AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -20%
Multiprise Aukey PA-S14 avec protection parafoudre ...
Voir le deal
39.99 €

Partagez



Je suis une idole, aimez-moi ♥
Suh Kwang Ho

Suh Kwang Ho


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 90
•• J'habite : A l'écart des fans !
•• Métier : Chanteur/Rappeur, il faut croire ...

One Night And All Begin | Liliana Empty
MessageSujet: One Night And All Begin | Liliana   One Night And All Begin | Liliana EmptyVen 23 Mai - 21:50

TITRE :

 One Night And All Begin | Liliana




 


One Night ...
Liliana Ҩ


* Qu'est ce que je vais mettre ? ... Et merde, je peux même pas demander à ma styliste, elle poserait trop de questions ...* pensait le rappeur tout en farfouillant, mettant en vrac toutes ses affaires. Il rangerait après, il fallait vraiment qu'il s'habille maintenant, avec tous ses rendez-vous par-ci par-là, il n'avait pas pu rentrer chez lui et c'était à peine si on lui avait laissé le temps de prendre une petite douche. Mais heureusement, il avait su s'arranger avec son manager et Dieu sait à quel point il est difficile de le convaincre lorsqu'il s'agit d'actions ne concernant pas le travail en lui même, et en plus de cela qu'est ce qu'il pouvait être soupe au lait le bougre. Raah rien que d'y repenser, Kwang Ho commençait à se s'énerver et ne se concentrait plus sur ce qui serait bien pour une soirée qui s'annonçait sûrement dénué de tout alcool, il fallait qu'il change ses habitudes même si ce n'était que le temps d'une soirée. Et puis ... Toute la journée, Kwang Ho ne pouvait pas s'empêcher de se poser des questions, il revoyait l'effet de la danse de la jeune femme sur lui, parce qu'en soit pour lui ... C'était tout bonnement impensable. Il ne se souvenait même plus de la dernière femme lui ayant déjà fait de l'effet sans être sous l'emprise de l'alcool. Cette soirée sera aussi un moyen de se décider une fois pour toute sur cette femme, plus Kwang Ho y pensait et plus il s'embrouillait. Valait mieux qu'il arrête, de toute façon il allait tout faire pour que ce dîner soit la réponse à toutes ses interrogations. En attendant, il fallait qu'il s'habille et en vitesse, il n'allait quand même pas arriver en retard.

Enfilant le premier costume qu'il trouva, malgré le fait qu'il trouve qu'un tel accoutrement est sûrement trop, il sortit de son appartement en prenant soin de fermer derrière lui. Sans qu'il s'en rende compte, il était littéralement entrain de courir pour atteindre sa Lamborghini, enfin sa seconde Lamborghini pour être précis celle qu'il garde soigneusement dans sa place de parking comme son plus grand trésor. La clé tournée et le moteur s'était déjà mit à rugir, si je puis dire ainsi, bon sang que c'était un son cher à l'oreille du rappeur. Sans attendre, il démarra en trombe, dévoilant toute la puissance du bolide. Oui, vous allez sûrement dire qu'il n'est pas prudent de rouler à cette vitesse sur une route civile, vous inquiétez pas, Kwang Ho connait parfaitement le quartier et il sait qu'il n'y a ni radar, ni poste de police dans les alentours. Il n'y aura donc pas d'amendes. Toujours le pied sur l'accélérateur, il jeta néanmoins un coup d’œil à sa montre, déjà 19h50, le rendez-vous étant à 20h00, autant dire qu'il devait maintenir cette vitesse si il ne voulait pas la faire trop patienter. Après tout et dans le fond, c'était lui qu'il l'avait invité et non l'inverse. Il avait beau souvent se retrouver saoul le pauvre Kwang Ho, il garde encore une certaine notion de gentleman et de galanterie envers la gente féminine.

Néanmoins, il fut dans l'obligation de ralentir en arrivant dans le secteur de la NG. Une Lamborghini noire arrivant à pleine vitesse n'était pas vraiment le plus discret que l'on pouvait faire. Se garant à l'arrière de l'agence, il se rapprochait au plus près de la porte de secours de celle-ci afin que Liliana, la concernée donc, ne reste pas trop longtemps dehors si joliment vêtue, on ne sait jamais un paparazzo pourrait traîner dans le coin. Lorsque la jeune femme s'installa dans le luxueux véhicule du chanteur et qu'il eu immédiatement fermé la porte, il s'adressa à elle avec un petit sourire. " Au moins tu es une femme de parole  ... " déclara t-il avant de continuer devant l'incompréhension de la jeune femme, " Comme promis, tu t'es fais belle pour moi ! " finit-il avec un petit sourire en coin. Toute la niaiserie qui sortait de sa bouche, lui ferait presque peur, mon dieu que c'était guimauve de parler ainsi ... Et le pire c'est qu'il le savait. Mais bon, il avait parler, et sans attendre, il fit chauffer les roues de sa voiture avant de repartir comme il était venu, c'est à dire à toute vitesse. Le chemin était tout sauf long, surtout quand on ne lésine pas sur les moyens de poussée du moteur d'un véhicule, et de temps en temps, le jeune homme lançait un petit regard à Liliana pour vérifier que son cœur restait accroché, il était quand même à plus de 95 k/m. Le rappeur lui avait le sourire jusqu'au oreille. Et la joie était telle qu'il ne remarqua pas tout de suite, qu'il venait d'arriver devant le dit restaurant: El Plaza. Resto italien tout de même. C'était un petit restaurant qui avait très peu de client en semaine, voir pas du tout, Kwang Ho était un habitué lorsqu'il voulait une pizza bien faite et la manger en paix.

Il fit descendre Liliana de la voiture, la guidant jusqu'à l'intérieur tout en demandant la table pour deux préalablement réservé. De toute façon par précaution, Kwang Ho avait fait réserver tout le restaurant. Maintenant, il pouvait enfin commencer cette soirée qui le fixera une fois pour toute sur la folie qui l'habite depuis ce matin de la même journée.

Spoiler:
 







My Family ~
Maybe I'm going crazy, maybe I'm losing my mind but ... You have to live it to understand it. I guess like everyone I can smile.  - blackheart & crédits.  


Dernière édition par Suh Kwang Ho le Mer 11 Juin - 22:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Baek Liliana

Baek Liliana


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 415
•• J'habite : Jongno-Gu
•• Métier : Idole

One Night And All Begin | Liliana Empty
MessageSujet: Re: One Night And All Begin | Liliana   One Night And All Begin | Liliana EmptyLun 26 Mai - 11:47

TITRE :

 One Night And All Begin | Liliana




 

Un après-midi, un seul et misérable après-midi. C’était tout ce que j’étais censée attendre avant ce fameux rendez-vous au restaurant, simplement quelques heures. Oui, en principe, mais dans ma tête, j’avais l’impression de patienter une vie entière avant que le moment attendu ne vienne enfin, c’est-à-dire celui où je pourrais sortir de mon canapé pour me préparer. Je n’allais tout de même pas me préparer dès seize heures ou dix-sept heures non ? Je m’étais acheté une nouvelle robe pour l’occasion et, à mon grand désarroi, ma séance shopping n’avait pas duré plus d’une heure. Alors, depuis que j’étais rentrée, j’étais affalée dans mon canapé, un pot de glace dans les mains – mes crises d’anorexie se faisaient plus rares en ce moment - et le dernier album de Justin Bieber qui passait en boucle sur ma chaîne hi-fi ne m’aidait pas à aller mieux. Car, en plus d’être allée chercher ma robe, j’avais fait un tour dans un magasin multimédia et j’étais tombée sur le fameux album d’où était tirée la fameuse chanson de ce matin. Merci Kwang Ho, grâce à toi, je venais de me trouver l’âme d’une fan de Justin Bieber, désormais, il me semblait que j’avais presque touché le fond. Presque, car mon canapé se tenait encore entre moi et le sol, je n’avais pas encore trouvé le moyen de tomber de mon perchoir.

Je bondis de bonheur lorsque mon réveil – oui j’avais mis un réveil èé – sonna, m’indiquant qu’il était précisément dix-huit heures trente. Autrement dit, il était grand temps de me préparer pour rejoindre Kwang Ho. Je filai à la salle de bains comme une fusée : l’heure était important, je devais, enfin, passer à l’action. Mon premier réflexe fut de sortir la crème épilatoire, ma meilleure amie contre les poils indésirables, la cire faisant trop mal et le rasoir rendant mes jambes trop sèches. Si j’avais mis un pantalon de jogging ce matin, c’était bien parce que je n’avais pas eu le courage de passer par cette étape mais, vu que je portais une robe et que j’avais proscrit les collants, je n’avais pour ainsi dire plus le choix. A la séance d’épilation suivit la douche – corps et cheveux – ainsi que les divers soins de beauté en tous genres, la liste était trop longue. Alors que mes cheveux n’étaient pas encore sec, j’enfilai ma robe et entrepris la cruciale étape du maquillage, dont l’enjeu majeur était de me faire de grands et jolis yeux. Je pestai de n’avoir pas pensé à solliciter Calliope pour une séance maquillage improvisée avant de me dire que ce n’était pas plus mal : les questions auraient fusé et comme j’avais déjà peiné pour éviter Lorenzo tout l’après-midi, ajouter un nouvel inspecteur sur mes activités n’était pas une bonne idée. J’avais l’impression d’avoir quinze ans et de faire le mur pour la première. Affligeant.

Il était précisément dix-neuf heures quinze quand je sortis de mon logis, toute pomponnée, habillée bien soigneusement et coiffée avec le plus grand soin. Il n’y avait pas la moindre imperfection dans mon allure, j’avais vérifié une bonne dizaine de fois pour tout avouer. Vu que Kwang Ho pensait venir me chercher à l’agence, je décidai de me rendre au dit lieu à pieds, prendre mon véhicule personnel ne se révélant d’aucune utilité pour l’occasion, cela ne ferait qu’attirer les soupçons. Soupçons desquels je me camouflais à l’aide d’une paire de lunettes de soleil avec des verres énormes, c’était à peine si on voyait encore mon visage. J’avais de la chance, il faisait beau donc ce n’était pas suspect. En une demi-heure j’étais arrivée et je ne fus pas surprise de me rendre compte que j’étais la première arrivée. Il avait dit vingt heures. J’étais là un quart d’heure trop tôt, normal qu’il ne soit pas là. Mais du coup, je me retrouvais à flipper, craignant qu’un journaliste avec de mauvaises intentions ne traîne dans les parages. Nous étions tous deux des idoles après tout, il serait mal vu qu’on nous prenne en photo alors que nous allions au restaurant ensemble. Il n’en fallait pas plus pour que des rumeurs fusent de toutes parts.

Trouver la voiture du jeune homme ne fut pas bien difficile, vraiment. Une Lamborghini noire à cette heure, ça ne pouvait être que lui et je me demandais s’il avait bien réfléchi en prenant sa voiture de luxe. Sans rire, ce n’était pas ce qu’il y avait de plus pratique pour être discrets et passer inaperçus. Il aurait pu marquer « Idoles à bord » sur le coffre que ç’aurait été exactement la même chose. Je ne fis toutefois pas la moindre réflexion en prenant place à bord du véhicule mais je ne perdis pas une seconde pour mettre sa ceinture de sécurité. Juste comme ça, une précaution. Sa remarque me fit rougir : même si j’avais pris du temps pour me préparer, je ne m’attendais pas à ce que le résultat fût autant remarqué.

« Merci… Et bien entendu, je tiens toujours parole ! »

J’essayais de me détendre un peu même si la tâche s’avérait plutôt compliquée. Être à deux dans une voiture, c’était déjà assez intime de mon point de vue, surtout que je sentais un peu la gêne monter. De quoi pouvions-nous bien parler ? Mais je n’eus pas le temps d’y réfléchir davantage car Kwang Ho appuya sur l’accélérateur avec une force phénoménale : j’avais à peine conscience d’avoir quitté la NG. Je m’accrochai à la poignée de la portière, ne me souciant plus du silence qui régnait dans le véhicule. Au contraire, ma seule préoccupation était désormais de garder ma glace à l’intérieur de mon estomac, au risque de gâcher la soirée d’avance. La vitesse n’était pas vraiment mon fort, j’étais pour ma part une conductrice modèle qui respectait l’ensemble des limitations de vitesse et ce, particulièrement en ville. Or, Kwang Ho ne semblait pas d’avis de suivre cette logique a priori. J’écarquillai les yeux en regardant le compteur de vitesse par inadvertance : presque 100km/h ! Mon cœur se souleva et je pris sur moi autant que je pus pour rester calme. L’avantage fut qu’au moins, cela ne dura pas bien longtemps et que nous arrivâmes devant le restaurant rapidement. Je fus reconnaissante envers Kwang Ho de m’aider à sortir de la voiture, car j’avais bien besoin d’un peu aide pour marcher tout en me remettant de mes émotions.

