AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez



Anonymous

Invité


Invité



Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven Empty
MessageSujet: Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven   Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven EmptyDim 9 Déc - 20:14

TITRE :

 Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven




 

D'un mouvement rapide du majeur et de l'index, je fais décoller vivement la petit bille rouge. Ma tête se balance doucement en arrière, ma bouche s'ouvre tandis que la friandise atterrit directement dans mon gosier. Sans plus tarder, ma mâchoire s'active vivement sur la petite bille de chocolat, tandis que mon voisin me regarde d'un air ahuri. Je lui adresse un sourire avant que mon attention ne soit de nouveau posée sur le sachet jaune criard entre mes mains. Plus de MnM's. La crise. Je balance de nouveau le regard vers le garçon à côté de moi, l'air assez navré, lèvres retroussées. D'ailleurs, cet inconnu ne semble pas savoir comment réagir face à tant de réactivité, aussi ce dernier a t-il bien vite fait de fuir mon regard, après un étrange haussement de sourcils. Dommage qu'il ne semble pas bien causant ! A moins qu'il ne soit trop tôt pour discuter... Je jette un coup d'œil à ma montre et constate qu'en effet... A huit heures du matin, les gens ne sont pas spécialement prompts à discuter. J'observe les autres, et constate que pour la plupart, ils ont des oreillettes vissées aux oreilles, tandis que d'autres semblent somnoler, à moitié avachis sur leur siège. Pour tout dire, cette situation m'amuse. Bien que j'admette que tout puisse arriver en ce bas monde, il ne m'est jamais arrivé à moi, Kwon Tae Sun, un mètre quatre-vingt quatre d'énergie condensée, d'être fatigué. Certains osent faire l'hypothèse que ça ne doit pas être évident d'être hyperactif... Et pourtant, je n'ose pas m'imaginer sans énergie ! Sûrement parce que j'ai toujours été comme ça, et que l'on ne peut pas se penser différent... Au même titre que l'on ne peut pas être en manque de quelque chose qu'on a jamais eut, même s'ils nous est toujours permis de jalouser. Bref.

Déçu de ne pas pouvoir arracher un traître mot à mon voisin silencieux et snob, je viens à mon tour poser mon casque sur mes oreilles. Fouillant dans une de mes poches, j'en sors un iPod vert pomme ou mes doigts se font hésitants... Qu'est ce que j'allais bien pouvoir écouter, et surtout faire subir aux gens ? Se fondre dans la masse... Il me semble que c'est un concept qui m'a toujours paru abstrait et impensable. Au hasard, mes doigts glissent sur les boutons, pour que ce soit finalement une chanson des Dazzlin'B qui vienne submerger mes tympans. Déjà jouasse, je murmure énergiquement les paroles au rythme sonore, songeant en même temps à la chorégraphie. Évidemment, quelques regards interloqués me sont adressés, mais ne m'en formalisant guère, je me contente tout juste d'adresser un large sourire à ces parfaits inconnus, continuant à chanter doucement. Ça me fait penser qu'il faudrait que je passe voir Yong Ran un de ce jours... Histoire de le défier sur une de ses propres chorégraphie ! Ça, ça serait du gros challenge. Distrait dans cette idée, je manque presque de voir mon arrêt. Réalisant mon étourderie, je me lève vivement et me faufile entre les gens pour descendre du bus.

Tout juste sorti, un froid vif me prend à la gorge et je ne peux retenir un frisson. Rabattant mon casque à la base de mon cou, je ferme rapidement ma veste pour m'y emmitoufler dans un petit tremblement. Et puis bon, j'ai pas de temps à perdre ! Les répétitions sont pas pour de suite, mais je voudrais faire un tour à la cafétéria avant de filer au studio ! D'un pas vif et pressé... Enfin non, en trottinant allègrement, je rejoins l'intérieur de l'agence, soupirant de bien être en sentant la chaleur ambiante sur ma peau glacée. Me débarrassant de ma veste, je file déposer mes affaires au vestiaire avant de longer un nouveau couloir pour aller à la cafétéria. Et malgré l'heure matinale, plusieurs personnes s'agglutinaient déjà ici pour prendre un café avant de filer dans leurs salles de répétitions ou studios respectifs. Pour ma part, pas de café, mais je n'allais pas me priver pour prendre des réserves de friandises pour la journée, à croire que ça faisait office de carburant pour moi. M'arrêtant devant un distributeur automatique pour prendre un sachet de MnM's -et oui, encore-, je tourne la tête pour regarder autour de moi, histoire de voir si je pouvais pas taper la discute avec quelqu'un, et c'est à mon plus grand bonheur que je reconnais la silhouette de Heaven. Vraisemblablement, elle ne m'avait pas vu et était assise seule près d'une fenêtre, rêveuse... Je récupère alors mon précieux sachet avant de le ranger dans ma poche, avant de m'avancer d'un pas calme vers mon amie. M'arrêtant derrière elle, je pose mes mains sur ses tempes pour lui cacher les doigts de mes phalanges, me penchant un peu pour qu'elle m'entende.

« Qui c'est ? » Mouais... Bon, je suppose que je me suis un peu grillé tout seul. En plus d'être l'un des plus jeunes de l'agence, je suis aussi loin d'être des plus matures. Je le reconnais sans la moindre once de mauvaise foi ; je suis un vrai gamin quand je m'y mets... Enfin non, même spontanément, je le suis. Pas que j'ai le crâne vide, ou que je sois dénué d'une quelconque matière grise, loin de là, mais... Juste un besoin d'extérioriser les choses. Peut-être le stress, ou une quelconque frustration que j'ignore.


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven Empty
MessageSujet: Re: Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven   Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven EmptyDim 16 Déc - 16:22

TITRE :

 Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven




 

Concentrée, d'un mouvement souple, mes jambes réussirent à se séparer pour former le parfait grand écart. Sans faire attention aux quelques regards présents dans la pièce avec moi, je continuai, encore plus sérieuse et concentrée sur mon travail. Je voulais à tout prix réussir ce que je faisais, et ce, même si j'y arrivais déjà. Mais peu m'importe, je veux, et je dois montrer ce que je sais faire aux membres du jury devant moi, et surtout, devant moi et d'autres personnes. J'ai beau être dans un groupe maintenant, les évaluations continuent, et je pense qu'elles auront toujours lieu. Le chant, c'est déjà fait. Et tant mieux. J'ai beau adorer le chant et y être plutôt forte, la danse est et restera mon point fort. Je sais que l'on attend beaucoup de moi à ce niveau, surtout en tant que danseuse principale. Je me dois de connaître toutes les nouvelles danses, tous les styles et surtout, savoir les reproduire à la perfection. Fermant les yeux pour retrouver toute ma concentration perdue lorsque mon nom fut appelé, je commençai à danser, ne pensant qu'à une seule chose : les membres de mon groupe. D'habitude, je me concentre sur mon père ou ma mère, ou encore même ma belle-mère pour me donner la force de tout donner, mais maintenant, les membres de Fiction & Fact ont prit à ce niveau ci le devant. Je veux réussir pour moi, pour ma famille, et aujourd'hui comme pour demain, je veux réussir pour les filles, celles qui vivent tous les jours avec moi, et qui sont, après peu de temps, devenue des amies proches pour moi. Au début, je ne pensais qu'à moi, qu'à ma petite réussite pour prouver au monde que je pouvais le faire. Plus maintenant. J'ai grandis, encore et encore, et je continue mon petit bonhomme de chemin, mais cette fois ci, je ne suis plus seule.

