AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez



Anonymous

Invité


Invité



Rapprochement ? Ft Yong Jae Empty
MessageSujet: Rapprochement ? Ft Yong Jae   Rapprochement ? Ft Yong Jae EmptySam 16 Mar - 12:15

TITRE :

 Rapprochement ? Ft Yong Jae




 

Tu ouvres subitement les yeux pour atterrir sur un plafond blanc. Tu soupires bruyamment même si tu as l’impression d’être comateux. Tu as la bouche pâteuse. Tu n’as guère dormi. Tu te relèves difficilement avec une grimace sur le visage. Ton bras gauche est dans une écharpe. C’est vrai hier soir, tu t’es fait déboité une épaule mais, tu n’as pas eu le temps d’y pensé réellement puisque ta principale occupation était de t’occuper du manager de ton frère. C’est vers le coup des trois heures du matin que Ryu est arrivé à l’appartement de Xiao alors que toi, tu étais là veiller sur lui. Tu t’étais légèrement assoupi mais la douleur t’avait empêché de tomber dans les bras de morphée ainsi que la peur qui avait assaillit tes entrailles. C’est Ryu qui t’a emmené à l’hôpital et est resté pendant ton analgésie puisque, ton manager t’avait remis l’épaule en place et, que finalement, ce n’était qu’une petite luxation fort heureusement pour toi. Pour sûr qu’il avait des pouvoirs. Il devait être un ninja dans une autre vie. Tu n’as pas dormi. Tu t’inquiétais trop pour Xiao et, pour dormir avec une écharpe pour soutenir ton maudit bras afin de faire le moins de mouvements possible c’était mission difficile tellement c’était gênant toi qui aimait dormir sur le ventre. Tu t’étais habillé à l’aide d’une et maintenant tu attendais qu’on vienne te chercher. Il était l’heure de manger mais, tu n’avais pas faim ou si mais, tu te sentais incapable de tout avaler tant que tu n’aurais pas de nouvelles du manager chinois. Ta main droite était bandée à cause de ta plaie. Lors de la désinfection tu avais là aussi douillé et quand tu la regardes tu soupires comme un buffle. Tu allais te faire tuer assurément même si, Ryu avait été réconfortant avec toi et t’avait remercié toi, tu t’en voulais. Tu allais être une plaie pour les prochains jours à venir. Tu avais dû subir des radios pour voir s’il n’y avait pas de fractures. Finalement, madame la chance était un peu présente dans ta vie. Tu te maudissais d’avoir été aussi faible. Tu allais retarder ton groupe, même écrire allait être douloureux avec cette maudite plaie dans ta main droite. Ne pas faire d’efforts inutiles t’a dit le médecin ouais mais.. Non est-ce qu’il savait que tu étais trainee à la Ng. Finalement ta nuit fut plus que courte. Tu avais poussé à Ryu à rejoindre au plus vite Xiao à son appartement même s’il dormait paisiblement et profondément. Après tout, tu avais été pris en charge il n’avait pas à s’inquiéter pour toi.

Tu sors du lit et enfile tes chaussures d’une lenteur qui ne te ressemble pas. Tu es anxieux surtout quand l’infirmière t’a annoncé que cela allait être un de tes frères qui allait venir te chercher. Pour être honnête tu aimerais que ce soit Jun Hee que Yong Jae. Mais, vu ta chance ça va être Yong Jae. Tu ne sais pas s’il est au courant de ce qui s’est passé ou si, il ignore tout et sait juste que tu t’es fait hospitaliser. Tu n’as jamais eu aussi envie de te prendre. Une fois les chaussures enfilée avec les vêtements de la veille et les cheveux un peu en bataille sans ta veste dont tu avais déchiré les manches pour te bander ta main droite tu sortis de ta chambre pour tomber face à face au médecin qui s’était occupé de toi. Tu lui souris doucement et, répond plus ou moins à ses questions si ça allait. En même temps, tu ne comptais pas rester plus longtemps dans cet établissement dont l’odeur te rend un peu malade. Il te donna une ordonnance ainsi qu’un paquet avec les médicaments que tu allais devoir prendre pendant un mois pour que la douleur soit supportable surtout. Tu le remercias en essayant d’être de bonne humeur mais, une personne qui te connait, devinerait avec facilité que tu es « éteint ». Tu prends le petit sachet et prend place sur une chaise attendant que la personne qui doit venir te chercher vienne. Tu étais nerveux tu allais dire quoi à Yong Jae et Jun Hee hein ? « Je suis allé chercher de la glace et suis tombé comme un idiot hahaha ! » Ouais ben ça pourrait marcher seulement tu ne serais pas crédible pour un sous s’il était déjà au courant de tes exploits. Magnifiques exploits dis donc ! Si tu étais arrivé à temps, Xiao n’aurait pas été drogué, tu te retrouverais pas autant blessé obligeant ainsi ton groupe à se freiner. Non parce que tu allais danser comment maintenant hein ? Jouer d’un instrument t’était complètement impossible !

Ce que tu avais retenu de ton père de quand tu étais un gamin c’est que pour un musicien il n’y avait rien de plus précieux que ses mains. Ben pour le coup tu ne pouvais pas être plus d’accord avec lui. Tu allais pouvoir rien faire et, ça te foutait en rogne. Pourquoi tu n’as pas été plus fort hein ? Ils étaient que trois et si, tu n’avais pas reçu de l’aide après que tu es crié, tu aurais été dans un état inimaginable et ne parlons pas de ce qu’ils auraient pu faire à ton aîné. Cela te donna des frissons dans le dos. Tu te mordis la lèvre inférieure en sang, jusqu’à ce que tu entendes des pas attirant ainsi ton attention. Tu soulèves la tête pour voir le visage souriant d’une infirmière qui t’annonça que ton grand frère était venu te chercher.. Grand frère hein ? Tu crains le pire. Tu acquiesces d’une mouvement de tête avant de te lever et de la suivre jusqu’à l’accueil pour voir qu’il s’agissait bien de Yong Jae. Non vraiment… Tu n’allais plus avoir de tête assurément. Finalement, rester dans une chambre n’était pas une si mauvaise idée que te retrouver face à lui. Ouais enfin bon.. Tu avais fait des efforts pour que la cohabitation soit plus facile pour tous les deux. Et cela marchait plus ou moins bien. Vous n’étiez pas les frères du siècle mais, au moins vous ne vous criez pas dessus comme du poisson pourris. M’enfin tu forças un sourire sur ton visage pour feindre que tu étais heureux et puis, d’un côté tu étais content qu’il soit venu même si, tu doutes sur le fait qu’il soit venu de bon cœur te chercher. Mais, comme il est l’un des deux seuls membres de ta famille à Séoul, l’hôpital avait dû l’appeler…

« OI Hyung ! Désolé et merci d’être venu me chercher !! Je déteste les hôpitaux !! On part vite ? Au revoir everybody il est temps pour moi de partir !! Ja NA ! »

Fis-tu en placardant un sourire et parlant fort avant de te courber pour saluer tout le monde et, toujours le sourire aux lèvres même si, en réalité tu étais quand même nerveux mais bon, tu étais prêt à recevoir sa colère ou autre. Surtout que tu avais sûrement du le déranger dans son emploi du temps. Pourtant, tu ne te démontas pas pour autant et marchant vers la sortie tu finis par reprendre la parole :

« Vraiment désolé que tu te sois dérangé ! J’aurais pu rentrer à la maison ou à l’agence seul et.. Tu as mangé ? Il doit me rester de l’argent je peux te payer quelque chose pour te remercier !! »


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Rapprochement ? Ft Yong Jae Empty
MessageSujet: Re: Rapprochement ? Ft Yong Jae   Rapprochement ? Ft Yong Jae EmptyMar 19 Mar - 18:46

TITRE :

 Rapprochement ? Ft Yong Jae




 

Être réveillé par Godziel (astucieux mélange de Gabriel et Godzilla, trouvé par mes soins) qui descend les escaliers ou rester éveillé pour lui passer un savon. Jusqu’il y a peu, je pensais que mes choix se limiteraient à ça. Oui, jusqu’à ce fameux matin ou nous avons décidé de discuter un peu pour convenir d’un terrain d’entente. Aussi étonnant cela puisse paraître, le courant est plutôt bien passé. Ce qui m’a encouragé à essayer de me montrer plus sympa à son égard, ou tout du moins, moins dure. C’est déjà ça de gagné, me direz-vous ! Et j’étais prêt à continuer à faire des petits pas en sa direction pour que notre cohabitation continue à bien se passer. De même pour lui ; il m’avait esquissé un planning de ses semaines pour que j’évite de l’engueuler s’il ne rentrait pas, et pour que l’on puisse convenir de matinées ou je pourrais dormir tranquillement sans être éveillé par sa légèreté pachydermique. Je me complaisais dans cet accord, et ça faisait déjà une bonne semaine que tout se déroulait plutôt bien – pour la première fois depuis son arrivée en Corée. Pourtant, il faut croire que ce garçon ne cessera jamais de m’étonner, mais surtout, de m’énerver prodigieusement.

