AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .



avatar

Invité


Invité



MessageSujet: Quand le chat n'est pas là, les souris dansent ! [Ming Yue]   Sam 22 Déc - 10:24

TITRE :

 Quand le chat n'est pas là, les souris dansent ! [Ming Yue]




 

Fatigué, j’ai des crampes partout ! En plus, je me suis ennuyé, c’était quoi ces foutus pas de danse qui t’endorme ? C’est la première fois que je me sens aussi blasé en pleine répétition ! Tu parles d’une routine à deux balles. Je reste à fixer mon reflet et attendant que la plupart des membres partent dans les vestiaires se changer, je me tapote les joues et tente un sourire, fronçant au final les sourcils. J’ai l’impression d’avoir oublié quelque chose de trop important pour que mon cœur soit aussi léger que je l’aurais voulu.

J’hausse les épaules et pars la tête baissé vers les douches, les yeux de mes camarades m’angoissant terriblement, j’ai presque envie de pleurer sous l’exténuation. Un coup de savon et ça me réveillera ! Enfin j’espère. De toute façon, ce n’est pas comme si ça se voyait sur mon visage. Soupirant fortement, je me mis en action pour effacer toutes traces de sueur et de crampes, grognant sous l’effet euphorisant de la chaleur. Haa, je pourrais tellement rester là-dessous des heures ! Mais pas aujourd’hui.

Non aujourd’hui, je vais voir Ming Yue ! Et le connaissant, on va encore bien s’amuser. Du moins, s’ils nous arrivent pas encore un truc improbable… Ce qui est rare dû sa personnalité et… La mienne je suppose ?

Je cligne des yeux et enfilant mon gilet à capuche, je baille et essuie mes cheveux vigoureusement, sortant mon téléphone portable et envoyant un texto à mon ami, le prévenant que j’allais le chercher dans sa salle de répète étant donné qu’on a fini plus tôt que prévu. Nos débuts sur la scène vont peut-être arriver un jour, qui sait ?
Ou peut-être pas.

J’aimerai être tellement moins pessimiste sur les choses que je vois, me voilà à perdre tout espoir en quelques instants. C’est tout de même assez flippant en y repensant, comment je ferais une fois sur scène ? Et comment je ferais une fois que nous serons en pleine compétition pour avoir une récompense ? Ou ne pas l’avoir ?

De toute façon, ce n’est pas le moment de penser à ça, je remonte mon jean slim bleu foncé et enfile mes petites tennis en toile pour me diriger à petits pas hésitants vers l’endroit où se trouvait Ming Yue. Je m’installe devant et ne sachant pas réellement ce qu’ils y faisaient, s’entraîner sûrement étant donné que c’est tout ce qu’on peut faire ne tant que trainee, je mets mes mains dans les poches et sors mon téléphone portable pour jouer dessus à un jeu stupide qui consiste à faire voler un piaf et glisser sur des collines. C’est… Palpitant ! Oui je sais mon enthousiasme ne se voit pas, mais je vous assure c’est vraiment bien comme jeu ! Je suis tellement dedans que je sursaute quand la porte de la pièce s’entre-ouvre et je me retrouve à faire tanguer ma chaise et en conséquence, le cul par terre… Je regarde les trainees sortir avec de grands yeux, gêné et reprend de mon apathie singulière.

« Salut Ming Yue… » dis-je d’une petite voix en me relevant, dépoussiérant mes vêtements en grimaçant.

Glissant mes doigts sous les manches pour les tirer bien sûr mes mains, je serre de mes petites paumes les bouts et me dirige vers lui, esquissant un sourire… Discret. Très discret…

« T’es prêt ? » je m’approche de lui et entoure mon bras du sien, collant mon menton sur son épaule, ma tempe frôlant la sienne.

Dans un instant flash, mes commissures s’étirent d’un joli trait continu, plissant mes yeux en de magnifiques demi-lunes, mes paupières se fermant sous la pression des plis expressifs.
Malheureusement, les bonnes choses ont toujours une fin et ma douce mine disparaît rapidement, laissant place à un visage lisse, de petits yeux en amandes caché sous la mèche.

