AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez



Je suis une idole, aimez-moi ♥
Sun Lee Wei



Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 713
•• J'habite : Avec Go Jae Hyun
•• Métier : Leader des UBKI {lead dancer, vocalist}

You should let me love you... Empty
MessageSujet: You should let me love you...   You should let me love you... EmptyJeu 20 Déc - 18:08

TITRE :

 You should let me love you...




 

    Une erreur, une terrible erreur : c'est ce que j'avais fais en le laissant filer entre mes doigts. Cela allait faire maintenant cinq jours que nous nous étions quittés, en froid comme jamais. Pour tout dire, j'avais dû réfléchir longtemps avant d'en venir à la conclusion que, quoi qu'il ait fait, qu'importe à quel point ça m'avait blessé, je ne pouvais pas continuer sans lui. Je n'avais pas trouvé la force de le pardonner le jour de notre confrontation, mais est-ce qu'aujourd'hui, il serait d'accord pour que l'on fasse table rase du passé, ensemble ? Il va peut-être pensé que je ne sais pas ce que je veux, mais c'est faux. J'ai toujours su que c'était lui que je voulais, j'étais seulement trop blessé pour faire quoi que ce soit qui aille dans son sens. Est-ce qu'il était d'ores et déjà trop tard ? Qu'est-ce que je ferai si c'était effectivement le cas, et que je l'avais déjà perdu ? J'étais bête, vraiment trop bête pour ne pas voir que Kai en très peu de temps, était devenu mon autre moitié.

    Le coup de foudre ? Je n'y ai jamais cru, pourtant les faits sont là.

    Je tourne dans ma chambre, et fais les cent pas dans ma chambre, comme un animal en cage. Sans réfléchir, j'attrape un CD, un stylo, un collier... Et surtout mon téléphone portable. -vous comprendrez plus tard pourquoi je fais ça- que je fourre dans un petit sac à dos que je dépose sur mon lit. Et nerveux, je passe une main dans mes cheveux, avant d'aller prendre une bonne douche chaude, pour essayer de me relaxer. Ce que je m'apprête à faire est complètement stupide et dénué de sens. Mais c'est la seule façon qui m'est venue en tête pour essayer d'arranger les choses. Je vais faire tout ce qui est en mon pouvoir pour que ça fonctionne. Mais peut-être que notre relation a atteint un point de non retour ? J'espère que mes efforts ne seront pas vains... Je l'espère vraiment, mais je ne peux pas m'empêcher de douter à ce sujet. Après tout, je n'ai pas été gentil avec lui... Même si on peut considérer cela comme quelque chose d'amplement mérité, ça ne change rien au fond.

    Une fois que j'ai terminé, je sors de l'eau, et vais me trouver de quoi m' habiller et je quitte la résidence, après avoir enfilé une veste, et une écharpe, il caille dehors ce n'est pas le moment d'attraper froid, ce serait bête... N'empêche, Je ne sais pas comment je vais le trouver, mais il le faut. Il le faut vraiment.

    – Oui, il paraît qu'il est dans le parc ! C'est fou qu'il se ballade en pleine journée comme ça ! On ne le voit jamais d'habitude !

    Je fronce les sourcils, et en tendant l'oreille, j'entends qu'un des Sunbae de NG est dans le parc. Je lève les yeux au ciel, et les ferme, priant silencieusement que je n'étais pas en train de mettre tous mes espoirs dans quelque chose de complètement farfelue. Vu le travail de Kai, il y serait peut-être ? Je décide de prendre le risque. Je serre un peu plus le sac dans ma main, et presse le pas vers le parc. J'y arrive en une petite dizaine de minute, pour mon plus grand bonheur. Si par chance il est là, je ne veux pas qu'il ait le temps de partir, pas avant que j'ai fait ce que j'ai à faire. Je regarde autour de moi, et souris... Il y a vraiment pas mal de monde ici, ce ne sera pas facile de s'isoler et de trouver So Kai, mais plus simple de se fondre dans la masse.

    Je tourne la tête à gauche, à droite... Mais ne le trouve pas... Je presse un peu plus le pas, prenant des petits chemins de terres, le cherchant des yeux... Sans m'en rendre compte, je suis déjà en train de courir. Il n'est pas là... Il n'est pas là... Comment j'ai pu être assez stupide pour me dire qu'aujourd'hui, j'aurai plus de chance que les autres jours.... Je finis par m'arrêter, essoufflé. Je me plis, pour reprendre ma respiration, et soupire doucement.

    « Il n'est pas là... » Dis-je en me redressant doucement.

    Mais qui est-ce que je vois ? Devant moi ? Assis sur le banc... Kai... C'est pas vrai... Toujours un peu essoufflé, j'ai du mal à en croire mes yeux. Comment se fait-il qu'il soit si loin de la foule ? Il ne trouvera sûrement pas les informations dans la mare...
    Qu'importe, je m'approche de lui sans un bruit, et dénoue mon écharpe pour la passer autour de ses yeux une fois que je suis derrière lui.