Moi qui me réjouissais de pouvoir me prélasser au lit un peu plus longtemps qu’à l’habitude, j’étais agréablement surpris de ne pas entendre Gabriel faire tout son refus. Et pourtant, c’est bien lui qui me tire du lit, une fois encore… Un coup de fil. Un certain Ryu au bout du fil m’indiqua que mon cadet se trouvait à l’hôpital. Surpris, je rétorquai que c’était impossible, ce dernier se trouvant dans sa chambre. L’autre me contredit, tandis que j’entrai en trombe dans la chambre de Gabriel, déserte. Inspirant profondément pour me calmer, je répondis que j’allais à l’hôpital de ce pas, et raccrochai aussi tôt. Je fonçais pour me préparer rapidement, avant de sortir de la maison en trombe, direction l’hôpital.

D’un pas rapide, sans pour autant courir, j’avance sûrement vers l’imposante bâtisse. En l’occurrence, impossible de dire ce qui m’énerve le plus. Est-ce de m’être malgré tout fait réveillé par Gabriel ? De devoir renoncer à quelques minutes de repos en plus ? Ou de savoir que mon cadet me fait des cachoteries malgré notre précédente entente ? Même si je sens clairement ma mâchoire se crisper sous l’effet de la colère, je sens pourtant un nœud serrer mon estomac. Inutile de le cacher ; même si nous ne sommes pas encore vraiment proches, je me suis juré de faire plus attention à lui. De fait, mon inquiétude est toute légitime, surtout que selon ce Ryu que j’avais eu au téléphone, Gabriel est blessé. D’où le fait qu’il soit à l’hôpital. J’en connais un qui va se prendre un savon mémorable…

J’entre finalement dans le hall principal, et me dirige vers l’accueil. J’explique à peine que je viens chercher Summer Gabriel, que l’intéressé montre le bout du nez, un grand sourire insouciant aux lèvres. Je le foudroie du regard avant de remercier poliment le personnel de s’être occupé de lui. Je ne réponds pas à ses salutations, le tirant par la manche vers l’extérieur pour éviter de péter un câble en public. Une fois à l’extérieur, il me présente des excuses avant de me proposer de me payer un quelque chose à manger. Tout feu flamme, je m’écris en lui collant une frappe sèche sur l’arrière de la tête ; « Bordel ! Tu penses que je suis d’humeur à manger là, Gabriel ? » Oui, je suis vraiment en colère. Exaspération décuplée par une inquiétude que je ne veux pas avouer pour l’instant. Je poursuis sur un ton grondant, montrant son bras ; « Qu’est-ce que t’as foutu ? T’étais où cette nuit ? Tu te souviens pas m’avoir dit que tu me le signalerais quand tu sortirais ? T’étonne pas si je viens t’engueuler après ! » … Au secours, j’ai vraiment l’impression d’être un frère poule.


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Rapprochement ? Ft Yong Jae Empty
MessageSujet: Re: Rapprochement ? Ft Yong Jae   Rapprochement ? Ft Yong Jae EmptyMer 20 Mar - 10:34

TITRE :

 Rapprochement ? Ft Yong Jae




 

BAM
« Tshhhh… »

Tu ne l’as pas vole cette claque sèche à l’arrière de ta petite tête même si, tu eue mal car, il n’y était pas allé de main morte. Tu ne pouvais pas te masser puisque tu avais un bras bloqué dans son écharpe et l’autre tenait le sac où il y avait les médicaments prescrits par le médecin avec l’ordonnance. Cela signifie qu’il refuse ta proposition de manger. Tu évites de l’affronter alors qu’il y avait encore quelques temps tu aurais répliqué à cette claque en levant la voix signe, que tu lui tiens tête mais, il fallait croire que cette partie de toi avait disparu pour aujourd’hui. Ton regard s’était posé sur tes chaussures qui étaient devenues le sujet le plus intéressant que tu n’avais jamais eu même en cours.

« Bon passons cette proposition ! Cela tombe bien je n’ai pas faim de toute façon ! »

Tu veux réellement mourir c’est ça ? Comment peux-tu répondre ça d’un ton détaché comme si c’était une évidence hein ? En même temps, ton estomac était trop serré qu’une bouchée de nourriture n’importe laquelle, ne passerait pas et tu serais obligé de rendre. Autant éviter d’offrir ce spectacle misérable à ton frère. Tu sens que les efforts que tu as fournis jusqu’à présent viennent d’être balayés comme le serait un château de cartes qui s’envoleraient à cause d’un souffle. Tout cela parce que tu ne t’étais pas tenu à acheter la crème glacée comme tu l’as décidé. Finalement, il aurait mieux valu pour tout le monde que tu sois entré dans le petit supermarché, achète ton envie du moment et rendre à la maison familiale. Ce qui s’était passé, c’était ta faute. Si, tu n’avais pas été aussi têtu peut-être que Qin sshi n’aurait pas essayé de te fuir et serait resté avec ses connaissances ou amis lui évitant ainsi, d’être sujet à la drogue et surtout à une tentative de viol sur sa personne. Tu relèves doucement le visage pour regarder ton frère qui vient d’élever à nouveau la voix. Il est sur les nerfs, encore une personne que tu as déçu. Tu n’avais pas de mauvaises intentions quand tu as suivi son manager, tu voulais juste le connaître un peu mieux était-ce un crime ? Il fallait que tu te résous à te faire à l’idée que cela l’était. Déjà que tu as le moral dans les chaussettes, le sermon qu’était en train de te faire ton aîné ne vient que donner le coup de grâce. Il avait raison, tu lui avais promis de le tenir au courant et le pire…. C’est que tu l’as fait. Qu’est-ce que t’as foutu ? Hein ?? Il n’était pas au courant ??? D’ailleurs comment se fait-il qu’il sache où tu trouvais alors ? Est-ce que ton manager lui avait téléphoné ? Ou alors les infirmières ?

« Ben si ! J’ai écrit un post-it que j’ai collé au frigo pour dire que j’allais chercher de la glace ! Tu ne l’as pas lu ? Et, d’ailleurs comment as-tu su que je me trouvais ici ? °0° »

Tu veux l’énerver un peu plus c’est ça ? Répondre à sa question par une question c’est ta spécialité avoue ?! Tu étais curieux de savoir comment il avait su que tu avais été hospitalisé. Ne serait-ce pas pour gagner un peu plus de temps avant de trouver une réponse pour lui dire pourquoi tu te retrouves avec une luxation à l’épaule et une main bandée ? Tu avais dit cela sur un ton calme et innocent comme l’expression de ton visage le laisse penser. Tu penches un peu la tête sur le côté mais, tu sens que tu vas te retrouver une nouvelle fois avec les oreilles sifflantes ! Peut-être même qu’il va réellement t’arracher la tête ! Sa réaction ne se fit pas attendre un peu plus, sa colère était apparemment à son paroxysme au vu de son explosion. Tu sursautes légèrement et serre un peu plus ton emprise sur le sac en papier que tu colles à ton torse te préparant à recevoir un autre coup sur la tête ! Pourtant, tu t’interdis de perdre la face devant lui. Il fallait que tu restes fort et ne montre pas que cela te touche ce qu’il te dit. Pleurer devant lui tu te le refuses. Comme devant le manager chinois. Tu ne remercierais jamais assez les perles d’eau provenant de la douche de les avoir masquées. Alors c’était bien ton manager qui l’avait averti. A cela tu t’empressas de lui demander :

« Mon manager ne t’a rien dit d’autre ? Il a juste dit que je me trouvais ici ? Il n’a pas mentionné… »