« Tu veux voir un film d’horreur ou un film d’action ? »

Le tirant vers moi, je nous fais avancer tranquillement, parlant de tout et de rien, du dernier jeu que j’ai téléchargé, de mes Petits Poney qui mettent trois milles ans à faire pousser des carottes et de mon ninja qui refuse de sauter de sauter de cette saleté de plateformes. Sans même que je le remarque nous étions dans le bus, moi toujours accroché telle une sangsue à lui, direction le centre commercial !
Mes pieds se remuant à droite et à gauche à mesure que je blablate encore et encore, lui montrant mon portable tactile et rageant sur le jeu qui bien entendu fait tout le contraire de ce que je voudrais !

« Tiens essaye toi ! Je t’asure, il m’énerve… Regarde ! Attends regarde ! » m’exclamais fort dans la boîte de ferraille, tentant de lui montrer que même si je fais ce satana mouvement correctement, le personnage ne veut pas sauter à ce moment-là et le timing est mauvais « Là !! Tu vois ! Là ! Il veut pas ! Bordel ! Je comprends rien à ce truc ça m’énerve ! »

Je fronce les sourcils. Oui, j’ai une deuxième émotion dans mon répertoire… Bref, on est arrivé, ne blablatons pas sur mon visage dénommé sans prix et magnifique. Je sais, je me jette des fleurs mais faut bien… Parce que je sais que c’est faux. Ah ! Vous voyez, à peine je commence je me rabaisse, je suis nul, je suis un fardeau et je suis pas beau…

« Je veux regarder L’Attaque du Pumba enragé et momifié. » annonçais-je en pointant de l’index une affiche digne d’une parodie avec un cochon géant et des bandelettes le recouvrant, tout ça tacheté de sang imité à merveilles par du ketchup et du sirop de maïs.

« Et tu m’achètes du Pop-corn ? »

Parce qu’à force de parler de maïs ça m’a donné faim cette connerie. Je hausse les épaules et gonfle les joues, tentant de faire un peu de… Léchage de bottes en montrant combien je suis mignon mais je crois que je suis plus passé pour un monstre sorti tout droit d’un roman d’horreur qu’autre chose. Je fais la moue et l’emmène avec moi acheter nos places, Pumba… Tu m’entends ? Je veux qu’on regarde Pumba ! Je papillonne des yeux et sors l’argent pour payer nos deux tickets. J’allais quand même pas laissé un garçon plus jeune les payer ? Ok, il a l’air plus âgé mais ça ce n’est qu’à cause de ma génétique !

Je suis bizarre comme garçon bouhouhou !

« S’ils nous arrivent un truc, je te jure, je me mets en caleçon rose dans les couloirs de la NG et je marche la tête en bas. »

M’enfin, faudrait peut-être que j’arrête les paris inutiles ça va me retomber encore dessus. Mais dans un sens, Ming Yue et moi on s’amuse toujours quand on est ensemble ! Doucement, un nouveau sourire apparaît sur mon visage, suivit même d’un petit rire. J’en fais des progrès récemment !


Revenir en haut Aller en bas




avatar

Invité


Invité



MessageSujet: Re: Quand le chat n'est pas là, les souris dansent ! [Ming Yue]   Dim 23 Déc - 16:19

TITRE :

 Quand le chat n'est pas là, les souris dansent ! [Ming Yue]




 

    « Vous êtes fatigués.. On n’est pas fatigués… Les filles sont fatiguées… On est pas fatiguées.. Les mecs sont fatigués… On n’est pas fatigués… Ooooooh yeaaaaah »

    Et ça tourne en boucle tout le long de la chanson. Comment se motiver à un cours qui vous assomme ou plutôt le professeur !! Comme si le cours intensif de danse n’avait pas suffi toute la matinée avec le cours de sport il fallait que maintenant en dernier cours ils aient histoire de la musique. Pour éviter de bailler tout le long du cours, Ming Yue avait décidé de chantonner cette chanson dans sa tête aussi ridicule soit-elle mais, cela semble marchait contre la fatigue. Du moins après être tombé de sa chaise en arrière parce que monsieur ne faisait que se balancer. Non vraiment comment se faire remarquer en trois secondes made in Ming Yue !!! Vu le bruit fracassant qu’il venait de faire il venait de réveiller ceux qui s’étaient endormis. Evidemment cela aurait été trop beau ou trop demandé que le professeur le remercie d’avoir pour ses dernières minutes de cours tous ses élèves attentifs grâce au bruit qu’il avait créé. Au lieu de ça, il vient d’avoir l’heureux privilège de faire un exposé sur la musique classique et, évidemment un résumé du cours qu’il n’avait suivi qu’à moitié… Quelle est belle la vie et les oiseaux chantent… Bien que ce soit l’hiver et que par conséquent les oiseaux ne chantaient pas réellement, ils s’étaient même envolés pour d’autres horizons. Qu’il était doué pour les rimes ce garçon… Seulement, même en voulant faire un peu d’humour cela ne lui permis pas de se soustraire de cette punition bien méritée. Fort heureusement la sonnerie sonna et, le cours fut terminé… Il se retient même de justesse de crier « Youpi » vu le regard réprobateur que lui jeta son professeur.