    « C'est moi... Je me suis dit que... tu n'avais sûrement pas envie de me voir, mais j'ai des choses à te.. à te montrer donc si tu ne me vois pas, tu veux bien m'écouter? J'ouvre le petit sac à dos, et en sors un collier. Collier auquel je tiens encore énormément, qui symbolise Marie. Un cadeau de mon père. Je le glisse dans les mains de Kai Mon père est pasteur... Il n'a jamais voulu que je devienne idole. C'est un cadeau de sa part, quelque chose qui me tient terriblement à cœur... » Je regarde le métal doré briller entre les mains de Kai et soupire.

    Il va très certainement me prendre pour un dingue. Mais... Encore une fois, je vais prendre le risque.






....Quand Jae Hyun lit des disputes chez les fans des Dazzlin'B:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



Anonymous

Invité


Invité



You should let me love you... Empty
MessageSujet: Re: You should let me love you...   You should let me love you... EmptySam 22 Déc - 5:24

TITRE :

 You should let me love you...




 

Depuis ce jour où Lee Wei a découvert mon secret, je suis perdu. Je sais que j'ai merdé et je pensais sincèrement m'en sortir plus facilement, mais son manque est présent, maintenant que j'ai compris que j'étais amoureux de lui et bien je prends conscience que sa présence m'est indispensable, cependant... Il n'est pas là. Je me rappelle encore de mes lèvres qui lui répétaient sans cesse ses trois mots encore jamais dit à personne. Mais cela n'y a rien changé et je m'en doutais bien au fond. Mais même en ayant cette douleur qui ne veut pas disparaitre je me sens beaucoup plus léger. J'écris toujours mes articles, ça reste mon boulot bien sûr... Mais le fait de n'avoir plus rien à lui cacher m’apaise.

Aujourd'hui, je suis censé travailler sur le nouvel article du magazine justement, je me décide donc à m'habiller pour me rendre au parc. Des pas lents, pensif. Je trouve une place isolée ce qui ne colle pas vraiment avec mon but de rechercher des informations, mais je veux seulement rester tranquille. Mon téléphone dans la main je le regarde et fixe ce numéro en le lisant à plusieurs reprises dans ma tête... Ce numéro que je connais par cœur, mais que j'ai peur de composer. Je soupire et ramène mes pieds sur le banc pour entourer mes genoux avec mes bras en soufflant.

« 'Chier ! » Si j'avais su que tomber amoureux pouvait autant faire souffrir, je lui aurais claqué la porte au nez à ce sentiment stupide je vous le dis ! Je relève la tête au bout de longue minute et mes yeux fixant droit devant la marre qui me faisait face comme si elle était la chose la plus belle au monde. Lorsque tout s'obscurcit d'un coup, j'ai un geste de recule, mais je reste immobile tandis que j'entends SA voix. « C'est moi... Je me suis dit que... tu n'avais sûrement pas envie de me voir, mais j'ai des choses à te... À te montrer donc si tu ne me vois pas, tu veux bien m'écouter? »

« ...Wei. » Mon coeur bat très vite d'un coup, simplement en écoutant sa voix, je veux me tourner et le voir, je veux le toucher... est-ce que je me suis endormi sur le banc, est-ce que tout ça n'est qu'un rêve ? Je n'imaginais pas le revoir après ce qu'il s'est passé, pensant clairement qu'il ne pouvait pas me pardonner... Alors que fait-il ici ? J'hoche légèrement la tête pour lui faire comprendre que je l'écouterais... Lorsqu'il dépose un objet dans ma main, je peux remarquer qu'il s'agit d'un collier. Je me demande ce que cela signifie, mais ne rajoute rien pour autant. « Mon père est pasteur... Il n'a jamais voulu que je devienne idole. C'est un cadeau de sa part, quelque chose qui me tient terriblement à cœur... »

« ... » Je ne dit toujours rien, préférant simplement l’écouter, comme il me l’a d’ailleurs demandé. De plus je veux en savoir plus sur lui et sur sa vie, ce qu’il aime et tout ce qui va avec. Mais aussi plus sur ce qu'il pense, sur ce que l'on va faire par la suite, est-ce qu'il m’a pardonné ? Est-ce qu'on pourra être ensemble ? C'est les questions qui me trottent dans la tête en ce moment. Mais je veux avant tout savoir où cette mise en scène doit mener, me bander les yeux et me faire toucher des objets auxquels il tient... ça m'intéresse vraiment, bien que je sois encore légèrement déboussolé.

Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Sun Lee Wei



Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 713
•• J'habite : Avec Go Jae Hyun
•• Métier : Leader des UBKI {lead dancer, vocalist}

You should let me love you... Empty
MessageSujet: Re: You should let me love you...   You should let me love you... EmptySam 22 Déc - 11:29

TITRE :

 You should let me love you...