Tu continues encore avec tes questions. A croire que rien ne rentre dans ta tête mais tu voulais savoir si, il avait mentionné Xiao Yu. Si ce dernier s’était réveillé, s’il allait bien… Tu espérais qu’il aille bien. Ou du moins mieux. Apparemment au vu de la réponse de ton « frère », ton manager n’a rien rajouté d’autres. Tu commences à comprendre ce qu’à pu ressentir Dean suite à ses actes qui ont été la source de son scandale. Pour protéger son amie, qui n’est autre qu’Alex il a rien dit. Tu n’avais pas assuré hier, alors tu allais garder ce qui s’est passé pour toi secret. Déjà que le manager chinois ne t’aimait pas, que la majorité qui ont subi un viol ou une tentative, ne veulent pas en parler de honte et puis, ce n’est pas un sujet sur lequel on peut parler librement. Un sujet dont les autres doivent être au courant. Surtout, que ton frère connaissait Xiao Yu puisqu’il était le manager de son groupe… Tu mordis juste ta lèvre inférieure avant de regarder ton bras et de dire avec un sourire :

« Bon on devrait y aller non ? Tu n’as pas un photoshoot ? Ce serait bête d’arriver en retard non ? »

Tu changes complètement de sujet ? Tu es fou bon ça… Ce n’est pas la première fois qu’on peut le remarquer ! Ou alors est-ce vraiment de l’inconscience voir de la stupidité ? Bonne question mais, tu préférais recevoir sa colère qui ne te déstabilise point. Elle te fait mal car, tu as l’impression que votre entente est brisée à cause d’un évènement. Pourquoi as-tu eues cette stupide envie d’aller chercher de la glace hein ? Pourquoi n’es tu pas resté sagement dans ta chambre et dormir de petit poneys hein ? Ou de supers héros bien que pour le coup.. Tu te sentais être plus un zéro qu’un héros. Ce qui te fait mal c’est le fait d’avoir déçu Yong Jae tu as tout gagné en une journée vraiment.

« Je suis désolé… J’ai jamais eu de mauvaises intentions… Je t’assure… Je voulais juste manger de la crème glacée et revenir.. J’ai pas assuré.. I’m sorry… Je m’en veux vraiment.. »

Tu avais baissé la tête après t’être arrêté devant la voiture où était garé ton hyung. Tu avais juste chuchoté ses paroles. Tu n’arrêtais pas de revoir les larmes de Xiao dans ton esprit. Tu pouvais encore sentir ses tremblements. Son corps si faible contre le tien..


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Rapprochement ? Ft Yong Jae Empty
MessageSujet: Re: Rapprochement ? Ft Yong Jae   Rapprochement ? Ft Yong Jae EmptyMar 26 Mar - 19:18

TITRE :

 Rapprochement ? Ft Yong Jae




 

Gabriel semble se rendre à l’évidence ; pour l’instant, je ne suis pas disposé à faire quoi que ce soit, si ce n’est l’engueuler. La preuve en est qu’il n’insiste pas à m’offrir à manger, annonçant qu’il n’a pas faim lui non plus. Je ne porte guère attention à cette remarque, voulant savoir en priorité ce qui avait pu lui passer par la tête la veille au soir, pour sortir sans m’en avertir, ou ne serait-ce que laisser un mot quelque part… Et encore, s’il était simplement sorti, je ne serais pas dans un état d’emportement aussi excessif. Sûrement aurais-je râlé, mais pour l’instant c’est bien davantage le fait qu’il soit blessé qui me rend hors de moi. Je regarde d’ailleurs plus attentivement l’écharpe qui soutient son bras, entouré autour de son épaule, et ai un nouveau soupir… Bon sang, qu’a-t-il bien pu faire ? Je le sais parfois maladroit, mais je me doute que ce n’est pas une chute qui l’a mis dans cet état. S’est-il fait attaqué ? Ce gosse est vraiment une perle. Vraiment doué pour s’attirer des ennuis, ou se mettre dans des situations douteuses. D’ailleurs, je ne sais pas si j’ai vraiment envie d’avoir le récit d’une de ses nouvelles escapades nocturnes. Sa dernière en date avec un dénommé Adam avait visiblement été haute en couleur, vu l’état dans lequel il était rentré… Mais là, il dépasse ce record. Mais le fait qu’il air put être attaqué me heurte personnellement ; je me sens bien incapable de tenir cette promesse faite à notre feu père. Enfin, la question n’est pas là pour l’instant, et peut-être que je m’emballe un peu. Je tâche de pondérer mes ardeurs pour rester attentif à ses paroles, et juger si ce qu’il me raconte fait sens.

Le jeune homme m’explique alors qu’il m’a bel et bien laissé une note sur le frigo. Hah… Là, je me dois de plaider coupable ; je ne suis pas allé vérifier. Mais ayant été réveillé par son manager qui m’a annoncé qu’il se trouvait à l’hôpital, j’avais bien autre chose à faire qu’aller faire un tour dans la cuisine, et surtout vérifier une quelconque trace pouvant annoncer sa sortie. D’ailleurs, il me demande comme ça se fait que je sois au courant de son arrivée ici. Toujours mécontent, je poursuis sur un ton peu amène et doucement exaspéré ; « C’est un certain Ryu qui m’a appelé pour me dire que t’étais ici. Vu que c’est son appel qui m’a réveillé, je suis sorti en trombe de la maison sans prendre le temps de passer par la cuisine. » Je m’interromps pour poursuivre mon sermon ; « Mais même bon sang, on passe pas toute la nuit à aller cherche de la crème glacée quoi ! Qu’est ce qu’il s’est passé pour que tu sortes aussi longtemps, et surtout, pour que t’aies ça au bras ? » dis-je en désignant son bras.

Mon cadet reprend alors la parole, mais se fait cette fois plus… Hésitant ? Oui, je suppose que c’est de l’hésitation, ou tout du moins, un ton qui laisse prédire que quelque chose de grave s’est passé. Mes sourcils se froncent au fur et à mesure de son discours, je reste silencieux dans un premier temps. Je me contente tout juste de secouer la tête à la négative quand il me demande si son manager avait ajouté quelque chose d’autre, et à la positive pour confirmer que Ryu m’avait juste informé de sa venue ici. Néanmoins, je reprends, sur un ton glacial, quand je l’entends ne pas terminer sa phrase ; « Quoi ?! Il n’a pas mentionné quoi Gabriel ? Dis-moi, bon sang ! » Enfin, pas sûr que mon ton engage à la confession… Je dois essayer de me calmer pour inviter à mon cadet à se confier, quitte à retenir mon envie de lui coller des baffes.

Il essaye alors de changer la conversation en parlant du photoshoot qui m’attend d’ici quelques heures. Je suis assez blasé à cette esquive un peu ratée, même si je suppose que ça part d’une bonne intention de sa part ; celle de me changer les idées, et de ne pas me mêler à ses magouilles. Mais au point où j’en suis, autant m’impliquer jusqu’au bout, aussi je réponds sur un ton plus calme ; « Ce n’est pas l’urgence là, c’est dans quelques heures, donc j’ai largement le temps d’aller à l’agence. » Le voilà alors qui baisse la tête, visiblement navré de me voir dans un état de couleur. Typiquement le genre de chose qui m’aurait fait pété un câble auparavant, et j’admets devoir me retenir un peu. Mais bon, je ne veux pas ruiner les quelques efforts qu’on a fait tous les deux pour se rapprocher, aussi je respire profondément pour détendre mes muscles crispés sous le stress et l’agacement, avant de murmurer un petit juron pour extérioriser un semblant d’énervement. Je ferme les yeux pendant quelques secondes pour finir de me calmer, avant de les rouvrir pour adresser un regard plus compréhensif à mon cadet, une expression neutre au visage. Je lui dis alors, d’un ton plus calme, qui se veut rassurant ; « Okay, ça va. Ça a l’air de te travailler, donc racontes moi juste ce qu’il s’est passé. »


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Rapprochement ? Ft Yong Jae Empty
MessageSujet: Re: Rapprochement ? Ft Yong Jae   Rapprochement ? Ft Yong Jae EmptyMer 27 Mar - 13:00

TITRE :

 Rapprochement ? Ft Yong Jae




 

