AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -31%
Casque sans fil à réduction de bruit ...
Voir le deal
274.01 €

Partagez



je suis la star des backstages ; staff
Hee Jun Ki

Hee Jun Ki


je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 88
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Photographe

GA YOON | Une matinée chez les Hee...  Empty
MessageSujet: GA YOON | Une matinée chez les Hee...    GA YOON | Une matinée chez les Hee...  EmptyDim 23 Juin - 13:21

TITRE :

 GA YOON | Une matinée chez les Hee...




 


    « Je t'ai dis que c'était mon appareil ! Pourquoi tu l'as jeté par la fenêtre hein ? Et arrête de m'appeler Oppa ! J'veux pas être le Oppa d'une gamine pleurnicharde ! » La main de Papa vint nous séparer Ga Yoon et moi, alors que nous étions entrain de nous chamailler.

    Ma mère cria une fois, deux fois... Puis plus rien, nous n'étions plus sur la route,  et la voiture faisait des tonneaux, Ga Yoon pleurait, moi aussi. Papa ne tentait pas de nous calmer, pourquoi est-ce qu'il n'essayait pas hein ? Pourquoi ?

    --------------------------------------------------------------------------------------------------


    Je me réveillais d'un coup, et en sursaut. Mes draps étaient trempés, et l'angoisse encore trop fraîche me faisait frissonner. Je tâtonnais dans le noir à la recherche de l'interrupteur. Le confort de mon lit, et du retour à la réalité ne suffisait pas à me laisser reprendre mes esprits. Il me fallait de la lumière. Pour chasser les images néfastes de ma tête...
    Clic !
    La lumière de l'ampoule vacilla un peu, avant d'inonder ma chambre de la chaleur que j'aimais tant. Soulagé, je me laissais tomber sur mon lit, et prenais de longues inspirations pour me calmer.

    « Un cauchemar, c'est tout... » disais-je en jetant un œil distrait à mon réveil. « 9 heures, ça va... Je commence à 10 heures, j'espère que ça va pour Ga Yoon à l'école... » Je me levais et me rendais dans la cuisine, mais quelque-chose attira mon regard.

    Je m'appuyais sur le plan de travail pour voir s'il y avait bien ce que je redoutais derrière. Et bingo, j'avais touché le gros lot. Les chaussures de l'intéressée n'avaient pas quittées leurs place. Donc la dite intéressée, était toujours à la maison. Sûrement entrain de piquer un roupillon dans sa chambre. C'est pas possible... 'Qu'est-ce que je vais faire d'elle ?' pensais-je en soupirant, je me dirigeais d'un pas las (et à mes risques et périls) vers la chambre de Ga Yoon. Parfois, à voir la façon dont elle se comportait avec moi, c'était à se demander qui de nous deux était l'aîné.

    Je frappais trois fois à la porte, en sachant très bien que je n'allais obtenir aucune réponse, et terminais par entrer simplement, et par aller m'asseoir sur son lit :

    « Ga Yoon'ah... Tu as une heure de retard pour l'école, il serait temps que tu te lèves...  » Pas un soubresaut, rien. Je soupirais et soulevais légèrement sa couverture, posant mes deux genoux sur le sol, et appuyant mon menton sur mon matelas. Je l'observai dormir, ou faire semblant... Avec elle, je ne savais plus trop parfois. «  Ga Yoon'aaaah... Bouge toi ou je jette ton matelas par la fenêtre, que tu sois dessus ou pas, ce n'est pas un soucis... » Murmurais-je, avant de lui souffler dans la figure.

    Oh, je connaissais la bête hein, elle était très bien capable de m'incendier si je la poussais trop. Elle pouvait aussi m'ignorer, et continuer à dormir.

    Hee Ga Yoon, quelle option vas-tu choisir ce matin ?

    Peu importait après tout. Ce n'était pas comme si elle me faisait le coup tous les jours, hein.. ?




    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    flower lady

    No matter if the winds blow, I hope you’ll come towards me, I pray that I’ll be the bright sun that makes you laugh, I pray that I’ll become like the little prince in the fairy tales,  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] just for love, so stay
Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



GA YOON | Une matinée chez les Hee...  Empty
MessageSujet: Re: GA YOON | Une matinée chez les Hee...    GA YOON | Une matinée chez les Hee...  EmptyDim 23 Juin - 14:33

TITRE :

 GA YOON | Une matinée chez les Hee...




