AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -63%
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V10 2-en-1
Voir le deal
219 €

Partagez



Anonymous

Invité


Invité



I'm back [Elisa] Empty
MessageSujet: I'm back [Elisa]   I'm back [Elisa] EmptyDim 17 Fév - 9:01

TITRE :

 I'm back [Elisa]




 

Une nouvelle journée qui commence. Je peux le sentir à cause des rayons de soleil qui caressent ma peau, ces rayons qui traversent les rideaux de ma chambre. C’est rare que je me lève si tardivement huit heures du matin bien que, j’ai encore le temps pour me rendre à l’agence. Je me met en position assise avant de me passer une main dans ma touffe de cheveux et, quand mon regard tombe sur le petit bout de chou qui dort à poings fermé sur mon lit, un doux sourire apparait et je remonte doucement les couvertures sur lui afin qu’il n’attrape pas froid. Evan n’est pas arrivé à dormir il fallait dire que ma mère avait oublié de prendre son fameux doudou qu’il a toujours dans ses bras avec sa sucette. Et, ne parlons pas que la Corée pour lui doit lui paraitre bien étrange même si, ce n’est qu’un enfant. Je décide de me lever je sais que ma mère ne va pas tarder à arriver pour garder Evan et le reprendre. C’est fou comme le temps passe vite quand il est en ma compagnie. Il est jeune, très jeune mais, je peux dire sans problème qu’il a hérité d’un vrai caractère de cochon comme son père. Mes parents rigolent en disant que Evan me rendait ce que je leur avais fait. Au fond, j’espère pas ! Je ne veux pas qu’il tourne comme moi j’ai tourné. Et, je veillerais à ce qu’il ne prenne pas le même chemin que moi excepté pour la danse. Alex m’a dit que le petit ange qui dort en ce moment, commençait à sautiller dès qu’il entendait une musique à la radio et, je m’en suis aperçu aussi bien assez tôt. Il ne parle pas encore très bien mais, je peux voir qu’il frappe des mains et sourit tout le temps tout en déballant des « Nanananana ». Un dernier regard, je me penche pour embrasser son front une fois que je me suis préparé et passe une main dans ses cheveux. Je remercie le ciel de me l’avoir donné. De m’avoir donné ce que j’ai de plus chère. Quand je le vois… Je me dis que je serais bien malheureux si je ne l’avais pas. Il est devenu ma nouvelle source d’inspiration et, je vais tout donner pour le groupe Wonderland.

J’entends des coups sur la porte en bois de mon appartement, cela doit être ma mère alors, je me dépêche de prendre mon sac que j’ai préparé la veille pour enfiler la lanière sur mon épaule et aller lui ouvrir la porte pour tomber sur un visage souriant. Je lui offre un sourire avant de lui faire la bise je dois dire que j’ai appris ces dernières années à mes dépends combien mes parents m’étaient importants et, étaient mon piller dans cette nouvelle vie. On se parle un peu mais, je préfère me dépêcher pour les entraînements. Alors, je ne déjeune pas au grand dam de ma mère à qui je baise le front pour lui dire de passer une bonne journée et surtout, de la remercier d’élever mon fils quand je ne le peux pas. Quand je pars de l’immeuble je suis serein je sais que mon fils est entre de bonnes mains et, je me dis que j’ai vraiment du faire souffrir mes parents avec toutes ces histoires. J’ai eu peur qu’ils rejettent Evan surtout mon père avec qui je me prenais bien souvent la tête parce que ce n’était pas ce qu’il avait espéré pour moi. Au moins, j’aurais fait mon service, service alors que je ne suis même pas coréen à 100% ! En allant jusqu’à l’agence je pense à plusieurs choses. L’une d’entre elles est évidemment pour mes proches de l’agence que je n’ai pas revus. Il y a de nombreuses personnes que je n’ai pas revu depuis mon retour. Faut dire que j’ai préféré pour le moment les éviter un peu comme la peste. Je suis lâche ? Je ne l’espère pas mais, c’est difficile de revoir tous ces visages après être partit comme je l’ai fait. Je ne regrette pas mon geste, je ne regrette pas ce qui s’est passé. Je ne pensais pas avoir de compte à rendre à quiconque. Les seules personnes qui le mériteraient se comptent sur les doigts d’une main et quand bien même, je donnerais enfin mes raisons, cela ne changerait pas le fait que j’ai dû les décevoir.

Un soupire traverse mes lèvres quand j’arrive devant l’imposant bâtiment qui nous sert d’agence. J’ai toujours une légère anxiété qui me prend avant que je ne franchisse le hall d’entrée. La raison ? Je la connais parfaitement, c’est parce que j’ai peur de rencontrer des personnes de mon « passé ». Non pas que j’ai tiré un trait sur eux non… J’aimerais les revoir mais, comment dire… Tous ont une personnalité des plus explosives. Je sais parfaitement que je me prendrais certainement une grande claque voir un coup de poing et, je l’aurais mérité. En fait, c’est de voir qu’ils m’en veulent mais, bon on ne peut rien y faire. Tant pis, je ne me suis jamais défilé je ne vais pas commencer maintenant. Je les vois ben j’agirais comme bon me semblera ! Quand j’entre dans le bâtiment je m’incline doucement pour saluer les personnes déjà présentes. S’il y a bien une chose qu’il faut avouer dans cette agence c’est qu’ici tout le monde était bien matinal qu’ils me donnaient l’impression d’être un retardataire réellement !! Je décide de me rendre dans la cuisine de l’agence pour prendre un café bien corsé avant de commencer la journée. Le gobelet en plastique et le liquide noir bien chaud à l’intérieur je déambule dans les couloirs à la recherche d’une salle de danse libre. Je vois une porte entre-ouverte et, je pousse avec le bout de mon pied droit celle-ci pour attraper de mon regard une silhouette que je reconnaitrais entre mille même si, elle était de dos à moi. Je suis un peu paralysé et un choix s’impose à moi. Repartir comme si de rien n’était ou alors aller vers elle… Elle est devenue encore meilleure par rapport à la dernière fois… Je vide mon verre d’un trait avant de jeter ce dernier dans une poubelle et de m’approcher d’elle. Tant pis pour ce qui arrivera ! Je pense que je suis suicidaire mais, c’était trop tentant et puis..

« -Devine qui je suis ~»

Fis-je après être arrivé jusqu’à elle en silence et rapidement et plaquant soudainement mes deux mains devant ses yeux alors que je me collais à elle pour que son dos rencontre bien mon torse alors que mon souffle lui, allait se cogner au creux de son oreille..

Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



I'm back [Elisa] Empty
MessageSujet: Re: I'm back [Elisa]   I'm back [Elisa] EmptyDim 17 Fév - 21:03

TITRE :

 I'm back [Elisa]




 

tenue ▬ J'avais déjà tout prévu pour aujourd'hui, j'allais m'entraîner sur une chorégraphie que j'ai vue sur youtube hier soir. Pour l'instant, j'étais allongée sur mon lit. C'est aux alentour de huit heures, je n'avais pas réussi à dormir. De plus, mon colocataire n'était pas rentré du coup je m'inquiétais un peu (beaucoup). Je me comportais comme une maman, même si j'étais plus jeune que lui. C'est plutôt lui qui doit s'occuper du gros bébé que je suis ! J'ai beau faire la femme forte, au fond je suis toute fragile. Mais personne n'est censé le savoir ! Je n'aime pas pleurer, pourtant que je le fais je me sens vraiment mieux après. C'est comme ça pour tout le monde ? J'étais encore sur mon lit, enroulée comme un sushi sous ma grosse couette d'hiver (enfin de toutes les saisons, même en été je la garde). Oui je garde ma grosse couette en hiver, c'est juste que je n'ai que ça comme couverture. En été, je dors sois en sous-vêtements ou complètement à poils. Il fait très chaud en été. J'avais mes cheveux en batailles, j'avais les cheveux de deux couleurs : blond avec la moitié rose/rouge. La couleur commençait à partir, c'était dommage ! J'adorais cette couleur, j'ai toujours eu cette coupe depuis mes débuts. Quoi que non, au début j'étais brune et après je me suis faites blonde. Mais j'ai toujours eu une frange, je l'aime. Mon portable se mit à vibrer, je tendis le bras et saisit mon portable. C'était un message de mon frère, il me disait de prendre soin de moi. Il est adorable mon frère. J'avais faim, mon ventre gargouillait. Seulement, je n'avais pas envie de me lever. J'étais trop bien sous ma couette, il fallait que je songe à me lever... Je retirai la couette de sur moi et commença à marcher, la tête dans les fesses, les cheveux en bataille et le pyjama tout mort. Je baillai et sans m'en rendre compte je marchai tout droit contre un mur. « Putain ça fait mal… » Les murs, ça fait super mal quand on se les prend en pleine face. Surtout le matin quand tu viens de te réveiller... Je me dirigeai vers la cuisine, je pris un bol de céréales et c'est tout. Je saisis mon ordinateur et alla m'asseoir sur le canapé avec mon bol. C'était calme, trop calme pour moi. Je n'aimais pas me retrouver toute seule, vivement que Seung Joo revienne. Je risquai de le croiser dans l'agence vue que j'y allai tout à l'heure. J'étais habitué à ne pas le voir souvent, mais c'était vide sans lui. Je regardai des sites avec mon ordinateur, je n'avais que ça à faire. Et puis je me rendis sur youtube, histoire de regarder cette chorégraphie. J'avais une assez bonne mémoire, du coup je mémorisais vite les chorégraphies et c'était bien pratique. J'étais enfin motivé, j'enfilais un jeans noir, un débardeur blanc avec une chemise assez large à motif camouflage et des simples baskets noir. Je pris mon portable, mon sac (avec mon rubicube dedans) et pris une casquette et des lunettes noires. Je mis un chewing-gum dans ma bouche et sortit enfin de chez moi, je refermai la porte derrière moi et mit les clefs dans mon sac. Je n'aimais pas me faire reconnaître quand j'étais dans les rues, c'est un inconvénient quand on est célèbre. Tu dois faire attention à tout quand tu es célèbre, tes tenues, tes hattitudes, les personnes que tu fréquentes... C'est assez énervant, mais j'adore ce métier. Même si je vois rarement ma famille. Une fois arriver devant l'agence, j'enlevai ma casquette et mes lunettes et rentra. L'agence était assez pleine, je saluai toutes les personnes que je croisai. J'étais à la rechercher d'une salle de danse, je voulais absolument m'entraîner sur cette chorégraphie. Je trouvai enfin une salle, je posai toutes mes affaires et sortit mon portable pour mettre la musique. J'avais la chorégraphie en tête. Je commençai, sauf que j'étais trop rapide. Je mis mes cheveux en arrière en plaquant ma frange. « Courage Elisa, tu vas y arriver ! » me dis-je à moi-même. J’y arrivai de mieux en mieux, j’étais de dos et quelqu’un vint me mettre ses mains sur mes yeux. « Devine qui je suis ~ »Cette même personne collait son torse contre mon dos, je sentais son souffle juste derrière mon oreille. « Seung Joo ?! » M'écriai-je en me retournant. Ce n'était pas lui, c'était Dean... Mon sourire disparu faisant place à une grimace. Non. Je m'étais dit de l'oublier et le revoilà. Ce n'est pas possible, je me mordais la lèvre. Je le regardai de bas en haut avant d'arrêter mon regard sur son visage. Il m'a manqué, c'est horrible. J'ai envie de l'engueuler parce qu'il ne m'avait rien dit à propos de l'armée, j'avais envie de pleurer ou même de le serrer dans mes bras. Mais je ne le pouvais pas, je n'en étais pas capable. J'avais perdu ma langue, plus aucun son ne voulait sortir de ma bouche. « Tu m’énerves… » Je ne pouvais dire que ça, mais cela voulait tout dire. Je baissai la tête pour retenir mes larmes, j’étais énervée. Mais j’étais aussi contente de voir qu’il était encore en vie. Je lui tenais le bras, j’avais l’air malade. Je le détestais, je lui dis froidement. « Pourquoi tu ne m’as rien dit ? Tu sais que tu peux me faire confiance Dean ! » Criai-je. Je lui en voulais, pendant son absence j’étais mal. Tous les jours, je cherchai à avoir de ses nouvelles, mais rien ! Rien du tout. « Chaque jour j’essayais d’avoir de tes nouvelles et puis toi… Tu ne prends même pas le temps de m’appeller, même deux minutes ça m’aurait fait plaisir ! » Lui dis-je sur le ton d’une fille qui va pleurer dans les trois secondes qui suivent. J’éteignais la musique, je pense qu’il ne savait pas à quel point son départ m’avait fait souffrir.

Spoiler:
 




Dernière édition par Bang Elisa le Mar 19 Fév - 17:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



I'm back [Elisa] Empty
MessageSujet: Re: I'm back [Elisa]   I'm back [Elisa] EmptyLun 18 Fév - 17:34

TITRE :

 I'm back [Elisa]




 