Je ne fus pas sans remarquer que le lieu était vide – étrange non ? – et surtout, qu’il s’agissait d’un restaurant italien. J’eus un pincement au cœur : il y avait des années, jamais je n’aurais pensé venir dans un restaurant italien à Séoul, je n’aurais même jamais pensé avoir besoin d’aller au restaurant pour manger des pâtes délicieuses. Nostalgique ? Oui, beaucoup. Après tout, c’était en allant au restaurant avec eux que mes parents avaient été tués sous mes yeux. Je n’avais pas pensé que me rendre dans ce genre d’endroit aurait pu raviver ce souvenir et peut-être que c’était à cause de cela qu’inconsciemment, je refusais de manger par moments. Mais il était hors de question que cela gâche ma soirée, difficilement obtenue – si, si approcher une idole c’était éprouvant ! – et encore moins quand je la passais avec Kwang Ho. Ce dernier me dirigea vers une table où nous prîmes place avant que les cartes ne nous soient distribuées. Pour tout avouer, je n’avais pas faim, la glace m’avait amplement suffi mais je ne pouvais pas ne rien prendre. Ce serait mal venu de ma part.

Finalement, je choisis un risotto, le plus classique du monde, assez rapidement et reposai la carte deux minutes après qu’on nous l’ait amenée. Kwang Ho ne semblait pas encore avoir fait son choix.

« Besoin d’aide ? Je m’y connais un peu en gastronomie italienne. »

Même si mon nom n’était en rien coréen, les gens ne savaient pas toujours qu’il était italien et bien peu parvenaient à faire le rapprochement. En même temps, ce n’était pas écrit sur mon visage, je ressemblais à n’importe quelle fille sud-coréenne et j’aurais pu avoir un nom entièrement coréen. J’avais d’ailleurs déjà songé à changer de nom mais au final, j’avais réalisé que c’était la seule chose qu’il me restait de mes défunts parents alors j’avais décidé de le garder bien précieusement. C’était presque incroyable que personne n’ait jamais découvert ce qu’il s’était passé, comme si j’avais toujours vécu à Séoul depuis ma naissance. Enfin bon, le fait que nous soyons seuls me gênait un peu, je sentais les yeux des serveurs rivés sur nous et ça me mettait mal à l’aise.

« Tu viens souvent ici ? Il y a toujours aussi peu de monde ? »

Oui je m’inquiétais, oui j’avais peur qu’on nous surprenne. Après tout, nous pourrions le payer très cher, simplement en venant manger ensemble ici. Je n’osais même pas penser à tout ce qu’on pourrait inventer ou penser et je faisais de mon mieux pour ne pas y songer. Après tout, il ne pouvait rien se passer de si grave non ?

Spoiler:
 




Like A Wind
« I searched for a hand to hold that would be with me in the future. No matter how many times, if I’m with you, I can overcome anything. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas

https://newgeneration.forumactif.org/t1245-baek-liliana-i-will-survive https://newgeneration.forumactif.org/t1257-baek-liliana-i-m-addict-i-m-in-the-dark-i-m-dancing-in-the-dark#28123



Je suis une idole, aimez-moi ♥
Suh Kwang Ho

Suh Kwang Ho


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 90
•• J'habite : A l'écart des fans !
•• Métier : Chanteur/Rappeur, il faut croire ...

One Night And All Begin | Liliana Empty
MessageSujet: Re: One Night And All Begin | Liliana   One Night And All Begin | Liliana EmptyLun 26 Mai - 17:44

TITRE :

 One Night And All Begin | Liliana




 


One Night ...
Liliana Ҩ


Le voyage ne semblait pas avoir été au goût de la jeune femme, avait-il appuyé trop fort sur le champignon ? Peut être. Kwang Ho était amateur de grande vitesse, il trouvait dommage de ne pas se servir de toute la puissance de son superbe véhicule, si il devait juste aller à une vitesse normale, sortir cette voiture de sport n'avait aucun intérêt, c'était même carrément une erreur. Bref. Tout ça pour dire que ce petit trajet à toute vitesse l'avait pas mal amusé, même si ça ne semblait pas être totalement le cas pour l'idole qui l'accompagnait. En gentleman, Kwang Ho l'avait aidé à sortir de la voiture et la conduisit au restaurant, et comme prévu, il était complètement vide. Et c'était parfait ainsi, aucun risque pour qu'un paparazo se cache parmi la clientèle, le moins que l'on puisse dire c'est que dans cet éventualité, ça aurait été un véritable désastre pour les deux idoles. Mais surtout pour Kwang Ho qui ne voulait à aucun prix risquer de perdre son travail au sein de la NG, néanmoins, il avait beau être très attaché à son job en tant qu'idole, il n'était pas une poule mouillée pour autant, ce n'était pas dans son esprit rebelle et surtout souvent alcoolisé, il ne crachait jamais devant une soirée qui s'annonçait drôle et amusante.

S'installant juste en face de la jeune femme, il n'hésita en aucun cas à la regarder dans les yeux. Il ne fallait pas oublier qu'il était aussi venu pour des réponses et qu'il les voulait au plus vite. Mais pour le moment, il ne ressentait pas grand chose, enfin peut être un peu de gêne à fixer la jeune femme pour rien. Il arbora un petit un sourire qui s'évanouissait très rapidement alors qu'il prenait la carte des plats en main. Même si, en soit, il savait parfaitement ce qu'il voulait, même le serveur avait l'habitude de le voir c'est pour dire. Pourtant il balayait l'ensemble des plats proposés sur la carte comme si c'était la première fois qu'il les voyait, comme si il allait trouver quelque chose qui lui faisait plus envie que les autres fois. La véritable raison ? Lui même l'ignorait, il se comportait assez bizarrement, c'était quelque chose qui sautait aux yeux, enfin de l'extérieur pas pour le concerné. Il se demandait même si ce n'était pas la fatigue qui l'avait mis dans cet état... Cette idée prenait de plus en plus d'importance dans la caboche du coréen qui avait le nez dans la carte. Ce fut Liliana qui le sortait de ses songes, il croisa son regard avec un petit sourire au coin à sa question, tendit que le serveur vint prendre leurs commandes.

" Je vais prendre comme toi je pense ... Par contre, je vais juste ajouter un peu de champagne ! ça te dérange pas ?" déclara le jeune homme en faisant signe au serveur. Un signe assez atypique puisqu'il s'agit de former un cercle avec son pousse et son index. Le jeune serveur se contenta d'acquiescer, préparant le champagne qu'avait commandé Kwang Ho à l'instant. Néanmoins, le connaissant il prépara trois bouteilles de champagnes de plus dans le cas où une seule ne suffirait pas. Kwang Ho savait déjà à l'avance qu'une seule bouteille ne suffisait jamais mais bon, il voulait réellement faire une effort pour cette fois. Le silence était de nouveau de mise, et il fallait avouer que ça commençait à être pesant, Kwang Ho devait y remédier et le plus vite sera le mieux. Il toussota un petit peu avant de reprendre un peu la parole avec un petit sourire, sortant un petit porte-clé à l'effigie de Mickey, prenant une gorgée de la coupe de champagne que le serveur venait de lui servir, bien sûr il le remercia. A peine la première lapée prise, Kwang Ho sentait déjà que l'alcool montait directement dans son cerveau, il posa sa coupe sur la table, il fallait qu'il évite d'en prendre.

" Je m'excuse pour tout à l'heure, je suis allé très vite ! Regarde Mickey te dit pardon aussi" déclara t-il dans un petit sourire, tout en agitant le porte-clé comme si il était réellement vivant. Bon d'accord le champagne n'était pas une bonne idée mais au moins, il détendait l'atmosphère. D'ailleurs, il reprit une nouvelle lapée de la délicieuse boisson en écoutant la question de la jeune femme. Un nouveau sourire orna son visage, il était vrai qu'il ne lui avait rien dis, d'ailleurs il n'en voulait pas l'utilité, il ne faisait que surveiller leurs arrières le temps d'une soirée. Posant la coupe de champagne, il ne perdit pas son sourire au contraire il semblait s'augmenter au fur et à mesure. " Je suis souvent là oui ! Le restaurant marche super bien, c'est juste que cette fois j'ai réservé tout le restaurant pour nous deux ! Comme ça aucun risque, on est tranquilles !" avait-il répondu en se levant de sa place. Il commençait à s'ennuyer un peu, le dîner manquait cruellement d'ambiance, s'avançant vers les légendaires violonistes présents au fond de la salle. Usant une fois de plus, il leur demanda de jouer un petit truc plutôt calme, une petite musique d'ambiance. Il retourna ensuite à sa place, non sans finir la coupe de champagne qu'il avait commencé.

Le coréen regarda une nouvelle fois la jeune femme droit dans les yeux, tout en se resservant   une coupe de champagne, et oui il avait déjà oublié. Mais les plats étaient en train d'arriver, alors il pouvait faire une exception non ? Il n'attaqua pas tout de suite, préférant la discussion.

" Alors parle moi toi ! Quelqu'un dans ta vie ? Frères et soeurs ? Raconte moi tout !" demanda le jeune homme même si la première question était un peu idiote vu la situation d'idole de la jeune femme mais bizarrement il voulait savoir. Non ça ne veut rien dire du tout, n'allait pas croire n'importe quoi ... C'est juste histoire de parler.











My Family ~
Maybe I'm going crazy, maybe I'm losing my mind but ... You have to live it to understand it. I guess like everyone I can smile.  - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Baek Liliana

Baek Liliana


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 415
•• J'habite : Jongno-Gu
•• Métier : Idole

One Night And All Begin | Liliana Empty
MessageSujet: Re: One Night And All Begin | Liliana   One Night And All Begin | Liliana EmptyMer 28 Mai - 17:53

TITRE :

 One Night And All Begin | Liliana




 

Tenue !

Je ne savais pas ce qui m’avait pris de penser à mes parents tout d’un coup, surtout dans un moment pareil. Il était vrai que j’attendais cet instant depuis un moment, plusieurs mois même. Des mois que j’hésitais à adresser la parole à Kwang Ho de peur d’être ridicule, des mois que je rêvais de moments comme celui-ci en me disant que cela n’arriverait jamais si je ne me bougeais pas les fesses. Et maintenant que j’avais réussi à obtenir un rendez-vous au restaurant avec l’idole, je ne pensais qu’à une chose, mon funeste passé. Or, ce n’était pas le moment opportun et ce n’était pas le genre de choses que je pouvais laisser transparaître tout simplement parce que je me voyais mal conter mon histoire malheureuse à mon vis-à-vis, histoire qui comportait d’ailleurs des détails que je n’avais aucunement envie de révéler à qui que ce soit. Tant que je pouvais garder tout cela pour moi – et pour mon frère – c’était parfait. Je m’en étais très bien sortie jusqu’à présent alors ce serait idiot de faillir simplement parce que nous étions dans un restaurant italien. Après tout, qui pourrait penser que la joyeuse et radieuse Liliana avait un passé si dur derrière elle ? Probablement personne et Kwang Ho n’échappait pas à la règle.

Mon aide ne fut pas nécessaire pour qu’il puisse choisir son plat : il venait de décréter qu’il prendrait exactement la même chose que moi.  N’avait-il pas faim lui non plus ? Ou ne voulait-il pas paraître idiot en requérant mon aide ? Je ne savais pas trop mais son initiative de commander du champagne me plut. Cela nous aiderait peut-être à nous détendre, enfin pour ma part, j’ignorais comment il se sentait après tout, car je me sentais quelque peu mal à l’aise. Mine de rien, c’était un moment important pour moi, mon premier rendez-vous avec un garçon, rien que ça. Eh oui. A quinze ans, on n’a pas vraiment l’occasion de se faire inviter au restaurant et je n’avais même pas eu le privilège d’avoir été invitée au cinéma. Ma vie avait basculé pile au moment où j’aurais pu avoir ce genre d’occasions et ma vie d’idole était si chargée qu’avant Kwang Ho, personne ne m’avait invitée en Corée du Sud. En somme, c’était une première pour moi et il me semblait que désormais, j’allais y réfléchir à deux fois avant de me moquer de Jun Ki. Haha.

Je bus une première gorgée de champagne, nerveusement, le silence commençant à devenir pesant. Je ne compris d’ailleurs pas pourquoi Kwang Ho sortit un porte-clefs Mickey et haussai un sourcil d’incompréhension. Connaissait-il ma passion pour Disney ou y’avait-il autre chose à comprendre ? Il ne tarda pas à s’expliquer et je souris, touchée par ses excuses. Il était vrai que j’avais eu un peu peur dans la voiture tout à l’heure et j’étais presque moi-même désolée qu’il s’en fût aperçu. Néanmoins il n’avait pas l’air trop mal et il me semblait que c’était plus un moyen de détendre un peu l’atmosphère. Après avoir bu une autre gorgée de champagne, je le rassurai donc avec un sourire ravi.