 

Les rideaux étaient ouverts, les volets n'étaient pas fermés et la lampe de chevet était allumée. A travers mes paupières, je ne percevais même pas la présence de la lumière du soleil. Je m'étais habituée à dormir de cette manière, tout en serrant très fort contre moi ma peluche Pororo. 

Le réveil avait sonné à 8h. Je grognais, remontais ma couverture, coupa le réveil et enfoui mon visage contre l'oreiller. Le soleil était devenu gênant. Il faisait grand jour dans ma chambre. Et non je ne me lèverai pas ! Je ne voulais pas aller en maths ! Le prof était trop nul de toute manière... 

Mais comme d'habitude, j'entendis mon frère débarquer dans ma chambre. Flûte ! j'avais oublié de cacher mes chaussures avant d'aller dormir... Je sentis mon matelas s'affesser quand il s'assit dessus... Sauf qu'en faisant semblant de dormir, je m'étais vraiment rendormie... à moitié... Ce qui fait que j'étais à la fois dans le rêve et à la fois dans la réalité...

Je ne bronchais pas du tout. Je fis comme si je dormais vraiment. En sachant très bien qu'il savait que je feintais. Trop pas juste ! Et puis le voilà en train de me souffler sur le visage et menacer de jeter mon matelas par la fenêtre... Même si j'y suis dessus... Jeter par la fenêtre... Une scène affreuse et effrayante me revint à la mémoire... 

- YAAAAAAAAAAAH!! ATTENTION !!! Je m'étais redressée d'un coup, l'esprit ailleurs, bondissant sur mon frangin et le faisant tomber par terre sur la moquette... J'étais haletante. J'avais le visage marqué par l'inquiétude, la peur, et la panique. 

Réalisant que j'étais sur mon grand frère, dans ma chambre et non dans une voiture, et qu'il avait chuté du lit avec moi, je me redressais sur mes deux jambes d'un coup et m'étais déjà dirigée vers la porte. 

- HUM... J'ai faim ! J'vais me faire mes céréales !

J'étais encore légèrement tremblante. Mais je me reprenais bien vite, versant mes céréales dans mon bol. Il était quelle heure ? je regardais ma montre. neuf heures et demie. Et tout en versant mon lait dans mon bol, j'affichais un sourire, tellement fière de moi : MUAHAHAHA j'allais manquer les maaaaths MUAHAHAHA. 

Je m'installais alors tranquillement à table pour manger mon bol de céréales. Mais je sentais que mon frère allait me poser tout pleins de questions. Et je redoutais aussi le moment où il va me faire part de son emploi du temps. Alors j'anticipais. 

- Tu commences à quelle heure ? Et puis je suis pas si en retard que ça, le premier cours est pas si important que ça. Genre... Je croyais encore fermement que je pouvais faire croire ce genre de truc à mon frangin. Tu verras Sae Eonnie aujourd'hui ? ou pas ? Ça fait longtemps que je ne lui ai pas parlé. Ajoutais-je comme pour changer de sujet.


Revenir en haut Aller en bas




je suis la star des backstages ; staff
Hee Jun Ki

Hee Jun Ki


je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 88
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Photographe

GA YOON | Une matinée chez les Hee...  Empty
MessageSujet: Re: GA YOON | Une matinée chez les Hee...    GA YOON | Une matinée chez les Hee...  EmptyDim 23 Juin - 17:28

TITRE :

 GA YOON | Une matinée chez les Hee...




 


    Elle allait bien finir par se réveiller n'est-ce pas ? Ga Yoon ne pouvait pas continuer à simuler trop longtemps. Elle allait avoir faim. Mais comme elle avait traîné au lit... Nous allions devoir nous dépêcher. Il y a des fois, je ne comprenais pas pourquoi est-ce que je la laissais faire tous les jours. Je n'étais pas stupide au point de ne pas me rendre compte qu'elle se fichait de moi, alors quoi ? Je devais sûrement être trop permissif, c'était dans des moments comme celui-ci que je regrettais que les parents ne soient plus avec nous.
    ' Ne tire pas trop sur la corde, petite...' pensais-je, silencieusement, tout en l'observant s'évertuer à me faire croire qu'elle dormait.