Tu peux revoir Xiao se griffait, se frotter jusqu’à sang pour essayer de nettoyer les attouchements auxquels il a eu droit. Ta tête fourmille de ses pensées. Et puis, il y a tes frères. Yong Jae en l’occurrence. Tu étais terrifié que tous les efforts que vous avez fournis partent en poussière. Tu as déjà eu tant de mal à te faire une petite place que tu n’aurais probablement pas la force d’essayer de la retrouver. Ses pleurs, ses sanglots.. Tu peux encore sentir ses mains tremblantes s’agrippant fortement à toi te griffant presque. Comment pourrais-tu enlever de telles images de ton esprit hein ? Elles allaient te hanter pendant une longue période et ce qui te fait mal c’est comment tu allais pouvoir regarder Xiao dans les yeux à partir de maintenant hein ? Il ne voulait probablement pas te voir pour ne pas se rappeler de cette soirée. Tu lui apporterais que de mauvais souvenirs et ça fait un mal de chien. Pourquoi est-ce que cela fait si mal de savoir que tu ne pourras pas le voir ? Et, si par ta faute il arrivait malheur à un de tes frères ? Au début, c’était avec Adam que tu n’as plus revu.. Est-ce qu’ils s’était remis de cette virée qu’ils avaient faites tous les deux ? Non mais, tu portes la poisse. Avec Boo Bae c’est la même chose. Tu as voulu l’aider et au final tu lui as volé son premier baisé et tu l’as faite tombé. Li Jun aurait pu se faire crier dessus quand tu as fait le mariole dans la salle des costumes et autres accessoires. La liste pouvait se révéler être des plus longues encore… Peut-être qu’il vaut mieux que tu repartes en Amérique. A cause de toi, les activités du groupe allaient être reporté tu te détestais à cette heure précise. Pourtant, tu voulais juste essayer de connaître les personnes ou essayer de leur remonter le moral. Pourquoi à chaque fois ça finissait toujours ainsi hein ? Pourquoi tes bonnes intentions se terminaient aussi mal hein ? Tout ce que tu pouvais faire, c’était t’excuser auprès de Yong à quelques pas de sa voiture. Tu ne voulais pas que Xiao te haïsses ou pense que tu t’es moqué de lui en avouant ce qui s’est passé à ton frère. Tu allais resté très loin de lui à partir de maintenant. Cette pensée te fit mal mais, c’était le mieux non ? Il ne voulait pas te connaitre et a raison si, c’était pour qu’il lui arrive toujours des merdes. La première fois, il était malade et s’est retrouvé enfermé dans un ascenseur et là.. Hier soir… Tu ne fais pas gaffe que ton frère a changé de ton qu’il ne t’engueule pas. Tu regardes le sol sans le voir. Tu es pris de nausée à la pensée de ce que tu as vu hier, Xiao sous le corps de cet homme écoeurant qui avait enlever son haut et avait la braguette ouverte..

Sans t’en rendre compte des larmes firent leur apparition et roulèrent sur tes joues. Tu ne les sentis même pas avant de frissonner et de parler :

« Pourquoi cela arrive toujours à moi ! J’ai pas assuré… Je suis un zéro.. Je ne suis pas comme toi, ni comme Jun He, Dean et vous autres.. Pourquoi je suis si faible !!? Je me déteste ! Je comprends pourquoi tu ne peux pas me saquer, qu’ « il » ne le peut pas non plus ! »

Il devait rien comprendre. Tu ne savais pas ce que tu disais par toi-même. Tu avais mal, tu étais incapable de le regarder dans les yeux. Les larmes que tu n’avais pu laisser éclater hier, apparaissaient maintenant. Tu t’étais interdit de pleurer hier mais, là aujourd’hui ce n’était pas possible. Pourquoi est-ce qu’il fallait que ça tombe sur toi. Tu t’en veux énormément. Pourquoi tu l’as suivit hein ? Tu aurais moins souffert, si c’est toi qui avait été violenté que lui. Tu es ainsi. Qu’on te fasse du mal tu n’y accordes pas réellement d’importance mais, qu’on fasse du mal à tes proches ça, c’était insupportable.

« J’aurais dû rentrer à la maison mais, je « l’ » ai croisé. Qin sshi. Il était avec des amis je crois… Je ne voulais pas lui poser de problèmes. Je voulais juste le connaitre un peu plus plus. Alors je les ai suivis lui et ses amis contre sa volonté à une fête party. Il m’avait dit de dégager, je voulais juste le connaitre vraiment.. Je l’ai plus importuné qu’autre chose. Ils étaient tous friqués.. Ils étaient pour la majorité saoul et ça sentait d’autres produits illicites, le shit, la fumée… J’étais pas à l’aise.. Je me suis invité à la table de ses amis mais, il m’a ignoré puis a disparu pendant que son ami a essayé de me tendre un joint ou autre… J’y ai pas touché comme à l’alcool. J’ai essayé de le chercher et puis.. »

Ce qui s’est passé ensuite.. Tu te bloquas pendant que tes sanglots et tes larmes redoublèrent d’intensité. Ton frère pouvait faire ce qu’il voulait de toi. Te donner une énorme claque, te crier dessus. Te punir n’importe quoi. Tu l’acceptais. Mais, ce qui se passa, Te fit trembler. Ton visage devait être livide.

« Puis… Je suis tombé sur une conversation.. Deux types parlaient que deux de leurs amis allaient violer un riche bourge. Qu’un d’eux l’avait drogué.. Ils rigolaient… Et comptaient même se joindre à cet acte horrible. Je pouvais ne pas rien faire alors.. Je me suis approché et leur ait demandé de me dire où la victime se trouvait.. Je sais pas… Tout est allé vite. Je me suis retrouvé plaqué contre le mur, j’en ai poinçonné un sur les nerfs mais, l’autre m’a pris, m’a donné un coup et je me suis retrouvé jeté contre une table qui s’est renversé avec des verres et bouteilles d’alcool… Puis, trois personnes sont venues à mon aide… J’ai dit à une fille après avoir téléphoné à mon manager de lui dire où on se trouvait pendant que moi, je partais à la recherche de la victime. Puis je l’ai trouvé… J’avais pris une bouteille au passage.. C’était Qin sshi… Ils étaient deux…. Il le touchait.. et était au-dessus de lui en train de l’embrassait et de lui balancer des choses salaces.. Il pleurait.. Un s’est approché de moi et je lui ai éclaté la bouteille sur la tête. Avant de me faire de nouveau plaqué rudement contre le mur et étouffé. Ceux qui m’ont sauvé la première fois.. M’ont aidé à nouveau.. »

Tu ne pouvais pas finir ta phrase ni la suite des évènements. Parce qu’après le reste. Ce qui s’était passé tu préfères le garder pour toi. Tu en as déjà trop dit. Tu resserres férocement ton sac en contre toi et pleurant. Tu avais honte de pleurer devant Yong Jae. Tu voulais que ces maudites larmes s’arrêtent de couler. Tu t’en veux. C’était ta faute. Ta faute de ne pas l’avoir trouvé à temps. Tu ne peux que t’excuser auprès de ton hyung. Tu lui poses d’autant plus de problèmes. Il ne fallait pas que Jun Hee soit au courant. En plus, là pour le coup. Tu ne te sens pas bien. Probablement à cause de la fatigue mais, tu as chaud. Peut-être que tu as attrapé froid.. Cela ne serait pas étonnant vu que tu ne t’ait pas couvert après la douche froide..



Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Rapprochement ? Ft Yong Jae Empty
MessageSujet: Re: Rapprochement ? Ft Yong Jae   Rapprochement ? Ft Yong Jae EmptyJeu 11 Avr - 19:19

TITRE :

 Rapprochement ? Ft Yong Jae




 

Je ne suis pas sûr de vouloir entendre le récit de mon cadet. Vraiment pas. Non pas par peur d’un monde qui pourrait m’être inconnu. Je connais le monde de la nuit et les horreurs qu’il peut cacher. Mais des fois, ce sont des choses qu’il vaut mieux ignorer, au final. Si j’avais continué sur la lancée sur laquelle j’étais quand j’étais encore un jeune cancre, sûrement serais-je devenu quelqu’un de peu, voire pas du tout recommandable. Mais je ne préfère pas y songer, fier du chemin que j’ai parcouru depuis, voie que je continue à suivre en regardant de l’avant. Pourtant, je crains d’apprendre ce à quoi Gabriel a dû faire face au cours de la soirée de la veille. Le sourire qu’il m’a adressé à nos retrouvailles me pousserait à croire que ce n’était pas si horrible que ça. Mais regarder son bandage et son écharpe me ramène bien vite à la réalité… Et pourtant, je ne m’attends pas du tout à une histoire aussi sordide. Alors, même si je n’ai pas envie d’entendre et découvrir, je reste pourtant tout ouï. Parce que ne pas écouter Gabriel, ça serait lui faire croire que je me désintéresse de lui, et que je ne suis plus disposé à faire un quelconque autre pas en sa direction. Alors, je me tais. Et surtout, j’écoute, j’analyse, je m’horrifie.