Tournant une dernière fois sur moi même, mes genoux touchèrent ensuite le sol, et quelques secondes plus tard, j'étais en grand écart. Reprenant ma respiration, je saluai le jury ainsi que les autres personnes présentes dans la pièce, et je pus enfin sortir, exténuée et transpirante. J'étais sur de moi, c'était certain, mais j'avais quand même cette petite boule au ventre par peur de n'avoir pas réussi. Le souffle toujours un peu essoufflé, je pris mon sac de sport, me dirigeant vers les vestiaires pour prendre une douche avant d'aller manger un bout. J'étais tellement en stress ce matin, que je n'ai rien pu manger. C'est pour dire, j'adore manger d'habitude. Mais là, c'était une évaluation importante, pas de routine. La plupart des filles y étaient déjà passées, et avaient parfaitement ou presque réussies. J'avais beau être fière d'elles, j'avais tout de même peur de me planter, et surtout, d'être la seule à m'être planter. Une fois dans les vestiaires où l'odeur de transpiration mélangée à celle du déodorant et du parfum régnait, j'entrepris de me déshabiller rapidement, en profitant que je sois seule. Je n'aimais pas réellement prendre mes douches avec d'autres personnes, j'ai toujours trouvé ça un peu impudique et pervers au fond... Encore, avec les filles, maintenant, on a l'habitude de se croiser par vraiment habiller, même si au début, on était toutes assez gênées. Mais après des heures d'entrainements, on a plus vraiment l'envie de faire sa chochotte, alors on s'en fiche complètement. Et puis, en même temps, on est toutes des filles, voir des femmes, donc bref, on a plus douze ans. L'eau tiède, voir chaude qui m'accueillit une fois sous la douche me fit soupirer de bonheur. Je n'avais jamais aimé prendre des douches froides, et ce, même en été où il fait très souvent dans les 30° C facile.

Dix minutes plus tard, des rires se firent entendre à l'extérieur du vestiaire, et comprenant que d'autres filles arrivaient, je sortis de sous le jet chaud pour commencer à m'habiller. Enfilant rapidement mes sous-vêtements, je souris aux trois jeunes filles qui entrèrent. Sourire qu'elles me rendirent, plus ou moins sincèrement. Chantonnant tout en continuant de m'habiller, mon ventre se fit soudainement entendre. Heureusement qu'avec le bruit de l'eau et les filles qui parlent entre elles, le bruit est passé inaperçu, si ce n'est pour moi. Cinq minutes plus tard, j'étais enfin prête : propre, habillée autrement qu'en vêtements de sport, c'est à dire en jogging et tee-shirt large, et en talons. Adieux baskets ! Prenant mon sac sur mon épaule, je sortis mon portable pour laisser un message aux filles présentent à l'appartement, les prévenant que je mangeais ici et que je ne rentrerais donc pas tout de suite. Une fois arrivée à la cafétéria, je m'assis près d'une fenêtre, seule. J'aime être tranquille dans ce genre de moment. Et il faut dire aussi que je ne connaissais personne ici, et que donc, oui, il vaut mieux être seule. Sortant tout ce que j'avais acheté aux distributeurs, j'ouvris un paquet de bonbons, ainsi que ma bouteille de soda. Je savais très bien que j'étais au régime, mais personne n'est là pour me reprendre sur ce que je suis en train de manger ou de boire, alors bon, j'en profite parce que demain, ça sera pas la même nourriture qui sera devant moi... Deux mains inconnues bloquèrent soudainement ma vue, et immédiatement, la phrase qui tue suivit ce geste.

« Qui c'est ? »


Je souris gentiment en reconnaissant la voix. Qui c'est ? Mon petit caramel huhu ♥ Me retournant vers Tae Sun, je lui souris tout en me relevant de ma chaise pour le prendre dans mes bras. Ça faisait longtemps que je ne l'avais pas vu et je dois l'avouer, sa petite bouille m'a vraiment manqué. Mais...il a encore grandit ? C'est pas possible ça ! Déjà que je me sentais petite avant, alors là, je vous dis pas... Heureusement que j'ai mis des talons, sinon je serais en train de faire un câlin à son nombril. Bon, en ce moment j'ai la tête sur son épaule, et encore, ça doit être parce que je suis sur la pointe des pieds ou parce qu'il me retient. C'est très vexant quand même, et ce, même si je sais que de toute manière, la fait que je sois une fille et lui un garçon sera toujours la cause de notre différence de taille. Mais il a que 17 ans hein... Me décollant de lui, je pris la parole.

« Tae Sun baby ♥ Je suis trop contente de te voir, ça fait tellement longtemps ! Enfin, ça doit faire une ou deux semaines à tout péter... » Je lui fis un petit clin d'œil, et je lui fis signe de s'assoir en face de moi. J'étais vraiment heureuse de le voir, et ça rendait ma journée beaucoup plus intéressante. Il me faisait même oublier mes précédentes évaluations et mon stress continue en attente de mes résultats que j'aurais plus tard dans la journée. « Oh, tu fais quoi ici enfaite ? » Continuant de manger mes sucreries, je lui tendis le paquet pour qu'il se serve. Je sais qu'il aime ça, alors à quoi bon en manger devant lui sans lui en proposer hein ?


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven Empty
MessageSujet: Re: Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven   Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven EmptyDim 16 Déc - 19:08

TITRE :

 Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven




 

Évidemment, Heaven me reconnaît en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Les mains toujours posées sur ses tempes, je sens ses pommettes remonter doucement lorsqu'elle sourit, et ce simple mouvement me fait d'autant plus sourire ; au moins est elle contente de me voir, je suppose ! Lui rendant la vue, elle s'est tout juste retournée que je referme mes bras sur elle en même temps que la demoiselle ne le fait. « Ma belle Heavy ! ♥ » dis je alors d'un ton jouasse, avant de déposer un bisou sur le sommet de son crâne. Je commence à me dire que je dois être un champion toutes catégories pour trouver des surnoms pourris. Parce que bon, à observer Heaven, c'est claire que l'adjectif « lourde » ne sera pas le premier qui nous viendra à l'esprit, vu comment la demoiselle est faîte. Mais bon, on ne se refait pas comme l'on dit, aussi j'arbore un sourire malicieux quand elle se décolle de moi, histoire de tester sa réaction après qu'elle ait entendu un tel sobriquet.

