AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -20%
Multiprise Aukey PA-S14 avec protection parafoudre ...
Voir le deal
39.99 €

Partagez



Anonymous

Invité


Invité



Shadow of the night feat Moon Hailee Empty
MessageSujet: Shadow of the night feat Moon Hailee   Shadow of the night feat Moon Hailee EmptyMer 27 Nov - 2:11

TITRE :

 Shadow of the night feat Moon Hailee




 

Samedi soir, il est tôt et pourtant la ville semble endormie. Les lumières sont éteintes, les sons en sourdines, les battements du béton au ralenti, une torpeur cotonneuse semblant avoir prit possession de la ville. Elle semblait tout de même avoir oublié de frapper à la porte de certaines âmes de cette citée de béton, préférant les laisser trouver le repos oublieux seuls. La nuit est bien souvent votre pire ennemie lorsque le sommeil vous fuit, se transformant en de sombres et angoissantes chimères venant vous hanter pernicieusement. Rongeant vos pensées, s’infiltrant doucereusement dans votre âme, tourments délicats pour poison fatale. Des bras hostiles vous cueillent amoureusement, ne manquant pas de vous étouffer sous un flot de douleur exquis, votre souffle se fait court, hiératique même, votre cage thoracique se soulève encore et toujours plus haut dans le vain espoir de parvenir à inspirer une bouffée d’air salvatrice. L’angoisse guette, l’inquiétude ronge, la fin exulte. L’artiste vous dira toujours que le bonheur n’est pas fait pour lui, qu’il nui à son art, le bonheur est banal, si facile à enjoliver, tandis que la pourriture est un chalenge honorable. Transformer le laid en beau, faire sembler la beauté pour de la laideur, changer le cadavre en créature enchanteresse chantant les litanies de la folie.

Assis devant un piano, les doigts frôlent amoureusement les touches, une mélodie entêtante martel ses tympans. Peu importe, la catharsis de ce morceau improvisé était indéniable et comme toujours elle ne tarda pas à sa changer en notes que trop connues. Les mains s’abattent violemment sur le clavier aux blanches et noires dames. Stop! Assez! Le repos était-il une donnée manquante dans sa vie ? La paix intérieure accordée qu’à des élus à l‘existence facile? Pourquoi n’arrivait-il pas à se débarrasser de ces fantômes du passé? Voilà déjà deux ans que l’histoire était finie, n’avait-il pas le droit à l’oubli? Comme un cauchemar infini, Jung Su se noyait dans ses souvenirs, perdant peu à peu pied. Le jour il revêtait une poker face convaincante, elle convenait à tout le monde, tout le monde le traitant comme le coach bon et doux, voir parfois transparent. Le tabouret où il était assis auparavant vole à l’autre bout de la pièce, balayé rageusement d’un revers de la main, le voici prostré au sol sur le tapis chatoyant orné de rossignols. Voici ce qu’il était en réalité, un oiseau mit en cage et ayant reçu l’interdiction de prodiguer son chant si apaisant pour lui-même. Tous les jours il distribuait conseil et sourire comme un bon animal de foire! Un poing s’abat sur le sol, la douleur lancinante s’infiltre dans tout le membre légèrement endoloris à présent. Pour une fois lui aussi avait envie d’être mauvais. Hurler à en perdre la voix, briser cette maîtrise constante, être un autre. Apprendre à exister n’est pas chose facile quand on vous retire votre raison d’être.

Les souvenirs se bousculent, les mains attrapent de généreuses  mèches de cheveux et les agrippent hargneusement, semblant chercher à extirper ces pensées au goût amer de sa tête. Fuyez! En allez-vous! Laissez-moi! Un glapissement de douleur franchit avec peine les lèvres serrées. Trop tard le processus est enclenché, un, deux, trois bienvenue au pays des cauchemars. Le voici revenu deux ans plus tôt, les live s’enchainaient, la célébrité croissante, la musique omniprésente. La foule en liesse acclamait le chimérique groupe, n’était-il pas normal qu’un mirage aie pour fan des illusions? Illusions qui l’avaient abandonné depuis bien longtemps, l’amour de ces dernières étant aussi éphémère que le vol gracieux d’un papillon hier chrysalide, aujourd’hui gracile voyageur des airs, demain poussière nourrissant la terre. L’on se brûle souvent les ailes à voler trop haut… L’ombre de lui-même voici ce qu’il était devenu, que restait-il du fière chanteur d’autrefois? Une ombre. Une ombre aux contours imprécis, se ternissant avec le temps. Parce qu’il n’est qu’une ombre. Efface ce souvenir, efface le je n’aime plus ça, je déteste ça… Tombant encore et toujours plus, la chute aura-t-elle un jour une fin? Fané, la rose est bien laide à présent et ses épines émoussée, la mise à mort se faisant désirer. Et si toute cette histoire n’avait été qu’une fiction? Chaque nuit, Jung Su réinventait l’histoire, effaçant soigneusement la fin, la grimant habillement « ‘Till the end », jusqu’à la fin il aurait été capable de porter son rôle de leader, mais bien vite la réalité le rattrape.

Il était allongé misérablement sur ce tapis duveteux, il se relève déambulant dans son appartement à la recherche d’un  quelconque sortilège d’amnésie. Arrivant dans sa cuisine il se saisit d’une bouteille de vodka, une boisson qui l’accompagnait bien souvent dans ce genre de soirée, de plus en plus fréquentes depuis qu’il avait croisé une crinière flamboyante au détour d’une ruelle. « Même quand on se croisera dans la rue, faisons comme si de rien n’était et passons notre chemin. » Voici la promesse qu’il avait faite avant de claquer la porte de cette froide salle de réunion. Et pourtant il avait failli, il voulait tant lui parler, l’embrasser et lui hurler dessus à la fois. Il but au goulot de la bouteille afin de chasser cette idée, penser à Dong Chul n’était pas la meilleure chose à faire ce soir, déjà qu’il avait du mal à gérer il n’allait pas en rajouter si? Il ne faisait plus attention à l’amour, c’est une blague dépassée pour un cœur blessé, et pourtant il avait tout essayer pour L’oublier. Les relations éphémères, les coups de cœurs ne répondant à aucune raison, au fond rien n’avait d’importance, tant qu’il pouvait se noyer dans la déchéance. Chaque jour il lui semblait que son amour disparaissait comme de la fumée, mais chaque jours comme un tatouage il ne s’effacera jamais. Chaque jours était un combat pour se faire entendre de l’être aimé et pourtant jamais en trois années le chanteur avait rendu les armes, il n’avait aucun regret de l’avoir aimé. Ce chien fou au tempérament parfois ombrageux l’avait rendu captif de son regard passionné, et à son tour Jung Su avait espéré le faire sien. Créant un paradis  où il l’avait enfermé contre sa volonté, une cage nommée « je t’aime ».  Après leur rupture Dong Chul avait laissé une place vide éclairé par un cruel projecteur, ne faisant que souligner un peu plus chaque jour son absence.