« Ne t’en fais pas, je ne suis pas traumatisée ! Je suis juste un peu trop sage, je respecte toujours les limitations de vitesse donc j’ai du mal dès que ce n’est pas le cas. Mais ce n’est pas grave hein ! Ça ne me dérange pas. »

Mon estomac avait juste été bien retourné. Après on osait me demander parfois pourquoi je mangeais si peu, eh bien, au moins, ça évitait des incidents bien dérangeants. Kwang Ho me prit au dépourvu quand il m’apprit qu’il avait réservé la totalité du restaurant et ce, dans le but que nous soyons en toute tranquillité. Je faillis recracher mon champagne, ce qui aurait été bien dommage à vrai dire. Je ne pensais pas qu’il était possible de faire ce genre de choses et à vrai dire, je ne pensais que quelqu’un aurait l’idée de faire cela. Il me surprenait de plus en plus et je mis du temps à réagir à sa réponse.

« Ah bon ? C’est vrai que c’est une bonne idée. Mais ce n’est un peu… Trop ? »

Je ne me plaignais pas hein, simplement, c’était une méthode qui me paraissait un peu étrange et inhabituelle. Si j’avais été à sa place, jamais je n’y aurais songé et ce, sans doute parce que je n’avais jamais eu à connaître ce genre de situation. Kwang Ho sortait sûrement plus que moi et avait donc sûrement plus l’habitude d’adopter la bonne attitude dans cette situation. Je haussai les sourcils lorsqu’il se leva et se dirigea vers les violonistes, afin de leur indiquer un morceau à jouer. J’en profitai pour finir discrètement ma coupe et c’était une bonne chose, définitivement, car je commençais à me sentir un peu mieux, un peu moins stressée. Je profitai d’ailleurs du fait qu’il se resservait une coupe pour lui avancer mon verre, en lui demandant s’il avait la bonté d’en faire de même pour moi. Ce qui ne fut pas un problème, houhou ! En plus, les plats venaient d’arriver mais au même moment, Kwang Ho reprit la parole. Cela ne me gêna nullement puisque je n’avais vraiment pas faim. Du moins, c’était que j’essayais de me dire. Je rougis suite aux questions qu’il me posa avant de me reprendre et de lui répondre par la même occasion.

« Non personne, je n’ai pas vraiment le temps d’y penser. Être idole est un job à plein temps donc ce n’est pas facile pour trouver son âme sœur. J’ai deux grands frères sinon, dont un très chiant. Et je n’ai pas de chance, il est styliste à l’agence alors dès qu’il peut m’embêter il s’en donne à cœur joie ! L’autre est en Italie pour le moment, il ne devrait pas tarder à venir en Corée du Sud. En plus, il est fou, il veut être chirurgien. »

Oui, j’avais du mal à comprendre comment les gens pouvaient se trouver une vocation dans la médecine, en particulier dans ce domaine. Moi, rien que les dissections du collège avaient suffi à m’écœurer alors il n’avait jamais été question que je suive les traces de mon aîné. Pas plus que Lorenzo, sûrement pour des raisons semblables. Cela dit, cela ne m’avait pas surprise de la part de Léo, il avait toujours été un excellent élève avec beaucoup d’ambition.

« Et toi ? Tu as le temps d’avoir une vie sociale et une vie de famille ? »

Certes, je renvoyais bêtement la question mais au moins, je parlais. C’était mieux que de répondre et ne plus rien dire ensuite. Laisser un autre blanc s’installer n’était pas envisageable. Pas quand je venais de finir ma deuxième coupe de champagne. Boire ne faisait pas partie de mes habitudes et dès que je buvais un peu, les effets se faisaient ressentir assez rapidement. Je commençai à manger, ayant décidé que c’était mieux avant que mon ventre ne se mette à gargouiller, ce qui serait plutôt gênant. Je me disais qu’il commençait à faire chaud et me servis moi-même une troisième coupe, sans rien demander à Kwang Ho. Je n’allais quand même pas demander de l’eau non ? J’avais trop peur d’avoir l’air d’une idiote. L’alcool me rendant plus spontanée, je laissai échapper une question que je ne me serais pas permise de poser en temps normal.

« Dis-moi, tu as déjà eu une petite-amie ? »

Juste une once de curiosité. Après tout, je ne faisais rien de mal en posant cette question, n’est-ce pas ?

Spoiler:
 




Like A Wind
« I searched for a hand to hold that would be with me in the future. No matter how many times, if I’m with you, I can overcome anything. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas

https://newgeneration.forumactif.org/t1245-baek-liliana-i-will-survive https://newgeneration.forumactif.org/t1257-baek-liliana-i-m-addict-i-m-in-the-dark-i-m-dancing-in-the-dark#28123



Je suis une idole, aimez-moi ♥
Suh Kwang Ho

Suh Kwang Ho


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 90
•• J'habite : A l'écart des fans !
•• Métier : Chanteur/Rappeur, il faut croire ...

One Night And All Begin | Liliana Empty
MessageSujet: Re: One Night And All Begin | Liliana   One Night And All Begin | Liliana EmptyLun 2 Juin - 16:34

TITRE :

 One Night And All Begin | Liliana




 


One Night ...
Liliana Ҩ


" Je vois, moi je suis plus porté sur la vitesse ! On ressent plus de choses lorsqu'on va vite, et puis je me sens libre ... Bref, je parle beaucoup trop, je m'excuse encore." répondit simplement l'idole tout en contemplant son verre vide, cette soirée était ... Étrange. Le jeune homme se demandait d'ailleurs si n'avait pas surestimé l'impact que cette invitation au restaurant aurait sur lui, aurait-il placé trop d'espoir dans cette sortie ? Et si c'était le cas, il se posait la question du pourquoi du comment ? Pourquoi le fait qu'il ne se passe rien de significatif l'affectait, et comment cela se faisait-il ? Kwang Ho était un perfectionniste dans tout ce qu'il entreprenait, il aimait que tout se passe avec exactitude comment il voudrait que ça se passe, toutes ces questions qui tournaient dans son crane était sans doute dû au fait que dans son esprit, il se passait autre chose. Mais comment pouvait-il savoir si il ne connaissait même pas le scénario qu'il se faisait dans sa tête ?

Liliana l'interrompit un peu dans ses songes internes, songes qu'il avait soigneusement dissimulé derrière un petit sourire en coin. Elle souhaitait savoir si il se rendait souvent ici, et si le restaurant fonctionnait. Ce à quoi répondit Kwang Ho tout naturellement qu'il avait fait réserver l'intégralité du restaurant pour éviter d'avoir des regards indiscrets ou bien des paparazzis cachés dans l'assistance. Elle paru troublé demandant si il n'en faisait pas un peu trop, Kwang Ho se posa la même question en son fort intérieur, en faisait-il trop ? * J'en fais trop ? Je devrais peut être la jouer un peu moins méfiant ... Elle a l'air de pas apprécier et ... Mais qu'est ce que je raconte moi c'est une nécessité tout simplement !* Une nouvelle fois son esprit venait de divaguer sans qu'il en prenne tout de suite conscience, c'était d'autant plus troublant qu'à aucun moment auparavant ça ne lui était arrivé. Le mieux était de réfugié ses doutes et incompréhensions dans l'alcool, ce que Kwang Ho fit immédiatement en buvant une bonne gorgée de champagne. L'alcool commençait à lui monter à la tête mais pour le moment il n'y avait pas encore de quoi s'inquiéter, après tout n'était-ce pas une simple coupe de champagne anodine ?

" Ne me dis pas que ravissante comme tu es, tu trouves qu'un restaurant entier rien que pour toi c'est trop ?" s'exclama l'idole en reprenant une nouvelle gorgée de champagne comme pour se donner du courage, " Et puis comme ça je pourrais t'avoir pour moi tout seul toute cette soirée sans avoir les regards envieux d'autres clients." continua Kwang Ho dans un ton des plus solennels. L'alcool en était pour beaucoup mais il y avait un fond de vérité tout de même, le rappeur avait une sainte horreur qu'on reluque la femme qui l'accompagnait. Pensée qu'il taisait, le sentiment était d'autant plus amplifié car il s'agissait de Liliana. Le chanteur continuait à le nier mais la forte attirance qu'il avait eu pour la jeune femme durant sa dance très séductrice n'avait absolument disparu malgré la journée qui s'était écoulée. Malgré tout, Kwang Ho continuera à nier l'évidence, il était inconcevable qu'il s'agisse de ce qu'il commençait à croire. Quoiqu'il en soit et dû à une ambiance qui commençait à devenir ennuyeuse, Kwang Ho s'était levé pour demander aux violonistes présents de jouer un petit quelque chose comme musique de fond. Ça n'avait pas duré plus de 30 secondes, il était donc rapidement revenu à sa place initial tout en questionnant Liliana sur sa famille, sa relation sociale ...etc.  

« Non personne, je n’ai pas vraiment le temps d’y penser. Être idole est un job à plein temps donc ce n’est pas facile pour trouver son âme sœur. J’ai deux grands frères sinon, dont un très chiant. Et je n’ai pas de chance, il est styliste à l’agence alors dès qu’il peut m’embêter il s’en donne à cœur joie ! L’autre est en Italie pour le moment, il ne devrait pas tarder à venir en Corée du Sud. En plus, il est fou, il veut être chirurgien. » avait-elle répondu. Un large sourire se dessinait sur le visage de Kwang Ho, forcé d'admettre qu'il souriait beaucoup malgré le manque d'animation, mais ce qui le faisait sourire c'est la relation qu'elle avait avec ses frères. L'un d'entre eux travaillait d'ailleurs à la NG, peut être l'avait-il déjà rencontré, peut être avait-il déjà travaillé avec l'idole pour la confection de l'une de tenues excentriques de l'artiste. Il fallait qu'il se renseigne auprès de son staff pour en savoir plus sur cette histoire. L'autre voulait devenir chirurgien, intéressant même si en Asie les enfants et les adultes qui veulent et sont devenus chirurgiens sont légions, mais Kwang Ho partageait l'avis de la jeune femme sur la question. " Moi je ne pense pas avoir les épaules pour supporter le fait qu'une vie dépende de moi... T'aimais pas les dissections ? Moi j'adorais, je m'amusais à inventer un scénario à la James Bond avant de les ouvrir... Attend." répondit-il en se saisissant de sa serviette, il posa son assiette avant de disposer en face de lui le papier. Il se racla la gorge en prenant ses ustensiles entre les mains. " Oh tu croyais me feinter Mr Frog Johnson, mais je suis plus intelligent que j'en ai l'air. Oui croasse tant que tu le peux encore ..." dit-il en laissant échapper un petit rire sincère. Enfantin ? Sûrement mais c'était pas comme si il s'en cachait.

Cette fois-ci le silence ne dura pas longtemps puisque Liliana renchérit en reposant la même question que le chanteur. Une nouvelle gorgée de champagne, il n'avait pas dit qu'il essayait de se contrôler ? " J'ai de la famille en effet, je suis fils unique et j'ai pas revu mes parents depuis mon entré à la NG. Ça remonte à mes 13 ans. Ils me manquent bien sûr mais je sais qu'ils me soutiennent alors ..." répondit le jeune homme en prenant une nouvelle gorgée de champagne. Les plats étant arrivés, Liliana ne se fit pas prier pour commencer à manger, ce qui arracha un petit sourire attendri au jeune homme qui lui faisait face, il secoua rapidement sa tête pour s'en débarrasser. Etant lui aussi sur le point de commencer son repas, il fut stoppé par une question de la jeune femme, concernant une éventuelle petite amie. Il bu cul-sec le reste de sa coupe, on ne va pas se mentir, n'étant déjà pas quelqu'un qui tenait bien l'alcool, ce petit verre bu à la volée suffisait amplement pour faire monter grandement son alcoolémie. Il n'était pas bourré mais disons qu'il n'avait plus réellement les idées clairs. Bref, revenons à nos moutons.

" Oui j'en ai déjà eu une ... La plus belle femme de ma vie à vrai dire." rétorqua-t-il en marquant une petite pause avant de continuer. " Mais ça date de mes 13 ans tu vois ? Depuis plus le temps pour ce genre de choses, et puis je crois que je tiens beaucoup à elle ... Je me suis d'ailleurs interdit retomber amoureux depuis." Il se resservit une coupe de champagne qu'il finit cul-sec l'instant d'après. Difficile de se tenir à ses résolutions, pourtant il ne voulait pas être bourré pour cette soirée. La main de Kwang Ho vint soulever le menton de Liliana pour qu'elle le regarde droit dans les yeux. " Tu sais que tu lui ressemble énormément ... Je pourrais presque croire que vous êtes la même personne. Ou alors je suis amoureux." déclara sans aucune gêne le chanteur. L'alcool ne servait pas seulement à ce qu'il fasse le mariole mais aussi à ce qu'il dise ce qu'il se refusait à dire en temps normal. Mais en bon garçon bien amoché, il passa outre cette confidence comme si il avait rien dit.