    Puis d'un coup, sans crier gare (ou plutôt, en le criant trop tard), elle se jeta sur moi : « YAAAAAAAAAAAH!! ATTENTION !!! » … En plus, elle n'y était pas allée de main morte. Tant et si bien que ma tête avait heurté dans un fracas étouffé, le sol de sa chambre, tapissé de moquette. Ce 'bonjour' pour le moins inhabituel, m'arracha une grimace de douleur. Je la tenais tout de même fermement contre moi : « Est-ce que ça va ? » Je ne m'en étais pas rendu compte, mais j'avais parlé vraiment très bas : la surprise sûrement. Mais j'étais sûrement le seul à être sonné, car : « HUM... J'ai faim ! J'vais me faire mes céréales ! »... Je me redressais, et frottais doucement l'arrière de ma tête, avant de me relever, médusé par ce qui venait de se passer.

    « Elle se fiche de moi là... Remarque, elle ne me l'avait jamais faite ainsi, elle a de l'imagination... » Soufflais-je pour moi-même, en riant doucement.

    Pourquoi est-ce qu'il faudrait que je cherche à comprendre ? Certes, c'était étrange, mais elle s'était vite remise.

    Sans attendre plus longtemps, je retournais dans la cuisine où Ga Yoon s'était déjà installée. Un soupir fila entre mes lèvres, tandis que je prenais moi aussi place sur une chaise. « Tu commences à quelle heure ? Et puis je suis pas si en retard que ça, le premier cours est pas si important que ça. » Je laissais ma tête tomber en arrière, dépité par son manque de motivation. Qu'est-ce qu'elle allait faire si elle était obligée de redoubler hein ? Son conseil de classe était dans très peu de temps, et elle ne me la ferait pas à l'envers.

    « Des mathématiques hein ? Dis moi, si je te donne plus d'argent de poche pour le prochain mois à venir, ça va faire un trou de combien dans ta tirelire ? » Maugréais-je, les yeux fixé sur l'emploi du temps de ma sœur. « Sinon : 10 heures. » Disais-je en posant mon coude sur la table, et ma tête au creux de ma main.

    « Tu verras Sae Eonnie aujourd'hui ? ou pas ? Ça fait longtemps que je ne lui ai pas parlé. » Je ne pouvais m'empêcher de sourire, devant cette tentative de changement de sujet, plus qu'évidente. Un soupir plus loin, je secouais doucement la tête, et lui répondais :

    « Je ne préférerais pas tu vois, quand je la vois, soit elle m'apprends que tu sèches, soit elle touche à mon matériel de travail, donc je vais m'abstenir pour aujourd'hui, vu comment tu as commencé. Je me levais, et repoussais la chaise contre la table : Serenity va passer bientôt, tu devrais te presser pour que je te dépose en cours, si tu ne veux pas la voir. » J'avais un peu honte d'utiliser Nutty comme une menace, mais je savais que Ga Yoon ne la portait pas dans son cœur...




    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    flower lady

    No matter if the winds blow, I hope you’ll come towards me, I pray that I’ll be the bright sun that makes you laugh, I pray that I’ll become like the little prince in the fairy tales,  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] just for love, so stay
Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



GA YOON | Une matinée chez les Hee...  Empty
MessageSujet: Re: GA YOON | Une matinée chez les Hee...    GA YOON | Une matinée chez les Hee...  EmptyLun 24 Juin - 1:08

TITRE :

 GA YOON | Une matinée chez les Hee...




 

Quel réveil brutal n'empêche. Mais aussi il est bête d'avoir dit une phrase pareille. M'enfin bon. De toute manière, s'il m'avait demandé pourquoi j'avais réagit comme ça j'crois que je ne lui aurait jamais répondu. Il me demanda si ça allait. Mais tout ce que j'avais trouvé de mieux à faire, c'était de dire que j'avais faim et que j'allais me manger mes céréales. Au pire il prendra ça pour une belle feinte de ma part. Alors que j'avais juste réagit à cause d'un souvenir qui me donnait froid dans le dos. 