En tout cas, mon hypothèse sur sa bonne humeur se confirme quand elle annonce être heureuse de me voir. Et même si ça ne faisait « que » une ou deux semaines que l'on ne s'est pas vus, j'admets volontiers à voix haute ; « Une ou deux semaines de trop ! Je suis content de te voir aussi. » Après m'avoir adressé un clin d'œil complice, Heaven m'invite à sa table d'un geste de la main, et c'est sans me faire prier davantage que je vais m'installer sur la chaise en face de la sienne, posant mes coudes sur la table. Sans perdre davantage de temps, la demoiselle me demande ce que je fais ici tout en me tendant un sachet de friandise. Mes yeux se posant sur le sachet, je feins de rester dubitatif quelques instants avant de regarder de nouveau mon interlocutrice pour déclarer ; « C'est lâche de me prendre par les sentiments ! » Une de mes mains vient se poser sur ma mâchoire, tandis que j'observe le contenu du paquet d'un œil expert, comme si mon choix était une question de vie ou de mort. Me lassant de cette comédie au bout d'à peine quelques secondes, ma main s'aventure au hasard dans le sachet pour en extirper une friandise qui atterrit illico-presto dans ma bouche. Banana ! Bref, je fais un nouveau sourire à Heaven tout en sortant mon paquet de MnM's de ma poche pour le secouer ; « J'suis venu chercher de quoi survivre à cette journée ! Puis comme je t'ai aperçu et que j'ai du temps avant d'aller à mon entraînement, j'ai décidé de venir taper la causette ! Et j'suis sûr que t'as plein de trucs à me raconter depuis ces deux semaines, avoue ! » J'ouvre à mon tour mon sachet jaune criard, et l'abandonne sur la table entre nous deux pour que Heaven puisse se servir selon son bon plaisir. J'attrape une petite bille bleue cette fois-ci, que je fais distraitement rouler entre mes mains sur la surface plane de la table pendant quelques seconde, avant de la lancer en l'air et l'attraper habilement avec ma bouche. Je croque joyeusement dans la sucrerie, profitant du goût du chocolat et de la cacahuète, avant de demander ; « Et sinon avec les membres de ton groupe, ça va ? Vous êtes en train de bosser sur une nouvelle chanson ? Faudrait que tu me montres, j'suis toujours impatient de voir les nouvelles sorties des groupes de la NG... Je trouve ça assez énorme de pouvoir faire la connaissance d'autant d'artistes, vu qu'il y en a pas mal produits par la NG. Ça m'épatera toujours, et je crois que j'ai du mal à réaliser que j'en serai – enfin, si tout se passe bien, mais j'ai bon espoir. » Ma phrase se termine sur une note déterminée et pleine de volonté. Je suis tout, sauf flemmard, surtout quand ça touche aux domaines qui me plaisent... Faut dire que j'ai du mal à tenir en place, et mon débit de paroles actuel trahit cette vérité, d'ailleurs. Donc forcément, la danse et le rap sont d'excellents alternatives à ce léger problème. Puis au moins, je suis motivé !

Quant à ce qui est de devenir artiste... Bon j'ai conscience des progrès que j'ai à faire, mais sans vouloir me vanter ou paraître prétentieux, je reste confiant. J'ai conscience de mes qualités, même si je ne les crie pas sur tous les toits. Je préfère ne pas prendre la grosse tête – même si j'imagine que ce genre de chose se fait de façon inconsciente sans que l'on réalise quoi que ce soit. Bref... Je regarde un petit peu les alentours, voyant toujours des personnes s'agglutiner devant la machine à café, silencieuses. Heureusement que Heaven est là pour me faire la conversation, sinon payes la frustration ! Sinon, mon regard s'arrête finalement sur une affiche que je vois au mur, une grande feuille blanche sur laquelle est inscrite des dates et des heures. Aussitôt, je tape sur la table du plat de ma main, criant presque ; « HAH ! Mais c'est vrai que t'avais des évaluations ces derniers temps, non ? T'en as déjà passé ? Comment c'était ? Bah, j'suis sûr que t'as géré de toutes façons ! » Vraiment, je suis impatient de savoir comme ça s'est passé pour elle. Mais bon, je ne me fais pas de soucis pour Heaven ; elle n'est pas une rookie pour rien, et à la voir chanter et danser, elle a à chaque fois attisé mon admiration.


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven Empty
MessageSujet: Re: Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven   Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven EmptyDim 23 Déc - 17:15

TITRE :

 Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven




 

J'étais vraiment heureuse de voir Tae Sun, il est comme un médicament contre la mauvaise humeur pour moi. Un sourire de sa part et ma journée est déjà embellit ! Je me retint de lui tirer les joues devant tout le monde, mais dès qu'il y aura moins de personnes, il peut être certain que ses petites joues toutes rondes vont subir le châtiment qu'elles méritent ! Par contre, je ne me retint pas de le prendre dans mes bras, même si, avec sa grande taille, j'eus du mal. C'est pas possible de grandir autant en si peu de temps, il ne doit pas être humain ce môme ! Je souris encore lorsqu'il répondit à mon éteinte tout en répondant que je lui avais aussi manquée. Il avait totalement raison : c'était une ou deux semaines de trop ! Je crois bien que je n'arrive plus à me passer de lui et de ses bras tout câlins. J'en oublie même parfois que je suis la plus âgé des deux et que techniquement, c'est moi qui devrais prendre soin de lui. Ce que je fais, bien entendu, mais lui aussi prend soin de moi alors que je suis censé être son aînée. Ah, que d'histoire trop compliquée pour mon cerveau dans son état actuel ! Toujours dans ses bras, et lui, bah on va dire entre guillemet dans les miens, je le serrai une dernière fois contre moi avant de me décoller de lui.

Je l'invitai ensuite à s'asseoir ensuite en face de moi. Ce qu'il accepta, à mon plus grand bonheur. Je suis encore plus contente maintenant qu'il n'est rien à faire d'urgent et qu'il doive partir tout de suite. Comme ça, je peux profiter de son temps encore un peu. Je sortis tout ce que j'avais acheté aux distributeurs plus tôt, et ouvrant les bonbons en tout genre, j'en offris aimablement à Tae Sun. Je sais qu'il adore ça, alors il ne risque pas de refuser ou de résister bien longtemps ! Et tant mieux, parce que je le trouve trop mince pour sa taille...bah quoi ? C'est vrai, il doit bien faire dans les un mètre soixante-quinze voir quatre-vingt et il n'a pas l'air de peser bien lourd le petit, enfin le grand. Je souris lorsqu'il fit semblant d'hésiter avant de prendre rapidement un bonbon qui finit dans sa bouche. Je le savais bien qu'il n'allait pas résister trop longtemps, et ce, même s'il essaye de toutes ses forces. Je lui demandai alors ce qu'il venait faire ici. Bien entendu, je me doute qu'il a quelque chose à faire en rapport avec sa future carrière, mais on sait jamais !