Seung Joo c’était qui ? Très bonne question même si, j’étais certain d’avoir déjà entendu ce nom quelque part. Probablement un autre trainee que j’ai dû rencontrer mais, pour le moment je me concentrais sur elle. Un peu déçu et triste qu’elle ne m’ait pas reconnue mais, en même temps, j’en demandais un peu trop de sa part. Parce que vu la perte de son sourire et l’expression assombrie de son visage, cela me prouvait que je devais être la dernière personne qu’elle souhaitait voir en ce moment. Alors comme ça elle avait un garçon qui lui avait volé son cœur ? J’étais heureux pour elle si tel était le cas. Parce qu’elle le méritait amplement. Je perdis moi aussi mon sourire en même temps, je m’étais préparé à recevoir sa colère. A recevoir ses mots alors, même si cela fait mal, j’encaissais et ne montrait rien. C’était tout moi et on ne me changerait pas. Même à l’entente de ces mots : « Je te déteste ». Elle ne pouvait pas être plus claire. Je ne m’étais pas fait d’illusions à ce qu’ils soient tous comme Mi Ae, qui n’avait rien dit d’aussi fort à mon encore au contraire, elle ne m’avait démontré que de la joie et du bonheur de me revoir. Comme pour Mi Ae, j’avais envie de prendre dans mes bras Eli mais, pour le moment je restais stoïque et n’osait pas un geste d’attention à son égard. Elle semblait fragile que je me détestais cependant, je ne pensais pas qu’elle était aussi attachée à moi. Pour être honnête, je pensais qu’elle m’oublierait avec le temps, ce fut même l’une des raisons pour lesquelles je n’ai pris aucun contacts hormis ma cousine après ce fichu scandale qui a bien failli ruiner ma carrière musicale même si, pour certains elle est déjà gâchée. Je ne partage pas totalement cet avis et je le prouverais mais pour l’heure, mes seules pensées étaient tournées vers « elle ». Je n’ai pas retiré mon bras de sa prise au contraire, cela me donnait l’espoir qu’elle ne me détestait pas complètement si ? Est-ce que j’avais tort de me rattacher à cet espoir ? Mon cœur se serra mais, là encore je ne montrais rien. Je faisais le fort mais, je ne l’étais pas tant que ça au final. Qu’est-ce que j’aimerais être aussi fort que Gabriel mais, c’était la vie. C’était ainsi et, je devais avancer. Oui je savais que je pouvais lui faire confiance mais, qu’elle ne croit pas qu’elle était la seule à qui je n’ai pas donné de nouvelles. Il y avait mon aîné aussi le frère de Bri’ à qui je n’avais pas donné de nouvelles et pire que tout que j’avais du décevoir… Yong Jae… Je ne sais pas comment je vais faire pour lui rendre visite… Cela m’était plus douloureux que je me l’étais imaginé en fin de compte. Quand j’y pense j’ai été un véritable enfoiré ça je le sais !!! Je m’en voulais véritablement et en même temps pas. Quand elle me tourna le dos sur ces derniers mots lâchés pour éteindre le poste je n’eue qu’une envie à cet instant, celle de la prendre dans mes bras. Je ne me retins d’ailleurs pas vraiment en encerclant son cou de mes deux bras pour lui glisser :

« - Pardonne-moi… Tu peux me traiter de tous les noms, tu peux même encore crier après-moi mais, s’il te plait ne pleure pas ! Tu es bien trop belle pour pleurer !»

Ces mots étaient sincères puis, la voir pleurer me ferait plus de mal que les mots violents ou les coups qu’elle pouvait m’offrir en guise de représailles. Je lui fis une bise sur la joue pour lui dire que j’étais bien là et, que j’étais prêt à accueillir toute sa rancune qu’elle avait certainement nourrit à mon égard pendant ces deux années d’absence. Il est vrai que j’aurais dû lui dire. L’appeler mais, entendre sa voix m’aurait été trop douloureux surtout si je l’avais entendu pleurer au téléphone. Je pense qu’il était plus simple pour moi, qu’elle et les autres me haïssent qu’ils m’aiment. J’ai déjà souffert de ne pas avoir vu mon fils grandir. Heureusement, qu’il n’a qu’un an et demi mais, pour moi, ne pas l’avoir faire son premier pas, ses premiers mots, qu’il m’appelle « papa » je dois avouer que ça fait mal de savoir que c’était ma bande qui étaient présents pour ça et moi, j’étais enfermé dans un camps d’entraînement. Je me mis à déposer soudainement pour la deuxième fois consécutive mes lèvres mais, cette fois pas sur la joue mais, sur l’une de ses tempes. De là, je me mis à la lâcher pour la laisser se retourner vers moi.

« -Je ne sais pas si cela t’aidera à aller mieux mais, j’ai coupé les ponts avec pratiquement tout le monde. Je ne voulais pas t’embarquer toi et les autres dans mon enfer. De plus, je l’avoue cela m’aurait été dur de t’entendre derrière le combinés. Je l’avoue je n’ai pensé qu’à moi et me suis protégé aussi. Cela ne veut pas dire que je vous aie oublié. Que je t’ai oublié. Je me suis tenu au courant de tes nouvelles, je suis heureux de voir que tu as réussis. Tu le mérites. Je ne t’ai pas oublié. Si tu veux me donner une claque tu peux mais, s’il te plait ne pleure pas !»

Je me mis à m’incliner devant elle pour lui montrer que je m’excusais. J’ai parlé calmement après tout, je ne suis pas du genre à fondre en larmes. J’étais capable de tout recevoir d’elle. Vraiment tout, parce qu’elle était quand même une amie à qui je tenais, que je tiens toujours d’ailleurs. Même si, ce n’est plus réciproque. Cela ne veut pas dire que je l’abandonnerais à nouveau. Au contraire, je veillerais sur elle de loin.


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



I'm back [Elisa] Empty
MessageSujet: Re: I'm back [Elisa]   I'm back [Elisa] EmptyJeu 21 Fév - 21:08

TITRE :

 I'm back [Elisa]




 

Ce matin je m’étais levé de bonne humeur et maintenant j’étais d’assez mauvaise humeur. Je n'étais pas énervé, enfin un peu. Mais j’étais triste, je ne m’attendais pas à revoir Dean ici. J’étais vraiment heureuse de le voir, mais je n’arrivai pas à lui pardonner. Je dois avouer qu’au bout d’un certain temps j’avais essayé de l’oublier, j’avais réussi pendant un moment et puis je l’ai revu dans un magazine il n’y a pas longtemps. Tous mes efforts n’avaient servis à rien ! Je me rappelais des bons moments que j’avais passé avec Dean, mais ça c’était avant (non je ne fais pas comme la pub !) Peut-être que lui aussi aller me détester vu comment je viens de me comporter avec lui. Je n’étais qu’une idiote, je ne pensais qu’à moi. Je n’avais pas pensé une minute à ce qu’il pouvait penser ! J’étais énervée, heureuse et triste à la fois. Je ne m’étais pas préparer mentalement à le revoir, du coup ça me faisait un choc plus ou moins gros. Je mis mes cheveux en arrière, j’avais envie de pleurer, mais il fallait que je me retienne. Je n’avais pas le courage de le regarder dans les yeux, j’étais quasiment sure que j’avais les yeux tout rouge. Je ne voulais pas qu’il me voit comme ça. J’avais envie de m’enfuir en courant ou de crier, mais j’allais le faire passer pour une grosse folle, j’avais l’habitude. Si des fans ou même des paparazzis me voyait en train de pleurer ils ne se gêneraient pas pour prendre des photos ou lancer des rumeurs. Je ne le montrai pas, mais je suis vraiment contente qu’il soit venu me voir ou plutôt qu’il soit tombé sur moi et qu’il ne s’est pas enfuit comme un lâche. Enfin bref j’étais vraiment bizarre aujourd’hui. Quand je me retournai pour éteindre la musique, je sentis ses bras venir encercler mon cou. J’avais envie de me retourner et de le prendre dans mes bras, mais impossible. « Pardonne-moi… Tu peux me traiter de tous les noms, tu peux même encore crier après-moi mais, s’il te plait ne pleure pas ! Tu es bien trop belle pour pleurer ! » Ne pleure pas, c’était trop demander. J’avais envie qu’il parte pour qu’il arrête de me faire souffrir, je sais que j’étais vraiment méchante avec lui. Mais son départ m’avait fait très mal, même si j’ai bien été occupé, j’ai pensé à lui. Bon je l’avoue, pendant une période je l’avais oublié… J’étais maintenant face à lui, je le regarder même si j’avais envie de pleurer comme un enfant de trois ans qui vient de casser sa poupée. Je ne faisais que tirer le bas de ma veste, je ne savais pas quoi faire. Je sentis ses lèvres se poser sur ma joue. Je m’essuyai la joue, j’allais jouer la chieuse/méchant jusqu’au bout ! Je l’avais très mal prit son départ, oui. Encore une fois, je ne disais rien. J’attendais le bon moment pour pouvoir parler et surtout pour pouvoir m’énerver. J’avais envie qu’il sache à quel point il m’avait fait souffrir. Et aussi j’avais très envie de régler cette histoire et de le sérer bien fort dans mes bras. Mes jambes tremblaient, c’était peut-être l’effet de la colère ou… ? Je ne m’y attendais pas, mais il reposa ses lèvres au niveau de mes tempes. « Lâche-moi. » Lui dis-je froidement. Et il se mit à s’incliner devant moi. « Je ne sais pas si cela t’aidera à aller mieux mais, j’ai coupé les ponts avec pratiquement tout le monde. Je ne voulais pas t’embarquer toi et les autres dans mon enfer. De plus, je l’avoue cela m’aurait été dur de t’entendre derrière le combinés. Je l’avoue je n’ai pensé qu’à moi et me suis protégé aussi. Cela ne veut pas dire que je vous aie oublié. Que je t’ai oublié. Je me suis tenu au courant de tes nouvelles, je suis heureux de voir que tu as réussis. Tu le mérites. Je ne t’ai pas oublié. Si tu veux me donner une claque tu peux mais, s’il te plait ne pleure pas ! » Et encore une fois il me demandait de ne pas pleurer, je le regardais s’incliner puis je décidai enfin de prendre la parole. « Si tu ne veux pas me voir pleurer, tu n’as qu’à partir. Je n’aurai pas eu envie de pleurer si tu n’étais pas venu me voir. Je te l’ai dit, je te déteste… Même si je suis contente que tu sois enfin là. » Dis-je toujours froidement, je le fis se redresser, je n’aime pas les gens qui s’inclinent comme ça. Je suis une fille, je suis chiante. Même trèèèès chiante. Je soupirai et j’essayai en même temps de faire disparaître les larmes qui commençaient à couler sur mes joues. « Tu es vraiment un idiot Dean… » Dis-je en me mettant à pleurer, c’est bon j’avais craqué. Cette histoire me faisait plus de mal qu’autre chose, je n’aime pas me montrer méchante envers les autres. C’est pour ça que j’aime bien régler les problèmes vites. Comme ça je suis tranquille ! D’habitude je ne pleure jamais, surtout pas devant d’autres personnes. C’était Dean, je ne veux pas qu’il me voit en train de pleurer ! C’est pour ça que je me mis à essuyer mes larmes avec ma manche et que je cachai mon visage derrière mon bras. « Tu as vu dans quel état tu me mets … ? Je n’aime pas pleurer. »

Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



I'm back [Elisa] Empty
MessageSujet: Re: I'm back [Elisa]   I'm back [Elisa] EmptyVen 22 Fév - 19:24

TITRE :

 I'm back [Elisa]




 

Il fallait que je m’y attende à ce qu’elle soit aussi froide avec moi. Et même froide, je la trouvais réellement magnifique. Maso ? Peut-être un peu je dois bien l’avouer. Combien de personnes ai-je fait souffrir ? Oh je suis certain que la personne qui doit me détester le plus n’est autre que Yong Sun. Je m’étais excusé et, j’étais malgré tout content qu’elle me parle. Parce que l’ignorance est le pire des mépris. Je me relève et me retiens de sourire quand elle me traite d’idiot. Elle aurait pu choisir d’autres mots pour me qualifier mais, elle ne l’a fait et, pour ça, je l’en remercie. Est-ce que je peux espérer qu’on puisse tourner la page si facilement et repartir sur de bonnes bases ? L’espoir fait vivre dit-on. Malgré tout, mon petit espoir disparut quand je vis ces perles salées sortirent de ses yeux pour rouler sur ses joues. Pourtant, elle était toujours belle même en larmes. Je m’avance petit à petit vers elle pour lui prendre doucement le poignet afin qu’elle ne se cache pas de moi afin d’essuyer moi-même ces billes salées à l’aide de mon pouce. Je ne voulais pas la voir pleurer de cette façon et en particulier pour un gars comme moi. Je ne suis pas un modèle à suivre. Il vaut mieux pour les plus jeunes de mon groupe de ne pas suivre la même voie que moi. Qu’ils fassent leurs propres expériences, je serais là pour les couvrir. Je souris doucement à Elisa tout en continuant d’effacer ses larmes qui ne voulaient plus s’arrêter :

« - Pourquoi pleure-tu pour un idiot ? Ne pleure pas pour un imbécile comme moi ! Pleure pour ton idéal masculin, mais, moi je ne mérite pas ces larmes. Je vais partir si cela te permet d’arrêter !»

Je parlais avec sincérité. Si, elle ne voulait plus me voir alors, je ferais tout pour que nos chemins se croisent rarement. Je me mis à passer une main dans ses cheveux avant de déposer une nouvelle fois mes lèvres sur son front à travers cette frange. Je l’adorais, Eli était une fille qui voulait se montrer forte devant les autres mais qui, étaient tellement plus. S’il pouvait y avoir des personnes qui pouvaient voir ce que je vois, alors j’espère que cette personne saura prendre soin d’elle. Peut-être qu’elle est déjà en couple et dans ce cas, je devrais vérifier s’il est clean. Je ne veux pas qu’elle traine avec une personne intrigante. Un homme qui pourrait posséder de vilains secrets. En vérité, on ne connaissait jamais quelqu’un totalement. Tout le monde possède des zones d’ombre, et ne veut pas les montrer. J’en fais partis. Je ne suis pas un gars bien. Je suis du genre Bad Boy. Personne ne peut dire le contraire même mes tatouages le prouvent ou peut-être que ce n’est pas vrai. Je replace quelques mèches blondes derrière son oreille avant de lui sourire doucement. Je ne veux pas qu’elle pense que je la déteste. Si, elle veut me voir, me parler je serais là. Je veux juste lui laisser le temps de se faire à l’idée que je suis de nouveau à l’agence et, aussi tout le temps dont elle aura besoin pour me pardonner si, elle y arrive un jour. Dans cette hypothèse alors, je serais l’homme le plus heureux si on pouvait passer du temps comme avant. Elisa est particulière enfin toutes, les personnes de mon passé me sont précieuses excepté certains gars disons que, je ne leur ai jamais dis voilà tout.

« - Ce n’est pas un nouveau abandon. Je te laisserais tout le temps que tu veux. Si tu veux me revoir, je serais probablement dans une salle de danse tu me connais n’est-ce pas ?»

Je lui fis un nouveau clin d’œil. Je ne voulais pas laisser seule en pleurs même si, elle semblait d’être calmée. Lui ébouriffant doucement les cheveux je finis par embrasser le dessus de sa tête après l’avoir rapproché de moi. Une dernière étreinte qu’elle le désire ou pas. Je voulais lui donnais ma chaleur. Je la tenais juste ainsi sans un mot. Que pouvais-je dire d’autres que ce que j’ai dit ? Elle m’a dit qu’il valait mieux que je parte même si, elle était heureuse de voir que je sois venu vers elle. Il y a une époque, je ne crois pas que j’aurais eu le courage de venir la voir pourtant, c’était la moindre des choses que je lui devais. Fuir, n’a jamais arrangé quoi que ce soit entre nous sois dit sinon, cela se serait su avec le temps non ? Peut-être que ce que je ressentais à cet instant, cette boule dans la gorge parce que j’étais ému de la revoir, touché par ses larmes et, étrangement je l’ai trouvé plus que jamais quand elle a laissé ses pleurs mouillaient son visage magnifique. Quelque chose doit clocher en moi. Il est peut-être temps que je la lâche sinon, je vais sans doute me prendre un coup de sa part. Je lui souris doucement mettant mes mains dans mes poches pour finir par lui dire :

« - Bon, je vais te laisser.. Puisque c’est ton souhait. Je vais le respecter. Cela fait plaisir de voir que tu te portes bien et, de te revoir tout court. Tu es devenue plus belle qu’il y a deux ans.»