    M’enfin ce n’est pas cela qui allait l’empêcher d’être dépité toute la soirée bien au contraire. Après tout il avait rendez-vous avec Moon In Su son aîné d’un an mais, aussi un merveilleux ami comme on en fait plus !! Avec qui il s’amusait toujours comme un petit fou. Bien entendu, c’était lui qui l’avait entraîné depuis leur première rencontre à faire les troubles fêtes de l’agence. Mais, est-ce qu’il le regrettait ? Pas le moins du monde les amis. Parce qu’ils étaient jeunes et que son mot d’ordre était d’en profiter tant qu’on le pouvait. Sérieusement, il pouvait mourir dans quelques mois alors autant en profiter hein ? Bon ça, son ami de toujours même s’il savait pour ses problèmes n’étaient pas au courant pour ce petit détail mais, passons. C’est ainsi qu’il prit la lanière de son sac qu’il mit sur son épaule et sortit de la classe. Quand il le vit là, il lui offrit un grand sourire. S’ils n’étaient pas dans l’agence il l’aurait pris dans ses bras et lui aurait offert un magnifique et long câlin. Il l’adorait tellement c’était à croire que ce n’était pas son ourson en peluche. Quoi que Ming Yue pouvait être comparé à un ours en peluche ou un vrai bisounours quand il ne faisait pas le mariole. Ce qui était rare en soi. A part quand il dormait ce qui était rare puisqu’après il était soit très maladroit sur scène pour le chant et la danse que c’était tous aux abris… Et, quand il faisait le casse –cous c’était… Tous aux abris aussi en fait… Un vrai danger public ce petit quand il s’y mettait mais, le pire est qu’il ne le faisait pas exprès. Fort heureusement en même temps. Qu’est-ce que ce serait s’il le faisait vraiment exprès ? Laissant son ami le prendre par le bras et, le guider vers la sortie il ne pouvait s’empêcher de l’écouter tout en lui répondant avec énergie :

    « Hai !! Nous pouvons partir ! Je ne veux plus voir la sorcière avec la chance que j’ai elle va me donner encore une magnifique punition !!! Et toi tu vas bien ? Sinon… Je n’ai pas de préférence tant que je peux être avec toi et loin de cette sorcière sans cœur !»

    Oui, il s’inquiétait toujours pour ses amis et, leur chemin jusqu’à la sortie fut parsemée de rires et de sourires qu’ils s’échangeaient mutuellement. Ming Yue adorait parler de jeux vidéo ou bien de jeux sur portables et on en passe. Il était très doué en la matière. Faut dire que son QI y aide fortement. S’il pouvait l’utiliser pour autre chose que pour les jeux. Encore qu’il faut peut-être s’estimer heureux qu’il ne s’en serve pas pour faire de mauvais tour du genre, des bulles puantes à l’école dans la salle de chimie ou autre. Bien que l’idée lui ait traversée l’esprit malheureusement. Quand ils furent installés dans le bus, ils devinrent de vraies puces. Ils gigotaient sur leurs sièges bien que In Su rageait en plus sur son ninja. Quand il lui passa son portable pour qu’il essaie, bougeant à son tour ses jambes dans le vide et parfois donnant des coups au siège de devant, il se fit avoir la première fois parce qu’il ne comprenait pas ce foutu personnage qui ne voulait pas sauter.