" Dis moi, j'ai pas très faim en faite, ça te dis de danser un peu ?" questionna t-il en jetant un coup d’œil au violoniste qui ne cessait pas de jouer. Détrompez vous tout de suite, ce n'était pas un délire d'ivrogne, enfin pas complètement, il faisait simplement comme toutes les autres fois, il se libérait de la pression accumulée en picolant.

Spoiler:
 







My Family ~
Maybe I'm going crazy, maybe I'm losing my mind but ... You have to live it to understand it. I guess like everyone I can smile.  - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Baek Liliana

Baek Liliana


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 415
•• J'habite : Jongno-Gu
•• Métier : Idole

One Night And All Begin | Liliana Empty
MessageSujet: Re: One Night And All Begin | Liliana   One Night And All Begin | Liliana EmptyMer 4 Juin - 11:34

TITRE :

 One Night And All Begin | Liliana




 

Je fus flattée par les mots de Kwang Ho afin de justifier le fait qu’il avait réservé tout le restaurant juste pour nous deux. Ouah. Était-ce idiot de rougir dans un moment pareil ? En fait, concrètement, à ce moment-là, je ne savais plus très bien si le rouge me montait au visage parce que j’étais gênée par ses propos ou si c’était dû aux effets du champagne. Oui je n’avais alors pas encore fini ma coupe mais je n’étais pas une grande buveuse alors ça me montait facilement à la tête pour tout avouer. Du coup, la finir d’une traite et en reprendre une autre que je finis assez rapidement n’était sûrement pas une bonne idée. Mais j’étais si nerveuse que je pensais que l’alcool m’aiderait à l’être un peu moins. Ce serait dommage de laisser le stress tout gâcher, pas après des mois d’autocoaching pour approcher Kwang Ho. Je laissai échapper un rire franc lorsqu’il se mit à imaginer un scénario type James Bond au moment d’une dissection de grenouille. Oh, non, moi je ne pouvais pas, rien que l’odeur avait suffi à m’écœurer et à me dissuader d’entreprendre toute opération de ce type dans ma vie future. Je pris la liberté de me resservir alors qu’il me parlait à son tour de sa famille. Ainsi donc, il était fils unique et n’avait pas vu ses parents depuis un moment. J’avais presque de la peine pour lui et mon cœur se serrai. Ce ne devait pas être facile d’être si loin de ses parents –oui c’était moi qui disais cela.

« Et tu arrives à gérer ? Je veux dire, ils ne te manquent pas parfois ? Tu n’as jamais envie de les voir ? »

Personnellement, si les miens étaient encore en vie, je ferais tout pour les voir, quitte à prendre l’avion pour l’Italie une fois par semaine, sans problème. Après, le fait était que s’ils étaient encore vivants, je n’aurais sans doute jamais mis les pieds en Corée du Sud et je ne serais jamais devenue une idole. Alors, le problème ne se serait jamais posé en y réfléchissant bien. Mais quand même, je savais que je n’aurais jamais pu passer autant de temps loin de mes parents, même s’ils m’appelaient tous les jours et qu’ils me disaient que ce n’était pas la peine de me déplacer. Je ne comprenais comment on pouvait rester autant de temps loin de ses parents, en particulier quand on était enfant unique. Parce qu’à vrai dire, dans mon cas, Lorenzo avait quand même la fâcheuse tendance de jouer le rôle du père ultra-protecteur. Bizarrement, je me sentis observée pendant que je mangeais et cela me mit un peu mal à l’aise. Pourquoi Kwang Ho ne mangeait-il pas ? Lui non plus n’avait pas très faim ? J’arrêtai de manger dès que je sentis le regard du jeune homme devenir trop pesant pour moi et bus la moitié de ma troisième coupe. Le truc rassurant c’était que j’étais encore assez lucide pour compter combien j’en avais bu jusqu’ici, c’était déjà ça.

Et j’eus alors la bêtise de lui demander s’il avait déjà eu une petite-amie. Cela ne m’interpella même pas, pas même lorsqu’il but sa propre coupe cul-sec. J’avais l’impression de lui avoir demandé quelle était sa couleur préférée, cela me paraissait être du même niveau de banalité dans une conversation. Or, je m’aperçus bien vite que ce n’était pas le cas concernant Kwang Ho. Oh, il ne fut en aucun cas gêné et me répondit sans peine. Cette fille avait l’air d’être extraordinaire d’après ses dires, suffisamment pour qu’il se soit interdit d’aimer à nouveau après elle. C’était beau en y pensant mais cela n’arrangeait en rien mes affaires. Qu’est-ce que je pouvais faire contre un souvenir moi ? D’où le fait que je finis ma coupe d’une traite avec une petite moue. C’était triste quand même en y pensant, il en parlait avec tant de nostalgie que je n’osais pas lui demander ce qui était arrivé à la fille en question. J’avais, pour tout dire, presque l’impression qu’à l’entendre, elle devait être morte. Alors je n’étais pas encore suffisamment alcoolisée pour oser lui en demander davantage en sachant que c’était un terrain glissant. J’écarquillai les yeux en l’observant se servir une coupe et la finir d’emblée. Ah ouais quand même. C’était officiel, cette fille avait eu un réel impact sur lui, je ne pouvais rien y faire.

Désespérée, j’étais sur le point de me servir une dose d’alcool supplémentaire à mon tour, lorsqu’il souleva brusquement mon menton. Ouhlà. Il se passait quoi au juste ? Il était proche, très proche, trop proche peut-être ? Je n’avais plus réellement les notions de distance convenable en tête mais tout ce que je savais, c’était que je ne pouvais pas fuir son regard comme la dernière fois. Ses mots me figèrent sur place. Plaît-il ? Je lui ressemblais, moi ? Je clignai des yeux plusieurs fois en me disant que je devais avoir mal entendu, j’avais dû me tromper. Je ne pouvais pas être le sosie de quelqu’un, c’était impossible. A ma connaissance, je n’avais pas de sœur jumelle et personne encore ne m’avait dit que je ressemblais à quelqu’un en Corée du Sud. Il devait divaguer, en plus il n’y avait aucune chance pour que ce soit moi : à treize ans, j’étais encore en Italie et donc trèèès loin d’ici. Je restai donc muette, ne sachant pas quoi répondre à cela. C’était assez perturbant comme déclaration, d’autant plus que sa dernière phrase me trottait en tête. Amoureux ? Oui était-ce de moi ? Je commençais à me demander si ce n’était pas parce que je lui rappelais son ex qu’il m’avait invitée au restaurant. Je comprenais mieux ce qu’avait pu ressentir Elena dans Vampire Diaries, c’était assez désagréable comme sensation.

Kwang Ho me sortit de me pensées quand il me proposa d’aller danser plutôt que de passer notre temps autour d’assiettes que nous ne toucherions plus. Au moins, maintenant je savais qu’il n’avait pas faim. Ou alors ma question lui avait coupé l’appétit. Je pris quand même le soin de me resservir en champagne et de finir mon verre juste après, histoire d’être sûre de tenir le coup. Je préférais prendre mes précautions après avoir entendu une telle révélation. Enfin, je ne savais si c’était une bonne idée vu que je n’aurais bientôt plus le moindre tact.

« Deux secondes. Je passe aux toilettes avant et j’arrive. »

On n’aurait pas trouvé d’excuse plus clichée pour aller se rafraîchir un peu les idées. Mais je n’attendis pas que Kwang Ho ait le temps de se poser la question sur la véracité de mes propos pour filer directement vers les toilettes en question. Ce dont j’avais besoin surtout, c’était d’une pause de cinq minutes. D’abord, pour me passer de l’eau sur le visage, parce que je commençais vraiment à avoir un coup de chaud. Et après… Je restai un bon moment devant le miroir, les mains appuyés sur le rebord du lavabo. Qu’est-ce que je faisais maintenant ? Kwang Ho venait juste de m’annoncer que j’étais la copie conforme de son ex, c’était quand même pas commun comme situation ! Ou j’avais rêvé ? Non, même si j’avais bien bu, je n’étais pas assez tordue pour m’imaginer avoir entendu ce genre de choses. Je ne savais pas comment réagir ou ce que je devais faire. Peut-être que je devrais partir en fait, prendre mes jambes à mon coup sans réfléchir. Mais je risquais de le regretter amèrement. Et puis, Kwang Ho n’était aveugle quand même, il devait bien avoir conscience que je n’étais pas elle, on ne devait pas non plus avoir la même façon d’agir non ?

Mon portable vint me sortir de mes pensées, enfin le vibreur de mon portable en l’occurrence. Forcément, à cette heure, ce ne pouvait être que mon chaperon officiel, alias Lorenzo. Je remarquai qu’il avait déjà essayé de m’appeler plusieurs fois et une fois de plus, je ne décrochai pas. Je n’avais pas envie de lui parler, surtout pas après ce que je venais d’apprendre. Inspirant un bon coup, je pris mon courage à deux mains, remis mon portable dans mon sac – oui parce que pour aller aux toilettes, j’avais besoin de mon sac – et sortis des toilettes, le sourire aux lèvres comme si de rien n’était. Je n’allais pas gâcher la soirée pour une histoire de ressemblance non ? Je posai mon sac à côté de ma chaise et tendis la main à Kwang Ho pour qu’il se lève afin que nous puissions nous diriger sur ce qui semblait être la « piste de danse » du lieu.

« On ne va pas danser la valse tout de même ? »

Je n’avais rien contre la valse. Je ne voyais juste pas Kwang Ho danser la valse. Mais de toute façon, je n’étais plus à une surprise près.

Spoiler:
 




Like A Wind
« I searched for a hand to hold that would be with me in the future. No matter how many times, if I’m with you, I can overcome anything. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas

https://newgeneration.forumactif.org/t1245-baek-liliana-i-will-survive https://newgeneration.forumactif.org/t1257-baek-liliana-i-m-addict-i-m-in-the-dark-i-m-dancing-in-the-dark#28123



Je suis une idole, aimez-moi ♥
Suh Kwang Ho

Suh Kwang Ho


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 90
•• J'habite : A l'écart des fans !
•• Métier : Chanteur/Rappeur, il faut croire ...

One Night And All Begin | Liliana Empty
MessageSujet: Re: One Night And All Begin | Liliana   One Night And All Begin | Liliana EmptyMer 4 Juin - 16:39

TITRE :

 One Night And All Begin | Liliana




 


One Night ...
Liliana Ҩ


Il ne pu s'empêcher d'être attendrie lorsqu'elle se mit à rire. Non ce n'était pas son rire qui en était la cause mais le fait qu'elle soit aussi enfantine que lui, qu'elle n'est pas comme toutes ces idoles qu'il côtoyait au quotidien. Et surtout, il n'avait plus aucune méfiance envers elle, enfin méfiance est un grand mot mais maintenant il ne la voyait plus comme la "femme a qui il devait un dîner pour s'excuser" mais comme une femme qui pourrait lui plaire. Elle lui ressemblait un peu. Mais il balaya vite la première option de son cerveau, il était pas question qu'il se laisse aveugler par l'amour. Puis elle évoqua la possibilité d'aller leur rendre visite. Ce n'était pas l'envie qui lui en manquait mais il n'en avait pas le temps, il avait un travail colossal qu'il devait fournir.

" Bien sûr mais j'ai beaucoup trop de choses à faire. Mais en tout cas, t'es mignonne a t'inquiéter, y a personne pour se soucier de ma santé ... Alors ça me fait plaisir. " déclara-t-il en ponctuant son affirmation d'un petit sourire et d'une nouvelle gorgée de champagne. Et malheureusement, il n'exagérait rien, en dehors de la scène il n'avait pas de réels amis donc personne qui se soucie de son état de santé. Son manager tentait bien quelques trucs de tant à autre, mais il s'assurait surtout qu'il ne fait pas quelque chose qui pourrait nuire à sa carrière et son image. Au moins ses bouteilles de rhum ne le laissent pas tomber, au contraire c'est son unique véritable ami. Dans un sens c'était assez triste mais dans un autre ça expliquait beaucoup de chose sur sa "dépression". Mais pourquoi pensait-il à ça en cet instant ? Si il continuait il allait tout simplement augmenter son taux d'alcoolémie dans le sang, même si dans l'état où il était un verre de plus ou de moins ne changerait rien.