Assise devant mon bol de céréale, je mangeais tranquillement prenant le risque de dire que je n'avais rien d'important le matin et que c'était pas bien grave que je n'y aille pas. Sauf qu'il ne mordit pas à l'hameçon. Pire, il se mit à parler assez méchemment. Je fronçais les sourcils et gonfla les joues.

- J'sais plus combien tu me donnes de toute façon. J'utilise tellement pas mes sous, que tu pourrais m'en priver, je ne verrai même pas la différence. 

Moi ? Faire ma vilaine fille ? Mouais peut-être. Enfin ça, c'était surtout dit pour ne pas dire que je n'en avais aucune idée. Puis il est vache à me poser une telle question dès le matin ! Mes neurones ne sont pas encore connectés !

- 10 heures ? J'ai donc encore un quart d'heure pour me préparer, pour qu'on parte à 45 et pour t'éviter un retard de plus de 5 minutes.  

Et vlan. Vous voyez ? si mes neurones sont branchés, ça marche tout seul ! Je finissais mon bol, et je lui demandais aussi s'il verrai Sae Eonnie. Il me dit non pour des raisons que je trouvais totalement absurde -surtout la première ! Je pris de nouveau un air boudeur. 

- T'abuses ! Eonnie est super sympa d'abord !... Pas comme l'autre écureuil ajoutais-je tout bas. Et puis, franchement c'est pas comme si elle allait péter ton appareil photo...

Quand il se leva, je m'apprêtais à faire pareil, quand il m'annonça que je devais me bouger le popotin si je ne voulais pas voir Serenity débarquer à la maison. Une vague très forte et très violente pleine d'aversion inonda mon esprit. Je fronçais les sourcils. Et d'un coup je n'eus plus du tout envie de rigoler. Mon visage s'était fermé. 

Je ne dis pas un mot. J'allais à la salle de bain me laver puis j'allais dans ma chambre pour m'habiller. Moi ? Avoir cédé ? QUE NENNI ! Une fois habillée dans ma chambre, je me rallongeais sur mon lit, dos à la porte d'entrée, Pororo entre mes bras. 

- PFFFFF... Qu'elle vienne donc ! je l'attends ton écureil tu vas voir ! Je vais m'occuper de sa salade de noisettes aussi tu vas voir ! 

Je gonflais les joues et fronçais les sourcils. Il pourra toujours essayer de me décoller de là ! Et tant pis pour lui s'il est en retard ! Moi je peux toujours prendre mon vélo pour aller à l'école... 

Cependant, j'avais un pincement au coeur. Je me mis en tailleur sur mon lit, Pororo entre mes bras, fixant le dehors par ma grande baie vitrée, en poussant un soupir. 


Revenir en haut Aller en bas




je suis la star des backstages ; staff
Hee Jun Ki

Hee Jun Ki


je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 88
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Photographe

GA YOON | Une matinée chez les Hee...  Empty
MessageSujet: Re: GA YOON | Une matinée chez les Hee...    GA YOON | Une matinée chez les Hee...  EmptyMer 26 Juin - 16:20

TITRE :

 GA YOON | Une matinée chez les Hee...




 


    « J'sais plus combien tu me donnes de toute façon. J'utilise tellement pas mes sous, que tu pourrais m'en priver, je ne verrai même pas la différence. » Je bloquais un instant, la regardant comme si j'avais besoin d'un certain temps pour assimiler ce qu'elle venait de dire, alors que j'avais très bien compris. Elle me les brisait sévère, avec sa manie de répondre à tout.
    J'avais parfaitement conscience qu'elle n'avait encore que 15 ans, mais quoi ? Elle ne savait pas qu'il y avait des moments comme celui-ci où il était préférable  de faire profil bas ? Visiblement non... Et j'en soupirais, désespéré. Sans me vanter, j'étais quand même plutôt gentil comme frère. Alors, bon sang qu'est-ce qu'elle attendait pour me montrer un peu de respect ?
    Je l'aimais ma petite sœur hein, plus que tout même. Mais parfois, elle me courrait sur le haricot avec une facilité effrayante. J'en venais à me demander ce qu'il fallait que je fasse, car j'avais aussi conscience que l'accident, elle ne l'avait pas oublié, mais jamais elle ne se confiait à moi.

    Elle entrouvrait des portes, mais quand je tentais ma chance et que je les poussais un peu, elle me les fermait à la figure.