 


    C'est sûrement l'idée la plus stupide qu'il m'ait été donnée d'avoir. La pression ne m'a jamais fait agir à la hâte, et pourtant là, c'est comme si j'avais peur de manquer de temps. Je ne veux pas perdre Kai, mine de rien, même s'il a réussit à me faire du mal, il m'a apporté beaucoup de chose positives, qui pèsent incontestablement très lourdement dans la balance. Pourtant, je n'ai pas réussi ce jour-là à accepter sa confession. Il faut me comprendre, la colère obscurcissait mes pensées. Je pouvais essayer ce que je voulais, je n'y arrivais pas. Mais je ne peux pas continuer comme ça, sans lui. Toujours à m'imaginer ce que cela aurait pu être si nous étions ensemble, je préfère de loin le vivre. Je veux lui donner une autre chance, voir où est-ce que nous pourrions aller tous les deux. Seulement... Qu'est-ce que je vais faire si cette fois c'est lui qui me repousse avec la même véhémence dont j'ai fait preuve le jour où il a essayé de me retenir ? Cette fois, je n'aurai plus la force de croire en « nous ». Cela-dit, je ne peux pas abandonner avant d'avoir essayé. Je n'ai jamais eu l'occasion de me battre pour quelque chose tel que l'amour. Pour Kai, je ferai ce qui est en mon possible.

    La chance... Le destin... Il semblerait que ces deux-là passent le plus clair de leur temps à jouer avec nous deux. Tout ce qui se passe ces dernières semaines, tout ce que j'entreprends... Cela me paraît si loin de la personne que je suis... que je pensais être. Comme par exemple, je ne me serai jamais lancé à sa recherche dans un parc potentiellement bourré de média, simplement pour lui prouver que je ne suis rien du tout sans lui. Nos mondes étaient les mêmes. Maintenant ils sont différents, mais la porte de l'un donne sur l'autre, inévitablement. Je me doute que ça ne sera pas facile. Pour lui, comme pour moi. Mais est-ce que ce serait un désir égoïste que de tenter ? Je n'ai jamais accordé le moindre temps à ça... j'ai envie d'être égoïste. Rien qu'une fois. J'ai la prétention de croire que maintenant qu'il n'y a plus de secret entre nous, les choses seront plus simple. Mais j'ai vraiment peur... Peur qu'il me repousse, peur qu'il me recrache les mots si blessants que j'ai pu avoir pour lui.

    Quand je le vois installé sur un banc, seul... Mon cœur s’accélère d'au moins deux temps, et tente contre mon gré de redémarrer à l'envers. C'est étrange de le revoir après ce qui s'est passé, mais il faut que je passe outre. Ma petite mise en scène est sûrement ridicule, mais c'est tout ce que j'ai trouvé malheureusement. Je... Il va devoir faire avec. Je le rejoins donc, et lui fait part de mes « intentions ». Un hochement de tête, je souffle soulagé, maintenant que j'ai son feu vert, c'est parti. Je déglutis et passe une main nerveuse dans mes cheveux. « ...Wei. » Sa voix... Je me mordille les lèvres, encore plus nerveux. Je veux qu'il me connaisse un peu mieux, qu'ils connaissent des anecdotes sur ma vie maintenant que je sais au combien la sienne a pu être difficile.

    Il garde le silence, et c'est tant mieux, pour le moment, tant que je n'ai pas fini. C'est frustrant, j'ai l'impression d'avoir à détruire un mur entre nous à coup de pioche. Si j'avais accepté ses sentiments, que je l'avais pardonné ce jour, nous serions un couple aujourd'hui ? Douce uchronie.... Aujourd'hui, la réalité était tout autre. Mais j'allais faire mon possible pour que ça s'arrange. Doucement, je lui enlève la chaîne des mains, et la range précieusement dans mon sac. Je prends le stylo que j'ai emmené, et ne peux m'empêcher de sourire, avant de lui mettre entre les doigts.

    « Tu dois sûrement te dire que je suis fou... Ou quelque chose du genre. Je sais que ce que j'essaie de t'apprendre aujourd'hui, n'est rien en comparaison de ce que tu m'as dit... Mais... Enfin... Je voulais... Trop étrange. Je ne me suis jamais senti nerveux comme ça. J'ai vraiment peur de ce qu'il peut vouloir dire. Ce silence qu'il garde vient à me mettre mal à l'aise, mais c'est mieux ainsi. C'est mon stylo « porte bonheur », enfin c'est ce que j'ai toujours cru... La première chanson que j'ai écris avec était une nullité. Pourtant, je le garde avec moi, car c'est un souvenir que je ne veux pas perdre. Il y a beaucoup de choses auxquelles je m'attache mine de rien, peu m'importe ce qu'elles ont comme impact sur ma vie. » Je me penche, et l'observe. Il ne me voit toujours pas, mais moi j'assiste à ses réactions en direct. Toujours aussi nerveux, je déglutis avec peine.

    Va-t-il comprendre ce que j'essaie de lui dire?






....Quand Jae Hyun lit des disputes chez les fans des Dazzlin'B:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



Anonymous

Invité


Invité



You should let me love you... Empty
MessageSujet: Re: You should let me love you...   You should let me love you... EmptyDim 23 Déc - 10:13

TITRE :

 You should let me love you...