Kwang Ho ne se contrôlait presque plus, il finissait par dire tout ce qu'il pensait sans aucune retenue, mais le problème c'est que Liliana lui avait posé une question qui réveillait d'assez de mauvais souvenirs. Une petite amie ? Oui il en avait déjà eu une, d'ailleurs son visage était resté figé dans l'esprit du chanteur, il ne l'oublierait jamais. Alors il avait dit à Liliana ce qu'il pensait être sa vérité, il lui avait dit qu'il ne voulait pas retomber amoureux, qu'il l'avait juré. Mais ce qui ne disait pas, c'est que c'était pas réellement par amour qu'il voulait honorer sa parole, ça faisait des années qu'il ne ressentait plus aucun sentiments pour cette fille. Si il voulait éviter de retomber amoureux c'était parce qu'il ne voulait pas perdre son job simplement, il ne voulait pas se tromper encore une fois, alors il gardait constamment en tête le visage de cet amour perdu pour se persuader qu'il éprouve encore des sentiments pour elle. Un énorme mensonge, il ne l'ignorait pas. Fortement alcoolisé mais pas aveugle pour autant, il ne manqua pas l'expression qu'elle arborait. Avait-il fait une gaffe ? Pas moyen de savoir ce qu'il avait dit de mal, son crâne regorgeait d'idées plus loufoques les unes que les autres, mais il ne pouvait pas se souvenir de ce qu'il avait dit précisément. Alors innocemment, il se contenta de la regarder parti en direction des toilettes, à peine avait-elle quittée la table, le rappeur fit signe au serveur de s'approcher avec les bouteilles de champagnes préalablement préparé, sans même que ça ne soit précisé par le concerné. Il n'en prit qu'une, qu'il s'empressa d'ouvrir. Même si une partie de lui, lui donnait l'impression de n'être qu'un alcoolo incapable de se contrôler. Ce qui est complètement faux, l'alcool n'est qu'un échappatoire mais ce n'est pas son unique, il peut très bien réfugier sa pression et sa déprime dans autre chose, comme la musique.

Le temps semblait vraiment long durant l'absence de Liliana, et pour une fois ce n'était pas une réflexion mielleuse mais une réalité. Ce dîner était beaucoup trop calme et ni lui et ni l'autre n'avait faim alors pourquoi restaient-ils ici ? Il était même sûr que la soirée ennuyait plus qu'autre chose la jeune femme. Lorsqu'il vit la jeune femme revenir vers lui, elle semblait bizarre, mais Kwang Ho ne se posait pas plus de question que ça, c'était peut être un de ses trucs de filles qu'il n'arrivait pas à comprendre. Il ne fallait pas se mentir, Kwang Ho commençait un peu à déprimer.

Elle se réinstallait pas, alors le chanteur se retournant vers elle, l'idole lui tendait la main pour l'aider à se relever. Un petit sourire malicieux se dessina sur le visage du jeune homme. Elle aussi voulait sortir de ce restaurant, cette idée lui redonnait de la motiv il lui prit la main mais ne se releva pas, non il la baisa dans un petit rire, avant de se lever sans son aide. Il repensa à la question qu'elle lui avait posé, la valse ? Pourquoi pas dans un tout autre contexte mais là ce qu'il voulait c'était quelque chose qui l'amuse ? Il réfléchissait. Remerciant l'alcool d'avoir épargné quelques uns de ses neurones, ça allait lui être utilie. " On pourrait aller en boîte de nuit ... Quoique non faut pas qu'on se montre ... Hum ... OH ! On a qu'à aller chez moi ou chez toi !" affirma le chanteur en prenant la main de la jeune femme au creux de la sienne. Je dis bien affirmer car il ne lui laissait pas le temps de protester beaucoup trop excité à cette idée. Il ne savait pas ce qu'ils allaient bien pouvoir faire là-bas mais en tout cas, il voulait s'y rendre. De toute façon, avec leurs renommées communes aucune chance pour qu'il puisse faire quelque chose d'amusant en public, et vu l'état dans lequel il était, il valait mieux éviter qu'il s'expose, il allait faire du grabuge dans le cas contraire. Et puis franchement qu'est ce qui pouvait arriver si ils finissaient la soirée chez l'un ou chez l'autre ? Rien. Alors il tira un peu sur le bras de la jeune femme tout en se saisissant d'une bouteille en passant et sortit du bâtiment.

Heureusement, il n'eut pas besoin de chercher sa voiture puisqu'il l'avait garé juste devant l'entrée du restaurant. Aidant Liliana a monter dans le véhicule, il ne tarda pas à s'y engouffrer à son tour. Kwang Ho imaginait déjà la jeune femme en train de stresser, et si c'était le cas il ne pouvait pas lui en vouloir, il y avait vraiment de quoi. Elle savait qu'il aimait la vitesse, et en plus il était tout sauf sobre à cet instant. Faisant sauter le bouchon de son champagne, il porta le goulot à ses lèvres, buvant une grande gorgée. Il posa ensuite ses lèvres sur la joue de Liliana, pourquoi elle ne l'empêchait pas de boire aussi ? Elle ne savait pas qu'il était incontrôlable lorsqu'il buvait ou quoi ?

" Tant fais surtout pas hein ? Je suis un champion moi ... Et puis si tu as vraiment peur tu peux t'agripper à moi Lili, je te ferais aimer la vitesse moi !" susurra le jeune homme avant d'appuyer sur le champignon, accélérant en criant presque de joie. En y repensant, depuis quand appelle-t-il Liliana Lili ? Bon était-ce vraiment important en faite ? Ce fut l'obligation de tourner à une intersection qui sortit le rappeur de ses pensées, d'ailleurs il était encore heureux d'avoir la possibilité de pensée avec tout ce qu'il avait bu, il en doutait encore. Il freina d'un seul coup. Il venait de se rendre compte de ce qu'il avait décidé sans l'accord de la jeune femme. " Tu sais, si tu veux pas venir tu me le dis hein ?  C'est juste que le dîner était pas une réussite ... Oublie que je suis complètement saoul ... " dit-il dans un petit rire avant de poursuivre, " J'ai envie d'en savoir plus pour toi ! Parce qu'en faite je me rends compte que t'es une petite fille comme moi, et j'adore ça ! Je suis sûr qu'on pourrait bien s'amuser ! Et puis t'es sexy quoi !" finit-il en riant. L'alcool l'avait rattrapé sur la fin mais pour le début c'était pas mal, la soirée venait à peine de commencer non ?






Spoiler:
 







My Family ~
Maybe I'm going crazy, maybe I'm losing my mind but ... You have to live it to understand it. I guess like everyone I can smile.  - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Baek Liliana

Baek Liliana


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 415
•• J'habite : Jongno-Gu
•• Métier : Idole

One Night And All Begin | Liliana Empty
MessageSujet: Re: One Night And All Begin | Liliana   One Night And All Begin | Liliana EmptyJeu 5 Juin - 15:49

TITRE :

 One Night And All Begin | Liliana




 

La soirée ne semblait vraiment, vraiment pas prendre la tournure que j’avais imaginée. Déjà, je ne pensais pas avoir affaire à une révélation aussi inattendue que celle que m’avait faite Kwang Ho. Plusieurs minutes de réflexion existentielle aux toilettes avaient été nécessaires pour que je me reprenne et que je me décide à continuer comme si de rien n’était. Sans doute était-ce dû aux dernières gouttes d’alcool que j’avais ingérées. Je mentirais si je disais que ma tête ne commençait pas à tourner et que je ne sentais pas une sorte d’euphorie me gagner petit à petit. C’était certainement grâce à cela si j’avais réussi à trouver le courage de retourner dans le restaurant, l’air radieux et imperturbable. Il me semblait désormais qu’il pouvait me dire qu’il était un extraterrestre ou un agent secret, cela ne me perturberait pas plus que cela. Incroyable non ? Comme quoi, l’alcool n’était peut-être pas une si mauvaise chose en fin de compte. Je fus surprise de constater que Kwang Ho ne réagit pas à mon invitation pour danser, enfin pas de suite. Il se contenta de baiser ma main, mais j’étais déjà suffisamment saoule pour ne pas frissonner ni rougir à ce moment. On était bien moins candide avec plusieurs coupes de champagne dans l’estomac. Alors je me contentai de rire, à son instar, en l’observant se lever tout seul et esquissai une moue puisqu’il refusait mon aide.

Je haussai les sourcils suite à sa suggestion. Aller en boîte ? L’idée était intéressante certes, mais comme il l’avait indiqué lui-même, on ne pouvait pas se le permettre. Cela dit, s’il n’y avait pas pensé, je n’y aurais pas songé une seule seconde, la discrétion n’était plus ma priorité et ce, de très loin. Je n’eus pas le temps de lui faire part de mon opinion, quand il suggéra de nous rendre chez lui ou chez moi, qu’il me prit par la main pour m’entraîner hors du restaurant. Et l’addition ? Ce n’était pas correct non ? Surtout qu’il avait emporté une bouteille de champagne de surcroît. Tant pis ! Nous pourrions toujours nous excuser le lendemain s’il fallait. J’aimerais bien éviter les gros titres du genre « Deux idoles richissimes partent sans payer ». Cela ternirait notre image quand même. Mais je n’émis aucune résistance lorsqu’il me fit monter dans sa voiture et le laissai démarrer sans le moindre regret. J’étais quand même à peu près certaine que le lendemain, dégrisée, je serais rongée par le remords. Peu importait ! Pour le moment, nous avions besoin de nous amuser et j’étais bien décidée à profiter de la soirée au maximum.

Puisque Kwang Ho prenait ses aises au volant, non seulement en roulant comme un fou – ce qui me dérangeait beaucoup moins désormais – et en buvant a lors qu’il conduisait, j’en profitai pour enlever mes hauts talons car, mine de rien, cela faisait mal aux pieds quand même ! Et puis il ne m’en voudrait pas si j’étalais mes pieds, juste au-dessus de la boîte à gants non ? En tout cas, ce fut ce que je fis, sans la moindre gêne. On n’était plus à ça près je pense. J’émis un rire idiot, un rire de gamine idiote plus exactement quand il me fit un bisou sur la joue. Il n’y avait pas à dire, je n’étais plus vraiment moi-même. Je lui piquai même la bouteille et bus à mon tour, avant de répliquer à son intervention.

« Moi peur ? Non mais pour qui me prends-tu ? J’ai échappé à des tueurs fous à lier alors c’est pas un chauffard qui va me faire peur ! »

Débile ? Oui, très. Mais rien ne me préoccupait plus désormais, rien ne pouvait me faire peur je pense. Je me joignis à son cri de joie lorsqu’il accéléra. En fait, rouler vite était amusant en fait. Je me plaignis même quand Kwang Ho – haha je me souvenais encore de son nom ! – freina brusquement sans prévenir. J’aurais eu l’estomac fragile, je crois que j’aurais vomi sans prévenir. Mais heureusement, Maman m’avait gavée de bons plats italiens très riches quand j’étais petite alors il fallait vraiment y aller pour que je sois malade en voiture.

« Ah non mais ça me va ! Je n’avais pas faim de toute façon. Pis faut que je fasse attention à ma ligne !, dis-je en buvant à nouveau dans la bouteille et en réalisant que, du coup, je me contredisais complètement, non pas que je sois complexée hein ! Mais bon… Manger c’est pas mon truc quoi. Et puis sinon, je serais moins « sexy » comme tu dis et je pourrais plus te faire de l’effet en dansant ! »

Comment ça j’enchaînais connerie sur connerie ? On rigolait tout simplement alors pourquoi se restreindre ? J’étais tellement à l’ouest que je me mis à rire pendant que je buvais, une fois de plus. De fait, je décidai de passer la bouteille à mon partenaire de beuverie, pour plus de sécurité – oui faire boire le chauffeur était plus sûr de mon point de vue, normal. Mon portable vibra. Encore. Exaspérée, je décidai de répondre, en ayant remarqué par ailleurs que ce n’était pas Lorenzo qui m’appelait, mais un autre numéro. Qui pouvait me déranger en soirée ? « Lili ? Où t’es ? Comment ça se fait qu’Enzo n’arrive pas à te joindre ? »

« Hein ?, répondis-je d’une voix qui était tout sauf sobre, c’est qui à l’appareil ? D’où tu connais mon frère ? »

Et là, la réponse me fit buguer pendant deux bonnes minutes. Léo. Mon frère aîné. Que je n’avais pas revu depuis huit bonnes années. Ah. Situation délicate et problématique. Je ne pouvais quand même pas lui dire que je rejetais les appels de Lorenzo parce que j’étais bourrée et que je m’éclatais avec le mec sur lequel j’avais flashé il y a des mois. Non, il le prendrait mal. Et puis si ça se trouvait, Léo était devenu aussi chiant et protecteur que mon autre frère. Alors, je ne pus que répondre brièvement, je ne voulais pas faire attendre Kwang Ho non plus.

« Écoute, Léo, je suis contente de savoir que tu es revenu mais… Comment te dire ? Je suis un peu occupée là. Non je vais bien, je t’assure ! Mais lâchez-moi un peu. Je sais pas si tu es au courant mais je vais bientôt avoir vingt-quatre ans, je suis grande. Alors on se voit plus tard ! Bye bye ~ »

Et je lui raccrochai au nez sans prévenir. Ce qu’ils pouvaient me saouler quand ils s’y mettaient ! J’éteignis mon portable, par précaution : au moins, là j’étais sûre de ne pas être dérangée, haha ! Je me tournai vers Kwang Ho avec un grand sourire niais, espérant ne pas l’avoir embêté avec mes histoires de famille.