Il n’a pas pu faire face. Pas la force, à la différence de Dean, Jun Hee, ou moi. Je ne saisis pas ce qu’il veut dire, je ne réponds rien, malgré un regard interrogateur que je lui adresse. Son récit m’agace déjà ; j’ai horreur des Drama Queens, mais ne dis rien, attendant la suite de son récit. Il me dit comprendre pourquoi je ne le supporte, pourquoi il ne le supporte pas. Nouvelle perplexité, mais j’attends, impatient de connaître la suite. Il m’explique alors que lors de son escapade nocturne pour aller acheter de la glace, il a croisé Qin Xiao Yu, qui n’est autre que mon manager. Désireux de faire sa connaissance, il a vainement essayé de l’aborder avant de se faire jeter… Pour finalement mieux suivre mon manager et sa bande d’amis dans une soirée, s’invitant même à leur table. Je n’imagine que trop bien le malaise de Gabriel quand celui-ci constata que Xiao Yu tenait fermement à l’ignorer. Mais dans un sens, je ne comprends Xiao Yu ; avoir un invité plus ou moins indésirable à sa table n’est pas nécessairement agréable. Dans la même situation, sûrement l’aurais-je ignoré aussi, mais je m’abstiens d’un quelconque commentaire à ce sujet. Gabriel me dit alors qu’on lui a proposé une certaine substance, qu’il a refusé, au même titre que l’alcool. Je suis soulagé de l’entendre. S’il avait consommé de l’alcool, ou fumé un truc pas net, ça aurait chauffé pour son matricule. Déjà parce qu’en tant que trainee, il ne peut pas se permettre un abus du genre pour sa future image, ne sait-on jamais. Mais surtout, s’il n’était pas dans son état normal, ben… Disons que sûrement n’aurait-il pas pu se contrôler, et chercher des ennuis malgré lui – croyez en mon expérience. Mais passons !

Gabriel poursuit. Il a quitté la table pour partir à la recherche de Xiao Yu, parti quelques instants plus tôt… Pour tomber sur une conversation pour la moins particulière. Pas dans le bon sens du terme, malheureusement. Une vague histoire de viol, dans laquelle il avait voulu s’interposer, récoltant au passage plusieurs blessures, se défendant pourtant. Sorti de cette passable galère, il avait alors saisi que la victime de ce crime n’était autre que Xiao Yu. De quoi me faire décocher la mâchoire. Assistant à une abjecte scène, il a de nouveau été attaqué, pour ensuite se faire aider par des gens qui lui avaient déjà donné un coup de main précédemment. Mon cadet arrête son récit ici, et… Je reste tout con à ses déclarations, bien que je m’efforce de garder mon sang froid, et un air neutre au visage. Rien ne sert de s’énerver, même si je sens clairement mon cœur s’accélérer après avoir appris tout ça. Je voudrais tempêter sur mon cadet, l’engueuler pour être trop curieux, trop avenant, trop… Courageux, en fait. J’ai un soupir tandis que mon cadet laisse quelques larmes couler le long de ses joues, mais c’est un regard compatissant, et qui se veut rassurant, qui lui est adressé. Il ne semble pas prêt à en dire plus l’instant, et ne veut pas lui forcer la main. J’imagine que dire tout ceci lui a déjà coûté. Je reste hésitant quelques secondes, mais c’est finalement dans un geste un peu maladroit que je viens poser une main sur son épaule intacte. J’ose espérer que ce maigre contact le réconfortera déjà un peu.

« Gabriel, si t’étais vraiment un zéro, t’aurais pas agis comme ça. » dis-je sur une voix plus douce qu’à l’accoutumé. Je me dois au moins de le rassurer sur son complexe d’infériorité, à défaut de trouver quoi que ce soit à dire sur toute cette histoire. « Si t’en étais un, tu serais parti la queue entre les jambes après avoir entendu cette conversation, par peur. Ça aurait été plus prudent, peut-être. » Je m’arrête le temps d’une inspiration avant de poursuivre ; « T’as été très courageux. Trop, même, et c’est pour ça que t’es dans cet état-là. » Léger sermon bien emballé dans des compliments… Je me débrouille pas trop mal pour l’instant, et je me dis qu’il vaut mieux que je continue sur cette lancée. Je me surprends à être aussi consciencieux avec ce gosse avec qui je ne m’entendais pas du tout il y a encore quelques temps. En même temps, est ce que j’aurais pu rester indifférent à un discours comme ça, même avant ? J’en sais rien… Et au final, ça n’a pas vraiment d’importance. La priorité pour l’instant c’est essayer de calmer Gabriel, éventuellement de le rassurer… Et on verra ensuite. Je me vois pas lui demander si les enflures de la veille ont eu leur compte au final, s’il va y avoir poursuite ou un truc du genre. Je regarde vite fait le hall de l’hôpital, et dis ; « Bouges pas, je reviens. » Comme dit, je le laisse là le temps d’aller chercher un grand café sucré à une machine à l’intérieur. Revenu, je lui tends ; « Je sais que t’es pas faim, mais bois un peu, ça te calmera peut-être. » Je soupire un peu, hésitant et gêné de ne pas savoir que dire.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Rapprochement ? Ft Yong Jae Empty
MessageSujet: Re: Rapprochement ? Ft Yong Jae   Rapprochement ? Ft Yong Jae EmptyJeu 18 Avr - 18:13

TITRE :

 Rapprochement ? Ft Yong Jae




 

Pourquoi ces larmes ne veulent-elles pas arrêter de couler hein ? D’une main rageuse et bandée, tu les essuies de ton revers. Tu viens de finir de parler que déjà tu regrettes. Tu parles trop. Pourquoi est-ce qu’il a fallu que tu parles hein ? Il va advenir quoi désormais hein ? Effrayé de te confronter au regard de ton frère, tes yeux restent rivés sur le sol. Il doit bouillonner. Peut-être même qu’il s’apprête à te crier dessus pour avoir été idiot ou te jeter au visage une insulte dans ce genre-là. Pourquoi ? Parce que tu ris ? Pourquoi est-ce que ça fait si mal hein ? Pourquoi est-ce si douloureux pour toi d’entendre les paroles de Xiao Yu hein ? Peut-être parce qu’il était dans le vrai. Agir avec imprudence… C’est tout toi ça… Il y avait probablement d’autres solutions que celle que tu as prise dans le feu de l’action. Tu es trop faible. Tu n’es pas arrivé à le sauver, à cause de toi, Wonderland va prendre du retard dans ses activités et commencement, tu souffres physiquement mais, psychologiquement, tu n’es pas au mieux de ta forme. Peut-être que ces derniers jours tu devrais être silencieux et te faire tout petit. Quand on y pense tu n’as pas trop le choix. Tu es incapables de faire quoi que ce soit. Tu risques d’être un poids. Tu te tends à l’approche des pas de ton aîné mais, rien ne vint si ce n’est qu’une main apposée doucement sur ton épaule sauve. Tu ne relèves pas le visage et est surpris d’entendre Yong Jae te faire la « morale » doucement et te citer plus ou moins des louanges. Courageux ? Cela ne suffit pas. Ca ne t’a pas suffit. Plus que les paroles de Xiao c’est le fait de comprendre que finalement tu n’es qu’une pièce rapportée. Ce que tu es déjà sûrement pour tes frères qui ne s’attendaient pas à ce qu’un autre garçon débarque du jour au lendemain et vivre obligatoirement avec lui pendant 360 jours. Parce que c’était le souhait le plus chère de votre père. Par rapport à eux, tu as l’impression que tu es un étranger total. Une impression de déjà vu quand tu as débarqué en Amérique. Tu es pourtant reconnaissant envers Yong Jae d’essayer d’être attentionné mais, est-ce qu’il le fait de son bon vouloir ? Avant tu ne te posais pas la question mais, maintenant…

