênait, ce n'était en aucun cas la première fois, et comparé aux autres fois où une fille s'était frottée contre lui, ce n'était rien du tout. Alors ... Pourquoi ? Le coréen balaya toutes ces interrogations de son esprit, lorsque la jeune femme se saisit de sa nuque l'approchant sans aucune gêne de son propre visage ... Et pour la première fois depuis des mois ... Voir des années, Kwang Ho venait de rougir. C'était assez gênant, et il pu détourner le regard lorsque la jeune femme s'éloignait de lui. Elle ne pouvait pas ne pas avoir vu le teint rosée du chanteur à la fin de la chorégraphie enfin si il avait de la chance, elle aurait été tellement concentrée dans ses pas qu'elle ne l'aurait pas remarqué. Ça paraissait peu probable tout de même, il soupira doucement.

A peine le temps de se remettre de ses émotions que Liliana reprit la parole avec un ton des plus provocants, ce qui eut pour effet sur de Kwang Ho de vouloir se "venger". En effet, il s'était toujours promis depuis cette "sombre" affaire avec son ancienne petite-amie de ne jamais montrer devant une représente de la gente féminine, une expression ou une action qui pourrait laisser entendre qu'elle aurait l'avantage sur lui, ou bien qu'il serait sous son charme. Il eut comme un déclic chez Kwang Ho a ce moment là ... Être sous son charme ? Ça ne pouvait pas être cela ? ... Non c'était tout simplement impossible, Kwang Ho ne pouvait pas être sous le charme d'une fille, c'était elles qui étaient sous son charme non l'inverse. Kwang Ho tentait tant bien que mal de se persuader qu'il s'agissait d'un sentiment de fatigue dû à son entraînement précédent et ses nombreuses nuits blanches. Toutes ses réflexions internes avaient donné une idée de vengeance.

" Parfait, mais moi je n'aurais pas fais comme ça ... Tu veux voir ? " demanda Kwang Ho, bien évidemment il n'attendait aucune réponse de sa part, il se contenta de se diriger vers la chaîne Hi-fi afin de trouver la chanson parfaite pour lui faire "payer" l'affront de l'avoir séduit durant un instant. Puérile dans un sens, mais Kwang Ho avait déjà beaucoup de mal avec son physique trop similaire avec cette femme qu'il voulait oublier, alors si elle arrivait à le mettre dans cet état ... Il pourrait tomber amoureux ... Et c'était hors de question, il se l'interdisait formellement, même si il se rendait compte que cette danse avait suffit pour rendre ses esprits confus concernant cette jeune femme. Le fait est que maintenant il ne la voyait plus seulement comme une collègue, mais comme l'idole sexy et adulée qu'elle était, une idole qui ne laissait plus indifférent. * 'Tin j'aurais pas dû la laisser me faire tout ça* pensait la starlette tout en parcourant le bibliothèque musicale de son mp4, enfin il la trouvait. All That Matthers, de son grand ami Justin Bieber. On a beau le détester, il y a des chansons comme celle-ci qui sont parfaites pour la séduction charnelle.

Les premiers accords de guitare joués, Kwang Ho se débarrassait de son T-shirt pour se retrouver Torse-Nu. Mais cette fois tout était calculé, planifié. Il s'approchait d'elle en glissant avec la semelle de ses baskets, mimant avec ses jambes le déplacement d'un serpent, il contournait la jeune femme, effleurait sa joue, ses cheveux d'une main, le plus doucement possible. S'approchant de plus en plus, il la plaqua sur son torse sans prévenir de manière semi-sauvage, j'entends par là qu'il ne s'agissait pas de la faire mal ... Mais de la séduire dans le sens "malsain" du terme. C'était le désir charnelle qu'il tentait d'attisée par ce procédé. Il susurra dans son oreille de manière sensuelle en parfaite synchronisation avec la chanson: " You're all that matthers of me..."

Pour les quiches en anglais, -comme je le suis moi même-, cela signifie "Tu es tout ce qui compte pour moi". Kwang Ho ne s'en rendait pas compte mais cette phrase, prononcée à cette personne qui lui ressemble tant avait beaucoup de poids et d'importance. Je me répète sûrement, mais la raison pour laquelle il ne souhaite pas tomber amoureux c'est qu'il ressent encore un quelque chose pour cette fille qui la trahit, il y a si longtemps. Mais Liliana est son portrait craché, dans un sens c'était comme si il s'adressait à elle par l'intermédiaire de l'idole et dans le regard de Kwang Ho, on pouvait voir un mélange de tristesse et de joie. Le morceau se finissait très vite, Kwang Ho rapprochait doucement et dangereusement ses lèvres de celles de l'idole avant de s'arrêter parfaitement en même temps que le son qui tournait, souriant avant de s'éloigner.