Jung Su monta alors à l’étage difficilement, ayant entre temps ingéré une bonne partie de la bouteille, les pas étaient brouillons et la démarche hasardeuse. Une fois miraculeusement arrivé il se traîna misérablement jusqu’à la salle de bain afin de se rafraîchir. Son regard croise alors une singulière image, un homme diminué, rongé par la tristesse, une personne qui le dégoûte. Son poing heurta le miroir qui se brisa sous l’impact, ne manquant pas de couper la peau de la main qui avait sauvagement agressé sa surface lisse. Misérable, Jung Su ramena à lui sa main blessée, maculant de rouge son marcel blanc. Des larmes perlèrent au coin de ses yeux et finirent par dévaler sur ses joues, cherchant à les chasser et n’ayant plus qu’un souvenir  lointain du mot raison il avala encore et encore le liquide brûlant. Son esprit était lourd et son corps suivit la tendance en s’écrasant paresseusement sur le sol. Dans les limbes il remarqua à peine son portable en train de sonner, une personne devait se faire du soucis mais cela il n’en avait que faire pour le moment, qu‘on le laisse profiter égoïstement de sa peine. Il lança un regard rageur à son portable « Shut up…You can’t save me… »


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Shadow of the night feat Moon Hailee Empty
MessageSujet: Re: Shadow of the night feat Moon Hailee   Shadow of the night feat Moon Hailee EmptyMar 31 Déc - 4:13

TITRE :

 Shadow of the night feat Moon Hailee




 

Hailee appuya sur la touche raccrocher de son téléphone et le reposa sur le canapé, moue boudeuse sur les lèvres. Eh bah quoi, pourquoi est-ce que Jungie ne répondait pas ? Il répondait toujours à ses appels, ou presque, mais il la rappelait aussitôt après généralement. Bon, elle allait attendre encore dix minutes avant de le harceler littéralement et s’il ne répond toujours pas, elle irait chez lui. Oui, un samedi soir, tout à fait. Elle se fichait de savoir s’il était avec quelqu’un, sans doute avec un homme qui ne lui convenait pas et qui n’était pas assez bien pour lui. C’est qu’elle veillait, mais il n’arrêtait pas de sortir avec ce genre de mec quoi qu’elle fasse. Elle soupira et attrapa la télécommande pour changer de chaîne. Il n’y avait rien d’intéressant ou de compréhensible à la télévision, mais elle resta fixée sur une émission de cuisine et grimaça plusieurs fois en les voyant préparer des plats qu’elle ne connaissait pas, mais qu’elle n’avait pas du tout envie de goûter. La jeune fille se leva pour aller chercher de la vraie nourriture et attrapa une boite de scones que sa mère lui avait envoyé dans un colis qu’elle avait reçu il y a deux jours et revient dans le salon. En se rasseyant et alors qu’elle grignotait déjà un biscuit, elle s’assit par mégarde sur la télécommande et son écran fut parsemés de symboles étranges dont elle ne comprenait rien. « Aaah c’est pas vrai ! À quoi j’ai touché ? Damn ! » Elle prit la télécommande et décida d’appuyer sur plusieurs boutons, sans résultats. Il fallait vraiment que Jung Su lui colle des post-it dessus pour lui montrer les touches principales. D’ailleurs en parlant de lui. Elle alla éteindre la télévision directement à l’écran avant de se rejeter sur son canapé, attrapant son téléphone.

Une fois, deux fois, trois fois, quatre fois. Bordel ! Elle faillit jeter son téléphone par la fenêtre, mais se retient. Son seul appareil, avec son ordinateur, qui était encore en anglais, il ne fallait surtout pas qu’elle s’en sépare. Elle soupira et râla contre son meilleur ami. « Raaah, what are you doing ? » Elle croisa les bras contre sa poitrine et réfléchit pendant quelques minutes. Elle était en colère qu’il ne répondait pas, ça l’inquiétait, elle angoissait toute seule, il lui était peut-être arrivé quelque chose ? Il avait peut-être glissé en sortant de sa douche ? Ou il était tombé dans les escaliers ? Distrait comme il est, toujours le nez en l’air ! Ou alors il s’était fait renversé ? Ou une explosion due à une fuite de gaz ? Un cambriolage ? Ou alors … « OMG ! Stop it Hailee ! » Elle se faisait trop de films. Elle détestait s’angoisser autant, alors elle était en colère contre Jung Su. Et inquiète. Mais en colère surtout. Il ne lui restait plus qu’à bouger ses fesses de son canapé, à s’habiller convenablement pour sortir dehors et marcher jusqu’à son appartement. Chemin qu’elle connaissait par cœur désormais, l’un des rares avec l’école et l’agence. Elle se hâta de se vêtir, n’oubliant pas manteau et écharpe et attrapa son sac avec tout à l’intérieur. Elle souleva Shadow dans ses bras et déposa un baiser sur sa tête avant de le reposer. « Be a good boy Shadow ! » Elle sortit de son appartement, non sans avoir pris son téléphone et referma la porte à clef avant de descendre les escaliers. Sortant de l’immeuble, elle tenta de nouveau d’appeler Jung Su et encore une fois, aucune réponse. Une moue étira ses lèvres et elle maugréa comme une petite vieille pendant tout le chemin. L’inquiétude montait un peu plus, mais la colère aussi. Ah, il la connaissait aussi bien, peut-être même plus que ses parents, pourquoi la laisser dans l’ignorance et l’incertitude ? Si jamais il prenait du bon temps avec un mec, il allait l’entendre !

Elle arriva finalement devant le lieu de résidence de son meilleur ami et grand frère de cœur. Rentrant dans le bâtiment, elle s’arrêta devant l’ascenseur qu’elle appela et en attendant son arrivée, fouilla dans son sac pour en sortir son trousseau de clef. Il lui avait passé ses clefs et elle était bien heureuse de les avoir. Ça lui gâchait certains coups d’un soir, mais elle n’allait pas s’en plaindre, contrairement à lui haha. Elle rentra dans l’ascenseur et dû taper un code pour qu’il puisse aller à l’étage désirée. Une fois arrivée, elle ouvrit le verrou de la porte et rentra dans le hall d’entrée de l’appart de Jung Su. Elle enleva ses chaussures, mais garda son sac et son manteau. Passant la porte, elle déambula dans les couloirs. « Jungiiie ? » Elle arriva près du piano et remarqua le tabouret à quelques mètres, qui semblait avoir été poussé ou jeté. Elle haussa un sourcil. L’inquiétude prit une place plus grande, remplaçant la colère peu à peu. « Jung Su ? T’es là ? » Visiblement, personne au rez-de-chaussée. Elle se mordit nerveusement la lèvre intérieure et prit son téléphone, rappelant de nouveau le portable de son meilleur ami. Allant du côté du jardin intérieur, elle crut finalement entendre la sonnerie venant de l’étage. Elle se dirigea vers les escaliers, contournant le petit moulin à vent et monta à l’étage. Elle fit stopper la sonnerie en raccrochant. Elle rentra dans la chambre du jeune homme et entendit distinctement des sanglots et du bruit venant de la salle de bain. Son cœur se serra et toute colère s’évanouit alors qu’elle s’approcha de la porte de la salle de bain, la poussant légèrement. L’image qu’elle vit lui brisa le cœur et alla rentra dans la pièce, s’approchant prudemment de Jung Su qui tenait une bouteille. « Jung Su ? » Elle ne l’avait jamais vu comme ça. Oh elle l’avait déjà vu triste, mais jamais dans cet état. « Jung Su, c’est Hailee. » Elle s’accroupit à côté de lui et attrapa doucement la bouteille qu’il tenait dans sa main, l’éloignant avant de l’enlacer. Elle sentie quelques larmes rouler sur ses joues, elle ne supportait pas de le voir ainsi, vraiment. « Jung Su … » Elle ne savait pas quoi dire, elle voulait le voir sourire, elle ne voulait plus le voir pleurer. Elle essuya rapidement ses joues avant de poser ses mains sur ses joues à lui, essuyant doucement ses larmes. « Jungie. Ça me rend si triste de te voir ainsi … Je suis là. » Elle retient d’autres larmes de rouler sur ses joues et le fixa, terriblement inquiète avant de remarquer quelques gouttes de sang sur son marcel. Elle regarda autour d’elle avant de remarquer sa main. Elle la prit doucement entre les siennes et remarqua les coupures sur les phalanges principalement. « Il faut soigner ça … Je vais le faire, d’accord ? » Elle leva la tête vers lui. « Dis quelque chose … Parle-moi… Please. » Elle l’enlaça de nouveau, se collant à lui et le serrant doucement contre elle, tachant de faire attention à sa main meurtrie. Oh oui, elle détestait le voir ainsi. Jungie était comme son frère. C’était comme si on piétinait une moitié de son cœur quand elle le voyait pleurer.