Je recueille une dernière larme sur mon indexe en lui caressant la joue avant de faire quelques pas en arrière et de me retourner pour me diriger vers la sortie. Mon cœur était lourd mais, je ne désirais pas la voir pleurer par ma faute. C’est ainsi que je m’avançais doucement vers la sortie pour aller m’entraîner ailleurs mais, c’était sans compter sur « elle », sur sa voix… Qui me stoppa dans mon élan.


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



I'm back [Elisa] Empty
MessageSujet: Re: I'm back [Elisa]   I'm back [Elisa] EmptyMar 26 Fév - 22:16

TITRE :

 I'm back [Elisa]




 

Je devrais me mettre à travailler un peu, hier je n’avais quasiment rien fait quant à aujourd’hui, je devais apprendre cette fameuse chorégraphie, mais je ne peux pas. J’ai la tête vraiment ailleurs, c’était en partie à cause de Dean. De toute façon, c’était toujours la faute des autres pour moi. Mes larmes ne voulaient pas arrêter de couler, c’est fou comment je craquais vite. C’est énervant, chaque fois qu’il y a un truc triste, je suis la première à me mettre à pleurer. Le pire c’est que mes larmes ne voulaient pas s’arrêter et c’était ça le plus embarrassant. Le problème, c’est que si je pleure trop longtemps, je ne pourrai pas sortir l’excuse du ‘’j’ai quelque chose dans l’œil’’ ou alors ‘’c’est la poussière’’. Je ne manquais jamais d’excuse débiles, je l’ai déjà dit je ne veux que personne me voient pleurer. Je suis plutôt chiante comme fille. Je me demande comment ma famille pouvait me supporter ? Certes, depuis la mort de mon père j’essaie de laisser ma mère tranquille et d’arrêter de la coller comme je faisais petite, mais je n’y arrive pas. C’est maintenant que je me rends compte que je suis chiante. Enfin bref. Je n’arrivai pas à me contrôler, mes larmes coulaient, mes yeux étaient tout rouges, les larmes ne m’allait pas. J’étais une fille marrante, souriante et folle d’habitude. Dean vint enlever mon bras pour que j’arrête de me cacher. Je voulus sécher moi-même mes larmes, mais il fût plus rapide que moi. D’habitude, je ne me laisse jamais faire, mais là j’étais incapable de le pousser et de lui dire d’arrêter d’être gentil avec moi. J’en étais incapable. « Pourquoi pleure-tu pour un idiot ? Ne pleure pas pour un imbécile comme moi ! Pleure pour ton idéal masculin, mais, moi je ne mérite pas ces larmes. Je vais partir si cela te permet d’arrêter ! » Tu n’es pas un idiot, j’ai dit ça sous l’effet de la colère c’est tout. Justement, si Dean partait je n’allais pas m’arrêter de pleurer, ça allait empirer. Tout ce qui je disais n’était que des mensonges, je n’ai jamais détesté quelqu’un enfin si, mais c’est rare. Il ne faut pas que j’oublie l’image que je voulais donner de moi. Je veux être forte, indépendante. Mais je n’y arrive pas… Ma famille me disait que j’avais changé, et même trop. Ils voulaient revoir la petite fille qui souriait tous le temps, qui était naïve. Pour l’instant, je ne pouvais pas lui parler ou lui répondre, sinon j’allais exploser et je ne serai plus capable de m’arrêter. « Ce n’est pas un nouveau abandon. Je te laisserais tout le temps que tu veux. Si tu veux me revoir, je serais probablement dans une salle de danse tu me connais n’est-ce pas ? » Mes larmes commençaient à s’arrêter, j’avais les joues humides même si Dean arrêter les larmes qui tomber. « Tu n’as pas changer… Et tant mieux. Je t’aurai rendu la vie très difficile si tu avais changé. » Dis-je toujours froidement. Il finit par arrêter d’essuyer mes larmes, je baissai la tête. J’avais honte, je m’en voulais, bref c’était horrible ce qui m’arrivait. Je voulais lui dire que je voulais qu’il reste avec moi, mais encore une fois aucun son ne sortait de ma bouche. « Bon, je vais te laisser.. Puisque c’est ton souhait. Je vais le respecter. Cela fait plaisir de voir que tu te portes bien et, de te revoir tout court. Tu es devenue plus belle qu’il y a deux ans. » ça me fit plaisir d’entendre que j’étais devenue plus belle. Quand je le vis commencer à partir, je me mis à marcher vite pour le retenir par le bras de son t-shirt. Je tenais la fin de son t-shirt avec mes mains. Je voulais le lâcher, mais je n’y arrivai pas. Je crois qu’au fond je ne le détestais pas vraiment, la preuve ! Si je le détester vraiment, je ne l’aurai pas retenu. Donc je ne le détestais pas, mais juste un peu. « Ne me laisse pas comme ça s’il te plaît… » Dis-je doucement, je finis par lâcher le bas de son t-shirt et fit glisser mes bras autour de sa taille. « Je retire ce que je t’ai dit tout à l’heure. Je ne te déteste pas et tu n’es pas un idiot. Je suis vraiment contente que tu sois de retour. Tu m’as beaucoup manqué, Dean. » Je n’étais plus énerver, ni triste juste heureuse de le revoir. « Je comprends que tu m’en veuille pour tout ce que je t’ai dit tout à l’heure. Mais j’étais juste énervée et j’ai dit n’importe quoi. Mais s’il te plaît… Ne me laisse pas seule maintenant. » Dis-je. J’étais sincère, je regrettais ce que je lui avais dit et je ne voulais pas qu’il me laisse seule. Sinon j’allais me remettre à pleurer et personne ne serait là pour sécher mes larmes.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



I'm back [Elisa] Empty
MessageSujet: Re: I'm back [Elisa]   I'm back [Elisa] EmptyMer 27 Fév - 17:41

TITRE :

 I'm back [Elisa]




 

Me rendre la vie plus difficile ? Je n’en doute pas venant de sa part. Je suis heureux qu’elle me parle sans être trop froide. Je me demande si je dois prendre ses propos pour un compliment ou non sur le fait que je suis resté fidèle à moi-même. Je sais que j’ai un peu changé ou peut-être pas. Je ne me rends pas réellement compte. Disons que je me suis toujours dit que je resterais fidèle à –moi-même malgré les épreuves que je traverserais. Pour Elisa c’était peut-être un point positif que je sois resté identique au Dean passé mais, je me demande si les autres partagent son avis. J’en doute énormément mais, je préfère garder ça pour moi. Je pense qu’il était temps de la laisser tranquille même si, je ne pars pas l’esprit tranquille et le cœur en paix. La laisser dans cet état te fait mal mais, elle m’a demandé de partir. Au moins j’aurais eu le cran de venir la voir et non de l’éviter. On ne pourra pas me le reprocher plus tard et qui sait ? Peut-être qu’on pourra redevenir aussi complices que par le passé. J’allais quitter la salle pour essayer de retrouver mon groupe en espérant que certains membres, soient déjà présents mais, je fus surpris quand je sentis mon t-shirt tiré en arrière me poussant à m’arrêter. Je me retourne doucement pour voir ma cadette me tenir et me « supplier » de ne pas l’abandonner. Je n’aimais pas ce que j’entendais.