« J'suis venu chercher de quoi survivre à cette journée ! Puis comme je t'ai aperçu et que j'ai du temps avant d'aller à mon entraînement, j'ai décidé de venir taper la causette ! Et j'suis sûr que t'as plein de trucs à me raconter depuis ces deux semaines, avoue ! »

Je ris doucement tout en glissant un « peut être que oui, peut être que non ! » en réponse à sa dernière phrase. Des choses à raconter, oh ça oui j'en ais dans toutes mes poches ! Le regardant sortir à son tour un paquet de confiserie que je reconnus facilement à cause de sa couleur, je souris, et dès que le paquet fut ouvert, j'en pris rapidement un, savourant le goût du chocolat dans ma bouche. À bat les régimes, aujourd'hui je mange que des choses qu'il ne faut pas. Enfin, je dis ça tout le temps...va falloir que je m'y mette vraiment sérieusement un jour, à cette histoire de régime ! Même si je pense que je ne suis pas trop ''grosse'' pour rentrer dans les normes physiques de notre difficile et stricte métier qu'est d'être une idole accomplie et enviée de tous, hein.

« Et sinon avec les membres de ton groupe, ça va ? Vous êtes en train de bosser sur une nouvelle chanson ? Faudrait que tu me montres, j'suis toujours impatient de voir les nouvelles sorties des groupes de la NG... Je trouve ça assez énorme de pouvoir faire la connaissance d'autant d'artistes, vu qu'il y en a pas mal produits par la NG. Ça m'épatera toujours, et je crois que j'ai du mal à réaliser que j'en serai – enfin, si tout se passe bien, mais j'ai bon espoir. »

« Oh, ça se passe plutôt bien avec les membres, même si je pense qu'elles vont bientôt se rebeller si je continue de les materner de cette façon ! » Pouffant un peu tout en cachant ma bouche de mes mains par habitude, je repris une petite boule de couleur, croquant une nouvelle fois avec plaisir dedans. Y a pas à dire, jamais je m'en lasserais de ces petits bonbons aux chocolats ! « Je suis contente aussi d'être à la NG, comme ça, je te vois souvent ! Et t'inquiète, j'suis certaine que bientôt, tu deviendras membre d'un groupe rival petit homme ! » Et j'en était persuadée même. Il n'y a certes pas vraiment de rivalité extérieur entre les groupes masculins et féminins, mais il en existe quand même : le but de l'agence, c'est que ses groupes soient au sommet, et notre but à nous, c'est de se trouver au sommet. Et les places sont chères et souvent éphémères dans ce monde de paillettes, alors il faut se battre, et ce, même contre ses amis et les autres groupes de son agence. C'est ce que l'on peut appeler la dur loi de la jungle, malheureusement. Mais bon, Tae Sun n'a pas à s'inquiéter, jamais de la vie je ne tenterais de passer devant son futur groupe,ou encore devant lui, on sait jamais, il peut très bien démarrer en solo le petit !

« HAH ! Mais c'est vrai que t'avais des évaluations ces derniers temps, non ? T'en as déjà passé ? Comment c'était ? Bah, j'suis sûr que t'as géré de toutes façons ! »

Je sursautai un peu face à ses paroles et au bruit soudain, vu que j'étais totalement perdu dans mes pensées, j'hochai la tête. « Ouais, malheureusement évaluations obligatoires mon coco ! J'ai déjà passé celle de chant il y quelques jours et j'ai passé celle de danse juste avant de venir manger un bout ici. Heureusement qu'ils ne font pas encore d'évaluations de théâtre ou de rap pour toute le monde, sinon je serais bien dans la mouise ! » Il fallait avoir commencé sérieusement le métier d'acteur ou d'actrice pour avoir des évaluions. Pour le moment, on nous apprend juste quelques trucs de bases pour les émissions de variétés, et basta. Idem pour la rap : tout le monde ne sait pas raper, alors ils enseignent le minimum, et ceux qui sont doués ont des cours supplémentaires puis des évaluions. Bref, j'ai la chance de ne pas être spécialement douée en rap et de ne pas souhaiter encore jouer dans un film ou un drama pour adolescentes. « Et je sais pas si j'ai géré mais merci, ça me réconforte un peu quand même ! Mais sinon, arrêtons de parler de moi ! & toi, comment ça va en ce moment ? Pas trop dur les entrainements et tout ? » Je connais la dur loi de ce milieu, et surtout celle pour les entrainements : toujours donner le meilleur de soi, quitte à en tomber malade ou à s'épuiser. Je suis passée par là, au plus grand malheur de mes parents. « Je me demandais, tu as des nouvelles pour tes débuts ou rien du tout ? Parce que moi je sais que j'entends que des bonnes choses sur toi de la part de certaines personnes, huhu... » Ce qui était totalement vrai : certains professeurs ou autres que j'avais avant lui ne me font pour la plupart que des éloges envers lui. Bref, je suis déjà fière de lui et au courant de tout avant même ses débuts ! Eh oui, il ne se débarrassera pas de moi comme ça le petit géant !


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven Empty
MessageSujet: Re: Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven   Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven EmptyMar 25 Déc - 2:23

TITRE :

 Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven




 

La réponse de Heaven à ma question attise sur mon visage une mine suspicieuse… Peut-être que oui, peut-être que non ? Je fronce doucement les sourcils, mes yeux la fixant d’un regard soupçonneux. Qu’est-ce que ça veut dire au juste ? En tout cas, cette simple phrase a le don de multiplier ma curiosité par mille, et il est tout bonnement hors de question que je laisse filer la demoiselle sans avoir réussi à lui délier la langue, même si ce qu’elle a à me raconter est de moindre importance. En attendant, je reste silencieux à de telles déclarations, me contentant de la fixer de la sorte, en attente de plus de détails… Mais tout ce que j’arrive à récolter, c’est un mutisme au cours duquel Heaven vient piocher dans mon paquet de friandises. Du coup, je ne peux que réclamer ; « Comment ça ? Je suis certain que t’as une tonne de trucs à me raconter, donc dis, dis, diiiiiis ! » … Dans un sens, mon interlocutrice ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même si elle me trouvait trop insistant ; elle n’avait pas qu’à jouer la carte du « peut-être ». Et de toute évidence, je suppose que Heaven savait à quoi s’attendre en discutant avec moi ; à un gamin envahissant, quoi qu’attendrissant, selon ce que j’avais cru comprendre.