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Shadow of the night feat Moon Hailee Empty
MessageSujet: Re: Shadow of the night feat Moon Hailee   Shadow of the night feat Moon Hailee EmptyLun 6 Jan - 2:41

TITRE :

 Shadow of the night feat Moon Hailee




 

La nuit les ombres sont toujours plus effrayantes, plus intenses, elle recouvrent votre âme et la persécutent avec un plaisir infâme. Cette soirée, Jung Su était en proie à ses démons intérieur, comme d’habitude c’est la musique qui avait conduit à ce désastre nocturne. La mascarade prenait fin, que tombent les masques. Parfois, le coach était éreinté de voir à quel point son jeu d’acteur était bon. Pour tous il n’était que Park Jung Su le coach souriant et avenant, toujours prêt à vous écouter. Un rôle qui lui pesait parfois, il se confiait bien de temps à autre à  sa tendre Hailee, sa meilleure amie Britannique, mais…Il n’aimait pas faire de la peine à la jeune femme. Il se retrouvait donc bien souvent seul à exorciser sa peine  comme il le pouvait, il ne savait pas poser des mots sur ses maux, alors il le faisait au travers de la musique. Tout s’était alors encore une fois emmêlé dans son esprit, la fin de son groupe, la fin d’une histoire qu’il considérait comme étant celle que l’on qualifie comme l’amour avec un grand A.  Dong Chul le meilleur et le pire qu’il n’ai jamais vécu dans sa vie, avec lui il a connu cet amour passion qui vous fait oublier les fondements de la raison. L’autre vous blesse et pourtant, il vous fait tant de bien… Il avait beau dire, si un jour ce chien fou déboulait dans sa vie à nouveau, il retomberait à ses pieds en un claquement de doigt.  Fou de douleur, l’homme avait laissé éclater sa peine, l’alcool aidant à noyer son spleen infernal. Jung Su avait finit par atterrir dans sa salle de bain, la bouteille de vodka toujours en main. Il s’était passé un coup d’eau sur le visage afin de se rafraîchir un peu, de remettre de l’ordre dans ses idées confuses. Hélas son regard avait croisé le reflet d’un homme qu’il détestait, une loque alcoolisée qui ne savait que geindre sur son sort. Malade de cela il avait frappé ce miroir cruel, ce dernier avait volé en éclats. Il n’était néanmoins pas mort sans blesser son assaillant, le sang coulait sur le poing encore serré du coach. Le verre qui  s’y était logé n’aidant pas à une résorption du saignement. Mais il s’en moquait bien…Une sonnerie tenta bien de le sortir de son obstination à souffrir, or elle ne reçut comme attention qu’une phrase assassine…

La porte s’ouvre, Jung Su ne réagit même pas. « Jung Su? » Il connait cette voix, c’est celle de celle qu’il considère comme sa petite sœur de cœur. « Jung Su, c’est Hailee. » La jeune femme s’accroupit alors à ses côtés tout en éloignant la bouteille où il ne subsistait guère d’alcool. Puis elle enlaça le châtain, qui sentait bien que le cœur de la jeune Anglaise s’était serré en le voyant dans un tel état. Elle n’avait pas réussi à dissimuler ses larmes avant qu’il ne les voient. Il était en train de faire souffrir une des personnes qui comptait le plus pour lui. « Jungie. Ça me rend si triste de te voir ainsi…Je suis là. » . Il tenta de sourire faiblement, il ne voulait pas que l’inquiétude de sa meilleure amie croit encore, il ne se le pardonnerait jamais… « Shhhh Jelly I’m fine okay? Tu es là c’est l’important, rien que de te voir je vais mieux … » Il caressa la chevelure de la plus jeune dans un  geste tendre, et c’est alors qu’elle remarqua qu’il tenait à l’écart son autre membre. Les taches de sang sur son marcel trahissant l’état de sa main blessée. Après une inspection de cette dernière la jeune anglaise reprit la parole. « Il faut soigner ça….Je vais le faire, d’accord? Son regard se leva à nouveau dans sa direction. Dis quelque chose …Parle-moi …Please. ». Et c’est avec une infinie douceur que Hailee serra Jung Su  contre elle, lui transmettant tout le réconfort dont elle était capable. Il se redressa quelque peu en faisant attention de ne pas tâcher la jeune femme. « Si tu veux réparer les dégâts que j’ai fait tu sais où se trouve la trousse de soin Hailee… Je sais que j’ai l’air minable là… Ma pauvre et tu dois subir ça, je suis heureux de te voir ici avec moi mais, c’est égoïste tu devrais être en train de câlines Shadow en te gavant de cochonneries, pas là à t’occuper d’un gars bourré … »

Minable, voilà comment il se sentait, un rebut qui ne servait à rien, une forte envie de vomir le prit, pas étonnant avec la quantité d’alcool qu’il avait ingéré en peu de temps. À peine quelques secondes plus tard, il se trouvait penché au dessus de sa baignoire à rendre tout ce qu’il pouvait. Il eut une pensée pour la pauvre Hailee qui devait subir ce triste spectacle, n’était-ce pas lui qui devait renvoyer une image de personne responsable? Le modèle à suivre ? Encore un échec, voici ce qu’il essuyait ce soir à nouveau. Il ouvrit l’arrivée d’eau et nettoya comme il put la faïence sinistrée, au moins son corps n’ingérera plus d’alcool son estomac étant à présent vidé. Un soupir franchit ses lèvres « Tu as du te faire du soucis non? Je suis vraiment désolé Hailee, j’aurais du te prévenir que ce soir je n’étais pas disponible….Okay, okay ne t’énerve pas je sais ce que tu vas me dire. Mais… je ne voulais pas que tu me vois comme ça, je suis en train de te faire du mal… » Un long moment de silence de la part du coach suivit, la honte le submergeant. Néanmoins, le cauchemar était finit grâce à l’arrivée de sa chère Hailee. Après s’être appuyé contre la baignoire il  laissa la jeune femme s’occuper de retirer les bouts de verre. «  Tu sais, il y a quelque temps j’ai revu, du moins j’ai cru revoir mon ex, je sais qu’il m’a fait du mal…mais ce n’est rien en comparaison du bien qu’il a pu faire pour moi. Et puis…j’en ai marre de voir toutes ces personne réussir autour de moi. C’est beau hein? Je suis jaloux de mes élèves, si tu savais comment je peux me détester dans ces moments là. Promets moi de jamais tout foutre en l’air pour un gars Hailee. Tu as vu dans quel état je me trouve aujourd’hui, deux ans après …je suis encore accro. Son regard aperçu de la neige par la fenêtre.  Et si on allait dehors? J’ai un plaid pour nous tenir chaud. Si tu veux je te parlerais de moi encore, ça me fera du bien et puis.., il eut un petit sourire tendre, et puis on se dit tout entre frère et sœur  no? »