Il te parle et s’en va et au fond de toi tu souris ironiquement. Ce n’est pas comme si tu peux aller quelque part. De deux, tu n’as ni la force, ni la motivation pour bouger. Pendant son absence, tu finis d’effacer les traces de tes larmes en reniflant doucement. Te remémorer ce qui s’est passé est trop douloureux. Lui as-tu apporter du réconfort ? Non. L’as –tu rassuré ? Vu ses secousses et son regard effrayé la réponse n’est-elle pas évidente ? Au fond, ce qui s’est passé n’est pas foncièrement ta faute mais, tu y as joué un rôle. Ta présence indésirée n’a fait que rajouter de l’huile sur le feu déjà bien grand. Ton regard fut vide et fixé sur un point invisible pendant que tu te coupes du monde.. Raison qui te fait sursauter et lâcher le sac de médicaments quand la voix de ton « hyung » résonne et qu’un verre en plastique fait son apparition dans ton champ de vision. Un café ? Tu fus surpris et il te fallut une réflexion de quelques secondes voir minutes pour comprendre que cela en était mais, aussi te rendre compte qu’il essayait de te remonter le moral avec ce que tu raffolais le plus. Un petit sourire apparut touché par son geste. Tu diriges ta main valide vers le verre mais, au dernier moment tu la bifurque pour la tendre vers le haut de ton frère mais, au moment de l’atteindre tu te rappelles qu’il ne t’aime pas des masses et, qu’il y a des chances qu’il la repousse comme « lui » l’a fait… Alors, tu te rétractes pour revenir vers le gobelet et le prendre doucement. Tu souffles un « merci » à peine audible et boit une gorgée avec de nouveau un regard vide. Sans expression…

« Je suis.. Désolé… Je n’aurais pas crus que mon manager t’appellerait. Je ne voulais pas casser ton sommeil… Est-ce que… Jun Hee est au courant ? S’il ne l’est pas… Je ne veux pas lui dire… Pas la peine que je sois un boulet pour lui aussi.. »

Tu avais baissé la tête. Le café qui te rend habituellement ta bonne humeur là, son effet était éteint. Il semblerait que son effet soit innéficace aujourd’hui. Tu n’as pas envie de sourire, ni de rire. Comment le peux-tu hein ? Pourtant, avant qu’il ne sombre.. Ce moment où il t’a pris dans ses bras fut surprenante mais, il a probablement oublié ça aussi. Pourtant… Quand tu y penses, tu peux sentir ton cœur s’affolait légèrement. Regardant la mare de café sucré tu fis par un sourire triste.

« Ne Yong Jae… Est-ce que c’est mal de sourire et vouloir connaître les autres ? Laisse tomber cette question, elle est débile… Tout comme moi.. »

Tu préfères boire ton café en silence. En même temps, tu as été bien con pendant tout ce temps. Tu ne l’es pas. Tu te doutes ce qu’on peut dire sur ton compte. Tu aurais dû te douter que ce qu’il pense de toi ne vole pas haut et ça fait mal parce qu’il ne doit pas être le seul à le penser ainsi. Vidant ton verre tu te baisses pour récupérer ton sac et quelques boites de médicaments tombés au retour de ton aîné.

« Est-ce que.. Notre « arrangement » tient toujours ou bien.. »


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Rapprochement ? Ft Yong Jae Empty
MessageSujet: Re: Rapprochement ? Ft Yong Jae   Rapprochement ? Ft Yong Jae EmptyMer 24 Avr - 17:40

TITRE :

 Rapprochement ? Ft Yong Jae




 

La situation actuelle est particulière, c’est le moins que l’on puisse dire. Je ne peux qu’écouter le récit de mon cadet. Et honnêtement, je ne vois pas comment l’aider. Parce que bon… Ça serait tout de même vachement lâche de le laisser tout seul dans la panade, et l’engueuler alors qu’il est en train de pleurer. Il y a peu de temps, sûrement n’en aurais-je eut rien à faire. Mais maintenant ? Comme déjà dit, je ne veux pas ruiner ces efforts qu’on a fait tous les deux à néant. Et cette affaire est tout de même grave, même si elle doit rester secrète. Il ne faudrait pas qu’elle vienne entacher la réputation de Gabriel, ou celle de Xiao Yu. Enfin, surtout celle de mon cadet, qui est actuellement trainee, et qui donc ne devrait pas tarder à se lancer sérieusement dans une carrière publique. Mais en même temps, ce n’est pas le genre de chose que l’on peut garder pour soi. Mais dans un sens… Qu’est-ce que je peux faire, à part écouter ? Je suis pas du tout connaisseur en matière juridique… Alors je me complais dans l’idée que je suis une oreille attentive. De là à donner des conseils, ou consoler, ben… J’ai jamais été doué pour l’un, comme pour l’autre. Je m’efforce à essayer d’être un tant soit peu chaleureux. Oui c’est un effort, ce n’est pas le genre de chose qui me vient spontanément. Avec Gabriel, tout du moins. C’est déjà un sacré progrès que je ne tempête pas comme un fou, et qu’au contraire j’essaye d’être attentif et patient. Le café que je lui tend semble être un bien maigre réconfort… En même temps, je ne m’attendais pas à retrouver un Gabriel tout heureux en si peu de temps, et surtout pour si peu.

Gabriel vient alors me présenter des excuses. C’est vrai que j’aurais bien voulu dormir davantage… Mais je ne peux décemment pas lui en vouloir. J’ai beau avoir encore un peu de mal avec lui, ça serait quand même abusé que je préfère rester cloué au lit plutôt que de venir lui donner un coup de main. Comme quoi, je suis encore en mesure de faire quelques pas vers lui, même si je me sens un peu… Déçu ? Mais passons. Je passe outre ces excuses quand il vient me demander si notre frère est lui aussi au courant de cette affaire. Je n’ai pas le temps de lui répondre, qu’il m’annonce ne pas avoir l’intention de lui en toucher un quelconque mot. Est-ce vraiment une bonne idée ? Je n’en ai aucune idée… A vrai dire, je ne sais pas si tous deux ont réussi à se rapprocher un peu. J’émets pourtant une petite réserve ; « Comme tu veux. En même temps, s’il te voit avec le bras en écharpe et avec cette tête d’enterrement, il se doutera que quelque chose ne va pas. Qu’est-ce que tu vas lui dire ? » En revanche, j’évite soigneusement de dire qu’il pourrait effectivement être un boulet pour Jun Hee. Lui aussi est débordé de travail avec les Wonderlands… Mais bon, le connaissant comme je le connais, quelque chose me dit qu’il ne fera pas passer sa carrière avant sa famille, surtout s’il voit Gabriel dans cet état-là.

La question qu’il me pose est elle aussi étrange. Je lâche un soupir de lassitude, un peu exaspéré de le voir dans un tel rôle de Drama Queen. Je sais que ce qu’il s’est passé est dramatique, mais bon, mon ton ne fait que trahir cet énervement ; « Non, en soit c’est pas mal. Mais faut aussi que t’admettes que les autres veulent parfois être peinards. » dis-je sur un ton un peu froid tandis que mon regard parcourt les environs. Nouveau soupir. Tandis que mon cadet continue à boire son café sans grande conviction, je sors une cigarette de ma poche que je viens poser entre mes lèvres avant de l’allumer. Inspiration, et nouvelle question de mon cadet. Silencieux, je le fixe pendant quelques secondes avant de lâcher finalement ; « Ouais, ouais. » Je laisse une gerbe de fumée s’élever avant de prendre une nouvelle taffe. Je poursuis alors ; « Mais faudra qu’on revoit certains points. J’veux bien faire quelques pas vers toi, mais faut pas que tu réduises mes efforts à néant quoi. Je sais que c’était pas volontaire pour hier soir. Mais si tu continues à t’enliser dans des conneries pareilles, je peux pas te promettre de te rattraper à chaque fois. »


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Rapprochement ? Ft Yong Jae Empty
MessageSujet: Re: Rapprochement ? Ft Yong Jae   Rapprochement ? Ft Yong Jae EmptySam 27 Avr - 13:56

TITRE :

 Rapprochement ? Ft Yong Jae




 