« Désolé ! Les frères, je te jure… Bref. Du coup, on va chez toi, ça ne t’embête pas ? Non parce que j’ai aucune envie de te faire rencontrer mes frangins là maintenant. Au moins, on sera tranquilles ! »

C’était officiel, je ne pouvais plus faire machine arrière. Autant faire un peu de bêtises tant que j’étais jeune non ?

Spoiler:
 




Like A Wind
« I searched for a hand to hold that would be with me in the future. No matter how many times, if I’m with you, I can overcome anything. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas

https://newgeneration.forumactif.org/t1245-baek-liliana-i-will-survive https://newgeneration.forumactif.org/t1257-baek-liliana-i-m-addict-i-m-in-the-dark-i-m-dancing-in-the-dark#28123



Je suis une idole, aimez-moi ♥
Suh Kwang Ho

Suh Kwang Ho


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 90
•• J'habite : A l'écart des fans !
•• Métier : Chanteur/Rappeur, il faut croire ...

One Night And All Begin | Liliana Empty
MessageSujet: Re: One Night And All Begin | Liliana   One Night And All Begin | Liliana EmptyJeu 5 Juin - 20:08

TITRE :

 One Night And All Begin | Liliana




 


One Night ...
Liliana Ҩ


Accélérer encore et encore sans jamais vouloir ralentir. C'était la seul et unique phrase que se répétait Kwang Ho tout en continuant à diriger son bolide pour ne pas finir dans un arbre. D'ailleurs comment se faisait-il qu'ils ne soient toujours pas entrés dans le décor à la vitesse où il allait ? Complètement saoul, Kwang Ho était capable de maintenir une conduite propre ? Non, c'était surtout de la chance, une chance insolente. Mais là n'était pas la question. Alors qu'il avait tenté de la rassurer tout en appuyant comme un forcené sur le champignon, Kwang Ho se rendait peu à peu compte qu'elle n'en avait pas besoin. La vitesse ne la dérangeait plus, et au contraire, celle-ci l'amusait. L'entendre hurler de joie de façon tout à fait synchronisée avec le conducteur qui lui était un habitué de la vitesse. Elle le surprenait, et dans son état il ne pensait pas une seconde que l'alcool pouvait être la raison de ce nouvel engouement pour le fait d'aller vite et de s'amuser. Il voulait pas se prendre la tête avec tout ça, il préférait regarder où il allait. Jetant un coup d’œil à Liliana, il remarqua qu'elle s'était déchaussée et que ses jambes prônaient fièrement sur le tableau de bord de la voiture de sport du chanteur. A ce niveau là c'était déloyale, souhaitait-elle vraiment qu'il lui saute dessus ici et maintenant ? Gardant ses pensées obscènes pour lui, il se concentra à nouveau sur la route même si il serait mentir de nier le fait que ses yeux louchaient sur la jeune femme. Pour le moment le sentiment de puissance lié à ce véhicule qui allait à toute allure lui suffisait amplement.

Il avait réfléchit sur tout ce qui se passait et avait freiner sans prévenir, ne parvenant pas à retenir un rire en entendant Liliana s'en plaindre. Et bien il venait d'initier une nouvelle adepte de la haute vitesse, ça lui faisait plaisir. Bref. Il lui expliqua qu'il lui s'en voulait pour le fiasco de ce début de soirée, mais il ne souhaitait pas la laisser pour autant, voulant apprendre à en savoir plus sur elle. Sa réponse lui arracha un grand sourire, il regarda droit dans les yeux la jeune femme sans perdre ce sourire. " T'as pas besoin de danser pour ça !" déclara-t-il en reprenant sa vitesse phénoménale, la joie était d'autant plus augmentée maintenant. Liliana l'intéressait de plus en plus. Continuant de rouler avec une attention pour la route assez limitée, il frôla un chat qui voulait traverser la route. Pestant contre le minou, prenant la bouteille que lui tendait la jeune femme, il porta le goulot presque immédiatement à ses lèvres pour en boire le contenu. C'était officiel, il en avait plus rien à faire de ses engagements concernant cette soirée, bon avouons le ... Il n'en avait pas grand chose à faire depuis le départ.

Un petit virage simple qui pourtant le passer sans accidents était un véritable miracle, combien de temps allaient-ils tenir à ce rythme là ? Kwang Ho n'écoutait que d'une oreille, bien trop occupé à maintenir sa voiture très coûteuse loin de tout obstacle pouvant faire bobo à son petit bébé, et non il ne parlait pas de Liliana mais bel et bien de sa voiture. Néanmoins, il réagissait à certains moments, hurlant presque sans s'en rendre compte. " Lili, Lili tu viens me faire un petit câlin ?" avait-il dit avant de rire. L'alcool était vraiment pas quelque chose de positif dans le cas de Kwang Ho quoique ... Bref. La discussion terminée avec son frère, Liliana décida que c'est Kwang Ho qu'ils allaient se rendre ! C'était parfait ... Il donna un nouveau coup de frein sec, ils venaient d'arriver. Pas dans son état normal, il ne tenta même de cacher la luxueuse voiture, il la gara juste devant l'immeuble. Se précipitant du côté passager afin de faire sortir la jeune femme, il se prosterna devant l'idole, qu'est ce qu'on fait pas quand on est bourré franchement. " Nous y sommes... Viens je vais te montrer ma chambre !" déclara-t-il en tirant une nouvelle fois un peu sur la main de la jeune femme, il voulait qu'elle se dépêche !

Ce ne fut pas sans mal qu'il gravit les escaliers menant au 3ème étage, et non sans le même mal qu'il ouvrit la porte de son appartement. Une partie du salon était un peu en bordel, des ébauches de textes éparpillés sur le sol, un carton de pizza sur la table basse, et bien sûr les vêtements qu'il avait mit dans tous les sens pour trouver la tenue idéale pour cette soirée. Oh et puis qu'est ce que ça faisait ? Ils étaient saouls tous les deux, le bordel ne les dérangeraient sûrement pas ! Et puis sa chambre était clean elle au moins, c'était déjà ça ! S'aventurant dans son salon, sans lâcher la main de sa compagne de soirée bien évidemment, il posa la bouteille à présent vide sur la table basse, avant de s'effondrer sur le canapé. Boire n'étant pas une méthode améliorant la coordination, Kwang Ho ne lâcha pas la main de Liliana assez tôt et elle fut aussi entraîner avec lui sur le canapé du chanteur, mais au moins elle ne tomba pas sur lui puisqu'il finit complètement sa chute sur le sol alors qu'elle eut la chance de rester sur le canapé. Le chanteur se releva presque aussitôt, prit néanmoins d'un fou rire qu'il ne pu calmer que quelques secondes plus tard.

Il s'approcha de la stéréo avant de mettre un peu de musique, il regarda Liliana avec un drôle de regard avant de s'approcher en lui disant. " Hey ... Jolie mademoiselle, vous dansez ? Si vous dites oui, je vous offrirais un cadeau unique !"



Spoiler:
 







My Family ~
Maybe I'm going crazy, maybe I'm losing my mind but ... You have to live it to understand it. I guess like everyone I can smile.  - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Baek Liliana

Baek Liliana


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 415
•• J'habite : Jongno-Gu
•• Métier : Idole

One Night And All Begin | Liliana Empty
MessageSujet: Re: One Night And All Begin | Liliana   One Night And All Begin | Liliana EmptyJeu 5 Juin - 21:35

TITRE :

 One Night And All Begin | Liliana




 

Il n’y avait pas à dire, mes frères avaient vraiment l’art de me déranger quand il ne fallait. Juste quand je pouvais répliquer à Kwang Ho alors qu’il me disait que je lui faisais de l’effet même sans danser, si c’était pas malheureux ! Et en plus il m’avait invitée à lui faire un câlin. Honnêtement, j’aurais bien insulté Léo s’il s’était avéré qu’en fait il avait été Lorenzo, enfin… Je me comprenais quoi. Si j’avais réussi à rester un minimum correcte, c’était bien parce que cela faisait des années que je n’avais pas eu un vrai contact avec lui et donc, je n’avais pas envie de me le mettre à dos d’emblée. J’aurais déjà droit à une bonne engueulade dans les prochains jours, c’était largement suffisant à mon sens. Bref, après avoir gentiment raccroché au nez de mon frère aîné je pus de nouveau me concentrer sur Kwang Ho, qui occupait pour de bon toute mon attention. Passer à côté d’une telle occasion aurait été bien malheureux après tout. Il semblait satisfait quant au fait de passer la soirée chez lui. Cela me paraissait plus sûr que d’arriver chez moi et d’y trouver mes deux frères, prêts à me faire la morale et à faire passer un interrogatoire corsé au jeune homme. Il n’y avait pas photo, une petite soirée tranquille chez lui était de loin une meilleure idée.

D’ailleurs, nous arrivâmes assez rapidement chez lui. J’observai le grand immeuble avec curiosité. Ainsi lui aussi vivait en appartement. Je ne savais pas pourquoi, je m’étais imaginée une grande villa, avec une piscine peut-être vu son profil. Non, je n’avais pas réussi à concevoir le fait que Kwang Ho avait un logement ordinaire, comme moi, avec son statut d’idole. Comme quoi, en fin de compte, nous étions des gens tout à fait normaux – si l’on oubliait la luxueuse voiture avec laquelle il était venu me chercher – et n’avions besoin rien de plus que la plupart des gens. J’esquissai un nouveau rire enjoué quand il se prosterna devant moi après m’avoir ouvert la porte. Je le trouvais de plus en plus drôle tiens ! Mes chaussures dans une main, l’autre devenant vite la prisonnière de celle de Kwang Ho, nous voilà partis pour le logis du jeune homme. Ce dernier était apparemment impatient de me montrer sa chambre. En temps normal, cela m’aurait mis la puce à l’oreille de suite. Mais là, je ne pressentis rien et me contentai de le suivre avec enthousiasme, ne pensant qu’à découvrir son espace personnel. Je me demandais bien à quoi pouvait ressembler sa chambre en fait, comment il l’avait décorée, tout ça. Le genre de questions complètement banales en fait, mais peu communes quand on se rendait dans la chambre de quelqu’un en pleine soirée. Surtout dans la chambre d’un garçon qui nous plaisait et qui était complètement bourré.

Je ne fus pas sans souffler d’impatience en montant les escaliers. C’était long ! Il habitait loin hein ! J’avais des petites jambes moi et même si je n’avais plus mes échasses, monter trois étages n’était pas si facile, d’autant plus que je sentais des courbatures naître dans mes jambes. Eh oui, la séance de danse de ce matin n’avait pas été sans conséquence sur mon corps, danser c’était du sport et c’était fatiguant si on le faisait à fond. Et ce n’était sûrement pas Kwang Ho qui allait me dire que je ne m’étais pas donnée à fond ce matin. Je poussai un soupir de soulagement non des plus discrets une fois que nous fûmes arrivés dans le fameux appartement. C’était le capharnaüm incarné. Mais n’oublions pas que j’avais deux frères et donc, le bordel des garçons, je le connaissais comme ma poche et celui de Kwang Ho ne me choqua en rien. Au contraire, je trouvais même cela plutôt amusant. Je balançai de suite mes chaussures dans l’entrée, histoire d’en être débarrassée pour de bon et continuai de suivre mon guide, même si j’avais des doutes sur le fait qu’il sache exactement où il allait.

Et j’eus parfaitement raison. Peu de temps après avoir déposé la défunte bouteille sur une table, il alla pour s’effondrer, a priori dans le canapé. Mais il manqua le canapé. Et m’entraîna dans sa chute, sauf que, moi, j’eus le privilège d’atterrir sur le canapé. Je lâchai un fou rire si fort que j’aurais pu réveiller les voisins du jeune homme, enfin s’il en avait, je n’avais pas pensé à regarder après tout. Kwang Ho eut exactement la même réaction que moi et nous restâmes ainsi pendant un moment, à rire comme des enfants pour une telle bêtise. Toutefois, il parvint à se reprendre le premier et je parvins à me remettre assise correctement tout en l’écoutant. Cela dit, je sentais avoir été un peu décoiffée par la chute, ce qui me fit rire de nouveau. Ce ne fut qu’ensuite que je réussis à me lever pour me diriger vers Kwang Ho, un sourire malicieux sur les lèvres.