 

J'étais censé me rendre au parc uniquement pour prendre quelques photos pour mon magasine, me voilà à trainer sur un banc isolé, seul et déprimé. Je ne supporte pas cette solitude que je ressens en pensé à Lee Wei, pourquoi en suis-je tombé amoureux... ? Lorsque je l'ai vu la première fois, nous étions dans le noir, je parlais en longueur de temps de ses pépins qui me gâchaient la vie et qui pouvait attenter à celle de l'humanité comme un gros astéroïde qui s'écraserait en plein océan pacifique. Cruel. La lumière c'est allumé et j'ai alors pensé que je devrais me rapprocher de lui étant donné qu'il n'était pas n'importe qui... Pourtant, qui est pris celui qui croyait prendre me correspond parfaitement. Essayant de me convaincre que ce n'était pas possible, je suis simplement devenu accro à cette personne. Ses yeux, ses mains, ses sourires, sa façon d'être, sa gentillesse et sa domination au lit. Il y a tellement de choses que j'aime chez lui, dire « tout » est aussi une bonne chose, mais je fais attention a tous les détails et c'est ce qui me permet de l'aimais encore plus ! Dire « j'aime tout chez lui » me parait insuffisant.

Au fond de moi j'espère le revoir, qu'il vienne me parler et me dire qu'il me pardonne et qu'il m'aime trop pour que mon « erreur » nous sépare. Mais c'est pareil que faire un rêve éveillé, le temps est passé et il n'est pas venu. Inquiet ? Seul ? Fatigué ? Abandonné ? Triste ? Frustré ? Oui, c'est ce que je ressens. Pourtant, devant cette marre qui n'est en rien intéressante, une écharpe me plonge dans l'obscurité et j'entends la voix de cet homme qui me hante tant. Je l'écoute sans rien dire, je ne vois pas encore où il veut en venir, mais je suis prêt à l'écouter jusqu'à la fin, espérant simplement de tout cœur que cela est un début pour nous et pas un adieu qu'il veut officialiser. Après qu'il m'ait repris le collier je le laisse faire pour ensuite prendre un stylo dans ma main. Je suis perplexe, mais tout ceci doit forcément avoir un but caché que je n'ai pas encore compris. Voilà tout. « Tu dois sûrement te dire que je suis fou... Ou quelque chose du genre. Je sais que ce que j'essaie de t'apprendre aujourd'hui, n'est rien en comparaison de ce que tu m'as dit... Mais... Enfin... Je voulais... C'est mon stylo « porte bonheur », enfin c'est ce que j'ai toujours cru... La première chanson que j'ai écrit avec était une nullité. Pourtant, je le garde avec moi, car c'est un souvenir que je ne veux pas perdre. Il y a beaucoup de choses auxquelles je m'attache mine de rien, peu m'importe ce qu'elles ont comme impact sur ma vie. » Je ris en écoutant une partie de son récit. Puis me reprends pour rester un minimum sérieux réfléchissant simplement à ce que tout ceci veut dire. Je ne suis pourtant pas idiot, mais j'ai du mal à voir le message qu'il me fait passer. Alors, je brise le silence pour dire simplement.

« Wei, qu'est-ce que tu essayes de me dire au juste ? » Je ne veux pas le couper, je préfère qu'il vienne au bout de ce qu'il a en tête, mais une partie de moi veut savoir. Une partie voudrait enlever cet écharpe pour poser mes yeux sur lui et emprisonné ses lèvres dont je ressens le manque et l'envie à cet instant. Mais je reste assis, décider d'attendre. Vas-y Wei, continue.

Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Sun Lee Wei



Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 713
•• J'habite : Avec Go Jae Hyun
•• Métier : Leader des UBKI {lead dancer, vocalist}

You should let me love you... Empty
MessageSujet: Re: You should let me love you...   You should let me love you... EmptyDim 23 Déc - 11:51

TITRE :

 You should let me love you...




 


    En venant ici, la seule chose que je savais, c'était que je voulais le voir pour lui expliquer une chose : qu'importe ce qui a pu se passer, j'avais besoin de lui. Pendant cette longue semaine, j'avais tout essayé pour «oublier» cet incident. Rien n'y faisait. J'étais stupidement devenu accroc à lui, comme personne avant. Son sourire avait le don de me faire retrouver le mien en un temps record. Il était si doux... Il avait réussi à me leurrer avec ses apparences d'homme fort seulement pendant un moment, mais j'avais fini par y voir quelqu'un de bien plus profond, et j'en étais tombé amoureux. Nous ne nous connaissions que depuis peu, mais quoi que je fasse pour l'oublier, qu'importe la manière que j'usais pour me calmer et vider mon esprit, quelque chose finissait toujours par me remémorer sa personne. Kai avait pris trop d'ascendant sur ma vie, en un laps de temps vraiment très court. Jamais je n'aurai imaginé pouvoir me retrouver ici aujourd'hui, alors tout ce qui s'était déroulé entre deux, n'en parlons même pas.