    « Tu raisons !! C’est quoi ce personnage naze !! Tu devrais attenter un procès pour un jeu aussi peu jouable !! Mais, je n’ai pas dit mon dernier mot !! Tu vas voir In Su on va l’avoir !! Sinon je ne m’appelle pas Nam Ming Yue !! »

    Des regards se posèrent sur eux mais, il faut croire qu’ils s’en fichaient comme de l’an quarante. Non, Ming Yue avait décidé de faire la fête à ce ninja et de le faire bouger. D’ailleurs, au bout de la troisième fois, il y arriva à faire ce qu’il voulait qu’il se mit à crier en levant les bras en l’air après s’être relevé soudainement pour exclamer sa joie :

    « YEAAAAAAAAAAAAH !! »

    Seulement, cela lui valut de s’étaler sur le chemin puisque le bus s’était arrêté à l’arrêt. A l’arrêt qu’ils prenaient. Il faut croire que le sol appelait tout son corps. C’était sa 10 chute de sa journée. Ah oui, fallait voir en sport et en danse… Quoi qu’en fait il est tombé plus d’une dizaine de fois aujourd’hui. Se relevant très vite tout en se dépoussiérant et se massant la mâchoire, il acquiesça quand son ami lui fit part de son choix de film avec un sourire comme pour les popcorns. Cela ne le dérangeait pas de les lui payer surtout si cela pouvait faire plaisir à son aîné. En plus, ce dernier lui paya sa place de cinéma. Rien que pour ça..

    « Tu es le meilleuuuuuuuuuuuur HYUUUUUUUUUUUUNG »

    Et un gros câlin un !! Un vrai panda cela devrait être son nouveau surnom en fait. Surtout qu’il le serrait fort dans ses bras avant de le lâcher pour payer les popcorns et, surtout pour se rendre dans la salle où le film devait être projeté. Un nouveau rire sonore franchit ses lèvres au paris de son aîné avant qu’il ne l’accompagne :

    « S’ils nous arrivent un truc !! Je marche sur les mains habillé en ballerine avec le tutu rose et tout. Je rajouterais même la perruque de Marie Antoinette !!»

    Ils allaient être magnifiques vraiment.. Surtout qu’ils ne devraient pas parier puisque, il leur arrive toujours quelque chose quand ces deux-là sont ensemble. Denis la Malice vous connaissez le film ? C’est le remake qu’ils font tous les deux. C’est à se demander s’ils ne le font pas exprès. Descendant les marches pour prendre une place du film où ils semblent être juste 5 spectateurs. Ming Yue avec les popcorns finit par dire :

    « Je veux être assis là !! On aura une belle vue !! »

    Fit-il tout agité et ce fut son tour de jouer les yeux du chat potté. Cependant, cet imbécile à force de sautiller ben il manqua une nouvelle marche en arrière et, pour se retenir il s’agrippa à une personne près du siège où il s’accrocha à ses cheveux qui soudainement se détachèrent du crâne. Des cheveux qui se décollent c’est possible ??? Tombant sur les fesses grimaçant de douleur avec sa main libre libre il finit par dire…

    « Tch… Mes popcooooooooooooooooooorns….. In Su… J’ai plus de popcorn… Tu crois qu’ils ont eu mal après une telle chute ? »

    Idiot… Vraiment idiot… En fait il était triste parce qu’il se souciait que ses soufflés aient soufferts en atterrissant sur le sol. Il y avait quand même plus grave à penser comme…

    « Ah ? Une moumoute ? C’est à vous monsieur ? Je… Je suis désolé… Héhéhé m’en voulez pas trop !!! Tenez je vous la remet.. »

    Dit-il après s’être relevé et mit très vite la perruque du pauvre homme qu’il avait arraché. Heureusement pour l’homme qu’ils étaient peu nombreux dans la salle.. Mais, c’est qu’il était en train de l’aplatir cette perruque.

    « Whaouuuuuu on dirait Elvis Presley comme ça… Mais, ce n’est pas pratique du tout !! Je dois avoir de la colle attendez.. »

    Mais, l’homme d’un âge mur se releva précipitement de son siège le bousculant légèrement pour aller probablement se réfugier dans les toilettes laissant notre jeune trainee surpris et, un peu mal à l’aise s’en voulant de ce qu’il avait causé par accident.

    « Tu as vu, je lui ai tellement bien remis sa moumoute qu’il a pris la fuite tout gêné ! »

    Ou pas….



Revenir en haut Aller en bas

 

Quand le chat n'est pas là, les souris dansent ! [Ming Yue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent ! [Ming Yue]
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent... OU PAS !! [Pv Bulle et Flamme]
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent ✩ Jeremiah le snob ♥ + LIBRE aux élèves
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent | Milenna
» Quand le chat n'est pas là, les souris dansent [pv Elvie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Generation :: C'est la fête à la New Génération :: The endBut nothing really disappears-