« Une surprise ? Ooooh ~ J’aime beaucoup les surprises, répondis-je en passant mes bras autour de son cou, en plus, tu me dois bien ça après m’avoir enlevée dans une voiture roulant à toute vitesse ! »

Oui car bien entendu je n’avais pas du tout approuvé ce rapt improvisé, haha. Mais que voulez-vous, je n’avais plus la moindre once de logique en tête, la preuve dans la minute qui suivait. Alors qu’il aurait suffi d’un mouvement de tête supplémentaire pour que nos lèvres se rejoignent, je lâchai brusquement mon vis-à-vis, débarrassai la table de la bouteille et montai dessus sans penser une seule seconde que mon hôte n’apprécierait peut-être pas. Après tout, j’avais pu installer confortablement mes jambes, il n’allait pas me faire de reproches maintenant, non ? Bref, pieds nus, décoiffée, bien bourrée et sur la table, je me mis à me déhancher sur la musique sans la moindre retenue, n’écoutant que la musique choisie par Kwang Ho. Après tout, c’était lui qui m’avait demandé de danser, je ne faisais que répondre à sa condition pour avoir ma surprise. Oh. Mais peut-être préférait-il danser avec moi ? A nouveau, je tendis ma main vers lui, non sans continuer à me dandiner en parfait accord avec la chanson.

« Souhaiterais-tu te joindre à moi ? Ou bien ai-je droit à ma surprise ? »

Le regard de braise à la fois provocant et séducteur, j’étais à peu près sûre de savoir ce que déciderait mon compagnon.

Spoiler:
 




Like A Wind
« I searched for a hand to hold that would be with me in the future. No matter how many times, if I’m with you, I can overcome anything. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas

https://newgeneration.forumactif.org/t1245-baek-liliana-i-will-survive https://newgeneration.forumactif.org/t1257-baek-liliana-i-m-addict-i-m-in-the-dark-i-m-dancing-in-the-dark#28123



Je suis une idole, aimez-moi ♥
Suh Kwang Ho

Suh Kwang Ho


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 90
•• J'habite : A l'écart des fans !
•• Métier : Chanteur/Rappeur, il faut croire ...

One Night And All Begin | Liliana Empty
MessageSujet: Re: One Night And All Begin | Liliana   One Night And All Begin | Liliana EmptyVen 6 Juin - 12:15

TITRE :

 One Night And All Begin | Liliana




 


One Night ...
Liliana Ҩ


Les deux rires francs et pas vraiment discrets des idoles s'entremêlaient ce qui les rendaient d'autant plus bruyants. Mais même sans alcool, la chute de Kwang Ho restait un fait très drôle, et il aurait ri de la même façon en étant totalement sobre alors vous imaginez en rond comme une queue de pelle. Quoiqu'il en soit, il s'était empressé de se relever pour mettre un peu de musique, invitant Liliana a danser contre un petit cadeau de sa part. Cadeau dont il ignorait encore la nature, il improvisait sûrement sur le tas. Le jeune homme fut à moitié surpris lorsque son cou fut capturé par les bras de l'idole qui naturellement se montrait curieuse, elle soulevait aussi un fait dont Kwang Ho en avait pleine conscience, il s'en amusait d'ailleurs. Posant ses mains sur la taille de sa "collègue de travail", il la regardait une nouvelle fois dans les yeux. " Si t'es gentille avec moi, je le serai aussi !" répondit-il simplement en lâchant la jeune femme. Ca ne se voyait peut être pas mais l'idole s'amusait comme un petit fou, bien plus qu'au restaurant en tout cas, ce qui en soit n'était pas très compliqué fallait l'avouer. Leurs lèvres se rapprochaient dangereusement, ce qui étrangement plu énormément au jeune homme et ... Rien. Elle s'écarta. Réagissant au quart de tour, le coréen râla en s'asseyant sur le canapé comme pour bouder. D'ailleurs, il gonflait les joues et croisait ses bras comme le ferait un enfant boudeur. Ce n'est que lorsqu'il entendit le bruit d'affaires qu'on fout sur le sol, qu'il changea d'expression, elle venait de se mettre debout sur la table. Kwang Ho applaudissait.

" Oh oui ça c'est cool ! Secoue moi tout ça !" hurlait-il presque en tapant dans ses mains en rythme avec la chanson. C'était quoi comme chanson d'ailleurs ? Le coréen lui même l'ignorait, tant que ça faisait un son pas trop désagréable, il n'allait pas s'en plaindre tout de même. Liliana ne semblait pas s'en plaindre non plus, vu qu'elle commençait à danser, même si le verbe "charmer" serait plus approprié. Parce qu'il n'y avait pas d'autre façon d'appeler l'impact qu'avait une nouvelle fois cette danse sur lui. Ce qui fut en quelque sorte l'ultime preuve dont Kwang Ho avait besoin ... Bourré comme Sobre, cette femme l'attirait. Et pour que ce soit réel, il n'y avait qu'une seule et unique raison. Continuant à taper dans ses mains, il vit celle de l'idole. Une invitation à danser ? Dans l'état de désir dans lequel il se trouvait ? Elle allait très vite le regretter ... Ou peut être pas tant que ça en faite. Sans répondre tout de suite à la question de l'idole et sans aucune gêne, le jeune homme posa son regard sur le fessier de Liliana. Il le faisait de manière presque instinctive, il se levait de sa place pour pouvoir le voir de plus près ... Une oeuvre d'art selon lui. Il prit ensuite la main de l'idole pour pouvoir la rejoindre.

" Tu me laisseras jouer avec ?" questionna Kwang Ho avec un petit sourire charmeur, provocateur. De toute façon, il n'entendit même pas la réponse, il se contenta de faire ce qu'il avait envie de faire, c'est à dire danser avec Liliana et les fesses de celle-ci. Avec la même absence de tact, il posa sa main droite sur la partie de l'anatomie de l'idole qui le fascinait et l'autre sur le dos de celle-ci. Rapprochant sauvagement son corps du sien. Le même schéma se répétait sauf que maintenant, il était question de désir et non d'esprit de compétition. Désir qu'il ne tentait plus de dissimuler derrière sa fierté d'artiste et aussi de mâle. Se trémoussant au rythme de la musique, celle-ci s'arrêta. Fin de la piste. Tant mieux, Kwang Ho se défit de la jeune femme et sauta sur le sol.

" Allez maintenant la surprise !" s'exclama le jeune homme avec un énorme sourire. Saisissant les hanches de la jeune femme toujours debout sur la table, il la fit descendre doucement au sol tout près de lui. Ses mains ne bougèrent pas pour autant, et ses lèvres se posèrent sur la joue de la jeune femme avant de s'étirer dans un large et significatif sourire de la part du chanteur. " Voilà ..." Néanmoins, l'idole semblait un peu déçue, il était vrai que ce n'était pas une surprise à la hauteur de ce qu'elle avait fait pour l'avoir. Kwang Ho se ravisa et posa ses lèvres sur celles de Liliana. Le baiser était tout sauf court, et tout sauf gamin. J'entend par là que ce n'était pas un baiser de collégien, mais bien un baiser passionné qui témoignait du sentiment que la star s'efforçait de cacher. Il l'interrompit sans prévenir, son regard avait totalement changé, il sous entendait un message  que Liliana pouvait facilement décrypter.

Encore en bon homme bien amoché, il passa outre et agissait comme si il n'avait rien fait. Il la laissait sur place pour aller chercher une bouteille de vin qu'il restait dans son réfrigérateur. Se dirigeant vers une pièce au fond d'un couloir, il se retourna un instant vers l'idole qui l'accompagnait. Il lui fit un petit clin d’œil. " Par là, c'est ma chambre ... Viens on va sauter sur le matelas !" s'exclama une nouvelle fois le chanteur, et bien sûr il n'attendit pas sa réponse pour s'engouffrer dans sa chambre à coucher et pour mettre à l'épreuve les suspensions de son lit. Sautant, sautant, encore, encore, avec un sourire gamin. Adulte & Célébrité peut être mais il restera un éternel enfant.

Spoiler:
 







My Family ~
Maybe I'm going crazy, maybe I'm losing my mind but ... You have to live it to understand it. I guess like everyone I can smile.  - blackheart & crédits.  


Dernière édition par Suh Kwang Ho le Mer 11 Juin - 20:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Baek Liliana

Baek Liliana


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 415
•• J'habite : Jongno-Gu
•• Métier : Idole

One Night And All Begin | Liliana Empty
MessageSujet: Re: One Night And All Begin | Liliana   One Night And All Begin | Liliana EmptyMer 11 Juin - 13:11

TITRE :

 One Night And All Begin | Liliana




 

Je ne savais pas ce que j’avais, ni ce qui me prenait mais je me sentais drôlement bien à danser sur cette table. Peut-être la pression exercée par l’agence avait sur moi un impact plus important que je ne le pensais et ainsi, j’avais incroyablement besoin de me défouler. De toute façon, chercher à savoir pourquoi je me conduisais de la sorte ne m’intéressait guère, je préférais profiter de l’instant le plus possible. Après tout, je ne savais pas combien de temps cela me prendrait de nouveau avant de trouver le courage d’aborder Kwang Ho après cette soirée bien arrosée. Peut-être aurait-il de nouveau tout oublié, jusqu’à mon nom. Il y avait bien longtemps que je n’avais pas bougé comme cela, sans penser à rien, me laissant juste transporter par le rythme de la musique. J’étais peut-être saoule mais je ne manquai pas de remarquer que mon initiative ne déplut pas le moins du monde à mon hôte. Au contraire, il sembla se réjouir de ma petite danse improvisée. Oui mais, danser seule n’était pas forcément très amusant, plus on était de fous plus on riait comme on disait. Alors, je finis par proposer au jeune homme de me rejoindre, à moins que celui-ci ne préfère me faire découvrir ma surprise de suite. J’esquissai un sourire espiègle quand il alla me rejoindre, son attention étant visiblement concentrée sur mon postérieur. Je ne pus retenir un rire malicieux en entendant sa question, si elle ne désignait pas mes fesses en l’occurrence, ç’aurait pu être une question enfantine, tout ce qu’il y avait de plus innocent. Inutile de préciser que je me éloignée, terrifiée, si j’avais entendu cela avec quelques grammes d’alcool en moins. Mais non, cela me faisait rire.

Je sentis la température de mon corps augmenter terriblement lorsque je fus collée contre Kwang Ho pour la seconde fois de la journée. Sobre ou pas, il y avait des choses qui ne changeaient pas et l’effet qu’il avait sur moi faisait partie de celles-ci, de ces choses contre lesquelles il n’y avait rien à faire. Sauf qu’au lieu de rester pétrifiée comme une statue, cette fois je n’hésitai pas à l’accompagner dans ses déhanchés et ne tint guère compte de sa main posée sur mon fessier. Il n’y avait rien de mal à cela en fin de compte non ? La musique s’arrêta net, bien trop tôt à mon goût, et je fus un peu dépitée de voir Kwang Ho s’éloigner et revenir sur la moquette de son appartement. Pour ma part, je me contentai de m’asseoir sur la table – oui j’aimais cette table et alors ? – et de croiser les bras en signe d’impatience. Et ma surprise ? Eh bien justement, on y venait. Je me relevai d’emblée, enjouée, et ne le vis pas venir lorsqu’il me fit descendre de la table en me prenant par les hanches. J’avais l’impression d’être un poids plume, c’était plaisant comme sensation, j’avais presque même le sentiment d’être une petite fille. Mais une petite fille ne buvait pas de champagne et ne se rendait pas chez un garçon qu’elle connaissait à peine sur un coup de tête.

Un bisou. Sur la joue. Il se moquait de moi ? Je fis la moue, horriblement déçue par ladite surprise à laquelle je ne m’attendais pas du tout. Cela dit, je ne m’étais attendue à rien mais je ne pensais pas que ce serait si… Innocent ? Eh bien, petite Liliana allait être servie. Sans que je ne visse rien venir, Kwang Ho posa ses lèvres sur les miennes. Et ce n’était pas juste un petit bisou, c’était un baiser, un vrai, un comme j’en rêvais. Un baiser qui allumait toute la passion que je refreinais violemment depuis des mois et auquel je ne pus que répondre avec la même ardeur. Le temps semblait s’être arrêté, suspendu, le genre de sentiment que je n’avais jamais ressenti. Mais toutes les bonnes choses avaient une fin et cela n’y faisait pas exception. Je ne réagis pas quand le baiser prit fin, j’avais le regard brumeux et l’esprit presque vide. J’avais du mal à réaliser ce qu’il venait de se passer. Je compris vaguement que Kwang Ho était parti chercher quelque chose, me laissant avec le brouillard qui occupait mes pensées. Et puis… je ne fis qu’esquisser un sourire béat, presque idiot. Cela pouvait paraître stupide mais quand même, c’était mon premier baiser en quelque sorte, un baiser bien réel, ni forcé ni feint. Alors l’euphorie qui m’envahissait n’était que naturelle. C’était la seule chose que j’étais encore capable de comprendre.