    « Eh bien si ça te dérange si peu, on a qu'à faire ça, c'est très bien. » Mon visage était totalement fermé lorsque je lui avais répondu. Mais il fallait me comprendre.

    Chaque matin c'était la même chose. « 10 heures ? J'ai donc encore un quart d'heure pour me préparer, pour qu'on parte à 45 et pour t'éviter un retard de plus de 5 minutes. » En fait, Ga Yoon était en elle-même un test journalier pour mes nerfs. Mais je ne perdrais pas patience, elle pourrait faire traîner ça autant qu'elle voudrait. « Faux. Il te reste 15 minutes si tu veux pouvoir bénéficier de la voiture, après c'est comme tu le sens. Tu as ton vélo après tout.  » Je haussais les épaules, tout en continuant à la regarder, après tout c'était peut-être moi qui étais trop gentil en fait, elle pouvait bien se débrouiller un peu.  «T'abuses ! Eonnie est super sympa d'abord !... Et puis, franchement c'est pas comme si elle allait péter ton appareil photo... » Je soupirais doucement, las.

    Cette discussion prenait des airs de négociations où j'avais loupé un épisode ?

    «  Je ne vois pas en quoi ça te regarde après tout.  » Lançai-je, en souriant en coin.

    La petite menace avait fait son effet, mais pas celui voulu. Elle retourna au point de départ, le dit point de départ étant sa chambre. «  PFFFFF... Qu'elle vienne donc ! je l'attends ton écureuil tu vas voir ! Je vais m'occuper de sa salade de noisettes aussi tu vas voir ! » Mais oui, bien sûr.
    Je frappais mon front avec la paume de ma main, doucement, et soupirais. Je préférais l'ignorer le temps de faire ce que j'avais à faire : me laver, m'habiller.

    Neuf heures trente.  J'avais encore un peu de temps avant de vraiment finir par être en retard.
    Je frappais à peine à sa porte, et venais m'asseoir sur son lit :

    « Ga Yoon, s'il te plaît, si tu continues à faire ton cirque tous les matins, je vais vraiment finir par le perdre mon travail. Je t'ai dis qu'on allait avoir une meilleure vie, mais tu me mets des bâtons dans les roues continuellement... C'est fatiguant... Qu'est-ce qu'il faut que je fasse pour que tu m'aides un peu ?  » Je soupirais de nouveau :   «  Et, je sais que tu ne la portes pas dans ton cœur, mais ne soit pas méchante, Serenity ne t'a rien fait. Puis, elle ne viendra pas, alors arrête de bouder va...  »  demandai-je gentiment, en tapotant doucement son dos, avec mon index.

    J'avais quelques doutes sur les probabilités de succès de cette approche, mais je ne voulais vraiment pas m'énerver après elle...




    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    flower lady

    No matter if the winds blow, I hope you’ll come towards me, I pray that I’ll be the bright sun that makes you laugh, I pray that I’ll become like the little prince in the fairy tales,  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] just for love, so stay
Revenir en haut Aller en bas




Anonymous

Invité


Invité



GA YOON | Une matinée chez les Hee...  Empty
MessageSujet: Re: GA YOON | Une matinée chez les Hee...    GA YOON | Une matinée chez les Hee...  EmptyMar 2 Juil - 18:08

TITRE :

 GA YOON | Une matinée chez les Hee...




 

Je n'ai jamais aimé le matin. Ne cherchez pas à comprendre pourquoi, vous avez la scène typique d’un matin chez moi, là, sous les yeux. J’aime pas le matin, tout simplement parce que je suis d’une humeur telle qu’on croirait que je me suis levée du pied gauche ou alors qu’un vilain petit diable a pris possession de mon corps et s’amuse à me faire passer un sale moment avec mon frangin. Je suis certes une fille qui ne connaît pas le tact et qui est du genre gamine capricieuse et tout, mais allez savoir, tous les matins je cassais les pieds de mon Jun Ki. Sûr qu’il va finir par me détester et m’abandonner !! Alors que c’est précisément la dernière chose que je souhaite qu’il fasse….