Qu’est-ce que tu allais trouver à lui dire ? Très bonne question mais, en même temps… Impossible de lui révéler la vérité. A quoi cela servirait hein ? A te faire plaindre ? A te faire descendre encore plus bas de l’échelle sociale de XIao Yu ? Pourquoi est-ce pour toi si important d’en faire partit hein ? Il te faut probablement répondre à cette question avant de trouver la réponse. Réponse qui ne viendra jamais même dans une autre vie. Une année enfin non…. L’année était déjà bien entamée… C’était le temps qu’il te reste à vivre sous le même toit que tes frères… Après c’était soit vous continuez de vivre ensemble comme une famille ou bien chacun se partageait la part du gâteau sans la cerise et chacun partait chez lui ou alors, il y avait la troisième option ! Celle de partir et de laisser la villa à tes hyungs… C’était peut-être la meilleure option. Toi tu repartirais peut-être en Amérique. Non pas que tu possèdes des tonnes d’amis et qu’ils sont nombreux à t’attendre. Même ta mère, a toujours fait sa vie avec le travail. Tu l’admires pour cette raison. Elle a essayait de concilier vie de mère et vie professionnelle mais, c’est son travail qui a pris le dessus. Tu ne te plains pas. Tu as la chance contrairement à tes aînés de pouvoir lui parler de temps en temps. Elle reste ta mère et, t’a inculqué quelques valeurs. Tu aimerais devenir un fils dont elle peut être fière et ne pas l’inquiéter mais… Même cette résolution de fin d’année s’est envolée. A fondu comme de la neige au soleil. Il te reste plus que quoi ? Au moins profiter des derniers mois avec tes frères mais, est-ce que cela sera suffisant ? Réellement suffisant pour les connaitre ? Peut-être pas… Pourtant, ton désir de fonder une famille avec eux a toujours été ton rêve. Peut-être parce qu’ils ont connu votre père.. Tu aimerais parfois leur poser des questions mais, tu risques de te prendre de gros vents tout en ravivant probablement des blessures du passé. Finalement, tu passeras ta douleur sous silence. Comme là…. Tu es reconnaissant envers Yong Jae pour ne pas affirmer tes propos sur le fait que tu risques d’être un boulet. Mais quels que soient les angles où tu regardes, il y en a pas un pour te contredire.

« Je lui dirais que je suis tombé maladroitement en voulant rattraper une femme enceinte des escaliers ou une mamie !!! »

En même temps, cela pouvait être très plausible. Dans les dessins animés ça se passait souvent ainsi. Bon, évidemment pour l’air maussade il y avait toujours la facilité de dire que le moral est absent car, tu ne pourras pas participer aux répétitions. Tu peux être un bon comédien en souriant un peu même si, il allait falloir que tu te forces. Que tu t’empêches de sombrer tout simplement bien que là… Tu es à la ramasse et, le mot est faible. Sirotant toujours ta tasse offerte, tu écoutes ton frère. Après tout, il restait une question pour toi à éclaircir. Est-ce que votre « alliance » tient toujours. Est-ce qu’il t’en veut ? Déçu peut-être légèrement mais, après tout.. Cela serait étonnant. Il fallait croire que personne te font confiance. Toujours mis légèrement sur le côté. Il allait aussi falloir que tu te rappelles de ce que tu allais pouvoir dire à votre « frère » pour ce que cela reste cohérent avec ce que tu risques de sortir aux autres du groupe. Dean ne tombera pas dans le panneau ça… Tu le sais ! Pourtant, il n’insistera point le connaissant. Lui aussi… Non. Pas besoin d’abuser de sa gentillesse. Tu vas t’en sortir en te plongeant dans les livres et essayant de réviser et d’apprendre. Si tu as la motivation tu peux le faire en espérant avoir un peu de chance aussi. Quoi que la chance… Au vu de ce qui te tombe dessus ces derniers temps… Mieux vaut pas trop en demander pour le moment ! Tu es anxieux à l’attente de la réponse de ton aîné qui finit par arriver. Tu ressens une pointe de déception mais, tu ne rajoutes rien. En même temps, à quoi t’attendais-tu de sa part sérieusement ? Le rattraper ? Il n’avait rien à faire pour le moment et, à part te récupérer là alors, que tu ne lui as même pas demandé est-ce que cela compte comme une action de sa part ? Au moins, tout n’est pas remis à zéro mais, qui te dis qu’il ne te raconte pas des salades hein ? Finalement… Vous ne pourrez pas vous rapprochez plus que ça ? A croire que former une famille avec Jae et Jun cela revient à une UTOPIE.

« Merci pour le café et… Ne t’inquiète pas… J’ai bien compris hier soir que j’étais pris pour un con ! Il me l’a clairement fait comprendre ! Merci de pas en rajouter une couche. Et, ne t’inquiète pas… Je ne te demande pas de me rattraper ! De toute façon je suis autant le « sauveur » d’un soir qu’une pièce imposée. Je ferais des efforts et puis… Je crois que…I've had enough for the coming month hahahaha !! »

Essayer de refaire un peu d’humour pour mieux faire passer la pilule d’hier soir. Fail epic ! C’était une certitude. Tu finis par soupire en lui disant qu’il serait peut-être temps que vous alliez où se trouve son photoshoot mais, à peine eus-tu finis que ton portable sonne. Tu le sors de ta poche avec ta main valide avant de te figer net et de devenir blême . C’était ton manager qui te téléphonait… Tu hésites à répondre mais tu finis par répondre :

« Kanzaki san… »

Tu ne jettes pas un regard à ton hyung préférant parler avec ton manager qui prend de tes nouvelles. Tu réponds d’une voix morne et remercie aussi ce dernier, pour ne pas insister. Tu finis par demander comment va Xiao Yu tout en te mordillant la lèvre inférieure. Il allait bien ? Ton cœur fut un bon dans ta poitrine et, un sourire, léger tira tes lèvres. Cependant, tu te mets à paniquer quad il te demande si tu veux lui parler. Tu parles rapidement avant de décrocher. Non… Tu ne pouvais pas lui parler et, il valait mieux pour tout le monde que ça reste ainsi… En tout cas, malgré ce qui s’était passé, un poids vient de s’enlever de tes épaules. Du moins, un petit poids. Le principal était le chinois malgré ce qu’il avait pu lui balancer…

« Qin shi semble allait mieux. Tant mieux comme ça ton groupe ne sera pas pénalisé !! Tu t’en sors du coup avec ton groupe ? »


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Rapprochement ? Ft Yong Jae Empty
MessageSujet: Re: Rapprochement ? Ft Yong Jae   Rapprochement ? Ft Yong Jae EmptyVen 3 Mai - 9:55

TITRE :

 Rapprochement ? Ft Yong Jae




 

C’est un regard un peu perplexe et blasé qui est adressé à mon cadet, quand celui-ci vient me dire quelle excuse il sortira à Jun Hee si ce dernier venait à se faire du souci pour son bras en écharpe. Je lâche un petit soupir inaudible, mais ne m’étend pas sur le fond de ma pensée ; tout compte fait, ce que Gabriel veut dissimuler à notre frère ne me regarde pas. Quelque part, j’essaye aussi de me dire que ce n’est pas plus mal que ce dernier reste dans l’ignorance des faits… Même si ce n’est jamais agréable d’être mis à l’écart. De toute façon, je ne sais pas si mes deux frères sont déjà assez proches pour qu’ils parlent de choses aussi graves et intimes. Ceci étant dit, même si Gabriel et moi nous sommes plus proches, nous ne le sommes pas encore assez pour que je sois au courant de tout ceci. Mais en chef de famille que je suis, j’ai bien quelques responsabilités à porter, et je ne cherche pas à m’en défaire. Surtout depuis que nous avons passés cet accord commun. Et si je pourrais avoir tendance à dire qu’il n’y a pas de secret en famille, je me dis aussi que chacun a droit à ses secrets… Et puis, nous ne sommes pas encore une famille. Tout du moins, pas tout à fait, même si je suppose que chacun de notre côté, nous tendons à cet objectif malgré nos conduites et nos dires respectifs. Parce que malgré ma conduite ingrate et distante avec Gabriel au début de la colocation, certainement due à une bonne dose de jalousie, je pense vouloir retrouver une ambiance conviviale comme il m’a été donné de connaître avec Lee Jin et Jun Hee. Pour ça… Qui vivra verra, et il me semble que même si l’on avance à tout petit pas, on progresse tout de même. Mais passons.