" Tu vois ! Bon c'est pas tout ça mais j'ai faim moi, t'as envie d'un truc ? Ou bien que je te laisse enfin tranquille pour bosser ..." déclara t-il avant de sentir son téléphone vibrer dans sa poche, il décrocha, parla quelques minutes avant de se retourner vers la jeune femme " En faite je dois y aller, mais de toute façon, on a ce rencard ! Je viens te chercher à 20h00 dans le parking souterrain de la NG. On sera normalement pas suivi par des photographes mais bon, fais toi belle ... Au moins pour moi !" continua le coréen agrémentant sa phrase d'un clin d’œil avant de sortir de la pièce. Cette Baek Liliana ... Elle lui avait rendu le sourire alors qu'il n'était quasiment jamais enthousiaste concernant ses soirées. Elle l'était spéciale.

Spoiler:
 










My Family ~
Maybe I'm going crazy, maybe I'm losing my mind but ... You have to live it to understand it. I guess like everyone I can smile.  - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Baek Liliana

Baek Liliana


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 415
•• J'habite : Jongno-Gu
•• Métier : Idole

Let's talk about love |FT. Liliana  Empty
MessageSujet: Re: Let's talk about love |FT. Liliana    Let's talk about love |FT. Liliana  EmptyVen 23 Mai - 12:39

TITRE :

 Let's talk about love |FT. Liliana




 

Inutile de le dire, je n’étais pas peu fière de ma prestation et j’espérais bien avoir cloué le bec de Kwang Ho quant à mes capacités de séduction. Quand je le voulais, je pouvais vraiment être au top dans ce domaine, je n’avais même plus mes preuves à faire là-dessus en principe. S’il savait… Je chassai cette éventualité de mon esprit, puisqu’il était impossible qu’il sache pourquoi j’étais douée pour cela. C’était quelque chose dont on ne parlait pas et dont on ne se vantait pas non plus d’ailleurs. Bref, j’eus tout de même le temps de remarquer les couleurs qui avaient pris place sur les joues de mon vis-à-vis : avais-je poussé le niveau trop loin ? Toutefois, je ne relevai pas même si intérieurement je jubilais. C’était bel et bien la preuve que je n’avais pas déçu ses attentes, voire que j’avais été au-delà de celles-ci. Après tout, il ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même : je n’avais fait que suivre ses consignes et me plier à la consigne de l’exercice. S’il n’était pas en mesure de garder la tête froide, ce n’était pas ma faute ! Dans un sens, cela me fit plaisir et je me dis que j’aurais peut-être mes chances au final, et, si je n’avais pas un semblant de maîtrise de moi-même, je serais déjà occupé de rire bêtement comme une gamine, toute fière.

Je fis néanmoins la moue suite à son observation. Si le « Parfait » m’avait convenu, en revanche, il ne manqua pas d’affirmer qu’il aurait les choses tout autrement. Ouin. C’était la seule chose qui me venait à l’esprit mais je pensais qu’au lieu de n’avoir pas suffisamment réussi, j’avais peut-être touché à sa fierté et qu’il voulait me prouver qu’il n’était pas moins capable que moi à ce jeu-là, voire meilleur d’après ses dires. Je ne répondis pas, puisque de toute évidence, Kwang Ho n’attendait pas mon avis, et me contentai de croiser les bras, en attendant ladite démonstration de mon professeur improvisé. Tandis qu’il allait choisir sa musique – en effet, je le voyais mal faire son show sur ma chanson de Britney Spears – j’en profitai pour remettre mes cheveux en place un minimum. Je fus surprise de constater que la musique reposait essentiellement sur des accords de guitare et n’était donc pas énergique, comme je m’y attendais. Kwang Ho enleva son t-shirt – encore – et heureusement, à force je m’habituais à la vue de son torse. S’il croyait m’avoir comme ça, il se mettait le doigt dans l’œil !

Sa démarche était un peu intimidante, je devais le reconnaître et je déglutis nerveusement : avait-il eu la même impression lorsque je m’étais déplacée vers lui ? Quelque chose me disait que je n’allais plus faire la fière longtemps et je me préparai psychologiquement… mais je ne savais pas trop à quoi, c’était le problème. Ses mouvements furent d’abord doux, puis plus fermes. Je me retrouvai plaquée contre son torse sans prévenir, ce qui accéléra les battements de mon cœur. Ma respiration devenait de plus en plus saccadée alors qu’il me susurrait à l’oreille les paroles de la chanson, que je reconnus être la dernière de Justin Bieber au passage. Si j’avais su qu’on me provoquerait un jour sur une des siennes… Je n’avais rien contre lui hein mais bon, a priori ce n’était pas sur ce genre de musique que j’aurais pensé que Kwang Ho porterait son choix. Et j’étais consciente d’être dans une posture délicate et que ce n’était pas prêt de finir. Si je fuyais le regard de Kwang Ho – discrètement, je l’espérais – le fait que ses lèvres se rapprochaient de plus en plus ne m’échappa pas et j’eus presque cru qu’il allait vraiment m’embrasser. Mais… non. La chanson finit avant qu’il ne le fasse et je ne savais si je devais être soulagée ou frustrée.