Et puis regardez ! Voilà qu’on se prend le pif sur un sujet nommé « argent d’poche »… Et ça finit comment ? Par le fait que mon frère m’en prive. Ralala. Un jour je devrais sérieusement tenir ma langue. Le pire ? Je fais la moue boudeuse typique de la gamine capricieuse, en dépit du fait que je vois très bien que mon frère tire la tronche. Genre, il va renoncer maintenant. C’est tant pis pour ma pomme après tout.

« Faux. Il te reste 15 minutes si tu veux pouvoir bénéficier de la voiture, après c'est comme tu le sens. Tu as ton vélo après tout.  » QUOI ? Juste 15 MINUTES ?! C’est une blague ? J’avais les yeux ronds. Je toussotais comme pour m’éclaircir la voix. HUM. Bon. OK. Je m’incline devant la puissance calculatoire de mon frangin. Et comme il dit, j’ai mon vélo. Et puis, honnêtement. Je ne suis pas une mauvaise fille ! Même si j’exècre les photos et tout ce qui va avec, lui, il aime ça et c’est ça qui nous fait vivre. Alors je ne vais pas lui faire perdre ça une deuxième fois. Là pour le coup si ça arrivait, on pourra me traiter de sœur indigne.

La conversation tourna autour de Sae Eonnie. «  Je ne vois pas en quoi ça te regarde après tout.  » C’était quoi ce petit sourire en coin là ? Je fronçais légèrement les sourcils. Je ne lui balançais pas un « Si ça me regarde » sinon on en aurait encore pour une heure.  Et après il avait eu le culot de me balancer la menace Nutty pour me faire bouger mon popotin. Dommage pour lui, son plan tomba à l’eau. Et j’avais repris ma place sur mon lit, dos à la porte, Pororo entre les bras.

« Ga Yoon, s'il te plaît, si tu continues à faire ton cirque tous les matins, je vais vraiment finir par le perdre mon travail. Je t'ai dis qu'on allait avoir une meilleure vie, mais tu me mets des bâtons dans les roues continuellement... C'est fatiguant... Qu'est-ce qu'il faut que je fasse pour que tu m'aides un peu ?  » Je me pinçais la lèvre et serrais Pororo un peu plus fort. J’ai pas envie qu’il perde son travail à cause de moi. J’ai pas envie qu’il perde une deuxième fois ce qui lui plaît à cause de moi. Mais y’a une raison pour laquelle je fais tout ça. Une seule. Sauf que j’ai toujours pas le courage de lui dire. Eonnie Sae m’a dit que je le devrais pourtant. Sauf que j’ai toujours pas eu la force. L’aider un peu ? A avoir une meilleure vie ? C’est sûr que si j’étais plus une enfant sage tout serait facile…

«  Et, je sais que tu ne la portes pas dans ton cœur, mais ne soit pas méchante, Serenity ne t'a rien fait. Puis, elle ne viendra pas, alors arrête de bouder va...  » Je sentis son index venir me titiller le dos. Serenity m’a rien fait, mais c’est la source même de ma plus grande peur. C’est aussi pour ça que j’ai du mal à lui dire le pourquoi du comment. J’abandonnais mon pororo et me tourna vers mon frangin. Et je lui fis un câlin.

« ... Yah… Junnie…. Oppa… Je t’aime fort tu sais ! Plus qu’l’écureuil là. Je sais que tu fais tout plein d’effort pour nous deux et que tu te bats tous les jours pour nous rendre la vie facile. T’as rien à faire de particulier pour que je t’aide un peu à rendre tout ça moins compliqué… C’est juste… Juste moi qui trouve que tout est compliqué… Et puis… » Je fis une pause et le lâcha m’assseyant sur le bord du lit. « MAH ! Un jour tu sauras le pourquoi du comment de tout ça, et de pourquoi Serenity et moi ça fait 24, mais pas maintenant. »

Je me levais et pris mon sac. Et tout sourire : « On y va ? T’vas être en retard… »

Revenir en haut Aller en bas




je suis la star des backstages ; staff
Hee Jun Ki

Hee Jun Ki


je suis la star des backstages ; staff


•• Mes notes : 88
•• J'habite : Mapo-gu
•• Métier : Photographe

GA YOON | Une matinée chez les Hee...  Empty
MessageSujet: Re: GA YOON | Une matinée chez les Hee...    GA YOON | Une matinée chez les Hee...  EmptyVen 5 Juil - 18:20

TITRE :

 GA YOON | Une matinée chez les Hee...