La conversation en revient ensuite à son groupe. Visiblement, tout se passait bien… Quoique, Heaven semble craindre une relevée à cause de son caractère. Enfin, craindre, c’est sûrement un bien grand mot… Selon moi ! Je veux dire, je ne vois pas trop comment l’on pourrait craindre une rébellion quand on a un caractère aussi adorable que le sien. Note, je ne connais guère les membres du groupe Fiction & Fact… Alors peut-être que ce sont des pestes sans foi ni loi – hormis Heaven, évidemment – qui font des poussées d’urticaire dès qu’elles sont maternées… Mais bon, j’en doute quand même ! Au ouï dire, je n’avais pas eu de tels échos. De fait, ma curiosité est piquée et je demande alors, avec un léger sourire ; « A ce point-là ? » Je lève alors mes petits poings et fait semblant de frapper dans l’espace vide devant moi ; « Si elles se font trop rebelles, dis le moi ! J’irai maîtriser tout ça ! » Je fronce encore un peu les sourcils, avant de rire doucement… Comme si j’en étais capable ! Du une, je ne sais pas me battre. Non mais sérieux, j’ai beau en imposer du haut de mon mètre quatre-vingt, je suis sec comme une branche malgré mes muscles développé par la danse. Non et puis même quoi ! Même si je voulais frapper quelqu’un, je suis sûr que j’y arriverai pas, tellement je suis maladroit. Qui plus est… Je n’ai jamais eu recours à la violence. Je me suis toujours débrouillé pour ne pas en arriver aux mains, et m’en porte très bien. Puis même, on frappe pas les filles quoi ! Bref, tout ça pour dire que je ne serai sûrement pas capable d’en imposer face aux collègues de Heaven, et comme dit précédemment, je doute que ça soit nécessaire ! On ne peut décemment pas se rebeller contre une fille aussi adorable, c’est tout bonnement contre nature. En attendant, j’écoute cette dernière se réjouir d’être à la NG car elle a aussi l’occasion de me voir régulièrement, avant qu’elle n’exprime la certitude que je rejoindrai prochainement un groupe rival. Mes lèvres s’élargissent encore en un sourire et réponds simplement ; « J’espère bien ! Je commence gravement à trépigner, d’ailleurs ! Je pense pas que ça soit le cas, mais j’espère vraiment que je ne finirai pas en carrière solo… » A vrai dire, les artistes solos de l’agence sont assez rares, dans un sens. Et si je peux comprendre leur désir de bosser seul, parce que l’on n’a pas à s’accorder avec d’autres individus, ce n’est clairement pas quelque chose qui me plairait, je pense. Trop besoin d’être entouré, quitte à être mal accompagné, soutenu… Affronter la pression seul, très peu pour moi.

Heaven m’explique alors qu’elle est en effet en pleine période d’évaluations ; elle sort d’ailleurs tout juste de celle de danse. C’est certainement un aspect de la carrière que je n’ai pas hâte de connaître… Alors certes, en tant que Trainee, je suis constamment confronté au regard des professeurs et autres examinateurs, mais… Je sais pas, je suppose que ça devient une habitude quotidienne. Alors que quand on est Rookies… ! Je suppose que l’on a plus tendance à se fier à l’avis du public, plutôt qu’à celui de vieux croutons sur un banc, à étudier vos moindres faits et gestes. Bref. Je souris légèrement quand Heaven annonce être soulagé qu’il n’y ait pas d’évaluations de rap pour tout le monde… J’aurais tendance à dire le contraire ! Le rap est sûrement le domaine ou je me dépatouille le mieux, même si je ne laisse pas les autres disciplines à la marge. « Du coup, il te reste d’autres évaluations à passer ou pas ? C’est quand même étonnant que t’aies pas de truc à passer en rap, j’pensais que c’était pour tout le monde ! Sinon, je sais que je suis qu’un Trainee, mais si t’as besoin d’un coup de main en rap, je pourrai te filer quelques tuyaux si tu veux ! » Même si cette remarque pouvait passer pour quelque chose d’hyper prétentieux, il n’en était rien ; je n’aurais pas le culot de dire que je suis meilleur Heaven dans certains domaines, mais si j’ai l’opportunité de lui filer un coup de main pour quoi que ce soit, je n’hésiterai pas l’ombre d’une seconde. En attendant, la demoiselle semble soulagée à mes paroles, aussi je lui adresse un nouveau sourire avant qu’elle ne me demande ce qu’il en était de mon côté. Je récupère une nouvelle bille colorée que j’observe tout en disant ; « De mon côté, ça va bien ! » Mon regard revient à Heaven, tandis que je joue toujours avec la friandise ; « Les entraînements sont assez fatiguant, mais… J’ai tellement d’énergie à revendre que je m’en plains pas ! Qui plus est, je suis super motivé, donc ça passe sans problème. » Sinon, Heaven m’interroge alors sur les débuts de ma carrière… Je prends une mine attristée, annonçant simplement ; « Non, j’en sais strictement rien… » Pourtant, ce que la demoiselle ajoute a le don de rehausser mon humeur ; visiblement, on avait parlé de moi en bons termes. Donc évidemment, je me fais curieux et demande ; « Sérieux ? Qui ça ? »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven Empty
MessageSujet: Re: Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven   Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven EmptyJeu 31 Jan - 20:51

TITRE :

 Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven




 

Pour moi, il était comme un petit frère. Voir sa petite bouille toute mignonne me donne toujours cette implacable envie de tirer sur ses joues rebondies. C'est comme ça et je ne peux pas m'en empêcher, c'est simple. Et même si je sais qu'il aimerait que je le traite quelque fois comme un homme un vrai, je ne peux pas. Certes, oui, il est bel et bien un homme, y a pas de doutes là dessus, mais je ne peux que voir le petit garçon peureux. Peureux dans le bon sens, bien entendu : il sait être fort, mais Tae Sun montre aussi ses faiblesses et ça, pour moi, c'est le vrai signe du fait qu'il devient un homme. Dans tous les cas, c'est bien ce qu'il me fallait aujourd'hui pour que tout aille mieux : le voir et parler avec lui. Quand on est tous les deux j'ai cette impression que je peux tout lui dire, comme un confident, comme si on se connaissait depuis toujours. Ce qui n'est pas vrai bien sur, mais j'ai quand même cette sensation et ça me plait. J'ai besoin d'un ami comme lui : un proche qui ne ma juge pas, un petit frère toujours mignon et gentil avec moi mais qui sait m'empêcher de faire des erreurs. Bref, si ce n'est pas un homme parfait ! Et qu'on ne vienne pas me dire que l'amitié fille-garçon ou homme-femme est impossible : nous en sommes la preuve vivante. Je ne pourrais jamais être proche de cette façon avec Tae Sun, et si ça ennuie les autres bah tant pis pour eux : jamais je ne laisserai tomber mon ami et notre relation fusionnelle. Je souris lorsqu'il me demanda des nouvelles, et c'est avec un amusement non feint que je le narguai un peu, le faisant languir quelque peu. Je lui fis un petit clin d'œil tout en lui parlant des membres du groupe qui ne vont certainement pas tarder à se rebeller si je continue d'être aussi mère poule avec elles. Surtout que la plupart du temps, je suis du même âge qu'elles voir plus jeune. Mais je pense qu'elles ont en prit l'habitude : et tant mieux, parce que je ne peux pas du tout changer cet aspect de ma personnalité. Je ris doucement à sa réponse et je repris aussi la parole, toujours souriante. « Je compte bien sur ça ! Non mais oh, c'est toi l'homme ou non ? »