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Shadow of the night feat Moon Hailee Empty
MessageSujet: Re: Shadow of the night feat Moon Hailee   Shadow of the night feat Moon Hailee EmptyLun 27 Jan - 18:26

TITRE :

 Shadow of the night feat Moon Hailee




 

S’il y avait bien une personne pour laquelle Hailee, qui n’était pas réellement une stressée de nature, pouvait s’inquiéter très rapidement, c’était bien Jung Su. C’était que son frère de cœur pouvait faire des bêtises encore plus grosses que lui quand il s’y mettait. Et il avait ce don de ne pas vouloir l’inquiéter, mais elle s’inquiétait si elle voulait ! En tout cas, si elle voulait savoir ce qu’il passait, pourquoi il ne répondait pas, il allait falloir qu’elle bouge ses fesses de son canapé et donc de son appartement. Et dire qu’il neigeait dehors, elle avait intérêt à bien se couvrir. Si elle tombait malade, elle se ferait gronder à coup sûr. Et c’est une bonne quinzaine de minutes plus tard qu’elle arriva devant l’appartement de son meilleur ami. Elle aurait du se douter que ce qu’elle allait voir n’allait pas lui faire plaisir quand elle avait remarqué le tabouret balancé à l’autre bout de la pièce. Et en effet quand elle trouva Jung Su, son cœur s’était serré dans sa poitrine et les larmes menaçaient de couler à tout moment. Elle n’avait pas vraiment l’habitude de le voir dans cet état là, elle savait qu’il ne pouvait pas être tous les jours comme ça, mais elle, elle voulait le voir sourire, rire. Elle ne voulait pas le retrouver saoul, désespéré et si triste. Elle éloigna la bouteille qu’il tenait dans sa main, vide, de la vodka pure. Il allait en subir les conséquences dans pas longtemps. Rien qu’à cette pensée, elle ne put retenir ses larmes de rouler sur ses joues, mais tenta de vite les cacher en enserrant Jungie contre elle. Son Jungie, son frère de cœur, son meilleur ami, celui qui l’avait toujours aidé depuis qu’elle était arrivée en Corée. Elle resta un moment contre lui avant de se reculer, séchant d’abord ses larmes à elle avant de sécher celles du jeune homme, passant doucement ses mains sur ses joues.

La voix de Jung Su lui paru brisé lorsqu’elle arriva à ses oreilles et ça lui fit encore plus mal au cœur. Elle le laissa passer l’une de ses mains dans ses cheveux, mais remarqua bien vite l’autre à l’écart, couverte de sang. Elle la prit délicatement entre les siennes et observa les morceaux de verre qui s’étaient incrustées dans son poing. Elle déglutit difficilement avant de lever les yeux sur lui. Non il n’allait pas bien, il lui mentait pour qu’elle ne s’inquiète pas, c’est tout. « Don’t lie to me… » Avant d’aller récupérer la trousse de soin, la jeune fille ne put s’empêcher de serrer doucement Jung Su contre elle, entre ses bras, elle s’empêcha de pleurer de nouveau. Se reculant, elle le regarda se redresser. Elle l’écouta se rabaisser et alors qu’il finissait, elle posa le bout de ses doigts sur ses lèvres pour le stopper. Elle ne voulait pas l’entendre dire du mal de lui comme ça, et surtout qu’elle ne devrait pas être là à s’occuper de lui alors qu’elle avait sans doute autre chose à faire. « Shut. Arrête de dire des bêtises comme ça… » Elle renifla avant de se relever pour aller chercher la trousse de soin et s’accroupit sur le sol. Jung Su n’avait sans doute pas envie qu’elle le voit comme ça alors qu’il subissait les conséquences d’avoir bu une bouteille de vodka pure et la jeune femme resta dans son coin en attendant. Elle releva les yeux sur lui alors qu’il s’était adossé contre la baignoire. Elle le rejoignit non sans avoir attrapé une petite serviette qu’elle humidifia un peu avant d’aller s’asseoir à côté de lui. Elle tapota doucement le visage de son grand frère avec avant de l’abaisser et de le regarder. « Tu m’aurais fait encore plus de mal si tu m’avais tenu à l’écart de ça… ça aurait juste voulu dire que je ne te suis pas utile quand tu vas mal … »

Attrapant la trousse de soin, elle sortie les cotons, le désinfectant et une pince à épiler, et récupéra doucement sa main qu’elle cala dans l’une des siennes. Elle désinfecta la pince avant de tâcher d’enlever les morceaux de verre qui s’était logés dans sa peau tout en l’écoutant. Au fur et à mesure qu’il parlait, elle sentie sa vue se brouillée par les larmes et dû s’arrêter pour ne pas lui charcuter la main. Il était si mal qu’elle en avait mal au cœur, comme si on le lui arrachait. Quelques larmes roulèrent de ses joues et virent s’écraser sur la main meurtrie de Jung Su. « Sorry … » Elle essuya ses larmes avant d’enlever les derniers morceaux de verre. Attrapant un coton, elle l’enduit de désinfectant avant de tamponner doucement la main du jeune homme. Hochant la tête à ses paroles, elle ne sut quoi dire. Young Ho lui venait en tête et elle secoua légèrement la tête. Qu’est-ce qu’il venait faire là celui-là ? Elle leva les yeux sur son meilleur ami et suivit son regard avant de le regarder de nouveau. Elle réussit à esquisser un sourire et hocha doucement la tête. « Oui, on va aller dehors. » Elle finit de soigner sa main et l’enroula dans une bande avant de scotcher le tout pour que cela tienne correctement. Elle écarta le reste doucement avant de se relever, elle attrapa la main valide de Jung Su et l’aida à se lever avant de marcher doucement pour sortir de la salle de bain. Prenant le plaid au passage, elle ouvrit la porte fenêtre de la véranda et sortie dehors avant d’aller s’asseoir sur le sofa, attendant qu’il prenne place lui aussi. Une fois assis, elle l’enroula dans le plaid et se serre contre lui, posant sa tête sur son épaule. « Ne te déteste pas … tu as plus de talent que n’importe qui, tu n’as pas à être jaloux… Ne te met plus dans un état pareil s’il te plait … » Elle l’enserra doucement dans ses bras et retient un sanglot en souvenir des dernières minutes. « Et arrête de te dire que tu peux me déranger, tu ne me dérange jamais … ne vis pas ces moments tout seul … Je serais toujours là pour toi … comme tu l’es pour moi …» Elle déposa un baiser sur sa joue avant de recaler sa tête contre son épaule. « De quoi veux-tu me parler ? Dis-moi tout ce que tu veux. » Elle était prête à tout entendre pour qu’il aille mieux.



Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Shadow of the night feat Moon Hailee Empty
MessageSujet: Re: Shadow of the night feat Moon Hailee   Shadow of the night feat Moon Hailee EmptySam 1 Mar - 2:06

TITRE :

 Shadow of the night feat Moon Hailee




 

La douleur était loin d’être passée, cuisante, elle lacérait aussi bien l’âme que les chairs de Jung Su. Mais peut importe Elle était arrivée…. Hailee, la petite Anglaise paumée qu’il avait prit sous son aile. Si on lui avait dit il y a quelques mois qu’il se serait attaché en aussi peu de temps, mais surtout, accordé une confiance aveugle en une personne, il aurait sûrement bien rit au nez de la personne qui lui aurait affirmé de telles choses. Néanmoins, les faits était là, de bouée de sauvetage il était passé sans qu’il ne se rende compte au stade du meilleur ami, et même celui de frère de cœur. Comme on dit le cœur a ses raisons que la raison même ignore, et cette relation en était une belle illustration. Pour l’heure, il s’en voulait d’avoir inquiété sa meilleure amie, un sentiment lourd et cruel que l’on appelle la culpabilité. Imposer une telle vision, quel ami, quel frère ferait ça ?! Pas un bon en tous cas … Ce soir il offrait un bien triste spectacle, une vision qu’il aurait aimé ne pas dévoiler, voulant  garder égoïstement le rôle de celui à qui l’on se confie. Néanmoins, Hailee arrivait bien souvent à renverser les rôles, parvenant à se faire dévoiler Jung Su un peu plus chaque jour. Il passe une main dans ses cheveux, l’autre reste en retrait, Hailee comprend. La jeune femme s’était alors saisi de la main de son vis-à-vis et observé l’étendu du désastre. Triste réalité qu’elle avait du mal à contempler, sa gorge se serrant douloureusement, réprimant sûrement un sanglot voulant s’échapper avec un peu de sa peine. « Don’t lie to me… ». On pouvait au moins saluer l’effort de la part du coach, néanmoins quelle idée d’affirmer que vous allez bien alors que votre main se vide de son sang, qu’une bouteille d’alcool gît à vos pieds et que votre visage est ravagé par les larmes tandis qu’un magnifique capharnaüm règne dans votre salle de bain…Il offre un bien triste sourire à la jeune femme avant de se lancer dans l’entreprise de s’autofustiger. Après tout il n’était pas totalement dans le faux non ?  La place d’une jeune femme à une heure aussi avancée n’était-elle pas de rester chez elle devant un bon film au lieu de jouer les gardes-malades? Ses paroles, sages ou non, sont interrompues par le bout des doigts de Hailee, lui intimant de cesser de déblatérer ainsi. « Shut. Arrête de dire des bêtises comme ça… ».

Pas le temps pour Jung Su de répondre quoique ce soit que son ventre se tord et le force à rendre tout le contenu de son estomac dans sa baignoire. Cette fois, il avait bel et bien touché le fond, se retrouvant à offrir cette vue à sa meilleure amie… Minable, voici comment il se sentait…. Une fois délesté de toutes matières liquides ou solides pouvant se trouver dans son estomac, et même peut-être une partie de son âme. Une serviette humide lui est passée délicatement sur le visage. « Tu m’aurais fait encore plus de mal si tu m’avais tenu à l’écart de ça…ça aurait juste voulu dire que je ne te suis pas utile quand tu vas mal…. ». Il resta encore une fois silencieux, bien trop sonné pour articuler quoique ce soit, se laissant faire docilement tandis que la jeune femme retirait précautionneusement les morceaux de verre logés dans sa main meurtrie. Les mots revernirent enfin à lui, hélas ils  ne firent que blesser encore plus Hailee. Si bien que les larmes dévalèrent de ses joues pour s’échouer sur la main blessée de Jung Su. « Sorry… ». L’infirme tapa sur le bras de la jeune femme et tenta une brève mascarade de sourire. «  Eyh Hailee… don’t cry… you are beautiful when you smile … ». Il continua sur sa lancé mettant en garde contre les affres des sentiments amoureux. Il la vit d’ailleurs secouer légèrement la tête, tentait-elle de chasser une certaine personne de son esprit ? Young Ho peut-être ? Jung Su nourrissant quelques doutes quant aux sentiments de la jeune femme envers ce coureur de jupons, une attirance quelle niait bien trop farouchement pour qu’il n’y ait pas une part de vérité… Parfois, il lui semblait lire comme dans un livre ouvert lorsqu’il se penchait sur l’Anglaise.

« Oui, on va aller dehors. ».  Une bande et un bout de scotche sont enroulés sur sa main, fixant la compresse qui soulageait cette dernière. Accédant à la demande de son meilleur ami, la jeune femme le conduit à l’extérieur où elle les enroula tous les deux dans un plaid avant de se blottir contre son frère de cœur. « Ne te déteste pas… tu as plus de talent que n’importe qui, tu n’as pas à être  jaloux…Ne te met plus dans un état pareil s’il te plait…. ». Des bras l’enserrèrent doucement et un sanglot étouffé filtre à travers les lèvres de Hailee. Le cœur de Jung Su se serra un instant, il caressa la longue chevelure châtain  et prit la parole. «  Shhhh….Hailee…. C’est finit maintenant., néanmoins… Tu ne peux pas vraiment comprendre. Pour toi la scène reste à venir, ton futur te tends les bras tandis que moi…. Je suis un chanteur fini, ce scandale a éclaboussé mon nom. Je ne pourrait jamais remonter sur scène et de nouveau chanter devant une foule en délire. Les tournées, les concert, les enregistrements qui se finissent alors que le soleil est déjà levé depuis longtemps….Les rencontres avec les fans…. Tout ça ce n’est plus qu’un rêve brisé . Il tapota sur la tête de la plus jeune. Et je te souhaite de ne jamais connaître pareil désillusion. ». Le silence ne reprend finalement pas ses droits, après tant de longues minutes de silence, les deux jeunes gens ont besoin de parler, comme pour exorciser cette peine ambiante en la recouvrant de paroles. « Et arrête de te dire que tu peux me déranger, tu ne me dérange jamais….ne vis pas ces moments tout seul….Je serais toujours là pour toi….comme tu l’es pour moi…. ». Un baiser accompagna ces douces paroles, avant que leur détentrice ne recale sa tête contre l’épaule du coach. « De quoi veux-tu me parler ? Dis-moi tout ce que tu veux . »