Elle n’avait pas à s’excuser et à revenir sur ses paroles. Elle avait raison du début à la fin. Je n’étais qu’un idiot. Je me suis isolé de tous mes proches. Je n’ai pas donné d’explications et, avant que je n’en donne une, cela risque d’être incroyablement difficile pour moi. Parce qu’ils veulent tous savoir ce qui m’a poussé à commettre cet acte qui m’a condamné à deux ans à l’armée et, encore je m’en sors bien vu l’état dans lequel j’ai ces gars. Je ne me suis pas retenu et, j’aurais pu mourir je le sais bien. Alex me le répète sans cesse. Qu’ils auraient pu tous me perdre surtout que ces vermines portaient sur eux des canifs. Je me rappelle bien avoir eu deux coups de lames qui ont transpercé ma chair mais, je me rappelle juste avoir frappé encore et encore. Je me souviens vaguement d’avoir entendu des cris, les sirènes des voitures de police qui s’approchent mais en réalité, je ne me souviens que vaguement. Je la laisse m’enlacer et je réponds à son étreinte en la serra un peu plus fort contre moi. Je passe une de mes mains dans ses cheveux pendant que l’autre est posée dans le creux de son dos. J’enfonce mon nez dans ses cheveux pour respirer son odeur. Elle ne semblait pas avoir changé de son côté non plus. J’en étais rassuré au moins, je ne perdais pas tous mes repères.

« - C’est bon je reste encore un peu alors ! Et je ne t’en veux pas ! Tu n’es pas la première à me dire que je suis un imbécile et je le reconnais moi-même que je le suis.»

Je parlais de Gabriel mais, j’avais envie de dire que je n’étais pas mieux de mon côté. Il n’y a pas dire à dire, nous deux faisons honneur aux stéréotypes même du type américain. Bon Gabriel lui en était fière peut-être que je devrais l’être aussi non ? Oui enfin, pas trop non plus quand même. Je me mis à sourire doucement pour m’écarter un peu d’elle et déposer mes lèvres sur le dessus de la tête. Nous nous amusions par le passé à flirter et, cela n’a pas changé au fil du temps j’ai envie de dire. La preuve je me trouve être très tendre avec elle mais, ça c’est parce que je la connais et, sais qu’elle est fragile et, que comme toutes les filles, ces dernières ont besoin qu’on les réconforte dans nos bras. Je finis par caresser doucement sa jouer avant de lui retourner :

« - On devrait s’assoir non ? Tu veux quelque chose ? Je vais aller distributeur et je reviens avec la commande. Je pense que nous avons des choses à nous dire surtout que… J’aimerais savoir qui est ce fameaux Seung Joo que tu as crié tout à l’heure ?»

Je lui fis un clin d’œil avant de me mettre à rire et de la lâcher tout en écoutant sa demande. Quand ce fut fait, je finis par la laisser pour me rendre au distributeur le plus proche afin de prendre plusieurs trucs qui étaient des barres chocolatées et d’autres bonbons avec un café et évidemment n’oubliant pas la commande de madame. C’est les bras chargés que je reviens vers elle et prend place à ses côtés pour lui tendre ce qu’elle m’a commandé avec une sourire pendant que je pose le paquet d’oréos et de M&Ms sur le côté pour ouvrir ma cannette chaude. Je pris une gorgée et me tourne vers ma cadette pour reprendre où nous en étions :

« - Alors ? Quelles sont les nouveautés depuis mon départ ?»


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



I'm back [Elisa] Empty
MessageSujet: Re: I'm back [Elisa]   I'm back [Elisa] EmptySam 2 Mar - 13:49

TITRE :

 I'm back [Elisa]




 

En fin de compte, il m’avait plus manqué que je ne l’avais pensé. Je l’adorais et puis j’aimais tous ses câlins et bisous. Je voulais absolument qu’il oublie toutes les méchantes paroles que j’avais pu lui dire tout à l’heure. Je m’en voulais, je le serai dans mes bras. J’étais comme un enfant qui venait de retrouver sa peluche : j’étais heureuse. Je voulais qu’il sache que depuis tout à l’heure je lui mentais. Il peut se considérer comme un idiot ou tout ce qu’il veut. Pour moi il ne l’est pas, il peut dire ce qu’il veut, mon avis ne changera pas. Je suis têtue, oui. Maintenant que j’y pensais, comparer à lui j’étais assez petite. Mais tout ce qui est petit est mignon (a). Je me rappelle du moment où j’ai entendu quelqu’un dire que Dean était parti. J’étais bouleversée et je n’arrivai même plus à marcher. J’ai même dû appeler mon frère pour qu’il vienne me chercher. Celui-ci à eût peur quand il m’a vu comme ça. D’ailleurs, je n’aurai pas du l’appeler, parce-que mon frère n’aime pas me voir triste. Je n’ai même pas été capable de lui expliquer pourquoi j’étais comme ça et de le consoler. Il était assez sensible, comme moi. Un autre sourire apparu sur mon visage quand il me serra dans ses bras. J’étais rassurée, il ne m’en voulait pas. Je finis par le lâcher, mes larmes appartenaient maintenant au passé. Je finis aussi par lâcher son t-shirt, j’avais peur qu’il parte c’est pour ça que j’avais tenu son t-shirt. Mais je sais maintenant qu’il allait rester avec moi. « On devrait s’assoir non ? Tu veux quelque chose ? Je vais aller distributeur et je reviens avec la commande. Je pense que nous avons des choses à nous dire surtout que… J’aimerais savoir qui est ce fameux Seung Joo que tu as crié tout à l’heure ? » Je devins toute rouge comme une tomate, qu’est-ce que j’allais bien pouvoir lui dire sur lui ? C’est juste mon colocataire, enfin c’est ce que j’essaie de me dire. Mais en réalité c’est plus que ça. Son clin d’œil me mit encore plus mal à l’aise. Pendant qu’il partait au distributeur, j’allai m’asseoir sur un banc et étendit mes jambes en regardant le plafond. J’avais faim, mon ventre gargouillait. Dès que je pleurais, j’avais faim. Je ne suis pas normale comme fille. Je réfléchissais à ce que je vais bien pouvoir lui dire sur Seung Joo. Je ne pouvais pas lui dire tout parce-que je ne disais presque rien sur moi. Sauf si je fais énormément confiance à la personne, ce qui est très rare. Dans ma tête, je ne pensais qu’à une chose : manger. J’étais perdu dans mes pensées, j’avais pleins de choses à lui dire, mais je n’aurai jamais le temps de tout lui sortir. C’est pourquoi je ne lui dirai que la moitié, le reste je lui dirai un autre jour. La porte s’ouvrit et Dean était de retour. Un sourire apparu sur mon visage, il avait pris pleins de bonnes choses à manger. Je pris un jus de fruit et un paquet de bonbons. J’avais l’air d’une fille qui n’avait pas mangé depuis très longtemps, alors que cela ne fait même pas deux heures que je n’ai pas manger. « Alors ? Quelles sont les nouveautés depuis mon départ ? » J’avais envie de lui faire peur, en lui disant que j’ai été enceinte ou même que je me suis cassée une jambe. Ou pire même, que je me suis fait très mal et que je devais arrêter ma carrière. Je mis ma main sur son épaule et le regarda droit dans les yeux. « J’ai fait quelque chose de très mal pendant que tu n’étais pas là. Tu ne vas pas me voir pareil après que je t’aurai tout dit Dean. » Dis-je sérieusement. En réalité, il ne m’était rien arrivé. C’était juste pour lui faire peur, moi, méchante ? Pas du tout, j’aime faire des blagues aux autres. J’enlevai ma main de son épaule pour pouvoir boire mon jus tranquille. « Dit… Tu veux savoir quoi sur Seung Joo ? C’est juste… Mon colocataire, c’est tout. » Dis-je en souriant, son prénom me mettait mal à l’aise, mais il me donnait aussi envie de sourire. Ma canette était vide, je me levai pour aller la jeter. Je ne pus m’empêcher de regarder qui trainait dans les couloirs, mais il n’y avait personne. Une fois assise, je fixai Dean. « Dit Dean. Tu me fais quoi si je te dis que quand tu n’étais pas là, je suis tombée enceinte ? » Dis-je sérieusement, non je rigolais je n’ai pas été enceinte quand il n’était pas là, hein. C’était juste pour voir comment il allait réagir. Je ne pense pas qu’il me prendra au sérieux, il sait comment je suis. Je suis toujours en train de dire des bêtises et j’essaie toujours de faire rire les autres quand ils sont mal. Alors que moi, quand je suis mal je ne veux voir personne. Ceux qui me connaissent bien savent qu’il ne faut jamais me prendre au sérieux quand je parle.