Je ris doucement, reprenant en même temps une petite boule de couleur, craquant avec plaisir et profitant pleinement du chocolat. Ah, ce genre de chose me manque tellement... Maintenant pour moi c'est régime presque tous les jours, même si avec les autres membres on a trouvé des subterfuges pour pouvoir manger des cochonneries derrière le dos du manager. J'en deviens même presque paranoïaque...enfin bon. Bref, pour en revenir au fait que les filles se rebellent, je disais ça plus pour rire qu'autre chose. Après tout, on s'entend tellement bien que si un jour une dispute éclate, on risque de s'en vouloir pendant deux minutes. Enfin, pour moi en tout cas ça se passerait comme cela. Je repris alors la parole, disant à Tae Sun à quel point j'étais heureuse d'être à la NG et qu'en plus ça nous permet de se voir beaucoup plus souvent et je ne vais pas m'en plaindre. Il est comme une bouffée d'air frais pour moi alors le jour où j'en aurais marre, eh bien ne viendra jamais vu que je n'en aurais jamais marre. Voilà, c'est aussi simple que ça enfaite. Écoutant les paroles et donc la réponse de mon ami, j'hochai la tête doucement, l'écoutant attentivement. Une carrière solo ? Ma bouche s'étira, révélant une nouvelle fois un sourire, toujours aussi grand et surtout honnête. « Je ne pense pas que tu finiras en solo. Et si jamais tu finis en solo, je suis certaine que tu t'en sortirais comme un chef, j'ai confiance en tout. » Et là encore, j'étais totalement honnête avec lui. Même si il a surement encore des lacunes, je sais qu'il est près de la perfection. Enfin, personne n'est parfait, mais à ce niveau il m'impressionnera toujours : il est doué en tout. En chant, en danse, en rap et je suis sur qu'il ferait aussi un bon acteur le bougre. Après, pour lui j'espère qu'il ne sera pas en solo. Je ne le vois pas tout seul, il a ce besoin d'être entouré et d'être prêt de personnes. Et une carrière, ça prend énormément de temps, alors s'il finit en solo il verra de moins en moins ses amis, dont moi et les autres personnes de l'agence. C'est comme ça, mais j'espère tout de même qu'il ne sera pas seule dans cette aventure que notre vie devient une fois que nous sommes officiellement lancés.

Tae Sun sembla alors soudainement se rappeler de quelque chose, et il me demanda alors ensuite si j'avais bel et bien des évaluations aujourd'hui. Eh oui mon coco, j'en avais et je suis bien heureuse que ça terminé. Je lui répondis, lui expliquant le tout. Les évaluations, plus tu gravis les échelons, plus ils sont durs avec toi. Ils veulent limite que tu atteignes la perfection, mais comme je le disais tout à l'heure c'est une chose impossible malheureusement. Et même si tous les jours on essaye de l'atteindre cette stupide perfection, on sait tous bel et bien que jamais nous n'allons l'atteindre. C'est triste. Je regardai Tae Sun dans les yeux, hochant la tête en écoutant attentivement une nouvelle fois ce qu'il me disait. « Oh, c'est gentil, je ne dis pas non franchement, vu que je vais surement pas tarder à devoir passer des évaluations pour cette capacité. Moi je t'aiderais en danse si te veux ! Tu pourras faire le grand écart comme ça. » Je pouffai de rire dans ma barbe inexistante, me trouvant spécialement drôle. Mais surtout, rien que de m'imaginer Tae Sun en train de faire le grand écart, c'est juste hilarant quoi. Je lui dis ensuite que j'avais entendu des choses plutôt positives sur lui venant de certaines personnes, dont quelques professeurs. Il réagit immédiatement et je souris intérieurement, contente de lui avoir redonné sa bonne humeur. Le voir tout tristounet, j'aime pas ça du tout. Il me demanda alors tout de suite qui c'était, et je ris une nouvelle fois, le regardant avec une adoration non feinte. Il est vraiment trop mignon. Me raclant la gorge, je repris alors la parole, parlant doucement comme pour que les autres ne nous entendent pas. Alors qu'avec le bruit, personnes ne pouvaient réellement nous entendre clairement. Enfin bon. « Eh bien, j'ai croisé certains profs, comme celui de danse et il m'a dit que tu étais un des ''élèves'' qui progressent le mieux. Bref, je suis déjà fière de toi, parce qu'en plus de ça, je suis certaine que tu les écrases tous en rap. Tu sais que t'es le meilleur toi ? » Et hop, un petit sourire doucereux et je suis certaine que ça remontera sa bonne humeur. En même temps, c'est totalement vrai ce que je dis donc il peut être fière de lui ! Je tendis la main pour reprendre un petit bonbon au chocolat mais la fameux paquet était maintenant vide. Quelle tristesse. Je pris un des miens, le posant devant nous, l'ouvrant et prenant une petite boule au chocolat, la jetant immédiatement dans ma bouche, savourant encore une fois son goût. « Dis, je me demandais quelque chose. J'ai un gala bientôt et je dois venir accompagnée. Ce qui est bien, c'est que c'est privé, donc pas de caméras ou de fans : il n'y a que moi, les autres membres et mon manager qui sont au courant. Et toi, maintenant. Bref, ça te dirais de venir avec moi ? Je te préfères mille fois à un homme qui passera son temps à être un idiot fini. »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven Empty
MessageSujet: Re: Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven   Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven EmptyJeu 7 Fév - 21:47

TITRE :

 Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven




 

C’est un rire enfantin qui franchit la barrière de mes lèvres à la réaction de Heaven. Cet éternel sourire malicieux les esquissant, je relève un poing serré, vraisemblablement prêt à en découdre. Ah, si seulement j’en avais l’audace ! Je sais pertinemment que la jeune femme en face de moi ne me prend pas au sérieux quand je tiens un tel discours. Mais pour tout dire, je ne crois pas moi-même ces mots. Comme si je croyais en de tels procédés pour remettre quelqu’un à sa place… Que nenni ! Je ne suis pas violent. Néanmoins, ce n’est pas parce que je ne me prends pas au sérieux en tenant un tel discours, que je ne suis pas quelqu’un de sérieux. Soyons honnête ; si je venais à voir que Heaven ne se porte pas bien à cause de ses comparses, ça me rendrait chèvre. Ce n’est pas parce que ma proposition fait office de plaisanterie que je tolérerais que quelqu’un vienne marcher sur les plates-bandes de mon amie. Et si je suis absolument incapable de frapper, j’estime en revanche être un parfait emmerdeur quand je m’en donne la peine. Comportements gamins, blagues douteuses et tout ça, c’est mon rayon. Autant dire que je pense que c’est largement plus exaspérant, en matière de vengeance… Enfin, à supposer que je sois quelqu’un de fondamentalement rancunier, ce qui n’est pas vraiment le cas. Tout juste comme il faut, histoire que je ne me fasse pas marcher sur les pieds plus que de raison. Et l’idée que ça puisse être le cas pour Heaven m’attristerait vraiment. Tandis que je viens saisir une nouvelle bille de couleur, je lui adresse cette fois-ci un sourire plus doux et confiant.