Même si tu dois encore plus en souffrir ?  Voici ce que pensa Jung Su, se gardant bien de le dire, son regard trahissant néanmoins ses pensées. Il souffla longuement, se perdant un instant dans la contemplation silencieuse de la buée produite par la rencontre de l’air provenant de ses poumons et celle de l’air froid ambiant. « Je suis crazy de vouloir rester dehors par ces températures…je me demande pas si je ne suis pas complètement givrés parfois…..Silence… Oui bon je sais elle était nulle celle-là, ne me regarde pas comme ça Hailee. Il bascula la tête en arrière et ferma les yeux. Je me trouve idiot et faible de continuer à souffrir de cette relation deux ans après, it’s over but….il soupira une nouvelle fois. La dernière fois tu n’as eu qu’un aperçu bien sombre de ma relation avec mon ex…Mais…tu vois l’amour avec un grand A, si tu sais, le genre de truc que tu vois dans les films. Tu hurles comme un putois devant ton écran que c’est d’une niaiserie effarante alors qu’au fond, un petit rire discret franchit ses lèvres, on crève juste d’envie de connaître ce sentiment.  Et bien ce genre d’amour je l’ai connu. Tu savais que Dong Chul est tombé amoureux de moi le premier jour où il m’a vu à l’agence ? Je n’ai jamais eu une plus belle preuve d’amour jusqu’à aujourd’hui….. Et puis..;avant lui, j’étais tellement obnubilé par la musique que j’en avais presque oublié de vivre, avant lui je n’ai jamais eu de petit ami, ni même flirté.  Ces choses là ne m’intéressait tout bonnement pas. Un rire, plus franc cette fois-ci, s’échappa des lèvres du coach. Difficile à croire quand on voit le nombre de conquêtes que j’enchaîne…En fait le fan-service n’était qu’un prétexte pour faire monter la température sur scène et se câliner non stop en coulisse. Au fond de moi, je n’attendais que ça….que ça dérape un jour. Quelle chance pour moi, mes vœux on été assez rapidement exaucés…. Tu sais je me demande  toujours si mon groupe n’as pas disparu à cause d’un caprice de ma part. Certes Dong Chul ne m’a jamais dit ces trois mots, mais est-ce pour autant que je ne savais pas qu’il m’aimait ? L’ironie suintait de ses mots. Il était évident qu’il piquait des crises de jalousies effroyables pour rien, que sa possessivité n’était rien d’autre que de l’orgueil mal placé, que ses gestes envers n’étaient rien d’autre qu’une façon de se rapproprier son bien…  Hailee… J’ai été heureux avec lui, même si Kang Ju me récupérait bien souvent en pleur après une énième crise de jalousie… »

Le coach se releva et s’accouda à la rambarde, sortant un cigarette qu’il alluma aussitôt. «  Mais et toi Hailee ? Et ne va pas me dire que c’est pas vrai, que je me fais des idées. Quant est-il de toi et de Young Ho? Pour une fille  qui n’est pas intéressée tu mets autant de zèles à le chauffer qu’une gamine de maternelle embêtant le garçon qu’elle aime. Il pouffa avant de poursuivre. Bref, crache le morceau…. Young Ho te plait hein ? Et pas qu’un peu je parie…. Hum si tu me réponds honnêtement, je te dévoilerai un de mes plus grands secrets, et autant te dire il y a du dossier…. Deal ? ». Pour sûr que la jeune femme mordrai à l’hameçon, et si elle se prêtait au jeu, la récompense en vaudrait sûrement le coup !


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Shadow of the night feat Moon Hailee Empty
MessageSujet: Re: Shadow of the night feat Moon Hailee   Shadow of the night feat Moon Hailee EmptyJeu 22 Mai - 15:20

TITRE :

 Shadow of the night feat Moon Hailee




 

Quelle idée d'essayer de lui mentir alors que rien qu'en le regardant, on pouvait très bien voir que Jung Su n'allait pas bien du tout. Et sa main ensanglantée n'arrangeait rien, ne faisant qu'augmenter l'angoisse et la tristesse dans sa poitrine. Il en rajouta d'ailleurs une couche en se rabaissant, en tentant de lui faire croire que sa place n'était pas ici, auprès d'un gars bourré comme il disait si bien. Sornettes. Hailee le laissa se pencher sur le baignoire, sachant très bien qu'il ne voulait pas qu'elle le voit comme ça et s'occupa d'aller chercher ce qu'il fallait pour soigner sa main. L'anglaise attend qu'il se redresse pour passer une serviette humidifiée sur son visage et s'accroupit de nouveau près de lui, petite pince à la main pour enlever les morceaux de verre logés dans la paume de son meilleur ami. Elle l'informe que la tenir à l'écart de ses souffrances l'aurait encore plus attristée que de le voir dans cet état avant de rester silencieuse, se concentrant pour soigner Jung Su. Et bien qu'elle souhaitait l'entendre parler, ce qu'il lui dit ne la ravit pas, l'attristant encore plus. Il allait mal, il souffrait et elle ne savait même pas quoi faire pour lui. Elle avait l'impression d'être inutile. Ses larmes roulaient toutes seules le long de ses joues, mais elle tâcha de continuer à le soigner. Si elle pouvait au moins le soulager de la souffrance physique, elle aurait servie à quelque chose ce soir-là. Relevant la tête pour croiser son regard, Hailee essuie rapidement ses larme d'un geste de main avant de poser quelques compresses sur sa main. Elle l'écouta parler et finit par bander sa main, rajoutant deux morceaux de scotch pour que le tout tienne.

Se relevant, elle accède à la demande de Jung Su d'aller dehors. Rangeant rapidement le matériel, elle conduisit son meilleur ami dehors, récupérant un plaid chaud au passage et se retrouva finalement blottie contre lui. Comment aider quelqu'un qui souffrait autant ? Quelqu'un qui gardait autant de tristesse en lui. La jeune fille tenta de lui remonter le moral, tout ce qu'elle lui disait, elle le pensait réellement. Il était une personne terriblement talentueuse et d'ailleurs quand il remonterait sur scène, oui car elle était sûre que ce n'était pas fini pour lui, et quand elle débuterait, ils seraient obligés de faire un duo. Obligatoirement ! Se resserrant contre lui, elle l'écoute silencieusement. Elle se retient de le couper, non rien n'était fini. Il ne fallait pas abandonner quand on a un talent comme le sien. Elle préféra ne pas renchérir dessus, il avait son idée arrêtée dessus. Néanmoins, elle le rassure encore une fois, si jamais la souffrance était encore trop forte, elle serait là. Qu'il n'hésite pas à l'appeler ou à venir ! Sinon il encourait le risque qu'elle vienne TOUS les jours chez lui pour s'assurer qu'il aille bien. Déposant ses lèvres sur sa joue, elle lui dit prête à écouter tout ce qu'il avait envie de lui dire, si ça pouvait le soulager un peu, l'alléger de toute cette souffrance qu'elle avait vu et qu'elle pouvait encore voir. Et tant pis, si elle, ça l'attristait d'entendre tout ça. Elle se sentait un peu nulle comme meilleure amie, mais elle voulait qu'il aille mieux.

Son petit jeu de mot réussit à étirer ses lèvres en un maigre sourire avant qu'elle ne pose sa tête sur son épaule, enserrant sa taille, attendant qu'il continue de parler. Son histoire avec Dong Chul, elle n'avait eu le droit qu'à une petite partie quand elle avait découvert qu'il avait été le leader d'un groupe après être tombée sur une photo de fan-service. Elle avait beaucoup de mal à imaginer sa souffrance. Son petit ami en Angleterre l'a trompait dès qu'il pouvait et elle ne s'était pas gênée pour faire de même. Mais les deux séparations ne l'avaient pas brisées. Elle se fichait éperdument de l'un et aurait du le quitter depuis longtemps. Et l'autre, elle s'était rendu compte que c'était plus de l'amour fraternel qu'autre chose, mais bien plus sincère. Elle ne savait pas trop quoi lui dire à propos de Dong Chul, mais le plus important était qu'elle l'écoute, qu'il puisse parler sans crainte, sans limites. Alors elle le laissait continuer, sans l'interrompre une seule fois. Mais ce à quoi elle ne s'attendait pas, c'est qu'il commence à parler du manant. WHY ? Why Jungie ? Hailee croise les bras, mine boudeuse sur le visage. Mais un détail retient son attention. Un de ses plus grands secrets ? « Tu ose me cacher quelque chose ? Tsh, rien que pour ça, je devrais même pas te répondre. » Elle souffla avant de regarder devant elle. De toute façon qu'est-ce qu'il y avait à dire. Rien. Voilà. Tout à fait. Ce paysan n'était qu'un … paysan pervers ! Elle tourna la tête vers Jung Su pour le regarder. « Y a rien à dire d'abord. » Mais le regard de son meilleur ami pouvait être très convaincant. Elle soupira. « Bon … il est peut-être possible … je dis bien maybe … qu'il m'intéresse … un peu. Juste un peu … » Elle eut juste à le regarder du coin de l'oeil pour se voir rectifier. « Bon oui, beaucoup, t'as gagné. » La jeune anglaise marmonna dans sa barbe avant de reprendre. « Mais j'ai pas envie de me faire avoir comme avec l'autre. » L'autre étant son tout premier petit ami volage. « Alors shuut ! Je suis sûre qu'à ses yeux, je suis qu'un morceau de viande et je me suis promis de plus jamais être le morceau de viande de personne ! C'est moi qui décide cette fois-ci. » Les femmes pouvaient aussi jouer avec les nerfs des garçons non ? C'était même plutôt amusant et ça défoulait un peu. Enfin, il était temps de changer de sujet, non ?  « Bref ce sujet n'est pas du tout intéressant. Parle moi de ton secret bad guy ! Je veux savoir ! » Elle le secoua un peu, doucement quand même, et lui fit ses petits yeux de chiens battus pour l'amadouer. Impossible de résister !