Dernière édition par Bang Elisa le Lun 4 Mar - 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



I'm back [Elisa] Empty
MessageSujet: Re: I'm back [Elisa]   I'm back [Elisa] EmptyLun 4 Mar - 14:56

TITRE :

 I'm back [Elisa]




 

Je tiquai quand elle mis sa main sur mon épaule m’arrêtant ainsi dans mon élan de mettre un M&M’s dans ma bouche. Comment ça elle a fait quelque chose de mal ? J’espère qu’elle n’a pas faite la pire bêtise qui soit comme moi il y a deux ans hein ? Je la regarde cependant soupçonneuse surtout qu’elle change le sujet sur Seungjoo. Bizarre vous ne trouvez pas ? Normalement, elle ne devrait pas le mentionner excepté qu’il soit beaucoup plus qu’un colocataire et qu’il ait bien un rapport avec sa bêtise. D’ailleurs… Depuis quand elle a un coloc’ hein ? Je pensais qu’elle préférait vivre toute seule et avec un mec en plus ! Alors là je ne peux pas la croire quand elle dit qu’il est juste un colocataire parce qu’elle a mentionné juste son prénom. Elle aurait pu essayer de dire un autre prénom même mais, elle était certaine que j’étais ce « dernier ». Je lui souris pour lui pincer doucement la joue :

« - On ne me l’a fait pas à moi ! Pas avec regard brillant et cette expression si lumineuse que j’ai crus devenir aveugle !! Et puis, depuis quand tu partages un appart’ avec un mec hein ? Alors… C’est juste un colocataire ?»

Je me retiens de rire et reprend mon activité de me goinfrer de ces magnifiques friandises. Non mais, sérieusement elles sont délicieuses. Vraiment, je ne devrais pas être aussi gourmand de ces bombecs pourtant, c’est plus fort que moi. Je ne vais pas dire que j’ai une alimentation des plus saines ou du moins, je ne l’aurais pas du tout si ce n’était pas ma mère qui me faisait ces bons petits plats qui m’ont cruellement manqué pour toute la semaine. Sauf que lorsqu’elle m’elle dit qu’elle était tombée enceinte, un m&m’s se bloque dans ma gorge à cause de la nouvelle surprenant et, je me mis à devenir rouge avant de prendre ma boisson pour que cela passe. Quand cela va mieux je la regarde et je fronce les sourcils en l’accusant d’être complètement barjot. Non mais..

« - Keuf, keuf mais, cela ne va pas de m’annoncer ça comme ça ? Keuf keuf.. Ne me dis pas…. Seungjoo est le père de ton enfant c’est ça ? »

Je lui demande sérieusement mais, je ne suis pas complètement dupe. Une telle information ne se balance pas comme ça. Je le sais puisque je suis moi-même père et que peu de personne le savent. Et encore moins de personne l’ont déjà vu. De plus je la reluque et, je ne vois rien qui pourrait me faire penser qu’elle est tombée enceinte où à accoucher. C’est vrai elle a dit pendant mon absence donc, elle ne l’était pas il y a deux pile. Il faut 8 mois maximum pour accoucher. Elle n’aurait pas repris si vite l’entraînement. Elle aurait pu très bien avorter c’est vrai, mais, ce genre d’information ne se balance pas comme ça. Surtout que la majorité des mères ou des femmes qui sont passées à l’acte pour la majorité ressentent beaucoup de culpabilité d’avoir pris la vie de leur enfant. Mais, sans aller jusque-là, je connais aussi très bien la jolie jeune femme qui se tient devant moi. Alors je sais que sort de sa bouche que des bêtises. Elle est rarement sérieuse. Mais, c’était juste pour la faire réagir que je viens de faire exprès qu’elle m’a attrapé dans ses filets. Je lui souris finalement avant de lui ébouriffer les cheveux et de lui balancer :

« - Alors tu me la montre quand ta princesse hein ? Je suis certaine qu’elle est plus magnifique que toi ! Tu as fait quoi pour perdre autant de poids ? Ah mince ! J’ai manqué de te voir juste en jogging et enrobée !!»

Je savais que je risquais de me prendre des coups mais, c’était vraiment amusant de l’embêter. En même temps, c’est elle qui m’a tendu la perche et qui a balancé qu’elle avait été enceinte. Je me mis même à rire à son expression. Cela faisait du bien de pouvoir rire comme si de rien n’était. Comme si, je n’étais jamais partit. Après je sais que beaucoup de choses ont changé ! De nouveaux groupes ont fait leur apparition. Il allait falloir que je me batte pour arriver à monter très vite au sommet pour la rejoindre. Reprenant mon expression sérieuse je pris un ton calme et grave :

« - Il n’empêche que je veux rencontrer Suenjoo j’ai deux ou trois choses à lui dire ! J’espère qu’il prend ses responsabilités ! .. Je blague ! Je sais très bien que tu mens va. De toute façon je te vois mal enceinte… Surtout maintenant !»







Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



I'm back [Elisa] Empty
MessageSujet: Re: I'm back [Elisa]   I'm back [Elisa] EmptySam 13 Avr - 20:52

TITRE :

 I'm back [Elisa]




 

J’étais sure qu’il n’allait pas me croire. Il faut être vraiment fou ou complètement saoul pour croire tout ce que je dis. D’ailleurs je me suis toujours demander, comment il faisait pour savoir que je lui mentais ? Il est peut-être medium, je ne sais pas… Il devait être magicien alors ! Cela doit être bien de pouvoir lire dans les pensées. Enseigne-moi ton don, ô grand Dean ! Elisa, tu connais le chemin maintenant ? Tu vas te retrouver comme par magie sur un chemin, ensuite tu iras à gauche et enfin à droite. Dans ce petit coin, tu trouveras un tabouret et une corde. Ensuite tu mettras la corde autour de ton cou, tu monteras sur le tabouret et tu te laisseras aller. Non je ne bois pas, juste un peu quand je m’ennuie. Dean venait de s’étouffer avec un m&m’s, ça lui apprendre à vouloir manger trop vite (oui c’est bien moi qui dit ça). Il n’avait pas changé, il était toujours aussi goinfre, mais pas plus que moi. Je me rappelle d’un moment quand j’étais lycéenne, j’avais participé à un concours de nourriture et j’étais arrivée deuxième. J’avais participé juste parce-que j’avais faim et j’avais bien été servie. Maintenant je devais faire attention à mon image, des fois c’est énervant la vie que je mène. Mais bon, cela me fait plaisir de voir que je suis aimée par mes fans. Il vint me tirer la joue et me sourit, il me dit : « On ne me l’a fait pas à moi ! Pas avec regard brillant et cette expression si lumineuse que j’ai crus devenir aveugle !! Et puis, depuis quand tu partages un appart’ avec un mec hein ? Alors… C’est juste un colocataire ?» Je ne lui répondis pas, j’hochais juste la tête pour dire oui. « Alors tu me la montre quand ta princesse hein ? Je suis certaine qu’elle est plus magnifique que toi ! Tu as fait quoi pour perdre autant de poids ? Ah mince ! J’ai manqué de te voir juste en jogging et enrobée !! » Je remis mes cheveux en place, enfin surtout ma frange. Je n’aime pas mon front, c’est pour ça que je me suis faites une frange. « Hey, mais qu’est-ce que tu dis ? C’est sure que si elle a une mère comme moi, elle sera magnifique, nah. Et puis, je n’ai pas eu besoin de faire du sport, j’ai un corps de rêve nah ! » Lui dis-je en rigolant, je n’étais pas sérieuse. Je me mis à le regarder, il ne faisait que manger des gourmandises. Ahlala… Je m’approchai de lui et me mit à lui taper sa main. « Mais ! Tu arrêtes de manger tout ça ?! » Dis-je en lui prenant son m&m’s de sa main et en le mettant dans ma bouche. Dès que j’eus fini de le manger, je lui tirai la langue. Gros bébé Elisa dans la place ! « Il n’empêche que je veux rencontrer Seung Joo j’ai deux ou trois choses à lui dire ! J’espère qu’il prend ses responsabilités ! .. Je blague ! Je sais très bien que tu mens va. De toute façon je te vois mal enceinte… Surtout maintenant ! » Roh, il n’était pas marrant. Il savait bien que j’aimais bien qu’on fasse semblant de croire à tous mes mensonges. « Non mais sérieusement ; tu ne trouves pas que j’ai pris des joues et même des cuisses ? Et tu sais, quand tu habites avec un homme ça peut aller très vite haha. » Dis-je en tirant une de mes joues et en lui montrant une de mes jambes. Non je n’avais pas pris de poids, enfin je crois. C’était juste pour lui faire peur même si je sais que je n’y arriverai pas.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



I'm back [Elisa] Empty
MessageSujet: Re: I'm back [Elisa]   I'm back [Elisa] EmptyDim 28 Avr - 8:38

TITRE :

 I'm back [Elisa]




 

« - Un corps de rêve hein ? Où ça ? Ne serait-ce pas un bourrelet ça ? »

Fis-je en lui pinçant doucement la hanche. J’y vais peut-être fort mais, en même temps je ne pouvais pas m’en empêcher ! Sérieusement… Elle n’avait pas qu’à me tenter aussi j’ai envie de dire ! Remarquez si cela l’amuser de vouloir me faire croire qu’elle était tombée enceinte. En même temps… Il y avait aussi le déni de grossesse. Cela pourrait expliquer son corps svelte mais, étrangement ce n’était pas un sujet à prendre à la rigolade. S’occuper d’un enfant c’était une organisation digne de l’armée ! Quoi j’exagère ? Même pas vrai en plus !!! Non mais, sérieusement... Après, ce qui la trahit c’est le fait que ses iris brillent voir rayonnent. Je peux vous assurer que j’ai l’impression qu’elle pourrait m’aveugler !! En tout cas je ris bien d’elle ! Je préfère rire que pleurer. Je n’ai jamais été à l’aise dans les situations où tout le monde pleure. Non pas que je ne sois pas doué pour consoler et remonter le moral aux autres mais.. Je me sens souvent oppressé ou plutôt : « je me sentais » serait plus juste ! Au jour d’aujourd’hui, je sais prendre sur moi et garde mon self contrôle plus longtemps. Avant, j’étais réellement une vraie flèche et, cela m’a valu deux années à l’armée. Au moins, je n’aurais plus à m’y rendre et pourrait continuer quand tous les autres iront à leur tour. Je me mets à rire quand elle essaie de me convaincre avant de m’arrêter affichant un sourire moqueur et victorieux quand elle finit de s’exprimer :

« - Tu avoues donc… Que vous êtes ensemble avec ce fameux Seung Joo ! D’où le fait que je dois jauger s’il est bon pour toi… Car sinon.. »

Mon poing gauche entra directement dans ma paume droite en faisant un bruit sensé l’effrayait avec un sourire mauvais. Non mais, elle n’avait pas le droit de toucher mes friandises ! Dans la famille la nourriture c’est sacré !! Ce qui est moi n’est pas à elle !! Comment ça j’invente le dicton ? Non je le fais évoluer nuance ~ En même temps, elle m’a tendu une perche bien trop longue pour que je ne puisse pas la saisir. Avec moi c’est ainsi. Mais, elle me connait depuis et doit savoir que je suis à moitié sérieux. Je dis bien « moitié » parce qu’il est difficile de savoir réellement si je pense à lui refaire le portrait selon sa réponse et la relation que ce gars entretien avec Elisa !! Pourquoi est-ce que c’est moi qui doit me retrouver à jouer les protecteurs hein ?? Bon ok, on ne m’a pas dit ou donné d’ordres que le fait que je dois veiller sur Miss Blagueuse ici présente. Non, disons juste que mes taquineries sont le juste retour des choses par rapport au vil de mon M&M’s !! Comment ça j’exagère ??? Mais pas du tout !!! En tout cas, je ne peux m’empêcher de continuer à en manger tout en faisant bien attention à ce qu’elle ne réitère pas son geste… Surtout que je lui ai ramené pleins d’autres cochonneries et puis, la bouffe c’est le pied ! Sérieusement, quand vous sortez de l’armée vous appréciez cette dernière encore plus !!!

« - Enfin bon… Je suis content de passer un peu de temps avec toi !! Tu es toujours en solo ? J’ai entendu dire que nombreux sont les groupes de filles qui cherchent ! »


Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé





I'm back [Elisa] Empty
MessageSujet: Re: I'm back [Elisa]   I'm back [Elisa] Empty

TITRE :

 I'm back [Elisa]




 



Revenir en haut Aller en bas

 

I'm back [Elisa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Generation :: C'est la fête à la New Génération :: The endBut nothing really disappears-