    L'opinion du public m'importe, heureusement vu le statut que j'ai. Mais celui de Kai, c'est tout autre chose. J'appréhende vraiment ce qu'il pourrait penser. Avec mes fans, j'essaie de plaire au plus grand nombre, mais je sais qu'il y aura toujours des gens pour me casser du sucre sur le dos. Avec lui, je veux lui plaire, je veux qu'il m'aime. Pas «d'essayer» avec lui. Je lui offre un voyage accéléré sur les souvenirs et objets qui me tiennent à cœur. Je sais que ça ne vaut pas grand chose en comparaison de ce que je sais sur lui. Mais... Ma vie n'a pas connu autant d' « aventures » que la sienne. Dirons-nous. « Wei, qu'est-ce que tu essayes de me dire au juste ? » Je hoche la tête doucement : «  Je vais y venir... »
    Je souris en le voyant rire suite à l'histoire de ce stylo, et lui reprends pour le ranger également, et lui donner la dernière chose que j'ai apporté avec moi, un CD. Mon tout premier.

    « Mon secret le plus... honteux on va dire. Ma famille est assez...spécial pour ma part. Ne me demande pas comment je suis arrivé là, mais ma mère c'est une bonne sœur. Oui, je suis un sacrilège à moi tout seul. Et elle m'a donné ce CD, j'ai aimé... Un peu trop peut-être... Dis-je en lui reprenant le CD, et en ajoutant : Nul besoin de te demander de qui c'est hein... » Je souris et me lève, laissant mon sac sur le banc, je lui attrape les deux mains. Tout en lui disant : «  Toutes ces petites choses qui peuvent paraître futiles, sont vraiment comme des trésors pour moi... Suis moi juste, laisse toi guider. Nous arrivons à quelques pas de la mare. Je me mets accroupi, et lui tire gentiment les mains pour qu'il fasse la même chose : Baisse toi un peu, il y a une dernière chose que je veux te montrer. Dès lors qu'il est assez près de l'eau pour y voir son reflet directement. Je souris, et lui dénoue l'écharpe des yeux. J'observe son reflet, toujours accroupi : Cette personne... J'y tiens énormément, et plus encore... Je passe ma main dans l'eau, et ce mouvement ride le reflet de Kai sur l'eau: Effacé pendant longtemps... Je retire ma main de l'eau froide, et observe avec attention l'image se reconstruire doucement : Cela prendra du temps, mais j'aimerai être là pour la voir se reconstruire. » Voilà, j'ai enfin terminé.

    Il doit sérieusement me prendre pour un malade. Mais c'est tout ce que j'ai trouvé. Je ne dois pas être comme les personnes normales, qui appellent et supplient. J'ai peut-être trop de dignité ? Ou pas assez en regard de ce que je viens de faire. Je ne sais pas ce qui me donne la force de faire tout ça...
    Ou peut-être que si, je sais. Je plonge mon index dans l'eau à l'endroit où se reflètent le visage de Kai, et dessine un sourire à l'emplacement de sa bouche. J'observe l'eau avec beaucoup d'attention. Mon visage est calme, mais j'ai peur de ce qu'il va me dire maintenant. Peur qu'il me dise que mes belles paroles ne servent à rien maintenant.






....Quand Jae Hyun lit des disputes chez les fans des Dazzlin'B:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



Anonymous

Invité


Invité



You should let me love you... Empty
MessageSujet: Re: You should let me love you...   You should let me love you... EmptyDim 23 Déc - 15:34

TITRE :

 You should let me love you...




 

Je peux facilement deviner qu'il ne fait pas tout ça pour des prunes, si me faire toucher un collier, puis un stylo n'avait pas un lien quelconque avec un message codé qu'il essaye de faire passer, alors je me fais moine. Non mais franchement, cela n'aurait aucun sens. La seule chose, c'est qu'actuellement, j'ignore encore ce qu'est justement ce message et je ne peux qu'attendre et imaginer des choses, lui demandant sans garantit de réponse où il souhaite au juste en venir. « Je vais y venir... » Bah voilà, je le savais, je dois juste être patient. Je souris simplement en guise de réponse et écoute tandis que cette fois, le prochain objet est un cd. Perplexe. Je ne pense pas tout de suite à quel cd cela pourrait être pour être franc. « Mon secret le plus... honteux on va dire. Ma famille est assez...spéciale pour ma part. Ne me demande pas comment je suis arrivé là, mais ma mère c'est une bonne sœur. » Je pouffe immédiatement devant cet aveux, non pas que je me moque, mais c'est assez amusant comment il me dit ça ! De plus... un père pasteur et une mère nonne c'est juste... enfin ça ne vous choque pas vous !? Ouai j'imagine que non. Enfin, bref, le cd en main, je ne peux pas voir qui c'est qu'est dessus, donc je me contente à nouveau de le laisser finir, en ayant pourtant une légère idée de qui ça pourrait être ! Pas convaincu pour autant, mais presque. « Et elle m'a donné ce CD, j'ai aimé... Un peu trop peut-être... Nul besoin de te demander de qui c'est hein... » Je souris, je vois ! La musique de sa sonnerie ! Forcément.