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Shadow of the night feat Moon Hailee Empty
MessageSujet: Re: Shadow of the night feat Moon Hailee   Shadow of the night feat Moon Hailee EmptyLun 9 Juin - 12:53

TITRE :

 Shadow of the night feat Moon Hailee




 

Heureusement pour le coach que la petite anglaise était venue lui rendre visite, elle lui avait permit de quelque peu sortir de cet état de tristesse intense. Vous pouvez porter un masque tous les jours, mais n'étant pas des sur-hommes ce dernier finira par laisser apparaître quelques brèches que vous vous empresserez de cacher habilement le lendemain. Comme on dit, « The show must go on ». Bien que la présence d'Hailee avait rassuré et pansé ses plaies aussi bien physiques qu’intangibles, le plus vieux ne put s'empêcher de se sentir coupable. La place d'une jeune femme de dix-huit ans n'était résolument pas à tenir la main à un gars qui s'était mit dans un état minable seul. Présenter une telle facette de lui-même  était également un affront à ce perfectionniste, quel exemple il était en train de donner.... Pour sûr qu'il perdrai toute crédibilité en tant que coach si on le voyait ainsi . De plus, voir les larmes de la jeune Britannique couler par sa faute était une vue insoutenable pour le châtain, ah Hailee pourquoi es-tu venue ? C'est bien ce qu'il s'était demandé en cet instant, trop conscient de peiner celle qui considérait comme la petite sœur qu'il se devait de chérir et protéger... Une légère tension sur sa main lui indiqua que l'on avait finit de la soigner, il remercia sa sauveuse du soir du regard et ils se dirigèrent vers l'extérieur.

Il neigeait ce soir, les flocons commençant à napper la Capitale d'un manteau blanc fantasmagorique. Séoul était si belle sous la neige, le froid était présent, mais le plaid et le frêle corps blotti contre le sien eurent raison de ce dernier.  Jung Su fut soulagé de voir un sourire apparaître sur les lèvres de la jeune femme après son calembours d'un goût douteux, au  moins il était encore capable de l'amuser même en cet instant étrange qu'ils venaient de vivre. Jamais auparavant il n'avait ressenti le besoin d'évoquer l'histoire qu'il qualifiait d'amour avec un grand A, le chapitre Dong Chul et Miяaقз  restant des zones d'ombres qu'il gardait jalousement et précieusement pour lui. Malgré la douleur causée par l'évocation de cette époque révolue, le coach ressenti également un soulagement immense. N'était-il pas le premier à encourager ses élèves et amis à se confier ? Que les mots avaient toujours bien plus de poids que l'on ne pensait ? Ah donner des conseils qu'il n'était pas capable de suivre il savait bien faire, il était finalement devenu le « vieux con donneur de leçon » qu'il dénigrait plus jeune. Cette constatation ne manqua pas de l'amuser et il eut un bref sourire amusé, interne, avant de continuer son récit. La Britannique avait alors continué de l'écouter patiemment et avec attention, le laissant déverser ce flot de souvenirs qui était devenu bien trop lourd à porter pour lui.

Le visage de sa vis-à-vis changea néanmoins du tout au tout quand il osa faire mention de Young Ho et de l'attirance de la plus jeune pour lui. Ah, ah touché, coulé ! Les joues de sa protégée s'étaient gonflés en une moue boudeuse ses bras se croisant eux sur sa poitrine. Jung Su lui mit un petit coup de coude pour finir de la taquiner, il fallait avouer que cet allègement de l'ambiance était bienvenu, le coach n'étant pas du genre à aimer se morfondre indéfiniment. «  Tu oses me cacher quelque chose ? Tsh, rien que pour ça je devrais même pas te répondre. » . Ces mots arrachèrent un rire bref au plus vieux qui était largement amusé de voir le jeune femme en train de resombrer dans l'une de ses fameuse bouderies, ah Hailee, Hailee si elle n’existait pas il faudrait l'inventer ! « Come on Hailee ! Et arrête de soupirer en gonflant les joues tu ressembles à un hamster qui a abusé sur les graines quand tu le fais ! » . Le bâton était tendu, il aurait été dommage de ne pas le saisir non ? La tête de l'Anglaise se tourna alors vers lui. « Y'a rien à dire d'abord. ». Pas convaincu Jung Su avait laissé son regard peser sur la plus jeune, mais si vous savez, ce genre de regard qui semble prononcer votre prénom avec une voix faussement moralisatrice. Nouveau soupire de la part de son interlocutrice. « Bon... il est peut-être possible...je dis bien maybe...qu'il m'intéresse...un peu. Juste un peu... ». Le coach laissa une nouvelle fois son regard peser sur la plus jeune qui finit par concéder. « Bon oui, beaucoup t'as gagné. » Des marmonnements incompréhensibles franchirent les lèvres de sa vis-à-vis avant qu'elle ne reprenne. «Mais j'ai pas envie de me faire avoir comme avec l'autre …. Alors shuut ! Je suis sûre qu'à ses yeux, je suis qu'un morceau de viande et je me suis promis de plus jamais être le morceau de viande de personne ! C'est moi qui décide cette fois-ci. ».