 


    Je devais l'avouer, par moment j'avais un certain mal à la comprendre, Ga Yoon. Je faisais sincèrement mon possible pour y parvenir, mais elle restait un mystère à mes yeux. Je le savais, je ne pouvais pas lire dans sa tête. Il y aurait toujours des choses sur lesquelles nous ne serions pas d'accord, mais nous faisions tous les deux des efforts, et parvenions relativement bien à trouver un équilibre. A l'exception du matin, si je n'étais pas si patient, je pense sincèrement que je serai devenu fou. C'était tout le temps un affrontement, et il était interminable. Je n'aurai qu'un seul mot pour définir tout ça.
    Fatiguant.

    Enfin, je savais qu'elle n'était pas méchante, voilà pourquoi je m'efforçais de ne pas trop la brusquer. Elle était juste difficile par moment, c'est tout... Puis je savais que ce n'était pas simple, de ne vivre qu'avec moi. Les parents devaient lui manquer, et elle n'avait encore que quinze ans. Il fallait que je sois tolérant. Mais il fallait aussi qu'elle comprenne que son comportement journalier entre 7h et 9h, ça n'allait être bénéfique pour personne, elle la première. Elle avait beau ne pas aimer l'école, je doutais qu'elle veuille redoubler.
    C'est donc en soupirant profondément, que j'entrais dans la chambre de ma sœur, j'osais espérer que les négociations ne dureraient pas des heures. Je sentais que ma patience arrivait à son terme.

    Quand elle se redressa, je l'observais silencieusement, attendant une réponse. Elle me fit un câlin, ce qui m'arracha un petit sourire, soulagé. Alors, je lui caressais doucement le dos, laissant courir mes doigts de haut en bas, pour lui faire comprendre que je ne lui en voulais pas. « ... Yah… Junnie…. Oppa… Je t’aime fort tu sais ! Plus qu’l’écureuil là. Je sais que tu fais tout plein d’effort pour nous deux et que tu te bats tous les jours pour nous rendre la vie facile. T’as rien à faire de particulier pour que je t’aide un peu à rendre tout ça moins compliqué… C’est juste… Juste moi qui trouve que tout est compliqué… Et puis… » Je penchais la tête vers elle, lorsqu'elle me lâchait, et lui souriais :

    « Tu le sais que moi aussi je t'aime, et je sais que je ne suis peut-être pas celui à qui tu as envie de parler, mais je suis sûrement le plus à même de comprendre, alors si tu veux, je t'écouterai d'accord? On est passé par la tous les deux, alors ne garde pas tout pour toi, si ça te chagrine.. » Je terminais en lui poquant le sommet du crâne. « MAH ! Un jour tu sauras le pourquoi du comment de tout ça, et de pourquoi Serenity et moi ça fait 24, mais pas maintenant. » Je soupirais doucement, mais hochais la tête : «  Comme tu préfères..  » Je l'observais silencieusement se relever, et souriais tout de même.

    Elle s'était calmée, amen.

    « On y va ? T’vas être en retard… » Je me levais à mon tour, l'attrapant par les épaules, pour sortir de sa chambre avec elle :

    « Merci ma grande, je te laisse terminer de te préparer alors, je vais chercher quelques trucs vite fait. » J'allais dans ma chambre, et attrapai mon calepin à dessins, le mettais dans mon sac, et rejoignais Ga Yoon, l'attendant, silencieusement. Je n'étais pas encore en retard, donc pour l'instant, ça allait.




    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    flower lady

    No matter if the winds blow, I hope you’ll come towards me, I pray that I’ll be the bright sun that makes you laugh, I pray that I’ll become like the little prince in the fairy tales,  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] just for love, so stay
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé





GA YOON | Une matinée chez les Hee...  Empty
MessageSujet: Re: GA YOON | Une matinée chez les Hee...    GA YOON | Une matinée chez les Hee...  Empty

TITRE :

 GA YOON | Une matinée chez les Hee...




 



Revenir en haut Aller en bas

 

GA YOON | Une matinée chez les Hee...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Generation :: C'est la fête à la New Génération :: The endBut nothing really disappears-