« Céline Dion hein ? » Murmurais-je alors, d'une voix à peine audible, essayons de ne pas crier son secret aux oreilles de n'importe qui... ça serait ballot. Je le laisse m'attraper les mains, sans vraiment savoir ce qu'il veut faire, mais au point où j'en suis, je lui laisse les rênes, ce n'est pas vraiment une nouveauté. « Toutes ces petites choses qui peuvent paraître futiles, sont vraiment comme des trésors pour moi... Suis-moi juste, laisse toi guider. » Je le suis, obéissant sans poser de question, puis lorsque je sens ses mains descendre et me tirer vers lui, je m'accroupis. Baisse-toi un peu, il y a une dernière chose que je veux te montrer. Il attise ma curiosité avec ce genre de phrase, loin de m'imaginer ce qu'il va faire ou dire... Ou encore justement, me montrer. L'écharpe tombe et je peux à nouveau voir ce qui se passe, je tombe alors face à mon reflet sur l'eau et je suis à nouveau perplexe. « Cette personne... J'y tiens énormément, et plus encore... Effacé pendant longtemps... Cela prendra du temps, mais j'aimerais être là pour la voir se reconstruire. » Je le regarde d'un coup surpris par ses mots... Alors, il veut bien de moi ? C'est ça non ? Bon sang mon coeur me fait mal et j'ai du mal à avaler essayant de me retenir de pleurer, non pas par tristesse, mais parce que ses derniers jours ont vraiment été dur sans lui et que je peux enfin le voir en face de moi sans ce regard déçut que j'avais en tête jusqu'à ce qu'il arrive.

« Wei, tu... » Je me mords la lèvre et sans réfléchir je lui saute dans les bras, je peux sentir de nouveau son odeur et ses bras, son corps contre le mien, toutes ses petites choses qui me semblaient perdues. Une larme coule, mais je l'essuie immédiatement.

« Est-ce que tu me pardonnes ? » Je recule en gardant mes mains sur les siennes et reprends.

« Wei, j'ai bien compris n'est-ce pas? On peut vraiment être ensemble? » J'ai du mal à le croire, mais je ne veux plus perdre un instant, s'il tient à moi comme je tiens à lui, alors on n'a rien à craindre pas vrai ? En tout cas je compte bien ne plus le lâcher à partir de maintenant, si Wei est revenu vers moi, alors je reviendrais vers lui autant de fois qu'il le faudra.

Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Sun Lee Wei



Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 713
•• J'habite : Avec Go Jae Hyun
•• Métier : Leader des UBKI {lead dancer, vocalist}

You should let me love you... Empty
MessageSujet: Re: You should let me love you...   You should let me love you... EmptyDim 23 Déc - 16:18

TITRE :

 You should let me love you...




 


    « Céline Dion hein ? » Je pouffe de rire de manière presque inaudible. Il sait des choses à mon sujet dont certaines personnes que je connais depuis des années, n'ont jamais eu vent. Notre relation s'était intensifiée en un temps record, je m'étais retrouvé à tenir terriblement à lui, sans même savoir le quart de sa vie. Seulement, une fois que le pas était franchi, il m'était personnellement inenvisageable de faire marche arrière.

    Kai faisait partie intégrante de ma vie aujourd'hui, et il serait stupide de se voiler la face à ce sujet.

    Je ne peux pas m'empêcher de me demander ce qu'il pense de ce que je suis en train de faire. Je monopolise la parole avec tout ça, et je ne sais pas son point de vue à ce sujet. Mais il vaut mieux que je termine, si je le laisse trop m'interrompre, je vais perdre le fil et être encore plus embarrassé que je ne le suis déjà. J'en arrive enfin à ma conclusion, et nous nous retrouvons devant l'eau de la mare. J'ai peur de ce qu'il va faire ou dire, peur que ce soit la dernière fois que je puisse voir ce sourire sur ses lèvres. Notre relation sera compliquée, ça il n'y a pas de doute. Mais comment pourrions nous être certain de comment les choses tourneraient si nous n'essayons pas? C'est ce que je me dis. Je redoute encore d'éventuelles découvertes, mai s je veux croire que mon cœur ne s'est pas trompé.

    Maintenant, j'ai dis tout ce que j'avais à dire. Je n'ose pas le regarder pour le moment, mais je sens que son regard se pose sur moi, je frémis, et me mordille la lèvre, nerveux comme jamais. « Wei, tu... » Je déglutis avec difficulté. Mais sans que j'ai le temps de redresser la tête et de le regarder, il m'a déjà sauté dessus, me faisant basculer par terre. Mes yeux s'ouvrent ronds comme de billes, et mon cœur menace d'aller faire un petit footing dans les alentours. Je plonge mes yeux dans les siens : « Est-ce que tu me pardonnes ? » Mon regard s'adoucit lorsque j'entends ça, et un petit sourire vient éclairer mon visage. Je m'assieds correctement lorsqu'il recule, et sers ses mains dans les miennes : « Wei, j'ai bien compris n'est-ce pas? On peut vraiment être ensemble? » Je ne peux m'empêcher de rire devant cet joie qu'il laisse éclater.

    Je caresse ses mains avec mes deux pouces, et reprends la parole : «  Je peux te le dire autant de fois qu'il le faut, si tu veux. Cette fois, c'est à moi de lui sauter dessus. Mon sourire s'adoucit lentement, tandis que je viens lui caresser la joue : Je t'aime Kai. Je t'aime.. Je t'aime vraiment.. Je veux qu'on soit ensemble. Cela ne sera pas simple tout les jours. Mais aussi longtemps que tu restes avec moi, ça devrait pouvoir le faire. » J'enlève ma main de sa joue, et souffle un bon coup. Je prends encore un risque. Mais ce n'est pas comme si, le premier paparazzi qui passerait dans le coin serait capable de m'identifier.