Je profitai du fait qu’il s’éloigna pour me précipiter vers mon sac et vider la moitié de ma bouteille d’eau. Il faisait bien chaud tout à coup. J’eus un hoquet en buvant quand il me proposa d’aller manger avec lui. Après ça ? Non mais il voulait ma mort ! Heureusement, l’appel qu’il reçut m’évita d’inventer un prétexte stupide pour refuser cette généreuse invitation. J’avais besoin de me remettre un minimum de mes émotions, même si j’étais toujours partante pour l’invitation au restaurant mais… pas ce midi quoi. Il m’annonça que pour ce midi c’était donc compromis – ouf ! – mais qu’il comptait toujours sur ma présence pour ce soir et qu’il attendait que je me fasse belle. Comment devais-je interpréter cela ?

« Pas de souci ! Normalement, je serai à l’heure. Au pire, je soudoierai une de tes admiratrices pour avoir ton numéro et te prévenir, dis-je d’un ton rieur, et puis je suis toujours belle, Monsieur Suh ! »

C’était pour rire bien entendu, je n’avais pas la moindre prétention d’être un modèle de perfection quand je me réveillais le matin, dans le brouillard et complètement décoiffée… Ni peut-être dans les autres occasions, je ne prendrais pas la mouche parce qu’on ne me trouvait pas jolie, les goûts ça ne se discutait pas. Mais visiblement, Kwang Ho pensait qu’il était possible pour moi d’être belle donc, c’était un bon point non ? Je le regardai sortir, pensive et, quand je fus certaine qu’il fut suffisamment éloigné, je sautillai de joie sur place. J’avais réussi à l’approcher et en plus, j’avais rendez-vous avec lui ! Une groupie n’eut pas été plus ravie que moi en cet instant. Cependant, je restai un moment dans la salle de danse et répétai d’autres chorégraphies : j’étais motivée, autant en profiter !

Quelques minutes après avoir terminé, mon portable vibra : c’était Lorenzo. Oh God. Je répondis et, après avoir échangé les habituelles banalités de frère et sœur, il m’annonça d’un ton joyeux qu’il ne travaillait pas ce soir au final et que donc, nous pourrions aller manger dehors ensemble. … Nooooooooon ! Pourquoi le ciel s’acharnait-il sur moi de la sorte ? Il y eut de fait un blanc de plusieurs minutes dans notre conversation, avant que mon frère ne m’interpelle, inquiet.

« Non, non, ne t’en fais pas Lorenzo, je vais bien. C’est juste que… Eh bien ça tombe très mal vois-tu. Parce que moi justement, je travaille ce soir. Je pensais que ce n’était pas grave, puisque toi aussi. Hein ? Heu… c’est pour mon prochain photoshoot, ils veulent que je danse pour un CM. Oui, moi non plus je n’ai pas trop compris. Quoi ? Non ! Tu n’as pas besoin de venir me chercher, va t’amuser et profiter de ta soirée ! bon je te laisse, j’ai du boulot. A plus ! »

Je lui raccrochai littéralement au nez, ignorant ses vaines protestations, et soupirai. Décidément, j’avais une malchance inouïe. J’avais tout intérêt à faire attention pour ne pas croiser la route de mon aîné, sinon, j’étais grillée. Quelle idée avait-on d’avoir un frère si protecteur ?

Spoiler:
 




Like A Wind
« I searched for a hand to hold that would be with me in the future. No matter how many times, if I’m with you, I can overcome anything. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas

https://newgeneration.forumactif.org/t1245-baek-liliana-i-will-survive https://newgeneration.forumactif.org/t1257-baek-liliana-i-m-addict-i-m-in-the-dark-i-m-dancing-in-the-dark#28123




Contenu sponsorisé





Let's talk about love |FT. Liliana  Empty
MessageSujet: Re: Let's talk about love |FT. Liliana    Let's talk about love |FT. Liliana  Empty

TITRE :

 Let's talk about love |FT. Liliana




 



Revenir en haut Aller en bas

 

Let's talk about love |FT. Liliana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Generation :: C'est la fête à la New Génération :: The endBut nothing really disappears :: Finished stories-