Croquant dans la petite friandise, j’écoute patiemment mon amie parler. C’est un large sourire, mais surtout sincère qui m’est adressé, quand elle m’explique que malgré une carrière solo, je serai certainement apte à m’en sortir. Je lui rends un sourire doucement esseulé tout en articulant un petit « Merci ! » Mais il est vrai que la perspective de finir seul me rend doucement triste. Rien n’est joué, bien entendu. Je sais que j’ai encore le temps de voir venir, aussi je préfère m’accrocher à cette incertitude. Mais définitivement, je ne pense pas pouvoir gérer une carrière solo. Pourtant, un souvenir me revient tout d’un coup, mon ton se fait plus jouasse ; « J’ai entendu dire qu’il y avait un nouveau projet de boysband ! Et vu que c’est ouvert aux trainees, on me proposera certainement de passer l’audition. » Sitôt cette pensée me traverse l’esprit, que ça me donne envie de redoubler d’efforts pour être admis. Impatient ? Tellement ! J’ai parfaitement conscience que mon jeune âge et mon immaturité certaine peuvent-être des obstacles… Mais il est vrai que j’ai hâte de me lancer pour de bon dans une carrière, plutôt que de poursuivre les entraînements. Bien entendu, j’aime m’entraîner, le problème n’est pas là… Mais j’aimerais que tous ces efforts ne soient pas vains, logique. Et quitte à devoir redoubler d’efforts et manquer d’heures de sommeil une fois admis dans un groupe, je ne me défile pas. A croire que ma motivation est intangible !

Suite à quoi, Heaven accepte mon aide pour le rap. Je lui adresse un large sourire, tandis qu’elle me propose en échange de m’aider en danse. Malgré moi, l’idée d’apprendre à faire le grand écart me fait rire, au même titre que la jeune femme, qui rit doucement. Je reprends la parole pour acquiescer ; « Ca roule ! Mais pitié, ne m’apprends par des chorégraphies trop féminines ! » Pas que je sois machiste, hein. Mais disons que m’imaginer en train de me déhancher sur une chorégraphie telle que Sexy Love des T-ara a de quoi me donner des frissons. Certes, pour des filles, c’est mignon et sexy. Mais pour un mec, ça fait ridicule. Néanmoins, je serai prêt à relever le défi si on venait à me le proposer. Pas que je sois dénué d’amour propre, ou d’une quelconque fierté masculine, mais disons plutôt que je ne crains pas le ridicule. Bref. Heaven me confirme alors qu’elle a eu vent de verdicts positifs à mon propos, et cette simple bonne nouvelle ne fait qu’élargir mon sourire – à supposer que ça soit chose possible. De quoi me motiver encore plus !

Sinon, tout en sortant un nouveau paquet de friandises, Heaven me fait une proposition. Elle devrait prochainement assister à un gala, et venir accompagnée… Aussi me propose-t-elle de venir avec elle. J’ai un regard étonné en entendant ceci, tout en la laissant continuer. En tout cas, le constat qu’elle fait à la fin m’extirpe un sourire amusé, sur lequel j’ajoute ; « Ça sera avec plaisir, mais… Je ne risque pas de faire tâche ? »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven Empty
MessageSujet: Re: Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven   Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven EmptyJeu 21 Fév - 14:56

TITRE :

 Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven




 

Prenant une petite boule au chocolat pour l'enfourner dans ma bouche, j'hochai la tête en écoutant attentivement mon ami. Un nouveau boys band va être produit ? Je ne le savais même pas... Faudrait peut être que je commence à me tenir au courant des nouveautés de l'agence moi sinon un jour je vais me retrouver coincé à une question. Et franchement, ne pas savoir répondre à ce genre de question c'est vraiment la honte voir mal vu par certaines personnes. Bien entendu il y aura toujours les fans ou les personnes qui trouveront ça « mignon » ou « je ne sais pas quoi d'autre ». Mais ça n'enlève pas les faits : je ne me rappelais même pas qu'un boys band allait bientôt être formé. Mon dieu, heureusement que Tae Sun est là sinon je serais toujours à la traine moi. Enfin bon, pour en revenir à lui, il a toutes ses chances pour être dans ce nouveau groupe. Et bien entendu, il sera surement en charge du rap mais pas seulement. Ah non non ! S'il le faut je ferais moi même sa promotion, mais je veux qu'il soit le petit cutie du groupe, point final. Comme ça, j'aurais toutes les excuses du monde pour lui tirer les joues en public ou m'extasier sur sa bouille trop mignonne. Enfin, si on oublie qu'il mesure bientôt deux mètres...mais on s'en fiche, il est trop mignon quand même. « J'espère que tu seras dans ce nouveau groupe alors ! Je serais ta fan numéro un ! »

Renter dans ce nouveau groupe, c'est tout ce que je peux lui souhaiter. S'entrainer, c'est bien, voir même très bien et c'est surtout obligatoire pour réussir dans notre carrière, mais monter sur scène et se produire devant un public déchaîné, y a rien de mieux comme satisfaction. Et en plus de ça, on continue de s'entrainer, alors ça ne change pas grand chose à ce niveau si ce n'est que nous sommes deux fois plus crevés en rentrant le soir. Mais c'est le prix à payer et si aujourd'hui on est ici, c'est que tout le monde dans cette agence l'a accepté et est prêt à faire de nombreux sacrifices. Adieu les fast-food toutes les semaines entre amis, adieu les journées à se prélasser sur son canapé ou dans son lit et bonjour les journées interminables et les journalistes trop curieux voir mal poli certaines fois. Ah, vu comme ça, quelle belle vie hein ! Mais je suis certaine que Tae Sun est déjà prêt à faire touts ces sacrifices sans rechigner. C'est maintenant un jeune homme et bientôt il va devenir un homme et je ne pourrais plus le traiter comme un gamin...enfin si, mais voilà quoi. Déjà que les gens ont du mal à croire que je suis plus vieille que lui, alors je n'imagine pas d'ici quelques années ce que ça va donner. Le sujet sur le rap revint alors et c'est avec humour que je lui proposais de m'apprendre à raper en échange de mes cours de danse. Bien entendu l'idée de voir Tae Sun faire le grand écart ou se trémousser sur une chanson de fille trainait dans mes pensées, et je ne pus m'empêcher de pouffer de rire toute seule. « Oh, t'es pas drôle ! Mais bon, on verra, on verra...! »