L’interpellation de mon acolyte me sortit de mes pensées. Ce dernier souhaitait continuer la fête dans sa chambre et ce, en testant la résistance de son matelas. Sauter sur un matelas ? Oh yeah. Il ne m’en fallut pas plus pour accourir vers la pièce où il venait d’entrer. Ni pour l’imiter en sautant comme une imbécile sur son lit. Cela dura plusieurs minutes, nous nous amusions comme des enfants insouciants, idiots que nous étions. Et puis finalement, après un énième saut, je me laissai tomber sur son lit, rebondissant quelques instants, allongée. Cela avait fini par me lasser au final alors voilà, stop. En revanche, la bouteille de vin qu’il avait amenée m’intéressa bien plus et je la lui volai sans la moindre hésitation. Je me surpris à lire l’étiquette de la bouteille, dernière chose que l’on faisait quand on était bourré, et souris en constatant qu’il s’agissait d’un vin italien. Si ça ce n’était pas une coïncidence. En bonne italienne que j’étais, j’adorais le vin et je n’attendis pas l’autorisation de mon partenaire pour en boire quelques gorgées. Pas mauvais.

« Cool ta surprise, lâchai-je subitement, c’était bien la bouteille de vin la surprise n’est-ce pas ? »

Sourire taquin aux lèvres, je n’étais pas idiote à ce point. Pas encore du moins. Mais bon, j’avais juste envie de l’embêter un peu alors voilà. Je lui passai toutefois gentiment la bouteille quand j’aperçus un miroir dans sa chambre et courus vers celui-ci. Mon reflet me fit lâcher un rire : j’étais si décoiffée que je décidai de détacher complètement mes cheveux et enlevai le bandeau placé dans ceux-ci. Il ne servait plus à grand-chose de toute façon. Je ne savais pas comment faisait Kwang Ho pour avoir l’air encore aussi impeccable, j’en étais presque jalouse. Je revins m’asseoir sur le lit, sans but précis, je me disais juste que je risquais moins de tomber en étant assise. Enfin. Comment dire ? Je ne réussis même pas à atteindre le lit à temps en fait. Je trébuchai sur je-ne-sais-quoi et tombai comme une larve sur le lit. Enfin pas exactement. Plutôt sur l’individu qui était sur le lit. Kwang Ho tomba donc à la renverse sur le lit et la bouteille alla rouler misérablement au sol. Bravo Liliana. J’émis toutefois un petit rire quant à ma maladresse, m’installant plus confortablement sur le jeune homme.

« T’es confortable tu sais ? Je pourrais m’endormir comme ça sans problème ! »

Enfin, si sa ma priorité était de dormir. Or c’était loin d’être le cas et il me semblait que c’était la même chose pour Kwang Ho. Nous étions partis pour veiller tard. Très tard.



Like A Wind
« I searched for a hand to hold that would be with me in the future. No matter how many times, if I’m with you, I can overcome anything. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas

https://newgeneration.forumactif.org/t1245-baek-liliana-i-will-survive https://newgeneration.forumactif.org/t1257-baek-liliana-i-m-addict-i-m-in-the-dark-i-m-dancing-in-the-dark#28123



Je suis une idole, aimez-moi ♥
Suh Kwang Ho

Suh Kwang Ho


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 90
•• J'habite : A l'écart des fans !
•• Métier : Chanteur/Rappeur, il faut croire ...

One Night And All Begin | Liliana Empty
MessageSujet: Re: One Night And All Begin | Liliana   One Night And All Begin | Liliana EmptyJeu 12 Juin - 21:26

TITRE :

 One Night And All Begin | Liliana




 


One Night ...
Liliana Ҩ


Euphorique. Je doute qu'il y ai un autre adjectif plus adéquat pour qualifier le jeune homme qui sautait sur son matelas. En y repensant il s'amusait plus en sautant sur son lit comme un enfant de 5 ans, plutôt qu'un dîner en tête à tête avec une ravissante idole. Surtout qu'il savait que des milliers voire millions de garçons tueraient pour avoir sa chance, celle de la faire rire, celle de l'amener dans son appartement et même jusqu'à sa chambre. Oh et n'oublions pas la danse privée, danse qui ressemblait plus à un strip-tease qu'à autre chose. Bref. Tout ça pour dire qu'avec tout ce qu'il avait eu la chance de faire, c'était un simple saut sur un matelas accompagné de Liliana qui l'amusait plus que tous ces moments passés avec elle. Bon, à vrai dire, la danse était son moment favoris sans aucune hésitation mais je doute qu'on puisse mettre cet instant magique au même rang que les autres. Bref. Sa compagne de jeu -sans aucun sous entendu- venait de s'écrouler sur le lit, elle semblait exténué par tout ça, il n'avait pas eu l'impression d'en faire trop, si ? A moins qu'il y ai une autre raison pour qu'elle s'arrête. Quoiqu'il en soit, le jeune homme ne tarda pas à la rejoindre, si elle ne jouait plus, il n'y avait plus d'amusement pour lui alors autant s'arrêter.

Son regard ampli de désirs voguait sur le corps de Liliana a la recherche d'une parcelle de son anatomie qui le séduirait plus que les autres. Le fessier de celle-ci n'étant pas a porté de vue, Kwang Ho fut dans l'obligation de basculer son attention sur la deuxième partie de l'anatomie d'une femme à laquelle, il ne pouvait résister: Les yeux de Liliana. Et non, ce n'était pas ce à quoi vous pensiez. Pour Kwang Ho, il n'y avait que deux atouts chez une femme qui pouvait le séduire sincèrement. La première, avoir un postérieur dés plus attrayant au point qu'il lui soit incapable de détourner le regard. La seconde était son regard, un regard qui lui ferait ressentir quelque chose au plus profond de son être. La plupart du temps, chez les prétendantes de Kwang Ho, la seconde passait souvent à la trappe. Bref. Kwang Ho fut sorti une nouvelle fois de ses pensées par le vol odieux de la jeune femme, venait-elle de lui subtilisé sa bouteille de vin ou avait-il simplement rêvé ? Il fit la moue pendant un temps, elle aurait pu demandé tout de même, néanmoins cela dura beaucoup moins longtemps que ce qu'il avait prévu. Elle venait de parler de sa surprise et sa question venait de lui arracher un immense sourire. Alcoolisé certes mais pas complètement idiot, il avait compris qu'elle le taquinait. Mais si elle voulait jouer, il jouerait aussi.

Sa main droite remontait le long de la jambe de la jeune idole pour s'arrêter en se plaquant sur la cuisse de celle-ci. Ses lèvres s'approchèrent dangereusement du lobe d'oreille de la jeune femme. Il se retint de le mordiller, il se contenta de murmurer: " La bouteille de vin n'était que l'avant goût de la surprise ..." Puis il s'écarta en se tordant littéralement de rire, à tel point qu'il ne vit pas l'idole descendre du lit en direction d'un miroir. Kwang Ho avait de plus en plus de mal à rester ... Innocent. J'entend par là que la jeune femme était devenu son unique centre d'attention, et il ne souhaitait s'amuser qu'avec elle. Il en avait un peu marre de l'attendre d'ailleurs. " Lili ... Si je deviens ton petit-ami, j'ai le droit à tes fesses ou pas ? Je suis sûr que oui ! Alors, je le suis maintenant !"

Vous l'aurez compris, Kwang Ho avait depuis longtemps dépassé le stade de "j'ai-beaucoup-trop-bu" et serait plus proche de "un-verre-de-plus-et-je-tombe-pour-toujours". A ce stade de la soirée qui s'en occupait ? Personne, parce que tout le monde s'amusait et puis ce ne sont que des délires d'ivrognes, personne ne les retenait, n'est-ce pas ? Liliana revenait tout sourire. Même ses cheveux complètement décoiffés ne lui enlevait en rien de son incroyable sex-appeal. Quoique la chute qui suivit la fit diminuer un petit peu, Kwang Ho cru mourir de rire avant qu'elle ne s'effondre sur son torse et qu'elle lui coupe littéralement le souffle. Mais son rire repartit de plus belle lorsqu'elle lui expliqua qu'il était confortable et qu'elle pouvait s'endormir sans problèmes. Le rappeur remit une de ses mèches ébouriffés en place derrière son oreille. " Pas question que tu dormes, je veux mon dû de petit copain d'abord" déclara-t-il en faisant les grosses joues et basculant la jeune femme sur le dos.


Spoiler:
 







My Family ~
Maybe I'm going crazy, maybe I'm losing my mind but ... You have to live it to understand it. I guess like everyone I can smile.  - blackheart & crédits.  
Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Baek Liliana

Baek Liliana


Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 415
•• J'habite : Jongno-Gu
•• Métier : Idole

One Night And All Begin | Liliana Empty
MessageSujet: Re: One Night And All Begin | Liliana   One Night And All Begin | Liliana EmptyMar 17 Juin - 15:34

TITRE :

 One Night And All Begin | Liliana




 

Je n’aurais jamais pensé qu’une soirée puisse être aussi drôle. Je riais comme je n’avais jamais ri et en plus désormais j’avais trouvé un oreiller des plus confortables. Oui, tout ce à quoi je pensais à l’instant, c’était que Kwang Ho n’était pas si mal pour dormir, il y avait des matelas bien moins pratiques pour dormir, c’était sûr. J’étais contente, j’étais dans ma petite bulle de bonheur et je ne comptais pas en sortir de sitôt ! Le plafond de la chambre du jeune homme me semblait alors des plus intéressants et je le contemplais, béate en me disant que je n’échangerais ma place pour rien au monde. Et ce n’était sûrement pas les millions de fans de Kwang Ho qui me désapprouveraient haha. Je lâchai un rire niais en me rappelant que l’idole s’était autoproclamé être mon petit-ami, sans que je n’eusse mon mot à dire là-dessus. Honnêtement, ce n’était sûrement pas moi qui m’y opposerais, au contraire. Mais c’était drôle, je n’étais d’ailleurs plus en état de prendre la moindre chose au sérieux. Il aurait pu m’annoncer que son chien venait de mourir, je me serais esclaffée sans prendre conscience de la gravité de la chose. Alors sa « déclaration » ne m’émut pas plus que ça, cela me fit plus rire qu’autre chose.

Sans réellement m’en rendre compte, je fixais Kwang Ho dans les yeux, comme hypnotisée, pour une raison qui m’échappait. Je sentais juste la chaleur monter définitivement et des espèces de chatouilles dans le ventre. Je suivis sa main du regard lorsqu’il replaça délicatement l’une de mes mèches de cheveux. S’il voulait me recoiffer, il avait du travail et bien du courage. Mais il ne me semblait que cela fût au cœur de ses préoccupations pour le moment, bien au contraire. « Et pourquoi ne pourrais-je pas dormir ? » lui répliquai-je sur un ton volontairement provoquant. Mais une fois encore, je ne pus que lâcher un rire franc quand il gonfla les joues. Je n’arrivais plus à suivre entre la tension physique évidente qui prenait de plus en plus d’ampleur entre nous et l’aspect joueur de la situation. Je ne savais pas pour quelle option Kwang Ho allait opter et honnêtement, s’il m’avait proposé une partie de jeu vidéo de suite, cela ne m’aurait pas surprise. Après tout, passer d’un fougueux baiser à une séance de sauts joyeux sur le lit ne nous avait pas posé problème, ni à l’un ni à l’autre. Pour moi, il n’y avait rien de prévisible dans tout cela, il pouvait me sauter dessus comme m’attaquer avec des guilis. Sans doute était-ce un peu étrange quand on y pensait, mais encore une fois, je n’étais pas en état de m’attarder sur un aspect logique et rationnel.

Ainsi, je ne m’offusquai pas quand Kwang Ho me bascula sur le dos sans prévenir. Mais j’avais compris quelle option il avait choisie et j’esquissai un petit sourire malicieux. Ainsi, nous allions finalement passer à ce qu’on appelait « les choses sérieuses ». Je n’étais pas inquiète mais impatiente, pas angoissée mais euphorique –une fois n’est pas coutume. Je me sentais sur un petit nuage, baignée d’ivresse – on ne pouvait pas dire le contraire, ahem – et je laissai libre court à mes gestes, ne pensant plus à rien sinon à Kwang Ho. La nuit promettait d’être longue, très longue et je ne me doutais pas un instant que cela aurait le moindre impact sur notre futur. Je ne pensais en rien aux conséquences qui allaient suivre, non seulement sur le plan émotionnel, mais aussi sur un tout autre terrain beaucoup plus problématique…

Spoiler:
 




Like A Wind
« I searched for a hand to hold that would be with me in the future. No matter how many times, if I’m with you, I can overcome anything. •• .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas

https://newgeneration.forumactif.org/t1245-baek-liliana-i-will-survive https://newgeneration.forumactif.org/t1257-baek-liliana-i-m-addict-i-m-in-the-dark-i-m-dancing-in-the-dark#28123




Contenu sponsorisé





One Night And All Begin | Liliana Empty
MessageSujet: Re: One Night And All Begin | Liliana   One Night And All Begin | Liliana Empty

TITRE :

 One Night And All Begin | Liliana




 



Revenir en haut Aller en bas

 

One Night And All Begin | Liliana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Generation :: C'est la fête à la New Génération :: The endBut nothing really disappears :: Finished stories-