Jung Su hocha positivement de la tête, il aimait entendre ces paroles sortir de la bouche de la jeune femme. «  Tu as raison d'être prudente Jelly... mais bon, tu sais bien qu'au prochain con qui croise ta route tu n'as qu'à faire signe et j'arriverai avec ma cape ah ah ! ». Hailee eu néanmoins rapidement fait de changer de sujet, très probablement gênée par ce dernier. Le plus vieux n'insista pas et la laissa poursuivre sur sa lancée pour noyer le poisson. «  Bref ce sujet n'est pas du tout intéressant. Parle moi de ton secret bad guy ! Je veux savoir ! » . Le tout étant dit en secouant le châtain avec un air digne de la plus bonne imitation du chat Potté, comment résister ? Et puis il l'avait promit, une promesse est une promesse ! Il s'installe plus confortablement et ébouriffe affectueusement la chevelure de la Britannique . «  Et bien  ça remonte à l'époque où j'étais encore leader. Nous étions en tournée à ce moment là, les valises à peine posées qu'on avait déjà du assurer une représentation. Mais passons au dossier, c'est ce qui t'intéresse, la nuit était déjà bien avancé, mais pas moyen de dormir avec la chaleur  étouffante Indonésienne. Et quoi de mieux que de se saouler avec l'alcool local ? Moralité moi et mon ex nous étions tous les deux raides morts à trois-quatre heures du mat. Mais ça ce n'est pas le pire, c'est surtout que j'ai eu la grandiose idée d'aller... Un pouffement de rire filtra entre ses lèvres... me faire tatouer dans un bouiboui ...sur la fesse droite ! Aller vas-y Hailee tu peux rire je ne t'en voudrais pas !  Mais cette petite aile a depuis bien changé et j'ai dernièrement fait recouvrir ce truc, je ne pouvais plus voir cette horreur ! Bon et bien voilà, c'était tout pour le déballage de dossier, satisfaite ? »


Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



Shadow of the night feat Moon Hailee Empty
MessageSujet: Re: Shadow of the night feat Moon Hailee   Shadow of the night feat Moon Hailee EmptyVen 20 Juin - 23:53

TITRE :

 Shadow of the night feat Moon Hailee




 

Bien qu'elle venait régulièrement, si ce n'est pour dire tout le temps, chez Jung Su, Hailee était ravie d'avoir prie l'initiative – pour ne pas changer une fois encore – de venir chez lui alors qu'il ne répondait pas à ses messages. Qui sait ce qu'il aurait fait si elle n'était pas arrivée. Elle ne préférait même pas imaginer finalement, elle aurait sans doute encore plus pleuré, ne supportant vraiment pas de le voir aller aussi mal. Il méritait vraiment des baffes ce Dong Chul, il n'y couperait pas si elle le croise un jour. Mais pour l'instant elle s'était concentré sur son meilleur ami, s'occupant de lui autant bien physiquement en pansant sa blessure que psychologiquement, restant présente pour lui quoi qu'il dirait. D'ailleurs elle avait décidé qu'elle resterait toute la nuit avec lui et qu'elle dormirait même avec lui. Interdit de faire une autre bêtise et puis au moins elle le surveillerait de prêt. Et puis, ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas campé dans son lit pour la nuit.

Direction l'extérieure, la neige donnait un aspect cotonneux et doucereux à l'atmosphère. La jeune fille les enveloppa tous les deux dans un plaid et se serra contre son grand frère de cœur. Il réussit à lui voler un sourire après une petite blague douteuse, avant qu'il ne commence à tout lui raconter à propos de Dong Chul et de son ancien groupe. À part la fois où elle avait appris qu'il faisait partie d'un groupe et qu'il était sorti avec l'un de ses membres, il ne lui en avait plus jamais reparlé. Mais par contre, elle s'était un peu informée sur le groupe et avait même écouté leurs chansons en faisant par elle-même des recherches qu'elle sache un peu ce qu'il avait vécu musicalement parlant. Elle ne l'avait pas interrompus une seule fois, s'étant contenté d'écouter alors qu'il déversait ce flot de souvenirs sans doute devenus trop lourds à porter pour lui. Hailee était contente de lui servir à quelque chose à cet instant-là, de se sentir utile pour lui qui avait toujours été là pour elle. Elle embrassa doucement sa joue avant de se lover de nouveau contre lui.

Oh, il ne le méritait plus du tout son bisou ! Oser parler de Young Ho maintenant ? Lui, il voulait des réponses, ça se sentait à des kilomètres à la ronde. Attitude boudeuse de retour, la jeune fille se renferma, grognant légèrement. Mais néanmoins, elle était contene de voir qu'un sourire ornait de nouveau ses lèvres. C'était comme ça qu'elle l'aimait le plus. C'est qu'il accumulait, en plus de la taquiner, elle apprit qu'il lui cachait un gros dossier. Oh ! C'était mal de cacher des choses à sa meilleure amie darling. Elle détourna la tête, faisant mine d'être vexée tout en gonflant les joues. En l'entendant, elle se tourna vers lui les joues toujours gonflées et les dégonfla direct. « Tsh. C'est mignon les hamster d'abord. » Donc elle était mignonne, quelle belle logique. Elle tenta, en vain, de lui faire comprendre qu'il n'y avait rien à dire à propos du rappeur, mais c'était vraiment peine perdu. Elle sentie très bien son regard sur elle et osa le soutenir quelques secondes avant de capituler, en soupirant. Elle se résout à lui dire tout d'abord une petite partie de la vérité, avant de sentir de nouveau ce regard dont il avait le secret pour tout révéler. Voilà. Heureux ? Elle marmonna comme une mamie avant de reprendre, lui faisant part des angoisses qu'elle avait néanmoins à ce sujet. Elle avait le don pour tomber amoureuse de ceux qui ne pourrait la traiter que comme un morceau de viande. Un vrai don tout à fait.

Elle leva les yeux vers lui et lui sourit. « Avec un slip sur la tête au dessus d'un caleçon ? » Référence subliminale à Superman ou Captain America. Il avait le choix au moins. « Dis moi que tu as un cheval blanc pour secourir les princesses ? » dit-elle en souriant. La jeune fille changea pourtant de sujet assez rapidement, elle voulait savoir. Savoir ce qu'il lui cachait. Qu'elle était donc ce vilain dossier ? Elle secoua la tête en râlant un peu quand il lui ébouriffa les cheveux et elle se cala contre lui alors qu'il s'installait plus confortablement. Plus l'histoire avançait, plus elle sentait le coup foireux arriver. Et elle ne fut pas ménagé. « OMG ! REALLY ? » Elle resta bouchée bée avant de frétiller contre lui. « Et tu l'as enlevé ? Sans me montrer avant ? Han ! Sur les fesses en plus ? » Elle lui jeta son propre regard accusateur, le « are you serious bro ? » avant de reprendre. « Bah bravo ! C'est digne d'un coach ça. » Elle pouffa avant de rire en imaginant le dessin sur le postérieur de son meilleur ami, avant de s'arrêter net et de le regarder. « Promet moi de me surveiller si jamais je bois. Je n'ai pas envie de me retrouver avec un tatouage sur les fesses. » Elle pouffa de nouveau avant de se serrer contre lui. « Ah, et c'est qui l'adulte dans tout ça hein ? » Elle souffla doucement avant de fermer les yeux. « Finalement tu fais autant de bêtises que moi. » Elle ouvrit les yeux avant de poser ses lèvres contre sa joue. « Repose toi au moins un peu mh ? Promis je n'utiliserais jamais ce dossier contre toi. » dit-elle en souriant d'un air entendu avant de poser sa tête contre son épaule, laissant un petit silence s'installer. « … du moins, tant que tu ne m'embête pas haha. » Joke bien entendu. En plus, elle n'aurait plus aucune preuve. Il avait bien choisi son histoire ce voyou ! Mais elle l'aimait quand même. Toujours.


Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé





Shadow of the night feat Moon Hailee Empty
MessageSujet: Re: Shadow of the night feat Moon Hailee   Shadow of the night feat Moon Hailee Empty

TITRE :

 Shadow of the night feat Moon Hailee




 



Revenir en haut Aller en bas

 

Shadow of the night feat Moon Hailee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Generation :: C'est la fête à la New Génération :: The endBut nothing really disappears :: Finished stories-