Je lui tirai la langue, sachant très bien qu'un jour je réussirais à le faire danser sur une chanson de filles ou trop féminine pour lui. Pauvre chou, il ne sait pas dans quoi il s'est embarqué hehe. Je lui confirmai ensuite que j'avais eu, de la part des nos professeurs, de bons avis sur lui et sa façon d'être et de faire. Je ne pus empêcher le sourire qui vont fleurir sur mes lèvres en voyant son soudain intérêt pour la chose. Je lui dis alors ce que l'on m'avait dit tout en l'encourageant parce que oui, je pense que Tae Sun est un des meilleurs éléments de l'agence. Savoir danser, raper, chanter et tout le reste, c'est pas donner à tout le monde et j'en suis fière. Bientôt, je pourrais me promener et dire à tout le monde avec un sourire fière que je connais Tae Sun d'avant ses débuts. Bah oui, juste pour voir la réaction des personnes qui ne s'étaient avant jamais occupé de lui ou autre. On touche pas à mon bébé, point. Je lui proposai ensuite, gentiment et en lui expliquant pourquoi, s'il voulait bien m'accompagner à un gala privé. Aucunes journalistes ou paparazzi de sont au courant et même s'ils l'étaient seuls les invités connaissent le lieu de rendez-vous. J'eus soudainement peur qu'il refuse mais ce fut tout autre chose qu'il me dit. Je souris tout en secouant la tête de toute mes forces.

« De faire tâche ? Oh, s'te plait quoi, t'es surement un des hommes les mieux placés pour aller à un gala. Y aller avec toi serait un honneur mon roi ! » Je ris doucement tout en lui faisant un petit clin d'œil joueur. Tout ce que je voulais c'était le réconforter parce qu'après tout, il va loin de faire tâche ! Je serais même heureuse d'apparaitre avec lui là-bas. « Alors ? Y aura des petits fours tu sais ! » Je fis mine que j'étais totalement blessé par son hésitation mais je ne pus rester longtemps « triste ». Je lui refis mon grand sourire, patientant pour sa réponse.


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven Empty
MessageSujet: Re: Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven   Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven EmptySam 9 Mar - 19:02

TITRE :

 Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven




 

Je ne peux que sourire à la réponse de mon amie. Espérant que je sois admis dans ce groupe en question, elle affirme que je pourrai compter sur son soutien. Je n’en attendais moins de Heaven ! Même si nous ne nous sommes jamais vraiment entraidés, professionnellement parlant, le simple fait de pouvoir discuter en toute inconscience comme maintenant est non-négligeable. Ca a le don de refaire tomber la pression que l’on peut avoir quotidiennement sur nos petites épaules… Dur est le monde du showbiz, au-delà des paillettes, des costumes de scène et des foules de fans. Je crois savoir dans quoi je m’embarque. Autre chose qui est agréable ; il n’y a pas une once de jalousie de ou de compétition entre nous. Bien entendu, j’aime être mis au défi, il n’y a rien de plus captivant pour se surpasser. Mais être sans cesse dans ce climat de compétition est parfois fatiguant… Même pour moi, alors que je semble être une source d’énergie inépuisable ! Et je me doute que ces prochaines auditions pour le groupe ne feront que rajouter de la tension. De quoi me motiver à mettre des bouchées doubles, en tout cas ! Je ne voudrais pas que cette chance me passe sous le nez, même si je sais que cette audition ne sera sûrement pas la dernière.

Bref. La conversation revient à cet échange de bons procédés que nous avons conclu. Des astuces en rap, contre quelques tuyaux pour la danse. Je prie donc mon amie de ne pas m’enseigner des chorégraphies trop féminines, histoire de ne pas me trouver trop ridicule, et que ça puisse m’être utile par l’avenir… Parce que bon, toujours dans l’optique que je sois admis dans ce fameux groupe en préparation, je ne pense pas que les déhanchés me soient d’une très grande utilité ! En tout cas, ma demande fait doucement rire Heaven. Je suppose qu’elle m’imagine en train de danser de la sorte, et son rire étant communicatif, je ne peux retenir un rire léger. Elle râle doucement, annonçant qu’on verra ce qu’il en sera quand le moment sera venu. « On verra, oui ! » Je viens à nouveau piocher une nouvelle bille de couleur que j’engouffre, et j’annonce, les sourcils doucement froncés, bien que ma menace ne sonne pas vraiment en tant que telle ; « Mais fais attention ! Si tu m’apprends des trucs du genre, je me vengerai en rap. Je te dégoterai des trucs bien virils. Et bien sûr, ta tenue devra être en conséquence, sinon c’est pas drôle ! » J’adresse un sourire taquin à la jeune femme. Certes, une fille en train de rapper ne sera jamais aussi ridicule qu’un mec en train de se déhancher… Mais bon ! Imaginer Heaven en fringues larges, casquette sur la tête et tout ça a déjà de quoi me faire sourire. C’est certes l’affreux clichés des rappeurs actuellement, mais autant faire dans l’extrême ! Et quitte à aller à fond, j’irai fouiller dans mes vieux CDs de rap US. On verra ce qu’on verra ! Puis de mon côté, je ne sais pas ce qui m’attend, donc… Autant mettre le paquet !

La conversation revient alors au fameux gala auquel elle me propose de l’accompagner. Elle mine une petite moue triste, me rassurant sur le fait que je ne serai pas de trop. Disons que je ne suis pas vraiment habitué aux mondanités ! Mais bon… Je ferai l’effort d’être tenable le temps d’une soirée, histoire de ne pas coller la honte à ma noona. Quoique… L’idée est tentante ! Mais non, s’il y a son manager et des gens faut placés, je devrai m’en abstenir. Surtout si ça peut jouer sur ma carrière pour plus tard. J’hésite, mais Heaven semble essayer de me sortir un argument massue, s’adressant directement à mon estomac. « Pourquoi tu ne l’as pas dit plus tôt ?! Là je viens, c’est obligé ! » dis-je sur un ton très jouasse. Un nouveau rire s’échappe, mais je me fais vite plus sérieux ; « Blague à part, je viendrai – et pas seulement pour les petits fours, je t’assure ! Ça sera en quel honneur ce gala ? Ça fait partie de votre promotion ? »


Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé





Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven Empty
MessageSujet: Re: Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven   Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven Empty

TITRE :

 Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven




 



Revenir en haut Aller en bas

 

Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Good morning, sunshine ! ☆ feat. Heaven
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» good morning sunshine (pv declan bowden)
» Good Morning Marijoa
» Good Morning Impel [1625]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Generation :: C'est la fête à la New Génération :: The endBut nothing really disappears-