    J'encadre son visage de mes mains, et baisse, tout en la penchant vers la sienne. Je m'empare de ses lèvres, et lui donne un baiser. Rien à voir avec celui que je lui ai donné l'autre jour sous le coup de la colère. Celui-là me fait me rappeler à quel point ce simple geste me manquait terriblement. Je me laisse enivrer par son doux parfum, et ses lèvres contre les miennes me font battre le cœur plus rapidement. Ma main glisse et lui caresse les cheveux, je finis par me redresser, mais l'emmène avec moi.

    J'ouvre mes yeux, mais garde mon front tout contre le sien.

    « Je t'aime Kai.. » Dis-je en le fixant dans les yeux, intensément.

    Ce moment est littéralement magique. J'aimerai que le temps s'arrête, et me laisse le loisir de profiter de cet instant au maximum. Je me recule légèrement, uniquement pour venir le prendre dans mes bras. Je le serre fort, tout contre moi, et ferme les yeux.

    Mon cœur me pique, mais ce n'est pas désagréable. Mes mains se crispent autour de sa veste, comme si elles craignaient qu'il ne s'enfuit. Mais il ne le fera pas, n'est-ce pas ? Plus maintenant, hein?






....Quand Jae Hyun lit des disputes chez les fans des Dazzlin'B:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur



Anonymous

Invité


Invité



You should let me love you... Empty
MessageSujet: Re: You should let me love you...   You should let me love you... EmptyLun 24 Déc - 5:43

TITRE :

 You should let me love you...




 

Malgré que je sois perplexe de tout ce qu'il est en train de faire, je ne peux pas m'empêcher de penser qu'au bout j'aurais des réponses à mes questions. Je veux savoir si nous deux, il y a de l'espoir, si justement « nous » existe. Je suis un imbécile qui n'a pas pu réaliser tout de suite qu'une force bien supérieure à-moi ou lui nous avait surement guidé l'un vers l'autre. Tout ce qu'il s'est passé, tout ce qu'on ressent en si peu de temps, c'est trop. Je ne suis pas superstitieux et encore moins croyant, en fait après ce qu'on m'a pris, j'ai du mal à me dire qu'une justice plus haute que la nôtre existe. Dieu ? Je n'y crois plus. Je peux me surprendre à parler avec mon frère de temps en temps, mais jamais je ne pourrais accepter qu'un quelconque être comme un « créateur » puisse m'avoir enlevé toutes les choses auxquelles je tenais sans raison. C'est pourquoi déjà l'idée qu'il soit d'une famille croyante avec un père et une mère calé dans le domaine, me fasse rire. Je ne m'en moquerais pas, mais je constate que sur ce point on a encore une « différence » d'opinion et pourtant... Je l'aime. Le destin je peux y croire, je crois surtout au fait qu'on a marché l'un vers l'autre tel attiré par la légende du fil rouge. Lier tout deux d'un bout à l'autre.

J'ai gardé le silence presque tout le temps depuis qu'il est arrivé, le laissant me faire toucher des choses auxquelles il semble tenir, collier, stylo... Puis ce fameux cd de Céline Dion. Mais j'étais encore loin de me douter de ce qui allait se passer. Devant cette marre où il me montre mon reflet pour me faire comprendre qu'il tient à moi. Emu ? Le mot est faible, je suis aussi soulagé, soulager de voir qu'il est comme moi ! Lee Wei fait partie intégrante de mes pensées, de mes besoins et de ma vie, le perdre aurait été encore une épreuve difficile et sans vouloir attiser la pitié, je pense que j'ai eu mon compte de ce côté-là non ? Je lui saute dessus, je veux le toucher et faire passer ma joie de le « retrouver » par des gestes, oubliant que nous sommes susceptibles d'être vue par quelqu'un, bien trop heureux pour m'en inquiéter. Je lui demande si tout est vrai, si c'est réel... Je ne veux pas m'imaginer des choses après tout ! « Je peux te le dire autant de fois qu'il le faut, si tu veux. Je t'aime Kai. Je t'aime... Je t'aime vraiment... Je veux qu'on soit ensemble. Cela ne sera pas simple tous les jours. Mais aussi longtemps que tu restes avec moi, ça devrait pouvoir le faire. » Des larmes de joies coulent sur mes joues lorsque j'entends ses mots. Mon coeur s'apaise de tous ses doutes ressentit et le baiser qu'on échange me prouve que tout est bien vrai, je ne suis pas en train de rêver. Ses lèvres chaudes contre les miennes suffisent à ce que les battements de mon coeur s'accélèrent, on peut surement les entendre, pas besoin de stéthoscope. « Je t'aime Kai.. » Un sourire chaleureux sur mon visage, je pose mon regard dans le sien, mes mains cherchant les siennes.