Je me tais donc quand il me donne ce prétexte, me contentant de hocher silencieusement la tête, préférant ne pas me prononcer sur le sujet. En – presque – adulte – presque – responsable, Gabriel a fait son choix quant à notre frère… Mais s’il trouve une explication pour sa blessure physique, il n’en trouve pas pour sa mine. Mais je me doute que pour ce second point, le jeune homme saura faire preuve d’un splendide jeu d’acteur pour sourire comme un benêt. La conversation en vient alors à cette entente que nous avions conclue il y a quelques semaines de cela. Attendez ; ce n’est pas parce que je suis déçu, que je compte tracer un trait sur tout ça. Je veux bien accorder une nouvelle chance à Gabriel, ce qui prouve que je ne suis pas aussi impitoyable que je peux le paraître. En temps normal, je ne pardonne pas facilement et ait la rancune facile… Mais si je ne donne pas de nouvelle chance, il n’y aucune chance pour que l’ambiance « familiale » s’arrange. Et puis, ce n’est pas comme si Gabriel m’avait fait du mal directement. Il ne m’a pas offensé, heurté, et je ne suis pas impliqué dans son histoire… Même s’il est clair que ma déception est piquée, au même titre que mon inquiétude. Disons que je me sens déçu comme un grand frère ou un père pourrait l’être en voyant son cadet partir à la dérive et avoir des ennuis. De fait, ma colère est doucement attisée… Mais pas suffisamment pour que je veuille ruiner ce qui est déjà construit. Gabriel reconnaît lui-même que la situation de la veille était grotesque, et qu’il était pris pour un imbécile. La logique de ce garçon m’échappe toujours, mais ne dis rien, alors qu’il ajoute que je n’ai pas à le rattraper. J’arque un peu les sourcils, avant d’ajouter ; « Ça sera la première et la dernière fois. » sur un ton un peu plat. Continuant à fumer, je laisse échapper un petit rire quand mon cadet ajoute qu’il a eu sa dose pour le mois. Je vois bien qu’il essaye de détendre un peu l’atmosphère, et je ne peux pas y être insensible ; « C’est clair que là… »

Notre conversation semble toucher à sa fin quand le téléphone de Gabriel sonne. Il récupère son cellulaire, et je vois clairement son visage blêmir quand il jette un coup d’œil à l’écran. Hésitant quelques secondes, il vient pourtant décrocher et répondre à son manager. Je continue à fumer tranquillement, fixant mo frère pour observer ses réactions. Anxieux et paniqué, il pose quelques questions mais abrège rapidement l’appel avant de relever les yeux vers moi. Il m’annonce que Qin Xiao Yu semble aller mieux, ce qui ne devrait pas trop retarder le groupe. Vrai qu’à mener cette discussion, j’en avais oublié ce qu’il pourrait advenir du groupe si notre manager n’allait pas bien. Gabriel me ramène donc à la réalité en me demandant comme cela se passe, ce à quoi je réponds en jetant mon mégot que j’écrase d’un coup de talon ; « Ça se passe bien pour l’instant. On a beaucoup de répétitions et autres événements promotionnels qui sont fatigants, mais on gère bien le stress. A ce propos… » Je jette un coup d’œil à ma montre ; « Je dois être à l’agence dans moins d’une heure. Tu viens, ou préfère aller te reposer ? »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Rapprochement ? Ft Yong Jae Empty
MessageSujet: Re: Rapprochement ? Ft Yong Jae   Rapprochement ? Ft Yong Jae EmptyLun 20 Mai - 11:43

TITRE :

 Rapprochement ? Ft Yong Jae




 

Au moins il semblerait que ton « mensonge » pour cacher ce qui s’est passé à votre frère soit accepté par Yong Jae. Même si l’envie de sourire ne semble pas pointer le bout de son nez, tu ne comptes pas te laisser faire de la sorte. Bien que la vraie question qui te trotte dans la tête c’est de savoir si tu l’as déçu. Bien que ta logique soit trop complexe pour ton entourage. Tu avoues-toi-même qu’il aurait été préférable que tu restes à ta place et que tu étais un imbécile de première. Ce qui est contradictoire mais, les paroles de Xiao Yu restent gravées en toi et ne semblent pas vouloir disparaitre à ton désespoir. Tu préfères attendre en silence sa réponse et, tu es heureux et à la fois triste, ce pincement au cœur à ses paroles en est la preuve de sa réponse. Tu l’a déçu hein ? Il ne reste plus qu’à le dire à ta mère qui est à l’autre bout du monde. Comment lui-dire que tu en as pour un mois à peu près et plus pour des séances de rééducation qu’elle va devoir payer puisque tu ne travailles point. Tu as arrêté tes études, n’a pas de job non vraiment… Tu es un véritable poids pour tout le monde. Tu ne rajoutes rien aux paroles de ton aîné. Allez tu ne vas pleurer à nouveau devant lui hein ? Il faut que tu changes de sujet et le rassure en disant que tu ne risques pas de bouger avant un moment…. Un très long moment même. Ce n’était pas la fin du monde mais pour toi, cela y ressembler fortement. Coincer voilà ce que tu étais. Tu étais coincé. Peut-être que c’est ce qui te fallait pour te faire ouvrir les yeux que tu as longtemps gardé fermer. Tu as enlevé tes œillères et te rends finalement compte que tu en agaces plus d’un ! Particulièrement le manager du groupe de ton frère. En somme mieux valait pour tout le monde que tu te fasses petit à partir de maintenant. Tu ne voulais que le groupe de ton frère soit pénalisé parce que tu agacerais encore une fois le manager chinois ou alors, parce qu’avec ta blessure tu réveillerais en lui des souvenirs bien désagréables.

Il fallait que tu arrêtes de jouer l’aveugle et prenne tes distances avec ce dernier quant à tes frères, Yong Jae t’a rassuré qu’il ne jetait pas vos efforts à la poubelle mais, tu te demandes bien comment tu vas faire pour gagner son estime. Parce qu’il y a des chances que tu ne l’aies jamais eu. T’arrêter de te faire de belles illusions est une bonne initiative aussi. Bon l’avantage sur le fait qu’il n’ait jamais eu une haute estime de toi, c’est que maintenant tu ne peux pas plus le décevoir si ? Tu ne peux que remonter quoi que la chance est ton ennemie vu qu’elle a déserté. Apparemment le fait que tu essaies de changer de sujet semble bien fonctionner puisque, l’atmosphère entre-vous semble s’être radoucie. Un bon point non ? Peut-être qu’il était un peu trop tôt pour se prononcer.. D’ailleurs ton semblant de bonne humeur retrouvée s’est vite envolé à cause de ce soudain appel dont tu ne t’attendais pas. Tout en toi crier d’accepter de parler à Xiao Yu mais… Ta conscience te l’interdisait. Il devait être épuisé et puis… Qu’est-ce que tu aurais pu lui dire hein ? Surtout devant ton hyung et ton manager hein ? Peut-être as-tu raccroché trop abruptement ? Tu le regrettes mais, c’est mieux ainsi pour lui comme pour toi psychologiquement parlant. Tu retombes plus ou moins sur tes pattes en demandant à ton aîné comment cela se passait pour lui après lui avoir révélé que Xiao ne prendrait pas trop de temps pour revenir. Du moins tu le souhaitais au fond de toi pour tous les membres du groupe et, le chinois.

Tu es heureux d’entendre Yong Jae te dire que tout se passe bien de leur côté malgré la fatigue qui s’accompagne aux activités. C’est normal. Tu aimerais lui dire de ne pas en faire trop mais, ce serait montrer ton inquiétude et plus que ça… Tu tomberais certainement trop dans le sentimental par rapport à lui. Comme il y a plusieurs minutes ou à la place du gobelet, c’était l’étreindre et te reposer un peu sur lui en réalité. Encore une fois, tu freines tes envies. Pas la peine de l’embarrasser, il en a fait assez pour toi, toi qui n’est probablement encore qu’un étranger à ses yeux qui l’a déçu de surcroît ! Tu le vois jeter un regard sur sa montre avant de reprendre la parole. C’est vrai le photoshoot, tu l’aurais presque oublié avec tout ça.

« Je suis content pour toi alors ! Ah, comme tu le sens. Je n’ai pas envie de te faire faire un détour. Promis si tu m’emmènes avec toi tu ne m’entendras pas ! »

La vérité est que tu ne désires pas rester seul. Mais, tu ne veux plus imposer ta présence aux autres comme tu le faisais jusqu’à maintenant. C’est suite à la décision de ton hyung, que tu fais le tour de la voiture pour t’assoir sur le siège passager pour te rendre avec lui sur le plateau tournage. Les jours à venir risquent d’être longs et douloureux…


Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé





Rapprochement ? Ft Yong Jae Empty
MessageSujet: Re: Rapprochement ? Ft Yong Jae   Rapprochement ? Ft Yong Jae Empty

TITRE :

 Rapprochement ? Ft Yong Jae




 



Revenir en haut Aller en bas

 

Rapprochement ? Ft Yong Jae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rapprochement ? Ft Yong Jae
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» hey mate, i'm your dinner (sam yong & moeko)
» Bang Yong Guk (B.A.P) TAKE 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Generation :: C'est la fête à la New Génération :: The endBut nothing really disappears :: Finished stories-