« Je t'aime aussi Wei. Je serai prêt à vivre en enfer simplement pour être à tes côtés, alors même si ce n'est pas simple, je veux être avec toi plutôt que de le regretter toute ma vie. » Dans ses bras je me sens en sécurité et tellement bien. J'aimerais que le temps s'arrête pour pouvoir en profiter éternellement. J'ai l'impression à ses côtés d'être tellement vulnérable, mais il m'a percé à jour et il sait sur moi plus de choses que mes amis de longue date ou ma famille ne saura jamais. Même s'il voulait me laisser maintenant je l'attacherais à moi, il m'a choisis, je l'ai choisi... Je ne compte pas le laisser m'échapper, j'ai besoin de lui pour avancer après tout et puis il est et sera ma drogue à l'avenir, sans ma dose quotidienne je risquerais de mourir, ça serait dommage.

Revenir en haut Aller en bas




Je suis une idole, aimez-moi ♥
Sun Lee Wei



Je suis une idole, aimez-moi ♥


•• Mes notes : 713
•• J'habite : Avec Go Jae Hyun
•• Métier : Leader des UBKI {lead dancer, vocalist}

You should let me love you... Empty
MessageSujet: Re: You should let me love you...   You should let me love you... EmptyLun 24 Déc - 12:12

TITRE :

 You should let me love you...




 


    Il m'a fallu tout ce temps pour tomber amoureux ? J'ai 24 ans tout de même. Et c'est la première fois que je ressens une telle chose. En temps normal, je suis quelqu'un de terriblement rancunier, mais je ne peux pas me résoudre à ne pas pardonner à Kai, ses erreurs. Je ne dis pas que je comprends pourquoi il m'a fait ça. Seulement je veux passer outre. Cette légèreté que je ressens lorsqu'il est à mes côtés est bien trop agréable pour que je le laisse filer au premier obstacle.
    Nous gagnons notre vie de manière différente, nous avons des croyances totalement opposés, nos caractères aussi se séparent en certain point. Mais qu'importe à quel point j'y pense, la difficulté de notre relation ne pèse plus dans la balance face à ce besoin que j'ai de l'avoir auprès de moi. Peut-être que ça me causera du tort à long terme, l'avenir nous le dira. Pour le moment, j'ai envie de croire en nous, et de croire que les choses sont aussi simples que ça. Je l'aime, il m'aime. Nul besoin d'épiloguer sur le sujet.

    Tout se déroule comme je l'espérais, et mieux encore. Je n'avais pas envisagé la possibilité qu'il réagisse si bien. Sûrement par peur d'être rejeté, j'ai imaginé tous les mauvais retournement de situations, mais pas les bons. Stupide n'est-ce pas ? Enfin vous me direz, il vaut mieux être surpris dans ce sens là que dans l'autre.
    Je suis heureux. C'est tout, aucun problème, aucune responsabilité, aucune crainte. Ce moment me rends heureux, et c'est pour cette raison que je n'ai pas envie que cela s'arrête. J'ai envie de me délecter de la vue de son sourire pendant des heures durant, de l'embrasser sans avoir à me stopper, de le serrer dans mes bras comme si demain il allait m'échapper. Oui, en fait tout cela a des allures de rêves. Trop beau pour être vrai.

    Alors bon sang, ne me réveillez pas.

    Ses lèvres contre les miennes, ça aussi c'est vraiment trop bon. J'avais peur de ne plus avoir droit à ça, mais sentir son souffle se mêler au mien, même si ce n'est que pour un laps de temps qui me semble bien trop court, je ne me lasse pas. « Je t'aime aussi Wei. Je serai prêt à vivre en enfer simplement pour être à tes côtés, alors même si ce n'est pas simple, je veux être avec toi plutôt que de le regretter toute ma vie. » L'entendre me dire qu'il m'aime, et y croire cette fois, ça n'a pas de prix : c'est tellement bon de se sentir aimé, de savoir que quelqu'un se soucie sincèrement de votre bien-être. Je souris, et le serre dans mes bras. Rien que ce simple contact suffit à faire accélérer mon cœur. J'ai encore du mal à croire ce qui nous arrive, ce qui m'arrive. Je remonte ma main le long de son dos, et vient lui caresser ses cheveux noirs de jais.

    « De toute manière, je suis un sacrilège à moi tout seul, alors un peu plus, un peu moins... cela ne fera de mal à personne. »Dis-je en pouffant de rire.

    Je sais pertinemment que le chemin est encore long avant que nous puissions pleinement être ensemble, sans craindre quoi que ce soit, ou qui que ce soit. Je ne suis même pas certain que ça arrivera un jour.

    Mais comme je l'ai dis. Tant qu'il reste auprès de moi, je suis capable de faire face... Aux obstacles qui se dresseront entre nous. Il n'y a pas que redbull qui donne des ailes.






....Quand Jae Hyun lit des disputes chez les fans des Dazzlin'B:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé





You should let me love you... Empty
MessageSujet: Re: You should let me love you...   You should let me love you... Empty

TITRE :

 You should let me love you...




 



Revenir en haut Aller en bas

 

You should let me love you...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» I love America
» Love Hina
» Let your love come true
» ♥ Love never dies | Warren & Hope

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Generation :: C'est la fête à la New Génération :: The endBut nothing really disappears :: Finished stories-